Rebondir après le deuil

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Rebondir après le deuil

Message par Mégalopin le Jeu 10 Mai 2012 - 12:43

Les dimensions du deuil
Comment vivre le deuil ? Conférence du Dr. Christophe Fauré pour comprendre et intégrer les expériences qui y sont associées

Pour une semaine, la vidéo de l'INREES en ligne:
http://www.inrees.com/Conferences/dimensions-du-deuil-Comment-vivre-le-deuil/


Mégalopin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4085
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

REBONDIR APRÈS LE DEUIL

Message par Bird le Jeu 10 Mai 2012 - 20:16

...


Dernière édition par Bird le Ven 29 Mar 2013 - 14:21, édité 1 fois

Bird
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1165
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rebondir après le deuil

Message par quarante deux le Jeu 10 Mai 2012 - 22:10

Bird a écrit:"Quand meurt, de façon inattendue, une personne aimée, on ne la perd pas tout en bloc; on la perd par petits morceaux, et ça peut durer longtemps. Ses lettres qui n'arrivent plus, son parfum qui s'efface sur les oreillers et sur ses vêtements. Progressivement, on additionne les pièces manquantes. Puis vient le jour où l'un de ces petits manques fait déborder la coupe du souvenir; on comprend qu'on l'a perdue pour toujours... Puis vient un autre jour et une nouvelle petite pièce manquante".
John Irving - "Une prière pour Owen"
Et pour ne pas la perdre complètement il y a des petits trucs. Dans la voiture que j'ai héritée de mon papa décédé il y a 3 ans, je vaporise son parfum dedans (je ne supportais pas son parfum, maintenant si la voiture ne sent pas "papa", ça m'énerve). Je ne sais pas si c'est très bon pour "faire son deuil" mais moi je ne peux pas vivre sans papa. Alors je fais "sans", mais quand même un peu "avec".

quarante deux
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 111
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rebondir après le deuil

Message par EdNashton le Lun 14 Mai 2012 - 16:34

Je ne peux pas répondre à ta question car je me la pose aussi.Je ne peux que te dire comment je gère cette situation personnellement et peut-être que ça t'apportera quelque chose... I love you
Il faut avant tout savoir que depuis l'assassinat de ma petite soeur, j'ai développé une forme de phobie par rapport à la mort. Quand je me concentre trop longtemps/intensément sur cette notion je fais une crise d'angoisse.
Néanmoins... je me dis que pour ça je vais rendre chaque jour qui reste utile, complet et parfait. Je ne veux plus passer un seul jour sans me dire que c'est une journée gâchée/perdue/ordinaire. A chaque seconde de ma vie je montre à mes proches à quel point ils sont importants pour moi. Tous les jours, par exemple, j'écris un mot doux à mon fiancé que je cache quelque part. Et en fin de compte, quand son heure aura sonné, ou la mienne, je n'aurai aucun regret. Il faut vivre de manière à ce que tu n'aies pas de regrets à avoir.
C'est comme ça que je gère. J'espère que ça t'aura apporté quelque chose.

Câlins à toi. Et pour un peu tomber dans le stéréotype: "Carpe diem".

EdNashton
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 28
Date d'inscription : 14/05/2012
Age : 30
Localisation : Liège

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rebondir après le deuil

Message par 8gseagffs le Mer 16 Mai 2012 - 9:12

moi je pensse que chacun est différent face a cela mais pour nous suivant la personne delta charli delta ( dsl appartée pompier ) . la soufrance est liée a l afection portée a l individu dcd et a la conception que l on as de la mort !

moi même j ai peur de la mort de mes proches et je sais très bien que si je venai a perdre quelqu un a qui je tient je vais devoir finir chez mon psychiatre et je pourai me dire génial encor quelque moi jonchés de crise d angoisse ...
( ps : jai sauver ma copine qui fesait un avc , mais je ne suis toujour pas en accord avec moi même et je m en veut de na pas avoir entrepri toutes les actions que je connaissai pour peu etre permettre d enrayer la situation )
c est ce qu il y a dans ma tête et que je n arive a retirer ( sa me rend malade , pour moi je n ai pas le droit a l éreure )

bref pour revenir au deuil il faut se laisser le temp de guérir psychologiquement et ne pas essayer de brusquer la chose au risque de contracter des maladie psychique par la non acceptation de l événement passé

8gseagffs
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 558
Date d'inscription : 16/05/2012
Age : 27
Localisation : amiens

Revenir en haut Aller en bas

REBONDIR APRÈS LE DEUIL

Message par Bird le Lun 18 Juin 2012 - 21:17

...


Dernière édition par Bird le Ven 29 Mar 2013 - 14:20, édité 1 fois

Bird
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1165
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rebondir après le deuil

Message par Invité le Lun 18 Juin 2012 - 21:36

Si c'est difficile, alors c'est que ce n'est pas le bon chemin... Wink



La difficulté indique que c'est plus simple autrement, et plus équilibré d'une autre façon de percevoir et de penser. Si c'est difficile, ou nocif, pas la peine d'insister en ce sens, la Lumière est alors ailleurs.
I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

REBONDIR APRÈS LE DEUIL

Message par Bird le Mar 19 Juin 2012 - 19:07

...


Dernière édition par Bird le Ven 29 Mar 2013 - 14:19, édité 1 fois

Bird
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1165
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rebondir après le deuil

Message par Pakita le Lun 25 Juin 2012 - 22:22

Rebondir après le deuil .....
Ce titre de message m’interpele ce soir parce qu'aujourd'hui un notaire m'a dit : vous avez bien rebondis, a y est vous avez fait vos deuils !!!
Pauvre homme si il savait ...

Pakita
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 26
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 41
Localisation : Savoie et Vaucluse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rebondir après le deuil

Message par lorette le Mar 26 Juin 2012 - 21:21

je vais rajouter ma touche et elle va etre sans doute difficile à comprendre, le deuil je l'ai connu à 6 ans ma grand mère adorée est partie, on ne m'a rien expliqué, elle était morte voilà. puis 10 ans après à mes 16 ans mon père est mort brutalement sans avoir été malade, je l'ai vu une dernière fois le dimanche partir avec les pompiers je l'ai revu le lendemain à la morgue, tout froid tout blanc. à mes 32 ans, j'ai réalisé que j'avais passé 16 ans avec lui et 16 ans sans lui, ce jour là, j'ai admis qu'il était mort et que je devais desormais me prendre en mains, continuer sans lui.A commencé une longue route.

j'ai desormais 38 ans, deux enfants de 11 et 7 ans,j'ai rencontré mon mari il y a 12 ans, un mois après il est tombé malade et depuis on vit avec la maladie, les operations, les papiers à signer chaque fois pour prendre les decisions à sa place au cas où mais chaque fois il est revenu et on a avancé.

il y a un mois et demi, le medecin m'a dit que ce sera fini bientôt, un an maximum, aujorud'hui ils ne trouvent pas d'orientation de traitement il est trop en avance par rapport à la medecine alors ma vie et celle de mes enfants va basculer, je ne sais pas quel jour et à quelle heure mais elle va basculer sévèrement et moi je devrai continuer pour et grâce à mes enfants, je ne sais pas comment je me releverai mais je me releverai car moi je serai en vie, j'aurai cette chance inouieet je ne peux pas la gacher

maintenant c'est vrai, on nous explique mal depuis tout petit, on en fait un truc horrible, tabou alors que finalement, après avoir quitté la terre ferme pendant une semaine et après de nombreuses discussions avec mon mari, lui a compris qu'il allait partir bcp trop tôt et moi je suis devenue bcp plus sereine, je vis "normalement" comme je peux, on n'a plus peur de la mort, on ne l'attend pas non plus, on vit juste ce qu'on a envie de vivre sans se poser trop de questions on s'est tout pardonné, il pourra partir, je pourrai rester et j'expliquerai à mes enfants que leur père a été très courageux et que la mort fait partie de la vie, eux le sauront......

lorette
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 207
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 43
Localisation : entre chaque note de musique qui me fait respirer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rebondir après le deuil

Message par Renarde20 le Mer 27 Juin 2012 - 1:58

lorette a écrit:maintenant c'est vrai, on nous explique mal depuis tout petit, on en fait un truc horrible, tabou alors que finalement, après avoir quitté la terre ferme pendant une semaine et après de nombreuses discussions avec mon mari, lui a compris qu'il allait partir bcp trop tôt et moi je suis devenue bcp plus sereine, je vis "normalement" comme je peux, on n'a plus peur de la mort, on ne l'attend pas non plus, on vit juste ce qu'on a envie de vivre sans se poser trop de questions on s'est tout pardonné, il pourra partir, je pourrai rester et j'expliquerai à mes enfants que leur père a été très courageux et que la mort fait partie de la vie, eux le sauront......

Respect Lorette.

J'entretiens avec la mort un rapport étrange depuis toujours. Elle ne m'a jamais fait peur pour moi, toujours pour les miens. Sentiments d'injustice, d'impuissance et encore plus de culpabilité à chaque perte. Parce que je savais l'issue avant tout le monde, sentais la faucheuse, ne pouvais rien faire de ces intuitions, à quoi pouvais je donc servir alors, oiseau de malheur.

Et à chaque perte la révolte, l'injustice, le refus d'aimer par peur de perdre encore, si on a plus rien, on a plus rien à perdre. Raisonnement comptable inapplicable aux êtres humains. On ne s'appartient pas même à soi ...

Et puis mon incapacité à faire le deuil (je hais ce terme), à accepter l'absence de l'être tant aimé, l'omniprésence du vide et de la douleur.
Et j'ai compris il y a peu qu'ils emportaient tous une part de moi avec eux, créant ce vide, tout en me faisant cadeau d'un bout d'eux, pour me donner la force de finalement me relever. Donc s'il y a un travail à faire c'est de faire avec ce nouveau soi, plus tout à fait le même, pas vraiment un autre ...

Pas de mot pour m'associer à ce moment difficile pour Toi et les tiens Lorette.


Dernière édition par renarde20 le Mer 27 Juin 2012 - 16:44, édité 1 fois

Renarde20
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7209
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 45
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rebondir après le deuil

Message par Bird le Mer 27 Juin 2012 - 6:11

renarde20 a écrit:Et j'ai compris il y a peu qu'ils emportaient tous une part de moi avec eux, créant ce vide, tout en me faisant cadeau d'un bout d'eux, pour me donner la force de finalement me relever. Donc s'il y a un travail à faire c'est de faire avec ce nouveau soi, plus tout à fait le même, pas vraiment un autre ...

C'est ça. Ça doit être ce moment de passage vers un autre soi qu'on appelle le deuil. En quittant l'autre, on doit aussi quitter la partie de soi qui faisait miroir (miroir vivant de la relation) avec cette personne. Et accueillir ce qui d'elle continue de résonner et croître en nous. Passer du visible à l'invisible.

Lorette, beaucoup de pensées pour toi et les tiens.

Bird
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1165
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rebondir après le deuil

Message par Samaelle le Mer 27 Juin 2012 - 15:48

Pour un premier post hors présentations, ce n'est pas forcément le meilleur fil, mais je suis aussi en plein dedans et ce depuis très (trop) longtemps...
J'adhère complètement à ce que renarde et Bird on ecrit ce matin, je pense que sur Terre, ni rien ni personne ne meurt vraiment. Les gens qu'on aime, qu'ils soient physiquement là ou pas sont et restent une part de nous-mêmes, leur parler a toujours été ma solution de prédilection, même si cela n'empêche pas la douleur, ça la modère et ça rassure de se dire qu'ils sont toujours là, sous une forme différente.
Ma mère nous a quittés alors que j'avais 7 ans, paisiblement, à l'issue d'un long combat contre la maladie. J'étais alors avec elle, assise sur son lit, elle m'a demandé de prendre soin de mon petit frère et promis qu'elle serait toujours auprès de nous, puis m'a attirée vers elle pour un dernier câlin et a fermé les yeux. Du haut de mes 7 ans, je savais qu'elle ne se réveillerai plus mais qu'elle n'était pas partie pour autant, qu'elle m'accompagnerait toujours. Je garderai éternellement en moi l'image de mon frère de 5 ans et demi courant dans la chambre à peine une minute trop tard essayant de la réveiller :'(
Entre temps, trop de mes très proches l'ont rejointe, jusqu'à mon "Frère de Coeur" qui s'est donné la mort il y a 3 semaines... Comme beaucoup dans ces cas-là, je me sent énormément coupable, tout en sachant que rien n'aurai pu le faire changer d'avis, mais malgré ma peine, je l'entend encore me parler, comme à l'époque où nous passions des nuits entière à se confier, car ni l'un ni l'autre n'étions capables de s'ouvrir à d'autres. Je savais que ça arriverait tôt ou tard, j'étais sans doute la seule à savoir, mais l'éloignement géographique aura sans doute eu raison de notre intimité et il n'a pas su m'appeler quand il en a ressenti le besoin.
Pour ne pas sombrer, ma méthode consiste à les garder vivants en moi, tous autant qu'ils sont, à leur parler et en parler à mes enfants et aux leurs, aux parents de mon "frère" (guillemets pour ne pas confondre avec mon frère biologique), qui dès qu'ils auront accusé le coup me bombarderont de questions etc...
La mort en soi n'a rien de triste, c'est la condition des survivants, le manque et les questions qu'on ne peut s'empêcher de se poser même quand on est la seule conne à avoir les réponses qui font vraiment mal.
La mort, c'est la fin de toute forme de souffrance pour celui qui s'en va et le début pour ceux qui restent.
Toutes mes condoléances pour vos pertes respectives, nous nous devons de vivre pour eux, car on n'est pas vraiment mort tant que quelqu'un nous porte dans son coeur.
Sur ce, je suis en retard pour récupérer mes Crapouilles chez leur nounou :p Elles sont ma Force Very Happy

Samaelle
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 188
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 35
Localisation : Les Abrets, Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rebondir après le deuil

Message par Renarde20 le Mer 27 Juin 2012 - 16:32

Samaelle a écrit:La mort, c'est la fin de toute forme de souffrance pour celui qui s'en va et le début pour ceux qui restent.

Félicitation pour t'être lancée, ça fait du bien non ?

Difficile sujet que celui du suicide d'un proche. J'ai été confronté à ce cataclysme, presque 14 ans et ça remonte encore parfois sans prévenir. La culpabilité, l'absence, la recherche d'un sens, d'un message ??? La seule chose pour laquelle je me suis toujours battue, ne jamais lui en vouloir, accepter son geste, sa douleur, ne pas juger, jamais. Et puis ma façon de donner du sens à cette horreur ça a été de lui promettre de ne jamais passer à l'acte à mon tour, et il m'en donne la force encore aujourd'hui. Car son geste m'a mise en face de la réalité : ce que je voulais alors c'était arrêter d'avoir mal, pas de vivre ! J'ai alors compris qu'on ne revenait pas en arrière, que la seule personne punie c'était soit et aussi ses proches, jamais ceux qui nous ont fait souffrir et qui ne se rendent jamais compte.

Mais ça ne m'aide pas plus à trouver les mots pour soulager aujourd'hui la souffrance de proches dans la même situation que lui ... On devient sourd et étanche quand la douleur est trop forte, on devient aveugle aux mains qui se tendent ... Comment rétablir le contact ???

Courage pour cette période difficile, porte le et berce le, il va continuer à vivre en Toi et à te donner de la force, quand ce morceau de lui en Toi aura pris la place de ce morceau de Toi parti avec lui. Il faut juste laisser du temps à la greffe de prendre Bisous

Renarde20
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7209
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 45
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rebondir après le deuil

Message par Samaelle le Jeu 28 Juin 2012 - 7:53

[quote="renarde20Félicitation pour t'être lancée, ça fait du bien non ? [/quote]

On peut dire ça en effet Smile
Je ne lui en veut pas d'avoir mis fin à ses jours, et loin (très loin) de moi l'idée ou l'envie de le juger... S'il m'avait appelée comme il l'avait promis, il aurait probablement eu ma bénédiction car je sens au plus profond de moi qu'il n'en pouvait plus... Je SAIS parfaitement tous les pourquois et c'est ça le plus dur en fait...
J'ai vécu les deux : un suicide dont je ne connaitrai jamais les raisons, et celui d'Henry, dont je suis garante des réponses que les autres se posent... A choisir, je préfère encore ne pas savoir... C'est une responsabilité IMMENSE que de devoir transmettre tout ça à ses parents et enfants sans leur donner à eux l'envie de le juger... Je crains de ne pas être à la hauteur... J'ai surtout peur qu'en apprenant certaines choses, sa maman ne décide de le rejoindre :'( Or elle a longtemps remplacé ma propre mère et je ne veux pas revivre ça trop tôt pour la énième fois... Maintenant comme elle m'a dit, c'est au tour de ma mère de faire pour son fils ce qu'elle a fait pour moi... Prendre soin de lui.

Samaelle
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 188
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 35
Localisation : Les Abrets, Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rebondir après le deuil

Message par Renarde20 le Jeu 28 Juin 2012 - 8:02

Laisser du temps au temps, ne rien faire dans l'urgence et la douleur.
La douleur rend étanche, elle empêche d'entendre et de comprendre, il faut la laisser diminuer pour enfin parler, expliquer, calmer les choses.

Toujours facile à distance (14 ans !!) de donner son avis, mais sur le coup je sais qu'on gère comme on peut.

En attendant si tu as besoin d'en parler, tu sais que tu seras bien accueilli(e?).
On peut parler aussi de choses plus légères, faut pas croire !

Renarde20
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7209
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 45
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rebondir après le deuil

Message par Samaelle le Jeu 28 Juin 2012 - 8:50

Merci Renarde Smile
Trop occupée à lire les autres fils pour prendre le temps d'y poster ;p
Et il faut aussi que j'essaie tant bien que mal de me concentrer sur mon travail... Le fait de bosser de chez moi ne m'y aide pas, alors si en plus je passe ma vie à lire le forum en cherchant un fil auquel je puisse apporter mon grain de sel, je ne suis pas sortie de l'auberge...

Samaelle
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 188
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 35
Localisation : Les Abrets, Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rebondir après le deuil

Message par Invité le Dim 1 Juil 2012 - 20:30






(pensé à vous, en la visionnant. Carte postale...) Bisous

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rebondir après le deuil

Message par Samaelle le Lun 2 Juil 2012 - 8:31

Merci Kara ! Exactement comme ça que je vois les choses Very Happy

Samaelle
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 188
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 35
Localisation : Les Abrets, Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rebondir après le deuil

Message par Bird le Lun 4 Fév 2013 - 22:18

Le deuil passe inévitablement par des anniversaires. Comme des caps qui ravivent la sensation de perte en même temps qu'ils nous aident à accepter peut-être.
De ces rendez-vous annuels, le premier est sans doute le plus crucial : il nous dit qu'après avoir vécu une année entière à se cogner à l'absence, le cycle va recommencer, mais sans jamais être à nouveau "la première fois que je fais ceci ou cela sans il ou elle"...


Bird
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1165
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rebondir après le deuil

Message par Invité le Mar 5 Fév 2013 - 3:03

renarde20 a écrit:Laisser du temps au temps,

Mais .... qu'est-ce que je hais cette phrase !

Elle est si fausse , si méprisable , si hypocrite , si horrible, si vaine, si automatique ,si détestable, si abjecte , si lâche , si insignifiante, si misérable , si dédaignable, si écœurante, si faible, si ....

Cette phrase ne présente aucune utilité si ce n'est celle de dépanner lorsque nous ne savons pas quoi dire !
Une phrase qui sommeille paisiblement dans un sombre et poussiéreux recueil de propos morts-nés.

Mieux vaut ne rien dire dans ce cas parce que, très souvent, là où la parole est d'argent , le silence est d'or.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rebondir après le deuil

Message par Renarde20 le Mar 5 Fév 2013 - 9:37

Je comprends que cela puisse être inaudible pour toi.

Pour moi ce n'est pas une formule toute faite mais le fruit de plusieurs deuils extrêmement lourds à vivre.
Cela ne veut pas dire que seul le temps agisse, ni non plus que l'oubli s'installe.
En ce qui me concerne c'est une lente acceptation, non pas dans le sens du renoncement, mais dans celui d'un renouveau. Peu à peu la vie redevient possible, la douleur s'apaise et l'absent reste en nous pour nous guider.

Et la fin de mes propos était justement que dans la douleur les mots sont vains ...


Renarde20
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7209
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 45
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rebondir après le deuil

Message par lorette le Mar 5 Fév 2013 - 14:34

Wink coucou j'avais posté sur ce fil il y a plusieurs mois, voilà ou j'en suis : la semaine dernière le medecin nous disait qu'on stoppait tous les traitements pour mon mari, plus rien à faire, progression trop rapide, le temps est compté, profiter des bons moments, quelques mois tout au plus alors c'est vrai que ça fait un mopment que je me prépare mais là ou je bute encore, c'est sur la chose suivante : j'ai peur de moi plus qu'autre chose en fait, j'ai peur de ma réaction quand ça va se produire, de ce desespoir qui va m'envahir et m'entrainer au plus bas, peur que l'étincelle ne se produise pas pour avoir envie de remonter, j'ai peur de moi tout simplement. Qui a déjà connu ça ici dans le cadre de la mort d'une personne "en fin de vie" comme on dit (et pourquoi pas "en début de mort" c'est tout aussi con je trouve) que vous avez accompagnée jusqu'à la dernière minute ?

lorette
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 207
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 43
Localisation : entre chaque note de musique qui me fait respirer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rebondir après le deuil

Message par Renarde20 le Mar 5 Fév 2013 - 16:02

Compliqué de témoigner en public en ce qui me concerne, mais via mon email ou tel sans soucis.

On ne sait jamais comment on va réagir. On fait comme on peut.
Avec du recul j'ai le sentiment que bien vivre les derniers moments est l'essentiel. Après il faut du temps, la vie continue, je me suis sentie à côté longtemps, à regarder passer les trains ... et ça repart imperceptiblement.

Un jour après l'autre. Et demander de l'aide, c'est important aussi à un moment de dire qu'on a mal. Pas pour se faire plaindre, pas pour avoir des solutions, juste pour qu'on reconnaisse cette douleur et notre droit à la vivre. La dire la diminue un peu ... lui permet de ne pas nous submerger complètement.


Renarde20
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7209
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 45
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rebondir après le deuil

Message par Invité le Jeu 7 Fév 2013 - 2:03

Renarde20 :

Tes propos sont emplis de douceur, de compréhension, de franchise, de simplicité entremêlés à une belle réflexion et je tiens vraiment à te remercier pour ca.

Je ne peux te témoigner autrement de ma profonde et sincère gratitude si ce n’est au travers de mon remerciement à ton égard.

Je ne sais pas quoi dire d’autres mais de t’avoir lu m’a fait beaucoup de bien étrangement. De surcroit, en si peu de temps…

Tu m’as, comme qui dirait, remise en place tout juste comme il le fallait et je crois qu’au fond, c’est ce dont j’avais grandement besoin.

Alors une fois encore, merci.

Mes amitiés.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rebondir après le deuil

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:57


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum