est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Billy jackson le Mar 28 Fév 2012 - 15:41

Il m'arrive parfois de remettre mes facultés en cause.
Je m'efforce donc d'apprendre à observer et à écouter, seulement ça ne résout pas grand chose, ou n'est ce que le débu?!
Mais douter de mes capacités, ( ce qui implique ne pas me faire comprendre ) m'est bien trop désagréable.
Si quelqu'un a déjà rencontré ce genre de mal aise je serais ravi d'avoir quelques conseils.

Billy jackson
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 27/02/2012
Localisation : bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Sethdetable le Mar 28 Fév 2012 - 15:50

"Je suis tellement incompris que les gens ne comprennent même pas que je ne me plaigne de ne pas l'être".

Sören Kierkegaard.
(désolé pour la traduction approximative du danois du XVIIIe siècle)

Sethdetable
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 39
Date d'inscription : 26/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par imposteur le Mar 28 Fév 2012 - 18:02

"est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?"

Spoiler:
Non.

Oui des gens comme ça tu en trouves à la pelle sur le forum. Bienvenue! Tu viens à la rencontre bruxelloise le 18 mars?

imposteur
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 644
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 25
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Thaïti Bob le Mar 28 Fév 2012 - 18:24

oui ça m'arrive.
Mais je peux pas te donner de conseils car je subit ça plus qu'autre chose. Pas de confiance en soi, remise en cause trop rapide, blocages, tout ça...

La seule force que ça me donne, c'est que du coup il est extrêmement facile d'être ouvert d'esprit et prêt à la remise en question, apprendre de ses erreurs, curieux de voir toutes les facettes d'un problème pour être le plus objectif possible. Douter de tout me permet d'éviter les erreurs de jugement subjectif, et de rester neutre en toutes circonstances. Ça peut être source de grands kifs ! ^^

Ou peut être, si tu doutes trop de tes capacités intellectuelles dans une discussion par exemple où tu essaies de convaincre quelqu'un, pourquoi pas commencer tes phrases par "Je peut me tromper mais il me semble que...", "J'ai lu que...", "Certains disent...", "C'est peut être pas tout à fait juste mais je pense que..." + ta thèse.
Ça permet d'inclure la possibilité d'une erreur (de ta part ou de quelqu'un d'autre), tout en exposant l'idée à laquelle tu crois. Finalement je pense que c'est pas mal ça qui m'aide à me faire entendre.



Thaïti Bob
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1818
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 29
Localisation : Marseille...

http://plusvertquevert.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Billy jackson le Mar 28 Fév 2012 - 19:16



La seule force que ça me donne, c'est que du coup il est extrêmement facile d'être ouvert d'esprit et prêt à la remise en question, apprendre de ses erreurs, curieux de voir toutes les facettes d'un problème pour être le plus objectif possible. Douter de tout me permet d'éviter les erreurs de jugement subjectif, et de rester neutre en toutes circonstances. Ça peut être source de grands kifs

c'est très vrai,

et, d'autre part je ne pense pas que cela arrive fréquemment, mais comment réagir lorsque l'un de vos ami tombe sur le livre de siaud-facchin?


pour le rassemblement je ne sais pas c'est assez frais pour moi tout ça!



[/quote]

Billy jackson
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 27/02/2012
Localisation : bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Invité le Mar 28 Fév 2012 - 20:06

Billy jackson a écrit:comment réagir lorsque l'un de vos ami tombe sur le livre de siaud-facchin?
Tu lui dis de faire gaffe où il met les pieds What a Face

Sinon, lui parler sincèrement, se confier, ça marche entre amis Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Marc David le Mar 28 Fév 2012 - 21:41

Seule les gens intelligents peuvent douter de leurs intelligences Smile .


Marc David
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 70
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Laurinette le Mar 28 Fév 2012 - 21:45

Thaïti Bob a écrit:

Ou peut être, si tu doutes trop de tes capacités intellectuelles dans une discussion par exemple où tu essaies de convaincre quelqu'un, pourquoi pas commencer tes phrases par "Je peut me tromper mais il me semble que...", "J'ai lu que...", "Certains disent...", "C'est peut être pas tout à fait juste mais je pense que..." + ta thèse.
Ça permet d'inclure la possibilité d'une erreur (de ta part ou de quelqu'un d'autre), tout en exposant l'idée à laquelle tu crois. Finalement je pense que c'est pas mal ça qui m'aide à me faire entendre.

J'adhère. Je fais ça tout le temps, pas par décision volontaire pas justement parce que je doute, il m'est impossible d'affirmer un truc, même si j'en suis convaincue à 150 %.
Mais le revers c'est que dès que je commence une phrase par une de ces formules, je n'ai même pas le temps d'exposer la suite, je me fais engueuler : "Tu vas assumer, t'assurer, enfin ?"

Sad


Dernière édition par Laurinette le Mar 28 Fév 2012 - 21:57, édité 1 fois

Laurinette
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 247
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 47
Localisation : Dans les vignes de Champagne

http://www.moncoindetable.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Invité le Mar 28 Fév 2012 - 21:49

Marc David a écrit:Seule les gens intelligents peuvent douter de leurs intelligences Smile .

Ah bon ?
J'ai croisé plusieurs fois des gens non surdoués, et même quelqu'un qui avait de réels soucis de compréhension, qui complexaient et remettaient leurs capacités en cause...C'est pas parce qu'ils ont un QI moins élevé qu'il faut prendre les gens pour des primitifs Shocked
Et inversement, on n'est pas forcément plus évolué avec un gros QI, évidemment Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par tatiechou le Mar 28 Fév 2012 - 22:22

Cherokee je pense pas que c dans ce sens que marc david l'a dit , tu sais douter de son intelligence enfin de ses capacités c'est propre a beaucoup de monde, dans un premier temps découverte ou dans le fait de renier des resultats apres une longue periode de doute , il est possible de douter de son intelligence.
pkoi un doute, parce qu'on a une idée faussée de la précocité du surdouement ( ah ça y est c'est dit, j'ai pas utilisé le mot zebre lol) et que l'on a peur de ce qui pourrait en ressortir... perdre ses acquis, et se perdre peut etre tout court, le forum effectivement en est bourré, bah jdirais même que c comprehensible d'etre la dedans, apres quand on a fait le chemin necessaire c juste la panacé et tout ça ne doit etre que souvenirs

tatiechou
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 342
Date d'inscription : 25/11/2011
Age : 29
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par paela le Mar 28 Fév 2012 - 22:40

Peut-etre que c'est plus douloureux pour les zèbres. Avec une personnalité qui tourne beaucoup autour de l'intelligence...

paela
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2197
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Marc David le Mer 29 Fév 2012 - 15:42

Cherokee c'était de l'humour ( ok c'est vrai que ce n'est pas la meilleur blague que j'ai faite ) d'ailleurs ce n'est pas parce que on a un Q.I plus élevé qu'on n'est plus intelligents que les autres.

De plus douter et se remettre en cause et quelque chose de naturelle à mon avis cela permet d'avancer et de s'améliorer

Marc David
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 70
Date d'inscription : 29/12/2011
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Tof le Mer 29 Fév 2012 - 16:16

"Descartes disait que l’intelligence, c’est la chose la mieux répartie chez les hommes, n’est-ce pas, parce que, quoiqu’il en soit pourvu, il a toujours l’impression d’en avoir assez, vu que c’est avec ça qu’il juge..."
Coluche, qui disait sous forme de conneries des trucs vachement intelligents, quand même...

On se juge avec notre propre intelligence...

Tof
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2038
Date d'inscription : 11/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Invité le Mer 29 Fév 2012 - 17:30

Tof a écrit:"Descartes disait que l’intelligence, c’est la chose la mieux répartie chez les hommes, n’est-ce pas, parce que, quoiqu’il en soit pourvu, il a toujours l’impression d’en avoir assez, vu que c’est avec ça qu’il juge..."
Coluche, qui disait sous forme de conneries des trucs vachement intelligents, quand même...

On se juge avec notre propre intelligence...

C'est une des seules choses dont je suis sûr !

Enfin pratiquement Sad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Helix le Mer 29 Fév 2012 - 18:01

Lorsque la lucidité me met devant les yeux mes failles et les limites de mon intelligence, comment ne pas douter ? je vois surtout ce qui ne va pas comme là, pendant que j'écris, les efforts pour trouver les mots et exprimer mes idées au plus juste.
Je pense être intelligente pour certaines choses, ponctuellement, dans certains contextes mais je pense aussi être une vraie gourde dans la majorité des situations.

Helix
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 14/11/2011
Age : 37
Localisation : Tarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par watsh le Mer 29 Fév 2012 - 23:53

globalement, je dirais que le doute est le symptôme de l'intelligence. Mais c'est quand même beaucoup plus complexe que cette breve synthèse !

Parce que le pendant du doute est la certitude, et en fait je pense que les zebres cumulent les deux d'une manière forte et c'est surtout cela qui les rend différents des autres.

Certaines personnes très intelligente peuvent manifester une absence totale de doute et ont donc une grande force psychologique qui leur permet de tout écraser sur leur passage, c'est le cas de beaucoup de politiciens ou fincanciers par exemple. Et pour un zebre, se frotter à ce genre de personnalités, lorsque l'on a pas réglé son problème d'hyper-émotivité, c'est aller droit vers la raclée !!

Il ne faut pas oublier que le propre d'un zebre, c'est d'être très "intelligent" mais surtout écorché vif, la sensibilité à fleur de peau. Vous avez tous expérimenté la déconnexion du lobe frontale j'imagine ? Vous savez, le grand brouillard lorsqu'il faut argumenter pour défendre son point de vu (lepire c'est quand tu entammes ta vie pro, en pleine réunion, devant 40 personnes)...horrible cette sensation.

Ben c'est ça le doute. C'est chiant, mais ça se travaille bien en fait. Ca se regle naturellement lorsque on a fait le travail d'acceptation de notre personnalité.


watsh
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 65
Date d'inscription : 18/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Mor_IsH le Mer 29 Fév 2012 - 23:59

Je disais que le doute peut devenir notre compagnon de voyage ... mais il faut arriver à le domestiquer. Comme notre instinct.

Le doute devient une forme de questionnement immédiat qui permet de tout envisager, de peser tous les pours et contres.

Et l'instinct scrute, il appelle quelquechose de plus profond ... de plus animal.

Je pense que une fois les deux aquis à notre cause ... On peut commencer les hostilités. (Je m'imagine sur mon cheval au farwest, avec mon ami le doute façon tyranosaure et mon pote l'instinct, comme un ptéradodon qui nous survole... qui qui veut se frotter à nous ? )

Mor_IsH
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 402
Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 36
Localisation : 93

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par watsh le Jeu 1 Mar 2012 - 22:02

Oh regarde Papa, un zebre volant avec une cape de superman !!

watsh
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 65
Date d'inscription : 18/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Sylvie le Dim 4 Mar 2012 - 17:49

RoM_IsH a écrit:Je disais que le doute peut devenir notre compagnon de voyage ... mais il faut arriver à le domestiquer. Comme notre instinct.

Le doute devient une forme de questionnement immédiat qui permet de tout envisager, de peser tous les pours et contres.

Et l'instinct scrute, il appelle quelquechose de plus profond ... de plus animal.

Je pense que une fois les deux aquis à notre cause ... On peut commencer les hostilités. (Je m'imagine sur mon cheval au farwest, avec mon ami le doute façon tyranosaure et mon pote l'instinct, comme un ptéradodon qui nous survole... qui qui veut se frotter à nous ? )

Et cet instinct, en contradiction avec le factuel ?

Sylvie
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 308
Date d'inscription : 03/11/2011
Age : 43
Localisation : Cessieu, 38.

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Yya le Mar 6 Mar 2012 - 14:44

Je ne sais pas si cela vient des facultés d'un zébré. Mais ce mélange entre lucidité et sens critique exacerbé, est detonnant.
L'intelligence, dans le sens capacité à raisonner, a forcement ses limites ; plus ta capacité à raisonner est affûtée plus tu t'approches de cette absolue vérité.
Ne pas remettre en cause ses propres capacités seraient une preuve flagrante d'un manque de lucidité quasi navrante ; le contraire c'est juste avoir conscience de nos propres limites.

Hum faut que j’arrête moi Embarassed

Yya
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 24
Date d'inscription : 06/03/2012
Age : 46
Localisation : CAEN

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Sylvie le Mar 6 Mar 2012 - 17:27

Yya a écrit:

Hum faut que j’arrête moi Embarassed


Surtout pas !

Sylvie
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 308
Date d'inscription : 03/11/2011
Age : 43
Localisation : Cessieu, 38.

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par bepo le Mar 6 Mar 2012 - 18:43

Sinon c'est démontré par des expériences.
Plus une personne est compétente plus elle sous estime sa compétence.
Plus elle est incompétente plus elle sur évalue sa compétence.

Mais la compétence est différente de l'intelligence.

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Yya le Mar 6 Mar 2012 - 19:35

Sylvie a écrit:
Yya a écrit:

Hum faut que j’arrête moi Embarassed


Surtout pas !

De mauvaises habitudes à perdre.
Ceci dit cela ouvre une autre perceptive de réponse à l'OP. Cette réaction bien désuète sur ce type de forum (et cela fait bien plaisir) nous montre une autre forme de "limite".
En effet nous parlons de "doute" sur nos capacités. Mais le doute est un sentiment, il n'est pas forcement en lien direct avec la réalité des choses.
Notre zébritude est avant un tout un potentiel, un schéma de pensée différent. Mais notre personnalité est le fruit de notre potentiel, de notre potentiel social à nous fournir les outils pour nous structurer et aussi (et surtout) de notre propre vécu, de nos expériences douloureuses ou joyeuses.
Le fait est que nous vivons dans une société qui tourne autour d'une certaine norme (je parle bien de la norme en terme mathématique et pas d'une normalité admise qui est une pur vue de l'esprit). Cette norme nous a façonnée tout au long de notre vie pour penser avec certains canons qui parfois sont à l'encontre de nos schémas intellectuels.Et parfois le doute sur nos capacités peuvent intervenir dans des situations ou la norme dicte que le problème est simple alors qu'en fait il ne l'est pas forcement.
Et l'on se "sent" bête, idiot et le moi en prends un sérieux coup... Soudainement nous doutons de nos capacités.
Je vais donner un exemple pour illustrer ce propro (personnel bien sûr) :
Si vous demandez le volume d'une sphère vous avez une chance que la personne vous la donne spontanément sans forcement saisir le concept qui est derrière. Mais le savoir ça fait tout de suite super cultivé.
Je ne m'en rappelle jamais... A chaque fois que j'en ai besoin je suis obligé de reprendre le concept en me disant que le volume c'est la double intégrale du rayon (le seul truc dont je me souviens)... Et là je me trouve idiot, je devrais savoir un truc aussi bête comme chou rabâché des centaines de fois pour qui a fait les études adéquates.
Le doute s'installe, le stress aussi car le doute est par définition un sentiment irrationnel et/ou factuel.
Pourtant qu'est-ce qui semble le plus intelligent, connaître par cœur cette formule ou bien savoir la retrouver par ses propres moyens une fois que l'on a saisit le concept qui se cache derrière ?



Yya
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 24
Date d'inscription : 06/03/2012
Age : 46
Localisation : CAEN

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par watsh le Mar 6 Mar 2012 - 19:41

Yya a écrit:
Sylvie a écrit:
Yya a écrit:

Hum faut que j’arrête moi Embarassed


Surtout pas !

De mauvaises habitudes à perdre.
Ceci dit cela ouvre une autre perceptive de réponse à l'OP. Cette réaction bien désuète sur ce type de forum (et cela fait bien plaisir) nous montre une autre forme de "limite".
En effet nous parlons de "doute" sur nos capacités. Mais le doute est un sentiment, il n'est pas forcement en lien direct avec la réalité des choses.
Notre zébritude est avant un tout un potentiel, un schéma de pensée différent. Mais notre personnalité est le fruit de notre potentiel, de notre potentiel social à nous fournir les outils pour nous structurer et aussi (et surtout) de notre propre vécu, de nos expériences douloureuses ou joyeuses.
Le fait est que nous vivons dans une société qui tourne autour d'une certaine norme (je parle bien de la norme en terme mathématique et pas d'une normalité admise qui est une pur vue de l'esprit). Cette norme nous a façonnée tout au long de notre vie pour penser avec certains canons qui parfois sont à l'encontre de nos schémas intellectuels.Et parfois le doute sur nos capacités peuvent intervenir dans des situations ou la norme dicte que le problème est simple alors qu'en fait il ne l'est pas forcement.
Et l'on se "sent" bête, idiot et le moi en prends un sérieux coup... Soudainement nous doutons de nos capacités.
Je vais donner un exemple pour illustrer ce propro (personnel bien sûr) :
Si vous demandez le volume d'une sphère vous avez une chance que la personne vous la donne spontanément sans forcement saisir le concept qui est derrière. Mais le savoir ça fait tout de suite super cultivé.
Je ne m'en rappelle jamais... A chaque fois que j'en ai besoin je suis obligé de reprendre le concept en me disant que le volume c'est la double intégrale du rayon (le seul truc dont je me souviens)... Et là je me trouve idiot, je devrais savoir un truc aussi bête comme chou rabâché des centaines de fois pour qui a fait les études adéquates.
Le doute s'installe, le stress aussi car le doute est par définition un sentiment irrationnel et/ou factuel.
Pourtant qu'est-ce qui semble le plus intelligent, connaître par cœur cette formule ou bien savoir la retrouver par ses propres moyens une fois que l'on a saisit le concept qui se cache derrière ?



j'ai l'impression de m'entendre raisonner...

Finalement, je sais pas si c'est bien d'être inscrit ici, on devient tout à coup complétement normal !! ha ha !

watsh
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 65
Date d'inscription : 18/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Sylvie le Mar 6 Mar 2012 - 19:46

je ne suis pas ce que certains nomment une "matheuse", mais, si mes souvenirs sont bons, scolairement, nous apprenons la formule et non sa génèse, donc comment la "retrouver", hormis si je m'appelle Stephen Hawking ?

Enfin, j dois faire 1 beau "hors compréhension" vu qu'après 3 lectures, mm à voix haute, je ne perçois pas très clairement ton propos.

Le fait que je sois blonde est-il un effet "annulateur" de ma zébritude testée ? ;-) ;-)



Sylvie
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 308
Date d'inscription : 03/11/2011
Age : 43
Localisation : Cessieu, 38.

Revenir en haut Aller en bas

Re: est il possible que l'un des effets de l’intelligence soit d'en douter?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:07


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum