LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Page 6 sur 14 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Invité le Jeu 16 Fév 2012 - 19:19

quarante deux a écrit:Je sais que pour moi danser c'est quelque chose de tout simplement pas possible : manque de lâcher prise.

Eolinne : moi aussi j'ai fumé pour faire comme tout le monde (c'était encore classe de fumer quand j'étais jeune). J'ai eu un mal de chien à décrocher.

Merci, merci, merci beaucoup, Bisous : tu viens de m'expliquer pourquoi j'ai envie de danser mais je ne PEUX pas, alors que j'aime la musique et que je la ressens physiquement. J'aurais dû y penser plus tôt... je me coucherai moins bête ce soir !
NB : je fume encore, mais c'est plus par intoxication et provoc (du tabac ...)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Bird le Jeu 16 Fév 2012 - 20:07

Ça nous ramène à ce fameux déficit d'estime de soi, le "secret" (pour Eolinne) c'est de travailler sur cet aspect-là. Le "trop bon(ne) trop con(ne)" que tu évoques, je l'ai souvent alimenté. Des personnes en abusaient parce que je leur envoyais tous les signaux qui le leur permettaient ! En prendre conscience a été pour moi un choc plutôt salutaire. redresser la barre un vrai boulot. Bon courage.

Bird
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1165
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Lysange le Jeu 16 Fév 2012 - 21:56

J'ai écouté du Lorie quand j'étais au collège pour ressembler à mes copines et être apprécié. Ce qui a moyen marché. Peut être d'ailleurs que c'est à ce moment que j'ai réalisé que m'insérer socialement c'était utopique.

Ça peut paraitre con, mais pour la gamine de onze ans que j'étais c'était très important.

Avec le recul, je l'aurais pas fait et je leur aurait toutes dit qu'elles étaient connes et que j'avais rien à faire de leurs chorégraphies à la con. Mais non, j'ai fait comme elles et je suis tombée en dépression parce que ça ne servait à rien, j'étais pas plus intégrée.

Sinon pour rejoindre la conversation, je dirais que arrêter d'essayer de ressembler aux autres, c'ets un déclic à avoir, oser une fois. Les autres viendront après.

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi assumer ma différence, faire enfin ce qui me plaisait MOI et pas les autres, a marqué le début d'une prise relative de confiance en moi, et d'intégrations sociale, dans la mesure de ce qui est possible.

Ça a fait comme si les gens ne s'intéressaient totalement pas à moi tant que je me cachais derrière une apparence que je voulais "comme tout le monde" et qui ne me correspondait pas. Quand j'ai assumé, que j'ai modifié l'image que je projetais aux autres pour qu'elle colle plus à ce que j'étais, des gens sont venus vers moi...

Lysange
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 770
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : entre la chaise et le clavier

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Bird le Ven 17 Fév 2012 - 5:18

Ranger le "sauveur" dans sa boîte et ne l'ouvrir que lorsque c'est vraiment choisi. Ecouter la petite voix intérieure qui sait, elle, ce que nous avons à cultiver. Du chardon au milieu des orties ? Pas grave...

Bird
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1165
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par nacrine le Ven 17 Fév 2012 - 6:51

un exemple parmi tant d'autres

Essayer de porter un pantalon trop grand :

- du coup j'ai mis des bretelles ça m'empêchait d'entendre battre mon coeur ça me tirait dans les épaules les cervicales une horreur.....
- du coup j'ai dû porter une ceinture ça m'a cassé le ventre, problème les toxines s'emmagasinaient s'est remonté jusqu'au cerveau...^^

c'est violent quand même l'intégration.....

La petite voix m'a dit lâche lâche ta peur de ne pas convenir et va où ton coeur bat

J'ai tout bazardé je suis retournée dans le désert immense avec ma djellaba et là.....

De battre mon coeur a recommencé Like a Star @ heaven


nacrine
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 301
Date d'inscription : 16/01/2012
Localisation : univers

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Invité le Ven 17 Fév 2012 - 13:22

Enkelilya a écrit:

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi assumer ma différence, faire enfin ce qui me plaisait MOI et pas les autres, a marqué le début d'une prise relative de confiance en moi, et d'intégrations sociale, dans la mesure de ce qui est possible.

Ça a fait comme si les gens ne s'intéressaient totalement pas à moi tant que je me cachais derrière une apparence que je voulais "comme tout le monde" et qui ne me correspondait pas. Quand j'ai assumé, que j'ai modifié l'image que je projetais aux autres pour qu'elle colle plus à ce que j'étais, des gens sont venus vers moi...


Idem, à présent je sais que je ne suis pas toujours acceptée parce que j'ai des comportements, goûts, etc différents. Avant je ne comprenais pas pourquoi vu que comme toi je faisais des efforts pour me fondre dans la masse. Au mieux j'étais transparente et oubliée, au pire je me prenais quand même un "tu es bizarre" entre les dents. A la limite maintenant ne pas être comme tout le monde est ma marque de fabrique Very Happy (encore que moi je me trouve très normale dans un monde bizarre ..). Et effectivement je préfère les gens qui viennent maintenant vers moi que ceux que je voyais avant, pour lesquels je faisais beaucoup d'effort, sans vraiment m'épanouir dans la relation que j'avais avec eux. Par contre je reste perplexe sur le fait d'expliquer où est et qu'elle est la différence que nous avons, parce que décidément, j'en fais encore l’expérience, ça ne passe pas :s.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par ouimais le Ven 17 Fév 2012 - 14:43

Je sens que ce sujet me touche. En outre j'aime bien la citation que Cramique fait d'Enkelilya. Elle me parle également. Je suis à un point ou je commence à entrevoir cette piste. Oui (pour moi en tous cas), s'adapter à tout prix n'est pas une solution. Et effectivement j'ai constaté qu'être soi même pouvait amener de bonnes surprises.

Peut-être que que mieux se comprendre et se connaitre est une clé pour y parvenir. En se connaissant mieux on comprend mieux les autres. De ce fait cela permet de mieux relativiser quand quelqu'un nous prouve par sa réaction à nos propos qu'elle fonctionne différemment de nous. On se sent "différent" dans le regard de l'autre (on l'est tous plus ou moins) mais on sait se l'expliquer ce qui est à mon sens appréciable.

En se connaissant mieux cela permet également de moins être en quête de notre image à travers l'autre et donc de mieux s'assumer.

Maintenant, m'étant trop adapté MON problème est finalement de savoir qui je suis vraiment. Vaste question (ou pas) tient !

J'aime bien également ce que dit Bird même si je ne suis pas sûr de ne pas travestir sa pensée :

Ecouter la petite voix intérieure qui sait, elle, ce que nous avons à cultiver
Je sais bien que c'est à moi de trouver la réponse mais même si c'est stupide je ne peux m'en empêcher. Le problème est alors :
"Comment faire pour entendre cette petite voix intérieure ?". En m'auto-posant la question j'ai envie de me répondre : "en te posant les bonnes questions !".

ouimais
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 181
Date d'inscription : 01/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Invité le Ven 17 Fév 2012 - 15:48

t'as tout compris ouimais! Wink je pense sincerement que tu vas dans la bonne direction

Spoiler:
un autre truc que je fais,c'est quand dans ma vie,je me butte X fois sur le meme probleme par rapport aux autres..et bien je me retourne le probleme en quelque sorte...donc,dans ce processus là,je ne subis plus,je suis actrice de ma propre vie,j'ai le choix et je me responsabilise
Ex:je souffre d'un manque de reconnaissance exterieure?..c'est peut etre parce qu'en fait,je ne me l'apporte pas à moi meme cette reconnaissance,alors au lieu de me battre contre le monde entier,je m'attelle à me reconnaitre vraiment.
Autre ex:j'ai l'impression d'etre jugée perpetuellement? ce ne sont en fait pas les autres qui me jugent,c'est moi qui me juge,donc je travaille à arreter de me juger...ensuite,naturellement je serais reellement affranchie du regard de l'autre,il aura beau me juger,en realité,je ne le verrai meme plus,ça ne me fera pas souffrir en tout cas beaucoup moins...et moi meme je jugerai moins les autres.....
dans mon cas,ça a marché aussi pour la bienveillance,la tendresse,m'accepter,m'aimer moi meme,me respecter !! ekaétéra ékaétéra

et en fait,c'est là où la demarche change,et où soit je ne me tourne plus,naturellement,vers les memes personnes(je crois que la vie nous amene toujours ce qu'on a besoin d'apprendre d'elle,donc quand on a compris certaines choses,le cercle vicieux se casse,la liberté revient et la vie arrete de nous servir le meme plat encore et encore) soit,comme je n'attends plus cette chose de l'autre,et bien je sais apprecier ce que l'autre m'amene,avec ce qu'il est,sans attendre de lui des choses illusoires..et qui ne correspondent qu'à mes propres attentes inassouvies(en plus ô miracle,c'est à ce moment là que les gens m'apportent enfin ce que je n'attends plus d'eux...bizarre hein? Wink )

cramique:se connaitre c'est aussi accepter qu'on a pas envie de faire certaines choses seule et ne pas les faire(j'ai appris que pour ma part,mon meilleur moteur est l'envie!!et non me prouver quoique ce soit..et quand j'ai vraiment envie,et bien,meme seule,ça reste que du bonheur),où alors mettre en place ce qu'il faut pour trouver les gens qui ont la meme envie...mais ne pas attendre en plus d'elles qu'elles nous comprennent dans les autres domaines,nous aiment,nous reconnaissent etc chaque chose à sa juste place et ensuite on vit d'autres beaux partages

ce que je crois,c'est que tout passe par la connaissance de soi,on apprend toute la vie à se connaitre,je trouve que c'est une formidable aventure interieure..je conseille de savoir aussi faire confiance au temps,à la vie,à soi meme..tout changement psychique prend du tout,c'est normal...c'est le plus beau cadeau que je me suis faitet je m'en felicite frequemment What a Face

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Nanana le Ven 17 Fév 2012 - 18:20

rhooooo ayaaaahh pourquoi cacher ça derrière un spoiler? cheers

Nanana
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1979
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 47
Localisation : bxl, ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par ouimais le Sam 18 Fév 2012 - 2:43

@NAT lol! rohh mais c'est fou ce truc, c'est exactement la question que je me suis posé, pourquoi cacher cette intéressante réponse derrière un spoiler. Du coup j'étais entrain de me demander si j'allais répondre avec ou sans spoiler.
Cette intervention me paraissait totalement dans le sujet.

@ayaaaahh :
Je te répond prochainement j'ai besoin de laisser ma pensée digérer ton idée mais de prime à bord j'ai envie de dire "ta méthode me plait" mais pas sur qu'elle soit généralisable pour tous les cas. Je ne sais pas encore pourquoi je le pense mais j'ai l'impression que cette méthode est un bon moyen de t'ammener à agir. J'ai encore des trucs à dire sur l'avantage d'une telle vision des choses.
Si je te cite je te citerai dans un spoiler !
Et je réalise que ton pseudo ai un poil pénible à écrire je peux te raccourcir ?

ouimais
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 181
Date d'inscription : 01/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Invité le Sam 18 Fév 2012 - 7:53

parce que ch'is timide.

Spoiler:
non,en fait,j'aimais beaucoup le ton humoristique quoique sincere du debut de ce topic,son coté "exutoire à sec",et j'étais déçue qu'il devie de ça,meme si la deviance est fort interressante,alors je ne voualis pas aggraver.
Peut etre pas transposable à tout,ce processus(quoique j'aurais tendance à dire que si,à touS,mais quand la personne est prete psychiquement)mais pour moi il est primordial et incontournable. Bien sur à une epoque encore pas tres eloignée,je n'aurais pas compris.....jusqu'au moment où j'ai integré enfin,sans sans me culpabiliser que la plupart des problemes exterieurs qui me font souffrir,je les porte en fait en moi,avec les clefs qui vont avec,il ne tient qu'à moi de les débusquer et de les utiliser..c'est liberateur
dans me presentation,vers le milieu je crois,il y a le fil d'un conte,ça me ferait plaisir que tu le lises,si ça te dit..et puis on en recause si tu veux sans probleme Smile voir peut etre aussi la désintégration positive de dabrowsky
mon pseudo est pénible?????????????wooooohhhh!!!!! What a Face bah bien sur que tu peux m'appeler aya Very Happy
je dois filer,bon week end les gens

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Nanana le Sam 18 Fév 2012 - 10:17

Spoiler:
@ayaaaahh : je me demande toujours si c'est transmissible. Je ne peux m'empêcher de me dire que oui, parce que les mécanismes que tu décris très bien me semblent les mêmes pour tous ceux qui sont passés par là, ce qui est assez fascinant je trouve... Mais suis jamais parvenue à transmettre ce déclic.
@Ouimais : si tu parviens à te retourner l'esprit grâce au témoignage d'ayaaaahh ou à la lecture de son conte, tiens-nous au courant! (Enfin, moi en tout cas. Ca m'encouragerait à continuer à essayer de transmettre)

Nanana
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1979
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 47
Localisation : bxl, ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Invité le Sam 18 Fév 2012 - 11:59

.


Dernière édition par Loic le Jeu 6 Déc 2012 - 22:25, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Mitsu le Sam 18 Fév 2012 - 12:01

Pour m'insérer socialement, j'ai fait tellement de choses que je ne peux pas les désigner une à une. J'ai vécu mon enfance mon adolescence dans l'angoisse de ce pas de travers, de montrer mes émotions et qu'elles soient rejetées. J'ai trainé dans des groupes en écoutant sagement sans jamais parler, parce que j'osais pas rester toute seule de peur de montrer à quel point j'étais pommée, mal à l'aise dans les groupes, à quel point je me sentais inférieure aux autres. Et quand je parlais c'était pas spontané, je m'ennuyais moi même de ce que je disais.
Je me suis laissée rabaisser, insulter sans réagir.

Parce que j'étais la fille gentille, fragile et en même drôle parce que étrange dans la lune, qui se fait corriger par les professeurs en permanence qui oublie tout. Les gens comprennent pas quelqu'un qui suit pas et qui parle pas se défend pas c'est comme une sorte de débile profonde, la parfaite victime. Et en plus qui est pas « cool » suit pas les tendances, la mode, parle pas avec ce sentiment de supériorité et de mépris débile adolescent.

J'ai attendu, patienté, me suis laissée ronger par l'ennui de l'intérieur sur les bancs de l'école, jusqu'à ne plus m'en rendre compte. Croire que c'était moi qui était fade et inintéressante.
J'ai voulu plus que tout avoir des notes correctes, être passe partout au point que tout a perdu son sens, qu'apprendre est devenu une obligation un calvaire. Je ne voyais plus le chemin, ce qui est beau dans l'apprentissage, les progrès, ces connaissances qui s'accumulent et se lient les unes entre elles, qui nous font voir le monde d'une manière originale,e t individuelle. Le partage avec l'autre et la création, le plaisir en fait. Je ne voyais qu'une échéance, un but, un passage en année supérieure, un diplôme, un travail, un salaire pour s'assurer un train de vie quotidien, partir en vacances, et copier sur la vie de mes parents (seul exemple que j'avais) qui commençait à parti en cacahuète elle aussi.
Tout cela n'avait aucun sens pour moi, aucune motivation, je vivais dans l'espoir d'avenir différent, mais ce dont j'avais besoin c'était d'être en activité sur l'instant, de réveiller mon cerveau, de le stimuler, e de prendre conscience que j'étais là.

J'ai pas dit aux gens que je les aimais, que j'avais peur, qu'ils me faisaient du mal, ou que je les détestais.
Bref, j'ai intériorisé tant d'émotions pour ne pas choquer que j'ai fini par ne plus savoir comment évacuer, comment exister.
La vie n'avait plus de goût au point que les jeux en ligne m'apparaissaient une fuite plus valable, j'ai consacré mes années de lycée à m'abrutir sur ces jeux. Je me demande pourquoi j'ai tant été accro à ça. Surement parce que c'était des mondes iréels auxquels j'ai voulu croire, pour colorer ma réalité. Comme une drogue. Le problème c'est que loin de résoudre mes problèmes de confiance et d'identité, de relationnel, ça m'a coupé du réel.

Trouver mon identité, j'ai fini par toucher le désespoir du doigt, et j'ai compris que j'avais tout tourné dans le but de rentrer dans le moule, de ne pas choquer les braves gens.Plutôt que je chercher qui j'étais, j'ai cherché qui les autres étaient pour leur ressembler, comprendre ou je devais aller, je me disais que si eux arrivaient à être heureux, alors c'était en copiant sur eux que ça m'arriverait aussi.
Puis on se rend compte que non ça fonctionne pas comme ça, pas pour tout le monde. Même si les gens semblent se ressembler en apparence. Chacun ne peut compter que sur lui pour savoir ce dont il a besoin. Apprendre à m'écouter, à me recentrer sur moi, à dédramatiser le contexte, donner moins de crédit à mon entourage. Regagner de la confiance en soi. Il m'aura fallut près de 20 ans pour changer de cap.
Je définirai ça comme une erreur de jeunesse, de dépendance affective, d'enfant et d'ado qui est pas à sa place et ça j'y pouvais rien. Je peux pas me reprocher d'avoir voulu me faire aimer des autres. Maintenant, j'apprécie toujours autant de me sentir aimée, mais je commence à le faire avec plus de parcimonie, en mettant une priorité sur moi même, de sorte à ce que ça ne soit plus destructeur.

Bref sur ce mot de fin, bon courage à tous et suivez votre propre chemin, et trouvez vos amis, accordez la force de cette sensibilité à ceux qui la respectent et la méritent. Ne cherchez pas à plaire à tous, c'est impossible et vous vous ferez plus de mal qu'autre chose. Ne baissez pas les bras, animée par vos passion, la vie ne doit pas être si fade.


Dernière édition par Mitsu le Dim 19 Fév 2012 - 21:37, édité 1 fois

Mitsu
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 49
Date d'inscription : 10/10/2010
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Granny le Sam 18 Fév 2012 - 12:12

ayaaaahh a écrit:
Spoiler:
un autre truc que je fais,c'est quand dans ma vie,je me butte X fois sur le meme probleme par rapport aux autres..et bien je me retourne le probleme en quelque sorte...donc,dans ce processus là,je ne subis plus,je suis actrice de ma propre vie,j'ai le choix et je me responsabilise
Excellent !
Puis-je citer un exemple parmi d'autres?

- (Un inconnu avec qui j'échange quelques mots amicaux dans un train, s'enhardissant) Ça ne vous ennuie pas si je vous dis que vous parlez avec un accent étranger?
- (Moi avec un bon sourire) Pas du tout. Vous savez, j'aurais pu essayer de le corriger en venant vivre ici mais j'ai décidé de le garder comme un trait, mineur certes, de ma personnalité. Au fait, de mon point de vue, n'auriez-vous pas vous aussi une pointe d'accent? Le vôtre évidemment ... Very Happy

Granny
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 583
Date d'inscription : 06/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Invité le Sam 18 Fév 2012 - 12:38

Ephémère post ! Dsl je supprime les éléments biographique. Wink


Dernière édition par - le Mer 22 Fév 2012 - 2:25, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par ouimais le Sam 18 Fév 2012 - 22:43

J'ai assisté à un match de foot du PSG. J'en suis pas super fier mais je dois dire que j'ai merdé :
Spoiler:
Je n'ai tenu qu'une mi-temps. A la pause j'ai dit que ça me faisait chier et je me suis barré

ouimais
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 181
Date d'inscription : 01/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Invité le Sam 18 Fév 2012 - 22:51

ah ben, c'est qu'on se lache un peu...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par enzèbrée le Dim 19 Fév 2012 - 0:49

il doit y avoir plein de choses mais bizarrement je m'en souviens peu.

quand j'étais au collège, j'ai inventé un jeu-concours avec un questionnaire sur le vécu adolescent parce que j'avais envie de mieux comprendre les "copines" et évidemment j'ai lu toutes leurs réponses. J'étais pas fière.

j'ai fait chuter mes notes au lycée et suis devenue menteuse professionnelle = ça a super bien fonctionné ! mais je me détestais.

J'ai acheté (et porté) un costume, au lycée, pour faire comme les autres. (lycée de bourges). Faut dire que j'avais vraiment pas le sens de la mode et comme je ne supporte pas beaucoup de vêtements, j'avais surtout envie de me sentir bien et suis même allée en cours au lycée avec un pull mickey informe. J'en rigole de honte. Encore aujourd'hui dans un magasin de fringues, je me sens perdue.

J'ai commencé à fumer (mais j'ai arrêté dès que j'ai senti que je commençais à devenir accro, au bout d'un an environ)

Je me suis aussi inscrite sur un site de sorties entre "amis". J'ai eu le courage de faire une sortie. Mortelle. Je n'ai jamais recommencé.

alien Wink

enzèbrée
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 384
Date d'inscription : 31/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par NauT île le Dim 19 Fév 2012 - 1:26

ah moi j'ai voulu commencée à fumer j'ai jamais réussi..
petite j'allais à la pêche pour pouvoir rester qu'avec des garçons..
j'ai jamais voulu voir titanic car du moment que c'est connu ... ( je devrais pouvoir le regarder j'en entend plus trop parler !)
boite de nuit = alcool sinon je fini a pleurer dans les chiottes donc vu que mon foie fatigue j’arrête les boites ou en plus je me fais royalement cH***
je suis allée en teuf plusieurs fois sachant que j'aime pas forcement toute ces musiques :/ et j'en passe !! dingue en faite jusqu’où ont peut aller pour s' insérer socialement

NauT île
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 192
Date d'inscription : 02/02/2012
Age : 28
Localisation : rhone alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par ouimais le Dim 19 Fév 2012 - 1:56

@NAT :
Spoiler:
@NAT : si je comprends bien ta question sur l'aide je pense que c'est transmissible. Mais le seul truc c'est que je crois que ce n'est pas faisable n'importe quand ou n'importe comment. Et puis bien sur on ne comprends pas toujours. Donc moi si je "pense" voir quelquechose que je pourrai peut-être transmettre j'y vais mais tout doucement. Je raconte une histoire si la personne ne veux/peux pas entendre il faut accepter. Soit ce que je dit ne sert à rien (et d'abord je suis pas psy donc j'aurai trop peur de mal faire) pour le moment, soit je me plante complètement, soit ce n'était tout simplement pas le moment (je trouve que Loïc l'a très bien dit). Et puis dès fois au détour d'une phrase de l'autre tu sens ce moment.
Peut-être que quand la personne se sentira prête, elle entendra ce que j'avais à lui dire. Je me plais à penser (peut-être pour me consoler) qu'un jour ce que j'ai dit sera utile à cette personne. Que j'aurai été un parmi d'autre qui aura contribué à son mieux être.

J'avais discuté avec une psy que je consultais de ce problème. Comme il s'agissait de quelqu'un qui me répétait souvent les même choses je m'inquiétais de savoir si elle ne risquait pas de m'influencer et donc de me faire plus de mal que de bien. Elle m'a répondu que la personne ne retenait que ce dont elle avait besoin.

Si je prends MON cas ce que j'ai lu plus haut dans ce fil de discussion à fait tilt parce que c'est quelque chose que je commençais à expérimenter. Lire l'expérience qui était rapportée m'a permis de mettre des mots sur ce que je sentais déjà au fond de moi. Et personnellement (je ne sais pas pour les autres mettre des mots c'est important).

@ayaaaahh
Spoiler:

En fait la on parle de deux choses. Il y a ce que disait cramique et l'analyse que je m'en suis fait.

Avant je ne comprenais pas pourquoi vu que comme toi je faisais des efforts pour me fondre dans la masse. Au mieux j'étais transparente et oubliée, au pire je me prenais quand même un "tu es bizarre" entre les dents. A la limite maintenant ne pas être comme tout le monde est ma marque de fabrique (encore que moi je me trouve très normale dans un monde bizarre ..). Et effectivement je préfère les gens qui viennent maintenant vers moi que ceux que je voyais avant, pour lesquels je faisais beaucoup d'effort, sans vraiment m'épanouir dans la relation que j'avais avec eux. Par contre je reste perplexe sur le fait d'expliquer où est et qu'elle est la différence que nous avons, parce que décidément, j'en fais encore l’expérience, ça ne passe pas :s

Pour cette idée, je suis maintenant certain que cela va m'aider. En fait plus j'y pense plus je l'aime cette idée.
Je ne sais pas pour toi mais il y a des idées qui te semblent tellement bien refléter ce que tu ressens ou une réalité que tu sais que cela va t'aider. Perso j'ai besoin de telles idées, je crois même qu'elle me plaisent, résumer en quelque ligne une réalité compliquée je trouve cela magique.

Par rapport à ce que je disais je rajouterai que cette démarche me plait vraiment parce que ça permet de "faire le ménage" de tes relations en attirant les gens qui te conviennent mieux. J'aime l'idée de se focaliser sur le positif. En agissant de la sorte j'ai l'impression que tu n'as plus à te focaliser sur les difficulté que tu as avec certaines personnes. Tu es "tourné" vers ceux avec qui tu te sens mieux.

un autre truc que je fais,c'est quand dans ma vie,je me butte X fois sur le meme probleme par rapport aux autres..et bien je me retourne le probleme en quelque sorte...donc,dans ce processus là,je ne subis plus,je suis actrice de ma propre vie,j'ai le choix et je me responsabilise

Pour ta méthode j'ai l'impression que ce que tu décris est la base de toute démarche visant à aller mieux. Et je comprends bien que cette idée t'ai fait beaucoup de bien. Quoi de plus angoissant et déprimant que de te dire que tu ne peux rien faire de toi même pour aller mieux, qu'il faudrait en somme changer les autres (je crois que c'est la première chose que j'ai appris).
Je pense comprendre ton soulagement quand tu as réalisé que tu pouvais agir pour ton bien être. Que le problème n'était pas extérieure quoi.

Après dans tes exemples j'ai plus de mal, je trouve que tu va trop loin ou pas forcément dans la direction dans laquelle j'irai. (mais ce sont des exemples donc plus perso en plus je ne suis pas très sur d'avoir compris)

je souffre d'un manque de reconnaissance exterieure?..c'est peut etre parce qu'en fait,je ne me l'apporte pas à moi meme cette reconnaissance,alors au lieu de me battre contre le monde entier,je m'attelle à me reconnaitre vraiment.

Si on prend l'exemple de la reconnaissance, je ne suis par exemple pas sur que je peux réduire la "dose" de reconnaissance dont j'ai besoin, que je peux me l'apporter à moi même comme tu dis (bon peut-être un peu mais j'ai l'impression que pour chacun il y a un minimum vital en dessous duquel il n'est pas bon d'aller).
Je peux ne plus chercher la reconnaissance auprès de ceux qui ne peuvent pas m'en donner, je peux comprendre pourquoi ils ne m'en donnent pas mais je pense quand même que j'aurai du mal à n'en recevoir de personne. Je pense que je pourrai par exemple ne plus me focaliser sur les personnes qui me sont néfaste et "entendre" celles qui m'estiment (c'est peut-être ce que tu veux dire par la suite) et d'ailleurs je crois que c'est ce que je suis entrain de faire.
Je pourrai également (et ca c'est une idée nouvelle pour moi) agir pour "conquérir" ce qu'il me manque. Changement de travail, associations, année sabbatique ...

En fait quand tu dis par la suite que tu ne tournes plus naturellement vers les même personne moi j'ai l'impression que ce n'est pas parce que tu n'attends plus "rien" mais plus que tu attends ce dont tu as besoin des bonnes personnes. Tu focalises ton "attention" sur des gens qui te sont plus bénéfiques, qui t'apportent ce qu'il te faut et de ce fait tu n'as plus rien à faire de ceux qui te sont néfaste.

ouimais
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 181
Date d'inscription : 01/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Invité le Dim 19 Fév 2012 - 13:25

J'ai ouvert un autre fil de discussion pour qu'on ne dévie plus

http://www.zebrascrossing.net/t5257-les-pires-choses-faites-pour-s-inserer-socialement-la-discussion#199282

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par rv le Lun 20 Fév 2012 - 15:29

je censure mon écriture
je réduis mon vocabulaire à 300 mots
je fais très attention à mon apparence
parce que je sais qu' on ne se s'en tiendra qu'à cela
ou que ça conditionnera le reste

je me suis orienté sur le "comment prendre soin d'autrui"
pour avoir une place auprès d'eux
plutôt que de m'épanouir


rv
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 284
Date d'inscription : 30/01/2012
Age : 40
Localisation : Orange

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par camomille3 le Lun 20 Fév 2012 - 17:33

Un gros, GROS paquet de soirées parsemées de "HA HA HA !!" par intermittence, histoire qu'on ne se rende pas trop compte que je me faisais chier comme un rat mort.

camomille3
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 440
Date d'inscription : 04/06/2011
Age : 40
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Bliss le Mar 21 Fév 2012 - 2:13

ayaaaahh a écrit:
Spoiler:
un autre truc que je fais,c'est quand dans ma vie,je me butte X fois sur le meme probleme par rapport aux autres..et bien je me retourne le probleme en quelque sorte...donc,dans ce processus là,je ne subis plus,je suis actrice de ma propre vie,j'ai le choix et je me responsabilise
Ex:je souffre d'un manque de reconnaissance exterieure?..c'est peut etre parce qu'en fait,je ne me l'apporte pas à moi meme cette reconnaissance,alors au lieu de me battre contre le monde entier,je m'attelle à me reconnaitre vraiment.
Autre ex:j'ai l'impression d'etre jugée perpetuellement? ce ne sont en fait pas les autres qui me jugent,c'est moi qui me juge,donc je travaille à arreter de me juger...ensuite,naturellement je serais reellement affranchie du regard de l'autre,il aura beau me juger,en realité,je ne le verrai meme plus,ça ne me fera pas souffrir en tout cas beaucoup moins...et moi meme je jugerai moins les autres.....
dans mon cas,ça a marché aussi pour la bienveillance,la tendresse,m'accepter,m'aimer moi meme,me respecter !! ekaétéra ékaétéra

et en fait,c'est là où la demarche change,et où soit je ne me tourne plus,naturellement,vers les memes personnes(je crois que la vie nous amene toujours ce qu'on a besoin d'apprendre d'elle,donc quand on a compris certaines choses,le cercle vicieux se casse,la liberté revient et la vie arrete de nous servir le meme plat encore et encore) soit,comme je n'attends plus cette chose de l'autre,et bien je sais apprecier ce que l'autre m'amene,avec ce qu'il est,sans attendre de lui des choses illusoires..et qui ne correspondent qu'à mes propres attentes inassouvies(en plus ô miracle,c'est à ce moment là que les gens m'apportent enfin ce que je n'attends plus d'eux...bizarre hein? Wink )

cramique:se connaitre c'est aussi accepter qu'on a pas envie de faire certaines choses seule et ne pas les faire(j'ai appris que pour ma part,mon meilleur moteur est l'envie!!et non me prouver quoique ce soit..et quand j'ai vraiment envie,et bien,meme seule,ça reste que du bonheur),où alors mettre en place ce qu'il faut pour trouver les gens qui ont la meme envie...mais ne pas attendre en plus d'elles qu'elles nous comprennent dans les autres domaines,nous aiment,nous reconnaissent etc chaque chose à sa juste place et ensuite on vit d'autres beaux partages

ce que je crois,c'est que tout passe par la connaissance de soi,on apprend toute la vie à se connaitre,je trouve que c'est une formidable aventure interieure..je conseille de savoir aussi faire confiance au temps,à la vie,à soi meme..tout changement psychique prend du tout,c'est normal...c'est le plus beau cadeau que je me suis faitet je m'en felicite frequemment What a Face
ayaaaahh, j'adore ton spoiler ! Ce que tu y dis est tellement juste ! Very Happy


camomille3 a écrit:Un gros, GROS paquet de soirées parsemées de "HA HA HA !!" par intermittence, histoire qu'on ne se rende pas trop compte que je me faisais chier comme un rat mort.
HA HA HA !! Toi aussi ! What a Face
Combien de fois j'ai pu faire ça (tout en m'en voulant de le faire) ! Mais depuis que je sais que je suis Z, je me respecte beaucoup plus à ce niveau-là et je m'impose beaucoup moins des trucs qui m'ennuient et où je dois réduire le nombre de mes neurones pour ne pas trop "détonner"...


'd up a écrit: A la maternelle je collectionnais des autocollants de joueurs de foot pour m'intégrer parmi les garçons.
Tiens, toi aussi tu faisais ce genre de trucs ? Moi je jouais aux billes ou aux p'tites voitures dans la terre qu'il y avait autour des arbres avec les "grands" du CM2 Cool (bon, c'est aussi parce que j'ai été élevée avec deux frères)


'd up a écrit:Mais le beau garçon brun avec un chapeau mexicain
Hihihi, mais t'allais où à l'école ? A Las Escuelas de Mendoza ? Laughing


'd up a écrit: Pour me désintégrer:
J'ai refusé de commencer à fumer parce que je ne voulais pas faire comme tout le monde. Je m'en porte bien. Et puis je ne supporte pas les addictions. Par exemple l'addiction à internet. Très peu pour moi.
Tiens, moi aussi j'ai fait pareil : en 3ème, ils se sont tous mis à fumer avec les 2ndes (la cour était commune aux deux sections et on avait le droit de fumer dans la cour qu'à partir de la 2nde), et moi j'allais les voir, parler avec eux... mais sans fumer (j'étais la rebelle des rebelles quoi pirat)


'd up a écrit:
Spoiler:
Tout est vrai sauf la partie sur les bisounours. Ça va pas non ! Et pourquoi pas des poneys à coiffer tant qu'on y est ?!
Hey ho ! Moi j'adorais ça les Like a Star @ heaven p'tits poneys Like a Star @ heaven , c'était même ma passion quand j'étais gamine ! Ange
Tiens, bein je vais y venir d'ailleurs :


_ Alors moi, pour m'intégrer, quand j'étais petite j'ai commandé une poupée à Noël, alors que j'en avais même pas envie (j'étais même pas un garçon manqué mais je n'aimais que les animaux... donc les p'tits poneys What a Face), mais je voulais faire comme les copines... J'ai pas beaucoup joué avec... Mais n'empêche que je culpabilisais toujours en voyant toutes les poupées qu'avait ma copine dans sa chambre, je me sentais pas normale Suspect

_ Sinon, j'ai fait pareil en demandant une barbie : elle a terminé avec de la pâte à modeler dans les cheveux et en train de forniquer avec les Musclors de mon petit frère pig

_ Toujours dans la même veine, je faisais parfois semblant d'avoir un "doudou", une peluche préférée avec laquelle je dormais Bear hug, toujours pour faire comme les copines... alors qu'en réalité je n'avais plus de doudou depuis ce jour où, à l'âge de 2 ans et demi, ma mère m'a annoncé, craintive, qu'on avait oublié mon "fichon" (c'est le nom que je donnais au vieux chiffon que je trimballais partout avec moi), et qu'à son plus grand étonnement, je n'ai pas réagi, je m'en fichais pirat... et je n'ai plus jamais eu de doudou depuis ce jour...

_ A la maternelle, dans la cour, je me suis joint à d'autres enfants qui se moquaient d'une petite fille en pleurs et je me suis mise à chanter avec eux "Ouh le bébé cadum-euh, ouh le bébé cadum-euh !" (mais au fond de moi je n'étais pas fière ! J'avais l'impression de me faire corrompre. La preuve, je m'en souviens encore silent)

_ Dans le même style, en primaire avec une copine, je suis allée embêter une fille qu'on trouvait bizarre : elle avait une coupe au bol et des collants verts ou oranges troués au genou, et elle était tout le temps toute seule dans la cour, assise dans un coin à lire des bouquins, sans parler à personne .................................. Shocked OH MON DIEU, c'était peut-être une zèbre !! silent Moi, zèbre, je suis allée emmerder une autre zèbre, justement parce qu'elle était "différente", Aïe...
En plus, la copine dont j'étais la complice, m'a raconté plus tard qu'on lui avait même soulevé la jupe parce qu'elle avait pas de culotte (et ça, bien sûr, je m'en souviens pas, amnésie totale sur cet épisode Ange)

_ Tiens, en parlant de soulever les jupes, ce que je faisais aussi pour m'intégrer socialement (ou en tous cas pour ne pas avoir l'air trop bizarre), c'est que lorsque les garçons nous soulevaient la jupe pour voir notre culotte, je prenais un air faussement outragé pour faire comme mes copines... alors qu'au fond ça m'émoustillait, hihihi ! drunken

_ Et pour finir, autre souvenir de l'école primaire : au CM2, mes copines avaient pour habitude de choisir pour chacune d'entre elles une petite fille du CP qui devenait alors sa "chouchoutte" attitrée. Alors elles se mettaient à jouer à la maman avec leur chouchoutte, en leur disant combien elle était jolie, etc. Je trouvais ça complètement naze mais j'ai fini par faire pareil : j'en ai choisi une (on s'est revues bien des années après et on en a discuté, ça faisait bizarre), mais au lieu de jouer à la maman avec elle, j'étais plutôt en mode "pote", genre "bon alors, on joue à quoi maintenant ?" bounce


Bliss
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: LEs pires choses que vous avez faites pour vous insérer socialement.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:09


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 14 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 10 ... 14  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum