Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par ninipointvirgule le Mar 28 Mar 2017 - 15:42

L'osmose plus que la fusion . mais je suis triplement compréhensive d’après vos témoignages ...
et perso, mon cerveau intellectualise mes sentiments , ce qui ne m'aide pas à être moins exigeante mais au contraire de laisser mes émotions s’enfouir . un mécanisme à quelques éléments disparates qui entraines quelques désaccords dans le rythme des battement du cœur .
avatar
ninipointvirgule
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 164
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 24
Localisation : Blois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par -Benoit- le Mar 28 Mar 2017 - 19:58

mariel1978 a écrit:Je sens un trop plein de besoins émotifs, affectifs, que je n'arrive pas à laisser sortir, verbaliser.
Un manque, une panique, un besoin urgent d'obtenir ce qui me soulagerais... mais je n'arrive pas à dire quoi, pourquoi.
Une vague idée.
Un besoin de me sentir comprise, connectée à quelqu'un qui saurait, ressentirait, fusionnerait.
Un contact qui laisserait tout sortir et se mélanger à l'autre.
Un transfert émotif et affectif. La création d'une énergie intellectuelle qui m'emplirait, me comblerait.
Cette sensation de ne faire qu'un mais de ne plus être seule.
Le désir d'être enrobée de l'autre, l'autre qui protège et ressens cette même sensation de quiétude, d'éternité.

Et n'allez pas dire que je veux retourner dans le ventre de ma mère... je constate bien qu'au final, c'est pas mal ça Wink

Est-ce ce fameux "vide" décrit par ceux qui sont en dépression et que je croyais n'avoir jamais réellement senti, croyant que j'étais plutôt trop pleine? Pleine de tout: émotions, idées, angoisses, pensées, ressentis... Pourtant maintenant je le sens ce trou. Je le sens depuis que j'ai goûté à ce que c'était que de le remplir ne serait-ce que 2 secondes (ou 2 mois). Maintenant, c'est ma drogue.

À la recherche de l'absolue relation... relation à l'autre ou à moi-même?

Chacun a sa propre réponse.
J'ai longtemps eu la même réflexion que toi. Et il y a peu de temps, j'ai réussi à avoir cette relation avec moi même. Elle est encore incomplète et il faut la maintenir , sinon elle peut se dégrader, mais c'est vraiment surprenant comme sensation, car le vide est remplacé par une énergie d'amour , qui fait qu'au fond de soi, on se sent utile, rassuré, a sa place.

Maintenant, je n'ai jamais eu ce genre de relation avec une autre personne... Même si cette personne existe et qu'elle me passe sous les yeux, je serais capable de ne pas la reconnaitre. Et si je pouvais la reconnaitre, qui me dis que je serais assez confiant, libre, pour créer cette "absolue relation" bounce
A méditer
avatar
-Benoit-
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 880
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 25
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Pat Redwey le Mar 28 Mar 2017 - 20:14

Désolé pour la taille de l'image, si je la redimensionne, c'est compté comme un lien externe et je n'ai pas encore le droit d'en mettre.

Pyramide de Maslow:

Serait-on des déficients de niveau 3 ? Razz
avatar
Pat Redwey
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 84
Date d'inscription : 27/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Pieyre le Mar 28 Mar 2017 - 21:16

C'est peut-être aussi que c'est le moins important des besoins quand on n'est ni un dominé ni un dominant.

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18620
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par phenix49 le Mar 25 Avr 2017 - 12:51

Bonjour,

Je vous lis, et bon sang!
Comment vous dire les émotions que cela provoquent en moi...
Je suis tellement comme tout ce que vous manifestez.
Le vide, la solitude, le besoin d'absolu, la fusion, être enfin soi.
L'Amour, le vrai, en somme, qui remplit, qui inonde, qui comprend, qui protège, qui donne sans retenue et sans restriction... Je crois que je l'ai enfin trouvé, après des années d'errance, de postures, de négation de soi, de surradaptation...
Cet Amour, cette fusion, ne faire plus qu'un, s'abandonner, se laisser porter par l'autre, sans jugement et sans tabou...l'acceptation de ce QUE l'on est, de QUI on est...
Cet Amour, quand on le rencontre, on le sait tout de suite. Moi je l'ai su en un regard. Et 7 ans après cette rencontre, j'ai décidé d'arrêter de lutter, de me battre, de laisser tomber le masque.
Je me rapproche enfin de MOI.
Et je donne tout ce qui est en mon pouvoir.


phenix49
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 26
Date d'inscription : 10/03/2017
Age : 41
Localisation : Maine-et-Loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Youkounkoun le Mer 3 Mai 2017 - 23:28

Plus je lis sur ce forum, moins je me sens seul...
A 35 ans j'ai fini par demander à ma mère si elle n'avait pas fait de fausse couche, si j'étais seul dans son ventre, si je n'avais pas eu de jumeaux ou de grand frère qui ne serait pas venu au monde. J'ai lu plus haut que quelqu'un parlait de jumeaux. Ce manque il est passé par là, par ce sentiment d'être incomplet, qu'il me manquait quelque chose, quelqu'un... Je me suis imaginé adopté ou venant d'une autre planète. En écrivant je réalise que c'est la première fois que je sors ça de mon esprit et que je le dis. Je sens progressivement que je suis en train de me trouver, je commence à assumer ma différence, je suis en train de faire la paix avec moi, de me pardonner? Je me souviens la première fois où je suis tombé amoureux et toutes les autres fois. Au moindre sourire, la moindre attention... La recherche d'une âme sœur, d'un idéal. J'avais 10 ans je pense, j'en ai aujourd'hui 38. Cent fois je suis tombé amoureux... mais je n'ai pas dépassé ce cap. On est tombé amoureux de moi aussi mais j'ai mis en échec toute tentative. Aujourd'hui je me dis que la recherche d'idéal, de ma moitié n'est peut être qu'une quête de moi. Qui je suis?, d'où je viens?, où est ce que je dois aller?, pourquoi je suis là?
Je me dis qu'ici je peux me livrer sans être pris pour un fou. ça fait du bien.

Youkounkoun
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 26
Date d'inscription : 11/04/2017
Age : 39
Localisation : finistère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par phenix49 le Jeu 4 Mai 2017 - 11:47

Oui Youkounkoun, pareil pour moi, et ça fait du bien ce ne plus se sentir seul dans cette impression...
Tout ce que tu écris, je m'y retrouve à cent pour cent.
Nous ne sommes pas dingues, juste différents. L'accepter, c'est le début de la rédemption.
Bon courage dans ton cheminement.

phenix49
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 26
Date d'inscription : 10/03/2017
Age : 41
Localisation : Maine-et-Loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Lun 25 Sep 2017 - 21:42

Je n'ai pas lu les 8 pages, quelques bribes et beaucoup de choses ressenties.

Ce que je me dis de zc c'est: MIROIR.

Ici je trouve des bouts de miroirs, comme s'il fallait reconstitué un miroir cassé en mille morceaux...

C'est tellement bon et à la fois tellement douloureux quand dans votre vie, celui qui la partage n'est pas ce miroir mais cet autre à qui il est difficile de se faire comprendre.

Je suis comme nostalgique de ce sentiment connu de simplicité de compréhension. Comme-ci cette quête durera toute ma vie.

Et quand je m'approche trop près d'un miroir, j'ai peur. Peur de me fondre dans ce reflet.
avatar
Miss aux yeux arc-en-ciel
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 253
Date d'inscription : 21/04/2016
Localisation : Fôrêt enchantée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par elfee le Dim 15 Oct 2017 - 12:54

Je nai pas lu les huit pages, mais cela fait du bien ...l'espace d'un instant de ne plus se savoir seule....
avatar
elfee
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 13
Date d'inscription : 25/07/2017
Age : 30
Localisation : arles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Cacendre le Dim 15 Oct 2017 - 14:57

Le manque est parfois cuisant mais le plus souvent je me sens apaisée : cet autre n'existe pas.
J'ai rencontré pas mal de gens, irl virtuel, des hommes, surdoués.
Et il y a toujours un truc qui fait que ca démarre pas, de mon fait ou de celui de l'autre.
J'investis mon temos dans la lecture, le cinéma, mon projet pro futur et ma Vie bordelaise à venir.
Je suis trop dans la lune pour etre fusionnelle, j'ai pas envie de ca.
avatar
Cacendre
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 242
Date d'inscription : 12/09/2017
Localisation : En Tipathie.

http://helioscrossing.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Juliettebelay le Dim 15 Oct 2017 - 15:34

Youkounkoun a écrit:Plus je lis sur ce forum, moins je me sens seul...
A 35 ans j'ai fini par demander à ma mère si elle n'avait pas fait de fausse couche, si j'étais seul dans son ventre, si je n'avais pas eu de jumeaux ou de grand frère qui ne serait pas venu au monde. J'ai lu plus haut que quelqu'un parlait de jumeaux. Ce manque il est passé par là, par ce sentiment d'être incomplet, qu'il me manquait quelque chose, quelqu'un... Je me suis imaginé adopté ou venant d'une autre planète. En écrivant je réalise que c'est la première fois que je sors ça de mon esprit et que je le dis. Je sens progressivement que je suis en train de me trouver, je commence à assumer ma différence, je suis en train de faire la paix avec moi, de me pardonner? Je me souviens la première fois où je suis tombé amoureux et toutes les autres fois. Au moindre sourire, la moindre attention... La recherche d'une âme sœur, d'un idéal. J'avais 10 ans je pense, j'en ai aujourd'hui 38. Cent fois je suis tombé amoureux... mais je n'ai pas dépassé ce cap. On est tombé amoureux de moi aussi mais j'ai mis en échec toute tentative. Aujourd'hui je me dis que la recherche d'idéal, de ma moitié n'est peut être qu'une quête de moi. Qui je suis?, d'où je viens?, où est ce que je dois aller?, pourquoi je suis là?
Je me dis qu'ici je peux me livrer sans être pris pour un fou. ça fait du bien.

C'est fou ce que tu exprimes la je m'y reconnais quasiment mots pour mots....

Juliettebelay
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 7
Date d'inscription : 14/10/2017
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Pauline le Dim 15 Oct 2017 - 17:13

Je n'ai pas lu les 8 pages...juste certains messages, tous plus beaux les uns que les autres. Ca touche a plein de sujets: la relation à soi même, la relation amoureuse, la condition humaine, la psyché, la famille...il faudrait quasiment un thread pour chaque sujet!

il y a quelques années j'ai vécu avec ce type de solitude, en cherchant sans arrêt à etre comprise, acceptée par une personne autour de moi. Une vraie soif existentielle qui me guidait autant qu'elle me bouffait. J'ai cherché une personne, désespérément, et j'ai pris des vessies pour des lanternes en cours de route. Ca a donne des amitiés surinvesties, des relations prises trop au sérieux, des investissements affectifs trop intenses. Et puis un jour j'ai fini par accepter, embrasser la solitude comme une partie intégrale de la vie, et tout ce questionnement a disparu d'un coup. Maintenant mon rapport aux autres est libéré de cette quête et du coup beaucoup plus naturel, authentique. Le besoin d'être comprise s'est résorbé de lui-même!

En Gestalt on dit que la personne devient qui elle est à partir du moment où elle l'est pleinement, et cesse de regarder ses failles pour en tirer le meilleur parti. Je crois qu'il y a de ça dans ce rapport au vide existentiel. Il disparaît quand on admet qu'il est au cœur de ce que nous sommes. Difficile à expliquer...il me semble que Schopenhauer en parle aussi dans ses cahiers. Il y aurait des pages à écrire sur ce sujet. C'est à la fois très beau et très intéressant!

Pauline
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 15
Date d'inscription : 05/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Saltymbanque le Dim 15 Oct 2017 - 20:55

Naaaaaan plus jamais jamais jamais Smile
avatar
Saltymbanque
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1906
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : in the sky with diamonds

Revenir en haut Aller en bas

Oui ! La fusion est possible !!!

Message par Ana1974 le Jeu 19 Oct 2017 - 22:02

Il suffit simplement de rencontrer celui avec qui cela sera possible. Je l'ai vécue 15 ans et je vous affirme que c'est possible dans un couple de zèbres.
J'ajouterai simplement de faire attention au risque de se perdre soi-même dans ce type de relation. C'est ce qui m'est arrivée et résultat : nous avons divorcé.
Désormais je me demande si je ne finirai pas ma vie seule car peut-être ai-je gâché ma chance ? Mais nous ne pouvions plus continuer comme ça...
Je vous engage donc à y croire et à continuer de vivre, l’œil vigilant, sans chercher mais toujours prêt, pour accueillir l'Amour, puissant, vivant, énorme comme nous ne savons que le vivre.
avatar
Ana1974
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 7
Date d'inscription : 18/10/2017
Localisation : PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Fille d'Agar le Ven 3 Nov 2017 - 13:14

Il suffit simplement
:d :d Smile
Ce vide, ce manque je le ressens depuis toujours. Parfois, dans certaines de mes relations j'ai tenté de m'auto convaincre que j'étais comblée. C'était faux mais dans ces moments il y a un drôle de jeu cognitif qui se met en place, quelque chose qu'on pourrait amalgamer avec le tic enfantin du : "On fait comme si...".
Une fois, de mes 13 à 14 ans, je me suis sentie réellement bien dans une relation depuis je chasses ce fantôme. Une chose est certaine cette discipline ne me permettra pas d'obtenir quelconque médaille, si elle venait à entrer en compétition. Je n'ai jamais réussi à retrouver une telle relation. Puis, je n'ai pas l'impression que les personnes avec qui j'ai de l'affinité recherche cela non plus.

Enfin, cela rassure de voir que ce besoin soit ressenti par d'autres et pas qu'en qualité de trouble psychique (dépendance affective..)

avatar
Fille d'Agar
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 101
Date d'inscription : 07/03/2017
Age : 30
Localisation : Pantin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Leane le Ven 3 Nov 2017 - 18:04

Bonjour
Je viens de m’inscrire, je viens de vous lire...
Et je suis très troublée. Troublée de lire des passages qui me rappellent ce que je vis au quotidien. Un foisonnement de questions mélangées à des émotions que je peine à connaître à comprendre à apprécier... Des relations dans lesquelles je me suis perdue soit en masquant mon intelligence soit mes émotions... Des besoins affectifs difficiles à préciser et à assouvir. J’ai immense capacité à aimer mais je ne sais plus si j’aime de la bonne manière.
Aimer c’est accepter de ne pas combler les manques d’en l’autre et encore moins les siens...
Mais alors de quoi il s’agit en réalité ?

Leane
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 2
Date d'inscription : 02/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par -Benoit- le Ven 3 Nov 2017 - 23:55

Quand on est vraiment soi meme, il n'y a pas de besoin, pas de manque, pas de solitude Smile
avatar
-Benoit-
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 880
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 25
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Leane le Sam 4 Nov 2017 - 7:36

Oui... « être vraiment soi même »... il me semble que c’est une construction de tous les jours et non un état immuable...
Et en amour il y a une histoire de manque quand même je crois plutôt qu’il devient supportable et même agréable lorsque l’on est bien dans une relation. Et concernant les besoins il mesemble qu’ils sont à la source de notre évolution personnelle...sans eux il n’y aurait rien à dépasser... Reste la solitude, je suppose effectivement que si l’on est bien avec soi-même on peut davantage l’apprécier...

Leane
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 2
Date d'inscription : 02/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum