LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Beautymist le Mer 6 Avr 2016 - 19:53

Revz a écrit:@Beautymist
Je suis toujours surpris à quel point tes posts me parlent. Qu'ils s'adressent ou pas à moi d'ailleurs Smile Non, ce n'est pas une maladie, c'est des spécificités à intégrer qui se résoud par un reformatage, parfois douloureux, mais nécessaire.

Je suppose que la souffrance est un thème universel - nous sommes tous humains, après tout. Perso, j'aurais préféré qu'on se souvienne de moi pour mes belles qualités/dons /talents et ma part solaire, or il se trouve que j'ai aussi une part d'ombre qui s'agite beaucoup en ce moment (cumul de situations stressantes qui me tombent dessus et que je gère comme je peux - en adulte autonome et responsable - avec ce qui est, je l'avoue - l'énergie du désespoir).

Tout le monde a le droit au bonheur, personne n'a le droit de détruire celui des autres. Le but de l'existence humaine (n'en déplaise aux jansénistes que j'ai été amenée à fréquenter de trop près) n'est en aucun cas de souffrir ou de faire souffrir. (je paraphrase le dalai-lama).

Revz a écrit:@Pelot
Merci pour tes participations, elles sont riches de sens Smile

En effet. Smile

Beautymist

Messages : 1603
Date d'inscription : 13/03/2016

http://teatatteredpages.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Invité le Mer 6 Avr 2016 - 21:49

Beautymist a écrit:
Revz a écrit:@Beautymist
Je suis toujours surpris à quel point tes posts me parlent. Qu'ils s'adressent ou pas à moi d'ailleurs Smile Non, ce n'est pas une maladie, c'est des spécificités à intégrer qui se résoud par un reformatage, parfois douloureux, mais nécessaire.

Je suppose que la souffrance est un thème universel - nous sommes tous humains, après tout. Perso, j'aurais préféré qu'on se souvienne de moi pour mes belles qualités/dons /talents et ma part solaire, or il se trouve que j'ai aussi une part d'ombre qui s'agite beaucoup en ce moment (cumul de situations stressantes qui me tombent dessus et que je gère comme je peux - en adulte autonome et responsable - avec ce qui est, je l'avoue - l'énergie du désespoir).

Tout le monde a le droit au bonheur, personne n'a le droit de détruire celui des autres. Le but de l'existence humaine (n'en déplaise aux jansénistes que j'ai été amenée à fréquenter de trop près) n'est en aucun cas de souffrir ou de faire souffrir. (je paraphrase le dalai-lama).

Revz a écrit:@Pelot
Merci pour tes participations, elles sont riches de sens Smile

En effet. Smile

En effet Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Pelot le Jeu 7 Avr 2016 - 13:06

Code:
Je suppose que la souffrance est un thème universel - nous sommes tous humains, après tout. Perso, j'aurais préféré qu'on se souvienne de moi pour mes belles qualités/dons /talents et ma part solaire, or il se trouve que j'ai aussi une part d'ombre qui s'agite beaucoup en ce moment 
Certes. 
C'est fou à quel point d'ailleurs un grand nombre de personnes peuvent se méprendre sur la nature de cette part d'ombre et lui accorder un statut qu'elle ne mérite pas...ça fais sombrement écho : non je ne suis pas dépressif mais mon environnement ne me convient pas, non je ne suis pas "pessimiste-cynique" mais tristement réaliste sur la situation qui m'entour et sur mes congénères, etc, etc.
Code:
Tout le monde a le droit au bonheur, personne n'a le droit de détruire celui des autres. Le but de l'existence humaine (n'en déplaise aux jansénistes que j'ai été amenée à fréquenter de trop près) n'est en aucun cas de souffrir ou de faire souffrir. 

Chacun est libre de trouver un but ou non à son existence, mais personne ne devrait l'être de faire souffrir. C'est plutôt comme cela que je vois les choses. Mais je te rejoins donc : la liberté humaine n'est pas un obstacle au bonheur, mais toute la difficulté est de trouver et faire respecter des limites à la liberté lorsqu'elle devient perverse ou destructrice. Et toute société doit donc nécessairement s'entendre sur des valeurs communes dont émanent les limites de la liberté individuelle. C'est vrai de tout groupe, aussi petit qu'il soit, et c'est là tout l’embarras de l'insertion, partagent on ou non les mêmes valeurs morales qui font que l'on refusera de se faire souffrir ? Toujours non résolu.
Pelot
Pelot

Messages : 226
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Pelot le Jeu 7 Avr 2016 - 13:07

houla ! erreur de mise en page, dsl!
Pelot
Pelot

Messages : 226
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Invité le Jeu 7 Avr 2016 - 13:31

toute la difficulté est de trouver et faire respecter des limites à la liberté lorsqu'elle devient perverse ou destructrice. Et toute société doit donc nécessairement s'entendre sur des valeurs communes dont émanent les limites de la liberté individuelle. C'est vrai de tout groupe, aussi petit qu'il soit, et c'est là tout l’embarras de l'insertion, partagent on ou non les mêmes valeurs morales qui font que l'on refusera de se faire souffrir ? Toujours non résolu.
Pour le résoudre, rien ne vaut un échange sur les valeurs en question. Un échange, qui plus est sur des valeurs, ne peut induire de la souffrance. C'est ne pas les expliciter tout en mettant en pratique des actions, qui ne s'inscrivent donc dans aucune théorie explicité; qui peut faire souffrir.
D'autant plus que les valeurs sont dissociées de la réalité de la vie. Je ne parle pas du cas ou l'on ne respecte pas ses propres valeurs, mais le cas ou les valeurs sont minimalistes, comme c'est le cas pour les "libres"; laissant ouvert certaines mises en pratique.

Je dis cela car étant "un homme libre" depuis peu, je ne suis plus soumis aux dogmes et cadres établis. J'ai cependant clairement conscience que cela ne veut pas dire que je les refuse en bloc, mais plutôt que je saurais y revenir si cela est opportun, et que je saurais faire autrement si cela ne l'est pas.

La liberté ouvre le champ des possibles. La liberté pure et sincère, c'est effectivement de considérer que rien n'est impossible, y compris de faire le choix de la privation de liberté par exemple.

Un groupe n'a pas besoin de grand chose en tant que valeur. Quelque soit sa taille. "bienveillance" est une des seules valeurs à laquelle j'accorde une réelle importance, même si cela nécessite sagesse et maturité.

Liberté, c'est a mon sens, ne pas se restreindre dans ce que l'on peut mettre en ouvre pour soit, pour son bonheur, et pour/avec les gens que l'on aime.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Liladitça le Mar 26 Avr 2016 - 15:04

J'aime bien le sujet de ce post ^^
Je crois que le pire que j'ai fait, c'était de passer une soirée type "punk à chien" dans un parc la nuit à boire.

Liladitça

Messages : 5
Date d'inscription : 26/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Liladitça le Mar 26 Avr 2016 - 15:32

.


Dernière édition par Liladitça le Mar 26 Avr 2016 - 18:44, édité 1 fois

Liladitça

Messages : 5
Date d'inscription : 26/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Omnia vanitas le Mar 26 Avr 2016 - 15:46

Les pires choses faites pour m'insérer socialement ?
Disons brûler la vie par les deux bouts façon sex drugs & rock n roll pour avoir l'impression d'exister socialement.

- Dans une de mes vies antérieure, aller à un de ces after works où l'on finit par trop boire avec ses collègues mais surtout supérieurs (mauvaise idée), et on finit de toute façon tellement ivre morte qu'on n'arrive plus à contrer les avances de CollègueMasculinRelou. Pire. Idée. De. Ma. Vie. Depuis j'ai quand même compris qu'on ne buvait pas dans les contextes où la confiance n'est pas là, point. Ca permet de faire l'économie de quelques années d'emmerdes (ou de traumatisme).

- Accepter de sortir boire des coups dans les moments où j'ai la sociabilité d'un ours de biblothèque et me forcer à rester tard (pourtant j'aime beaucoup boire des coups et faire la fête assez fréquemment, mais mon équilibre d'introvertie temps pour moi / temps pour les autres doit être respecté sinon je bugge, je m'ennuie. Est-ce que vous aussi vous vous ennuyez dans les soirées avec des gens qui font tout le temps les mêmes blagues, où vous pouvez prédire 1/2h par 1/2h l'évolution des discussions ? Je n'aime pas ce trait de caractère car j'apprécie le contact humain, mais je me rends compte qu'en groupe où les conversations sont souvent plus "téléguidées" je déconnecte assez vite, à un point où les gens pensent parfois que je m'ennuie alors que je suis juste plongée dans mes pensées).

- Prendre des drogues à l'étranger dans des contextes où franchement ce n'était pas la meilleure idée du monde (De toute façon je n'ai pas le cerveau câblé pour les drogues, c'est bad trip assuré de façon quasi systématique, donc j'ai laissé tomber.)

- Ah oui, fumer comme un pompier aussi, mais j'ai arrêté lorsqu'il a commencé à être question de désagréments pulmonaires flippants.

Il y aurait encore à dire, mais je vais m'arrêter là. Si encore on n'avait pas conscience en les faisant que ce sont des conneries... Mais le pire, c'est d'en avoir conscience et d'y aller tête baissée quand même.
Omnia vanitas
Omnia vanitas

Messages : 131
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Rit-pas, ville riante (ou pas)

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Pelot le Mar 26 Avr 2016 - 22:21

HazaH a écrit:- Accepter de sortir boire des coups dans les moments où j'ai la sociabilité d'un ours de biblothèque et me forcer à rester tard (pourtant j'aime beaucoup boire des coups et faire la fête assez fréquemment, mais mon équilibre d'introvertie temps pour moi / temps pour les autres doit être respecté sinon je bugge, je m'ennuie. Est-ce que vous aussi vous vous ennuyez dans les soirées avec des gens qui font tout le temps les mêmes blagues, où vous pouvez prédire 1/2h par 1/2h l'évolution des discussions ? Je n'aime pas ce trait de caractère car j'apprécie le contact humain, mais je me rends compte qu'en groupe où les conversations sont souvent plus "téléguidées" je déconnecte assez vite, à un point où les gens pensent parfois que je m'ennuie alors que je suis juste plongée dans mes pensées).




Je suis totalement d'accord, je n'ai jamais réussit à vivre comme certains de mes amis, pour qui la sociabilisation compense leur peur d'être isolé au point de continuer à faire la fête alors qu'ils minutent leur temps de repas ou de douche... Ce genre d'effort de ma part, pour ne pas passer pour misanthrope ont souvet finit par me faire passer pour une personne "totalement déprimée" ou "carrément flippante"... une vraie réussite. Je ne sais pas si telle est ton cas, mais en général, j'accèpte soit pour rencontrer quelqu'un dont on me parle depuis longtemps, soit pour voir de amis rarement disponibles (typiquement les maniaques précédents). Et effectivement, dans ce cas, je constate et reconstate à quel point les conversations sont sur les railles des conventions internes au groupes, et donc prévisibles... Comme me disait revez plus haut, l'individu dans le groupe n'est pas l'individu pris individuellement, et cela est très décevant, surtout lorsqu'on essaye de faire connaissance dans une soirée et ou l'on interagit en fait plus avec M.X acteur de son rôle dans le groupe que M.X tout seul.... Et puisqu'en général (exclusivement ?) je recherche du contact huamin, je suis déçut. Mais avoir ce regarde légèrement emprunt de condescendance me permet d'interagir paradoxalement avec plus de bienveillance face à ces [Personnes-Fraction de groupe]. Donc je crois que le regarde que l'on porte sur le groupe modifie grandement notre façon d'agir et la manière de profiter de chacune des individualité au travers du groupe à la marge de ce fonctionnement "téléguidé". 



hazaH a écrit:Mais le pire, c'est d'en avoir conscience et d'y aller tête baissée quand même




Un brun impulsive ? ^^ J'ai vraiment l'impression que dans la pulsion, l'angoisse de la pulsion elle même est vraiment motrice : "je sais que je ne devrais pas, que les conséquences sont toutes mauvaises, et que je le regretterait" mais en même temps, l'accomplissement est la seule issue envisagée possible, comme une force invisible qui pousse au déroulement de la prophétie  autoréalisatrice. Idem avec les drogues, ce n'est ps tant la récompense que le stress anxieux qui précède, et précipite l'acte.


Donc du coup, ce n'est pas vraiment tête baissé que l'on y va.


Après niveau en avoir conscience, je me faisait la remarque (en voyant deux déchets en train de héler ma sœur dans à environ trente centimètres, et ensuite vider ler bière dans le caniveau, puis rigoler en se coupant...) que quelque ai été mon niveau d'alcool dans le sang, et même en cas de trou de mémoire, j'avais toujours garder un niveau très suffisant de lucidité, pour pouvoir agir de façon cohérente face à un danger ou un individu... Bref, le mode "sans échec" ne fait visiblement jamais l'économie de la conscience rationnelle...je me demande si c'est aussi votre cas...j'en viens à trouver ça triste. 

HazaH a écrit:

aller à un de ces after works où l'on finit par trop boire avec ses collègues mais surtout supérieurs (mauvaise idée), 




tu as subit les mesquineries/harcèlement dégueux des collègues pendant deux ans ? perso, j'ai un ami qui c'est pris un blam  pour avoir fait remarqué (en toute bonne intention) à son major qu"il devrait aller changer de pantalon (alcool->désordres intestinaux...) et donc une carrière quelque peu avortée... Bref, je confirme, à fuir comme la peste quelque soit le motif.
Et d'ailleurs, ayant résisté à des avances quelques peu insistantes dans ce contexte pas plus tard qu'il y a deux semaines, je me retrouve maintenant la cible de regards accusateurs et d'un certain froid glacial qui me laisse penser qu'il n'y a pas de bonne alternative...
Pelot
Pelot

Messages : 226
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Omnia vanitas le Mer 27 Avr 2016 - 0:09

Pelot a écrit:Je suis totalement d'accord, je n'ai jamais réussit à vivre comme certains de mes amis, pour qui la sociabilisation compense leur peur d'être isolé au point de continuer à faire la fête alors qu'ils minutent leur temps de repas ou de douche... Ce genre d'effort de ma part, pour ne pas passer pour misanthrope ont souvet finit par me faire passer pour une personne "totalement déprimée" ou "carrément flippante"... une vraie réussite. Je ne sais pas si telle est ton cas, mais en général, j'accèpte soit pour rencontrer quelqu'un dont on me parle depuis longtemps, soit pour voir de amis rarement disponibles (typiquement les maniaques précédents). Et effectivement, dans ce cas, je constate et reconstate à quel point les conversations sont sur les railles des conventions internes au groupes, et donc prévisibles... Comme me disait revez plus haut, l'individu dans le groupe n'est pas l'individu pris individuellement, et cela est très décevant, surtout lorsqu'on essaye de faire connaissance dans une soirée et ou l'on interagit en fait plus avec M.X acteur de son rôle dans le groupe que M.X tout seul.... Et puisqu'en général (exclusivement ?) je recherche du contact huamin, je suis déçut. Mais avoir ce regarde légèrement emprunt de condescendance me permet d'interagir paradoxalement avec plus de bienveillance face à ces [Personnes-Fraction de groupe]. Donc je crois que le regarde que l'on porte sur le groupe modifie grandement notre façon d'agir et la manière de profiter de chacune des individualité au travers du groupe à la marge de ce fonctionnement "téléguidé".

Hm, pour pallier tout ça, j'essaie de varier les formats. Un coup je vois untel tout seul, un coup en configuration "tel groupe de potes X", mais ensuite si "groupe de potes X" se réunit très souvent (et si on part du postulat que je les vois souvent, et qu'eux se réunissent trop souvent pour que je sois tout le temps présente), j'ai tendance à venir plus spontanément lorsqu'il y a un facteur d'imprévu supplémentaire (nouvelle personne supplémentaire intéressante dans la dynamique de groupe par exemple). Parce qu'effectivement on est plus facilement son rôle en groupe qu'en tête à tête où on laisse transparaître plus facilement ses doutes.... Mais bon c'est intéressant aussi, parce qu'on n'est jamais un masque figé. Là où c'est fascinant, c'est de côtoyer pendant longtemps un-e ami-e dans diverses configurations et de voir l'étendue de la marge de manoeuvre de son masque social (ou dans un même registre, la nôtre). J'ai quelques amis extrêmement doués socialement, ils sont fascinants en soirée dans leur capacité à créer une atmosphère. Ce sont de vrais catalyseurs, quand les gens de mon profil (et de ton profil ?) cherchent à provoquer une réaction chimique d'échange mais sans trop savoir comment ... une chose est sûre : c'est un numéro d'équilibre pour moi que d'être sociable TOUT LE TEMPS. Je déteste les exercices de sociabilité forcée qui peuvent advenir avec certaines professions (raouts et cocktails mondains). Je m'y sens complètement en décalage, alors j'essaie toujours d'écourter.


Pelot a écrit:Un brun impulsive ? ^^ J'ai vraiment l'impression que dans la pulsion, l'angoisse de la pulsion elle même est vraiment motrice : "je sais que je ne devrais pas, que les conséquences sont toutes mauvaises, et que je le regretterait" mais en même temps, l'accomplissement est la seule issue envisagée possible, comme une force invisible qui pousse au déroulement de la prophétie  autoréalisatrice. Idem avec les drogues, ce n'est ps tant la récompense que le stress anxieux qui précède, et précipite l'acte....que quelque ai été mon niveau d'alcool dans le sang, et même en cas de trou de mémoire, j'avais toujours garder un niveau très suffisant de lucidité, pour pouvoir agir de façon cohérente face à un danger ou un individu... Bref, le mode "sans échec" ne fait visiblement jamais l'économie de la conscience rationnelle...je me demande si c'est aussi votre cas...j'en viens à trouver ça triste.

Disons que parfois on peut être animé par une motivation assez consciente qui est celle de se mettre plus bas que terre parce qu'on a l'impression de ne plus avoir rien à perdre, ou parce qu'on sait que c'est ce qui faut pour rebondir, comme on sait qu'en se pinçant on se fait un peu mal, mais que c'est comme ça qu'on sait si on rêve ou pas. Dans une attente vaine, de se dire qu'on va provoquer le réel pour qu'il se passe quelque chose - tout en sachant que ce n'est pas la bonne méthode. Je crois que j'étais clairement dans cette démarche là les fois où des choses pas vraiment top ce sont passées. (Jamais eu de problème de lucidité non plus en dépit du niveau d'alcoolémie, je crois que c'est tout simplement le cerveau qui monte la garde Wink ) Et en fait ça recoupe pas mal ce que tu dis de la prophétie autoréalisatrice : se sentir comme une merde, alors faire en sorte qu'on ait de bonnes raisons pour (=action pas si irréfléchie). Simplement, c'est un cercle vicieux qu'il faut arriver à briser. En ayant suffisamment (ni trop ni trop peu) d'estime de soi, par exemple.

Pelot a écrit:
tu as subit les mesquineries/harcèlement dégueux des collègues pendant deux ans ?
Ha dans mon cas c'est un autre cas de figure, l'alcool m'avait fait céder à des avances (alors que bon, j'avais déjà dit non, plusieurs fois à de nombreuses reprises, et aussi le soir même à jeun d'abord et quand j'étais en faible état d'ébriété). En fait le problème du milieu professionnel au bar (et ce que tu écris m'y fait penser), c'est que ça devient une zone de non-droit. Pas vraiment privé, pas vraiment professionnel, c'est la porte ouverte à tous les abus de pouvoir.
Omnia vanitas
Omnia vanitas

Messages : 131
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Rit-pas, ville riante (ou pas)

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Geai Moqueur le Ven 29 Avr 2016 - 1:05

Dites,
J'ai lu avec attention tous ces posts
Et...
Bah
Tout le monde a l'air normal ici !
Enfin
Y a rien d'inquietant je trouve
Peut être que les "experiences differentes de zèbres" sont finalement très subjectives
Ne pensez vous pas ?
Il semblerait que ce que vous ayiez en commun soit surtout une façon de prendre les choses très à coeur
Et puis, ces comportements adaptatifs qui ne vont pas avec ce que vous ressentez reellement
Enfin, je dis "vous" mais je suis pareille
Mais vraiment... je suis rassurée en fait.
Je n'ai rien vu qui soit si surprenant.
Juste... une certaine appréhension du contact social codifié
Smile

Perso je suis anxieuse quant aux comportements "qu'il faut avoir en société" sinon on est jugés
Alors ce que je fais de con en ce moment... bah, je me familiarise avec l'alcool aux soirées
Je me dope au café pour être plus présente au monde et enjouée
Mais globalement....
Je préfère être seule que mal entourée
Alors j'suis pas prête à tout pour être acceptée
Mais plutôt... pour ne pas qu'on me voit anxieuse

Smile



Geai Moqueur
Geai Moqueur

Messages : 21
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 21
Localisation : Au soleil

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Invité le Ven 29 Avr 2016 - 12:52

Perso je suis anxieuse quant aux comportements "qu'il faut avoir en société" sinon on est jugés
Alors ce que je fais de con en ce moment... bah, je me familiarise avec l'alcool aux soirées
Je me dope au café pour être plus présente au monde et enjouée
Mais globalement....
Je préfère être seule que mal entourée
Alors j'suis pas prête à tout pour être acceptée
Mais plutôt... pour ne pas qu'on me voit anxieuse

Geai moqueur : et si nous nous "libérions" du "regard des autres", de leurs "jugements", de leurs "présuppositions", de leurs "évaluations", de leurs "barreaux" ?

Les autres ne prennent-ils pas le pouvoir que nous leurs octroyons ?
Nous sommes l'Être que nous nous sommes, pas la copie, ni la projection de ce que les autres voudraient nous conduire à Être ou devenir ; alors soyons tels que nous sommes et si cela ne convient pas aux autres, est-ce essentiel ?
L'essentiel n'est-il pas d'être en harmonie avec soi-même et fidèle à "sois" vers l'amélioration, l'évolution, non pas en fonction des autres, mais de toi-même ?


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Omnia vanitas le Ven 29 Avr 2016 - 13:04

Geai Moqueur : les comportements qu'on peut avoir face à ça peuvent aussi changer au cours du temps Wink (je n'aurais pas du tout écrit ça à 17 ans... où j'aurais pu écrire le même genre de choses que toi, du type : tout faire pour donner le change et faire en sorte qu'on ne voit pas mon anxiété. Mais bon comme ça a quelques années plus tard fini par me bouffer - et puis en société ça créait un masque qui n'était vraiment pas moi-, j'ai fini par changer d'approches... plusieurs fois.
Omnia vanitas
Omnia vanitas

Messages : 131
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Rit-pas, ville riante (ou pas)

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Geai Moqueur le Ven 29 Avr 2016 - 19:48

@Etherea

Je sais bien tout cela.
Mais l'anxiosité c'est le stress sans motif apparent
Enfin
J'arrive pas trop à contrôler
Et si je laisse deborder je me mets à trembler
A bouger tout le temps
Dooonc.... faut s'adapter
C'est pas comme la timidité
C'est un stress sans cause

...


Une de mes techniques est de faire beaucoup d'humour et de taquiner.

@hazaH

Oui j'ai beaucoup évolué déjà
J'suis moins stressée face à l'imprevu
Au "small talk"
Tu dis que t as changé d'approche
T'as fait comment ? Ça m'interesse ^^
Geai Moqueur
Geai Moqueur

Messages : 21
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 21
Localisation : Au soleil

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Starrysky le Mar 24 Mai 2016 - 18:48

Tout juste arrivée en France, suivre les conseils de mes beaux-parents et de mon mari qui "savaient bien ce que je devais faire professionnellement". Et le reste.

Plus jamais je n'écouterai quelqu'un d'autre que MOI.
Starrysky
Starrysky

Messages : 33
Date d'inscription : 27/08/2014
Age : 52
Localisation : Pays Basque

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par izo le Mar 24 Mai 2016 - 22:52

Un entretien d'embauche.
izo
izo

Messages : 3182
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Invité le Mar 24 Mai 2016 - 22:54

Pété de rire Là aussi je me sens moins seul !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Féelingne le Mer 25 Mai 2016 - 3:39

Pour moi, ça été de m'inscrire au scouts et comme si ça n'avait pas suffit, je me suis inscrite dans la jeunesse du village quelques années après.
Dans ces 2 années inoubliables, j'ai bu beaucoup, vraiment beaucoup, j'ai danser sur de la techno répétitives et sans âme et fait semblant de m'amuser. J'ai expérimenté la drague sous différents angles, surtout celui de l'arnaque en fait. Je m'inventait une vie "cool". J'ai subit les moqueries..., je me suis déguisée en licorne. Je crois que c'était le plus marrant en fait, la licorne je veux dire. Le pire, c'est que ça peut être cool une soirée, avec de la vraie musiques et des gens qui n'ont pas peur de s'amuser mais la avec eux, c'était répétitif et sans âme comme la techno...
Féelingne
Féelingne

Messages : 66
Date d'inscription : 12/05/2016
Age : 22
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Gwel56 le Mer 25 Mai 2016 - 23:37

Pour moi le pire que j'ai fait pour m’intégrer, c'est faire preuve de lâcheté.
Je rentrais en 3ème dans un nouveau collège et en arrivant je m'aperçois qu'une fille de la classe est extrêmement pressante pour se lier d'amitié avec moi pour la bonne raison qu'elle était un peu la souffre douleur de la classe et voyait dans un nouveau une bouée de sauvetage, qqun avec qui elle ne serait pas déjà grillée et qui ne la rejette pas d'emblée.
J'ai bien sur très vite compris la situation et je l'ai évitée pour ne pas en quelque sorte être entraîné dans sa déchéance.
C'est parfaitement dégueulasse de faire ce genre de choix en conscience, encore je pourrais me pardonner si je n'avais pas su ce que je faisais, mais je comprenais très bien car j'avais déjà vécu ce genre de choses, mais moi je savais y faire face (à coup de poing), et elle était vraiment au plus mal.
Bref, la lâcheté, c'est moche, plus jamais ça.
Gwel56
Gwel56

Messages : 132
Date d'inscription : 30/04/2016
Age : 38
Localisation : Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par BlueShift le Lun 13 Juin 2016 - 14:25

Starrysky a écrit:Tout juste arrivée en France, suivre les conseils de mes beaux-parents et de mon mari qui "savaient bien ce que je devais faire professionnellement". Et le reste.

Plus jamais je n'écouterai quelqu'un d'autre que MOI.

Idem, Starrysky.
Se ranger pour donner l'impression de rentrer dans le moule, et faire tout ce qu'on te dit de faire pour pas avoir d'ennuis pendant des années...c'est fini.
Et que ça fait du bieeeennnnnn!!! Ouaah !
BlueShift
BlueShift

Messages : 71
Date d'inscription : 31/05/2016
Age : 37
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Belena le Mer 22 Juin 2016 - 20:56

Coucher… voilà… ce que j'ai fait...
Belena
Belena

Messages : 772
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 46
Localisation : Finistère

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Pieyre le Mer 22 Juin 2016 - 21:01

Bah, si cela mêlait l'utile à l'agréable...

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Pelot le Mer 22 Juin 2016 - 21:16

pour t'insérer socialement?
dans le couple j'ai fait ça aussi, pour jouer le rôle attendu, ne pas être chiant et que sais-je...pour faire plaisir, ne pas être un boulet, un problème...que de bons souvenirs au goût d'endive !
j'espère que tu n'en as pas souffert...
Pelot
Pelot

Messages : 226
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Pieyre le Mer 22 Juin 2016 - 21:17

Ce qu'indique Gwel56 me rappelle une anecdote du même type. Je la cite telle que je l'ai écrite à une amie, il y a quelques années.

« Je me souviens d'un épisode pénible, parce que je m'y suis montré faible. J'étais en classe de troisième. Dans la cour de récréation, au niveau du préau (je revois assez précisément la scène), je me tenais avec mes quelques camarades habituels. Pour une raison que j'ignore – une idée surgie brusquement sans doute – deux ou trois d'entre eux avaient décidé de ne plus adresser la parole à un autre, un bon élève avec qui nous nous entendions bien, mais un peu enrobé, et puis d'une famille aisée (comme les deux autres dont je me souviens d'ailleurs, un fils de directeur d'école et un fils d'ingénieur – il n'y a que moi dont le père occupait un emploi de technicien en usine). Ce camarade, qui semblait peu troublé par un jeu destiné à ne pas durer au-delà du temps de notre pause, mais qui devait tout de même chercher quelque marque d'amitié, s'adressa alors à moi. Terriblement gêné par les attentes des uns et des autres et par la mauvaise action que je commettais, je ne dis rien, avec l'attitude de me détourner, comme si je n'avais pas entendu. Encore aujourd'hui, me relisant, les larmes me montent aux yeux. Or, de ce groupe, deux élèves seulement parvinrent à intégrer une terminale C, lui et moi, et dans la même classe. Cette année-là nous ne nous sommes quasiment pas parlés. Je me souviens juste d'une fois, en cours de philosophie, où j'avais osé lui dire un petit mot, avec l'expression implicite d'une ancienne camaraderie (je revois aussi bien la scène, qui doit d'ailleurs se trouver dans mon journal). Je n'ai pas souvenance qu'il m'ait pourtant jamais marqué la moindre antipathie, que ce soit en troisième ou en terminale, et peut-être d'ailleurs ne se souvenait-il pas de l'incident. Mais moi je m'en souvenais à chaque fois que je le voyais, et cela me faisait honte et m'attristait. Eh bien voilà : mes larmes ne sont pas seulement montées; elles ont aussi coulé. »

Bon, aujourd'hui, j'ai relu cela sans que les larmes ne me viennent, parce que je me suis contenté de citer, sans faire l'effort d'écrire. Mais je sais que, si une circonstance similaire devait se produire un jour de me détourner d'une personne parce que ce serait bien vu pour m'intégrer à un groupe, je me souviendrais de cet épisode douloureux, et sans doute que je ne me plierais pas à l'injonction.

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Invité le Mer 22 Juin 2016 - 21:25

Belena a écrit:Coucher… voilà… ce que j'ai fait...

Je le fais tous les soirs, et ch'uis pas plus intégré ! Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Invité le Mer 22 Juin 2016 - 21:44

D'avoir accepté un poste pour lequel l'employeur avait posé comme exigence que j'accepte le changement de mon prénom sur mes cartes de visite ainsi que pour ma fonction au sein de l'Entreprise. Il avait choisi Fabiola. Quel idiot !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty s'intégrer

Message par Belena le Mer 22 Juin 2016 - 22:31

Suce ces p'tits Bleus ! a écrit:
Belena a écrit:Coucher… voilà… ce que j'ai fait...

Je le fais tous les soirs, et ch'uis pas plus intégré ! Dent pétée
En effet, j'avais déjà 25 ans et je n'avais jamais voulu le faire…  et tout le monde ou presque avait déjà couché… Alors, j'ai choisi un beau mec pour ça… car j'avais très peur de tomber amoureuse ( j'avais eu une mauvaise expérience à 15 ans… et même avant .. à 10 ou 11 ans je pouvais tomber vraiment amoureuse, mais pour de vrai, pour la vie)…
Voilà, et  ce mec, il était déçu à cause de ma froideur … Avant, on était  sorti ensemble quelques fois, et pareil, je l'ai fait pour me dire que je pouvais " draguer" comme les autres filles, être féminine…
Je ne sais pas draguer, c'est grave, même aujourd'hui, je n'ai pas besoin ( je suis en couple)… mais si je devais le faire, je serai toujours incapable … Séduire oui, mais pas draguer… Ce n'est pas la même chose.
Draguer les mecs, c'est une autre chose que j'ai fait pour m'insérer socialement, et à la fin, j'avais un "bon niveau", mais toujours au dessus de la moyenne,  de mes copines très séductrices et sûres d'elles… Elles parlaient avec leurs proies pendant des heures avant  de sortir avec eux et ensuite ils se voyaient au moins quelques mois pour aller au cinéma, en boîte et coucher.ils parleaient le même langage émotionnel je pense, moi, je ne savais pas quoi dire, en effet, je parlais des choses trop existentielles, trop étranges pour eux, les mecs normaux…  Si je parlais trop avec eux ,  ils partaient en courant … Je parlais vite aussi... Alors, un moment donné, je ne parlais pas, je regardais un beau mec, s'il me souriait avec la musique, pas la peine de parler, et on s'embrassait tout de suite… Après, lorsqu'il me parlait, j'avais peur qu'il découvre l'imposture, et je parlais peu, très peu… Ils ne voulaient plus me voir après… ça restait un romance passager, et un soulagement pour moi.
Je pense qu' une geisha, ça m'aurait plus à l'époque… être une geisha, car je commençais à me sentir un peu comme ça lors de mes dragues… Une belle fille, cultivée , qui parle des choses étranges, et qui voulait faire plaisir aux hommes…
… La suite ressemble un peu à ça… jusqu'à ce que  je coupe avec ça à 25 ans quand j'ai passé vraiment à l'acte … c'est une drogue le sexe… ça te coupe avec tes sentiments… t'anestesie comme une drouge… je dévenais un peu adicte à ça...
Belena
Belena

Messages : 772
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 46
Localisation : Finistère

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Invité le Mer 22 Juin 2016 - 22:40

Je parlais d'aller me coucher, quant à coucher tous les soirs, je serais plutôt le genre de drogué en état de manque. Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Kass le Mer 22 Juin 2016 - 22:43

Belena a écrit:Coucher… voilà… ce que j'ai fait...

ça c'est plutôt SE faire insérer.
mais je vois ce que tu veux dire.
Kass
Kass

Messages : 6955
Date d'inscription : 26/03/2014
Localisation : Sweetzerland

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Belena le Mer 22 Juin 2016 - 22:53

Jaja ouiii
Belena
Belena

Messages : 772
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 46
Localisation : Finistère

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Pieyre le Mer 22 Juin 2016 - 22:55

De mon côté, j'avais compris qu'il s'agissait d'une promotion canapé. Excuse-moi de l'avoir pris à la légère...

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Pelot le Jeu 23 Juin 2016 - 20:35

belena, je ne suis pas certain de comprendre à partir de quand ça à été une réelle erreur dans ta vie.
Je comprends bien ce que tu décris, je m'y reconnais assez, sauf que je suis un homme et que me taire face à l'étrangeté des distances entre individus me met horriblement mal à l'aise, genre comme dans un film de David Lynch (qui ressemblent à ce que je peux faire comme cauchemars) n'en déplaise au fan de ce dernier, [je n'arrive vraiment, mais alors vraiment pas à me déconnecter de moi même pour pouvoir voir ses films comme des walt disney (d'ailleurs j'ai du mal à regarder certains walt disney^^)].
Je n'arrive donc jamais à me taire...

Et pourtant je vois parfaitement ce que c'est qu'être anesthésié par le sexe(au sens propre et figuré), coupé de ses sentiments, éloigné de la réalité de l'autre aussi...Mais là je perds le lien avec l'insertion sociale, et la perte de contrôle sur la vie intime, c'est deux étapes différentes non ?
Pelot
Pelot

Messages : 226
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Mécanique des fluides le Mar 28 Juin 2016 - 4:29

"Les pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement"
M'empêcher d'insulter, d'égorger, d'étriper, de vider puis d'étendre sur une corde mes collèges et mes boss mous du casque. J'aurai des regrets un jour...
Le pire, c'est d'aller à leur rythme en faisant croire qu'on est à l'aise. Le pire, c'est d'avoir la liste des solutions qui défile sur son viseur et de garder, quoi qu'il en coûte, le regard niais de la fille qui n'a aucune idée sur rien. Le pire, c'est que je ne peux même pas leur reprocher d'être cons. Ils ne le sont pas tant que ça. Ils sont juste égocentriques, routiniers, froussards et feignants. Ils n'ont pas envie de bosser réellement. Le travail, c'est trop de boulot.
Mécanique des fluides
Mécanique des fluides

Messages : 87
Date d'inscription : 26/06/2016
Age : 32
Localisation : Online

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Pelot le Mar 28 Juin 2016 - 20:09

Bousculer ses habitudes, ses repères pour bousculer un peu son point de vue, sortir du cadre pour résoudre un problème...tant d'inconfort pour ceux qui manquent de plasticité, d’adaptabilité intellectuelle ! Alors que pourtant c'est tellement plus simple, mais trop compliqué, trop difficile pour eux au fond du fond. bon parfois c'est aussi simplement un manque de conscience professionnelle et aussi un gros poil bien dégueux au creux de la main.
Je ne sais pas où tu travail, mais parfois ta stratégie est indispensable pour survivre. Après tout dépends de ce qu'on supporte. J'ai développé inconsciemment une étonnante capacité (insoupçonnée, vraiment, vu mes antécédents de bouc émissaire) à revêtir des codes réconfortants et de connivence avec des abrutit tout en les prenant ouvertement pour ce qu'ils sont...et ça passe ! Je crois que c'est passer pour un idiot non menaçant mais d'une autre manière. Mais c'est que je suis surement moins directe que toi au fond. Enfin, parfois il vaut mieux du conflit ouvert et frontal, c'est plus supportable à la longue que le long travail de sape ; surtout si tu estime tes collègues, peut être y a t il moyen de mieux vivre ta personnalité sans qu'ils le prennent contre eux.
bon courage en tout cas
Pelot
Pelot

Messages : 226
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty s'insérer

Message par Belena le Mar 28 Juin 2016 - 21:25

Pelot a écrit:belena, je ne suis pas certain de comprendre à partir de quand ça à été une réelle erreur dans ta vie.
Je comprends bien ce que tu décris, je m'y reconnais assez, sauf que je suis un homme et que me taire face à l'étrangeté des distances entre individus me met horriblement mal à l'aise, genre comme dans un film de David Lynch (qui ressemblent à ce que je peux faire comme cauchemars) n'en déplaise au fan de ce dernier, [je n'arrive vraiment, mais alors vraiment pas à me déconnecter de moi même pour pouvoir voir ses films comme des walt disney (d'ailleurs j'ai du mal à regarder certains walt disney^^)].
Je n'arrive donc jamais à me taire...

Et pourtant je vois parfaitement ce que c'est qu'être anesthésié par le sexe(au sens propre et figuré), coupé de ses sentiments, éloigné de la réalité de l'autre aussi...Mais là je perds le lien avec l'insertion sociale, et la perte de contrôle sur la vie intime, c'est deux étapes différentes non ?
Ehh… je ne parlais pas d'erreur mais ce que j'ai fait pour faire comme tout le monde,être dans la société, car lorsque tu as 25 ans et tu n'as jamais couché, les gens te regardent mal, et tu n'as pas d'amis, tu n'es pas invité nul part, tu es mise à l'écart… Une personne dans ma famille avait dit à une cousine que j'étais lesbienne, alors ça m'a fait trop mal… sûrtout avant, jeune et susceptible et complexée par rapport aux autres… Bizarre la vie, petite à l'avance sur tous,je trouvais les autres si bebés en maternelle, et dû à mes prises de tête et mes remises en questions, je me trouvais bête sans avoir couché à 25 ans… Et puis tout le monde parlait de ça, dans les soirées… C'est horrible… Les autres filles si superficielles… elles voulaient juste accumuler les mecs… sans amour, rien…

Pour me couper de mes sentiments, et m'anesthésier, oui, c'est simple, j'ai trouvé une copine nimphomane, qui m'avait un peu iniciée dans les plaisirs d'une nuit. De 21 à 25 j'avais pas mal d'amants, mais sans arriver à coucher avec eux, j'avais peur des maladies et de me faire une mauvais réputation. En effet, la plupart des mecs avaient une copine et ils couchaient déjà donc ils cherchaient plutôt autre chose, des trucs plus sensuels, et secrets… Parfait pour moi!!. De plus pas d'idéalisation possible, car les relations étaient de très courte durée, on ne parlait pas beaucoup, pas trop de questions...et puis je ne souffrais pas, mes émotions restaient cachées et je pouvais avoir une vie dite normale.
Pour quoi tu te reconnais ?

Belena
Belena

Messages : 772
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 46
Localisation : Finistère

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Mécanique des fluides le Mar 28 Juin 2016 - 23:58

Pelot a écrit:J'ai développé inconsciemment une étonnante capacité (insoupçonnée, vraiment, vu mes antécédents de bouc émissaire) à revêtir des codes réconfortants et de connivence avec des abrutit tout en les prenant ouvertement pour ce qu'ils sont...et ça passe !
Il existe un mode d'emploi là-dessus ? Faut que j'étudie. study
Non en vrai, même si ça m'exaspère, je préfère en rire et attendre qu'une brèche s'ouvre pour m'y infiltrer. C'est long, ça peut être très long et il me manque la patience d'attendre...
Je suis plus directe.  Radioactif

En vrai, je bosse avec des équipes composées de gens ordinaires (équipe imposée) et des équipes composées uniquement d'HPI et d'Aspi (équipe choisie). L'ambiance, l'énergie, le rendement sont si différents ; les rapports et le travail (bien que plus bordélique en coulisse) sont plus fluides, simples. Je n'ai jamais pris autant de plaisir qu'avec la deuxième équipe.
Mécanique des fluides
Mécanique des fluides

Messages : 87
Date d'inscription : 26/06/2016
Age : 32
Localisation : Online

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Pelot le Mer 29 Juin 2016 - 0:24

méca des fluides a écrit:Il existe un mode d'emploi là-dessus ? Faut que j'étudie.

Pas vraiment à ce que je sache, mais tout s’apprend, alors pourquoi pas, tente de expériences ! J'ai tellement servi de paratonnerre, j'ai développé une sorte d'intuition qui me fait réagir physiquement (expression, ton de la voie, vocabulaire) selon ce que j'imagine avoir été un apprentissage "essai/erreurs", et il se trouve que le doute est très souvent en ma faveur, heureusement car il y a une multitude de situation où le mépris, l'inefficacité ou l'incohérence me met hors de moi, et je ne peux pas m'empêcher de ramener ma fraise. Mais franchement, c'est arrivé assez récemment (après un an de quasi harcèlement par ma chef), et ce côté fausse personnalité, qui s'impose à moi pour ne pas me griller, me dégoute en même temps de moi même, donc je travail à surtout bien choisir ce que je dis et comment je le dis, pour ne pas me perdre. Un ami m'a parlé du burn-out, et parait-il, mon genre de personnalité y est sujette dans le cas où il y a une confusion entre ces différents comportement et l'identité...bref, pas brillant brillant, donc. Je referme la parenthèse.

tu attends une brèche de quelle type ? genre grosse connerie professionnelle que tu récupèrera, ou que tu aggraveras (je n'espère pas quand même!)? juste une incohérence facilement utilisable ? ou autre chose de plus personnel ?
Je ne connais pas beaucoup de travaux où l'on est libre de choisir ses partenaires excepter en libéral, je suis dans la fonction publique, lorsque j'ai un/une collègue assez vif je travail avec aussi au maximum, et en général ça roule plutôt bien, ma définition de l'organisation est : tant que tu t'y retrouves et que tu ne ralentis pas les nécessaires mises en communs ça roule. Après pour le reste on peut toujours s'adapter. Du coup tu es dans quelle branche, comment ça fonctionne ?
Pelot
Pelot

Messages : 226
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par merlindavalon le Jeu 30 Juin 2016 - 18:04

Je crois que la pire chose que j'ai faite est d'avoir donné trente quatre années de ma vie à l'Education Nationale; j'ai le sentiment d'avoir été un collabo du Mammouth et du décervelage .... Mais je n'ai pas pu continuer et j'ai essayé de leur dire leurs vérités ... A ne pas faire si l'on ne veut pas être mis sur la touche. Mais j'ai osé et j'en suis fier .... Il m'a fallu 34 ans !!!
merlindavalon
merlindavalon

Messages : 40
Date d'inscription : 04/11/2015
Age : 61
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Mécanique des fluides le Ven 1 Juil 2016 - 2:25

Pelot a écrit:et ce côté fausse personnalité, qui s'impose à moi pour ne pas me griller, me dégoute en même temps de moi même
Je préfère apprendre le silence et regarder les murs. Me déguiser, je ne sais pas faire.

Pelot a écrit:tu attends une brèche de quelle type ? genre grosse connerie professionnelle que tu récupèrera, ou que tu aggraveras (je n'espère pas quand même!)? juste une incohérence facilement utilisable ? ou autre chose de plus personnel ?
Je ne connais pas beaucoup de travaux où l'on est libre de choisir ses partenaires excepter en libéral, je suis dans la fonction publique, lorsque j'ai un/une collègue assez vif je travail avec aussi au maximum, et en général ça roule plutôt bien, ma définition de l'organisation est : tant que tu t'y retrouves et que tu ne ralentis pas les nécessaires mises en communs ça roule. Après pour le reste on peut toujours s'adapter. Du coup tu es dans quelle branche, comment ça fonctionne ?
Non, du tout. Trouver le bon moment pour pointer du doigt les failles d'un projet/d'une idée sans créer de rejet chez mon interlocuteur. Ils peuvent avoir la tête dure ces interlocuteurs quand ils tiennent à leurs idées comme à leur vie... Alors, parfois, le manque d'ouverture, de flexibilité, ça m'énerve. facepalm
Mécanique des fluides
Mécanique des fluides

Messages : 87
Date d'inscription : 26/06/2016
Age : 32
Localisation : Online

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Invité le Ven 1 Juil 2016 - 13:40

Je crois que la pire chose que j'ai faite est d'avoir donné trente quatre années de ma vie à l'Education Nationale; j'ai le sentiment d'avoir été un collabo du Mammouth et du décervelage .... Mais je n'ai pas pu continuer et j'ai essayé de leur dire leurs vérités ... A ne pas faire si l'on ne veut pas être mis sur la touche. Mais j'ai osé et j'en suis fier .... Il m'a fallu 34 ans !!!

Et si vous pensiez à tout ce que vous avez donné, de vous-même, à tous les "élèves" auxquels vous avez enseigné, non dans la forme imposée mais dans ce que vous y avez intégré de vous-même et que vous avez avez transmis ? Et cela n'est-il pas l'essentiel dans votre contribution, bien au delà de la matière à "enseigner" ?

Peut-être bien, que ce que vous avez donné représente beaucoup mieux que ce que vous pensez ; vous avez intégré des paysages de votre "planète Mars" pour vous citer, dans une planète très Terre à Taire ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Belena le Ven 1 Juil 2016 - 13:43

Bien dit!!!
Belena
Belena

Messages : 772
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 46
Localisation : Finistère

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par izo le Ven 1 Juil 2016 - 14:17

Mais oui il y a des enseignants qui vont au delà de la matière et qui infusent des choses essentielles que beaucoup, muets et pourtant ravis, recueillent comme du nectar pour une implantation durable au creux d'eux mêmes. Ces enseignants là m'ont permis de ne pas sombrer.
izo
izo

Messages : 3182
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Pelot le Sam 2 Juil 2016 - 14:28

Oui, c'est certain, mais il y a bien aussi le fait que certains misent sur des pratiques parfois démagogiques (ou/et lâches) notamment vis à vis des parents d'élèves, quel message faire passer aux élèves en terme éducatif ?

Les profs ne peuvent pas non plus compenser un système qui dysfonctionne profondément. Évidemment ils font tout leur possible pour aider les élèves, mais il est compréhensible qu'il leur soit insupportable de voir toute la casse générée par la structure, les dynamiques administratives, les incohérences pédagogiques inhérentes aux programmes et aux décalages entre primaire, secondaire, supérieur et monde de l'emploi (ou ce qu'ils identifie comme tel).

Je suis certain qu'une bonne partie (au moins) des corps d'inspection/direction/rectorat font de leur mieux pour améliorer la situation dont ils ont (je l'espère) conscience ; et même sans compter sur le terrible fait qu'il y ai des carriéristes cyniques, zélés et délétère (et vraisemblablement de plus en plus dans la société et dans les administrations) ; il n'en demeure pas moins qu'ils sont obligés d'appliquer des choix politique (et idéologiques) avec lesquels on peut être en désaccord profond.

L'idéologie didactique et pédagogique quasi-hégémonique actuellement est non seulement profondément encrée à la faculté qui influence les choix politiques et pédagogiques, mais également dans les structures et classements internationaux à forte couleur économique qui pèsent de tout leur poids sur les orientations politiques et universitaires des pays (étude PISA, OCDE...).
De plus, les choix budgétaires et de simples administrations locales sont très lourds de conséquences sur les choix politiques et la pratique des enseignements et la réussite des élèves.

On pourrait dresser une très longue liste des choses simples et qui génèrent des difficultés et inégalités entre populations ou territoires.

Alors, oui, l'éducation est la priorité budgétaire dans notre pays, et le système fonctionne toujours mieux que dans d'autres pays plus corrompus, ou "oligocrates". Mais d'une part ce n'est pas la priorité politique, et les choix sont contestables.

Un constat simple : La plupart d'entre vous, si vous avez vécu en France, et suivit des études dans la publique, que vous les ayez vécu comme un échec ou une réussite, n'oubliez pas que vous avez bénéficié de classes à 25 environ (20 au primaire), aujourd"hui la majorité des classes de lycée sont à 35 (ou plus), la majorité des classes de collège à une trentaine, tout comme les classes de primaire et de maternelle (35 n'est pas une exception)...Alors que les situations sociales, culturelles et familiales se sont extrêmement dégradées depuis...

Inclure d'avantage d'élèves est assurément un grand progrès, mais pensez aussi à l’hétérogénéité à gérer sans faire décrocher les plus faibles (à 35...). le tout avec de plus en plus de domaines d'enseignement et d'objectifs, et de moins en moins de groupes de sciences ou de langues (bien que l'on puisse identifier là aussi des choix).

Vous avez également bénéficié de professeurs bien dans leur tête, car on leur faisait confiance, on ne les culpabilisait pas sans cesse, et assez bien payés, avec des postes assez proches de leur famille. Un enseignant de primaire actuellement touche 1300 euros nets en début de carrière (rapellons niveaux M2 et concours parmi les plus sélectifs), plafonne assez vite, n'a pas de poste fixe avant 10 ans, se retrouve souvent à faire 4 quarts temps sur 4 niveaux différents et qui changent chaque année, dans des établissements différents aux quatre coins du département (sans défraiement, ou presque, et un déménagement par an)... un prof sur 3 démissionne dans les 2 ans d'après mes souvenirs...et la très grande majorité des prof des écoles pleurent au travail...même s'ils ne l’avouent pas, ça ce voit quand on y est.
Vous imaginez que ce n'est pas pour rien...
Les profs du secondaires se retrouvent dans le Nord, la région parisienne (et pas le 16ième hein)(un sur deux démissionne parfois plus suivant les affectations toujours d'après mes souvenirs), super pour faire sa vie à 24 ans (même si on adore, ce n'est pas simple).

Ma foi, j'ai l'impression que tant que tout vas bien dans les établissements élitistes ou hyper bourgeois de lyon, bordeau, paris, stasbourg, c'est que ça ne va pas si mal pour les autres enfants...

Enfin, je reste optimiste, mais je comprends que certains cherchent à se défendre, à faire aussi entendre ce qu'ils pensent lorsqu'ils pensent que l'on se tire un peu une balle dans le pied.

Rien de plus légitime.
...
même si nombre d'entre les profs sont heureux et que les réussites éducatives sont légions et ne sont pas toujours visibles ou gratifiantes.

Pelot
Pelot

Messages : 226
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Pieyre le Sam 2 Juil 2016 - 15:58

J'ajoute juste un détail, concernant l'effectif des classes.

Quand j'étais en primaire (entre 1969-70 et 1973-74), nous étions successivement 21, 28, 33, 33 et 36; au collège, je n'ai pas de photo de classe, mais ce devait être une trentaine; et au lycée (entre 1978-79 et 1980-81) nous étions 35.

Et quand j'ai enseigné au lycée, dans les années 1990, je devais avoir des classes peut-être pas aussi chargées que de mon temps, mais certainement à plus de 25 élèves.

Le nombre ne posait pas de problème selon moi quand j'étais élève, parce que régnait une bonne discipline. Quand j'ai enseigné (dans des établissements parisiens assez faciles), les élèves étaient un peu plus indisciplinés sans doute, mais ce n'était pas si différent.

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Pelot le Sam 2 Juil 2016 - 23:55

Ok, argument valide, (diminution globale depuis 1980, rien de plus ancien), je m'excuse donc pour l'imprécision de mon propos un peu emporté : je viens de rechercher sur le Monde et l'INSEE mais je n'ai trouvé que des moyennes.

   25,8 élèves par classe en moyenne dans le préélémentaire
   22,8 élèves par classe en moyenne dans l’élémentaire
   24,7 élèves par classe en moyenne dans le premier cycle du secondaire
   19,2 élèves par classe en moyenne dans le second cycle professionnel
   29,7 élèves par classe en moyenne dans le second cycle général et technologique (insee)

Néanmoins, pour avoir vécu cette augmentation (inexistante en moyenne) des effectifs, et le vivre encore actuellement, je peux garantir que les limites légales du nombre d'élèves maximum par classe ont été repoussées, et ne sont pas toujours respectées (même parfois officiellement par le recteur à l'échelle d'une académie, c'est dire).
Je suppose que cela est dû aux iniquités territoriales, et peut êtres à des dispositifs spéciaux (classes allégées extrêmement positives par ailleurs) qui pourraient faire chuter les moyennes. Mais je peux vous assurer que les petites sections de maternelle à 35 existent, et que les classes de lycéens à 37 aussi (jusqu’à 40 dans l'ac. de Lille a eut lieu) (tout comme les classes de collégiens à plus de 30... sans groupes de sciences expérimentales) et pas dans des établissement particulièrement calmes.
Et franchement, par rapport à ce que je vois actuellement, je ne comprends pas comment de telles statistiques sont obtenues, mais j'ai une confiance totale dans l'INSEE qui fait très bien son travail.

En attendant, nous avons un des plus fort taux d'encadrement des enfants, d’Europe, mais aussi des classes parmi les plus chargées (cf :
http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=98&ref_id=CMPTEF07120  )

Mais ça ne change pas énormément le contenu de mon propos qui part d'un constat et d'un ressenti partagé par beaucoup d'enseignants.
Pelot
Pelot

Messages : 226
Date d'inscription : 25/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Invité le Jeu 7 Juil 2016 - 8:02

(j'avais rien dis d'intéressant) mais bientôt je posterai un truc ici


Dernière édition par the truth le Lun 13 Mar 2017 - 22:39, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par nicolas.a le Mar 12 Juil 2016 - 21:45

Je suis sorti en boite avec des "potes" ,je me suis ennuyé ,souvent ennuyé pendant qu'ils se bourraient la gueule et après on rentrait ,je faisais souvent le clown avec un humour de merde et après je rentrais chez moi avec le même vide intérieur avec lequel j'étais parti à ces soirées.(jusqu'au jour où j'ai préféré être totalement seul parce que le vide ne disparaissait pas ,mais au moins j'étais libre)

nicolas.a

Messages : 90
Date d'inscription : 12/11/2013
Age : 36
Localisation : montpellier

Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Invité le Lun 13 Mar 2017 - 22:49

j'ai été en boite une fois je me suis pris une bière j'ai été là où y à des gens mais j'ai reçu des confettis dans ma bière alors je suis rentré chez moi à pied c'était loin.

j'ai toujours rien dit de très intéressant mais je remonte le fil parce qu'il est cool et je me rappelle quand je suis arrivé ça m'avait fait du bien de lire tout ça donc pour les petits nouveaux voilà I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Invité le Lun 13 Mar 2017 - 23:43

venir sur zc

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Invité le Mar 14 Mar 2017 - 7:07

Zebulon252 a écrit:venir sur zc


mais allééé Bear hug

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.  - Page 7 Empty Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Invité le Mar 14 Mar 2017 - 11:20

- (essayer de) Jouer au foot.

- Danser lors d'une fête étudiante.

- Faire le sot, le pas malin, le pas surdoué du tout.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum