"Sous l'emprise de l'angoisse des futures blessures" (Orelsan)... Mais pas tout le temps quand-même, hein! :D

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Sous l'emprise de l'angoisse des futures blessures" (Orelsan)... Mais pas tout le temps quand-même, hein! :D

Message par Pitch59 le Dim 25 Mar 2012 - 19:33

Voilà, j'ai dû mettre environ un quart d'heure rien que pour écrire un titre. Ca, c'est fait.

-J'ai 20 ans.

-Et tu fais quoi dans la vie?

-Rien.

- o_O

- En fait quand j'étais en 3ème j'avais l'intention d'aller en première S, donc j'ai fait une seconde générale, mais finalement j'étais meilleur en anglais et en français alors j'ai changé de lycée pour faire une 1ère L, mais finalement je trouvais les cours un peu inutiles et je "pétais des cables" tout seul et en silence dans ma chambre en rentrant chez moi alors j'ai arrêté et j'ai fait une 1ère STG dans un autre lycée.

- Et alors, ça t'as plu finalement?

-Ah non pas du tout, j'arrivais même plus à retenir mes larmes assez longtemps pour ne pas pleurer avant d'être rentré chez moi. C'est marrant les larmes, ça chatouille les joues et ça a un goût salé!

- o_O

- En parlant de salé, c'est l'heure de manger, alors je continuerai demain.

- Heu... Ok, à demain... o_O


- Mais bon, j'étais pas toujours comme ça, hein! Et après avoir terminé ma 1ère STG, durant laquelle j'avais commencé à poser des questions pertinentes pour ralentir certains cours (très bonne technique pour travailler moins en donnant l'impression de faire des efforts), j'ai travaillé pendant 1 mois et demi comme cueilleur de pommes.

- C'est bien, mais abrégez parce-que ça va faire trop de trucs à lire, là, sinon.

- Ah oui, c'est vrai.

- Vous n'avez qu'à ne pas préciser les dates ou les périodes.

- Tiens, on se vouvoie maintenant?

- ...

- Ok, ok, je continue. Alors après j'ai rien fait, après j'ai fait une formation de définition de projet professionnel (une AEPP pour ceux qui connaissent), mais ça n'a pas donné grand-chose, ensuite j'ai rien fait, ensuite j'ai refait une formation de définition de projet professionnel (ça s'appelait l'Ecole de la seconde chance), ça a donné encore moins grand-chose, ensuite j'ai rien fait, puis ensuite encore rien, puis récemment j'ai travaillé une journée comme serveur dans un resto, enfin c'était une journée d'essai. Une pause dans ma phrase ça me paraît bien. Mais comme ils avaient besoin de quelqu'un sur la durée (le temps de bien apprendre le métier, et pour que ça soit rentable), et que j'avais bien aimé découvrir mais pas envie de continuer là-dedans (principalement à cause du stress et du "allez allez vite vite vite!"), ils m'ont dit qu'ils m'appelleraient en cas de grosse journée mais ils ne m'ont jamais rappelé pour l'instant. A préciser : pendant les deux formations j'ai fait des stages en tant que vendeur polyvalent dans un magasin de jeux-vidéo, infographiste/reprographiste à la mairie de Bailleul, projectionniste dans un petit cinéma traditionnel (une salle et films sur bobines) puis dans un cinéma un peu plus grand (2 salles et films au format numérique).

- Et en parallèle de ce chemin professionnel tortueux? Des loisirs?

- Oui, au collège j'ai fait deux ans de théâtre inutiles pusique j'y était resté beaucoup trop intoverti. Mes loisirs c'était les jeux-vidéo, c'était la grande époque où je ne savais pas discuter. Je savais articuler des mots, et même chanter (merci à mon génial prof de musique d'ailleurs), mais les discussions c'était un phénomène inexpliqué pour moi, je savais pas faire. Heureusement, ça s'est amélioré un tout petit peu en découvrant mes capacités humoristiques, et surtout au lycée, en grande partie grâce à une fille qui...

- Ahah, quel suspense!

- Eh oui!


- Ah! T'es enfin de retour! Ca fait plusieurs jour que j'attends!

- Oui ben désolé, j'ai pas eu le temps de revenir entre deux.

- Oui, bon, ben vas-y, continue.

- Alors il y a eu cette fille quand j'étais en seconde, qui m'a donné inconsciemment le courage de faire assez d'efforts pour savoir parler, pour pouvoir discuter avec elle, au moins. Donc j'ai su à peu près suivre une discussion, mais je savais toujours pas quoi dire. C'est venu petit à petit. Et puis plus tard j'ai souvent remarqué que les discussions étaient presque toujours les mêmes, et donc qu'elles m'ennuyaient. ... Donc finalement, les jeux-vidéo, j'ai arrêté, presque totalement. Enfin, surtout comparé à avant.

- D'accord, mais à part les jeux vidéo alors? Des activités plus sociales?

- Exactement, à la rentrée où je n'avais pas de rentrée (j'ai pas trouvé comment le dire autrement), j'ai repris des cours de théâtre dans lesquels j'ai emmené un ami, et desquels (ça doit être une des premières fois de ma vie que j'utilise ce mot ^^) j'ai largement profité, contrairement à la première fois, et que je continue de suivre aujourd'hui! J'ai aussi pris des cours d'anglais en-dehors d'un établissement scolaire, pendant un an, et j'ai arrêté mais je vais sûrement reprendre l'année prochaine. En tout cas je n'ai jamais arrêté de lire de tout, et j'ai apprécié de plus en plus le cinéma. I love cinema.

- Très bien, je vois que vos cours d'anglais ont été plus ou moins utiles.

- Yes, I would like to be able to understand english movies without french subtitles. And speak with George Clooney.

- What else?

- Rien, je crois que j'ai tout dit. A part quelques centres d'intéret, en vrac : j'aime bien la robotique (j'ai fabriqué de toutes pièces un robot à deux roues qui était sensé éviter les obstacles) l'informatique (j'ai démonté, nettoyé et remonté le pc de la famille, j'aimerai assembler mon propre ordi), le cinéma (quelques films un peu au hasard : Mr Nobody, Matrix, Toy Story, La tour Montparnasse infernale, Forest Gump, le premier épisode de Star Wars que j'ai découvert seulement cette année avec sa sortie en 3D... Very Happy), il y a aussi les séries télé (Chuck, The big bang theory, Heroes, Les 4400, Psych, Kaamelott, Hero Corp, Nerdz...), la lecture (mangas : GTO, Gunmm, Nana, Death Note... En BD : Gaston Lagaffe, Achille Talon, Lanfeust des étoiles, Garfield, Léonard le génie, Cubitus, quelques Spirou, Les petits hommes... En romans : Des fleurs pour Algernon, Le bizarre incident du chien pendant la nuit, Harry Potter, L'élégance du hérisson, Les désasteuses aventures des orphelins Baudelaire, tous les Amélie Nothomb...), j'aime aussi la musique (je fonctionne plus par artiste que par style : Orelsan, Jena Lee, James Delleck, Jean-Jacques Goldman, Lara Fabian, Sum 41, Keny Arkana, Kyo...), et c'est à peu près tout je crois.

- C'est déjà pas mal. Quelque-chose à ajouter?

- Heu, oui, pour résumer je dirais que j'ai super faim de la vie, mais je peux pas manger n'importe-quoi.

- C'est très beau ce que vous venez de dire.

- Merci. Mais au fait, vous êtes qui?

- Je suis Michel Drucker.

- Ah bon? Je ne vous avais pas reconnu!

- Ce n'est pas grave, mais vous feriez mieux d'arrêter d'écrire sinon on va vraiment vous prendre pour un fou, ou pour un nul.

- D'accord. Merci Michel!


Dernière édition par Pitch59 le Jeu 29 Mar 2012 - 15:31, édité 2 fois

Pitch59
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 32
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 24
Localisation : Villeneuve-d'Ascq

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'emprise de l'angoisse des futures blessures" (Orelsan)... Mais pas tout le temps quand-même, hein! :D

Message par Baghee le Dim 25 Mar 2012 - 21:16

Bienvenue Pitch59 cheers

Il a ceux qui n'aiment pas l'école: ils pleurent avant d'y aller et puis il y a ceux que l'école n'aime pas: ils pleurent quand ils rentrent de l'école.

Les larmes ont un goût salé, c'est dire s'il en fallu des larmes pour faire les océans.

Baghee
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 174
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 44
Localisation : Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'emprise de l'angoisse des futures blessures" (Orelsan)... Mais pas tout le temps quand-même, hein! :D

Message par Thaïti Bob le Dim 25 Mar 2012 - 22:56

Haha bah en tout cas ton titre tu l'as bien choisi car il m'a fait tilt : faut que j'écoute ça !
En effet, ça fait bientôt un an que j'ai un diplôme, mais que je crains de chercher un taff car j'ai trop peur dans 10 ans d'être devenu ce que je ne veux pas maintenant. Du coup je fais rien aussi ! mais faut plus que ça dure bien sûr, jme soigne (par un psy qui m'a fait voir ce que je viens de dire, et par ce forum).

Trouve ce pour quoi tu vis en t'acceptant toi même, puis fonce. Ce forum t'aideras beaucoup !

Thaïti Bob
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1818
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 29
Localisation : Marseille...

http://plusvertquevert.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'emprise de l'angoisse des futures blessures" (Orelsan)... Mais pas tout le temps quand-même, hein! :D

Message par Pitch59 le Lun 26 Mar 2012 - 12:19

Merci pour l'accueil!
Ca me fait bizarre qu'on me réponde pour de vrai!
Pour le titre ça vient de la chanson "La peur de l'échec" d'Orelsan, regarde le clip, ça améliore encore la chanson. Smile Après pour certaines chansons je dirais qu'il ne mâche pas ses mots, ça peut choquer certaines personnes, mais faut vraiment regarder derrière l'image de façade, ça vaut le coup. Allez, un autre extrait d'Orelsan pour terminer ce message : "T'as besoin d'une voiture pour aller travailler, tu travailles pour rembourser la voiture que tu viens d'acheter!.." (La terre est ronde, de l'album Le chant des sirènes) C'est clair que j'ai pas envie d'une vie comme ça! J'en reparlerai dans ma présentation.
Mais pourquoi je me suis présenté comme ça!? :s

PS : Je visite le forum depuis ma Wii à cause d'un pc en panne, donc pas encore d'avatar...

Pitch59
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 32
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 24
Localisation : Villeneuve-d'Ascq

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'emprise de l'angoisse des futures blessures" (Orelsan)... Mais pas tout le temps quand-même, hein! :D

Message par 214782 le Lun 26 Mar 2012 - 12:43

Bienvenue Pitch59!

(je prends pas souvent le temps de souhaiter la bienvenue, mais là, le titre, j'ai reconnu tout de suite )

Bon, pour ce que t'as commencé à expliquer, dis toi bien que ça sera pas toujours comme ça (même si après ça sera peut-être "des fois j'me sens vraiment bien des fois c'est du bluff", mais bon par exemple quand t'écoutes "elle viendra quand même", c'est pas aussi négatif que "la peur de l'échec", donc il y a du chemin parcouru, fais leur le hala avant de claquer la porte)

à plus tard!

214782
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 197
Date d'inscription : 17/01/2012
Age : 35
Localisation : 63&38&42&69&ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'emprise de l'angoisse des futures blessures" (Orelsan)... Mais pas tout le temps quand-même, hein! :D

Message par Pitch59 le Lun 26 Mar 2012 - 13:21

Ah, j'oubliais : effectivement c'est la même peur de l'avenir apparement, peur de regretter, peur de l'échec, comme le titre de la chanson, finalement.
Et j'ai du mal m'affirmer, à affirmer des choix, dans le sens où j'ai pas l'impression d'avoir de moi profond. Faire le bon choix, à situation similaire, ça peut être différent selon le point de vue, et quand on comprend facilement différents points de vue, ça complique vraiment les choses. Il y a tellement de "moi" possibles qui n'existeront pas que c'est difficile d'être quelqu'un, enfin c'est difficile à expliquer...

@214782 : Autant tenter un salto avant d'échouer au pied du mur : c'est ce genre de truc que je me dit quand je suis dans un pessimisme bien lourd, du coup je me dis que y'a plus rien à perdre et que tout est possible, alors je repars dans un optimisme qui me paraît indestructible, mais ça finit toujours par recommencer à aller mal et par tourner en rond. Mais les tornades aussi tournent en rond par exemple, ça ne les empêche pas d'avancer, donc je suis d'accord avec ce que tu dis en fait.
J'ai l'impression que c'est parfois moi-même que j'essaie de convaincre quand j'écris ^^

Pitch59
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 32
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 24
Localisation : Villeneuve-d'Ascq

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'emprise de l'angoisse des futures blessures" (Orelsan)... Mais pas tout le temps quand-même, hein! :D

Message par 214782 le Lun 26 Mar 2012 - 21:59

Et j'ai du mal m'affirmer, à affirmer des choix, dans le sens où j'ai pas l'impression d'avoir de moi profond. Faire le bon choix, à situation similaire, ça peut être différent selon le point de vue, et quand on comprend facilement différents points de vue, ça complique vraiment les choses. Il y a tellement de "moi" possibles qui n'existeront pas que c'est difficile d'être quelqu'un, enfin c'est difficile à expliquer...

----> Regarde Ghost Dog (de Jim Jarmush, il y a un passage de l'Hagakuré qui dit en gros que si tu es ouvert à toutes les voies tu vas reconnaître la tienne).
Enfin bon je dis ça j'ai eu un peu le même problème, disons qu'il faut pas se résumer, être soi-même c'est pas être juste une facette, c'est être toutes ses facettes et les considérer comme un tout cohérent, si toi tu les considères comme un tout cohérent après avec les autres ça va tout seul, par exemple t'écoutes du métal et du rap on te dit ah ouais t'écoutes aussi du rap, ou ah ouais t'écoutes aussi du métal, tu réponds ben ouais.

J'ai l'impression que c'est parfois moi-même que j'essaie de convaincre quand j'écris
Y'a pas de galère, sois ta propre prophétie auto-réalisatrice Twisted Evil ("i'm now becoming my own self-fulfilled prophecy") king

214782
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 197
Date d'inscription : 17/01/2012
Age : 35
Localisation : 63&38&42&69&ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'emprise de l'angoisse des futures blessures" (Orelsan)... Mais pas tout le temps quand-même, hein! :D

Message par Pitch59 le Jeu 29 Mar 2012 - 14:27

J'ai noté le nom du film dans ma liste de trucs à voir Smile
D'ailleurs j'ai un petit calembour par rapport au nom du réalisateur : j'ai encore un rhume, alors Jarmush mon nez... Oui c'est nul mais fallait que je le sorte de ma tête! ^^
J'essaie de rester entier la plupart du temps, mais des fois ça coince, quand on est obligé de faire des choix. Par exemple au niveau professionnel, j'ai pas envie de faire des trucs ennuyants alors que tout finit très vite par m'ennuyer. Enfin je continue de chercher, mais y'a toujours des fois où j'ai vraiment envie d'abandonner. Mais comme je l'ai dit tout-à-l'heure, je recommence à positiver à fond et je continue de tourner en rond.

Pitch59
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 32
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 24
Localisation : Villeneuve-d'Ascq

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'emprise de l'angoisse des futures blessures" (Orelsan)... Mais pas tout le temps quand-même, hein! :D

Message par Invité le Jeu 29 Mar 2012 - 21:41

Tourner en rond, implique donc une ancre, qui te tient.
Au sens image, tu tournes effectivement, tu sembles avancer, mais l'ancre te fait faire un beau rond. ^^


Arrow trouve l'ancre.
Puis décroche-là.
Fais par élimination, lis, liste aussi ce qui marche et ce qui ne marche pas, pour cibler au mieux le coin qui t'ancre ainsi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'emprise de l'angoisse des futures blessures" (Orelsan)... Mais pas tout le temps quand-même, hein! :D

Message par Elmoon le Jeu 29 Mar 2012 - 22:35

Je ne viens jamais dans la rubrique présentation mais je me tournais les pouces. J'ai cliqué au hasard et ça m'a fait rire de voir ce dialogue entre toi et ton autre toi (Michel? Ouais c'est ça ouaiiiis!) qui te pousse à parle en mode petites confidences entre nous! Sauf qu'on t'a lu, eh ouais!

Bref. Bienvenue! Wink

Elmoon
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 246
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'emprise de l'angoisse des futures blessures" (Orelsan)... Mais pas tout le temps quand-même, hein! :D

Message par Pitch59 le Ven 30 Mar 2012 - 14:09

@Kara : C'est une image intéressante, je vais y réfléchir un peu avant de répondre, merci.

@Elmoon : Ah zut, j'étais persuadé que personne pouvait nous entendre! ^^
En fait j'ai écrit ça comme ça sans trop y réfléchir, ça m'a aidé à pas partir dans tous les sens. Et en ce moment je lis "Les 1001 vies de Billy Milligan", c'est l'histoire vraie d'une personnalité multiple, ici le personnage avait en tout une bonne vingtaine de personnalités différentes, ça m'a sûrement inspiré pour faire ma présentation!
Au fait, je suis content de t'avoir fait rire. Smile

Pitch59
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 32
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 24
Localisation : Villeneuve-d'Ascq

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'emprise de l'angoisse des futures blessures" (Orelsan)... Mais pas tout le temps quand-même, hein! :D

Message par Elmoon le Ven 30 Mar 2012 - 21:59

Ah, merci pour la référence! J'irai l'acheter demain tiens! Alors que c'est pas du tout mon genre de livre d'habitude, mais j'aime déjà le personnage et... son trouble surtout (quoique 20 personnalités, ça fait beaucoup quand même)! J'avais écrit un début de roman qui fonctionnait de la même façon (sans meurtres ni enquêtes...), et c'est d'ailleurs pour ça que tu m'as fait rire et que j'ai "tilté"! Wink

Elmoon
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 246
Date d'inscription : 16/06/2010
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Sous l'emprise de l'angoisse des futures blessures" (Orelsan)... Mais pas tout le temps quand-même, hein! :D

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:54


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum