Faire la conversation

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par Fata Morgana le Mer 28 Mar 2012 - 9:05

Je trouve l'expression "faire la conversation" rigolote. J'entends dans l'expression un petit quelque chose d'hypocrite et courtois, appliqué et lèche-cul. Very Happy
Mon épouse me disait hier: " Pourquoi quand tu parles avec les gens tu dis tout ? Sous-entendu: tu ne sais pas faire de distinguo entre ce qui est de l'ordre de la discussion et ce qui est intime ou profond. C'est vrai, je ne sais pas...Je parle un peu comme j'écris, je suis des ramifications, comme un chien de chasse sur les traces d'une proie. Cette démarche m'amène à dire bien plus que le nécessaire. Du coup, les gens qui ont savamment blindé leur quant à soi sont mal à leur aise. Le problème c'est que je ne sens pas trop la frontière. Il me semble que TOUT en fait, est pertinent.

Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par 8dePool le Lun 30 Mai 2016 - 13:22

"faire la conversation" sur des banalités, c'est d'un ennui innommable pour ma part, rester en retrait et observer ça c'est plus mon "truc" là j'apprend, je décortique, j'analyse... Il m'arrive de dépasser ce mode quand je connais ou "sent" les gens et que ces derniers m'intéressent.
Par contre, dès qu'il faut parler de soi, sa vie privée, là j'esquive au maximum et comme je suis mauvais (voire très mauvais) menteur, malheureusement la fuite est souvent la solution, sauf si j'arrive à noyer le poisson en faisant dévier ou changer le cours de la discussion.
Ca devient pesant quand on est contraint d'agir trop souvent de cette façon, l'impossibilité d'être soi et de s'exprimer comme on le souhaite, car on sait où ça va mener, les jugements, questionnements comme si on était une sorte de bête de foire, attirer l'attention sur soi alors qu'on souhaite tout l'opposé, alors il est préférable de passer pour la personne inintéressante ou qui n'a pas d'avis, ou qui ne sait pas.
Et ça fonctionne bien généralement.
avatar
8dePool

Messages : 66
Date d'inscription : 08/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par Belena le Jeu 2 Fév 2017 - 21:42

Je me sens très identifiée avec tout ce que vous dites. Je me rends compte maintenant , que j'ai fait vraiment des efforts pour m'adapter aux autres, en me sentant très suele par fois au milieu des conversations.
Pour ma part, dans une rélation je m'en fiche si mon copain me parle de ses sentiments profonds, ou pas, je vois qu'il m'aime à sa façon, il n'a pas besoin de me dire chaque jour" je t'aime", de m'offrir des fleurs… Le fait d'être attentionné, de m'écouter quand il faut, de partager ma vie, ça me suffit. Je suis très simple.
Je suis très sensible mais pas romantique…
À mon adolescence je n'allais pas aux concerts des chanteurs à la mode, etc
avatar
Belena

Messages : 747
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 45
Localisation : Brest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par Luneverte le Sam 6 Jan 2018 - 15:54

Disons que passer son temps à s'adapter "aux autres", à des conversations qui ne nous intéressent pas, simplement pour avoir une vie sociale dans la norme, me semble une perte de temps et d'énergie.

Personnellement, j'en ressors épuisée. Donc, je préfère : les livres, les vidéos qui soulèvent de vraies questions, ce que je crée moi-même (des livres...), partager des lectures via mes blogs, etc... J'allais oublier : le sport, si un sport passionne, c'est souvent ok, et il y a parfois une très bonne ambiance, surtout dans les clubs d'arts martiaux par exemple...

Pour le reste, à part quelques "proches", je renonce. Et conserve désormais mon énergie pour l'injecter dans la réalisation de mes projets, entre autres professionnels.

J'ajouterais qu'à l'intuition, je sais à peu près de suite "qui j'ai en face de moi", et son discours sur lui-même ne m'apportera rien, si ce n'est le décalage entre ce qui s'énonce et celui/celle qui énonce. C'est essentiellement ça que je perçois, et je trouve que c'est épuisant (le discours est intéressant uniquement si j'ai un article à écrire, que j'ai besoin de citer avec précision ce que la personne dit de son boulot, par exemple... là, c'est différent, je pose des questions, et dirais même que c'est mon boulot de les poser... les gens adorent : on s'intéresse à eux et on va parler d'eux ! Avec les artistes, c'est différent : là, on est souvent dans "du vrai" !).

Luneverte

Messages : 55
Date d'inscription : 25/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par Belena le Sam 6 Jan 2018 - 15:57

Oui moi ça fait longtemps que j’ai renoncé ...
avatar
Belena

Messages : 747
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 45
Localisation : Brest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par Luneverte le Sam 6 Jan 2018 - 16:08

Complètement... si c'est pour faire une tonne d'efforts en pure perte, et en ressortir épuisée, je n'en vois pas l'intérêt.

Bien-sûr, il y a des "grands moments de solitude" SOS ... mais là, je me dis : "Don't forget, ma chère... quelque part, c'est une forme de choix !" (dans la mesure où le fonctionnement général des autres, on ne peut le modifier, ou alors à peine, et à quoi bon ?).

Je pense qu'il vaut infiniment mieux opter pour cette posture plutôt que de s'aliéner... sunny

Luneverte

Messages : 55
Date d'inscription : 25/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par Gonnosuke le Lun 5 Fév 2018 - 15:16

On me reproche souvent mon silence. Même mes amis d'enfance me le reproche par moment en sortie resto, pourtant ils connaissent bien ma personnalité Laughing

Je ne sais pas, le silence est fait pour moi, je préfère observer What a Face
avatar
Gonnosuke

Messages : 65
Date d'inscription : 13/01/2017
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par Lujan le Mer 7 Fév 2018 - 15:51

Pareil. Mon silence n'est pas une marque d'ennui, de désintérêt ou de quoi que ce soit. Je préfère écouter (et j'écoute bien). Je suis économe en parole, et souvent quand je parle enfin, les gens ne comprennent pas où je veux en venir...

Je suis comme ça avec presque tout le monde, même avec des gens qui me sont proches et avec lesquels je pense avoir une relation enrichissante. Certains jours, hormis la politesse, je n'ai rien à dire. Pourtant, enfant, je parlais beaucoup.

Lujan

Messages : 94
Date d'inscription : 08/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum