INATTENDRE

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

...

Message par Envol le Jeu 12 Avr 2012 - 0:24

@cassis
Je cherchais à supprimer ces posts sans succès, du coup :
- contente qu'ils t'aient parlé
- et j'ai réussi à les supprimer ce soir : trop sensiiiiiiible !
Mes nuits sont trops courtes en ce moment, suis rincée, mais te répond mieux quand la sève revient !
Un abbraccio
Em'
afro


Envol
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 489
Date d'inscription : 02/03/2012
Age : 40
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: INATTENDRE

Message par Lena le Lun 25 Juin 2012 - 12:26

Manou m'a encouragée à chercher puis déterrer ce post et je l'en remercie : magnifique texte. Quel soulagement quand un auteur arrive à exprimer si clairement ce qu'on ressent si fortement sans pour autant arriver à le traduire.
Ca fait écho à ce que j'appelle "mes héros ordinaires", des hommes et des femmes qui ont traversé ma vie et l'ont changé sans même le vouloir et sans même le savoir. Une phrase, un geste, parfois des petites choses, parfois des discussions interminables, parfois une rencontre fortuite et éphémère, parfois le début d'une longue amitié.

J'ai pratiqué un art martial où on nous apprenait notamment à rendre hommage à nos professeurs.
De mon point de vue j'ai des dizaines de professeurs, des gens qui m'ont appris et guidée, et j'ai toujours trouvé ça difficile de les remercier à la juste valeur de ce qu'il m'ont apporté, alors au lieu de ça je les porte dans mon coeur et les remercie régulièrement en pensées quand je remercie la vie.

Quel bonheur d'inattendre. C'est difficile pourtant. Difficile aussi de laisser passer les choses, comme on s'émerveille d'un arc en ciel tout en sachant qu'il va disparaître, et pourtant profiter de l'instant présent plutôt que de penser à sa disparition, ou à comment le retenir ou le re-créer.

"Mais, en général, les plus grandes portes de notre existence sont ouvertes par des gens qui ne les traverseront pas avec nous. "
Wow, ça ça m'a plongée dans de longues réflexions.

Merci pour ce texte, je m'en vais creuser du côté de cet auteur qui m'est inconnu.

Lena
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1303
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 33
Localisation : on the road, et parfois à Paris

http://www.zebrascrossing.net/t1830-zebre-strikepresumee-strike-

Revenir en haut Aller en bas

Re: INATTENDRE

Message par Invité le Lun 25 Juin 2012 - 14:26

Ce texte pose de belle manière des choses que je sais être vraies pour les avoir expérimentées.

Mais je n'attribue aucune rencontre faite dans ma vie au hasard, et je savais que certaines allaient occasionner des bouleversements importants (immédiats, ou à retardement) alors qu'elles venaient de se produire. D'ailleurs, je réalise que l'étape "lutter contre" a souvent précédé celle du "danser avec" pour moi (pas de «ou» dans mon cas) parce que j'ai du mal à me laisser bouleverser. Peur de devoir tout réévaluer, reconsidérer, donc protection, évitement…

La portée symbolique du langage en ces occasions est réelle, et certains mots prononcés par ces personnes ont recrée (poétisé) ou rétabli une image plus juste de ce que j’étais ou de ce qu’était ma vie au moment où je les ai croisées.

Une seule chose me gêne, c’est le choix du mot INATTENDRE

cassis a écrit:Je m'inquiète de la perte de la vie symbolique et poétique dans notre conversation avec le monde. Ce monde manque dangereusement de jeu, de gratuité et de poésie dont la synchronicité - ce principe a causal - est porteuse.

Pourquoi alors choisir un préfixe privatif ? Si l’idée est bien de se rendre totalement disponible et ouvert afin d’accueillir l’inattendu sous toutes ses formes et d’autoriser qu’il bouleverse nos vies ?


Dernière édition par Storm le Lun 25 Juin 2012 - 15:27, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: INATTENDRE

Message par Invité le Lun 25 Juin 2012 - 15:19

Très beau texte. Merci de l'avoir déterré.
Ce mot d'inattendre est effectivement paradoxal. Car on pourrait, en le substantivant, croire qu'il est question d'inattention. Alors que c'est tout le contraire. C'est lorsqu'on est dans l'inattente qu'on devient attentif au monde. Alors que lorsqu'on est dans l'attente, on plaque sur le monde un filtre d'autant plus serré que nos attentes sont grandes, de sorte à n'en retenir que ce qui va dans leur sens.

Mais ce texte, s'il décrit bien le point d'arrivée - l'inattente - (terme qui me rappelle confusément l'intranquillité de Pessoa) reste bien silencieux sur le chemin qui y mène. Je ne crois pas qu'on puisse se forcer à l'inattente, car ce serait aussitôt se mettre dans la posture d'attendre l'état d'inattente. Tout au plus peut-on dire oui à ce qui survient, bon ou mauvais, en soi comme à l'extérieur de soi. Prévu ou imprévu. Réjouissant ou décevant. C'est peut-être ça, le chemin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: INATTENDRE

Message par pandorine le Lun 25 Juin 2012 - 21:54

Tu l'as retrouvé,cassis, et du coup je l'ai lu...
Je ne crois pas au hasard et "inattendre" est la théorisation de notre weekend montagne....
Je comprends pourquoi tu en reparles
Ouvrir le champ des posssibles en adoptant l'attitude du débutant :ouvert à tout sans préjugé...
Cela peut donner ça, par exemple........

http://www.arbredespossibles.com/UtopiesTerre.html

Tout est dans ton texte : la notion du nécessaire superflu, de la vacuité indispensable à l'apport de nouveauté.......

Désolé je vais clore mon post trop de connexions entre les choses, tout cela tourne en boucle dans ma tête...le tout dans la partie et la partie dans le tout...
Je crois que je vais aller faire dormir mes yeux confused


pandorine
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 76
Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 49
Localisation : Le Chaffal

Revenir en haut Aller en bas

Re: INATTENDRE

Message par Tipule le Mer 25 Juil 2012 - 17:08

Saisissant ! C'est toujours un peu magique de voir avec des mots un sentiment, une hypothèse que l'on perçoit confusément.

Récemment, je m'étais éteinte, au point que je ne ressentais plus de plaisir à rien. Sans arrêt, on m'a posé cette question du plaisir à laquelle j'ai continué à répondre "rien". Puis, depuis quelques temps, j'ai repris le loisir de m'accorder ce genre de lectures, du type de celle que tu cites, et j'ai retrouvé le sens du mot plaisir.
Hier soir je tombe sur un docu., théorie du big-bang, physique, anthropologie, génétique ... Et de nouveau, ce tilt de plaisir, je suis redevenue l'enfant que j'étais, qui s'extasiait de tous ces sujets "inutiles". Je me suis dis que c'était sans doute ça, un des aspects de notre zébritude. On ne peut pas vivre sans renoncer à cette dimension d'enfant, qui se laisse surprendre de tout. Qui "innatends" en fait. L'enfant dans le tourbillon du chaos d'où surgit l'ordre des choses...

Mon expression est toujours aussi confuse, mais, depuis que je suis entrée en mode "sans projet, sans issue", ces "rencontres" pour moi, se produisent si souvent, à la manière de hasards qui viennent s’emboîter que je ne peux plus parler de simples coïncidences. Je pense être entrée très involontairement, et par brèves incursions en état d'innatendre.

Au milieu des flots, j'ai trouvé un petit bout de branche qui m'a retenu, depuis que je le suis, j'ai l'impression que c'est un arbre, la rive n'est sans doute pas très loin ...

Il paraîtrai que ce qui a sauvé Homo Sapiens, de l'extinction qui a frappé ses congénères est sa capacité à migrer, mû par le besoin, ou du moins sans la crainte, de savoir ce qu'il y avait "au-delà" !

Merci @Cassis !!!

Tipule
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 124
Date d'inscription : 27/02/2012
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: INATTENDRE

Message par cassis le Mer 25 Juil 2012 - 20:29

@tipule

merci d'avoir exhumer ce texte... cette petite piqure de rappel, ici et maintenant, me fait du bien...

Smile

cassis
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 271
Date d'inscription : 05/02/2012
Age : 38
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: INATTENDRE

Message par Renarde20 le Dim 5 Aoû 2012 - 13:03

Un très bon anniversaire Cassis ... en souvenir d'une jolie soirée le 14/7 dernier ;o)))

A très bientôt !

Renarde20
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7209
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 45
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: INATTENDRE

Message par cassis le Dim 5 Aoû 2012 - 21:48

Merci pour ce très gentil message renarde20...

Au plaisir de te revoir !!!

Very Happy

cassis
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 271
Date d'inscription : 05/02/2012
Age : 38
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: INATTENDRE

Message par Renarde20 le Lun 6 Aoû 2012 - 12:11

Je serai de retour sur Lyon à partir du 21/8 !

Renarde20
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7209
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 45
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re-inattendre

Message par Véra icona le Mar 14 Aoû 2012 - 10:18

L'inattendu est un effet de surprise, plutôt de prise sur prise sans emprise mais avec envolée de la pensée. C'est en général ma disposition psychique et intellectuelle comme une familière étrangeté. Ce qui est familier n'est par définition, pas étranger mais je me rends compte qu'il m'est coutumier " d'inattendre" . Je retiens donc ce très joli verbe inexistant mais très existentiel à mon existence dans ma relation à autrui et je remercie son auteur.

Véra icona
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 10
Date d'inscription : 10/06/2012
Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: INATTENDRE

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:56


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum