Votre relation aux enfants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre relation aux enfants

Message par Clausule le Mer 4 Avr 2012 - 22:29

Mon premier sujet donc j'éspère qu'il n'existe pas déjà ailleurs Embarassed

Des témoignages sur différents topics montrent que beaucoup de zèbres ont gardé une âme d'enfant. Moi-même me sens pleinement concernée... mais paradoxalement, j'ai énormément de mal avec les enfants. Ils m'apparaissent comme des êtres mystérieux venant d'une autre planète. Je ne sais pas comment leur parler (ni quoi leur dire d'ailleurs), n'arrive pas à les ressentir, c'est une sensation étrange qui me met souvent très mal à l'aise. J'ai peu d'expérience, ce qui peut expliquer des choses, et sans doute aucune avec des enfants zèbres. Mais pourquoi certaines personnes ont un feeling si naturel, voire inné avec les enfants (et d'autres non?) En temps que zèbre, cela me semble logique...

Comment ça se passe de votre côté?

Clausule
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 443
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 29
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre relation aux enfants

Message par meï le Mer 4 Avr 2012 - 22:43

Clausule a écrit:Mon premier sujet donc j'éspère qu'il n'existe pas déjà ailleurs Embarassed

Des témoignages sur différents topics montrent que beaucoup de zèbres ont gardé une âme d'enfant. Moi-même me sens pleinement concernée... mais paradoxalement, j'ai énormément de mal avec les enfants. Ils m'apparaissent comme des êtres mystérieux venant d'une autre planète. Je ne sais pas comment leur parler (ni quoi leur dire d'ailleurs), n'arrive pas à les ressentir, c'est une sensation étrange qui me met souvent très mal à l'aise. J'ai peu d'expérience, ce qui peut expliquer des choses, et sans doute aucune avec des enfants zèbres. Mais pourquoi certaines personnes ont un feeling si naturel, voire inné avec les enfants (et d'autres non?) En temps que zèbre, cela me semble logique...

Comment ça se passe de votre côté?
si ca peut te rassurer, avant d'avoir mes enfants, j'avais une peur bleue des enfants (surtout les tout petits.)
ado, je les fuyaient, ils me mettaient très mal a l'aise.

des que 'jai été enceinte de mon premier et qu'il est arrivé j'ai tout a fait su m'y prendre. donc;.tu n'es pas perdu...ca arrive!.. Very Happy
aujourd'hui j en ai 3 et j'en veux un autre alors.... What a Face
malgré tout les enfnats des autres, hors ceux que je connais bien (ceux des amis), j'ai encore" du mal" parfois. . mais ça va.... Wink

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre relation aux enfants

Message par Catre le Mer 4 Avr 2012 - 23:14

Personnellement, ils ne me dérangent pas. Mais je n'en veux pas non plus.

Quand ils sont devant moi, je n'ai rien à leur dire, je leur souris c'est tout, et tout ce que je trouve à faire, c'est regarder ailleurs.

J'ai déjà été gardienne d'enfant, quelques-uns qui ont été faciles à vivre (évidemment puisque je les laissais faire presque tout ce qu'ils voulaient, et pour me remercier ils ne rechignaient pas à ramasser eux-même), et une autre qui était maltraitée et qui étaient une vraie rebelle dont j'ai été la seule à me faire respecter (obtenir sa confiance) et à m'amuser un peu avec elle.

Mais ce n'est pas ce que je préfère faire (être avec des enfants). Je n'ai pas fait de baby-sitting longtemps.

L'expérience que j'en ai tiré? Je crois qu'en ne faisant rien au début, ce sont eux qui font les premiers pas (ils nous observent, nous testent et nous détectent), et le reste s'enchaîne seul, et c'est comme ça que je me suis adaptée aux besoin de chacun (en analysant leur façon de me tester).

C'est drôle, moi aussi j'ai gardé mon âme d'enfant (surtout avec des gens de mon âge). Tellement. Mais avec les enfants, j'ai du mal à la laisser sortir cette âme... Je devient plus souvent qu'autrement une protectrice, même si je joue des fois avec eux.

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre relation aux enfants

Message par Elmoon le Mer 4 Avr 2012 - 23:57

Je ne comprends pas comment vous pouvez dire garder votre âme d'enfant et ne pas pouvoir être avec des enfants et jouer avec eux?
Moi je suis toujours avec eux et dans un groupe adultes VS enfants, c'est aussi avec eux sans hésitation. Je passe d'ailleurs souvent pour une retardée car dans les grands repas/fêtes type mariage, je me casse de la salle de bal pour aller jouer dehors, il m'est même arrivé de prendre mon assiette et d'aller manger à la table des enfants. Ils sont toujours mes sauveurs lors de confrontations sociales.
Je joue à tout et n'importe quoi avec eux mais ce que je préfère c'est dès qu'on est dans un monde imaginaire (pirates, explorateurs pour les plus grands, papa/maman/bébé pour les plus petits) et j'y passe des heures. Comme Peter Pan et les enfants perdus! Surtout comme Johnny Depp et les enfants de Kate dans "neverland". Et ils me suivent tous à la queuleuleu petits et grands. Et d'ailleurs, des enfants inconnus me tapent souvent la discute dans la rue ou dans les transports, ce qui devient gênant quand j'ai pas envie de leur parler mais que j'ai plutôt envie de leur en foutre une lol! comme quand ils se mettent à me toucher les cheveux ou le visage avec leurs mains crades pleines de morve et de bave.
Et oui je suis d'accord avec Cathoo, ce sont eux qui observent et vous analysent, on le voit bien avec les tout petits. Peut-être que vous n'aimez pas être analysé et que vous avez peur de la réaction qu'ils vont avoir!

Elmoon
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 246
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre relation aux enfants

Message par florangeté le Jeu 5 Avr 2012 - 2:05

dans quelques semaines, je vais animer un atelier avec des zébrillons; ce sera ma première expérience dans ce domaine (zébrillons et enfants) du coup je stresse beaucoup, mais j'ai beaucoup d'idées qui théoriquement me permettraient d'établir un vrai contact... cela dit, c'est encore absolument théorique et j'ai un mal fou à réaliser les choses..

en attendant, le jour J il faudra exister, avoir une consistance!

gloups!

florangeté
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 531
Date d'inscription : 19/02/2011
Localisation : Bordeaux

http://www.hotu.fr/page/atelier.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre relation aux enfants

Message par Attalia le Jeu 5 Avr 2012 - 7:48

Perso j'ai aussi bcp de mal avec les enfants, sauf si j'ai la chance de tomber sur un petit Zébrillon mais c'est très rare..
J'avoue que la majorité du temps, les enfants me laisse relativemement mal à l'aise voire un peu indifferente.
Je ne sais pas m'occuper d'eux, je ne les comprend pas ou très peu, et j'ai parfois (je m'attend à entendre hurler, tant pis je le dis quand même) du mal à les considerer comme des personnes à part entière.
Et je ne parle même pas des nouveau nés que je regarde comme des aliens. Rien de plus stressant pour moi que les visites aux maternités avec la mère qui te met d'autorité son nourrisson dans les bras. Ou en soirée les nanas qui n'ont que la couleur du caca de leur progéniture comme sujet de discussion, rien de mieux pour me faire fuir. (bon là ok le pb vient plus des adultes que purement des enfants).

Attalia
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 65
Date d'inscription : 26/03/2012
Age : 34
Localisation : Pernes les Fontaines

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre relation aux enfants

Message par Zébu le Jeu 5 Avr 2012 - 8:05

Les enfants font émerger en nous des représentations l'enfant que nous étions, avec ses multiples facettes, ses éventuelles difficultés d'intégration, sa zébritude, etc.
Nos difficultés avec eux peuvent donc témoigner d'un rapport toujours en questionnement avec l'enfant que nous étions, surtout quand les rôles s'inversent et que nous devenons à notre tour parents.
Personnellement, après une période de rejet, je les ai découvert et appris à les aimer pour ce qu'ils sont.

Zébu
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 489
Date d'inscription : 10/09/2010
Age : 49
Localisation : Brabant Wallon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre relation aux enfants

Message par Invité le Jeu 5 Avr 2012 - 11:03

Les enfants font émerger en nous des représentations l'enfant que nous étions, avec ses multiples facettes, ses éventuelles difficultés d'intégration, sa zébritude, etc.
Nos difficultés avec eux peuvent donc témoigner d'un rapport toujours en questionnement avec l'enfant que nous étions, surtout quand les rôles s'inversent et que nous devenons à notre tour parents.

Et bien, j'allais écrire a peu près la même chose Wink




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre relation aux enfants

Message par camomille3 le Jeu 5 Avr 2012 - 11:12

C'est marrant, moi j'ai plutôt tendance à trouver les petits zèbres plus chiants que les autres !! Wink
Par contre je rejoins Meï; quand j'étais plus jeune je n'étais absolument pas attirée par les gamins. Ca change quand on en a soi-même, un peu. Mais il m'arrive très souvent de trouver que les miens ou ceux des autres sont chiants.

camomille3
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 440
Date d'inscription : 04/06/2011
Age : 40
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre relation aux enfants

Message par Esterelle le Jeu 5 Avr 2012 - 11:20

ayant gardé mon âme d'enfant, (ça c'est plus que certain Wink), je me retrouve toujours - Comma toi Elmoon - avec plein d'enfants autour de moi, et me trouve à jouer sur les toboggan, les balançoires, etc...
Cela ne m'a jamais vraiment dérangée bien au contraire, jusqu'à ce que j'ai le mien. Lorsque nous allons jouer dans un parc ou une aire de jeu, je me retrouve souvent avec des minis pots de colle (mais je trouve ça super mignon, cette spontanéité), m'accaparent un peu et m'empêchent d'être à fond avec mon fils. Mais si ça me dérangeait tant que ça, je ne laisserai pas faire... scratch

Esterelle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 344
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 42
Localisation : A droite au fond du couloir

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre relation aux enfants

Message par Polaris le Jeu 5 Avr 2012 - 12:04

Moi je les adore. Comme dit Esterelle, ils ont une simplicité et une spontanéité que je trouve rafraichissante. Et puis ils sont en train de construire leur personnalité, alors si on peut les aider à se sentir bien, ça peut avoir de l'impact sur le reste de leur vie Smile

Polaris
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 234
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre relation aux enfants

Message par bepo le Jeu 5 Avr 2012 - 12:14

Je me demande si derrière la question de Clausule, ne se cache pas une autre interrogation.
Effectivement deux enfants ne s'entendent pas forcément bien. Il s'agit d'affinité ou pas.
Donc il peut exister des conceptions selon lesquelles une âme d'enfant serait incompatible avec le fait de bien s'entendre avec LES enfants en général.

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre relation aux enfants

Message par meï le Jeu 5 Avr 2012 - 12:56

camomille3 a écrit:C'est marrant, moi j'ai plutôt tendance à trouver les petits zèbres plus chiants que les autres !! Wink
Par contre je rejoins Meï; quand j'étais plus jeune je n'étais absolument pas attirée par les gamins. Ca change quand on en a soi-même, un peu. Mais il m'arrive très souvent de trouver que les miens ou ceux des autres sont chiants.
oh lala que tu me soulage!..je ne lisais pas de temopignages d'autres "mamans"et..je me suis dis que 'jallais passer pour une mere indigne.. Laughing
mais oui, je trouve que els pettis zebrillons ont particulieremnt "intenses" ds leurs besoins primaires, et ds le reste...cest vrai, pour avoir cotoyer des ts d'enfants par la suite, avec des enfants non zebres parfois je me susi surprise a les observer comme des cas interessants..(mais ils ne posent pas plus de questions?..mais il n,'est ps plus curieux de ca?..mais il ne me teste pas?..)
car les pttis surdoués faut le dire, ils savent titiller la ou il faut....ert ne sotn que rarement silencieux.(sauf devant une question metaphysique a evaluer.. What a Face )
losruq j'ai eu a garder de ptits .enfants,pas zebres, il m'est arrivée de m'ennuyer..(honte..) Embarassed ben moi je croyais qu'ilss etaient tous pareil les enfants.
j'ai eu des pensées dures.(mais il est c. ou quoi ce gosse? .)
et je le regrette, ca aujourd'hui je comprends bcp bcp mieux la diversité et son interet. Very Happy

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre relation aux enfants

Message par fleurblanche le Ven 6 Avr 2012 - 7:01

Je pense qu'il y a 3 choses :
1) le fait d'avoir gardé ou pas une âme d'enfant, et surtout, l'état de cet enfant intérieur (enfant blessé ?)
2) la relation que l'on a avec ses propres enfants (capacité d'amour parental, qui dépend de beaucoup de facteurs) ou ses neveux (attachement familial)
3) la relation ou perception que l'on a des enfants en général, surtout ceux des autres (dépend aussi de quelques facteurs/vécus)

Quelques exemples :
a) on peut avoir une âme d'enfant, aimer ses propres enfants ou neveux, et ne pas pouvoir supporter les enfants des autres
b) on peut aimer ses enfants en ayant ou pas une âme d'enfant
c) on peut ne pas avoir une âme d'enfant, et aimer ses enfants et ceux des autres
Etc, etc...

Quelque chose qui m'a aidée personnellement à augmenter ma capacité à aimer les enfants des autres (avant ils avaient tendance à m'énerver Laughing ) : savoir ce qu'est un enfant, connaitre les différents stades naturels psychologiques de l'enfant, comprendre et surtout ACCEPTER comment agit et quels sont les besoins d'un enfant à chaque stade de son développement.

Je crois qu'on devrait inventer des écoles pour parents, ou alors ajouter, au collège ou au lycée, des cours sur l'art d'être parent ou qu'est-qu'un enfant et comment interagir avec les diférents types d'enfants. Oui, peut-être que des cours systématisés aideraient à guérir/prévenir quelques maux de nos sociétés.

fleurblanche
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3583
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 48
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre relation aux enfants

Message par Catre le Ven 6 Avr 2012 - 12:38

fleurblanche a écrit:Je crois qu'on devrait inventer des écoles pour parents, ou alors ajouter, au collège ou au lycée, des cours sur l'art d'être parent ou qu'est-qu'un enfant et comment interagir avec les diférents types d'enfants. Oui, peut-être que des cours systématisés aideraient à guérir/prévenir quelques maux de nos sociétés.

Une école des parents? Oui, au Québec il y en a déjà, pas en France? : http://www.resomtl.com/532/ecole_des_parents.sudouestmontreal

Dernièrement j'ai vu aussi qu'il y avait des cours pour les parents pour les aider à trouver des trucs pour trouver du temps avec leurs enfants malgré le fait qu'ils courent partout avec 2 jobs pour arriver à tout payer etc.

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre relation aux enfants

Message par Envol le Ven 6 Avr 2012 - 13:36

@ cathoo
Bouuuuuuuuuuuuh, je veux changer de pays !!!! La cigogne s'est planté de nid, c'est un scandale !!!!!!!!!!!

@ tous
Les enfants... mouhahaha, comme dirait Saphodane !

Alors, pour les enfants comme pour les adultes, la première chose que je dois prendre en compte, c'est pas : zèbre ou pas zèbre, adulte ou enfant, mais plutôt : va mal ou va bien ? Question que je me retourne aussitôt avant d'entrer en contact. Abrupte ?! Je suis une thérapeute refoulée, et du coup ça me joue des tours tout le temps : je le mets dans la cave, ça ressort par le jardin : occupe toi des autres, tu as un don, un rôle à jouer !!! Avec les petits c'est puissance 10... je sais, il faut que je m'occupe de cette histoire, mais ché pas comment pour l'instant.
Quand je vais bien, je sais être moi même avec tous : avec les enfants, j'ai compris très tard que je devais d'abord me 'déconformer' du rôle de l'adulte lambda, sinon ça coince tout de suite, bcp, bcp plus vite qu'avec les adultes !!! Donc j'expérimente ça en ce moment, c'est pas encore automatique.
Aussi, je dois faire attention à mon besoin de calme, sinon ça peut partir en vrille très vite avec les petits. Mais ça maintenant c'est plutôt acquis.
Globalement, je trouve les adultes exaspérants quand ils parlent des enfants, des leurs, de ceux des autres, de l'enfance en général... non pas exaspérants, juste nuls, vides, pas créatifs. Mais je préfère pas les enfants pour autant.
Bon, sinon, est-ce que j'ai oublié de dire que mon fils était extraodinaire-fantastique-top-top-top-une-merveille-un-cadeau-un-trésor ?!!!!!!! Razz

Envol
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 489
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 40
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre relation aux enfants

Message par quarante deux le Ven 6 Avr 2012 - 15:51

Avant d'avoir les miens (d'enfants) les bébés me faisaient peur. Ils ont façon d'analyser le moindre détail de la personne qui leur fait face que ça me faisait flipper, j'avais l'impression qu'ils voyaient à travers moi (même s'ils ne possèdent pas le capital intellectuel de référence pour en tirer des conclusions). Maintenant je trouve ça plutôt mignon (et dommage qu'on perde cet attrait pour la nouveauté aussi).
Avec les grumeaux plus âgés.... ça dépend de leur âge en fait. A 6/7 ans on commence à vraiment pouvoir discuter et ils posent des questions marrantes et parfois surprenantes. J'aime bien répondre aux questions des enfants, trouver les mots ou les métaphores qu'ils peuvent comprendre.

quarante deux
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 111
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre relation aux enfants

Message par thierry73 le Ven 6 Avr 2012 - 16:26

Je fuis systématiquement la rencontre avec les enfants en dehors de ceux que je côtoie dans ma classe. Et les miens. Rencontrer des enfants dans un cadre familial, c'est avant tout se retrouver face à un enfant formaté par ce cadre et ça ne m'intéresse pas. Par contre, engager une relation sur dix mois de classe avec mes élèves et leur ouvrir une dimension spirituelle à laquelle ils adhèrent très rapidement, qui les fascine, les touche, les bouleverse, parce qu'ils sentent que c'est à EUX qu'on s'intéresse, réellement, là, c'est du pur bonheur. Je pense donc que la rencontre avec les enfants dépend considérablement de la situation.

thierry73
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 165
Date d'inscription : 02/04/2012

http://la-haut.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre relation aux enfants

Message par Dolp78 le Ven 6 Avr 2012 - 16:50

Beh moi aussi j'ai du mal avec les gosses : je ne sais pas vraiment par quel bout les prendre, mais comme je les traite en adulte, ils m'adorent ...

J'ai un chouille de plus grande difficulté d'interaction avec les ados, période molle : j'ai tendance à vouloir les secouer, ce qui confine parfois au secouement de polochon ou d'édredon : manque sérieux de dynamisme.

Bon, j'en aurais eu un c'ût été p'te ben différent ... yo no sé ! parce que j'en ai point eu et n'en voulais pas.

Dolp78
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 235
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 49
Localisation : A l'ouest ... sur les bords d'un fleuve sinueux qui boucle et reboucle ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre relation aux enfants

Message par fleurblanche le Sam 7 Avr 2012 - 22:37

Clausule a écrit:...Des témoignages sur différents topics montrent que beaucoup de zèbres ont gardé une âme d'enfant...
Spoiler:
Ce que j'ai lu sur les différents types d'enfants intérieurs (ça vaut ce que ça vaut) Smile.
L'Enfant Intérieur est le gardien de notre innocence. Il a plusieurs aspects :

1) l'Enfant magique
Il se caractérise par son pouvoir d'imagination, la croyance que tout est possible. Lorsque notre Enfant magique intérieur est blessé (par-exemple par le cynisme des adultes), on parle d'Enfant magique blessé dont la caractéristique est le pessimisme, l'incrédulité aux miracles.
Le côté ombre de l'Enfant magique (c'est-à-dire quand l'Enfant magique en nous est déséquilibré) c'est qu'il a tendance à se réfugier dans l'imaginaire.

2) l'Enfant de la Nature
Il a un lien profond et intime avec les forces de la Nature, une affinité avec les animaux. Souvent ce sont des vétérinaires, des défenseurs des droits des animaux.

3) L'Enfant éternel
Il est déterminé à rester jeune de corps et d'esprit. Le côté obscur à combattre : le refus de murir, l'incapacité à accepter les responsabilités d'adulte, la dépendance envres l'entourage pour la sécurité matérielle.

4) L'Enfant Orphelin
Il a l'impression de ne pas appartenir physiquement ou spirituellement à la famille dans laquelle il est né. Le côté obscur : il peut se sentir désespérément seul ou avoir l'impression d'être rejeté par l'entourage, rique de dépression pouvant avoir un impact négatif sur le développement.

En fait nous pouvons manifester quelques ou tous les aspects de l'Enfant. Certaines personnes manifesteraient des blessures de leur Enfant intérieur : l'Enfant blessé est celui qui a été traumatisé pendant l'enfance.Il se caractérise par l'apitoiement sur soi-même, le refus de pardonner etc... Il a absolument besoin d'être guéri pour que nous soyons des adultes pleinement épanouïs.

fleurblanche
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3583
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 48
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre relation aux enfants

Message par Invité le Sam 7 Avr 2012 - 23:09

Depuis toujours j'ai eu un bon, et même un excellent contact avec les enfants. C'est instinctif: je sais, je comprends, je perçois. Et eux aussi le sentent. Parfois un peu Mère Poule à distance, pas dans le contexte "proche" mais dans les idées plus compliquées, plus bastraites, là je leur pose des jalons, je leur donne des billes, des outils. En avance. Mais au moins, c'est fait, et je vois bien que cela porte ses fruits tout de suite pour une partie d'entre eux.
Un peu comme une Mère nourricière, qui n'est pas la Mère, donc ne s'attache pas sur certains points, mais qui sur d'autres, sera plus attentive parce qu'elle s'en occupe.

Fleur Blanche, les profils d'enfants cités, je les comprends, sauf le dernier... Shocked
Comment se retrouve-t-il "orphelin" celui-ci ? Les autres ont leur "points positifs" mais celui-ci ne semble pas en avoir à première vue, et "pourquo"i serait-il ainsi orphelin ? Je suis perplexe. Semie-perplexe.

J'imagine que l'on a aussi des % de présence de l'un ou l'autre enfant cité, un peu de chaque. Ou alors c'est encore l'enfant orphelin qui se sent "de partout" ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre relation aux enfants

Message par fleurblanche le Sam 7 Avr 2012 - 23:26

Salut Kara !

Pourtant, de tous les types d'enfants intérieurs cités, j'ai cru que c'était le profil de l'enfant orphelin qui "parlerait" le plus aux zèbres. A cause du sentiment (du zèbre) de décalage avec l'entourage/la société, l'impression d'appartenir à une autre planète... En fait, l'enfant orphelin, je l'ai compris commme l'enfant qui a l'impression de ne pas réellement faire partie de la famille dans laquelle il est né, et qui se sent donc plus ou moins seul au monde.

Le zèbre se sentirait donc intérieurement orphelin (= sans parents donc sans identité) jusqu'à ce qu'il arrive à mettre un nom sur ce qu'il est (= récupération de l'identité perdue, qui est l'appartenance à la famille zèbre). Et le fait de se sentir orphelin intérieurement semble présenté ici comme un point neutre (ce n'est ni positif, ni négatif, c'est le constat neutre d'une réalité : le zèbre qui s'ignore est seul, ses rayures le prédisposent à ne pas être intégré d'office dans le reste du troupeau à robe non rayée). Bon, tout ce dernier paragraphe, c'est le fruit de mes cogitations multidirectionnelles Laughing !


Dernière édition par fleurblanche le Lun 9 Avr 2012 - 2:06, édité 1 fois (Raison : Me suis trompée de pseudo pffff !)

fleurblanche
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3583
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 48
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre relation aux enfants

Message par Invité le Dim 8 Avr 2012 - 11:57

Je fais comme avec tout le monde : je les considère comme des individus avec une personnalité et une sensibilité à respecter.

J'aime encore bien jouer aux légos, ou aux jeux de cartes incompréhensibles avec des forces What a Face , ou à Uno, donc c'est l'occasion de renouer Smile Avec les ados ça va aussi sauf en mode "bête", je me mets un peu au courant des dernières nouveautés technologiques ou musicales Wink

Par contre déjà eu du mal avec des enfants "pas faciles", une petite fille que je gardais qui était en conflit ouvert avec sa maman, mais c'était l'impossibilité d'en discuter avec la maman qui a créé le problème. (Et d'ailleurs la maman avait un problème quand j'y repense). En général je trouve tjs un terrain d'entente soit par la discussion soit par le placement de limites à respecter.

Je n'ai pas d'enfants mais j'ai été gardienne dans une école avec des gamins de 2,5 à 12 ans, c'était du sport ! J'avais organisé un coin jeu de société et un coin "on se défoule par les arts martiaux" pour ceux qui voulaient se taper dessus Razz J'ai senti ma limite quand j'ai été confrontée à un gamin caractériel qui demandait une immobilisation au sol pour se calmer. Depuis je respecte fort les gens qui travaillent avec des collectivités d’enfants car on est seul et c'est difficile quand on doit réagir au quart de tour, qu'on est responsable, qu'on a dans le groupe une gamine qui ne parle pas français, un préado provocateur qui soulève des conflits, un caractériel qui veut tuer son copain, quelques uns qui veulent réviser, un qui veut parler, un qui pleure, un qui est ultra timide que ça fait mal au coeur ..

J'aime bien les enfants mais je n'ai pas le fantasme d'être enceinte et d'accoucher dans la douleur (ça me fait peur pour plein de raisons que je devrais dépasser). Je ne comprends pas bien la différence qu'on fait entre les siens et ceux des autres (sans doute car je n'en ai pas). J'aime bien la transmission, l'éveil, le rapport 'cash' qu'on a avec un enfant même bébé.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre relation aux enfants

Message par Clausule le Dim 8 Avr 2012 - 17:58

En effet, j’ai toujours pressenti qu’avoir des enfants réglerait les choses d’elles-mêmes…
Je fais du babysitting à temps partiel depuis peu et mon regard sur les enfants a beaucoup changé. J’ai même énormément appris, autant sur eux que sur moi-même.

Emilievole a écrit:Quand je vais bien, je sais être moi même avec tous : avec les enfants, j'ai compris très tard que je devais d'abord me 'déconformer' du rôle de l'adulte lambda, sinon ça coince tout de suite, bcp, bcp plus vite qu'avec les adultes !!! Donc j'expérimente ça en ce moment, c'est pas encore automatique.
Apprentissage difficile... mais enrichissant. Cela permet également de tomber les masques : avec les enfants on peut difficilement "jouer", ça ne passe pas. Du coup, c'est un excellent exercice de vérité pour quelqu'un qui a tendance à se suradapter par exemple... Rolling Eyes

Spoiler:
Je disais que j'avais beaucoup appris, entre autres, à me respecter. Même si cela peut sembler étrange : le fait qu’avec un enfant, on soit obligé de mettre des limites pose la question du respect de soi : ne pas mettre de limites c'est accepter que l'enfant ne nous respecte pas (sauf pour les crèmes ou les très bien élevés/dressés Rolling Eyes ). En gros, ne pas mettre de limites ne rend service à personne.
Avec les enfants, j'ai le sentiment que l'on peut difficilement faire l'impasse d'une relation en vérité, comme je le disais plus haut (confiance, transparence, etc) - j'ai remarqué que certains enfants avaient en effet tendance à manipuler les adultes. Du coup, cette exigence de relation transparente avec les enfants m'a amenée à revoir certaines relations que j'ai avec des adultes : transparence, vérité - et finalement, respect (dans les deux sens). Tout ça pour dire que la découverte des enfants et l'exigence que demande une relation avec eux m'a aussi permis d'avancer d'une manière à laquelle je ne m'attendais pas Smile


Par contre j’ai des « préférences » naturelles avec les enfants : certains m’attirent beaucoup, j’ai envie d’aller vers eux malgré ma "peur" et d’autres pas du tout… sans raison apparente d’ailleurs (ou peut-être que je détecte le zèbre en puissance…)
Quant aux nouveaux-nés, pareil qu'Attila, ça me panique…

orange : j’ai fait un atelier de dessin avec des enfants (10-12 ans). C’était terrible ! Nous étions tous autant intimidés les uns que les autres. Je n’arrivais pas du tout à les ressentir, j’étais comme face à un mur (ou plutôt plein de petits murs). Et en même temps je percevais des choses indéfinissables (les prémisses de la crise d’ado; les tensions familiales- l’enfant qui a un problème avec un de ses parents …)
Donc peut-être était-ce le contraire : j’étais paniquée parce que j’absorbais tout, trop ? Peut-être que les enfants sont trop à nu, et que c’est cela qui met mal à l’aise certains d’entre nous ?

Zébu a écrit:Les enfants font émerger en nous des représentations l'enfant que nous étions, avec ses multiples facettes, ses éventuelles difficultés d'intégration, sa zébritude, etc.
Nos difficultés avec eux peuvent donc témoigner d'un rapport toujours en questionnement avec l'enfant que nous étions, surtout quand les rôles s'inversent et que nous devenons à notre tour parents.
Oui, cela semble logique en effet. Pour ma part, j’ai parfois l’impression de ne jamais avoir été une enfant…

fleurblanche a écrit:Pourtant, de tous les types d'enfants intérieurs cités, j'ai cru que c'était le profil de l'enfant orphelin qui "parlerait" le plus aux zèbres. A cause du sentiment (du zèbre) de décalage avec l'entourage/la société, l'impression d'appartenir à une autre planète... En fait, l'enfant orphelin, je l'ai compris commme l'enfant qui a l'impression de ne pas réellement faire partie de la famille dans laquelle il est né, et qui se sent donc plus ou moins seul au monde.
Moi c'est exactement ça, jusqu'à me demander si je n'avais pas été adoptée...


qwerty a écrit:Je me demande si derrière la question de Clausule, ne se cache pas une autre interrogation.
Effectivement deux enfants ne s'entendent pas forcément bien. Il s'agit d'affinité ou pas.
Donc il peut exister des conceptions selon lesquelles une âme d'enfant serait incompatible avec le fait de bien s'entendre avec LES enfants en général.
C'est une question intéressante... mais pourquoi certains adultes semblent s'entendrent avec tous les enfants? (désolée, je fais mon enfant pas satisfaite de la réponse...)
J'imagine que leur enfant intérieur n'est pas blessé? Ou guéri?

Clausule
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 443
Date d'inscription : 10/03/2012
Age : 29
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre relation aux enfants

Message par Dolp78 le Dim 8 Avr 2012 - 18:54

Clausule a écrit:C'est une question intéressante... mais pourquoi certains adultes semblent s'entendrent avec tous les enfants? (désolée, je fais mon enfant pas satisfaite de la réponse...)
J'imagine que leur enfant intérieur n'est pas blessé? Ou guéri?

Je pense que c'est tout simplement qu'effectivement ils semblent s'entendre avec tous les enfants, mais qu'ils ont des difficultés avec certains d'entre eux ... Pas forcément les plus "indomptables" en apparence, mais ceux qui sont le plus loin d'eux. L'éducateur le plus "génial" qui soit butte sur des cas, des incompréhensions, des enfermements, des refus ou des croyances - les siennes, celles de l'enfant ou celles des autres adultes.
Néanmoins je dirais que ces adultes abordent probablement les enfants, et les ados, avec leur "adulte intégré", c'est à dire en laissant parler la partie d'eux-même la plus appropriée à la situation en laissant l'enfant en eux s'exprimer avec un adulte aux commandes.
Je ne sais si je suis claire mais souvent les enfants attendent une certaine sécurité des adultes. Même si c'est pour jouer avec, ils veulent ressentir de la confiance. Un adulte qui laisse sa partie "adulte" au vestiaire et réagit comme un gosse et exclusivement comme tel n'est pas rassurant. Un adulte qui agit exclusivement comme un parent ne l'est pas plus car peut aller trop dans le nourrissage (gavage ?) ou la coercition. Par contre s'il laisse s'exprimer son enfant, son adulte et sa partie parentalisante en mm temps et avec justesse, il sera rassurant. Et pour cela, oui il est absolument nécessaire d'avoir guéri son enfant blessé ...

Dolp78
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 235
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 49
Localisation : A l'ouest ... sur les bords d'un fleuve sinueux qui boucle et reboucle ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Votre relation aux enfants

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:45


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum