Un(e) zèbre(tte) pour quelques cours de maths pour m'aider à avancer... ?

Aller en bas

Un(e) zèbre(tte) pour quelques cours de maths pour m'aider à avancer... ?

Message par Corsaire le Jeu 22 Mar 2012 - 16:46

Ayant des difficultés à vaincre certains de mes blocages en maths, issus de lacunes anciennes, d'un manque de confiance profond et d'une besoin de concevoir intégralement le pourquoi du comment avant de pouvoir dire "j'ai compris", alors même qu'à côté de ça j'ai un bon sens intuitif de la physique, etc., je recherche une bonne âme, prof, initié, passionné, bref quelqu'un qui pourrait m'apporter juste quelques cours particuliers de maths (au tarif désiré, sachant que j'ai une bourse d'étudiant mais que je peux me payer quelques cours quand même)... Pour vaincre enfin ces saletés de carcans qui sont certainement bêtes et méchants mais contre lesquels je n'arrive décidément pas à lutter !

Je suis chaque jour plus frustré et ralenti dans mes études. Dès que les exos font appel au sens physique, à l'intuition, je crame tout en peu de temps et m'ennuie d'attendre les autres. Dès que ça touche mes blocages en maths, je ne comprends plus grand chose, me renferme, panique, entrevoit un début de mal de tête, déprime, m'ennuie,... et c'est les autres qui me dépassent. C'est con ! Surtout que je perds des années juste à cause de ça...

Et avant toute recherche hasardeuse parmi les petites annonces, je viens vous poser la question ici, parce que je me sentirais très probablement plus serein à l'idée d'avoir un(e) prof zébré(e). J'ai déjà donné avec les mésaventures de profs exaspérés et/ou exaspérants et fort peu compréhensifs... J'aimerai de préférence quelqu'un qui connait les liens avec la physique, mais sinon les maths c'est déjà bien ! Pour info, c'est de la 1ère année pour l'instant, donc un mélange de terminale S et de première année...

Je croise les doigts et vous remercie par avance ! cheers
avatar
Corsaire
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 326
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 31
Localisation : Saint-Malo & Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un(e) zèbre(tte) pour quelques cours de maths pour m'aider à avancer... ?

Message par Mor_IsH le Jeu 22 Mar 2012 - 16:54

Niveau Term S je pourrais, mais je pense que ça ne te suffirait pas.

T'as des exemples de programmes ? (tes besoins à préciser: intégrales double, triple, statistique, fonctions complexes...)
avatar
Mor_IsH
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 402
Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 38
Localisation : 93

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un(e) zèbre(tte) pour quelques cours de maths pour m'aider à avancer... ?

Message par Thaïti Bob le Jeu 22 Mar 2012 - 17:05

Salut !
Ben je me propose pour une aide par mail vu qu'on est pas du tout dans les mêmes coins.
J'ai un bon niveau, bien sûr j'ai mes difficultés aussi, mais je pense avoir assez de recul pour voir les maths dans leur ensemble, et leurs applications concrètes.
Voilà si ça te dit n'hésite pas !
avatar
Thaïti Bob
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1828
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 31
Localisation : Avignon

http://plusvertquevert.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un(e) zèbre(tte) pour quelques cours de maths pour m'aider à avancer... ?

Message par Corsaire le Jeu 22 Mar 2012 - 17:25

Merci pour vos réponses rapides !

RoM_IsH -> Pour les domaines, c'est parfois pas très différend de la term S, certaines choses sont même identiques, après y'a aussi des choses plus compliquées.
Il y a par exemples les intégrales jusqu'à triple et curvilignes, les différentielles, etc, mais là où ça bloque le plus, c'est lorsqu'il s'agit d'utiliser tous ces mathématiques à la fois dans le domaine de la physique, en particulier de savoir jongler avec en naviguant aussi parmi les différents repères (polaires, cylindriques, de Frenet, sphériques, etc.). C'est là que ça bloque souvent le plus (et qu'il y a le plus d'urgence), mais il y a quand même des domaines de maths purs où ça bloque aussi.

Thaïti Bob -> C'est une sympathique proposition, mais je pense que je préfèrerais du réel... Je conserve ta proposition cela dit qui peut ne pas être inutile pour autant ! Very Happy
avatar
Corsaire
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 326
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 31
Localisation : Saint-Malo & Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un(e) zèbre(tte) pour quelques cours de maths pour m'aider à avancer... ?

Message par Mor_IsH le Ven 23 Mar 2012 - 9:20

Ouais, ça va être trop pointu pour moi, déjà fait, mais je saurais pas réexpliquer comme ça. Désolé Sad
avatar
Mor_IsH
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 402
Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 38
Localisation : 93

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un(e) zèbre(tte) pour quelques cours de maths pour m'aider à avancer... ?

Message par Dark Feu-Nixe le Ven 23 Mar 2012 - 9:46

Trop surbookée pour pouvoir t'aider.

Mes conseils: évite les livres des professeurs français qui se croient obligés de frimer.

Ainsi, pour les maths, la série Schaum (américaine) te propose d'excellents rappels de cours et surtout une flopée d'exercices.
Côté intégrales, le bon vieux Piskounov, (2 tomes) aux éditions MIR fera l'affaire.

Es-tu inscrit dans une bibliothèque universitaire? Ca t'économiserait pas mal sur les dépenses. Sur Paris, la bibliothèque 1er cycle de UPMC comblera tous tes besoins. Il y a aussi la bibliothèque de l'ENS Cachan où on peut entrer sans problème à condition de téléphoner une fois à la direction en expliquant ce qu'on veut et en laissant ses coordonnées.

Surtout, ne pas te laisser ébranler par les maths, ce sont de beaux joujoux, et pas autre chose que cela.
Ne pas te laisser impressionner par le vocabulaire non plus, toujours essayer de sortir d'un théorème ce qu'il veut dire au juste, en laissant de côté les conditions trop restrictives. Il faut pouvoir "dessiner" un théorème, être en mesure de l'expliquer à un gamin de primaire. Si tu n'y arrives pas, c'est que tu ne l'as pas compris. Ainsi une dérivation d'une fonction, ce n'est rien d'autre qu'aborder une fonction en recherchant la pente en chaque point. Une intégration d'une courbe en deux dimensions, c'est appréhender sa surface localisée entre la courbe et les axes du repère... Rien de plus simple!

Le passage de coordonnées cartésiennes, polaires, cylindriques, c'est juste une autre façon de voir un même espace. Et l'utilisation des lettres grecques, c'est juste pour épater le chaland.

Côté physique: le problème est différent.
Il faut se référer aux méthodes proposées dans les exercices d'accompagnement.

Alors la difficulté n'est pas d'utiliser les maths, mais de ne pas oublier un paramètre. Je me souviens par exemple, quand il fallait reconstituer un lagrangien, qu'on risquait toujours d'oublier une force dans un problème complexe, un petit frottement d'un mécanisme par rapport à un autre... Mortel!

Sauf qu'il y a énormément de livres sur le sujet. Bien entendu, surtout ne lire aucun livre style classes prépas, car ils n'approfondissent jamais le sujet, ce sont des résumés caricaturaux la plupart du temps. J'exagère peut-être mais.... Ou bien il faudrait revenir à des très vieux bouquins qu'on trouve en bibliothèque univ pour une approche du cours de façon très rigoureuse. Exemple, le Bruhat en optique, tout à fait obsolète, est pourtant excellent à lire, car il donne une vision de l'optique extrêmement précise, ce qu'aucun livre contemporain n'offre parce que leurs auteurs ont peur qu'on les comprenne trop bien.

Evite donc les livres de bachotage.

J'ai bien aimé les livres Cours de Berkeley, souvent assez éloignés des programmes de l'Education Nationale. Evidemment les livres russes de Landau, à ne lire que lorsque tu auras une solide fondation en maths. Sinon, pas la peine.

Quelles sont les branches de la physique qui te posent le plus de problèmes? Si c'est la mécanique rationnelle, il y a déjà différentes façons d'aborder un programme.

Pour quelle raison reprends-tu ces études? Pour te préparer à un concours de quelque chose ou juste pour le plaisir?
Car le but est essentiel.

Si ton but est de réussir à un concours, alors il faudra placer ton esprit dans un moule, et choisir un bouquin qui entre exactement dans ce que tu souhaites réviser. Et mes propositions de lire les cours de Berkeley ou même le tome Mécanique de Feynman (aussi intéressant soit-il) sont à rejeter.

Il m'est arrivé souvent de reprendre des étudiants qui ont été dégoutés des maths par leurs anciens professeurs, véritables bêtes sadiques que personne n'a osé mettre à leur place et qui font pleurer tant leurs étudiants qu'ensuite je doive faire un gros travail psychologique. Les profs de physique semblent à peine moins supportables.

Triste époque.
avatar
Dark Feu-Nixe
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 999
Date d'inscription : 04/06/2011
Localisation : Avant de partir au fond des échos, sous le bitume des rues mortes, j'aimais au fil des mots la fêlure sanguine au lent déballage. Limite: 999

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un(e) zèbre(tte) pour quelques cours de maths pour m'aider à avancer... ?

Message par Corsaire le Ven 23 Mar 2012 - 15:06

Merci pour cette réponse Dark Fée-Nixe. Je vais y répondre point par point pour ne pas partir en tous sens !

Dark Fée-Nixe a écrit:Trop surbookée pour pouvoir t'aider.
Mes conseils: évite les livres des professeurs français qui se croient obligés de frimer.

Ainsi, pour les maths, la série Schaum (américaine) te propose d'excellents rappels de cours et surtout une flopée d'exercices.
Côté intégrales, le bon vieux Piskounov, (2 tomes) aux éditions MIR fera l'affaire.

Es-tu inscrit dans une bibliothèque universitaire? Ca t'économiserait pas mal sur les dépenses. Sur Paris, la bibliothèque 1er cycle de UPMC comblera tous tes besoins. Il y a aussi la bibliothèque de l'ENS Cachan où on peut entrer sans problème à condition de téléphoner une fois à la direction en expliquant ce qu'on veut et en laissant ses coordonnées.

Oui j'y suis inscrit bien sûr, puisque je suis étudiant de l'UPMC, et on trouve beaucoup de choses dans la biblio de premier cycle il est vrai, ainsi que dans les autres d'ailleurs.


Surtout, ne pas te laisser ébranler par les maths, ce sont de beaux joujoux, et pas autre chose que cela.
Ne pas te laisser impressionner par le vocabulaire non plus, toujours essayer de sortir d'un théorème ce qu'il veut dire au juste, en laissant de côté les conditions trop restrictives. Il faut pouvoir "dessiner" un théorème, être en mesure de l'expliquer à un gamin de primaire. Si tu n'y arrives pas, c'est que tu ne l'as pas compris. Ainsi une dérivation d'une fonction, ce n'est rien d'autre qu'aborder une fonction en recherchant la pente en chaque point. Une intégration d'une courbe en deux dimensions, c'est appréhender sa surface localisée entre la courbe et les axes du repère... Rien de plus simple!

Je sais bien... les exemples que tu as donné, je les ai compris et conceptualisés. Je ne peux d'ailleurs pratiquement pas faire de maths sans ça, j'ai absolument (presque vitalement) besoin de comprendre et de concevoir avant...


Le passage de coordonnées cartésiennes, polaires, cylindriques, c'est juste une autre façon de voir un même espace. Et l'utilisation des lettres grecques, c'est juste pour épater le chaland.

Je sais bien tout ça, je comprend comment chaque repère projette ses forces et je conçoit la logique et l'intérêt, mais au moment de l'appliquer, utiliser toutes les méthodes mathématiques qui varient selon chaque système, avec en plus les lettres grecques entre lesquelles on se mélange sans cesse, je me perds vite...


Côté physique: le problème est différent.
Il faut se référer aux méthodes proposées dans les exercices d'accompagnement.

J'essaye, mais soit mes lacunes m'empêchent de démarrer, soit elles me bloquent sans cesse... J'ai l'impression de devoir suivre un chemin simple à suivre mais qu'il faut pousser un énorme rocher qui bloque le passage tous les deux mètres... :-/


Alors la difficulté n'est pas d'utiliser les maths, mais de ne pas oublier un paramètre. Je me souviens par exemple, quand il fallait reconstituer un lagrangien, qu'on risquait toujours d'oublier une force dans un problème complexe, un petit frottement d'un mécanisme par rapport à un autre... Mortel!

J'aimerais beaucoup qu'enfin la difficulté ne soit plus d'utiliser les maths... Comme je le disais, j'ai un excellent sens de la physique. Je suis bon en calcul aussi, pas du tout de problème non plus avec les chiffres ou les quantités, au contraire j'adore ça. Lorsqu'on vient pas m'embêter avec mes maths lacunaires, j'émets des théories souvent justes sur un truc sur lequel je réfléchi, en météo ou que sais-je. Quand l'exercice est intuitif et parle seulement de logique physique, chiffrée ou non, je le crame vite et je n'arrive pas à concevoir que les autres puissent ramer, alors que ce sont ces mêmes autres qui semblent faire des maths tranquilou l'heure d'après... Je suis tellement frustré ! Mad


Sauf qu'il y a énormément de livres sur le sujet. Bien entendu, surtout ne lire aucun livre style classes prépas, car ils n'approfondissent jamais le sujet, ce sont des résumés caricaturaux la plupart du temps. J'exagère peut-être mais.... Ou bien il faudrait revenir à des très vieux bouquins qu'on trouve en bibliothèque univ pour une approche du cours de façon très rigoureuse. Exemple, le Bruhat en optique, tout à fait obsolète, est pourtant excellent à lire, car il donne une vision de l'optique extrêmement précise, ce qu'aucun livre contemporain n'offre parce que leurs auteurs ont peur qu'on les comprenne trop bien.

Evite donc les livres de bachotage.

C'est marrant que tu dises ça au niveau des livres prépa/bachotage. J'en ai essayé plein, et je n'ai jamais réussi à m'y sentir bien... Je me retrouve très vite bloqué par le formalisme, ou un truc qui me dépasse, ou une lacune insondable...


J'ai bien aimé les livres Cours de Berkeley, souvent assez éloignés des programmes de l'Education Nationale. Evidemment les livres russes de Landau, à ne lire que lorsque tu auras une solide fondation en maths. Sinon, pas la peine.

Quasiment les seuls livres qui m'ont plu parmi ceux que j'ai testé c'est ceux de Feynman. Je partage avec lui la même manière de concevoir la physique, de la vivre, de la ressentir. Et de l'aimer. Mais bien sûr il n'a pas de problèmes avec les maths ! Et si grâce à ses explications intuitives je vais plus loin qu'avec les autres bouquins, je fini par rencontrer des blocages mathématiques... Sad


Quelles sont les branches de la physique qui te posent le plus de problèmes? Si c'est la mécanique rationnelle, il y a déjà différentes façons d'aborder un programme.

Ce ne sont pas vraiment des branches qui me posent problème, pour le coup. En fait, en ce moment, que ça soit en électromagnétisme, en ondes ou en mécanique, hormis certains domaines des maths qu'il faut encore que je maitrise, c'est cette foutue utilisation des maths au milieu des repères qui me perd en chemin. Et chaque fois c'est pareil, dès que ça redevient intuitif, je crame tout. Si seulement je n'avais jamais eu de problème avec les maths, je serais sûrement déjà bien loin en physique, sans vouloir me vanter d'aucune manière... Sad


Pour quelle raison reprends-tu ces études? Pour te préparer à un concours de quelque chose ou juste pour le plaisir?
Car le but est essentiel.

Si ton but est de réussir à un concours, alors il faudra placer ton esprit dans un moule, et choisir un bouquin qui entre exactement dans ce que tu souhaites réviser. Et mes propositions de lire les cours de Berkeley ou même le tome Mécanique de Feynman (aussi intéressant soit-il) sont à rejeter.

Il m'est arrivé souvent de reprendre des étudiants qui ont été dégoutés des maths par leurs anciens professeurs, véritables bêtes sadiques que personne n'a osé mettre à leur place et qui font pleurer tant leurs étudiants qu'ensuite je doive faire un gros travail psychologique. Les profs de physique semblent à peine moins supportables.

Triste époque.

Je ne reprends pas des études, je les poursuis. Les maths m'ont perdu en route à un moment et puis surtout au lycée il y a vraiment eu un prof sadique comme ceux dont tu parles... Et depuis, mes craintes et mes lacunes ont de la poussière tellement elles sont anciennes... J'ai mis plusieurs années à avoir le bac, à cause de ça. Là en fac je rame encore et j'ai déjà perdu un an, juste à cause de ça. La raison pour laquelle je poursuis mes études concerne la passion pure de la physique. J'ai de très nombreuses passions, mais une bonne partie concernent des domaines de la physique. Je vise une thèse, à terme, peut être réalisée en co-tutelle aux States (Stanford, Princeton, ou autre selon possibilités...) car si je ne prend plus de retard, ça tombera pile en même temps que le post-doc que ma copine effectuera aussi là bas. Je serais vieux d'ici à ce que tout soit réalisé mais je me moque éperdument des commentaires désapprobateurs (fréquents, tu imagines !). Je suis le dernier des derniers dès qu'il s'agit d'avoir confiance en soi. Mais pour le coup, je sais que si je viens à bout de mes traumatismes mathématiques je pourrais être parmi les meilleurs de la fac, et si c'est suivi par une belle thèse, peu m'importera l'âge que j'aurais d'ici là. Mais je dois les abattre CETTE année ! Mad
avatar
Corsaire
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 326
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 31
Localisation : Saint-Malo & Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un(e) zèbre(tte) pour quelques cours de maths pour m'aider à avancer... ?

Message par Dark Feu-Nixe le Ven 23 Mar 2012 - 16:16

Tu es un créatif, alors forcément les premières années de fac sont dures. Rien que de plus normal.

Es-tu sûr de vouloir rester dans le système universitaire? Tu es drôlement traumatisé, là. Tu as toujours la possibilité de travailler, te faire de l'argent et continuer par le CNAM. Y compris passer une thèse là-bas. Autre mentalité que celle des universitaires, bien meilleure car des personnes mures et qui travaillent en entreprise ou en labo industriel.

-> Bon les lettres grecques, il faudra bien t'y habituer.

-> Les étudiants qui réussissent la licence ne travaillent en général que les TD et les séries d'exercices d'annales qui sortent en examen. Travaille avec un copain pour discuter, de façon à ce que vous échangiez vos différents points de vue.

-> Donc je vois que tu te situes malheureusement dans le cadre très peu agréable du rouleau compresseur de la fac. Le tout est que tu t'en sortes, tu brilleras alors en Master et en thèse! Tu ne peux pas demander de conseils à tes prof? Des livres à lire? Ils sont si distants qu'on ne puisse leur demander quoi que ce soit?

-> les commentaires des idiots sur l'âge: tu as raison de les court-circuiter. Quand on est bon, les Américains te proposent une belle situation. Ne t'en fais pas pour cela. Tant que tu as la passion... le reste n'a pas d'importance.
avatar
Dark Feu-Nixe
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 999
Date d'inscription : 04/06/2011
Localisation : Avant de partir au fond des échos, sous le bitume des rues mortes, j'aimais au fil des mots la fêlure sanguine au lent déballage. Limite: 999

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un(e) zèbre(tte) pour quelques cours de maths pour m'aider à avancer... ?

Message par Thaïti Bob le Ven 23 Mar 2012 - 17:49

Dis les nous cash, tes blocages si ça te dis, pour une aide ponctuelle sur un exo, ou bien en général, on peut ptêtre s'y mettre ! Very Happy
avatar
Thaïti Bob
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1828
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 31
Localisation : Avignon

http://plusvertquevert.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un(e) zèbre(tte) pour quelques cours de maths pour m'aider à avancer... ?

Message par Corsaire le Ven 23 Mar 2012 - 18:36

Vous êtes gentils, merci pour vos réponses. Very Happy

Bah si vous voulez, je vous posterais ici un de mes prochains blocages, mais comme c'est plus "plein de petites choses" c'est pas facile.
avatar
Corsaire
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 326
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 31
Localisation : Saint-Malo & Paris

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum