Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par mariel1978 le Dim 7 Fév 2010 - 20:57

Je sens un trop plein de besoins émotifs, affectifs, que je n'arrive pas à laisser sortir, verbaliser.
Un manque, une panique, un besoin urgent d'obtenir ce qui me soulagerais... mais je n'arrive pas à dire quoi, pourquoi.
Une vague idée.
Un besoin de me sentir comprise, connectée à quelqu'un qui saurait, ressentirait, fusionnerait.
Un contact qui laisserait tout sortir et se mélanger à l'autre.
Un transfert émotif et affectif. La création d'une énergie intellectuelle qui m'emplirait, me comblerait.
Cette sensation de ne faire qu'un mais de ne plus être seule.
Le désir d'être enrobée de l'autre, l'autre qui protège et ressens cette même sensation de quiétude, d'éternité.

Et n'allez pas dire que je veux retourner dans le ventre de ma mère... je constate bien qu'au final, c'est pas mal ça Wink

Est-ce ce fameux "vide" décrit par ceux qui sont en dépression et que je croyais n'avoir jamais réellement senti, croyant que j'étais plutôt trop pleine? Pleine de tout: émotions, idées, angoisses, pensées, ressentis... Pourtant maintenant je le sens ce trou. Je le sens depuis que j'ai goûté à ce que c'était que de le remplir ne serait-ce que 2 secondes (ou 2 mois). Maintenant, c'est ma drogue.

À la recherche de l'absolue relation... relation à l'autre ou à moi-même?
mariel1978
mariel1978

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 41
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Chrodegang le Dim 7 Fév 2010 - 21:22

Bonjour, je me reconnais assez dans ce que tu dis. J'ai moi aussi un besoin affectif énorme, d'autant plus énorme qu'il n'a jamais été comblé. Le côté être compris, je le nuancerais. Acceptée et aimée, oui (je ne suis pas trop attirée par ce qui me ressemble et me renvoie mon image, je préfère ce qui ne me ressemble pas justement).

Mais je ne sais pas ce que c'est qu'être aimée. Bon, par mes parents, d'accord, mais ça fait longtemps que ça ne suffit absolument plus, d'autant plus que je ne ressemble absolument pas à mes parents, mais ce n'est pas la question ici.

Je ne sens pas un vide, mais un manque, et comme une maltrunition affective parce que mes sentiments, pourtant très forts, n'ont jamais été réciproques, comme si je n'étais pas aimable, au sens qu'il n'est pas possible de m'aimer. Tout le monde m'ignore ou m'aime bien, mais personne ne m'aime, quoi. C'est tout con mais source de toute ma souffrance. A la limite, être surdouée et passer pour une extraterrestre à cause de mon intellect particulier, je m'en fous - il y a des choses bien plus horribles à vivre que ça, ouh là là. Mais avoir à souffrir cette absence d'amour perpétuelle, c'est insupportable. Je sais très bien que c'est grâce à ça que les livres que j'espère écrire un jour auront peur-être de la force, mais c'est un prix que j'aurais sans doute préféré ne pas avoir à payer. Pas de manière aussi absolue du moins...
Chrodegang
Chrodegang

Messages : 116
Date d'inscription : 28/01/2010
Age : 35
Localisation : pour l'instant les Yvelines (Rambouillet)

http://chrodegang.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Morgane le Dim 7 Fév 2010 - 21:26

Le manque de la ... complétude? Rolling Eyes Ce manque là est-il seulement voué à être comblé... autrement que par illusion fugace...
Morgane
Morgane

Messages : 1346
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 43
Localisation : Quelque part en milky way

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par lo le Dim 7 Fév 2010 - 21:35

l


Dernière édition par lo le Lun 31 Oct 2011 - 13:07, édité 1 fois

lo

Messages : 74
Date d'inscription : 20/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Morgane le Dim 7 Fév 2010 - 21:48

Je pense qu'il faut être en soi pour le savoir... Vu de l'extérieur, il me semble impossible de savoir si un être est venu à bout de son propre puzzle Wink

Peu importe les gens... tant importe nous-même drunken Ce ne sont pas les autres qui nous apprennent à vivre, tout juste peuvent-ils nous prendre par la main...
Morgane
Morgane

Messages : 1346
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 43
Localisation : Quelque part en milky way

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par mariel1978 le Dim 7 Fév 2010 - 22:03

Morgane a écrit:Le manque de la ... complétude? Rolling Eyes Ce manque là est-il seulement voué à être comblé... autrement que par illusion fugace...

Oui, c'est ça. La complétude. J'y ai cru et je crois qu'il y a lieu d'y croire encore... mais, c'est encore une histoire d'absolu, non? Un fantasme, comme toujours Wink
mariel1978
mariel1978

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 41
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Morgane le Dim 7 Fév 2010 - 22:06

Nous sommes des êtres d'absolu... sunny Je crois qu'il va falloir s'y faire geek

Reste à apprendre à ne plus en souffrir autant...
Morgane
Morgane

Messages : 1346
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 43
Localisation : Quelque part en milky way

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par mariel1978 le Dim 7 Fév 2010 - 22:07

Chrodegang a écrit:
Je ne sens pas un vide, mais un manque, et comme une maltrunition affective parce que mes sentiments, pourtant très forts, n'ont jamais été réciproques, comme si je n'étais pas aimable, au sens qu'il n'est pas possible de m'aimer. Tout le monde m'ignore ou m'aime bien, mais personne ne m'aime, quoi. C'est tout con mais source de toute ma souffrance.

Se faire aimer... l'histoire de ma vie.
J'ai heureusement une personne qui m'aime comme je suis, dans toute ma différence... mais sans réellement me comprendre et sans que nous soyons connectés tel que je le décrivais ci-haut (heureusement, peut-être...). Mais, j'ai toujours eu cette impression qu'il est très dur pour les autres de m'aimer, réellement. L'incompréhension, sans doute.
mariel1978
mariel1978

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 41
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Gigi le Dim 7 Fév 2010 - 22:39

Dans mon propre ressenti, j'ai du mal à faire la part des choses entre ce qui relève de :
- la carence d'affection (besoin enfantin normal mais non comblé au bon moment et qui continue donc à se manifester à l'âge adulte)
- la solitude existentielle (fondamentalement, nous sommes tous seuls au monde)
- le manque de relations stimulantes et satisfaisantes sur le plan intellectuel et humain
Gigi
Gigi

Messages : 889
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 46
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par mariel1978 le Dim 7 Fév 2010 - 23:06

Gigi a écrit:le manque de relations stimulantes et satisfaisantes sur le plan intellectuel et humain

Tu vois, ça, je ne m'en étais pas rendu compte jusqu'à y a un/deux an(s), au moment où, pour je ne sais quelle raison, se sont mis à débouler dans ma vie (à une fréquence qui allait en augmentant) tout plein d'individus m'offrant ces relations stimulantes sur le plan intellectuel et humain... mais toujours ce manque. Mais on me donne une main et je veux le bras, moi Razz
mariel1978
mariel1978

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 41
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par mariel1978 le Dim 7 Fév 2010 - 23:07

Mais ce que tu dis, Gigi, est bien sensé... nous sommes tous fondamentalement unique et seul et nous le vivons sans doute au carré (comme pour tout).
mariel1978
mariel1978

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 41
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par chrissieb63 le Dim 7 Fév 2010 - 23:27

il y a aussi quelque chose de l'ordre du fusionnel, besoin de fusionner avec
et c'est de plus en plus improbable dans ce monde de plus en plus individualiste et où règnent peur et méfiance d'autrui
les Z et les Hypersensibles en général "morflent" mais que faire?
comme tout ce qui nous arrive, il faut identifier ce qui nous meut et nous émeut et essayer de rester en recul pour ne pas se laisser bouffer par : le manque, l'émotion trop forte, la frustration, le sentiment d'injustice (et aussi les manipulateurs cf autre post !!)

enfin là je semble contrôler et pérorer mais PAS DU TOUT
rayon manque et souffrance, sentiment d'ennui et d'être incomprise, puis d'injustice, je suis sur-diplômée!!
chrissieb63
chrissieb63

Messages : 682
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 56
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par éden le Lun 8 Fév 2010 - 1:01

Marie ce n est une illusion que pour ceux qui n ont pas le courage de le posséder. Se dépasser pour s enrichir des gens qui vous aime tel que vous êtes, qui n'a pas peur de vous, qui n'ont plus de doute. l'amitié d'abord, comme je suis ton ami, ensuite se reconstruire. il est difficile de dire que l'on va aller mieu mais il est facile de savoir si on abandonne ou pas, si l on avance ou pas.
éden
éden

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 39
Localisation : antony

https://www.facebook.com/pages/Eden/107105672696066

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par mariel1978 le Lun 8 Fév 2010 - 3:15

Mais ça, Eden, c'est une autre chose. Ça, je l'ai trouvé...

Je parle d'une fusion complémentaire totale.

Je l'ai ressenti, mais toujours de façon furtive car c'était quelque chose que je me créais en moi, mais qui ne pouvait jamais être réel.

J'ai eu l'impression de presqu'y être, mais bien souvent je réalisait que l'autre n'était pas dans le même état d'esprit ou, alors, l'était mais avec son illusion à lui Wink

Ça te dit quelque chose? Wink

Merci d'être mon ami, en passant...
mariel1978
mariel1978

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 41
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par mariel1978 le Lun 8 Fév 2010 - 3:43

Chrissieb63 a écrit:
comme tout ce qui nous arrive, il faut identifier ce qui nous meut et nous émeut et essayer de rester en recul pour ne pas se laisser bouffer par : le manque, l'émotion trop forte, la frustration, le sentiment d'injustice (et aussi les manipulateurs cf autre post !!)

Que de sages paroles... tu me rappelle mon psy Chrissie Razz
(je t'assure, c'est une bonne chose... il a d'ailleurs de grosses zèbrures dures à cacher!)

J'ai de la difficulté à retourner à ce que je savais faire avant: vivre le neutre pour éviter les extrêmes. Quelque chose s'est éveillé en moi lorsque j'ai renoué contact avec mon passé et une personne qui savait me faire sentir "emplie" (mais aussi extrêmement vide) et depuis je vis mais le contrôle est plus dur.

Pour ce qui est des manipulateurs, j'ai cru comprendre que notre pire ennemi était le Pervers Narcissique... par contre, j'ai souvent l'impression de pouvoir être moi-même une perverse narcissique qui est, par contre, capable d'empathie et donc de remords et, donc, capable de sombrer dans le dénigrement total de ma personne pour ensuite remonter en flèche vers ce narcissisme.... rhhhhhhaaaaaa! STOP!
mariel1978
mariel1978

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 41
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Phedre le Lun 8 Fév 2010 - 9:39

Ooo bah que de ressemblances.....!! Alors si ça peut servir...

Depuis l'enfance je suis fascinée par l'idée du jumeau, (masculin ou féminin Wink) et ai toujours regretté de ne pas avoir une jumelle ! (Mon papa en avait une) Pour moi cela représentait "une personne avec laquelle on se comprendrait parfaitement, peut-être même sans se parler...

J'ai aussi beaucoup écrit sur le vide ! Et me relisant, je me suis fait réfléchir...Car une des phrases que j'ai écrites rappelait l'implosion (le vide nous aspire de l'intérieur) et se terminait par "tellement mal qu'on s'y mettrait soi-même à l'intérieur, de ce vide"...

Je crois que j'ai essayé de le faire, plus tard ! Devenir à moi-même ma propre jumelle ! (Pas d'une façon malsaine, hein) Devenir mon amie, m'occuper de moi, aller chercher des réponses à mes questions (dans les bouquins) me parler à moi-même (recul critique notamment en écrivant), aller chercher "les autres" aussi parce qu'on a besoin des autres...

J'ai l'impression que ce vieux texte était ma façon d'être "accouchée au monde" par moi-même Wink

Bien sûr on ne se fait pas seul, ça n'est pas ce que je veux dire...Ca serait plutôt une façon imaginaire de devenir un "androgyne", un être entier, complet, riche de tas de choses, qui peut puiser en lui-même des forces, du rêve, du courage, et apprivoiser cette solitude profonde (qui est à la fois chère et à la fois difficile...) après bien sûr être allé se confronter au monde, aux autres et continuer à se construire dans l'interaction constante avec ces autres et le réel...
Phedre
Phedre

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 42
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par éden le Lun 8 Fév 2010 - 12:04

l'être fusionnel est un état amoureux par conséquent. Pour le coup je cours aussi après ^^
éden
éden

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 39
Localisation : antony

https://www.facebook.com/pages/Eden/107105672696066

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Phedre le Lun 8 Fév 2010 - 12:20

Eh bien malgré le vide, pas moi... Wink

J'ai connu une relation fusionnelle où la limite entre l'autre et toi est floue...un coup à se perdre...à perdre son identité...C'était difficile pour moi d'entendre "il est où bidule ?", bidule et Phèdre" comme si on était indissociables...

Je crois que c'est malsain, surtout si on veut "être aimé pour ce que l'on est vraiment"...Enfin c'est l'impression que ça m'a laissé...

Ce que je crois chercher....mmmmm...

ce serait une sorte de Phénix (en perpétuelle mutation, aimant apprendre des choses, renaissant au monde...) de qui j'aurai des choses à apprendre et inversement Wink (la différence enrichissante !) qui "muterait" à peu près à la même vitesse que moi (personne "ne court après l'autre") et donc avec lequel nous pourrions évoluer côte à côte, en allant dans la même direction, en échangeant, tout en étant nourri chacun par des choses extérieures choisies par chacun indépendamment...

idéaliste moi ? je crois que je n'ai pas construit de moule "à prince charmant" mais peut-être ai-je conçu un "type de relation idéale" Wink que d'ailleurs je n'ai jamais pu mettre en pratique Wink
Phedre
Phedre

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 42
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par éden le Lun 8 Fév 2010 - 12:24

C'est pas la relation avec soit même ça ? Finalement notre double c'est un nous que nous aimerions non ? Pouvoir vivre avec soit, se découvrir, s'apprendre, se surprendre. Attendre cela d'un autre serai douloureux... je pense. Si on ne cherche pas sans arrêt à courir pour ne pas se voir, on se sentira toujours seul je crois.
éden
éden

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 39
Localisation : antony

https://www.facebook.com/pages/Eden/107105672696066

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Invité le Lun 8 Fév 2010 - 12:27

tout cela est très intéressant, je ne réponds pas, je lis, il y a de l'écho et de la douleur aussi...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Phedre le Lun 8 Fév 2010 - 12:45

Bah...à mes yeux ça n'est pas ça...Je n'ai pas parlé de double ici...L'autre ne serait surtout pas "un double" ! Il saurait des choses que je ne sais pas, il serait différent...ce serait plutôt dans la communication entre les deux, le partage des connaissances et des expériences que serait le "point commun"...dans le désir aussi (de le faire) Wink

j'ai parlé d'indépendance, et puis de différence Wink

la fusion justement me paraît "impossible" ou peut-être destructrice de ce qui fait la personnalité de chacun...

le désir, naît de cet espace imaginaire où l'autre échappe à notre contrôle, où il exprime ce qu'il est, que chacun peut investir tour à tour, et s'y mélanger d'ailleurs...mais ça paraît mieux de le faire dans cet espace-là...
Phedre
Phedre

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 42
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par éden le Lun 8 Fév 2010 - 12:54

je suis d'accord. Je disais que la fusion comme tu l'entend est donc uniquement possible avec soit même.

le désir, naît de cet espace imaginaire où l'autre échappe à notre contrôle, où il exprime ce qu'il est, que chacun peut investir tour à tour, et s'y mélanger d'ailleurs...mais ça paraît mieux de le faire dans cet espace-là...

Ce serait beau d'appeler ça fusion ^^
éden
éden

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 39
Localisation : antony

https://www.facebook.com/pages/Eden/107105672696066

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Phedre le Lun 8 Fév 2010 - 13:22

bah justement "fusion" n'est pas tout à fait approprié et n'est pas mon terme Wink

et je ne crois pas que ce que j'évoque ne soit possible qu'avec soi-même...parce que si je ne l'ai pas fait dans une relation longue et amoureuse, je l'ai fait bien souvent par intermittence, avec d'autres...

bien sûr que si c'est possible d'échanger, non pas dans l'égalité mais dans le respect de la différence et le plaisir de la différence !

essayons autrement...heu...supposons deux personnes qui chacune, ont un sac de voyage avec des tas de choses dedans : des choses identiques, des choses similaires (proches) et des choses différentes...dans l'espace imaginaire entre les 2 (la table ? Wink) chacun posera les objets, les montrera à l'autre, lui parlera de leur histoire, et chacun pourra laisser là ce qui ne l'intéresse pas, interroger sur ce qui l'intéresse et apprendre de l'autre, et puis s'intéresser parce qu'il aime l'autre dans sa différences, aux choses qui comptent pour l'autre...ou alors un "jeu positif" de saine concurrence (fondé sur l'amour de la connaissance et de son partage Wink)

c'est possible, je l'ai déjà fait !! simplement je n'ai pas trouvé ça dans la relation à deux...(depuis JSF, je me souviens que je suis zèbre-fille, et que souvent j'ai eu droit à un complexe d'infériorité face à moi, que j'ai payé chèrement...alors que je n'ai jamais cherché la concurrence (la mauvaise) au sein des rapports à deux...)
Phedre
Phedre

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 42
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par mariel1978 le Lun 8 Fév 2010 - 14:30

Ce dont tu parles Phedre c'est ce que l'on appelle une vraie belle relation saine!
Bien sûr que ça existe. En aussi parfait et à long terme? C'est sans doute plus dur... mais je crois qu'il n'y a rien de plus possible. Sans doute pas à 20 ans, peut-être pas même à 30... car je crois que pour ça les deux doivent être épanouis et savoir être soi.

Ce n'est pas facile, être soi. Mais en plus de savoir être soi, je crois que les deux doivent aussi maîtriser l'art de vouloir connaître l'autre, réellement. Ne pas attendre que l'autre devienne soi et comble un besoin narcissique, accepter qu'il est lui/elle.

Et là, en plus, il faut que les deux aient des points communs où il y union. Pas trop d'union, mais juste assez.

Je ne sais pas vraiment de quoi je parle parce que pour l'instant, pour moi, ce n'est que théorie. Un ramassis de ce que j'ai compris de ce que devrait être le Vrai Amour Sain et Épanouissant (appelons le VASE! Razz)

Mais ce n'est pas de ça que je parlais.

Ce n'était pas non plus de l'amour fusionnel tel qu'on l'entend habituellement. Celui où l'on se perd dans l'autre. J'ai une personnalité assez évitante, alors, je connais. Je suis dans une relation de type fusionnelle et nous essayons tous les deux de défusionner tout en restant un couple. Être 3 et non plus 1. Dur. Et, oui, je comprend ce que tu veux dire lorsque tu parles du désir qui naît de la part de mystère que l'autre possède en étant lui-même.

Non, moi je parlais d'un truc plus transcendant. L'autre jour, je disais justement que j'avais l'impression d'avoir perdu un jumeau/jumelle à la naissance...

J'y reviendrai, je suis à ma gare!
mariel1978
mariel1978

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 41
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Phedre le Lun 8 Fév 2010 - 14:41

voui on est d'accord Wink

où on est trois : chacun de vous et un enfant, ou bien chacun de vous et "le couple" (imaginé par les deux ensemble) ? Wink

à bientôt alors
Phedre
Phedre

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 42
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par mariel1978 le Lun 8 Fév 2010 - 15:14

Phedre a écrit:
où on est trois : chacun de vous et un enfant, ou bien chacun de vous et "le couple" (imaginé par les deux ensemble) ? Wink

chacun de nous et le couple... + l'enfant + la famille = 5 Razz
mariel1978
mariel1978

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 41
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par mariel1978 le Lun 8 Fév 2010 - 15:36

En fait, ce que je tentais de décrire, c'était ce besoin, non pas de trouver une personne pour vivre une vie (pour l'instant, j'ai cette personne!), mais de vivre cette expérience de complétude encore une fois ou pour toujours...

J'avais déjà parlé de ce fantasme de pouvoir permettre aux autre de me vivre par mes yeux (et réciproquement). J'ai ce besoin de savoir que je ne suis pas seule à être moi Wink

Je sais, c'est fou dans un sens, car il n'y aura jamais qu'une seule moi, mais j'ai cette impression qu'il est possible, entre zèbres, de faire un transfert émotif/affectif et de se comprendre que par cela.
mariel1978
mariel1978

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 41
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par éden le Lun 8 Fév 2010 - 17:41

s'était un temps qui semble révolu...
éden
éden

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 39
Localisation : antony

https://www.facebook.com/pages/Eden/107105672696066

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Phedre le Lun 8 Fév 2010 - 17:53

Profite alors Mariel chaque fois que ça se produit !

Moi, vraiment, une seule fois mais on a eu si peur...Wink
Phedre
Phedre

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 42
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par augenblick le Lun 8 Fév 2010 - 23:32

Je ne saurais pas expliquer ou faire sentir comment je me suis retrouvée sans ce manque et sans "rien" qui l'a rempli ; c'est comme du vide plein, un espace subtilement habité.
drunken pirat
augenblick
augenblick

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par mariel1978 le Mar 9 Fév 2010 - 1:05

Peut-être que ça se dissipe au cours de la 30aine, vers la 40aine... ce serait bien! Smile
mariel1978
mariel1978

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 41
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Zacha le Mar 9 Fév 2010 - 1:27

Oui je le ressens ce vide, si aspirant, si connu et en même temps inconnu, peur qu'il ne dure de façon éternelle sans répit, peur de me perdre dans cet espèce de gouffre en moi. Je ne suis pas sûre que cela s'estompe ni à 30, ni à 40 ans, cela doit probablement être différent pour chacun. Différent de par l'intensité de ce vide par rapport à nous en tant qu'être unique.
Zacha
Zacha

Messages : 562
Date d'inscription : 06/10/2009
Age : 33
Localisation : Derrière toi

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par augenblick le Mar 9 Fév 2010 - 7:52

mariel1978 a écrit:Peut-être que ça se dissipe au cours de la 30aine, vers la 40aine... ce serait bien! Smile

Comme la dissipation des brumes et de la poussière sur le champs de bataille pirat. Disons que ce moment-là, je ne saurais pas l'expliquer, mais je peux décrire le combat qui s'est tenu avant Shocked Wink
Maintenant je crois qu'il s'agit d'un vide qui fait résonance avec les autres, avec la beauté, un battement du monde. Remplirait-on le corps du violon ?
augenblick
augenblick

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par chrissieb63 le Mar 9 Fév 2010 - 11:57

cheers cheers cheers augenblick

maintenant il faut bien voir qu'il y a plein de "non vide" autour
il y a tant de choses à goûter, à humer, à déguster, à explorer, à toucher, à apprendre, à désapprendre même, dans la vie, et à tout âge
certains ont le ventre vide et n'ont pas la possibilité d'aller au supermarché du coin pour faire le plein et pallier à ce manque vital, c'est une autre problématique pour eux
monRde

pale
chrissieb63
chrissieb63

Messages : 682
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 56
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Digression sur la gémellité.

Message par Philippe le Mar 9 Fév 2010 - 12:05

Phedre a écrit:Depuis l'enfance je suis fascinée par l'idée du jumeau, (masculin ou féminin Wink) et ai toujours regretté de ne pas avoir une jumelle ! (Mon papa en avait une) Pour moi cela représentait "une personne avec laquelle on se comprendrait parfaitement, peut-être même sans se parler...
(...)
Je crois que j'ai essayé de le faire, plus tard ! Devenir à moi-même ma propre jumelle ! (Pas d'une façon malsaine, hein) Devenir mon amie, m'occuper de moi, aller chercher des réponses à mes questions (dans les bouquins) me parler à moi-même (recul critique notamment en écrivant), aller chercher "les autres" aussi parce qu'on a besoin des autres...
J'ai cru comprendre (malheureusement je n'ai pas mes sources sous la main) que nombre de grossesses sont gémellaires, sauf que l'un-e des jumaux/elles meurt prématurément (ce qui peut passer inaperçu si ça se passe assez tôt, dans les premières semaines). Quand je dis nombre: j'ai cru comprendre que ça pourrait monter à 1/3 des grossesses!

Du coup beaucoup de personnes auraient des souvenirs intra-utérins d'un-e jumeau/elle, et par la suite sa nostalgie. Cela peut se manifester par le fait d'acheter les choses en double (ce qui est parfois mon cas, en rationnalisant par "si c'est du bon matos à un bon prix, autant en profiter"). Moi aussi j'ai souvent rêvé d'avoir un frère qui me ressemble point à point...
Philippe
Philippe

Messages : 2020
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 42
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Zacha le Mar 9 Fév 2010 - 12:15

Phil a écrit:Du coup beaucoup de personnes auraient des souvenirs intra-utérins d'un-e jumeau/elle, et par la suite sa nostalgie. Cela peut se manifester par le fait d'acheter les choses en double (ce qui est parfois mon cas, en rationnalisant par "si c'est du bon matos à un bon prix, autant en profiter"). Moi aussi j'ai souvent rêvé d'avoir un frère qui me ressemble point à point...

Je trouve cela très destabilisant ce que tu nous dis Phil, 1/3 des grossesses dis tu, cela me parait énorme. affraid

J'ai toujours rêvé, fantasmé, vécu dans ma tête avec un jumeau.
J'ai "perdu" 2 fois 2 grands frères...et je ne parviens pas à avoir un seul exemplaire des objets, j'arrive même pas à rationaliser ce fait.

Comme si j'avais peur d'en manquer, je ne peux m'empêcher de posséder en plusieurs exemplaires...2 manteaux, 2 mêmes livres, 2 même carnets d'écriture... confused

En sais tu plus sur le sujet Phil ?
Zacha
Zacha

Messages : 562
Date d'inscription : 06/10/2009
Age : 33
Localisation : Derrière toi

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Phedre le Mar 9 Fév 2010 - 12:16

Oh bah ça alors Wink
Phedre
Phedre

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 42
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Zacha le Mar 9 Fév 2010 - 12:26

affraid
Zacha
Zacha

Messages : 562
Date d'inscription : 06/10/2009
Age : 33
Localisation : Derrière toi

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Phedre le Mar 9 Fév 2010 - 12:47

Hey moi aussi pour les exemplaires ! Souvent c'est parce que "j'aime pas les modes" et quand j'aime bien un truc pas facile d'être sûr de le retrouver plus tard...alors j'achète en plusieurs Wink chu assez "fidèle" quand j'aime bien un truc (bon c'est souvent des fringues Wink)
Phedre
Phedre

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 42
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Super PY est rive le Mar 9 Fév 2010 - 12:48

La manière dont je vois les choses, c'est juste la vie deux ou la vie de... Quelque chose de vide de sens en soi et auquel on essaie soit d'en donner un soit d'éviter de se poser la question.
Super PY est rive
Super PY est rive

Messages : 4432
Date d'inscription : 09/10/2009
Age : 34
Localisation : environ par la

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Philippe le Mar 9 Fév 2010 - 13:03

Zacha a écrit:Je trouve cela très destabilisant ce que tu nous dis Phil, 1/3 des grossesses dis tu, cela me parait énorme. affraid
Je suis navré que cela soit si déstabilisant pour toi. Moi aussi j'ai eu la même réaction en entendant ce chiffre.
Je viens d'en parler à l'ami chez qui je suis, lui a retenu une grossesse sur deux!
Ces chiffres mériteraient clairement une petite enquête auprès de biologistes... Qui s'y colle?

PS: un livre sur le sujet donne un chiffre de 1/10. Ça paraît plus raisonnable...
En sais tu plus sur le sujet Phil ?
Pas beaucoup plus, non. Je t'envoie quelques détails supplémentaires par MP.

La première fois que j'ai rencontré cette idée (la possibilité d'avoir eu un jumeau), ça ne m'a pas touché particulièrement. Mais il se trouve que c'est ressorti quelques années plus tard, indépendamment de ma volonté, au cours d'un processus thérapeutique (ce n'était pas un truc très rationnel). En tout cas ça fournissait une explication à ma culpabilité sous-jacente de vivre (naître pour moi impliquait la mort pour mon jumeau supposé, que j'aimais et qui m'aimait comme peut le faire un jumeau), cette culpabilité qui est réapparue dans ma vingtaine, qui se manifestait par l'idée (insupportable) que vivre c'est nuire, et qui m'a d'ailleurs poussé à devenir végétalien à une époque...

Donc garder en tête que ce n'est qu'une hypothèse de travail (il est facile, en hypnose par ex., de générer des faux souvenirs...), mais même si elle est fausse, cela peut être néanmoins intéressant dans le cadre d'un travail thérapeutique...

Cela dit, on peut certainement trouver d'autres explications au comportement d'acheter en double (la peur de manquer, par ex - hum, mais de quelle(s) expérience(s) traumatique(s) pourrait venir cette peur? Wink ).


Dernière édition par Phil le Mar 9 Fév 2010 - 13:17, édité 2 fois
Philippe
Philippe

Messages : 2020
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 42
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par augenblick le Mar 9 Fév 2010 - 13:08

Ça me fait penser au Banquet, de Platon et aux humains qui chercheraient leur "âme sœur". Moi aussi je duplique certains achats (moins cependant).
augenblick
augenblick

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Morgane le Mar 9 Fév 2010 - 13:11

Perso, je duplique mes non-achats... Very Happy C'est à dire que quand j'achète pas un truc... Suspect ben je l'achète pas deux fois! lol!
Morgane
Morgane

Messages : 1346
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 43
Localisation : Quelque part en milky way

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Zacha le Mar 9 Fév 2010 - 14:06

Honnetement ça me fait peur, je ne sais pas qui va se coller à la petite enquête mais si certains sont partants, prévenez-moi.

Au delà de ça je ne sais pas pourquoi je possède des choses en double, je ne sais même pas d'où me vient le besoin irrémédiable d'en posséder deux ;( certaines fois c'est limite de l'inconscient conscient, je m'en aperçois au moment de payer, et ça arrive même à me faire sourire mais c'est plus intérieur.

Et en même temps c'est triste parce que je ne connais pas la/les raison(s) qui me pousse(nt) à agir de la sorte et ça fait des années que ça dure. Mais c'est au delà du fait que j'aime bien l'objet en question, je n'ai pas peur de ne plus en avoir, ou de ne plus en avoir assez, c'est juste plus fort que moi scratch
Zacha
Zacha

Messages : 562
Date d'inscription : 06/10/2009
Age : 33
Localisation : Derrière toi

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Invité le Mar 9 Fév 2010 - 14:09

la peur de manquer?
si le premier tombe en panne est cassé, perdu, tu en as un autre...

Au boulot tous les sytèmes sont redondants, c'est une question de sécurité...
Alors peut-être pour se rassurer tout simplement....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Zacha le Mar 9 Fév 2010 - 14:22

c'est pas ça du tout, et justement dans mon post précédent je disais

Zacha a écrit:Mais c'est au delà du fait que j'aime bien l'objet en question, je n'ai pas peur de ne plus en avoir, ou de ne plus en avoir assez, c'est juste plus fort que moi scratch
Zacha
Zacha

Messages : 562
Date d'inscription : 06/10/2009
Age : 33
Localisation : Derrière toi

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par mariel1978 le Mar 9 Fév 2010 - 15:19

Impressionnant...
Mais cela suppose que le jumeau ne réussisse pas à passer le stade du zygote (?), sinon il y aurait rejet du foetus, non? Jusqu'à quel stade un embryon peut-il évoluer et cesser de vivre sans que l'on s'en rende compte? Et alors, l'autre peut-il seulement avoir cette conscience de la perte? Le cerveau n'étant pas encore développé... ce serait un truc intuitif?
Pourtant j'y crois parce que ça expliquerait ce ressenti étrange...
D'autant plus que le père de ma mère était jumeau.
Par contre, moi, j'achète en unique ;P
mariel1978
mariel1978

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 41
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Super PY est rive le Mar 9 Fév 2010 - 16:11

Un exemplaire pour soi, un autre qu'on peut partager?

Un exemplaire dans lequel on peut investir, dans lequel on peut mettre une partie de soi, qu'on peut protéger des regards exterieurs, qu'on peut garder précieusement, auquel on peut donner une valeur affective, et un autre dont on peut se détacher, qu'on peut montrer aux autres sans se laisser envahir, sans avoir le même engagement affectif, qui peut encaisser les coups venus de l'exterieur.

Juste une idée qui m'est venue Wink


Dernière édition par PY rate le Mar 9 Fév 2010 - 16:29, édité 1 fois (Raison : clarification de ma pensée après la première question ;))
Super PY est rive
Super PY est rive

Messages : 4432
Date d'inscription : 09/10/2009
Age : 34
Localisation : environ par la

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Zacha le Mar 9 Fév 2010 - 17:06

PY rate a écrit:Un exemplaire pour soi, un autre qu'on peut partager?

Un exemplaire dans lequel on peut investir, dans lequel on peut mettre une partie de soi, qu'on peut protéger des regards exterieurs, qu'on peut garder précieusement, auquel on peut donner une valeur affective, et un autre dont on peut se détacher, qu'on peut montrer aux autres sans se laisser envahir, sans avoir le même engagement affectif, qui peut encaisser les coups venus de l'exterieur.

Juste une idée qui m'est venue Wink

Ce n'est pas mon cas...
Zacha
Zacha

Messages : 562
Date d'inscription : 06/10/2009
Age : 33
Localisation : Derrière toi

Revenir en haut Aller en bas

Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi Empty Re: Ce terrible manque... dites-moi si vous le ressentez aussi

Message par Super PY est rive le Mar 9 Fév 2010 - 17:45

ou juste l'envie d'avoir quelque chose en double, de pouvoir en profiter deux fois.
Ca dépend aussi de si tu prends les deux d'un coup, ou que tu le prends deux fois en ayant oublié l'avoir déjà pris. Pour s'assurer de ne pas l'oublier.
Super PY est rive
Super PY est rive

Messages : 4432
Date d'inscription : 09/10/2009
Age : 34
Localisation : environ par la

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum