Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards

Aller en bas

Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards Empty Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards

Message par terimakasi le Sam 17 Mar 2012 - 0:44

Bonsoir aux Anes, Mulets, Zèbres, Chevaux, Poneys & Girafes

Comme bcp parmi vous g pris connaissance de la 'zébritude' par le fameux livre 'petit guide à l'usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas trés doués'
Comme certains d'entre vous je me suis d'abord demandé si j'en était un, pour me rassurer, être réconforté de faire partie de ces 'surdoués marginaux' et j'ai vu qu'il y avait aussi des tests et même des psychologues habilités à délivrer une 'AOC' (!!)

Je voudrais soulever içi ce qui me semble incohérent dans la démarche de la 'quête du certificat de zébritude'
1. Je ne crois pas que zébritude soit synonyme de 'surdoué', elle semble caractérisée par des 'structures cognitives marginales et une dominance nette du cerveau droit', en clair une façon atypique d'apprendre, de communiquer, de construire, de créer, de travailler, d'enseigner, d'aimer  Bisous, etc... Mais cela n'est pas forcément synonyme de capacités 'au-delà-de-la normale' (même si ct le cas ce ne serait pas forcément dans un périmètres d'aptitudes connues et mesurables)
2. Puisque les zèbres sont plus souvent excentriques et/ou asociaux (des casse-bonbons surtout diraient les 'gens qui n'aiment-pas-que...'), pourquoi chercher à 'se réconforter en entrant dans le club'. Puisque ce sont des gens censés être différents des autres, pourquoi en faire un catégorie, une 'norme de plus' (genre 'le-vilain-petit-canard-enfait-c'est-un-cygne-et-c-la-class-absolue')
3. Le fait qu'il y ait des tests et des gens pour vouloir les passer n'est pas sain selon moi car c'est une démarche hyper-conformiste en l'occurence l'élistisme (style 'wai c dur d'être un surdou&, swi tellement smart que les gens normaux y pigent pas c'que'je dit..')
4. En ce qui concerne le test en question, il sera certainement biaisé (qui a l'arrogance de prétendre pouvoir déterminer avec un 'crible arbitraire' ce qui caractérise un zèbre), quand aux 'psychologues certifiants' qui sont consultés, leur intérêt n'est il pas de vous rassurer aussi sur votre zébritude ?

Je pourrais continuer sur cette lancée mais à vous d'alimenter, contredire ou prolonger cette réflexion qui est içi seulement amorçée

De la part d'un équin 'différent des autres', qui le sait et n'en reste pas moins embarassé
www^terimakasi^com
www^flickr^com/photos/kernmichel
expression^free^fr


Dernière édition par terimakasi le Sam 17 Mar 2012 - 12:17, édité 1 fois

terimakasi

Messages : 12
Date d'inscription : 16/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards Empty Re: Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards

Message par Scarabée le Sam 17 Mar 2012 - 9:46

Je suis assez d'accord avec toi Laughing
Si quelqu'un se reconnait parfaitement dans le fonctionnement du zèbre, un test qui contredirait cela pourrait le conduire à une grande confusion mentale et à beaucoup de tristesse. Un psychologue qui a à cœur le bien être de son patient va avoir du mal à lui dire "non, en fait, désolé, ce n'est pas pour vous !"
Moi non plus je ne suis pas sûre que zèbre = surdoué et je ne suis pas sûre non plus qu'un groupe de plusieurs zèbres soit destinés à mieux s'entendre qu'un groupe avec deux zèbres, trois girafes et un phacochère (je crains qu'un groupe zèbre puisse aussi être très conflictuel).
Savoir comment on fonctionne est primordial, de même que comprendre comme gérer certains problèmes (apragmatisme, angoisse...) est utile. Donc avoir conscience de sa zébritude est une très bonne chose. C'est vrai que vouloir absolument une preuve, c'est plus discutable.
Mais comment reprocher à quelqu'un de passer de test pour être sûr ?
Quelle autre solution proposer ?
Scarabée
Scarabée

Messages : 42
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 41
Localisation : Centre

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards Empty Re: Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards

Message par Fata Morgana le Sam 17 Mar 2012 - 9:57

Le terme "zèbre" a été popularisé par Jeanne Siaud Facchin pour décrire les surdoués, parce que ce dernier terme peut induire une mauvaise compréhension de ce dont il s'agit. Zèbre est chez elle une manière alternative de dire surdoué. Donc le fonctionnement particulier des zèbres est dû uniquement à la douance, dont on découvre qu'elle s'accompagne de particularités nombreuses. Le terme "zèbre" est une manière plaisante de dire "surdoué" et rien d'autre.
Les autres cas de fonctionnement atypiques qui n'ont rien à voir avec la douance n'ont rien à voir non plus avec la "zébritude". Ou zébrité, au choix, selon qu'il est dit: "je vois un zèbre, je ne vois pas la zébrité"...Le livre "trop intelligent pour être heureux" de Jeanne Siaud facchin a pour thème les difficultés spécifiques des zèbres ou surdoués comme son titre l'indique. Et le fait d'avoir des difficultés particulières ne fait pas pour autant un zèbre, ou surdoué.
Ce débat a déjà eu lieu cent fois ici.
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards Empty Re: Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards

Message par terimakasi le Sam 17 Mar 2012 - 11:30

Merci pour vos réponses !! Scarabée ta réponse est sympa et ouverte, Fata, je trouve ta réponse stéréotypée ('le débat a déjà eu lieu 100 fois içi...', cela veux dire qu'il est clos ? que tout a été dit, y compris ce que je dis pour (ré)ouvrir ce débat ?)
J'avoue que j'attendais une réaction plus originale de la part de gens qui se disent surdoués...

Si je comprends bien le fonctionnement atypique (parallèle/cerveau droit/transversal) du cerveau décrit dans 'petit guide à l'usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas trés doués' n'a rien à voir avec la 'zébritude' (la 'douance': quelle horrible phonétique, JSF n'est sans doute pas poète...). Ces gens là c'est quoi alors ? des 'chevaux de prejalski' ?

NB: Il y à 'l'intelligence transversale' et je doute que cette forme d'intelligence se préoccupe de 'douance' (un concept complètement hiérarchique/vertical/séquentiel, un truc de gens encore conditionnés par le culte de la performance et les relations humaines basées sur le rapport de force, tout en subtilité...)


Dernière édition par terimakasi le Sam 17 Mar 2012 - 12:16, édité 4 fois

terimakasi

Messages : 12
Date d'inscription : 16/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards Empty Re: Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards

Message par bepo le Sam 17 Mar 2012 - 11:44

De toute façon l'histoire parle d'elle même.

Il n'y a pas si longtemps il était inconcevable d'intégrer un dyslexique par exemple dans la case potentielle des surdoués.
Désormais on ne l'exclue pas, sans pour autant faire de la dyslexie une condition requise.
(ce qui reviendrait a donner la médaille à tous ceux qui rencontrent un obstacle supplémentaire) Néanmoins il reste a explorer la piste a fond.

Bref seuls ceux qui considèrent la connaissance actuelle comme La Connaissance et consacrent leur vie à courir derrière peuvent se satisfaire des cases que cette connaissance d'un instant leur met à disposition. Cela dit il serait aussi stupide de ne pas se servir de son vélomoteur, parceque seul un 4x4 de luxe nous satisferait. Métaphore qui s'applique à la connaissance, comme au "candidat" surdoué.

Bref fondamentalement la notion de surdoué lorsqu'elle dérive, mis à part le fait qu'elle pourrait apporter à la science en tant que piste, relève d'un raisonnement qui consiste a racheter une sous performance sous prétexte d'un handicap, et cela selon des critères partiaux et partiels.
Étendre le concept de surdoué revient tout bonnement à vouloir maximiser le bien être de l'humanité en recherchant la plus petite contribution que peut apporter le plus handicapé d'entre nous et de l'élever au pinacle. C'est l'antithèse même de la sélection par la performance et du sacrifice des boulets.

Ce n'est que ma sensibilité.

PS j’apprécie ton post qu'on pourrait comparer à un tir balistique extrêmement élégant, et qui en plus ne s'attarde pas sur son élégance pour en oublier qu'il fait partie d'un processus de quadrillage (je sais plus si c'est le terme), nécessaire pour s'approcher de la cible.

PS2 tiens, d'ailleurs en ballistique on dit qu'un objectif peut être atteint en trois tir. Un premier de repérage. Un deuxième pour corréler les réglages à leur traduction concrète. Le troisième est au but. Ce pourrait il que le point Godwin ne soit que la traduction forumistique de ce concept ?

bepo

Messages : 2574
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards Empty Re: Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards

Message par terimakasi le Sam 17 Mar 2012 - 12:02

Merci Qwerty, intéressante remarque sur la quête d'identité.
Je souhaiterais néanmoins qu'on arrête avec les 'surdoués et les boulets', partant du principe qu'il est possible d'être l'un & l'autre, selon:
- l'état émotionnel
- la 'texture' de l'environnement relationnel
- les croyances et conditionnements
- la capacité à 'sortir du cadre'

J'aime l'idée selon laquelle au final chacun a 'plus de capacités que la normale' dans un domaine particulier (et par symétrie moins que la normale dans d'autres domaines).

terimakasi

Messages : 12
Date d'inscription : 16/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards Empty Re: Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards

Message par terimakasi le Sam 17 Mar 2012 - 12:08

Merci Qwerty, je crois que le terme que tu évoque est 'triangulation' (3 points permettent d'en spécifier 1 quatrième sans ambiguïté, c'est l'intersection des bissectrices du triangle correspondant...)

terimakasi

Messages : 12
Date d'inscription : 16/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards Empty Re: Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards

Message par T_az le Sam 17 Mar 2012 - 13:11

terimakasi a écrit:Fata, je trouve ta réponse stéréotypée ('le débat a déjà eu lieu 100 fois içi...', cela veux dire qu'il est clos ?
Qu'il est inutile surtout. Quel intérêt de chercher à savoir qu'elle est la meilleure définition d'un terme lorsque l'on a celle de la personne qui a justement inventé le terme ?

terimakasi a écrit:que tout a été dit, y compris ce que je dis pour (ré)ouvrir ce débat ?)
Ce "débat" n'en est pas un, puisqu'il n'y a, au fond, rien à débattre. Il n'y a que des gens n'acceptant pas la définition d'un terme, parce que ne pouvant se définir comme tel dans le cas contraire.
retenter en vain la même expérience en espérant un jour un résultat différent, c'est pas la définition du Fou ?

terimakasi a écrit:de la part de gens qui se disent surdoués...
Tu vois où ça mène l'auto-diagnostique.

Je ne crois pas que zébritude soit synonyme de 'surdoué'
C'est vrai, aux chiottes la définition de J.S.F. Et peut être qu'un jour, on appellera un chat, un chien.

(Ps: même si ont pourrait en avoir l'impression, je ne me suis pas laisser emporter dans ce post)

T_az
T_az

Messages : 73
Date d'inscription : 26/11/2011
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards Empty Re: Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards

Message par terimakasi le Sam 17 Mar 2012 - 21:23

le post s'enferme sur la douance, ce qui n'était pas le sujet que je voulais aborder. Je vais en ouvrir un autre sur le "lateral thinking"...

terimakasi

Messages : 12
Date d'inscription : 16/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards Empty Re: Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards

Message par Sophie4 le Lun 19 Mar 2012 - 15:34

Et le fait d'avoir des difficultés particulières ne fait pas pour autant un zèbre, ou surdoué

(cette phrase vibre en moi depuis quelques jours)

J'ai l'impression de ne faire que de demander de l'aide et ce lieu n'est pas le mieux choisi mais je me lance encore ...

Je suis tout à fait d'accord avec cette phrase et je m'y retrouve. J'ai l'impression d'avoir eu des diffcultés de zèbres que ce soit d'intégration, de bizzarerie, de sensibilité mais de ne pas être intelligente au sens d'un qi supérieur ou de ne pas avoir une pensée en aborescence ou différente pour autant. Du coup même si je ne suis pas comme vous, je suis en crise identitaire et pour le moment dans le creux de la vague. Et je n'arrête pas de me demander qui suis-je, avec qui pourrais bien me sentir de quelle meute est-ce que je viens ?

Je ne suis donc pas à ma place ici.

Ps je ne veux pas usurper une identité qui n'est pas la mienne.

pourquoi est-ce que je tremble en écrivant ces mots ce ne sont que des mots pourtant ?

désolée de venir comme ça

sophie

Sophie4

Messages : 26
Date d'inscription : 19/02/2012
Age : 40
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards Empty Re: Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards

Message par terimakasi le Lun 19 Mar 2012 - 18:45

Bonsoir Sophie

Merci pour ta réponse, elle est attendrissante d'humilité et de sincérité. Tu es sans doute un "équin en quête d'identité" (par forcément un zèbre mais si tu a réagi à ma lettre ouverte c'est qu'il y à peut-être aussi de la place pour les équidés qui sont en marge de la gent chevaline...)
Je t'invite à visiter mon site (www^terimakasi^com), et à me contacter via son formulaire de contact si tu souhaite continuer sur un terrain neutre et sans se prendre la tête sur la question d'être un zèbre ou non. Personnellement sur le terrain du QI (mesure biaisée s'il en est), je pense n'avoir rien à envier aux zèbres 'AOC'. Je souhaite néanmoins que cette communauté s'ouvre à la marginalité des modes de pensée alternatifs (dont la pensée transversale/arborescente), sans le corréler à la réussite d'un test de QI ou de zébritude.
Bonsoir à toi, petite jument de Prejalski !!


Dernière édition par terimakasi le Mar 20 Mar 2012 - 5:55, édité 1 fois

terimakasi

Messages : 12
Date d'inscription : 16/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards Empty Re: Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards

Message par florangeté le Lun 19 Mar 2012 - 19:33

Bonsoir terimakasi

il se trouve justement qu'il n'y a que peu de prises de têtes sur les tests ou les statuts dont tu sembles faire un cas; et surtout le consensus que tu sembles critiquer (la quete absurde, une mise en boite consensuelle toussa). Toi qui parlais de pensée arborescente il y a de multiples manières d'aborder le mot zebre et l'existence de cette communauté, ainsi que la légitimité qu'il y aurait a se trouver à penser ensemble. partager des idées et des pensées (qui heureusement vont au delà de querelles sémantiques) ou partager des sensations, des traits dans lesquels l'autre se retrouve parfois. c'est aussi simple que ça.

Le terrain est assez neutre, même si comme tu l'as remarqué le mot zèbre a remplacé les autres (hqi, surdoué, douance, toussa si peu d'interêt de l'aborder d'un point de vue strictement sociétal) , qu'il est a présent non pas une condition de notre présence sur le forum mais un élément somme toute anecdotique mais donnant la couleur d'une communauté ; les sujets abordés étant divers et variés et ma foi bien plus axés sur une communication saine, tranquille et décomplexée que sur test chiffres et aocées.

il ne s'agit pas de quête de zébritude (car nous sommes conscients d'être tous différents les uns des autres quoi que certains caractères aient tendance à faire écho) mais d'un endroit dans lequel la curiosité, la recherche et l'expression non biaisée de nos ressentis peuvent servir de source de chaleur à chacun. source de chaleur manifeste s'il en est pour ma part, c'est une des choses qui y justifie ma présence (mon qi n'y est pour rien, il n'y a ni filtre ni tests préliminaires pour rentrer sur ZC, seulement des questions, des passions et des gens qui se trouvent -ou non- des atomes crochus)

toutes les questions que tu abordes dans ton premier message ont été maintes fois posées sur le forum (et souvent critiqués les tests de qi, et souvent remis en question le terme zebre, et souvent questionnée la notion de norme d'appartenance etc); je ne crois pas que la réponse de fata morgana était foncièrement agressive ou stéréotypée; il suffit de parcourir le forum pour mieux cerner les buts et les tendances de la communauté de zebra crossing.

je t'invite d'ailleurs à venir t'y promener, qui sait..

PS: de bono met des mots sur la créativité, sur un penser-mieux mais je me demande si un sysématisme, même latéral ne nuit pas à la pensée explosive, finalement
florangeté
florangeté

Messages : 531
Date d'inscription : 19/02/2011
Localisation : Bordeaux

http://www.hotu.fr/page/atelier.html

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards Empty Re: Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards

Message par Sophie4 le Lun 19 Mar 2012 - 19:43

Houla,

Terimakasi, je peux me sentir différente des zèbres mais j'ai des amis zèbres et on ne parle ni de qi ni de supériorité etc. Je ne comprends pas ta hargne contre eux. Je le ressens comme ça. Je trouve les Messages du forum bienveillants envers tous.

Sophie4

Messages : 26
Date d'inscription : 19/02/2012
Age : 40
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards Empty Re: Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards

Message par terimakasi le Mar 20 Mar 2012 - 5:47

Hello Sophie

La hargne comme tu dis n'est pas envers les zèbres mais envers les systèmes de jugement de valeur, de rapport de force (travers dans lequel je tombe moi-même aussi je l'avoue). C'est simplement qu'une personne (Fata Morgana) m'a répondu 'zèbre = surdoué' sur ce post et cela m'a beaucoup déçu car ce n'est pas la perception que j'en avais au départ. Je me reconnait dans la forme de pensée transversale / arborescente (cf. Edward Bono), pas dans la 'douance'.

terimakasi

Messages : 12
Date d'inscription : 16/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards Empty Re: Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards

Message par terimakasi le Mar 20 Mar 2012 - 5:54

Bonjour orange et Fata Morgana,

Oui c'est vrai que la réponse de Fata Morgana m'a déçu (''zèbre = surdoué, point barre"). Je reconnais ne pas lire tous les messages d'un forum avant de poster d'où la douche froide en réponse ('débat déjà abordé de nombreuses fois')
C'est peut-être moi qui soulève un faux problème et qui me focalise inutilement sur le fait d'être reconnu ou non en tant que zèbre. Je suis tout de même étonné qu'il n'ai pas été fait mention plus tôt d'Edward Bono avant que je vienne avec mes gros sabots ;^>
Je cherche un cadre d'étude théorique plus large sur les 'zèbres' que celui qui a été échaffaudé par JSF, j'ai trouvé Edward Bono mais si vous connaissez d'autres chercheurs ayant travaillé sur le sujet, je vous serait reconnaissant de m'en faire part

terimakasi

Messages : 12
Date d'inscription : 16/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards Empty Re: Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards

Message par Invité le Mar 20 Mar 2012 - 7:14

.


Dernière édition par guites le Jeu 22 Mar 2012 - 3:08, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards Empty Re: Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards

Message par Zébu le Mar 20 Mar 2012 - 11:11

Sophie4 a écrit: Et le fait d'avoir des difficultés particulières ne fait pas pour autant un zèbre, ou surdoué

Ce qui m'ennuie avec les tests, c'est l'étiquette qu'ils font porter.
Ce qu'on oublie souvent, c'est que la zébritude n'est qu'une (petite) facette de la personnalité.
Passer un test de QI et porter l'étiquette "zèbre" peut s'avérer être un cadeau empoisonné pour ceux à l'estime de soi fragile, en quête d'identité ou souffrant de problèmes relationnels autres.
Dans ce cas, il pourrait être tentant de vouloir se raccrocher à cette bouée de sauvetage qu'est ce résultat "positif" et d'en faire la pièce centrale de l'identité. Même si l'égo est boosté, si l'explication au problème semble trouvée, les vrais raisons des difficultés restent occultées.
Et si ces gens "échouent" (c'est le mot qu'ils utilisent) alors qu'ils s'étaient reconnus dans JSF, ils seront dévastés et auront du mal à s'en remettre, auront une estime de soi encore pire.
Il est bien trop facile de se reconnaître dans les textes de JSF et autres. Au delà de l'empathie que peuvent éprouver les auteurs envers les zèbres, il ne faut pas oublier qu'ils vivent de leurs publications et des tests qu'ils font passer.
N'ont-ils pas intérêt à ratisser le plus large possible ?





Zébu
Zébu

Messages : 489
Date d'inscription : 10/09/2010
Age : 52
Localisation : Brabant Wallon

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards Empty Re: Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards

Message par terimakasi le Mar 20 Mar 2012 - 11:50

Bravooo et Merci beaucoup !!!

Enfin 1 Post qui répond à mes interrogations en soulignant:
- les risques de guetto/ego-isation ('swi-zèbre-donc-c-la-classe-c-les-autres-ki-sont-pas-assez-smart-pour-me-suivre'),
- les risques d'exclusion et de dévalorisation pour ceux qui ne réussissent pas le test ('désolé-vous-n'en-zetes -pas-zun')
Egalement merci d'indiquer que la 'certification AOC' (JSF) n'est sans doute pas désintéressée et n'a pas le recul d'organisations telles que Mensa qui existent elles depuis plusieurs décennies (même si la cible
est en intersection, pas en union)

NB: pour un 'débat inutile qui a déjà été abordé des centaines de fois', je vois que mon post suscite tout de même des réactions autres que 'hors-sujet / débat stérile' et je remercie tous ceux qui ont répondu jusqu'à présent

terimakasi

Messages : 12
Date d'inscription : 16/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards Empty Re: Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards

Message par paela le Mar 20 Mar 2012 - 12:56

Tant qu'on garde en tete que la douance n'est que ce qu'elle est il n'y a pas de soucis.

La communauté ZCiène n'est pas la représentante de la "publicité" autour des tests et du QI. Et si responsabilité il y a, c'est en permettant l'expression d'un groupe comme les zèbres et en encourageant les échanges entre eux qu'on ferait avancer le domaine de la douance.

En le diluant, on perd en précision et en force on va dire (pour beaucoup, surdoué = génie des maths).
Un peu de guettoisation et d'égotisation fait parfois un peu de bien. Surtout i l'alternative est l'isolation.


paela
paela

Messages : 2344
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards Empty Re: Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards

Message par Mor_IsH le Mar 20 Mar 2012 - 15:23

@ terimakasi: Bein ouais Wink - Je vois également les choses comme ça.

... Je suppose que certains sont HQI, certains sont Z, d'autres les deux en même temps .... Mais est-ce vraiment important ?

Même si la quête du soi passe par la découverte de la zébritude, continue-t-elle dans les tests, les bouquins, le conversations stériles ? Ou bien dans la vraie vie, dans la sensation et la découverte du monde, dans la rencontre avec les autres, dans la création ?

C'est incroyablement agréable de rencontrer ses paires et de pouvoir échanger. On apprend à mieux se connaître en découvrant les autres.

Je préfères tracer ma propres voie avec mes singularités que de me faire mettre dans des petites cases et que quelqun m'indique ce que je peux faire de ma vie ou pas.

C'est un sujet grave le soi. Raison de plus pour rester léger.


Mor_IsH
Mor_IsH

Messages : 402
Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 39
Localisation : 93

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards Empty Re: Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards

Message par bepo le Mar 20 Mar 2012 - 15:38

Je ne sais pas si vous avez remarqué ce post qui me semblle pertinent et conduit vers une vision dépassionnée : http://www.zebrascrossing.net/t831p60-l-intelligence-et-le-qi#209214

bepo

Messages : 2574
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards Empty Re: Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards

Message par terimakasi le Mar 20 Mar 2012 - 17:57

100% d'accord, tu habite Noisy le sec ?

terimakasi

Messages : 12
Date d'inscription : 16/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards Empty Re: Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards

Message par Invité le Mar 20 Mar 2012 - 18:43

Fata Morgana a écrit:
Le terme "zèbre" a été popularisé par Jeanne Siaud Facchin pour décrire les surdoués, parce que ce dernier terme peut induire une mauvaise compréhension de ce dont il s'agit. Zèbre est chez elle une manière alternative de dire surdoué. Donc le fonctionnement particulier des zèbres est dû uniquement à la douance, dont on découvre qu'elle s'accompagne de particularités nombreuses. Le terme "zèbre" est une manière plaisante de dire "surdoué" et rien d'autre.
Les autres cas de fonctionnement atypiques qui n'ont rien à voir avec la douance n'ont rien à voir non plus avec la "zébritude". Ou zébrité, au choix, selon qu'il est dit: "je vois un zèbre, je ne vois pas la zébrité"...Le livre "trop intelligent pour être heureux" de Jeanne Siaud facchin a pour thème les difficultés spécifiques des zèbres ou surdoués comme son titre l'indique. Et le fait d'avoir des difficultés particulières ne fait pas pour autant un zèbre, ou surdoué.
Ce débat a déjà eu lieu cent fois ici.

Moi je suis d'accord avec Fata (pour une fois que je lis un de ses posts en entier).

En fait, je ne voudrais pas que derrière un élargissement trop important de la définition du mot "zèbre" on en arrive à nier les difficultés propres des surdoués. Je ne dis pas qu'être surdoué est une difficulté ni que ça entraîne des difficultés en tout. Il y en a même sûrement qui n'ont aucune difficulté. Mais, plusieurs auteurs, thérapeutes professionnels ou pas, identifient des difficultés propres au surdon ou plutôt donnent enfin une explication à une constellation de difficultés typiques que beaucoup d'entre nous ont rencontrées.

Pour résumer, mon propos est le suivant : quand un adulte rencontre certaines difficultés psychologiques, l'hypothèse du surdon doit être posée et testée par les psys, ce qui permet, non pas "d'excuser" ces difficultés ou de les travestir en réussites mais de les éclairer d'une autre manière et alors de pouvoir leur trouver une résolution. Le surdoué doit donc rester hypothétiquement différent, donc une catégorie à part.

Ca ne veut pas dire que les non-surdoués ne peuvent pas rencontrer les mêmes difficultés que les surdoués mais peut-être pour d'autres raisons.

Et ça ne veut pas dire non plus que ne sont surdoués que ceux qui ont dépassé 130 ou 125 (voir la référence sur le blog de Cécile Bost citée plus haut par Qwerty).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards Empty Re: Lettre ouverte sur la zébritude : zébravitude, un pavé dans la mare des vilains petits canards

Message par Segva le Lun 5 Aoû 2013 - 5:34

terimakasi a écrit: Bonsoir aux Anes, Mulets, Zèbres, Chevaux, Poneys & Girafes

Comme bcp parmi vous g pris connaissance de la 'zébritude' par le fameux livre 'petit guide à l'usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas trés doués'
Comme certains d'entre vous je me suis d'abord demandé si j'en était un, pour me rassurer, être réconforté de faire partie de ces 'surdoués marginaux' et j'ai vu qu'il y avait aussi des tests et même des psychologues habilités à délivrer une 'AOC' (!!)


un petit up de ce fil juste pcq j'ai eu envie de préciser que ce 'Petit guide' de Béatrice Millêtre fait référence à environ 15-30% de la population
(Petit guide à l'usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas trés doués, Béatrice Millêtre, Ed. Payot, pg. 53, note 2 en pied de page)

Et les zèbres de JFS (pcq c'est bien la seule qui les appelle ainsi) fait référence au 2% de la population: "Un diagnostic de surdoué peu s'envisager à partir d'un score de QI total de 130, qui correspond à deux écarts-type au-dessus de la moyenne"  (Trop intelligent pour être heureux?, Jeanne Siaud-Facchin, Ed Odile Jacob, pg 117)

JSF n'est pas aussi tranchante à mon avis comme certains le prétendent, mais n'en demeure qu'elle ne fait surtout pas référence à autant de personnes que Béatrice Millêtre.
Une piste à ton questionnement Terimakasi pourrait être que les zèbres de JSF s'incluent dans le type 'raisonnement global'  mais pas le contraire.
À chacun de s'y retrouver!

Nous sommes humains.

Personnellement je ne me reconnais pas à 100% dans aucun des livres et c'est rassurant, je fais un bilan exclusivement pour moi et mes prochaines décisions et pas seulement de QI mais bien un bilan global. Je n'ai jamais été aussi près de moi-même et je ne sais même pas les résultats.

Mon humble opinion:  trouver des ressemblances avec un groupe fait du bien mais vouloir à tout prix caser dans un groupe ne peut être qu'indice qu'il y a encore un trajet à parcourir dans la connaissance de soi.

Amitiés,
Segva
Segva

Messages : 345
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 44
Localisation : Dans le coin du cercle

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum