LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Page 13 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Revz le Mer 6 Avr 2016 - 20:49

Beautymist a écrit:
Revz a écrit:@Beautymist
Je suis toujours surpris à quel point tes posts me parlent. Qu'ils s'adressent ou pas à moi d'ailleurs Smile Non, ce n'est pas une maladie, c'est des spécificités à intégrer qui se résoud par un reformatage, parfois douloureux, mais nécessaire.

Je suppose que la souffrance est un thème universel - nous sommes tous humains, après tout. Perso, j'aurais préféré qu'on se souvienne de moi pour mes belles qualités/dons /talents et ma part solaire, or il se trouve que j'ai aussi une part d'ombre qui s'agite beaucoup en ce moment (cumul de situations stressantes qui me tombent dessus et que je gère comme je peux - en adulte autonome et responsable - avec ce qui est, je l'avoue - l'énergie du désespoir).

Tout le monde a le droit au bonheur, personne n'a le droit de détruire celui des autres. Le but de l'existence humaine (n'en déplaise aux jansénistes que j'ai été amenée à fréquenter de trop près) n'est en aucun cas de souffrir ou de faire souffrir. (je paraphrase le dalai-lama).

Revz a écrit:@Pelot
Merci pour tes participations, elles sont riches de sens Smile

En effet. Smile

En effet Smile

Revz
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4636
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 34
Localisation : Lyon 2

http://revz-life.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Pelot le Jeu 7 Avr 2016 - 12:06

Code:
Je suppose que la souffrance est un thème universel - nous sommes tous humains, après tout. Perso, j'aurais préféré qu'on se souvienne de moi pour mes belles qualités/dons /talents et ma part solaire, or il se trouve que j'ai aussi une part d'ombre qui s'agite beaucoup en ce moment 
Certes. 
C'est fou à quel point d'ailleurs un grand nombre de personnes peuvent se méprendre sur la nature de cette part d'ombre et lui accorder un statut qu'elle ne mérite pas...ça fais sombrement écho : non je ne suis pas dépressif mais mon environnement ne me convient pas, non je ne suis pas "pessimiste-cynique" mais tristement réaliste sur la situation qui m'entour et sur mes congénères, etc, etc.
Code:
Tout le monde a le droit au bonheur, personne n'a le droit de détruire celui des autres. Le but de l'existence humaine (n'en déplaise aux jansénistes que j'ai été amenée à fréquenter de trop près) n'est en aucun cas de souffrir ou de faire souffrir. 

Chacun est libre de trouver un but ou non à son existence, mais personne ne devrait l'être de faire souffrir. C'est plutôt comme cela que je vois les choses. Mais je te rejoins donc : la liberté humaine n'est pas un obstacle au bonheur, mais toute la difficulté est de trouver et faire respecter des limites à la liberté lorsqu'elle devient perverse ou destructrice. Et toute société doit donc nécessairement s'entendre sur des valeurs communes dont émanent les limites de la liberté individuelle. C'est vrai de tout groupe, aussi petit qu'il soit, et c'est là tout l’embarras de l'insertion, partagent on ou non les mêmes valeurs morales qui font que l'on refusera de se faire souffrir ? Toujours non résolu.

Pelot
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 226
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Pelot le Jeu 7 Avr 2016 - 12:07

houla ! erreur de mise en page, dsl!

Pelot
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 226
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Revz le Jeu 7 Avr 2016 - 12:31

toute la difficulté est de trouver et faire respecter des limites à la liberté lorsqu'elle devient perverse ou destructrice. Et toute société doit donc nécessairement s'entendre sur des valeurs communes dont émanent les limites de la liberté individuelle. C'est vrai de tout groupe, aussi petit qu'il soit, et c'est là tout l’embarras de l'insertion, partagent on ou non les mêmes valeurs morales qui font que l'on refusera de se faire souffrir ? Toujours non résolu.
Pour le résoudre, rien ne vaut un échange sur les valeurs en question. Un échange, qui plus est sur des valeurs, ne peut induire de la souffrance. C'est ne pas les expliciter tout en mettant en pratique des actions, qui ne s'inscrivent donc dans aucune théorie explicité; qui peut faire souffrir.
D'autant plus que les valeurs sont dissociées de la réalité de la vie. Je ne parle pas du cas ou l'on ne respecte pas ses propres valeurs, mais le cas ou les valeurs sont minimalistes, comme c'est le cas pour les "libres"; laissant ouvert certaines mises en pratique.

Je dis cela car étant "un homme libre" depuis peu, je ne suis plus soumis aux dogmes et cadres établis. J'ai cependant clairement conscience que cela ne veut pas dire que je les refuse en bloc, mais plutôt que je saurais y revenir si cela est opportun, et que je saurais faire autrement si cela ne l'est pas.

La liberté ouvre le champ des possibles. La liberté pure et sincère, c'est effectivement de considérer que rien n'est impossible, y compris de faire le choix de la privation de liberté par exemple.

Un groupe n'a pas besoin de grand chose en tant que valeur. Quelque soit sa taille. "bienveillance" est une des seules valeurs à laquelle j'accorde une réelle importance, même si cela nécessite sagesse et maturité.

Liberté, c'est a mon sens, ne pas se restreindre dans ce que l'on peut mettre en ouvre pour soit, pour son bonheur, et pour/avec les gens que l'on aime.

Revz
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4636
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 34
Localisation : Lyon 2

http://revz-life.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Liladitça le Mar 26 Avr 2016 - 14:04

J'aime bien le sujet de ce post ^^
Je crois que le pire que j'ai fait, c'était de passer une soirée type "punk à chien" dans un parc la nuit à boire.

Liladitça
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 26/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Liladitça le Mar 26 Avr 2016 - 14:32

.


Dernière édition par Liladitça le Mar 26 Avr 2016 - 17:44, édité 1 fois

Liladitça
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 5
Date d'inscription : 26/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Omnia vanitas le Mar 26 Avr 2016 - 14:46

Les pires choses faites pour m'insérer socialement ?
Disons brûler la vie par les deux bouts façon sex drugs & rock n roll pour avoir l'impression d'exister socialement.

- Dans une de mes vies antérieure, aller à un de ces after works où l'on finit par trop boire avec ses collègues mais surtout supérieurs (mauvaise idée), et on finit de toute façon tellement ivre morte qu'on n'arrive plus à contrer les avances de CollègueMasculinRelou. Pire. Idée. De. Ma. Vie. Depuis j'ai quand même compris qu'on ne buvait pas dans les contextes où la confiance n'est pas là, point. Ca permet de faire l'économie de quelques années d'emmerdes (ou de traumatisme).

- Accepter de sortir boire des coups dans les moments où j'ai la sociabilité d'un ours de biblothèque et me forcer à rester tard (pourtant j'aime beaucoup boire des coups et faire la fête assez fréquemment, mais mon équilibre d'introvertie temps pour moi / temps pour les autres doit être respecté sinon je bugge, je m'ennuie. Est-ce que vous aussi vous vous ennuyez dans les soirées avec des gens qui font tout le temps les mêmes blagues, où vous pouvez prédire 1/2h par 1/2h l'évolution des discussions ? Je n'aime pas ce trait de caractère car j'apprécie le contact humain, mais je me rends compte qu'en groupe où les conversations sont souvent plus "téléguidées" je déconnecte assez vite, à un point où les gens pensent parfois que je m'ennuie alors que je suis juste plongée dans mes pensées).

- Prendre des drogues à l'étranger dans des contextes où franchement ce n'était pas la meilleure idée du monde (De toute façon je n'ai pas le cerveau câblé pour les drogues, c'est bad trip assuré de façon quasi systématique, donc j'ai laissé tomber.)

- Ah oui, fumer comme un pompier aussi, mais j'ai arrêté lorsqu'il a commencé à être question de désagréments pulmonaires flippants.

Il y aurait encore à dire, mais je vais m'arrêter là. Si encore on n'avait pas conscience en les faisant que ce sont des conneries... Mais le pire, c'est d'en avoir conscience et d'y aller tête baissée quand même.

Omnia vanitas
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 132
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Rit-pas, ville riante (ou pas)

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Pelot le Mar 26 Avr 2016 - 21:21

HazaH a écrit:- Accepter de sortir boire des coups dans les moments où j'ai la sociabilité d'un ours de biblothèque et me forcer à rester tard (pourtant j'aime beaucoup boire des coups et faire la fête assez fréquemment, mais mon équilibre d'introvertie temps pour moi / temps pour les autres doit être respecté sinon je bugge, je m'ennuie. Est-ce que vous aussi vous vous ennuyez dans les soirées avec des gens qui font tout le temps les mêmes blagues, où vous pouvez prédire 1/2h par 1/2h l'évolution des discussions ? Je n'aime pas ce trait de caractère car j'apprécie le contact humain, mais je me rends compte qu'en groupe où les conversations sont souvent plus "téléguidées" je déconnecte assez vite, à un point où les gens pensent parfois que je m'ennuie alors que je suis juste plongée dans mes pensées).




Je suis totalement d'accord, je n'ai jamais réussit à vivre comme certains de mes amis, pour qui la sociabilisation compense leur peur d'être isolé au point de continuer à faire la fête alors qu'ils minutent leur temps de repas ou de douche... Ce genre d'effort de ma part, pour ne pas passer pour misanthrope ont souvet finit par me faire passer pour une personne "totalement déprimée" ou "carrément flippante"... une vraie réussite. Je ne sais pas si telle est ton cas, mais en général, j'accèpte soit pour rencontrer quelqu'un dont on me parle depuis longtemps, soit pour voir de amis rarement disponibles (typiquement les maniaques précédents). Et effectivement, dans ce cas, je constate et reconstate à quel point les conversations sont sur les railles des conventions internes au groupes, et donc prévisibles... Comme me disait revez plus haut, l'individu dans le groupe n'est pas l'individu pris individuellement, et cela est très décevant, surtout lorsqu'on essaye de faire connaissance dans une soirée et ou l'on interagit en fait plus avec M.X acteur de son rôle dans le groupe que M.X tout seul.... Et puisqu'en général (exclusivement ?) je recherche du contact huamin, je suis déçut. Mais avoir ce regarde légèrement emprunt de condescendance me permet d'interagir paradoxalement avec plus de bienveillance face à ces [Personnes-Fraction de groupe]. Donc je crois que le regarde que l'on porte sur le groupe modifie grandement notre façon d'agir et la manière de profiter de chacune des individualité au travers du groupe à la marge de ce fonctionnement "téléguidé". 



hazaH a écrit:Mais le pire, c'est d'en avoir conscience et d'y aller tête baissée quand même




Un brun impulsive ? ^^ J'ai vraiment l'impression que dans la pulsion, l'angoisse de la pulsion elle même est vraiment motrice : "je sais que je ne devrais pas, que les conséquences sont toutes mauvaises, et que je le regretterait" mais en même temps, l'accomplissement est la seule issue envisagée possible, comme une force invisible qui pousse au déroulement de la prophétie  autoréalisatrice. Idem avec les drogues, ce n'est ps tant la récompense que le stress anxieux qui précède, et précipite l'acte.


Donc du coup, ce n'est pas vraiment tête baissé que l'on y va.


Après niveau en avoir conscience, je me faisait la remarque (en voyant deux déchets en train de héler ma sœur dans à environ trente centimètres, et ensuite vider ler bière dans le caniveau, puis rigoler en se coupant...) que quelque ai été mon niveau d'alcool dans le sang, et même en cas de trou de mémoire, j'avais toujours garder un niveau très suffisant de lucidité, pour pouvoir agir de façon cohérente face à un danger ou un individu... Bref, le mode "sans échec" ne fait visiblement jamais l'économie de la conscience rationnelle...je me demande si c'est aussi votre cas...j'en viens à trouver ça triste. 

HazaH a écrit:

aller à un de ces after works où l'on finit par trop boire avec ses collègues mais surtout supérieurs (mauvaise idée), 




tu as subit les mesquineries/harcèlement dégueux des collègues pendant deux ans ? perso, j'ai un ami qui c'est pris un blam  pour avoir fait remarqué (en toute bonne intention) à son major qu"il devrait aller changer de pantalon (alcool->désordres intestinaux...) et donc une carrière quelque peu avortée... Bref, je confirme, à fuir comme la peste quelque soit le motif.
Et d'ailleurs, ayant résisté à des avances quelques peu insistantes dans ce contexte pas plus tard qu'il y a deux semaines, je me retrouve maintenant la cible de regards accusateurs et d'un certain froid glacial qui me laisse penser qu'il n'y a pas de bonne alternative...

Pelot
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 226
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Omnia vanitas le Mar 26 Avr 2016 - 23:09

Pelot a écrit:Je suis totalement d'accord, je n'ai jamais réussit à vivre comme certains de mes amis, pour qui la sociabilisation compense leur peur d'être isolé au point de continuer à faire la fête alors qu'ils minutent leur temps de repas ou de douche... Ce genre d'effort de ma part, pour ne pas passer pour misanthrope ont souvet finit par me faire passer pour une personne "totalement déprimée" ou "carrément flippante"... une vraie réussite. Je ne sais pas si telle est ton cas, mais en général, j'accèpte soit pour rencontrer quelqu'un dont on me parle depuis longtemps, soit pour voir de amis rarement disponibles (typiquement les maniaques précédents). Et effectivement, dans ce cas, je constate et reconstate à quel point les conversations sont sur les railles des conventions internes au groupes, et donc prévisibles... Comme me disait revez plus haut, l'individu dans le groupe n'est pas l'individu pris individuellement, et cela est très décevant, surtout lorsqu'on essaye de faire connaissance dans une soirée et ou l'on interagit en fait plus avec M.X acteur de son rôle dans le groupe que M.X tout seul.... Et puisqu'en général (exclusivement ?) je recherche du contact huamin, je suis déçut. Mais avoir ce regarde légèrement emprunt de condescendance me permet d'interagir paradoxalement avec plus de bienveillance face à ces [Personnes-Fraction de groupe]. Donc je crois que le regarde que l'on porte sur le groupe modifie grandement notre façon d'agir et la manière de profiter de chacune des individualité au travers du groupe à la marge de ce fonctionnement "téléguidé".

Hm, pour pallier tout ça, j'essaie de varier les formats. Un coup je vois untel tout seul, un coup en configuration "tel groupe de potes X", mais ensuite si "groupe de potes X" se réunit très souvent (et si on part du postulat que je les vois souvent, et qu'eux se réunissent trop souvent pour que je sois tout le temps présente), j'ai tendance à venir plus spontanément lorsqu'il y a un facteur d'imprévu supplémentaire (nouvelle personne supplémentaire intéressante dans la dynamique de groupe par exemple). Parce qu'effectivement on est plus facilement son rôle en groupe qu'en tête à tête où on laisse transparaître plus facilement ses doutes.... Mais bon c'est intéressant aussi, parce qu'on n'est jamais un masque figé. Là où c'est fascinant, c'est de côtoyer pendant longtemps un-e ami-e dans diverses configurations et de voir l'étendue de la marge de manoeuvre de son masque social (ou dans un même registre, la nôtre). J'ai quelques amis extrêmement doués socialement, ils sont fascinants en soirée dans leur capacité à créer une atmosphère. Ce sont de vrais catalyseurs, quand les gens de mon profil (et de ton profil ?) cherchent à provoquer une réaction chimique d'échange mais sans trop savoir comment ... une chose est sûre : c'est un numéro d'équilibre pour moi que d'être sociable TOUT LE TEMPS. Je déteste les exercices de sociabilité forcée qui peuvent advenir avec certaines professions (raouts et cocktails mondains). Je m'y sens complètement en décalage, alors j'essaie toujours d'écourter.


Pelot a écrit:Un brun impulsive ? ^^ J'ai vraiment l'impression que dans la pulsion, l'angoisse de la pulsion elle même est vraiment motrice : "je sais que je ne devrais pas, que les conséquences sont toutes mauvaises, et que je le regretterait" mais en même temps, l'accomplissement est la seule issue envisagée possible, comme une force invisible qui pousse au déroulement de la prophétie  autoréalisatrice. Idem avec les drogues, ce n'est ps tant la récompense que le stress anxieux qui précède, et précipite l'acte....que quelque ai été mon niveau d'alcool dans le sang, et même en cas de trou de mémoire, j'avais toujours garder un niveau très suffisant de lucidité, pour pouvoir agir de façon cohérente face à un danger ou un individu... Bref, le mode "sans échec" ne fait visiblement jamais l'économie de la conscience rationnelle...je me demande si c'est aussi votre cas...j'en viens à trouver ça triste.

Disons que parfois on peut être animé par une motivation assez consciente qui est celle de se mettre plus bas que terre parce qu'on a l'impression de ne plus avoir rien à perdre, ou parce qu'on sait que c'est ce qui faut pour rebondir, comme on sait qu'en se pinçant on se fait un peu mal, mais que c'est comme ça qu'on sait si on rêve ou pas. Dans une attente vaine, de se dire qu'on va provoquer le réel pour qu'il se passe quelque chose - tout en sachant que ce n'est pas la bonne méthode. Je crois que j'étais clairement dans cette démarche là les fois où des choses pas vraiment top ce sont passées. (Jamais eu de problème de lucidité non plus en dépit du niveau d'alcoolémie, je crois que c'est tout simplement le cerveau qui monte la garde Wink ) Et en fait ça recoupe pas mal ce que tu dis de la prophétie autoréalisatrice : se sentir comme une merde, alors faire en sorte qu'on ait de bonnes raisons pour (=action pas si irréfléchie). Simplement, c'est un cercle vicieux qu'il faut arriver à briser. En ayant suffisamment (ni trop ni trop peu) d'estime de soi, par exemple.

Pelot a écrit:
tu as subit les mesquineries/harcèlement dégueux des collègues pendant deux ans ?
Ha dans mon cas c'est un autre cas de figure, l'alcool m'avait fait céder à des avances (alors que bon, j'avais déjà dit non, plusieurs fois à de nombreuses reprises, et aussi le soir même à jeun d'abord et quand j'étais en faible état d'ébriété). En fait le problème du milieu professionnel au bar (et ce que tu écris m'y fait penser), c'est que ça devient une zone de non-droit. Pas vraiment privé, pas vraiment professionnel, c'est la porte ouverte à tous les abus de pouvoir.

Omnia vanitas
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 132
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Rit-pas, ville riante (ou pas)

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Geai Moqueur le Ven 29 Avr 2016 - 0:05

Dites,
J'ai lu avec attention tous ces posts
Et...
Bah
Tout le monde a l'air normal ici !
Enfin
Y a rien d'inquietant je trouve
Peut être que les "experiences differentes de zèbres" sont finalement très subjectives
Ne pensez vous pas ?
Il semblerait que ce que vous ayiez en commun soit surtout une façon de prendre les choses très à coeur
Et puis, ces comportements adaptatifs qui ne vont pas avec ce que vous ressentez reellement
Enfin, je dis "vous" mais je suis pareille
Mais vraiment... je suis rassurée en fait.
Je n'ai rien vu qui soit si surprenant.
Juste... une certaine appréhension du contact social codifié
Smile

Perso je suis anxieuse quant aux comportements "qu'il faut avoir en société" sinon on est jugés
Alors ce que je fais de con en ce moment... bah, je me familiarise avec l'alcool aux soirées
Je me dope au café pour être plus présente au monde et enjouée
Mais globalement....
Je préfère être seule que mal entourée
Alors j'suis pas prête à tout pour être acceptée
Mais plutôt... pour ne pas qu'on me voit anxieuse

Smile




Geai Moqueur
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 18
Localisation : Au soleil

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Invité le Ven 29 Avr 2016 - 11:52

Perso je suis anxieuse quant aux comportements "qu'il faut avoir en société" sinon on est jugés
Alors ce que je fais de con en ce moment... bah, je me familiarise avec l'alcool aux soirées
Je me dope au café pour être plus présente au monde et enjouée
Mais globalement....
Je préfère être seule que mal entourée
Alors j'suis pas prête à tout pour être acceptée
Mais plutôt... pour ne pas qu'on me voit anxieuse

Geai moqueur : et si nous nous "libérions" du "regard des autres", de leurs "jugements", de leurs "présuppositions", de leurs "évaluations", de leurs "barreaux" ?

Les autres ne prennent-ils pas le pouvoir que nous leurs octroyons ?
Nous sommes l'Être que nous nous sommes, pas la copie, ni la projection de ce que les autres voudraient nous conduire à Être ou devenir ; alors soyons tels que nous sommes et si cela ne convient pas aux autres, est-ce essentiel ?
L'essentiel n'est-il pas d'être en harmonie avec soi-même et fidèle à "sois" vers l'amélioration, l'évolution, non pas en fonction des autres, mais de toi-même ?


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Omnia vanitas le Ven 29 Avr 2016 - 12:04

Geai Moqueur : les comportements qu'on peut avoir face à ça peuvent aussi changer au cours du temps Wink (je n'aurais pas du tout écrit ça à 17 ans... où j'aurais pu écrire le même genre de choses que toi, du type : tout faire pour donner le change et faire en sorte qu'on ne voit pas mon anxiété. Mais bon comme ça a quelques années plus tard fini par me bouffer - et puis en société ça créait un masque qui n'était vraiment pas moi-, j'ai fini par changer d'approches... plusieurs fois.

Omnia vanitas
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 132
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Rit-pas, ville riante (ou pas)

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Geai Moqueur le Ven 29 Avr 2016 - 18:48

@Etherea

Je sais bien tout cela.
Mais l'anxiosité c'est le stress sans motif apparent
Enfin
J'arrive pas trop à contrôler
Et si je laisse deborder je me mets à trembler
A bouger tout le temps
Dooonc.... faut s'adapter
C'est pas comme la timidité
C'est un stress sans cause

...


Une de mes techniques est de faire beaucoup d'humour et de taquiner.

@hazaH

Oui j'ai beaucoup évolué déjà
J'suis moins stressée face à l'imprevu
Au "small talk"
Tu dis que t as changé d'approche
T'as fait comment ? Ça m'interesse ^^

Geai Moqueur
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 18
Localisation : Au soleil

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Starrysky le Mar 24 Mai 2016 - 17:48

Tout juste arrivée en France, suivre les conseils de mes beaux-parents et de mon mari qui "savaient bien ce que je devais faire professionnellement". Et le reste.

Plus jamais je n'écouterai quelqu'un d'autre que MOI.

Starrysky
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 33
Date d'inscription : 27/08/2014
Age : 49
Localisation : Pays Basque

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par izo le Mar 24 Mai 2016 - 21:52

Un entretien d'embauche.

izo
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 726
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

http://nathalie.diaz.pagesperso-orange.fr/html/coups%20de%20coeu

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Mar 24 Mai 2016 - 21:54

Pété de rire Là aussi je me sens moins seul !

Suce ces p'tits Bleus !
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7842
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Féelingne le Mer 25 Mai 2016 - 2:39

Pour moi, ça été de m'inscrire au scouts et comme si ça n'avait pas suffit, je me suis inscrite dans la jeunesse du village quelques années après.
Dans ces 2 années inoubliables, j'ai bu beaucoup, vraiment beaucoup, j'ai danser sur de la techno répétitives et sans âme et fait semblant de m'amuser. J'ai expérimenté la drague sous différents angles, surtout celui de l'arnaque en fait. Je m'inventait une vie "cool". J'ai subit les moqueries..., je me suis déguisée en licorne. Je crois que c'était le plus marrant en fait, la licorne je veux dire. Le pire, c'est que ça peut être cool une soirée, avec de la vraie musiques et des gens qui n'ont pas peur de s'amuser mais la avec eux, c'était répétitif et sans âme comme la techno...

Féelingne
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 66
Date d'inscription : 12/05/2016
Age : 19
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Gwel56 le Mer 25 Mai 2016 - 22:37

Pour moi le pire que j'ai fait pour m’intégrer, c'est faire preuve de lâcheté.
Je rentrais en 3ème dans un nouveau collège et en arrivant je m'aperçois qu'une fille de la classe est extrêmement pressante pour se lier d'amitié avec moi pour la bonne raison qu'elle était un peu la souffre douleur de la classe et voyait dans un nouveau une bouée de sauvetage, qqun avec qui elle ne serait pas déjà grillée et qui ne la rejette pas d'emblée.
J'ai bien sur très vite compris la situation et je l'ai évitée pour ne pas en quelque sorte être entraîné dans sa déchéance.
C'est parfaitement dégueulasse de faire ce genre de choix en conscience, encore je pourrais me pardonner si je n'avais pas su ce que je faisais, mais je comprenais très bien car j'avais déjà vécu ce genre de choses, mais moi je savais y faire face (à coup de poing), et elle était vraiment au plus mal.
Bref, la lâcheté, c'est moche, plus jamais ça.

Gwel56
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 118
Date d'inscription : 30/04/2016
Age : 35
Localisation : Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par BlueShift le Lun 13 Juin 2016 - 13:25

Starrysky a écrit:Tout juste arrivée en France, suivre les conseils de mes beaux-parents et de mon mari qui "savaient bien ce que je devais faire professionnellement". Et le reste.

Plus jamais je n'écouterai quelqu'un d'autre que MOI.

Idem, Starrysky.
Se ranger pour donner l'impression de rentrer dans le moule, et faire tout ce qu'on te dit de faire pour pas avoir d'ennuis pendant des années...c'est fini.
Et que ça fait du bieeeennnnnn!!! Ouaah !

BlueShift
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 71
Date d'inscription : 31/05/2016
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Belena le Mer 22 Juin 2016 - 19:56

Coucher… voilà… ce que j'ai fait...

Belena
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 305
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 43
Localisation : Brest

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Pieyre le Mer 22 Juin 2016 - 20:01

Bah, si cela mêlait l'utile à l'agréable...

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15396
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Pelot le Mer 22 Juin 2016 - 20:16

pour t'insérer socialement?
dans le couple j'ai fait ça aussi, pour jouer le rôle attendu, ne pas être chiant et que sais-je...pour faire plaisir, ne pas être un boulet, un problème...que de bons souvenirs au goût d'endive !
j'espère que tu n'en as pas souffert...

Pelot
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 226
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Pieyre le Mer 22 Juin 2016 - 20:17

Ce qu'indique Gwel56 me rappelle une anecdote du même type. Je la cite telle que je l'ai écrite à une amie, il y a quelques années.

« Je me souviens d'un épisode pénible, parce que je m'y suis montré faible. J'étais en classe de troisième. Dans la cour de récréation, au niveau du préau (je revois assez précisément la scène), je me tenais avec mes quelques camarades habituels. Pour une raison que j'ignore – une idée surgie brusquement sans doute – deux ou trois d'entre eux avaient décidé de ne plus adresser la parole à un autre, un bon élève avec qui nous nous entendions bien, mais un peu enrobé, et puis d'une famille aisée (comme les deux autres dont je me souviens d'ailleurs, un fils de directeur d'école et un fils d'ingénieur – il n'y a que moi dont le père occupait un emploi de technicien en usine). Ce camarade, qui semblait peu troublé par un jeu destiné à ne pas durer au-delà du temps de notre pause, mais qui devait tout de même chercher quelque marque d'amitié, s'adressa alors à moi. Terriblement gêné par les attentes des uns et des autres et par la mauvaise action que je commettais, je ne dis rien, avec l'attitude de me détourner, comme si je n'avais pas entendu. Encore aujourd'hui, me relisant, les larmes me montent aux yeux. Or, de ce groupe, deux élèves seulement parvinrent à intégrer une terminale C, lui et moi, et dans la même classe. Cette année-là nous ne nous sommes quasiment pas parlés. Je me souviens juste d'une fois, en cours de philosophie, où j'avais osé lui dire un petit mot, avec l'expression implicite d'une ancienne camaraderie (je revois aussi bien la scène, qui doit d'ailleurs se trouver dans mon journal). Je n'ai pas souvenance qu'il m'ait pourtant jamais marqué la moindre antipathie, que ce soit en troisième ou en terminale, et peut-être d'ailleurs ne se souvenait-il pas de l'incident. Mais moi je m'en souvenais à chaque fois que je le voyais, et cela me faisait honte et m'attristait. Eh bien voilà : mes larmes ne sont pas seulement montées; elles ont aussi coulé. »

Bon, aujourd'hui, j'ai relu cela sans que les larmes ne me viennent, parce que je me suis contenté de citer, sans faire l'effort d'écrire. Mais je sais que, si une circonstance similaire devait se produire un jour de me détourner d'une personne parce que ce serait bien vu pour m'intégrer à un groupe, je me souviendrais de cet épisode douloureux, et sans doute que je ne me plierais pas à l'injonction.

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15396
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Mer 22 Juin 2016 - 20:25

Belena a écrit:Coucher… voilà… ce que j'ai fait...

Je le fais tous les soirs, et ch'uis pas plus intégré ! Dent pétée

Suce ces p'tits Bleus !
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7842
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Invité le Mer 22 Juin 2016 - 20:44

D'avoir accepté un poste pour lequel l'employeur avait posé comme exigence que j'accepte le changement de mon prénom sur mes cartes de visite ainsi que pour ma fonction au sein de l'Entreprise. Il avait choisi Fabiola. Quel idiot !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:02


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum