Je vous préviens : c'est long.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je vous préviens : c'est long.

Message par Seren le Sam 25 Fév 2012 - 19:22

Les présentations ça n'a jamais été mon fort, ben oui, il faut trouver un moyen de se définir, s'exposer aux gens. Dur.

Alors comment suis-je arrivée ici ? Je ne sais pas vraiment par où commencer...

C'est 'moy qui m'a conseillé ce forum, et après quelques jours d'hésitations, je me lance.

J'ai rencontré 'moy au lycée, c'était une amie d'une amie. Au fil des discussions j'ai appris qu'elle avait été testée et était "surdouée", elle m'a expliqué un peu ce que ça signifiait, et m'a dit qu'elle pensait que je l'étais aussi. Ca m'a fait réfléchir, d'autant que je me retrouvais dans tout ce qu'elle avait dit, que je me sentais différente depuis longtemps (avec mon enfance atypique c'est vrai que ça me surprend que personne ne me l'aie dit avant). Mais j'allais plonger dans une prépa et je ne savais de toute façon pas quoi faire de cette information.
Après une année de prépa difficile, je me suis retrouvée à la fac, un peu perdue. Toute mon identité précédente avait été comme effacée par la prépa, je me suis retrouvée avec une soupe d'éléments restants mais plus aucune certitude. En janvier j'étais dans une librairie quand en passant devant le rayon psychologie j'ai aperçu le livre "L'enfant surdoué, l'aider à grandir, l'aider à réussir" de Jeanne Siaud-Faccin (je ne suis pas du tout sûre de l'orthographe). J'ai pensé à ce que 'moy m'avait dit, mais aussi à mon plus jeune petit frère qui a des problèmes avec sa scolarité et qui me paraît pourtant être brillant. J'ai donc feuilleté le livre, et c'était comme si j'avais pris un coup de poing. Je me reconnais vraiment dans les émotions très fortes que certaines personnes disent avoir ressenties en découvrant qu'ils étaient des "zèbres". Ca m'a fait pleurer et ça m'a vraiment secouée. Forcément j'ai acheté le livre et je l'ai lu.
Je sais donc maintenant que je suis une "zèbre". Ca colle tellement à toute mon existence que pour moi c'est une certitude, et ce malgré mon complexe de l'imposteur tenace, c'est dire.

Ma petite enfance a été plutôt heureuse, malgré quelques bugs en maternelle. J'ai appris à lire quasiment seule peu avant d'entrer en CP. Les choses ont pris une tournure plus négative vers la fin du CP. Je m'ennuyais terriblement en cours, j'étais déjà très mal dans ma peau, l'angoisse s'est installée, une instit qui a très mal géré ma différence et qui a failli me mettre en échec scolaire, j'étais déjà isolée et accablée du poids d'une peur, d'une culpabilité que je pense qu'aucun enfant ne doit avoir à porter. Mon père avait compris que j'étais très en avance et que le système scolaire ne me convenait pas, alors il m'a retirée de l'école avec ma soeur et nous a fait suivre un cours par correspondance. Ca m'allait très bien, je faisais les choses à mon rythme, et j'ai fait comme ça deux années scolaires en un an, quasiment sans surveillance de mes parents. Mon père m'a fait passer mon brevet en CM2, pour "m'entraîner aux concours". Je n'avais pas de calculatrice, je ne connaissais pas la moitié des notions abordées dans les matières scientifiques, mais je l'ai eu. Vers la fin du primaire, je commençais à ne plus être tellement motivée, je préférais lire (toute mon enfance j'ai été une avide lectrice, lisant absolument tout ce qui me passait à portée de main). Là mes parents ont du serrer la vis, retour de la terreur et de la culpabilité, omniprésentes dans toute la première partie de ma vie. J'ai été marquée par ces émotions, je pense que mon absence totale de confiance en moi est due à cela.

Je suis rentrée au collège en 4ème. J'avais perdu l'habitude d'interagir avec mes pairs, et le choc a été très rude. J'ai dû apprendre tant bien que mal comment me conduire avec des gens de mon âge. Pendant toute mon adolescence j'ai été très seule. Quelques amies proches, mais toujours avec la certitude douleureuse que je tenais à elles plus qu'elles ne tenaient à moi. Heureusement j'ai ma soeur, qui a toujours été extrêmement proche de moi, nous avons toujours tout partagé et cela nous a rendu très fusionnelles. Je pense que j'ai commencé à être dépressive autour de mon entrée au collège. Cette dépression ne m'a jamais tout à fait quittée, j'avais des périodes où j'étais mieux mais je retombais toujours dedans tôt ou tard. Un désespoir, une solitude, une haine pour moi-même et en même temps, une obsession d'être normale. Je me suis battue pendant des années, j'ai tout fait pour être normale, faire partie du groupe, être acceptée. Je me suis oubliée, avec une volonté de m'autodétruire pour rentrer dans le moule enfin, être NORMALE. Autodestruction qui c'est traduite par des tendances suicidaires, de l'anorexie. J'ai lu dans le livre de Siaud Facchin qu'on peut auto détruire son intelligence. Je pense que c'est ce que j'ai fait, car dans ce désespoir je me suis abrutie, je me suis noyée dans une sorte de vide uniforme et je n'ai jamais retrouvé ma vivacité, mon émerveillement face au monde, ma curiosité d'autrefois. Ca m'attriste énormément.
Je pense que si j'avais su que j'étais une zèbre, que je n'étais pas la seule dans ce cas, que tout ce que je ressentais était normal - pour un zèbre, cela m'aurait épargné bien des souffrances.

J'ai fait une année de prépa qui a été une véritable épreuve pour moi, et dont je ressors secouée, affaiblie et plus perdue que jamais. Ce n'était pas fait pour moi, mais en attendant je ne sais pas quelle direction donner à ma vie maintenant. J'ai beaucoup de doutes.

Je me sens nulle, bête, je n'ai vraiment aucune confiance en moi, je suis très réservée, plutôt du genre à écouter la plupart du temps. Parler m'expose à ressentir cette humiliation quand je me rends compte que j'ai dit quelque chose de stupide et de présomptueux (et ça arrive souvent). Je n'ai aucune idée de ce qu'est mon identité, j'ai l'impression de changer en fonction de la situation, comme quelque chose de transparent au travers duquel on voit le décor.
J'ai du mal à intéragir avec les gens parfois. J'ai mes périodes solitaires où je ne peux plus faire face aux intéractions sociales, d'autres ou j'arrive à me faire des "amis" (plutôt des connaissances) plus facilement. J'ignore encore si c'est dû aux gens qui sont différents, ou plutôt à des phases de ma vie.
Parallèlement, je suis très fidèle en amitié, et très proches de "ma meute" : mes parents, ma soeur et mes frères, et mes quelques amis proches. Paradoxalement je suis quelqu'un qui a vraiment besoin de contact social et la solitude me pèse énormément.

Mon père est un zèbre, ayant discuté de cela récemment avec lui j'en suis convaincue (comme je l'ai lu dans le livre de Siaud-Facchin ce serait génétique, en tout cas je le vois vraiment dans ma famille), ainsi que mon plus jeune frère (je suis l'aînée de 4 enfants). Je crains vraiment pour lui, car il a déjà des problèmes avec sa scolarité et j'ai peur pour son retour au collège, les enfants peuvent être cruels et ça me briserait le coeur qu'il vive ce que j'ai vécu, je ne comprends que trop bien ce qu'on ressent. C'est quelqu'un de très précieux et je tiens tellement à lui, j'espère que je trouverai des réponses qui pourront l'aider sur ce forum.

Pour finir sur quelque chose de plus léger, quelques autres choses qui me passent par la tête en vrac :

- ma mère étant anglaise, je suis bilingue.
- j'aime beaucoup la musique en général. J'ai fait 12 ans de violon, un peu de piano et de chant aussi. J'ai arrêté à cause de la prépa mais cela me manque énormément, je cherche encore le courage de dépasser mes bloquages et de recommencer, peut-être par le chant ?
- j'adore la lecture, je lis vite et des livres de toutes sortes de genres.
- je suis passionnée de biologie, de génétique et de médecine, je trouve ça fascinant.
- j'aime énormément les chiens et les loups, et dans une moindre mesure tout ce qui est mammifères m'intéresse beaucoup aussi.

Voilà, c'est tout ce qui me vient à l'esprit (et c'est déjà beaucoup non ?). Je suis venue à la sortie du 22 février au O'Neil grâce à 'moy qui m'avait invitée. J'ai déjà reconnu certaines des personnes que j'ai vues là-bas (Sengabl, Eleu, Mimic Cordylus) mais pas encore les autres (de toute façon je n'ai pas beaucoup parlé, fatiguée, malade et... timide).

Voilà, j'espère que je n'ai pas trop ennuyé ceux qui ont eu le courage de me lire jusqu'ici, et merci =)

Seren
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 24
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous préviens : c'est long.

Message par Waka le Sam 25 Fév 2012 - 19:43

Bonjour Saoirse !!
Mais non, ce n'était pas si long !
Quel parcours ! Bienvenue ici.

Ta présentation est pleine de douceur, très agréable à lire.

Je me retrouve rarement dans les présentations... mais là... enfant mon animal préféré était le chien, plus particulièrement husky. J'avais choisi le violon aussi, mais je n'ai pas su persévérer... pourtant, quel instrument! J'ai également grandit dans une famille nombreuse, j'ai trois soeurs. Ma famille compte beaucoup pour moi, même si je suis loin. Je suis biologiste, j'adore également la génétique (ma spécialité est la génétique des populations - biologie de l'évolution) et la médecine (j'ai raté ma vocation, mais on ne peut pas tout faire n'est ce pas Wink).

Je ne dis pas tout, on aura l'occasion de parler aux détours d'autres conversations.

Au plaisir donc de te croiser sur le forum ou le chat !!

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous préviens : c'est long.

Message par toxic-paradise le Sam 25 Fév 2012 - 20:11

Bonjour et bienvenue !! cheers

Je me suis aussi quelque peu retrouvée dans ta présentation.

« Parler m'expose à ressentir cette humiliation quand je me rends compte que j'ai dit quelque chose de stupide et de présomptueux (et ça arrive souvent). Je n'ai aucune idée de ce qu'est mon identité, j'ai l'impression de changer en fonction de la situation»

Je me retrouve dans cette phrase. On s’en veut d’avoir dit telles ou telles choses qui nous paraissent totalement nulles (je dis « paraissent » car quelque fois ce qui nous parait stupide ne l’est pas pour les autres…). Smile

La quête identitaire est aussi ce qui me pose problème. Avec le temps, je pense (mais n’en ai aucune certitude) que je change en fonction des situations mais que mon fond reste le même. Ahah je ne sais pas comment l’expliquer ! Ceci-dit, peut être que c’est différent pour toi. Nous sommes tous différents.

Bisous A bientôt sur le forum !

toxic-paradise
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 423
Date d'inscription : 08/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous préviens : c'est long.

Message par Wam le Sam 25 Fév 2012 - 21:48

accueil musical et sur thème approprié mam'zelle, le zèbre est d'humeur polie envers le loup ce soir ^^
sinon idem un vrai caméléon, mais c'est plutôt drôle et pratique au final, et comme dit plus haut le fond reste bien le même

Wam
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous préviens : c'est long.

Message par Seren le Lun 27 Fév 2012 - 20:39

@WakaLili : Merci Smile En effet, les points communs sont frappants ! Et ce sera avec plaisir, je n'ai pas encore osé me connecter au chat mais ça viendra. Je n'ai pas l'habitude des chats et j'en connais mal les us et coutumes, j'espère que je ne mettrai pas les pieds dans le plat ^^'

@toxic-paradise : Merci aussi :3 Au sujet de l'identité, je ne sais pas ce qu'il en est pour moi... Peut-être le fond reste-t-il le même, mais c'est que je ne le connais pas et que je n'en ai pas conscience ? A creuser.

@floran : Sympa la vidéo XD Merci, je ne connaissais pas du tout.



Seren
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 24
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous préviens : c'est long.

Message par 'moy [Baboo] le Dim 4 Mar 2012 - 8:57

Bienvenue chez toi! Je ne passe que maintenant, mais tu sais pourquoi.
Pour ta présentation, au fil du regain de confiance en soi, je te conseille de t'accrocher au bouton "éditer" et de rajouter quelques unes de ces réflexions assez extraordinaires dont tu as le secret. Il manque en effet tout le pan de ton imaginaire, pourtant passionnant, dans cette description.
Félicitations pour avoir sauté le pas.

'moy [Baboo]
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 22/12/2011
Age : 23
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous préviens : c'est long.

Message par Seren le Lun 5 Mar 2012 - 18:41

Merci beaucoup =)

Effectivement j'ai remarqué après que j'avais oublié des bouts, notamment comment je m'accrochais à mes mondes intérieurs pour tenir, je ne savais même pas que tu étais au courant =P
Tu es perspicace =) Je rajouterai peut-être ça plus tard quand j'aurai de l'inspiration.

Pour l'instant je lis surtout, j'observe le temps de me sentir plus à l'aise et plus légitime avant de poster.

Seren
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 24
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous préviens : c'est long.

Message par Invité le Lun 5 Mar 2012 - 19:26

Bienvenue,
Très ému de ta présentation, tu me fais penser à l'une de mes filles. Scolarité plus conventionnelle mais solitude et brutalités au collège, pour lesquelles j'ai menacé le directeur de faire venir la police et de porter plainte s'il n'intervenait pas. Comme c'est aussi l'établissement privé catholique où travail mon épouse en pastorale chrétienne (le cathé pour faire court) je te laisse imaginer le b... que cela a fait.
J'avais senti sa zébritude sans savoir ce que c'était, je lui ai évité peut-être à tord la prépa littéraire, elle est en école de commerce trilingue Français-Allemand-Anglais. C'est sa première année, elle s'éclate, me dit-elle. Nous nous savons zèbre maintenant, mais chacun à sa place.
C'est pour tout cela que, sans vouloir jouer au père universel, mais avec beaucoup d'affection numérique, je te souhaite la bienvenue !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous préviens : c'est long.

Message par Seren le Mar 6 Mar 2012 - 19:07

Merci beaucoup ours =)

C'est intéressant en effet car mon père a ton âge... Je ne m'attendais pas à trouver des gens d'âges aussi disparates ici, mais je trouve ça intéressant, car on a tous un point de vue différent du coup, et pourquoi se restreindre à échanger avec des gens de son âge ?

J'ai trouvé le monde du collège très dur, c'était vraiment la loi du plus fort, je ne m'attendais pas à ça. La plupart des adultes étaient débordés d'ailleurs. Je peux bien imaginer qu'ils puissent ensuite faire mine d'être surpris qu'on les secoue...

Ce que m'a appris ma prépa c'est que c'est inadapté pour la majorité des gens. Je ne connais que 2 ou 3 personnes dans ma classe à qui le système convenait et qui n'étaient pas écrasés de stress et de culpabilité. Après je ne connais que les prépas scientifiques, et je ne veux pas dégoûter tout le monde non plus ^^' Disons qu'à mon sens, pour réussir en prépa il faut être très motivé, capable de passer quasiment tout son temps à travailler pendant 2 ans (là, je ne pouvais pas) et avoir assez de confiance en soi et de stabilité pour résister à la pression. Clairement ce n'était pas mon cas ^^'

Ma soeur fait aussi des études de langues (études européennes) et elle aime beaucoup, elle trouve que ça ouvre vraiment l'esprit de comprendre le monde en plusieurs langues... C'est super si ta fille a trouvé quelque chose qui lui convient, c'est vraiment une force =)

Seren
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 24
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous préviens : c'est long.

Message par Waka le Mer 14 Mar 2012 - 8:43

Joyeux anniversaire Saiorse Smile

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous préviens : c'est long.

Message par 'moy [Baboo] le Mer 14 Mar 2012 - 8:59

Joyeux anniversaiiiiiiiiiireuh!
Mes voeux les plus sincères.
Et à très bientôt.

Lili, viens-t'en chatter!

'moy [Baboo]
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 22/12/2011
Age : 23
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous préviens : c'est long.

Message par Gasta le Mer 14 Mar 2012 - 9:19

Bienvenue Saoirse ! Very Happy
Ta présentation est très complète et touchante.
Bon anniversaire Long hug

Gasta
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3383
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 63
Localisation : à l'ouest

http://www.zebrascrossing.net/t4928-dabrowski-je-vais-bien-ne-t-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous préviens : c'est long.

Message par Seren le Mer 14 Mar 2012 - 23:44

Merci beaucoup ! Long hug

Maintenant je m'en vais digérer cette nouvelle dizaine.

Seren
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 14
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 24
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je vous préviens : c'est long.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum