Faire la conversation

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par Invité le Sam 10 Mar 2012 - 12:56

Tu as raison, le problème est le même...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par GaiaXIX le Sam 10 Mar 2012 - 13:08

Sinon, si elle est non-zèbre je pense que tu peux lui faire confiance là-dessus. Demande-lui de lancé les sujet et de relancé les blancs, en contrepartie, il faudra que tu accepte de te livrer même si ça t'es difficile car c'est, à mon sens, la condition nécessaire à quiconque est en couple.

GaiaXIX
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 179
Date d'inscription : 01/03/2012
Age : 22
Localisation : Idf (Île des Fleurs)

http://www.zebrascrossing.net/t5399-euhsalut

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par Bleu nuit le Sam 10 Mar 2012 - 13:39

J'ai déjà essayé mais elle ne veut plus, enfin bref, de toute façon ça ne fera bientôt plus parti des choses auquel j'aurais à penser.

Mais je viens de me rendre compte comme ça peut être handicapant pour espérer une vie en couple =/

@azenor : Tu sembles quand même faire des efforts pour remédier à cela, par exemple quand tu t'es lancé sur le sujet des "petits mouchoirs", quels étaient les aboutissants sur la conversations que tu avais en tête en voulant en parler ?
Je pense que tu as la bonne démarche et j'aimerais comprendre un peu ^^


Une autre question afin d'approfondir un peu, est-ce qu'il vous arrive beaucoup de choses dans votre vie ? Je veux dire que pour trouver des sujets "anodins" à lancer dans une conversation, il faut qu'il ce soit passer quelque chose, j'ai plus l'impression que la mienne est plate et sans rebondissements, solitaire et aimant réfléchir, je me contente de cela et forcément il ne se passe pas grand chose.

Bleu nuit
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 228
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par GaiaXIX le Sam 10 Mar 2012 - 13:57

Non ma vie est chiante. Même le soir je n'ai rien à dire à mes parents, je fais avec...

GaiaXIX
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 179
Date d'inscription : 01/03/2012
Age : 22
Localisation : Idf (Île des Fleurs)

http://www.zebrascrossing.net/t5399-euhsalut

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par Invité le Sam 10 Mar 2012 - 14:07

Pour le cinéma pareil, toujours l'impression d'être la seule à avoir des émotions cinématographiques Laughing Et j'ai souvent l'impression de raconter mes expériences et que ça n'intéresse personne. Et puis parfois bien plus tard j'ai un retour inattendu et positif. Donc j'assume.

Idem je ne sais que dire en terme de goûts de lecture, de musique, c'est trop ouvert.

Pour ce qui est des conversations de tous les jours je suis un as Wink :
Avec tous : la météo, les élections, The Voice, les prochaines vacances
Avec les femmes : dire un truc gentil sur sa tenue ou son poids, les enfants, ce qu'on fait à manger le soir, avec certaines copines " les amours"
Avec les hommes je suis moins douée. Je les trouve moins superficiels et donc je peux m'intéresser à leur métier par ex .. Mais bon c'est interprété comme des approches souvent. Je suis incapable de parler de sport.

Par contre c'est très peu enrichissant ces conversations. Je préfère à présent laisser le silence s'installer et que ce soit l'autre qui se casse la tête pour trouver un truc à dire Wink Et j'ai souvent eu l'impression de baisser de niveau avec ce genre de conversation (désolée si ça fait être supérieur Mad) Et j'essaie souvent d'y échapper.

Je ne parle pas des hp avec lesquels on se rejoint plus facilement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par Invité le Sam 10 Mar 2012 - 14:15

@ L
Pour la fois où j'ai parlé à mes collègues de travail des "petits mouchoirs" c'était pour leur faire la conversation. J'étais nouvelle sur le poste, et j'ai eut beaucoup de mal à m'intégrer (un calvaire). Je ne développe pas mais au travail je suis obligée d'être en contact avec eux... Donc c'est très difficile. Et sur ce poste comme sur les autres, je suis arrivée sereine, détendue, attentive... je me suis fais bacher +++ . Donc j'ai fait des efforts surhumains pour m'intégrer à leur style, leur conversation, je ne rentrais jamais dans les cases, avec l'impression d'être tout le temps dans le faux...

Ca c'est pour décrire le contexte.

Ce jour là je faisais un effort de plus pour m'intégrer à leur conversation. Pour une fois que j'étais allée au cinéma, j'étais contente, sur de mon coup, et sure qu'un grand nombre avait des choses à dire sur ce film. Je me suis fait bacher tout de suite , le film était trop vieux. C'est tombé net. C'est une professionnelle estimée, les uns et les autres font le maximum pour respecter ce qui sont là depuis longtemps qui sont dans les codes sociaux attendu.

Donc il y a plusieurs éléments à voir dans cet épisode :
- le phénomène de groupe, les codes, les hiérarchies
- le fait que ce n'était pas vraiment naturel de ma part.

Je ne pense pas avoir la bonne démarche, c'était plus une question de survie. d'ailleurs cela ne fonctionne pas.

Ce qui fonctionne c'est quand ils ne sont pas si importants pour moi, que je suis détendue, je ne ressens donc pas le besoin d'être intégrée, car je ne suis pas en manque d'attention. Et je pense que mes collègues sont très sensibles à mon stress. Cela les inquiète et les embête. Mais plus ils me cassent, plus je bafouille, leur dit "je sais pas". Alors que je ne peux tout simplement pas entrer dans leur fonctionnement. Quand j'ai 23 propositions dans ma tête je me rend compte qu'ils en ont 1... En plus les 23 propositions s'entremêlent pour constituer un ensemble complexe. Qu'ils ne perçoivent pas.

Je pense donc qu'il est plus aisé de s'intégrer quand on est moins en attente.

Et au sujet des sorties, effectivement j'ai aussi une vie réelle très plate. Quand ils me demandent si j'ai passé un bon week-end, je bloque. Comment répondre... D'une part j'ai eut tellement d'émotions si intenses dans des versants opposés (tristesse, paix, plaisir) que je ne vais pas leur raconter tout ça. J'ai spontanément envie de leur parler de ces émotions, cela me parait logique, mais je ne peux pas leur dire tout ça. Je n'ai rien à leur raconter.
Au niveau du travail, j'aurais plein de choses à leur dire, mais ils n'en veulent pas. J'ai l'impression qu'eux échangent sur des émotions qu'ils ont en même temps sur le même évènement. Et moi, avec ma pensée autonome, je n'arrive pas à me caler...

Mais cela bouge. Détendue et non anxieuse, ils sont très sympas avec moi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par Invité le Sam 10 Mar 2012 - 14:28

Si en essayant de faire comme eux et de fonctionner comme eux et d'avoir des conversations comme eux ça ne marche pas : sois toi-même. Ca ne marchera peut-être pas mieux niveau insertion dans le groupe mais tu quittes le faux self et c'est bien plus confortable. De plus tu n'es pas forcément mal perçue parce que tu es perçue différemment. Pour ce qui se passe les weekends tu n'es pas obligée de raconter ce que tu fais. Quoique tu fasses de toute façon ce n'est pas mieux ou moins bien qu'eux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par Invité le Sam 10 Mar 2012 - 14:51

@ cramique
si je suis moi-même, je suis tout et son contraire, trash et super douce, intransigeante et hypertolérante...

@L
Je voulais juste dire que quand je suis détendue, j'attend moins des autres et ça va tout seul.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par GaiaXIX le Sam 10 Mar 2012 - 14:58

Moi, je suis 100% d'accord avec Cramique, quand je suis rentrée en 6éme, j'ai tout fait pour essayé de m'integrer, mais ça a foiré, ja suis devenue le bouc émissaire, alors je suis rentrée dans une spirale infernale : plus je tentais de m'integrer plus j'étais rejetée et ainsi de suite. J'avais tout le monde contre moi, je piquais des crise à cause de ça chez moi ect... Le calvaire ! Depuis que j'ai accepté le fait d'être "à part" je suis de plus en plus en confiance avec les autres.

GaiaXIX
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 179
Date d'inscription : 01/03/2012
Age : 22
Localisation : Idf (Île des Fleurs)

http://www.zebrascrossing.net/t5399-euhsalut

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par phinou le Sam 10 Mar 2012 - 15:00

Souvent et paradoxalement je n'ai le bon mot qu'après la conversation, j'ai pensé à des milliers de trucs (dont la moitié sans rapport avec la conversation) ce qui fait que je n'ai pas cette repartie, il y a comme un décalage horaire. Du coup je tombe souvent à plat.
Le body language est très intéressant mais j'avoue avoir du mal à m'en servir dans le feu de l'action, c'est une pensée de plus qui ne me permet pas de formuler la phrase telle que je l'aurais souhaité. On pourrait dire un peu moins de perfectionnisme serait souhaitable mais quand je lance les phrases brutes ça fait toujours un flop alors ça refroidi un peu....
Pour le fait de s'échapper ça m'a transformé de marmiton à grand chef. Je prévois toujours des plats compliqués comme ça si la conversation tombe à plat, qu'on compte sur la maitresse de maison pour relancer le débat, je lève le nez et affraid "oulala mon ... est en train d'attacher!" On en veut rarement à une femme d'avoir passé la moitié du diner aux fourneaux et moi je trouve ca reposant de pouvoir faire un (non, de nombreux) break(s).

phinou
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 450
Date d'inscription : 12/10/2011
Age : 38
Localisation : limousin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par ouimais le Sam 10 Mar 2012 - 15:41

Pffff les conversations. Quand j'étais à la fac c'était ma hantise. Je m'arrangeais toujours pour ne pas rester tout seul avec quelqu'un par peur de ne pas savoir quoi dire. Bien sur je pense que quand j'étais confronté à la situation mon stress se sentait ce qui n'améliorait pas les choses...
J'avais souvent tendance à parler de ce que je ressentais et la c'était bien sur le grand blanc (pas le requin hein !) ...

Plus tard dans mon travail, même chose mais pas avec tout le monde donc je discutais avec ceux avec qui je le pouvais (pas des tonnes de personnes non plus hein !). Mais bon avec les autres c'était la galère.

Un truc qui m'a bien aidé je pense, m'apercevoir que les "autres" n'ont pas forcément tant de chose que cela à se dire (enfin moins que ce que je le pensais initialement). Je ne suis pas sur qu'ils interprètent si mal que cela un silence. Un sourire, quelqu'un de détendu, cela leur suffit parfois. Cela m'a bien décomplexé. En plaçant l'attente des autres moins "haut" cela m'a permis d'être un peu plus à l'aise (je parle comme si c'était facile rassurez vous ce ne l'est pas du tout !)

Un exemple qui m'a pas mal fait réfléchir. Une personne avec qui je faisais régulièrement un trajet en train, je ne vous raconte pas les blancs. A bah si je raconte ! Une fois je suis allé chez elle, le contexte était totalement différent et elle était beaucoup plus à l'aise. Pas de problème pour discuter à ce moment la, l'atmosphère était très détendue. Conclusion (enfin ma !) le fait de ne pas avoir quelque chose à dire cela peut également venir de l'interlocuteur que l'on a en face de soi.

Enfin récemment (et c'est ce que je cherche maintenant à faire), comme le racontent certains d'entre vous, finalement être "plus" soi (je ne vais pas y aller non plus comme un bourrin). Cela permet d'attirer rapidement des gens qui nous ressemblent plus en fin de compte. Quand je suis dans un groupe j'essaye au moins "un peu" puis je vois. Souvent de bonnes surprises en découlent. Je me dis de plus en plus que finalement cela ne sert pas forcément à grand chose de tenter de "s'adapter" outre mesure même si je pense encore qu'il y a bien entendu des limites en fonction de notre interlocuteur.

ouimais
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 181
Date d'inscription : 01/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par Tiwële le Sam 10 Mar 2012 - 16:10

@azenor :
Quand ils me demandent si j'ai passé un bon week-end, je bloque. Comment répondre... D'une part j'ai eut tellement d'émotions si intenses dans des versants opposés (tristesse, paix, plaisir) que je ne vais pas leur raconter tout ça. J'ai spontanément envie de leur parler de ces émotions, cela me parait logique, mais je ne peux pas leur dire tout ça. Je n'ai rien à leur raconter.

Wow. Toi aussi ? Quand on me demande : à quoi tu passes tes journées ? J'ai du mal à répondre : ben, j'ai fait le plein d'émotions, j'a vibré, j'ai découvert, j'ai ri, j'ai réfléchi... Pourtant, c'est la vérité, mais ça ne passe pas. (Ou du moins, pas avec tout le monde). Y a que le "concret" qui est synonyme de "faire quelque chose" chez eux.
D'où la difficulté de discuter de quoi que ce soit...

Tiwële
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 252
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 20
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par Wise le Sam 10 Mar 2012 - 16:24

salut,

J'ai bien connu ce problême,
ça a même été central dans ma vie, comment créer des liens, comment se faire des amis, si on n'a pas de conversation.
j'ai eu d'énormes difficultés, donc je te comprends vraiment.

j'ai trouvé le blocage.
si on est crispé, stressé, et qu'on appréhende (d'avoir l'air minable, d'être jugé pas intéressant par les autres etc...), alors c'est sur on n'y arrive pas.

Il faut être détendu, Serein.
dans de bonnes conditions j'y arrive tres bien, et j'ai suffisament de conversation.
et quand ça marche à merveille je peux devenir tres bavard à n'en plus finir.
mais il faut vraiment de bonnes conditions pour cela.
discuter à 2 ou 3 maximum,
être dans un lieu super-calme,
avoir du temps, ne pas être pressé,
parler lentement...

le mieux c'est quand j'invite chez moi dans ma maison, 1 ou 2 personnes z, autour d'un apéritif.
je me débrouille pour instaurer une ambiance rassurante.
Sincerité, Douceur, Bienveillance, Convivialité.
et comme ça c'est génial.
tu devrais essayer de faire pareil...
(si tu veux qu'on en discute par mail, ou téléphone... à ta disposition pour t'aider).

Wise
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2149
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 30
Localisation : au soleil .G (30)

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par Fata Morgana le Sam 10 Mar 2012 - 16:34

Quand on me demande : à quoi tu passes tes journées ? J'ai du mal à répondre : ben, j'ai fait le plein d'émotions, j'a vibré, j'ai découvert, j'ai ri, j'ai réfléchi...
Je me reconnais vraiment dans tout ce que vous dîtes ici et cela me produit des déclics. Je n'ai jamais vraiment analysé cela, car j'ai une vie sociale réduite au minimum et ne travaille pas. Mais quand je repense à tous ces échecs, et en particulier avec des "proches" de ma famille, je relis quelques déconvenues, dont une récente, à la lumière de vos témoignages. Pour faire court ça revient en somme à ça: Ce qui nous intéresse laisse les autres indifférents et ce qui les intéresse nous barbe...Surtout ce fait que nous sommes enclins à parler de notre vie intérieure, là où les autres sont dans le faire sans l'analyser...Décidément, les ponts d'un monde à l'autre vont se raréfiant... Shocked
Cependant, l'humour (sur soi) me semble être une clé, wise aussi parle de sincérité, et cela aussi est une clé. Puis il y a les mimiques à faire, l'air attentif (mais ça ne tient pas très longtemps...). L'autre solution consiste à poser des questions, et laisser le flot être débité...Pas mal d'hypocrisie finalement pour entretenir un semblant d'appartenance...

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par Invité le Sam 10 Mar 2012 - 18:52

Ben, ce fut une belle journée de conversation... J'espère que l'on ne t'a pas perdu en route... Comme quoi, tu as quand même l'art d'amener la conversation à toi... Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par ouimais le Sam 10 Mar 2012 - 19:29

Le témoignage de Wise me parle et je me dis que le plus important est effectivement ce qu'on véhicule comme émotion pas nécessairement ce que l'on dit.

En schématisant l'idéal que la majorité d'entre nous souheterai (enfin c'est une hypothèse hein !) serai : la conversation est intéressante ==> on se sent bien ==> cela met la personne en confiance du coup elle parle facilement.
Symétriquement l'état de l'autre nous met également en confiance... un cercle vertueux en somme.

Donc si je suit ce raisonnement, l'important c'est de ce sentir "bien", mettre son interlocuteur à l'aise même si la discussion n'est pas des plus passionnante. (Cela ne vous est-il d'ailleurs jamais arrivé d'être heureux pour une raison extérieur et que justement ce jour la la discussion se fasse naturellement ?).

Comment mettre l'autre à l'aise donc :

- Inviter des gens chez soi au lieu de les voir à l'extérieur me parait vu sous cet angle une très bonne idée que j'avais laissée tomber et que je vais mettre dans ma liste des choses à (re)faire (depuis
que je suis ici cette liste s'allonge dangereusement !)

- Etre soi aide finalement peut-être aussi dans le sens ou quand on est plus "soi" on est plus à l'aise et que donc, même si on parait un peu bizarre (à mon avis il faut doser), on aide les autres à se sentir détendu...

ouimais
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 181
Date d'inscription : 01/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par GaiaXIX le Sam 10 Mar 2012 - 23:21

L, il ne me reste qu'à te souhaiter bonne chance pour tes prochaines conversation et avec ta copine aussi (je me répète mais moi je n'ai pas la chance d'avoir trouvé une oreille pour m'écouter et toi tu en as une qui ne demande que ça alors essaie de préserver ça) et dis toi que la difficulté de rentrer dans la discussion est de loin plus facile que de souffrir du manque d'attention.

GaiaXIX
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 179
Date d'inscription : 01/03/2012
Age : 22
Localisation : Idf (Île des Fleurs)

http://www.zebrascrossing.net/t5399-euhsalut

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par Bleu nuit le Dim 11 Mar 2012 - 9:58

@azenor : Non vous ne m'avez pas perdu Razz
C'est vrai, j'ai au moins réussi à amener celle-ci Very Happy

En tout cas je suis d'accord avec le fait qu'il ne faut pas essayer de s'intégrer par tout les moyens, mais bien vivre sa vie un peu plus "à part".

@Fata : tu t'ai lu le dictionnaire ? Razz C'était passionnant ?

Bleu nuit
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 228
Date d'inscription : 30/06/2011
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par Fata Morgana le Dim 11 Mar 2012 - 10:19

@Fata : tu t'ai lu le dictionnaire ? Razz C'était passionnant ?

Oui, j'en ai lu plusieurs ! Embarassed Le grand Littré, certains dictionnaires d'ancien Français, et bien d'autres. Ça a été transversal durant toute ma vie. En fait certains mots me créent des arborescences et à vrai dire, j'adore ça !

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par camomille3 le Mar 13 Mar 2012 - 16:28

En situation de socialisation avec des inconnus ou des gens que je connais très peu, c'est généralement l'enfer pour moi. Parler de la pluie et du beau temps, je ne sais pas faire...
La seule technique que j'ai trouvée (ou plutôt inconsciemment développée au fil des années) c'est de poser des questions. Les gens aiment parler d'eux, ils aiment qu'on s'intéresse à eux. Alors je les abreuve de "tu viens d'où", "tu fais quoi dans la vie", "ah oui ? c'est passionnant, et ça consiste en quoi ?", etc. En général je repars sans quasiment avoir dit un mot sur moi, et je suis crevée.
Le paradoxe, c'est que je suis parfois presque en colère contre ceux qui n'ont même pas pris la peine de s'intéresser à qui je suis. Pourtant, s'ils en avaient eu l'intention, je ne leur ai pas laissé la place de le faire...

C'est épuisant d'être un paradoxe sur pattes... Rolling Eyes


Dernière édition par camomille3 le Mar 13 Mar 2012 - 16:56, édité 2 fois

camomille3
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 440
Date d'inscription : 04/06/2011
Age : 40
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par Wise le Mar 13 Mar 2012 - 16:52

@camo: seule l'émotion est responsable.

ne vous prenez pas la tête sur "comment il faut faire". pour réussir. vous créez vous-mêmes votre difficulté en faisant ça. vous vous foutez la pression.
<< ce n'est pas quelque chose en plus dont vous avez besoin, c'est quelque chose en moins. débarassez vous du stress.>>

faites juste en sorte d'appaiser l'émotion pour être serein.
et votre imagination vient toute seule !

Mickael Jackson avait dit pour ses spectacles sur scène : "il ne faut pas réfléchir, si tu penses t'es mort".

concentrez vous sur l'ambiance, la mise en confiance et votre pensée suivra tres bien.
moi maintenant ça se passe toujours à merveille.

Wise
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2149
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 30
Localisation : au soleil .G (30)

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par lynx25 le Mar 27 Mar 2012 - 12:11

Je suis tombé à la sortie de l' enfance (12-13ans) dans un mutisme handicapant.
J'ai très souvent l' impression de n' avoir rien à dire, je suis la conversation , je répond aux questions, mais je ne mène jamais le débat.
Beaucoup de pudeur et d' auto-censure dans tout cela. Mais c' est intériorisé, inconscient, c' est comme si les idées ne venaient pas devant les autres.
Pourtant, étant enfant, j' étais très bavard, je suis passé de l' extraversion à l' introversion en quelques mois.
j'' ai eu une amie pendant 7 ans, elle m' a quitté à cause de ça, j' arrivais un peu à parler avec elle, mais des qu' on était en société, je me renfermais.

lynx25
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 63
Date d'inscription : 21/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par Lesarbresenroberouge le Mar 27 Mar 2012 - 14:12

camomille3 a écrit:En situation de socialisation avec des inconnus ou des gens que je connais très peu, c'est généralement l'enfer pour moi. Parler de la pluie et du beau temps, je ne sais pas faire...
La seule technique que j'ai trouvée (ou plutôt inconsciemment développée au fil des années) c'est de poser des questions. Les gens aiment parler d'eux, ils aiment qu'on s'intéresse à eux. Alors je les abreuve de "tu viens d'où", "tu fais quoi dans la vie", "ah oui ? c'est passionnant, et ça consiste en quoi ?", etc. En général je repars sans quasiment avoir dit un mot sur moi, et je suis crevée.
Le paradoxe, c'est que je suis parfois presque en colère contre ceux qui n'ont même pas pris la peine de s'intéresser à qui je suis. Pourtant, s'ils en avaient eu l'intention, je ne leur ai pas laissé la place de le faire...

C'est épuisant d'être un paradoxe sur pattes... Rolling Eyes

haha idem ici !!! Very Happy jusque dans le paradoxe "putain j'ai tout fait l'autre a rien glané mais en fait heureusement" ! Very Happy
sinon encore une fois je rebondis sur ce que disait azenor (décidement ! Smile ) en première page ( désolé j'arrive un peu après la guerre...enfin la bataille pcq l'autre est loin d'être terminée !!!) sur les attentes qu'on a de l'autre et donc réciproquement : si on ne cherche pas la même chose ben foncièrement ça ne peut pas marcher, à moins de faire l'effort de se mettre "au niveau" ( ni plus bas ni plus haut je précise !!!!) de l'autre, ce qui peut très souvent nous être profitable !!!!!Smile maintenant je me rends compte que j'ai un groupe d'amis zèbres et nos discussions débouchent systématiquement sur lutte des classes, laïcité, homosexualité, dieu etc... alors qu'avec les autres c'est foot, concerts et ça fait du bien aussi ! et puis accepter, et faire accepter, que quand on a pas envie on a pas envie et puis c'est tout.

Lesarbresenroberouge
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 133
Date d'inscription : 30/01/2012
Age : 28
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par Wam le Mer 28 Mar 2012 - 7:41

vi j'ai eu ce probleme aussi, ne pas savoir converser, je saurais pas trop dire comment j'en suis arrivé à maintenant, c'est venu sur le tard, mais maintenant je m'intéresse aux conversations basique en passant par d'autres biais, me demander si la personne va réagir si j'inverse surjet et complément dans mes phrases, faire des doubles ou triples sens qui passent inaperçus ou tout simplement en sachant que c'est ce que veut une personne que j'aime bien, là je fais l'effort d'aller chercher les réponses bien, ou en faisant dévier les conversations vers du sordide ^^ ce qui arrive la plupart du temps ^^


Dernière édition par floran le Mer 28 Mar 2012 - 15:35, édité 2 fois

Wam
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par Fata Morgana le Mer 28 Mar 2012 - 8:05

Je trouve l'expression "faire la conversation" rigolote. J'entends dans l'expression un petit quelque chose d'hypocrite et courtois, appliqué et lèche-cul. Very Happy
Mon épouse me disait hier: " Pourquoi quand tu parles avec les gens tu dis tout ? Sous-entendu: tu ne sais pas faire de distinguo entre ce qui est de l'ordre de la discussion et ce qui est intime ou profond. C'est vrai, je ne sais pas...Je parle un peu comme j'écris, je suis des ramifications, comme un chien de chasse sur les traces d'une proie. Cette démarche m'amène à dire bien plus que le nécessaire. Du coup, les gens qui ont savamment blindé leur quant à soi sont mal à leur aise. Le problème c'est que je ne sens pas trop la frontière. Il me semble que TOUT en fait, est pertinent.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faire la conversation

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:05


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum