Sentiment de décalage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sentiment de décalage

Message par moza le Ven 10 Fév 2012 - 13:07

J'ai cherché ces mots là, sentiment de décalage, mais je n'ai pas trouvé de sujet similaire (merci de m'y pointer si j'en ai loupé un).
Je crois que j'ai reconnu dans pas mal de témoignages zébrés ici qu'on s'est sentis en décalage à certains moments de notre vie, voire encore aujourd'hui.

Dans mon vécu, le décalage semblait présent depuis le début, puisqu'il parait qu'en maternelle déjà je ne me mêlait pas aux autres enfants. Au primaire, je me souviens de ne pas me mêler aux groupes de "filles-comères". Au collège, j'ai eu une grosse crise d'isolement, qui a accentué le décalage, assurément. Au lycée, j'étais bien avec tout le monde, mais jamais bien en groupe. J'arrivais toujours à trouver un moyen de voir chacun en tête à tête, de leur faire voir un peu de mon moi, de voir un peu qui ils étaient individuellement... Par contre en groupe, je n'arrivais pas à communiquer. Je me sentais toujours à part, en dehors, limite en observation de la vie de groupe. J'ai eu la chance d'avoir assez d'amis en "tête à tête" pour me sentir incluse dans la classe, mais je me sentais en général toujours là "par tolérance". Au final c'est un peu devenu partie de moi, ce sentiment d'être toujours en décalage, en dehors des groupes, en observation plus qu'en partie prenante.

Je n'ai jamais cherché à l'expliquer. À une époque j'étais juste limite associale. J'ai toujours rejeté les choses "à la mode" par exemple. Peut être que c'est lié à la zébritude, de ne pas suivre les mêmes cheminements d'idées, ou bien pas de la même manière, et donc de ne pas arriver à participer aux vies de groupe pleinement.

Qu'en pensez vous? Des explications? un rapport ou pas avec la zébritude? Qu'en est il pour vous?
J'ai cru à un moment que dans un groupe comme ici ca serait différent, mais je n'ai pas l'occasion de vous rencontrer en personne, donc cette hypothèse ne sera pas considérée. Pour l'instant je ne considère pas encore vraiment avoir trouvé mon troupeau, peut être ai-je identifié ma couleur, pour le reste le temps le dira peut être.

moza
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 85
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Scandinavie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment de décalage

Message par Invité le Ven 10 Fév 2012 - 13:39

C'est clairement l'histoire de ma vie aussi...

Les explications je commence à comprendre que les "zebres" ne prennent pas en compte les mêmes données dans leur environement et que "en plus" même si ils prennent les mêmes données ils ne les traitent pas pareil...

Donc lorsque l'on est seul avec une personne on peut faire des efforts pour la suivre et elle aussi.

Mais que en groupe comme la majorité prennent en compte les mêmes infos et les traitent pareilles , ils auto entretiennent leurs raisonnements en partant de plein de postulat inconscient qu'ils ont pas besoin de s'expliquer car ils les partagent.

En revanche si toi tu questionne les postulats dans un groupe et bien ça ne passe pas car ils se rassurent entre eux (puisque 90% des gens ne se sont pas posé la question , c'est pour eux qu'il n'y en a pas )

Alors que en face a face ta question ça fait 50% du groupe donc ça a plus de poids ... Et donc la valeur de tes propos pour chaque membre du groupe est en fait inversement proportionnel au nombre de personne qui le constitue mais donc proportionnel à ton décalage
si ce n'est pas clair n’hésite pas a me demander .


PS : en me relisant j'ai l'impression de dire ça avec plein d'assurance mais en fait pas du tout c'est juste des hypothèses et je serais vraiment ravi d'en discuter , d'ailleurs je me rend bien compte de mon désinvestissement émotionnel total , traduire les relations aux autres par des math ....


Dernière édition par Seiphys le Ven 10 Fév 2012 - 13:53, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment de décalage

Message par moza le Ven 10 Fév 2012 - 13:53

Je vois bien ton idée mathématique (si on est tout seul a avoir une opinion différente, plus il y aura "d'autres" avec la même opinion en face, moins on a d'influence).

Je ne sais pas si c'est comme ca que ca se passe. Peut être. Peut être qu'il y a une question d'empathie aussi, voire de rapport à l'autre. Des fois j'ai un peu peur que ce soit de l'égoisme. Que la raison pour laquelle je me sente à part ce soit juste de l'égoisme en refusant de me mettre à la place des autres et en étant de manière trop tétue dans mon propre point de vue... Dans ce cas ca ne serait peut être plus de la zébritude, mais juste un égo un peu trop envahissant...?

moza
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 85
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Scandinavie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment de décalage

Message par Invité le Ven 10 Fév 2012 - 14:00

Cela peut se tenir aussi ...

Mais en tout cas quelque soit l'explication rationnel que l'on met dessus l'émotion est la même "le décalage".

En fait plus je cogite plus je me dis que finalement le seul but de la pensée est de trouver des explications rationnel à nos ressentie.

Et que pour être bien dans ses pompes il faut que nos pensé soit capable d'expliquer le plus justement possible nos émotions .

en fait ça inclue un rapport de temporalité ou l'émotion précède la pensée qui en fait à un simple rôle explicatif.

quand il y a un décalage entre ce qu'explique la pensée et l'émotion , soit c'est un moteur pour le réduire , soit c'est un grand vide intérieur..


PS1: toujours pareil en me relisant j'ai l'impression que je ferme le débat ....ce ne sont que des idées en l'air qui jaillissent un peu n'importe comment

PS2: Je formule peut être un peu plus clairement en disant que : les émotions c'est le traitement de toutes les infos par le cerveau en même temps mais informulable par la pensée sous forme linguistique.... puis pour quand même nous permettre d'y voir un peu plus clair on élabore des raisonnements avec des mots pour expliquer mais ils restent toujours imparfait...

En fait c'est juste la distinction entre instinctif et rationnel je crois...



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment de décalage

Message par Eolinne le Ven 10 Fév 2012 - 14:42

Le décalage a toujours été présent dans ma vie, depuis l'école primaire (je n'ai pas de souvenir avant ca), jusqu'à aujourd'hui. A l'école, il était d'autant plus fréquent qu'on y est forcé de cotoyer les camarades, avec qui on aura plus ou moins, souvent moins, d'affinités. Gamine, puis ado, je n'ai jamais été vraiment intéressée par la télé, les jeux vidéos, les fringues, les commerages à propos des garcons. J'aimais l'école, pour ce qu'il y a à apprendre, et rien que pour ca, j'étais l'extraterrestre aux yeux de tous. A présent sortie de l'école, et sans emploi, je ne cotoie plus grand monde contre ma volonté, mais pourtant, que ce soit parmi les rencontres volontaires ou non, j'y retrouve ce décalage presque permanent.
Mais j'ai toujours pensé que ce n'est pas moi qui suit en décalage avec les autres, mais les autres qui sont en décalage avec ce qui compte vraiment. La nature, l'apprentissage, le respect des autres, l'écoute, l'honneteté, la compassion, j'en passe, et des bien meilleures. Tous ces gens, enfants, ado, adultes, qui sont incapables de voir l'importance des ces choses passent selon moi à coté de l'importance de la vie, pour ne s'accrocher qu'au superficiel et au matériel.

Eolinne
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 32
Date d'inscription : 17/01/2012
Age : 28
Localisation : Lyon / France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment de décalage

Message par moza le Ven 10 Fév 2012 - 14:49

J'avais aussi une autre question : est ce que ce sentiment de décalage, si il est présent chez vous, vous a poussé à trouver dans les groupes "alternatifs" où justement le décalage est revendiqué, des endroits ressentis comme "accueillants"? J'ai ressenti positivement par exemple l'accueil parmis les geeks, les polyamoureux, les lgbt, les ... whatever, parce qu'ils voyaient d'un bon oeil quelqu'un qui ne se sent pas "mainstream". Et vous?

moza
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 85
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Scandinavie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment de décalage

Message par Eolinne le Ven 10 Fév 2012 - 14:54

J'ai effectivement tenté l'approche d'autres groupes, en commençant par les garçons (bah oui, je suis une fille '-'), puis les gothics, puis les geeks. Mais finalement, je n'y ai rien trouvé qui change du "normal", en dehors de leurs spécificités. Ces spécificités m'ont plu, et m'ont apporté beaucoup, mais je n'ai pas su y trouver une place, toujours en décalage par rapport à tout le reste.

Eolinne
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 32
Date d'inscription : 17/01/2012
Age : 28
Localisation : Lyon / France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment de décalage

Message par Angeal le Ven 10 Fév 2012 - 20:06

Pourquoi vouloir tant appartenir à un groupe à une norme ?

Personnellement ma différence me plait et je refuse d'appartenir à un quelconque courant !

C'est vrai qu'au départ le décalage se vit mal mais au fur et à mesure c'est comme beaucoup de choses on y prend gout, on finit par voir qu'il y a des bons côtés à cette marginalisation Smile

Angeal
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 22
Localisation : En train de siroter un verre avec Satan.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment de décalage

Message par moza le Ven 10 Fév 2012 - 20:11

L'idée ce n'est pas de vouloir appartenir à des groupes, mais de trouver des gens qui acceptent justement la marginalisation, la différence.
Je n'ai pas trouvé dans ces groupes de "relation de groupe" ou "d'identité", mais une tolérance vis à vis de toutes mes bizarretés. Mais ce n'est probablement pas la question principale ni la plus intéressante...
Je crois que ce qui me turlupinait le plus c'est de savoir _pourquoi_ je suis en décalage. En y pensant juste là, je me dis qu'il y a surement un bout dû à la zébritude, mais surement aussi un bout dû à mon envie d'indépendance ainsi qu'à d'autres raisons personnelles...

moza
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 85
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Scandinavie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment de décalage

Message par Angeal le Ven 10 Fév 2012 - 21:17

D'accord, après en effet tout dépend du vécu, il est vrai que je compte mes amis sur les doigts d'une main, mais ce sont des gens que j'ai pourtant trouvé dans la masse des normaux...mais peut-être sont-ils eux-mêmes un peu en décalage, oui en y pensant la plupart de mes amis sont des asociaux, on ne se voit qu'en tête à tête rarement en groupe Smile Les autres me tolèrent mais voilà sans plus on sent qu'on est de TROP et que nos questions ou idées dérangent.

Pour le pourquoi du décalage c’est toujours difficile de savoir en effet....souvent il faut je pense juste accepter que le principe de causalité ne réside que dans notre base de donnée initiale si je puis dire et que le désir d'indépendance découle naturellement de la zébritude...après je ne connais pas les autres raisons personnelles que tu évoque.

Angeal
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 22
Localisation : En train de siroter un verre avec Satan.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment de décalage

Message par Invité le Sam 11 Fév 2012 - 13:00

la tout de suite j'ai un peu l'impression que mes interventions sur ce post sont un peu en décalage Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment de décalage

Message par Invité le Dim 12 Fév 2012 - 15:15

Moza, le décalage est ce qui nous caractérise bien, les zèbres. Même si nous sommes certainement tous différents, j'ai l'impression que si on devait donner une caractéristique de la zébritude, ça serait décalage justement. Ce qui est important à nos yeux passe parfois inaperçu pour les NZ, ou en tout cas insignifiant. Peut-être que décalage ne rime pas exclusivement avec zébritude, car tout dépend de l'éducation qu'on a reçue, des expériences de la vie qui déplacent les priorités.. de la vie justement. En tout cas, notre zébritude nous place en décalage avec les autres, ça c'est une certitude!! tu es normale...parmi les zèbres! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Une génèse du sentiment de décalage

Message par freefallgirl le Lun 13 Fév 2012 - 5:02

Bonjour à toutes et tous,

En ce qui me concerne, j'ai trouvé ce forum par le biais d'une amie qui m'a aussi recommandé de lire le livre "Je pense trop", et là j'ai eu un grand soulagement à voir que je n'étais pas seule!!
J'ai 28 ans et en fait, je suis épuisée de ne pas me faire comprendre par les autres à partir du moment où je rentre dans des sujets plus profonds que ceux de la vie courante. Je ne le fais pas avec tout le monde, mais je suis très très sociable et j'accepte tous le monde avec ses différences, mais les gens atteignent souvent une limite dans la discussion où ils ne semblent pas pouvoir aller. Je reste frustrée et j'en suis épuisée. J'ai essayé de me le cacher jusqu'à aujourd'hui mais j'ai compris beaucoup de choses sur les autres et moi-même dans le livre. Et j'ai beaucoup de mal à me dire "je suis surdouée", je n'aime pas cette idée de supériorité...
En revanche, je ne me sens plus seule et j'espère enfin trouvé des personnes qui me ressemblent.
Je suis tiraillé entre le sentiment d'imposture et de soulagment Rolling Eyes
J'espère que ce forum m'apportera des réponses !

Ciao

freefallgirl
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 6
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 32
Localisation : PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment de décalage

Message par Gasta le Lun 13 Fév 2012 - 6:47

Enfant je me suis toujours senti comme beaucoup d’entre vous en décalage dans un groupe mais sans en être vraiment conscient.
Jusqu’à dernièrement je mettais ça sur le compte d’une certaine forme de timidité.
Et puis j’ai toujours fait « bonne figure », un sourire par ci, une parole bienveillante par là, évitant les conflits, préférant souvent garder mon opinion pour moi…. A quoi bon essayer de communiquer quand on sait que ça ne va rien nous apporter. Alors je suis là et je suis ailleurs, dans mon monde.
Je suis très actif dans le milieu associatif mais les réunions m’épuisent souvent, que de temps perdu ! Je me sens vraiment bien dans les assos que je préside (ouais, ouais en toute modestie….). Shocked
Par contre j’apprécie beaucoup les rencontres duelles. Discuter avec une ou deux personnes, zèbres ou pas, quand le courant passe bien là c’est vraiment agréable et enrichissant.

Gasta
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3383
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 63
Localisation : à l'ouest

http://www.zebrascrossing.net/t4928-dabrowski-je-vais-bien-ne-t-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment de décalage

Message par boule-d-ombre le Lun 13 Fév 2012 - 8:35

le decalage une impression qui a regit ma vie a chaque tentative pour aller vers les autres discuter je sentais que quelque chose n allait pas que la communication passait mal . Je cherchais donc chez d autres avec qui ca passerait mieux et aussi je blocais les sujets avec lesquels les gens ne suivaient pas . Je tentais de m interesser a ceux qui les branchaient souvent en vain . Dire que c est de l egoisme je ne suis pas sur que ca soit ca car en tentant d aller vers les autres on se fait rejeter de la meme maniere qu en restant dans son coin (j ai teste les 2)
Maintenant j ai trouve des gens avec qui parler (ceux du forum) avec qui j ai les meme interactions que les autres entre eux (souvent en plus profond), d ailleurs au lieu d utiliser zebres, surdoues comme termes pour nous definir pourquoi ne pas se dire decalle simplement je suis sur que beaucoup ici s y reconnaitrais plus que par surdoue ou hqi ou meme thqi

boule-d-ombre
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 803
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment de décalage

Message par leila le Ven 4 Oct 2013 - 17:53

je ne sais pas encore si je suis zèbre, j'ai passé un bilan qualitatif dont les résultats annonçaient un fonctionnement de haut potentiel tout en ayant un profil hyper homogène (pour ceux qui ont passé le test quali, ca formait un pentagone presque parfait), c'est assez rare et j'ai pas compris ce que ça voulait dire.
J'avais dis a ma psy que le sentiment de décalage et de différence je ne le ressentais pas plus que ça, parfois des gros pics de solitude mais c'était tout..jusqu'à ce que je fasse mon baptême et que je me rende compte qu'en fait je ne faisait pas spécialement l'effort d'aller vers les gens ce qui m'évitait de ressentir ce fameux décalage. Pour le baptême malheureusement j'avais pas de sortie j'étais obligée "d’affronter les autres" et tout comme boule-d-ombre disait je me sens pas intégrée que je fasse l'effort d'aller vers les autres ou non. Quand je place une phrase, quand je fait une remarque, y à souvent un gros vent ou très peu d'intérêt, et il arrive souvent que les autres forment un groupe et que moi je sois à l'extérieur tout près d'eux. Ca fait hyper mal, j'ai l'impression que je n'intéresse personne. Et quand je discute j'ai pas l'impression que le courant passe vrm, comme si j'étais entourée d'une bulle en verre, je suis là, je parle etc j’interagis mais y à un truc je sais pas et jsuis épuisée et désespérée

leila
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 226
Date d'inscription : 05/01/2013
Age : 24
Localisation : Namur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment de décalage

Message par Invité le Ven 4 Oct 2013 - 19:00

Leïla, as-tu envisagé la rencontre IRL avec un ou plusieurs zèbres ? c'est depuis que je fais ça que je ne ressens plus ce décalage tout simplement parce qu'on est identiques. Pas d'efforts à faire, c'est très fluide Smile


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment de décalage

Message par Invité le Ven 4 Oct 2013 - 19:31

http://www.zebrascrossing.net/t11439-syndrome-de-tantale

Parce que je suis assez fier de ce texte.

Mais comme au dessus, je te conseille les rencontres zèbres. Il se pourrait que tu trouves ta place. Je mets au conditionnel, car il n'y a pas de raison de te mettre la pression. Les zèbres sont des gens comme tout le monde malgré tout, alors quelques expériences ne peuvent faire une généralité dans le cas où tu te sentirais toujours pas à ta place.


Bonne continuation Moza. Tu mérites d'être connu (oui qui que tu sois, mais c'est l'humeur fraternelle qui parle).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment de décalage

Message par lorette le Ven 4 Oct 2013 - 20:07

moi je suis en constant décalage avec ce qui m'entoure, je le sais, je m'y suis habituée et j'en prends mon parti mais je reste comme je suis, je m'adapte c'est tout et je m'isole quand j'ai besoin de me retrouver mais ce décalage me fait parfois souffrir et il est vrai que les rencontres entre zèbres me font chaque fois du bien, l'impression d'être dans mon monde, le bon pour moi. et ça régénère pour un moment....jusqu'à la prochaine.

lorette
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 207
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 43
Localisation : entre chaque note de musique qui me fait respirer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment de décalage

Message par 1307 le Mar 22 Oct 2013 - 10:43

Qu’est ce que le sentiment de décalage hormis le fait de ne pas être à l’aise avec certaines personnes ?
Ce qu’il faut te demander c’est pourquoi je me décale, pourquoi est-ce qu’en groupe je n’arrive pas à partager, m’amuser, m’émerveiller ?
Si tu es une personne plus apte que la normale, tu devrais avoir la réponse.
Il suffit simplement de trouver des personnes avec nos même centres d’intérêts et de partage (c’est ce qu’on appel amis non ?).

Et il n’y a absolument pas besoin d’être avec des personnes comme toi pour avoir ce sentiment de sérénité, de partage, d’amusement et d’émerveillement.
Pourquoi te sent-tu mieux avec tes amis zèbres ? Par ce qu’ils sont plus « intelligent » que les autres ? Par ce que vous parlez physique quantique ou de l’expansion de l’Univers quand vous êtes ensemble ? Ou par ce qu’à force de parcourir ce forum et de parler sur le tchat tu as trouvé des personnes qui te ressemblait ?
Es-tu ami avec tous les zèbres ici ? Non plus.

Tu sais, la plupart (90%) de mes amis ne sont pas zèbres, il suffit juste de trouver des personnes qui te correspondent. Mon prof de Wushu (Kung-fu) n’est pas zèbre pourtant on peut avoir une conversation sur la Taôisme et la philosophie du sens de la vie ensemble. Il m’apprend plein de chose (sans me convertir hein), et sais bien parler sans pour autant être zèbre.
J’ai un ami chercheur qui n’est pas zèbre, pourtant lui, peut me parler d’astrophysique pendant des heures et je peux lui répondre et le questionner sans qu’il soit larguer (of course).
Je peux apprendre de personnes moins zébré que moi, et toi aussi tu le peux, il faut juste trouver les bonnes.

Tu vois, la réalité c’est qu’il faut juste (zèbre comme non zèbre) trouver des personnes avec qui on se sens bien, des personnes qui peuvent avoir une conversation qui nous intéresse sans pour autant être surdoué dans leur domaine.
Il faut juste chercher. J’ai mis du temps à comprendre cela, à comprendre que le problème ne vient pas de moi, de mon décalage envers les autres, mais qu’il vient simplement du fait que j’avais un ressenti envers toutes ces personnes moins « apte » que moi à comprendre et à converser.

Si je te dis tout sa et que je prend sur mon temps pourtant assez compté (quel homme bien je suis :fake : ) c’est pour te faire comprendre qu’il ne faut pas baisser les bras, jamais ! Sinon quoi ? Tu comptes toute ta vie fuir les autres, rester loin d’eux et ne vivre qu’avec des zèbres ? C’est impossible et tu le sais bien. On a tous à apprendre des autres, zèbres ou pas. Je le répète, il faut trouver les bonnes personnes (sa m’a pris quelques années mais sa en vaut le coup). Very Happy

1307
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 17/10/2013
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sentiment de décalage

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:52


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum