est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Yya le Mar 6 Mar 2012 - 19:54

Erf Sad

C'est bien pour cela que je mettais exemple personnel et études adéquates.
J'ai plein d'exemple comme celui la (ça me rappelle un discussion un jour avec un non zébré sur l'utilité des moyens mnémotechniques, mais c'est autre chose ça)

Le fond de la pensée était que nous pouvons nous mettre à douter par rapport non pas à des limites "réelles" mais par rapport à des limites "supposées" induit par la norme.

mouais je suis pas sûr d'être plus clair là. Embarassed


Dernière édition par Yya le Mar 6 Mar 2012 - 19:57, édité 1 fois

Yya
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 24
Date d'inscription : 06/03/2012
Age : 46
Localisation : CAEN

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Sylvie le Mar 6 Mar 2012 - 19:57

Possibilité d remplacer "supposées" par "norme subjective du plus grand nombre" ?

Ou je vais me teindre en brune ?

Y'en a pas supporter si pas comprendèche !

Sylvie
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 308
Date d'inscription : 03/11/2011
Age : 43
Localisation : Cessieu, 38.

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Yya le Mar 6 Mar 2012 - 19:58

Sylvie a écrit:Possibilité d remplacer "supposées" par "norme subjective du plus grand nombre" ?


Oui aussi Razz

Yya
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 24
Date d'inscription : 06/03/2012
Age : 46
Localisation : CAEN

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Sylvie le Mar 6 Mar 2012 - 20:01

Ouf, je garde mes bouclettes blondes !

Sylvie
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 308
Date d'inscription : 03/11/2011
Age : 43
Localisation : Cessieu, 38.

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Yya le Mar 6 Mar 2012 - 20:10

j'admets je me suis un peu lâché sur ce coup là Wink

Yya
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 24
Date d'inscription : 06/03/2012
Age : 46
Localisation : CAEN

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Sylvie le Mar 6 Mar 2012 - 20:16

Si tu ne peux être pleinement toi-même ici !

Sylvie
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 308
Date d'inscription : 03/11/2011
Age : 43
Localisation : Cessieu, 38.

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par watsh le Mar 6 Mar 2012 - 20:46

Sylvie a écrit:Possibilité d remplacer "supposées" par "norme subjective du plus grand nombre" ?

Ou je vais me teindre en brune ?

Y'en a pas supporter si pas comprendèche !

la blonde zebrée est tatillonne !

Very Happy

watsh
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 65
Date d'inscription : 18/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Sylvie le Mar 6 Mar 2012 - 21:09

Non, je suis Capricorne

Sylvie
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 308
Date d'inscription : 03/11/2011
Age : 43
Localisation : Cessieu, 38.

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par watsh le Mar 6 Mar 2012 - 21:13

Un zebre déguisé en chèvre, ça marche aussi comme auto-protection !

watsh
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 65
Date d'inscription : 18/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Sylvie le Mar 6 Mar 2012 - 21:15

Une chèvre ? Pouah !

Sylvie
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 308
Date d'inscription : 03/11/2011
Age : 43
Localisation : Cessieu, 38.

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par watsh le Mar 6 Mar 2012 - 21:18

Sylvie a écrit:Une chèvre ? Pouah !

Donc t'es tatillonne, pas capricorne !

watsh
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 65
Date d'inscription : 18/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Sylvie le Mar 6 Mar 2012 - 22:08

Du moment que je ne suis pas couillonne (c'est la seule rime que j'ai trouvée)

Mais, chèvre, non, je ne me reconnais pas ; c'est le côté queue fourchue que j'aime bien, dans le Capri

Sylvie
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 308
Date d'inscription : 03/11/2011
Age : 43
Localisation : Cessieu, 38.

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Sylvie le Mar 6 Mar 2012 - 22:10

Mais hors sujet de la thématique de ce post

Sylvie
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 308
Date d'inscription : 03/11/2011
Age : 43
Localisation : Cessieu, 38.

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par ouimais le Mar 13 Mar 2012 - 1:36

Tof à écrit :

"Descartes disait que l’intelligence, c’est la chose la mieux répartie chez les hommes, n’est-ce pas, parce que, quoiqu’il en soit pourvu, il a toujours l’impression d’en avoir assez, vu que c’est avec ça qu’il juge..."

On se juge avec notre propre intelligence...

Je l'aime bien ce Descartes je trouve ca joliment dit et très vrai.

Je pense que l'intelligence permet de discerner les limites de notre intelligence et nos faiblesses.

J'espère que cela ne va pas paraître prétentieux mais la seul manière de me trouver un peu plus intelligent que d'autres (et encore dans un contexte bien précis ==> les études) a été de me comparer aux autres en me disant qu'il n'y avait pas de raisons qu'ils soient plus bêtes que la moyenne.

Et en vous lisant je me reconnait bien quand vous dites que vous vous exprimez en disant : "je crois que", "il me semble que", "peut-être que". J'ai plaisir à le faire mais j'essaye de ne pas le faire avec tout le monde. Certains ont vite fait de s'engouffrer dans la brèche.

ouimais
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 181
Date d'inscription : 01/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Segva le Mar 13 Mar 2012 - 5:11

Sethdetable a écrit:"Je suis tellement incompris que les gens ne comprennent même pas que je ne me plaigne de ne pas l'être".

Sören Kierkegaard.
(désolé pour la traduction approximative du danois du XVIIIe siècle)

Merci !! J'apprécie grandement ton approximation ! Belle citation. Le silence est si présent dans ma vie et ce serait une des raisons, je ne prends même plus le temps d'essayer de m'expliquer, je fais comme si j'avais mal compris et je me tais.


Segva
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 345
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 41
Localisation : Dans le coin du cercle

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par bepo le Mar 13 Mar 2012 - 8:13

Cela dit la situation inverse a parfois lieu aussi.
Un imbécile a parfois du mal à se faire comprendre de personnes beaucoup plus futées.
Bref être incompris peut résulter de nombreuses caractéristiques.

Globalement je pense d'ailleurs que le fait d'être compris ou pas dépend beaucoup plus de l’énergie que mettront les autres à essayer de comprendre que de la clarté de notre exposé. Il s'agit toujours d'un échange, pas d'un cours magistral, que l'on comprend ou pas ; il est toujours possible de demande une formulation différente. Cette énergie est d'ailleurs allouée sur la base de critères très superficiels du genre
-cette personne a t'elle le ton de la personne assurée qui peut se réveler dangereuse si on ne l'a pas comprise, si on néglige son avis ?
A décliner avec vocabulaire, tenue vestimentaire, apparence physique, etc...
-sera t'il admis pas mon groupe que je méprise telle ou telle personne ?
-a t'elle de l’influence sur autrui ?
-vais je me ridiculiser si je demande une précision ?
etc....

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Sylvie le Mar 13 Mar 2012 - 11:04

Cela peut se condenser sous le terme de "pédagogie", Qwerty ?

Mais pour en revenir à la mm problématique, l'effort de son inerlocuteur à vouloir nous écouter (pas mal) et nous comprendre (alors là !)

Dans le "nous", je n'entends pas (que) les Z (échangeant avec) mais toutes personnes du genre humain tentant d'échanger avec d'autres humains.

Sylvie
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 308
Date d'inscription : 03/11/2011
Age : 43
Localisation : Cessieu, 38.

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Segva le Ven 28 Juin 2013 - 17:30

Thaïti Bob a écrit:oui ça m'arrive.
Mais je peux pas te donner de conseils car je subit ça plus qu'autre chose. Pas de confiance en soi, remise en cause trop rapide, blocages, tout ça...

La seule force que ça me donne, c'est que du coup il est extrêmement facile d'être ouvert d'esprit et prêt à la remise en question, apprendre de ses erreurs, curieux de voir toutes les facettes d'un problème pour être le plus objectif possible. Douter de tout me permet d'éviter les erreurs de jugement subjectif, et de rester neutre en toutes circonstances. Ça peut être source de grands kifs ! ^^

Ou peut être, si tu doutes trop de tes capacités intellectuelles dans une discussion par exemple où tu essaies de convaincre quelqu'un, pourquoi pas commencer tes phrases par "Je peut me tromper mais il me semble que...", "J'ai lu que...", "Certains disent...", "C'est peut être pas tout à fait juste mais je pense que..." + ta thèse.
Ça permet d'inclure la possibilité d'une erreur (de ta part ou de quelqu'un d'autre), tout en exposant l'idée à laquelle tu crois. Finalement je pense que c'est pas mal ça qui m'aide à me faire entendre.



Je suis passée art sur comment faire entendre mon idée sans qu'elle ait l'air vraiment mienne.
Mais je dois souvent aussi me taire et me conformer d'écouter et observer aussi.

Entre les deux? Bof, je me laisse aller selon mon humeur.

Segva
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 345
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 41
Localisation : Dans le coin du cercle

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Segva le Ven 28 Juin 2013 - 18:10

Cherokee a écrit:
Marc David a écrit:Seule les gens intelligents peuvent douter de leurs intelligences  Smile .

Ah bon ?
J'ai croisé plusieurs fois des gens non surdoués, et même quelqu'un qui avait de réels soucis de compréhension, qui complexaient et remettaient leurs capacités en cause...C'est pas parce qu'ils ont un QI moins élevé qu'il faut prendre les gens pour des primitifs  Shocked
Et inversement, on n'est pas forcément plus évolué avec un gros QI, évidemment Smile

Je suis d'accord avec toi Cherokee.

Ma question est pourquoi lorsque l'on parle d'intelligence ça devient souvent une dilemme exceptionnellement 'éthique'.
Par 'éthique' nous ne pouvons dire, croire ou constater qu'il y a des gens plus intelligents que d'autres...
Ou en fait si mais nous ne pouvons l'affirmer.
alors que pour la beauté, l'argent, la bonté, la morale... aussi mais on dirait qu'avec moins de pincettes.

Personnellement je n'ai absolument aucune difficulté à reconnaître qu'objectivement une personne est plus belle que moi, beaucoup même souvent! geek alors que plus laide ça se peut que je le dise moins fort! Laughing 

Non mais sérieusement, c'est vrai qu'une 'beauté canon' ne pourrait pas arriver à un endroit en criant haut et fort de constater sa beauté.
Mais par exemple, un dîner entre collègues où règne une certaine confiance parce que cela fait longtemps qu'il bossent ensemble;
et cette même personne se plaint de sa 'beauté' parce qu'elle juge qu'elle lui nuit pour un poste 'x' par exemple, qu'elle se sent jugée, etc. Qu'on la traite comme un objet, je sais pas imaginons!
Alors partirait la discussion que ce n'est pas seulement la beauté qui compte, qu'elle a d'autres qualités qu'elle peut faire valoir, qu'elle se fasse confiance, que le patron ne peut être si superficiel

Ça passerait non? Mais si on imagine le même scénario au sujet d'une personne intelligente? Never dans la vie, enfin je crois, j'imagine très mal. Pourquoi?

La beauté physique est observable rapidement... c'est peut-être la différence, un beau visage aura beau vouloir se cacher il n'y arrivera pas nécessairement.
Je sais pas si je m'explique... pourquoi avec l'intelligence on doit tellement faire attention aux susceptibilités et aux jugements? (pas de 'pré-jugements')

La modestie doit être réelle et sentie mais il faut faire gaffe à la fausse! Qui est perverse et peut nous rattraper 'dans le détour'.

Segva
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 345
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 41
Localisation : Dans le coin du cercle

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:26


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum