Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par pie3636 le Ven 31 Aoû 2012 - 15:08

Egalement, un grand vide affectif, toujours présent... Je passe beaucoup de temps à m'occuper de mon chat, ça m'aide à le combler, mais c'est très lourd à vivre au quotidien cette sensation, de se sentir en permanence frustré et en manque...
avatar
pie3636
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 161
Date d'inscription : 03/07/2012
Age : 21
Localisation : Allier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par nikoku74 le Ven 31 Aoû 2012 - 17:20

le vide affectif semble être le propre des zèbres et en même temps une de ces rares carences...mais tellement importante. D'où la nécessité des sorties ZC.
avatar
nikoku74
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1050
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 42
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par laeti le Mar 4 Sep 2012 - 23:22

ouaouh!!!
moi aussi je ressens ce terrible manque et depuis quelques temps, je sens même "concrètement" le vide autour de moi
c'est énorme, je viens de lire tout ça, très émue, je suis pas d'accord avec tout, ne me retrouve pas dans tout ce qui est dit, mais dans beaucoup quand même; je crois que ça va m'aider à avancer,car déjà ça me rassure, je suis pas la seule à avoir ces interrogations
merci Smile

laeti
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 10
Date d'inscription : 02/09/2012
Localisation : toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par nikoku74 le Mer 5 Sep 2012 - 10:14

c'est le grand point de départ d'une nouvelle vie : savoir pourquoi on se sent différent. Personnellement je revis un peu depuis que j'ai été testé, quant à l'avenir on verra...
avatar
nikoku74
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1050
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 42
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par laeti le Mer 5 Sep 2012 - 12:57

oui, je comprends mieux pourquoi je suis différente; et en effet l'avenir, qu'est-ce qu'on en fait, est-ce que ça change vraiment notre rapport aux autres, comment moi je le change:?????????????

laeti
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 10
Date d'inscription : 02/09/2012
Localisation : toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par nikoku74 le Mer 5 Sep 2012 - 17:43

on est dans le même bateau, mais à plusieurs c'est mieux!
avatar
nikoku74
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1050
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 42
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par NoL3764 le Mer 5 Sep 2012 - 17:55

Je ressens ca aussi, au point de ne pas pouvoir vivre seule quitte a vivre avec quelqu'un qui ne m'apporte qu'une infime fraction de cette completude infini que j'attends comme une assoifée dans le désert. Quand une relation se termine je suis malade d'etre seule pas malade d'un amour qui meure parce qu'en general il est mort depuis tres longtemps...

NoL3764
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 17
Date d'inscription : 05/09/2012
Age : 36
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par nikoku74 le Mer 5 Sep 2012 - 18:33

c'est un peu différent chez moi, je ne souffre pas d'être seul la plupart du temps (sauf périodes de déprime sporadiques) mais je sais qu'à deux ça peut être vraiment mieux, à condition d'être avec une personne "exceptionnelle" pour nous. c'est là que c'est chaud...
avatar
nikoku74
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1050
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 42
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par FB le Mer 26 Sep 2012 - 19:17

J'arrive et je m'en retourne au premier message de ce forum, qui, semble-t-il , a tourné court.

J'ai beaucoup aimé ce 1er envoi.
La suite m'a déçu de + en +.

J'aimerais relancer le débat, selon d'autres angles.
Je ne désire pas ici, sans assurance qu'une suite sera donnée, m'étendre sur.
Les dernières lignes de nikoku resituent bel et bien la problématique.
Laquelle, c'est évident, est essentielle.
Et la plus complexe et soumise au hasard qui soit.

Je peux parler d'expérience(s), partager, questionner, mais ne désire pas perdre mon temps en échanges stériles. (un de mes problèmes depuis que je me suis fait rayer).

Si tu /vous désire(s)z relancer, je suis.
Histoire d'essayer de mettre au moins un sourire
sur "ce terrible manque"..............

Amicalement



FB
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 398
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 65
Localisation : Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Entomo-lolo le Mar 2 Oct 2012 - 18:54

Bonjour,

C'est clair que le côté rencontres est difficile, je peux connaitre du monde, mais connaitre quelqu'un qui me donne envie d'en savoir plus, ne pas avoir cette impression d'avoir une "coquille vide" face à moi dont j'aurais fait le tour en 5 minutes de "dialogue" et encore faut t'il que ce soit réciproque...

Quand aux sorties, je suis incapable d'aller vers quelqu'un grâce à son "physique", le physique ne me renseigne en rien sur ce qu'il y a "dedans", hors c'est ce qui m'intéresse, j'aime les personnes avec des passions communes, des passions différentes, avec des points de vue différents, des points de vue en commun aussi, des choses à partager... Bref quelqu'un avec qui les conversations durent longtemps, où chacun est très ouvert et où ça ne s'enflamme pas...

En général, lors des sorties, faut le dire, je me fais chier comme un rat mort, j'étudie la foule, j'attends que ça se passe et je ramène mes amis/amie dans un état où ils ne sont plus capables de conduire...

Quand au besoin de tendresse, tout ce que j'ai à donner, tout ces moments où je ne voudrais pas être seul, je passe les détails, je me rabat sur du bricolage et toute sorte de choses intéressantes qui me bouffent du temps pour ne pas tourner en rond... et je mets de l'amour dans ce que je fais, d'où cette difficulté (impossibilité) à me séparer d'un objet que j'ai fabriqué...

Et ce terrible manque, je suis quelqu'un de très positif, je me dis toujours que, ce n'est pas impossible de le combler réciproquement...
avatar
Entomo-lolo
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 541
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 31
Localisation : Faint Amand les Veaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Entomo-lolo le Mar 2 Oct 2012 - 18:56

Quand à exprimer clairement ce manque, en faire de belles phrases, j'en suis très peu capable... Désolé
avatar
Entomo-lolo
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 541
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 31
Localisation : Faint Amand les Veaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par FB le Mar 2 Oct 2012 - 19:36

Oui, TBien, ce que tu dis.
c'est curieux. Malgré l"apparente différence d'âge...

Tout est là. Le "je me fais chier comme un rat mort" est terriblement exact.
Bon, j'ai pu aller vers des personnes grâce à leur physique, et puis j'ai essayé de les aimer (je les aime, à la base), mais ça tourne court, dans ce cas précis. Je suis trop exigent, disais-je. Je suis Z, dis-je aujourd'hui. Un peu tard.

Ta conclusion, je te la laisse, j'espère pour toi que c'est possible.
Amicalement, nouveau Z. Smile

FB
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 398
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 65
Localisation : Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Entomo-lolo le Mar 2 Oct 2012 - 20:20

Je n'ai jamais eu de "barrière d'âge", enfant j'ai toujours plus été vers les adultes, quelques amis de mon âge quand même, mais ce qui m'attire vers les gens, c'est quand on peut s'apprendre plein de choses l'un l'autre, ce qui fait durer la relation, c'est lorsque l'on avance au même rythme...

Et pour moi commencer une relation (vu que je sais combien de plumes je peux y laisser, je parle de sentiments, d'incompréhension, de diverses choses dans ce genre...) je ne me lance que si du départ je me dis "c'est 100% possible, ça peut durer" ensuite, c'est se dire combien de temps cela peut durer, au minimum quelques années, et si l'on se sépare, j'aime que ce soit en douceur, garder le contact, rien n’empêche une forte amitié à partir du moment où chacun est conscient qu'entrer en guerre n'avance à rien...

Quand au rat mort, peut il vraiment se faire chier puisqu'il est mort ?
avatar
Entomo-lolo
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 541
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 31
Localisation : Faint Amand les Veaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par nikoku74 le Mer 3 Oct 2012 - 9:57

pareil pour ma propension enfant à aller vers les discussions d'adulte que je gobais littéralement!
avatar
nikoku74
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1050
Date d'inscription : 22/06/2012
Age : 42
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Invité le Mer 3 Oct 2012 - 13:15

Entomo-lolo a écrit:Bonjour,

C'est clair que le côté rencontres est difficile, je peux connaitre du monde, mais connaitre quelqu'un qui me donne envie d'en savoir plus, ne pas avoir cette impression d'avoir une "coquille vide" face à moi dont j'aurais fait le tour en 5 minutes de "dialogue" et encore faut t'il que ce soit réciproque...

Quand aux sorties, je suis incapable d'aller vers quelqu'un grâce à son "physique", le physique ne me renseigne en rien sur ce qu'il y a "dedans", hors c'est ce qui m'intéresse, j'aime les personnes avec des passions communes, des passions différentes, avec des points de vue différents, des points de vue en commun aussi, des choses à partager... Bref quelqu'un avec qui les conversations durent longtemps, où chacun est très ouvert et où ça ne s'enflamme pas...

En général, lors des sorties, faut le dire, je me fais chier comme un rat mort, j'étudie la foule, j'attends que ça se passe et je ramène mes amis/amie dans un état où ils ne sont plus capables de conduire...

Quand au besoin de tendresse, tout ce que j'ai à donner, tout ces moments où je ne voudrais pas être seul, je passe les détails, je me rabat sur du bricolage et toute sorte de choses intéressantes qui me bouffent du temps pour ne pas tourner en rond... et je mets de l'amour dans ce que je fais, d'où cette difficulté (impossibilité) à me séparer d'un objet que j'ai fabriqué...

Et ce terrible manque, je suis quelqu'un de très positif, je me dis toujours que, ce n'est pas impossible de le combler réciproquement...

Amis
Je n'aurais pas mieux expliqué ce que je ressens!
Long hug

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Doinel le Mer 3 Oct 2012 - 14:09


J'ai aussi besoin que la personne en face de moi me reste en partie un mystère. Je peux écouter n'importe quoi, même des sujets qui a priori ne m'intéressent pas, si je sens en face de moi une passion qui éclaire le visage, fait trembler la voix, et des pensées (ou intuitions) profondes.

Mon principal manque est de n'arriver que très rarement à vivre complètement un moment, à être intensément heureux ou malheureux.

L'intensité me vient parfois quand une personne m'attire ou que je ressens un amour intense. C'est un malaise, une douleur, une sensation de perte de liberté, de perte de sérénité. Je sens mes émotions submerger mon intellect. Je ne sais plus comment analyser les choses, tout prend un sens et en même temps le sens contraire. Je panique, je me sens mal. Mais je me sens vivre aussi et c'est délicieux.
avatar
Doinel
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 51
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Invité le Mer 3 Oct 2012 - 14:31

Je suis comme toi Doinel, c'est quelques fois perturbant...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Invité le Mer 3 Oct 2012 - 14:38

Ces moments particuliers lient les émotions à l'intellect et quel bonheur! Mais sont rares...d'où ce "manque" au quotidien, besoin que les choses soient vécues plus intensément!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par FB le Mer 3 Oct 2012 - 16:01

Lorsque j'étais enfant, j'étais seul au milieu d'adultes.
Je les écoutais donc.
Conséquence double :
-comme vous j'apprenais.
-j'apprenais aussi qu'ils étaient tous de foutus tricheurs !

Alors d'accord avec doinel qui résume... enfin j'aurais tout pu dire (en moins bien!) comme lui.
Là où je bossais, c'était avec les hommes et femmes d'entretien que j'étais le plus à l'aise. Et eux m'aimaient bien, j'étais "l'intello" (je les cite!!) qui les aimait. Ils m'en étaient reconnaissants. (Ce n'est pas ce que je recherchais, mais je dois avouer que certaines de mes émotions d'alors provenaient de ce petit grain de simplicité, de gentillesse, d'empathie, les sentiments sont complexes, et je ne suis pas un ange!!!) Faut dire que dans les milieux pas cultivés se trimballent des tonnes de complexes, c'est dingue.

Mais "mes semblables", putaing-con, hé bien c'était pour la plupart ces foutus tricheurs cités plus haut, tout occupés à se construire leur foutue petite image d'eux-mêmes, sans distance, sans humour, sans... Hamster
Ma "pauvre" femme de ménage, qui galérait dans la vie, était un vraie personne : je lui bouffais son temps de travail en la laissant parler... J'aimais l'écouter.

Non, mais aussi : j'étais comme doinel, jusqu'au jour (il y a 2 ans) où les digues ont cédé, et que je me suis retrouvé totalement "in love" avec une femme. Bonheur. Amour Câlins

Les mois ont passé, ce putain d'esprit critique est ressorti de sous la couette, Smile Twisted Evil , pour des raisons ... on va dire... culturelles...(des raisons très réelles, réalistes, compréhensibles, logiques... C'est qu'on a, et Z d'autant +, plusieurs Mois en Nous...) et mon bel amour est parti en vrille..., et.....

ET JE NE M'EN REMETS PAS !!!

L'impression d'être en train de descendre, d'apercevoir la mort, au bout, là-bas, et rien d'autre. Very Happy

Simplement, je sais que ça existe, je me dis parfois que je ne mourrai pas idiot...

Et ça me fait une très très belle jambe.
Le peu d'équilibre que j'avais réussi à trouver a disparu.

Qu'en penser ?
J'avais vaincu l'alcool : il est revenu.
J'en suis aujourd'hui à le combattre à nouveau.
Putain de vie. Pété de rire




FB
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 398
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 65
Localisation : Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Doinel le Mer 3 Oct 2012 - 16:31

Là où je bossais, c'était avec les hommes et femmes d'entretien que j'étais le plus à l'aise. Et eux m'aimaient bien, j'étais "l'intello" (je les cite!!) qui les aimait. Ils m'en étaient reconnaissants. (Ce n'est pas ce que je recherchais, mais je dois avouer que certaines de mes émotions d'alors provenaient de ce petit grain de simplicité, de gentillesse, d'empathie, les sentiments sont complexes, et je ne suis pas un ange!!!) Faut dire que dans les milieux pas cultivés se trimballent des tonnes de complexes, c'est dingue.

Je me retrouve complètement là dedans. Il y a cette absence de masques (ou du moins des masques moins sophistiqués), mais aussi je pense le sentiment que de part mon histoire c'est de là que je viens.



Les mois ont passé, ce putain d'esprit critique est ressorti de sous la couette, Smile Twisted Evil , pour des raisons ... on va dire... culturelles...(des raisons très réelles, réalistes, compréhensibles, logiques... C'est qu'on a, et Z d'autant +, plusieurs Mois en Nous...) et mon bel amour est parti en vrille..., et.....

ET JE NE M'EN REMETS PAS !!!

C'est dur de monter si haut pour ensuite redescendre sur terre. Si je me refuse à lire ces foutus livres de développement personnel, j'applique très certainement des conseils qui s'y donnent.

En l’occurrence, je me dis que j'ai eu bien de la chance de connaitre des moments si forts, des sentiments qui tordent le cœur, que beaucoup n'auront jamais cette chance et que personne ne pourra me voler cela.
avatar
Doinel
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 51
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par FB le Mer 3 Oct 2012 - 16:41

J'ai lu.
Merci, sympa.
Je crois que ns sommes sur la même longueur d'ondes.

Mais j'ai quelques petites choses à faire.
A bientôt ! Smile

FB
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 398
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 65
Localisation : Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Entomo-lolo le Mer 3 Oct 2012 - 19:14

Je comprends le point de vue sur les tricheurs...

Malheureusement aujourd'hui, même parmi les femmes de ménage la simplicité disparait, enfin c'est lié au management demandant de la performance, ça donne une équipe de jalouses qui se tirent dans les pattes en permanence et franchement c'est pas beau à voir...

Idem l'ambiance Shampoo où elles se regardent toutes de travers pour celle qui vendra le plus de produits au client...

Je n'ai rien contre les gens "simple" mais si je ne peux parler de rien, je m'ennuie vite malheureusement...

Là je ne dévie pas du sujet, là je sombre littéralement dans les abysses du hors sujet...
avatar
Entomo-lolo
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 541
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 31
Localisation : Faint Amand les Veaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par bluethistle le Jeu 4 Oct 2012 - 18:04

Bonjour

Je suis nouvelle ici (débarquée à l'instant...et vraiment bouleversée) et je lis ce post...ce manque...oui...il me parle...Et, je viens de m'apercevoir qu'il parlait aussi BEAUCOUP aux manipulateurs en tous genres...
J'ai découvert il y a peu que j'étais "neuro-droitière" (le concept est controversé, alors je ne sais comment appeler "ça" autrement...En tout cas j'ai la sensation que tout se met enfin en place...), et, dans la "logique" des choses, j'ai réalisé que je n'avais aimé que des manipulateurs et pervers narcissiques... C'est très violent. Accablant. Sans appel. "Nous" semblons être leurs victimes idéales (et Dieu -ou n'importe qui d'autre- sait si "L'Idéal" nous parle...)
Et LE VIDE (pas le même, mais le vide quand-même), semble être notre principal point commun avec les manipulateurs... Je n'arrive pas à envisager que la "surdouance" (je n'aime pas ce terme) s'applique à moi. Mais c'est la première fois de ma vie (32 ans) qu'un "mot" met le doigt sur toutes mes interrogations, difficultés : sur ce DECALAGE. Tout ce que je couche par écrit depuis des années est repris dans ce forum. Peut-être faut-il que ça se décante un peu (j'ai pris conscience de "tout ça" il y a un mois).
Un soulagement bouleversant qui semble être inévitable quand on se découvre "Zèbre". (en tout cas, je comprends enfin pourquoi j'aime autant les anagrammes... Wink )
à bientôt

bluethistle
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 2
Date d'inscription : 04/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Entomo-lolo le Jeu 4 Oct 2012 - 18:45

Bonjour,

Bienvenue à toi !!

Je ne suis ici que depuis quelques jours !

Mais les manipulateurs, qui ressentaient eux aussi un vide, était il eux aussi en décalage, se sentaient il eux aussi à côté de la plaque, ou changeait il leur manière de voir les choses dans le but de manipuler ?

Personnellement, jusque là je n'ai jamais été manipulé (où je ne m'en suis pas rendu compte), je deviens aussi peut être un peu trop méfiant, pire que la truffe de Scrat quand il découvre un nouveau gland dans l'âge de glace...

En cours, j'étais plutôt seul dans mon coin à partir du collège (avant j'étais dans une toute petite structure et ça se passait beaucoup mieux), c'est là que j'ai appris malheureusement à devoir faire deux catégories, ceux avec qui j'étais tout les jours (souvent un peu à l'ouest aussi) et ceux qui venaient me voir pour leur console, leur pc, leur trucs à réparer, la solution du devoir devoir maison... ces gens qui en quelques secondes me considéraient comme un ami de longue date alors que depuis le début de l'année, à part se dire bonjour, il ne se passait pas grand chose entre nous...

Je dévie encore du sujet, ça part vers l'amitié...
avatar
Entomo-lolo
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 541
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 31
Localisation : Faint Amand les Veaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par FB le Jeu 4 Oct 2012 - 21:15

Entomo : tu ne ne comprends pas mon point de vue sur les tricheurs.. Crying or Very sad
Hé bien faudrait qu'on se rencontre pour que je te l'expliquasse en détail, ou bien je te dédicatasse un livre (pas encore écrit!!!) study
C'est simple, vu de MA fenêtre : les adultes MENTAIENT. C'était évident, pour moi qui les OBSERVAIS. Ils JOUAIENT UN JEU. Twisted Evil
Ce qui explique pourquoi le lecture (sans aucun recul) de l'oeuvre de Freud, entre 16 et 17 ans, m'apparut comme une révélation : bon sang mais c'est bien sûr ! y'avait quelque chose de caché !!!!!!(Plein de choses, en fait !) clown

Blue, je te souhaite d'autant plus chaleureusement la bienvenue Long hug que
ce que tu écris, c'est exactement , mais en mieux, ce que j'eusse (.) pu écrire, je suis aussi assez "jeune" sur le forum.

Pour te redonner le moral, moi c'est la première fois de ma vie (60 ans) Prisonnier qu'un "mot" (et que je connaissais : mon défunt papa m'avait "testé" vers mes 8 ans... J'ai fait d'autres tests vers mes 19 ans) met le doigt sur........

Tu écris en gras VIDE et DECALAGE. Smile
Bon, je fais partie du grand corps des retraités.
Et je viens de comprendre
(je fais aussi partie du grand corps de ceux qui sont passés sur le divan d'un psy)
que .
Il me semble que ta venue redonne du sens et du souffle à ce sujet
qui m'a interpellé, Bravo !
amis dont le thème premier (comme tu constateras souvent ici) a été dévoyé.
Oh pas par vilénie, non ! Mais par ce qu'il m'apparaît comme
Embarassed une fâcheuse tendance à "changer de sujet".....
Alors, moi qui ai beaucoup vécu "psy", je me dis parfois : c'est une volonté inconsciente des participants que de détourner la conversation... Twisted Evil
...mais je peux avoir toufaux, ou me montre trèvilain....???? alien

Bon, je ne sais si mes mots donneront lieu à une suite, mais :
tu es, blueth, une des trèrares sur ce forum à adhérer (c à d : coller) très exactement à mes impressions (du verbe imprimer) premières, à mes découvertes révolutionnantes (néologisme, of course; mais j'ai le sentiment qu'ici les Z ne se rendent pas compte qu'ils ont une putain de chance d'échanger entre Z. P't'êt' paske j'suis vieux, j'le sens ? Si, quelques-uns; s'ils me lisent, ils se reconnaitront, je dis assez vite mes synapses!)
...et à exprimer (même en sous-entendu, de manière subliminale) ton très violent enthousiasme de pouvoir/savoir enfin ....?????

Je te remercie à l'avance de me tenir au courant de tes aventures in this site.
J'ai eu le bonheur d'écrire sur le forum "addictions" et d'être chouettement reçu par des gens super-sympas.
Puis de croiser les lignes de gens ouverts ou très cool.

Mais il te faudra échapper à des déceptions, chère blueth.....

Bon, je redis ma proximité.
Maintenant, il est inutile que je relise les Droits de L'Homme, concernant la Liberté....

Très cordialement, p'tite soeur. Bisous
Faman B.

FB
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 398
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 65
Localisation : Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum