Zébritude et algorithmique

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Zébritude et algorithmique

Message par Petitagore le Lun 20 Fév 2012 - 14:35

Ce topic n'intéressera peut-être personne, mais je le lance quand même.

Les zèbres de ma génération sont entrés dans le monde des grandes personnes en même temps que les ordinateurs personnels à prix abordable sont arrivés dans les boutiques. A l'époque, pratiquement tous les ados et jeunes adultes étaient tentés de s'offrir un "ordinateur personnel", comme on disait alors; c'était un eldorado presque aussi banal que ça l'est aujourd'hui d'avoir un iPhone. Seulement, à l'époque, les Commodore 64, ZX81, Amstrad CPC, Thomson MO5 et TO7, Apple II etc., étaient des machines assez poussives et on ne pouvait vraiment s'amuser avec qu'en écrivant des programmes. C'était très classe à l'époque de programmer en Basic, des tas de gens pas très malins s'y sont essayés (c'était même obligatoire au collège)... et des tas de zèbres y sont parvenus; en fait, je crois même que ce sont les seuls à y être vraiment parvenus. Et puis la mode est passée, l'informatique est devenue l'empire du marketing... et seuls quelques bargeots dans mon genre ont continué de s'intéresser à l'algorithmique, d'écrire des programmes informatiques le week-end comme d'autres font des mots croisés ou des Sudoku.

Ça a laissé des traces. A Mensa, je ne crois pas exagérer en disant qu'un membre sur quatre au bas mot est un informaticien (et le pourcentage est certainement plus élevé si on se limite à ma génération). J'ai tendance à trouver ça plutôt logique. L'algorithmique requiert un assez bon QI, et l'écriture d'un algorithme a beaucoup à voir avec cette fameuse réflexion en arborescence dont on parle si souvent ici. Pour les zèbres dont la pensée part dans tous les sens, c'est une façon à la fois de l'utiliser et de la domestiquer. C'est un domaine où non seulement on rencontre un paquet d'autodidactes, mais où personne n'aboutit à grand-chose d'intéressant sans être assez autodidacte: on aura beau lire tous les bouquins d'informatique qu'on voudra, c'est bien en programmant qu'on devient programmeur. C'est aussi un domaine où personne ne peut savoir à quel point un zèbre peut être minable et ridicule (inévitable dans les premiers temps) à part le zèbre lui-même: quand on n'aime pas être humilié publiquement, c'est quand même sympa.

Enfin et surtout, l'algorithmique est LE domaine où il est évident que l'intelligence produit des résultats tandis que la sottise se plante infailliblement. On peut faire des trucs et des machins hyper-compliqués et puissants à partir d'une toute petite poignée de secrets techniques, les while, les for, et surtout les if et else (et si le nom de ces merveilles ne vous évoque rien, je vous assure que vous passez à côté de quelque chose).

Bon, ben voilà, après tout ce laius mes questions sont simples. Qui ici a déjà tâté de l'algorithmique? Qui aime ça? Pourquoi? Qui a décrété sans aucun examen que ce n'était pas pour lui? Pourquoi? Qui a essayé, voire réussi, et quand même détesté? Pourquoi? Qui a continué avec passion alors même qu'il ne se trouvait absolument pas doué? (et pour cette dernière question, la réponse est "moi").

Question subsidiaire: y en a-t-il qui n'y connaissent rien mais qui auraient envie de s'y mettre? Comme chantait Dutronc, si vous êtes comme ça, téléphonez-moi...

Petitagore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2708
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 56
Localisation : Ile-de-France

http://triancey.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et algorithmique

Message par Lone Wolf le Lun 20 Fév 2012 - 14:53

Yop, je suis fan d'informatique.
Et je suis le seul de ma classe à jouer à tout sur informatique ... Sauf aux jeux.
Pour moi, créer un site semble normal. Pour les autres, jouer à détruire semble normal.

Ouai, je pense que la pensée en arborescence aide pas mal.


Voila, contribution, pour pas que tu te sentes seul sur ton sujet Smile

Lone Wolf
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 283
Date d'inscription : 10/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et algorithmique

Message par Wam le Lun 20 Fév 2012 - 17:10

bah wep j'y connais keud mais ça m'intéresse, y'a des langages qui peuvent apporter quelque chose hors de l'informatique dans tout ça ? méthodes ou autre ?

Wam
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et algorithmique

Message par Lone Wolf le Lun 20 Fév 2012 - 18:03

C'est un aurtre mode de pensée ...
Par exemple, je considère ce que je sais avant de voir ce que je veux <_<


Niveau langage, bah ... Tu feras pas de HTML (web) sans ordi ... (je pense avoir mal compris la question, sinon Razz)

Lone Wolf
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 283
Date d'inscription : 10/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et algorithmique

Message par Angeal le Lun 20 Fév 2012 - 18:21

Pour ma part appris uniquement à programmer un XHTML et CSS en l'espace d'un petit mois et débuté le Python mais j'ai stoppé faute de temps, faut que je m'y remette !!!

Je m'y suis intéressé d'une manière toute bête...à 12 ans je voulais hacker la NASA XD

Angeal
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 22
Localisation : En train de siroter un verre avec Satan.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et algorithmique

Message par Personne le Lun 20 Fév 2012 - 18:51

J'programme un peu en C et ai tout juste entre vu le Python, pis sinon en "Maple" xD.
En C j'ai écrit un générateur de nombre pseudo aléatoire, un calendrier, un générateur de numéro de carte bancaire... tout ça en console, et depuis peu j'ai écrit un Tic Tac Toe pouvant se jouer à deux ou seul contre l'ordi ^^

Sinon, écrire des jeu c'est marrant, mais c'est pas le plus intéressant. Ce qui l'est c'est programmer des intelligence artificiel, par exemple apprendre à l'ordi à jouer au Tic Tac Toe, aux échecs dames etc... Pour ça au moins trois façon de faire:
*Donner tout les cas possible et dire que faire dans chacun des cas.
*Dire à l'ordi comment réfléchir sur tel jeu
*Dire à l'ordi comment apprendre, et le laisser apprendre à jouer tout seul

La dernière n'est pas vraiment bien maîtrisée par les programmeurs. On ne sais même pas si c'est possible de le faire ^^

Sinon, intéressant aussi c'est la théorie de la calculabilité introduite par Turing, et les problème de complexité algorithmique qui consiste à trouver (si c'est possible) les algo les plus rapide pour faire une tache.

Les algo sont vraiment partout, du trie d'information ( dont la complexité va de O(n²) à O(nlog(n)) ) au jeu vidéo à la sécurité sur le net.

Ah oui et aussi la crypto c'est intéressant aussi. Trouver des algo qui permette de crypter des message et très dure à casser est un defi où le "hasard" est utile ^^

Bref je m'égare.

Pour ceux que ça intéresse mais qui savent pas où commencer: http://www.siteduzero.com/


Personne
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 257
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 24
Localisation : 45.780587°N,4.851813°E

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et algorithmique

Message par Wam le Lun 20 Fév 2012 - 19:01

Loup solitaire a écrit:C'est un aurtre mode de pensée ...
Par exemple, je considère ce que je sais avant de voir ce que je veux <_<


Niveau langage, bah ... Tu feras pas de HTML (web) sans ordi ... (je pense avoir mal compris la question, sinon Razz)

^^ oui, je voulais dire "est-il possible d'y trouver des connaissances se répercutant sur d'autres" (mwé spas clair scratch )

fin de la même façon que les maths permettent de développer un sens pratique, ou les langues de cerner les cultures qui y sont associées

sinon , le processing ça vous parle ?

Wam
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et algorithmique

Message par Thaïti Bob le Lun 20 Fév 2012 - 19:34

Salut !
Ben moi étant curieux de tout, pas mal de branches de l'info/algorithmique me passionnent (enfin passion, non mais j'ai un vif intérêt à lire des articles quand l'occasion se présente)

Mais à mon école d'ingé j'ai jamais été fort, plutôt même en dessous de la moyenne. En maths, ça allait légèrement mieux, mais j'ai toujours eu du mal à faire des démonstrations et des algos. On a bossé sur du Maple, VBA, et java j'crois que c'est tout. On a fait du Grafcet aussi pour contrôler des automatismes.
Au contraire de vous j'ai plutôt l'impression que la pensée arborescente empêche de voir LA solution qui fonctionne. Je pars toujours sur la solution ultra non optimisée. Ya uniquement dans le cas de ce type de logique que j'ai l'impression que mon cerveau soit lent et mou ! oO

Récement, un type a pu faire l'algo du Tétris sur 140 octets !
c'est sur Ecrans.fr

Les fractales, les algo génétiques, la génération procédurale (terragen et autres), la simulation me passionent.
Pas plus tard qu'il y a un quart d'heure, j'étais d'ailleurs en train d'essayer de calculer le nombre de Sudokus identiques qu'on pouvait faire à partir d'un seul. J'arrive à 3645. Je m'ai gouré ou pas ? ^^ en effet, on peut symétriser les colonnes, permuter les chiffres, ou bien les lignes, rotationner le sudoku, sans que le contenu ne change ! Ça restera la même difficulté à résoudre mais pas présentée de la même manière.

Thaïti Bob
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1818
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 29
Localisation : Marseille...

http://plusvertquevert.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et algorithmique

Message par Deaumas le Lun 20 Fév 2012 - 20:35

Je crois que j'ai toujours été motivé par l'image de l'informaticien un peu dingue devant son écran noir qui défile un peu à la matrix Rolling Eyes ; et du coup j'ai commencé au collège avec le VB, puis C et C++ au lycée Grafcet et co. en SI Neutral , un peu de CSS et XHTML, et là j'ai commencé à saturer, mais c'est vrai que dans le principe "nu" l'algo c'est un excellent (presque trop des fois) passe temps, et puis ça travaille la logique.
En fait je me demande si c'est pas plutôt le fait d'avoir l'habitude de programmer qui augmenterais le score aux tests, un peu comme un mathématicien aura sûrement un meilleur score (aux épreuves arithmétique, logique, visuo-spatial) que s'il avait fait une carrière dans le journalisme, histoire d'automatismes d'une part et de techniques avancées ou biais plus efficaces de l'autre...

PS : C'est peut être local mais l'informatique semble attirer un maximum de jeunes en ce moment. (enfin en général jusqu'au moment ou ils se rendent compte du niveau de maths requis Laughing )

Deaumas
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 170
Date d'inscription : 26/01/2012
Age : 24
Localisation : Under London bridge

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et algorithmique

Message par azul le Lun 20 Fév 2012 - 21:28

Comme deaumas, j'ai été motivé par l'image de l'informaticien un peu dingue devant son écran noir qui défile un peu à la matrix, et même si la nasa ne faisait pas parti de mes plans, j'avais envie de m'en prendre à interpol x'). Celà dit en grandissant j'ai eu l'impression, de plus en plus forte, que l'informatique n'était qu'une coquille vide que les gens disaient vouloir apprendre parceque ça faisait bien de le dire aux autres. Un peu comme ceux qui disent vouloir travailler dans la vente ou faire du droit sans plus de détails, juste parceque ça le fait. Bien sûr je sais bien que j'ai tord en disant que l'informatique n'est qu'une coquille vide, ( j'ai dailleurs une ou deux fois essayé de m'y interesser plus sérieusement ) mais c'est simplement pour en venir au fait que je fait parti de ceux qui ont décrété sans réel examen que tout ça n'était pas pour eux. Ce qui est surement une mauvaise chose d'ailleurs, ptet qu'avec le temps .. Rolling Eyes

azul
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 73
Date d'inscription : 19/01/2012
Age : 23
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et algorithmique

Message par Lone Wolf le Lun 20 Fév 2012 - 23:07

floran a écrit:
Loup solitaire a écrit:C'est un aurtre mode de pensée ...
Par exemple, je considère ce que je sais avant de voir ce que je veux <_<


Niveau langage, bah ... Tu feras pas de HTML (web) sans ordi ... (je pense avoir mal compris la question, sinon Razz)

^^ oui, je voulais dire "est-il possible d'y trouver des connaissances se répercutant sur d'autres" (mwé spas clair scratch )

fin de la même façon que les maths permettent de développer un sens pratique, ou les langues de cerner les cultures qui y sont associées

sinon , le processing ça vous parle ?

Tu trouveras rien de Matrix qui te perette de mieux vivre.
Par contre, .... J'ai rien dit.

Lone Wolf
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 283
Date d'inscription : 10/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et algorithmique

Message par Wam le Lun 20 Fév 2012 - 23:17

Loup solitaire a écrit:

Tu trouveras rien de Matrix qui te perette de mieux vivre.
Par contre, .... J'ai rien dit.

^^ je connais l'univers informatique, j'ai été geek, modo, linuxien, infographiste, vjay etc mais la programmation non .. merde j'ai plus le nom, fin tout ce qui est langage à part des manips de base j'ai pas touché, j'ai de grosses lacunes en maths du fait d'avoir trop séché les cours, comme en langues étrangères en général pour la même raison, même si j’apprends vite j'y ai juste pas encore touché, y'avait toujours qqun s'y connaissant dans ces domaines à portée de main quand j'en aurais eu besoin ; et c'est donc aussi pour ça que ces langages peuvent m'intéresser à présent

Wam
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et algorithmique

Message par Petitagore le Lun 20 Fév 2012 - 23:44

On peut devenir un excellent analyste-programmeur, même professionnel, avec des bases mathématiques vraiment très sommaires. Des tonnes et des tonnes de programmes peuvent être écrits avec uniquement la maîtrise des quatre opérations, voire uniquement de l'addition et de la soustraction. Bon, il y a un minimum d'algèbre booléenne, du genre "vrai et faux = faux" "vrai ou faux = vrai"... mais ces choses-là m'ont toujours paru pouvoir être gérées rien qu'avec deux sous de bon sens (il est vrai que je suis zèbre, mais je ne suis pas le seul ici...).

En plus, quand on construit un algorithme, il n'y a pas de nécessité d'avoir tout bon du premier coup comme sur une copie de maths. Si on se trompe, eh bien, ma foi, yaka corriger, la belle affaire. Et une routine qu'on est parvenu à faire fonctionner ne serait-ce qu'une fois (fût-ce à grand ahan et peine) peut ensuite être copiée-collée indéfiniment dans tous les programmes où on aura besoin de faire appel à elle...

Non, vraiment, je ne crois pas qu'il soit nécessaire d'être un bon mathématicien pour devenir un bon programmeur. Ce n'est pas la même démarche intellectuelle. Le matheux aime démontrer qu'une chose est vraie ou fausse et que c'est comme ça de toute éternité; le programmeur, lui, aime faire en sorte que ce qui était horriblement difficile hier devienne facile demain. C'est très différent -- et d'ailleurs, à mon sens, nettement plus créatif (sans vouloir décrier le talent des matheux).

Petitagore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2708
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 56
Localisation : Ile-de-France

http://triancey.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et algorithmique

Message par Wam le Lun 20 Fév 2012 - 23:51

:d ça m'intéresse, genre pour programmer quelque chose qui apprend, genre une animation autogérée qui va fluctuer et évoluer en fonction de facteurs externes comme par exemple un capteur de mouvements, mais qui gardera un fonctionnement interne propre et évolutif, ça passe par quoi ? Very Happy

Wam
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et algorithmique

Message par Thaïti Bob le Mar 21 Fév 2012 - 0:31

...par des algo vachement balèze ! Razz Twisted Evil

Mais Petitagore tu pense quand même qu'il faut avoir l'esprit tourné d'une certaine manière ? enfin je veux dire faut un minimum de prédispositions si on veut pas rester à faire des trucs grossiers ? Moi je trouve vraiment que je n'ai pas eu cette fibre comparé aux autres élèves de ma classe. Mais en tout cas oui, on peut faire des trucs qui en jettent avec du tout simple.

Thaïti Bob
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1818
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 29
Localisation : Marseille...

http://plusvertquevert.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et algorithmique

Message par Wam le Mar 21 Fév 2012 - 0:32

bah mixer des trucs improbables ça m'amuse on sait jamais, y'a un freeware qui permet de voir large là dessus ? et puis y'a toujours moyen de bosser avec des potes Very Happy

Wam
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et algorithmique

Message par Thaïti Bob le Mar 21 Fév 2012 - 1:09

j connais pas assez désolé. Ce que je sais c'est que un truc comme ça c'est un projet de longue haleine, sur plusieurs mois.
Arf j'essaierai de te retrouver un site, où l'on pouvait en quelque sorte bosser sur une architecture modulaire, à créer des intelligences artificielles. Du genre tu crée d'abord une population d'entités, tu leur dit si tu veut qu'elles se baladent tout droit ou au hasard, et tu apportes ensuite ce qu'elles doivent faire en cas de contact entre elles etc. Le genre de truc qui simule les mouvements de foule ou de nutrition des fourmis.

Cet article peut intéresser certains, car assez dans l'optique de promotion du codage de Petitagore :

"In code we trust", sur Ecrans.fr encore

EDIT : AHH merci dieu existe ! Le site dont je parlais était au fin fond de mes favoris depuis plusieurs années :
Modelling4all

Thaïti Bob
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1818
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 29
Localisation : Marseille...

http://plusvertquevert.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et algorithmique

Message par imposteur le Mar 21 Fév 2012 - 1:52

En bon étudiant en math apps, je m'insurge! Pour moi certains algos nécessitent des bases très solides en math (et si je vous disais qu'une IA pour un jeu d'échecs peut se programmer sur base d'exploration de grands graphes, qu'un sudoku n'est rien d'autre qu'un grand système d'équations linéaires?) L'intuition est un élément très important (et très développé chez les Z) pour la programmation, mais quelques notions en "théorie de programmation" (structures de données, récursion terminale, etc) sont des outils très utiles.

Personnellement, j'ai été initié à la programmation par un cours de java en 1ère année de fac. (J'avais déjà développé une sacrée intuition en réflexion sur les listes via le siteswap mais ça c'est une autre histoire.) Actuellement j'utilise Matlab et LaTeX quotidiennement dans mes cours et mon côté Z m'y aide beaucoup.

Spoiler:
Matlab travaillant préférentiellement en produit matriciel (incluant les produits scalaires et dyadiques), j'arrive à écrire des matrices complexes comme celle de Vandermonde en une seule ligne de code et sans boucle for (même si c'est pas très facile à comprendre pour quelqu'un qui n'a pas ma gymnastique d'esprit... parfois je code assez dense ^^)

Pour LaTeX, dans le cadre d'un dessin vectoriel, hier j'ai défini ma première commande utilisant et incrémentant un compteur à chaque appel... Petite bouffée de fierté Smile

J'adore programmer, je trouve ça jouissif Smile . Dans les langages avec lesquels j'aimerais me familiariser, citons LilyPond (écriture de partitions, compilateur vers pdf), C, Python, TeX Smile

imposteur
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 644
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 25
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et algorithmique

Message par Wam le Mar 21 Fév 2012 - 6:11

ah oui voilà le terme que je cherchais c'est bosser en graphique.
Ok merci Very Happy je vais éplucher tout ça, oui je vois plus ça comme un passe temps à reprendre de temps en temps, comme écrire ou assembler une bonne grosse toile en patchwork avec toutes les petites pondues en chemin

Wam
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et algorithmique

Message par Petitagore le Mar 21 Fév 2012 - 9:35

imposteur a écrit:En bon étudiant en math apps, je m'insurge!

Ah bah oui, évidemment... Mais on ne boxe pas dans la même catégorie!

J'admets que mon ignorance totale des matrices m'a sûrement fait passer à côté de continents algorithmiques entiers (est-ce que ça se soigne encore à mon âge?). OK, j'ai raté l'Amérique et l'Océanie, mais je vous assure qu'on peut déjà faire beaucoup de choses rien qu'avec l'Europe, l'Afrique et l'Asie.

En particulier, pour en revenir à ce que je disais au début de ce topic, c'est fou tout ce qu'on peut faire rien que quand on a appris assez de if-else pour faire un test propre. En fait, je ne crois pas m'avancer beaucoup en disant que ça suffit à atteindre le Turing-complete, c'est-à-dire à pouvoir en théorie calculer tout résultat calculable... avec plus ou moins d'élégance et des temps de réponse plus ou moins satisfaisants, certes (genre: deux heures et demie au lieu d'un dix-millième de seconde). Mes petits copains if et else ne vous mèneront pas directement à la toute-puissance informatique, mais incontestablement ils constituent une porte d'entrée vers elle, et on peut s'en rendre compte au bout de quelques semaines et même quelques jours d'initiation seulement. Moi, je trouve ça bougrement valorisant, même pour quelqu'un qui n'a pas appris grand-chose en math au-delà du BEPC.

Si vous avez la chance de dominer plus de vérités mathématiques que moi, il est bien évident que ça ne pourra que vous rendre la programmation plus jouissive. Il faudra quand même que vous en ayez le goût, et j'ai souvent constaté que tous les matheux ne l'ont pas -- raison pour laquelle je pense qu'il ne s'agit pas de la même forme d'intelligence. Mais on a le droit d'avoir les deux, et dans ce cas, c'est certainement encore plus beau. :-)

Petitagore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2708
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 56
Localisation : Ile-de-France

http://triancey.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et algorithmique

Message par Wam le Mar 21 Fév 2012 - 9:53

[quote="Petitagore"]
imposteur a écrit: le Turing-complete, c'est-à-dire à pouvoir en théorie calculer tout résultat calculable... avec plus ou moins d'élégance et des temps de réponse plus ou moins satisfaisants, certes (genre: deux heures et demie au lieu d'un dix-millième de seconde).

idem avec la rhétorique pour démontrer

Wam
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 966
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et algorithmique

Message par imposteur le Mar 21 Fév 2012 - 11:08

Petitagore a écrit:En particulier, pour en revenir à ce que je disais au début de ce topic, c'est fou tout ce qu'on peut faire rien que quand on a appris assez de if-else pour faire un test propre. En fait, je ne crois pas m'avancer beaucoup en disant que ça suffit à atteindre le Turing-complete, c'est-à-dire à pouvoir en théorie calculer tout résultat calculable... avec plus ou moins d'élégance et des temps de réponse plus ou moins satisfaisants, certes (genre: deux heures et demie au lieu d'un dix-millième de seconde). Mes petits copains if et else ne vous mèneront pas directement à la toute-puissance informatique, mais incontestablement ils constituent une porte d'entrée vers elle, et on peut s'en rendre compte au bout de quelques semaines et même quelques jours d'initiation seulement.

Sans vouloir pourir le débat, la question de calculabilité d'un résultat est centrale en algorithmique, mais il ne faut pas oublier celle qui n'en est pas très éloingnée: celle de la complexité (spatiale ou temporelle) de l'algorithme. Si par exemple tu cherches à trier un jeu de n cartes en essayant toutes les combinaisons possibles du deck au hasard, ton code nécessitera dans le pire cas un ordre de grandeur de n! (factorielle) opérations. Pour rappel,
Code:

5!  10!      50!      100!
120 3628800 3*10^64 9*10^157
(on estime à 10^80 le nombre d'atomes dans l'univers...)
Avec un tel code, j'espère qu'on ne te demandera jamais de trier un jeu de 52 cartes Wink .

Spoiler:
Petitagore a écrit:Il faudra quand même que vous en ayez le goût, et j'ai souvent constaté que tous les matheux ne l'ont pas -- raison pour laquelle je pense qu'il ne s'agit pas de la même forme d'intelligence. Mais on a le droit d'avoir les deux, et dans ce cas, c'est certainement encore plus beau. :-)

Ca soulage de casser du sucre sur le dos des matheux? Muhaha Twisted Evil

Petit HS, je me demande si le mépris/l'incompréhension (ou autre, je trouve pas le bon mot) de la majorité envers ces "théoriciens qui vivent dans les nuages" ne trouve pas son origine dans la jalousie.

(Je ne prends absolument pas mal ton commentaire, ça me fait sourire de voir les autodidactes dire qu' "eux aussi c'est pas n'importe qui". Question de gout, moi j'ai besoin d'apprendre les choses comme un ensemble structuré Wink .)

imposteur
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 644
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 25
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et algorithmique

Message par Petitagore le Mar 21 Fév 2012 - 11:35

Moi j'aime pas les spoilers, comme dit le schtroumpf grognon...
Spoiler:
... surtout quand il y a des idées intéressantes dedans.
imposteur a écrit:Ca soulage de casser du sucre sur le dos des matheux? Muhaha Twisted Evil
Touché... Oui, j'en veux beaucoup à mon prof de maths de troisième, qui avait réussi à me faire prendre en grippe les maths en général et la trigonométrie en particulier. Ce n'est que des années plus tard, et précisément en programmant (en 3D), que je me suis rendu compte que ça me passionnait et que ce crétin non seulement ne l'avait pas vu, mais m'en avait dégoûté!
Petit HS, je me demande si le mépris/l'incompréhension (ou autre, je trouve pas le bon mot) de la majorité envers ces "théoriciens qui vivent dans les nuages" ne trouve pas son origine dans la jalousie.
Touché (bis). A ceci près que je suis aussi un théoricien dans les nuages, mais d'un autre type.
Je ne prends absolument pas mal ton commentaire, ça me fait sourire de voir les autodidactes dire qu' "eux aussi c'est pas n'importe qui". Question de gout, moi j'ai besoin d'apprendre les choses comme un ensemble structuré Wink
En effet, je ne suis pas du pipi de chat en algorithmique, nananère. C'est en effet une question de goût: je préfère apprendre peu et réfléchir beaucoup -- mais je conçois qu'on préfère apprendre beaucoup pour réfléchir beaucoup, ce qui est probablement ton cas. Et on trouve aussi des matheux (non-zèbres, probablement) qui apprennent beaucoup pour seulement répéter beaucoup, genre mon prof de maths de troisième -- et ça, ça me gonfle. Mais tu l'as bien compris, je ne te visais pas. :-)

Petitagore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2708
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 56
Localisation : Ile-de-France

http://triancey.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et algorithmique

Message par imposteur le Mar 21 Fév 2012 - 11:38

J'ai édité mon message plusieurs fois par après... Ta réponse n'est peut-être pas complète Wink

imposteur
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 644
Date d'inscription : 31/01/2012
Age : 25
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et algorithmique

Message par Petitagore le Mar 21 Fév 2012 - 11:47

imposteur a écrit:Sans vouloir pourrir le débat, la question de calculabilité d'un résultat est centrale en algorithmique, mais il ne faut pas oublier celle qui n'en est pas très éloingnée: celle de la complexité (spatiale ou temporelle) de l'algorithme. Si par exemple tu cherches à trier un jeu de n cartes en essayant toutes les combinaisons possibles du deck au hasard, ton code nécessitera dans le pire cas un ordre de grandeur de n! (factorielle) opérations.

Argument un tantinet polémique, non? Je n'ai jamais fait mieux que du tri à bulles comme le clampin moyen, et c'est très largement suffisant pour un jeu de 52 cartes. Et d'ailleurs, c'est pas vrai, j'ai aussi fait du tri par arbre binaire -- mais là, j'admets que je me suis fait un peu expliquer avant de m'y mettre.

On ne peut pas faire d'algorithmique en étant rigoureusement nul en maths. Bon. Mais des gens rigoureusement nuls en maths, il n'y en a pas tant que ça chez les zèbres; en revanche, il y en a beaucoup que de mauvais pédagogues ont persuadés qu'ils l'étaient, alors qu'à défaut de pouvoir jouir comme des poux en Math Sup, ils étaient quand même largement capables d'apprendre un gros minimum (genre: niveau BEPC) sur lequel on peut déjà construire beaucoup, notamment quand on attaque l'algorithmique en amateur. C'est ça l'idée que je voulais faire passer.

Cela étant, la prochaine fois que je te rencontre IRL, je te demanderai un cours de matrices pour les nuls. Ça t'apprendra (en fait, c'est plutôt à moi que ça apprendra... mais tu vois ce que je veux dire). :-)


Dernière édition par Petitagore le Lun 2 Juil 2012 - 22:33, édité 1 fois (Raison : Accord des participes)

Petitagore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2708
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 56
Localisation : Ile-de-France

http://triancey.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Zébritude et algorithmique

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:12


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum