Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Invité le Sam 28 Jan 2012 - 20:36

http://www.lexpress.fr/emploi-carriere/emploi/ces-trentenaires-qui-cumulent-des-jobs_975929.html
http://www.lexpress.fr/emploi-carriere/emploi/portraits-de-slashers_976158.html
http://www.lemonde.fr/m/article/2012/01/27/trois-boulots-sinon-rien_1634692_1575563.html#xtor=EPR-32280513-%5BNL_M_le_magazine_du_monde%5D-20120127-%5Btitres_haut%5D EDIT: (lien non valide depuis, schtroumph !!!)



Et vous ? Pareils ? Laughing
Au moins les scanneurs j'imagine.
Il y a semble-t-il ceux qui zappent sans arrêt, ceux qui cumulent les jobs, ceux qui ont un job et cumulent les loisirs et bénévolats...




Je suis dans la dernière version en ce qui me concerne. Et vous ?
Si vous avez des liens sympas sur ce sujet qui est déjà connu à l'étranger ?



Merci l'Express et le Monde.


Dernière édition par Kara-Stéphanie le Mar 8 Jan 2013 - 19:34, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par anthracite le Mar 31 Jan 2012 - 12:33

Oh oui, je me reconnais... En ce moment, deux boulots, une reprise d'études par correspondance, un projet d'écriture avec une comédienne... Et oui, je suis une fieffée scanneuse.

J'avoue que la perspective d'avoir une seule occupation m'angoisserait pas mal, mais je travaille aussi à accepter de me calmer un peu.

J'attends que le temps m'apaise... ou pas.
anthracite
anthracite

Messages : 58
Date d'inscription : 15/11/2011
Age : 35
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Dark Feu-Nixe le Ven 10 Fév 2012 - 17:53

Cumuler les jobs nuit à sa crédibilité. En changer régulièrement aussi: on n'est pas stable.

On admire les Don Juan, les Georges Simenon, les grands séducteurs qui changent de femmes comme de chemise.
En Amérique, ceux qui changent d'emploi sont bien vus. En France, sauf si vous êtes parvenu à devenir PDG d'un grand groupe, le changement de situation est regardé de travers.

Slasher?
Pour certains, c'est ne pas se laisser enfermer dans un travail répétitif et aller toujours vers la nouveauté. Et puis aussi, éviter d'entrer dans le processus "familial" de la grande entreprise ou de la PME où chacun se connaît, se tutoie et partage parfois sa vie personnelle.


Dernière édition par Dark Fée-Nixe le Jeu 29 Mar 2012 - 14:02, édité 1 fois (Raison : Eloignons le débat du plan personnel)
Dark Feu-Nixe
Dark Feu-Nixe

Messages : 999
Date d'inscription : 04/06/2011
Localisation : Avant de partir au fond des échos, sous le bitume des rues mortes, j'aimais au fil des mots la fêlure sanguine au lent déballage. Limite: 999

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Invité le Dim 12 Fév 2012 - 11:16

toulousaine zébrette et forumeuse depuis peu, je viens de tomber sur le post concernant les slashers et..........je suis tombée des nues... ça existe alors des multi-jobs, y a pas que moi... chouette. Ca me rassure, je me sens moins seule et moins "anormale". J'ai toujours eu l'impression que ça reflétait une grosse instabilité de cumuler plusieurs jobs, ou s'investir dans plusieurs asso ou loisirs différents... Bien bien. Etre polyvalent n'est pas forçément toujours bien perçu...Je suis donc une slasheuse; habituellement je n'aime pas les étiquettes mais celle-ci me plaît. A titre d'info, je suis formatrice, présidente d'un collectif de formateurs, en train d'écrire un manuel scolaire ........et d'autres projets en gestation.
La découverte tardive de ma zébritude m'amène à d'autres découvertes parfois inquiétantes, parfois réjouissantes. Rolling Eyes

A bientôt

Marie-Laure


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Invité le Dim 12 Fév 2012 - 16:09

Heureuse de lire vos posts. ^^



Dernière catégorie, je disais pour ma part, et pour l'heure sans trop envie de franchir le pas de montrer tout, par petits pans progressifs. Le raconter, est comme se mettre à nu. Embarassed
D'une part comme vous l'avez cité, parce que c'est synonyme de s'éparpiller sans approfondir, mais aussi parce que souvent cela peut se prendre pour de l'arrogance que de le dire, alors que lorsque c'est une réalité vécue, cela fait bien partie de nous, on dit ça comme on dirait qu'on a deux jambes, mais ce n'est pourtant pas si simple. Neutral

Allez, puisqu'ici on peut "dire"... I love you
Mais je ne fais guère dans le "montré". Et peu dans le "réel" concret, c'est un chemin que j'ai pris intuitivement, qui est le mien, et qu'aujourd'hui je garde "sans viser un jour de faire quelque chose avec". Pas simple à expliquer, mais mettre tout ceci en pâture, "loin de mon centre intérieur", je ne le fais que lorsque je sais que cela ne sera pas détruit ou utilisé. Et je sais que j'ai raison de procéder ainsi.
Le concept de "tortue-monde", lente mais qui vole, va explorer loin, avec son monde sur le dos, me parle beaucoup.


* 1-2 ans de pratique chaque fois, Aïkido, escrime, tir à l'arc.

* études: j'aurais "dû" aller en littérature, ou bien en Arts, mais il fallait faire des sciences paraît-il, alors bifurcation vers les sciences bio. Puis il valait mieux faire autrement, alors hop direction Physique et Chimie. Puis retour au global et multi-disciplianire avec l'enseignement en primaire.

* lectures, études persos: de tout, bref comme tout surdoué aimant lire et qui cherche, et qui ne trouve pas tout ça dans ses études ou qui a déjà fini ses études, pour ceux qui aiment ce style de vie. Depuis que je sais lire, il y a dû y avoir: les anciennes civilisations, biographies et oeuvres de personnages célèbres choisis, philosophie, voies spirituelles (chrétienne en pratique, étude du bouddhisme, du zen), contes et légendes de tous pays avec leur conception de vie et leur vision du monde, modes de vie anciens et actuels. Parfois, j'ai l'impression de scanner la Terre. alien
Aujourd'hui, j'en suis à me nourrir de tout ce que je trouve d'ancien, ou de très ancien, afin de retrouver les pistes qui me manquent, et voir si elles collent à ce qu'ai construit comme puzzle existentiel. Etonnant, et agréable de voir surgir des concepts qui collent pile à ce qu'on a trouvé seul, et qui sont dits dans les mythes les plus oubliés. D'autant qu'aujourd'hui, des histoires traditionnelles très anciennes émergent, qui jusqu'ici étaient gardées. Elles ont l'éclat des perles, préservées.

* dessiner des énigmes cachées visuelles, différentes façons d'interpréter un même dessin suivant les indices globaux pris (devient un masque, une danseuse, ou autre selon les repères visuels pris sur le même dessin par exemple).

* Dessiner sur un site de JDR des équipements et créatures fantastiques style "Seigneur des Anneaux" (typique des femmes Asperger paraît-il que de s'intéresser à la fantasy^^).

* Photos multiples aussi, de visuels pouvant être interprétés en formes cachées (dragon rouge dans une nuage de soleil couchant, un escargot baveux dans une forme de branche mouillée de pluie).

* Photos de portes, de murs anciens, de vieilles pierres, de façades. Ma folie douce, ma drogue. Razz

* Ecrire, écrire... Des histoires fantastiques. Inventer des mondes dans ma tête, pas le temps de tous les accoucher, ou pas entièrement. J'ai prévu de remplir peu à peu le forum Démiurge que j'ai créé, suite à une discussion ici sur ZC.
J'en ai d'autres sur le site de JDR, des nouvelles, des histoires.
Des poèmes aussi.

* pearl tree bien rempli pour préparer le site que je veux faire pendant ces congés en cours, sur les différences (douance, handicap, dys, etc...), et comment se sentir bien dans sa vie et son travail, en faire des atouts... Me faire une sorte de "grimoire" consultable librement pour tous (site si j'y arrive, sinon je ferai autrement) avec des articles et sites sur ces sujets pour ceux que cela intéresse de scanner librement à leur sauce. J'y mettrai dedans aussi les Ploups, créatures uniques et évolutives style Pokemons, dont j'avais parlé, pour aborder la différence et la rendre positive pour les enfants.

* adoucir et modeler l'environnement autour de moi pour créer une atmosphère-terreau pour que tous s'y sentent bien, évoluent.

* stratégie et jeux: en famille, ou en groupe dans une assoc excellente niveau expérience, longévité et qualités des joueurs.

* bricoler de tout, mais ça on en a déjà parlé ailleurs. Là, c'est gravure sur verre en ce moment, j'adore, puis je bifurquerai vers la peinture sur verre. Matos déjà prêt.

D'autres petites choses, mais tellement plus éloignées de la réalité concrète que celles déjà citées ici. Ange
Le concret ne sera jamais vraiment pour moi, et c'est dans l'éphémère, l'inconcret que je me sens le mieux en arborescence slasheuse, même si au départ cela avait commencé via le réel. flower

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Dark Feu-Nixe le Dim 12 Fév 2012 - 17:36

Mais du temps, de l'argent, un peu d'écoute, tout manque!!

Eh bien Kara, OK! (on a certainement dû te faire cette mauvaise blague). Je plussoie avec ton post de mes trente doigts, s'il était possible d'en avoir autant.
Dark Feu-Nixe
Dark Feu-Nixe

Messages : 999
Date d'inscription : 04/06/2011
Localisation : Avant de partir au fond des échos, sous le bitume des rues mortes, j'aimais au fil des mots la fêlure sanguine au lent déballage. Limite: 999

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Lophophora le Jeu 27 Déc 2012 - 13:20

Pour info le dernier lien du premier post ne fonctionne plus.

Je ne savais pas que ce phénomène était si répandu qu'il avait fait l'objet d'articles... en tous cas je suis en plein dedans, donc je me reconnais forcément.

J'ai trois activité professionnelles :
- une activité de conseil en partenariats européens dans le BTP
- une activité de transport routier et de location de remorques
- une activité de formation au pilotage automobile sur circuit

Extérieurement, cela peut avoir l'air d'une certaine réussite mais moi je le vis carrément plus comme un échec et je n'en tire pas de satisfaction en dehors de deux choses :
- ne plus dépendre d'un patron
- le "jeu" induit par la triple vie que je suis obligé de mener (chacun de mes clients à l'impression que j'exerce l'activité qui le concerne à 100%)
Lophophora
Lophophora

Messages : 409
Date d'inscription : 11/12/2012
Age : 46
Localisation : Singapore

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Vendredi le Mar 8 Jan 2013 - 15:47

ll n'y a que moi qui n'y arrive pas ? après 15 ans d'intérim dans le tertiaire, un an de para-médical, 5 ans de petite enfance, j'ai dû tout arrêter pour me consacrer à ma p'tite zébrette. Aujourd'hui, je ne sais plus quoi faire. A part, me torturer l'esprit sur une hypothétique zébritude, elle seule responsable de tous mes maux... Comme si cette découverte me dédouanerait d'une tout aussi possible inaptitude à travailler.
Vendredi
Vendredi

Messages : 643
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Lophophora le Mar 8 Jan 2013 - 17:44

Personnellement je crois qu'un zèbre, dans la majorité des cas, est plus à l'aise en indépendant que salarié, surtout dans une société ou les fonctions sont très segmentées et surtout si son patron a une forte personnalité.
Lophophora
Lophophora

Messages : 409
Date d'inscription : 11/12/2012
Age : 46
Localisation : Singapore

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Ffanii le Mar 8 Jan 2013 - 18:56

J'ai tentée indépendante, je me suis bien épanouie mais la pression financière était trop dure à gérer, maintenant je suis dans une asso, bien entourée et je suis bien à l'aise. Après avoir été fonctionnaire et dans le privé je me demande si je vais pas finir bénévole.
Enfin là ça fait 2 ans, ça a pas mal évolué, c'est cool mais on en reparle dans 2 ans !
Ffanii
Ffanii

Messages : 93
Date d'inscription : 06/01/2013
Age : 44
Localisation : Entre Périgord et Charentes

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Invité le Mar 8 Jan 2013 - 19:45

La question de la latitude autorisée est la clé.

Soit celle qu'on "nous autorise", mais là, du coup, cela limite bien effectivement la donne.


Soit, autre option à dégotter avec un peu de temps en se penchant sur la question... Il s'agit de la latitude que l'on "s'autorise soi-même".
Puisque nous avons accès à des domaines, des dons, que d'autres n'ont pas... Comment les utilise-t-on pour créer ce que l'on veut, à partir d'un double levier (très important d'articuler les deux):

Like a Star @ heaven de ce que l'on a en main,

Like a Star @ heaven de ce que l'on "peut" réussir en allant là où les autres "ne peuvent pas ou ne savent pas aller".


Car alors, peu à peu, ou rapidement, mais qu'importe, tu crées à la fois ce que personne ne peut "atteindre" car tu es hors de leur portée. Mais cela tient et marche car tu le fais toi-même comme tu sais-sens que ça marche, tu l'améliores, tu consolides.
Et cela tient aussi car tu fais en fonction "aussi" de ce qui tient dans la zone accessible à tous.

Etre à la fois "hors de portée des autres avec tes plans, tes projets", donc personne ne peut t'embêter dessus, hop.
Et être également "dans leur circuit" pour ... Eh bien, vous verrez vite l'avantage, les avantages même, à être aussi dans le circuit commun en complément de ce que vous créez seul et loin.



Méthode comme une autre: d'autres existent, ou s'expliquent avec des mots différents pour retomber sur un concept variant, similaire, cousin.
Non-exhaustif donc, à la fois en terme de variable, et en terme d'image pour "cueillir" l'idée.
Courbette

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Vendredi le Mer 9 Jan 2013 - 9:00

Pour créer, ce que l'on veut, même à travers une méthode originale, il faut déjà savoir ce que l'on veut non ? Ou alors, il faudrait exploiter ce moyen pour trouver ce que l'on veut réellement accomplir. Hier, je méditais sur l'espoir et j'en ai conclus que l'espoir était le sentiment que je voudrais maîtriser le mieux. Si c'est possible, j'aimerais réaliser ce que je veux, rien qu'en y pensant avec beaucoup d'espoir. Je voudrais être une créatrice de bonnes nouvelles pour moi et mon entourage. Je voudrais être un ange Courbette Comme ça, lorsque je retournerai travailler ou étudier, je serais blindée pour supporter toute la méchanceté et la betise du monde entier sans me blesser, et même atteindre un état proche du bonheur.
Vendredi
Vendredi

Messages : 643
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Invité le Sam 12 Jan 2013 - 21:59

fidjee a écrit:Pour créer, ce que l'on veut, même à travers une méthode originale, il faut déjà savoir ce que l'on veut non ? Ou alors, il faudrait exploiter ce moyen pour trouver ce que l'on veut réellement accomplir. Hier, je méditais sur l'espoir et j'en ai conclus que l'espoir était le sentiment que je voudrais maîtriser le mieux. Si c'est possible, j'aimerais réaliser ce que je veux, rien qu'en y pensant avec beaucoup d'espoir. Je voudrais être une créatrice de bonnes nouvelles pour moi et mon entourage. Je voudrais être un ange Courbette Comme ça, lorsque je retournerai travailler ou étudier, je serais blindée pour supporter toute la méchanceté et la betise du monde entier sans me blesser, et même atteindre un état proche du bonheur.


drunken I love you I love you I love you drunken

Nous sommes plusieurs à penser ainsi, ça se "sent" quand on le lit chez d'autres, qu'ils soient connus ou inconnus, et c'est chaque fois un beau pincement de se dire "oh, lui ou elle aussi"... Very Happy
Quand je baisse en énergie, je me ressource dans la nature, mais aussi en relisant leurs phrases, leurs textes, en écoutant leurs chansons. Et c'est bonheur.


Continue de penser ainsi, c'est tout simplement "beau". Et une voie Juste, humble.

Pour la bêtise, la méchanceté, nous apprenons peu à peu à les traverser, dans tous les sens du terme. Ou à les laisser nous traverser aussi. Sans que cela nous change nous. flower
Ne pas s'arrêter, ne pas la laisser nous arrêter, nous relever quand on tombe et repartir, car plus on le pratique, plus cela devient simple. Et quand c'est plus compliqué, c'est qu'un test est en cours, on cherche car cela nous apprend une nouvelle technique encore non-découverte, et une fois franchi, on est plus fort.

Les Bouddhistes disent que la fleur de Lotus symbolisait ce chemin: passer la vase du fond, traverser sans cesse l'eau après la vase, et enfin atteindre l'air au bout. flower flower flower
Les contes aussi: ne pas s'arrêter. Quoi qu'il arrive, continuer. Bien ou Mal, rien n'arrête, on continue. Pas d'arrêt, ni par les monstres, ni par les trésors. Car après, il y a une chose entièrement nouvelle et bien plus positive.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Vendredi le Dim 13 Jan 2013 - 11:17

Merci Kara-Stéphanie, tu es une fontaine d'eau pure ! Ca fait du bien de te lire. Et, c'est exactement comme cela que mon âme se sent. A la recherche de la fleur de lotus. Non, je ne vais pas m'arrêter. Ca me rappelle mes premiers cours de taekwondo, quand tu prends conscience qu'il va falloir taper ton adversaire. Au début, tu encaisses car tu ne sais pas esquiver. Après, tu réalises qu'il faut sciemment taper et faire mal à l'autre. Au début, j'avais du mal à faire mal, et même je prèferais souffrir et encaisser.
Vendredi
Vendredi

Messages : 643
Date d'inscription : 02/01/2013
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Charlie le Dim 13 Jan 2013 - 19:21

Ces articles sont très intéressants. Je suis plutôt de celles qui n'ont qu'un job mais qui cumulent les activités externes.

Comme mon métier est fait de hauts et de bas (au niveau de mon ressenti), quand je suis dans un esprit plus négatif, démissionnaire ou que je m'ennuie, je m'investis sur d'autres choses, qui me tiennent à coeur. Même si j'aime énormément mon travail.

Mais je ne sais pas si c'est une bonne chose. Il faut avoir d'autres activités c'est sûr, mais dans mon cas c'est peut-être plus une échappatoire. Et je me dis que je pourrais plus progresser dans mon travail si je m'y consacrais un peu plus.

Pas facile...
Charlie
Charlie

Messages : 280
Date d'inscription : 08/01/2013
Age : 36
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Invité le Lun 14 Jan 2013 - 22:52

La fontaine n'est pas individuelle: Courbette
C'est "la" Source à laquelle on a toujours pu s'ouvrir pour s'y baigner, ou qui perle jusqu'à nous le temps de trouver à notre tour le chemin en suivant les gouttes et les Vents qui chantent sa mélodie, si ce n'est par les grottes souterraines.
Elle coule en chacun de nous. Être à l'écoute d'elle, lui offrir un doux paysage, nettoyer là où elle souffle: on l'entend parfois faiblement, mais toujours elle est là, à chuchoter gentiment le meilleur pour chacun. La laisser se noyer dans les flots de messages divers extérieurs, ou bien taire le bruit intérieur et extérieur pour entendre ce qu'elle nous chante en notes cristallines.


Charlie a écrit:Et je me dis que je pourrais plus progresser dans mon travail si je m'y consacrais un peu plus.

Pas facile...

Inverse. Wink
Injecte dans ton travail, ce qui te passionne et qui occupe tes pensées, tes projets, ton temps de loisir, tes rêves.
Nourris-le de tout cela. Par injection directe pur jus si c'est liable; sinon encore mieux, par injection des concepts. Sans chercher l'adhésion des autres, fais simplement ce que toi tu peux faire, sans personne afin d'agir librement. Cela créera de nouveaux fils, de nouveaux "tissus", ou en ressortira d'autres de l'oubli.

Que tes "échappatoires" comme tu dis, deviennent tes cadeaux de bonheur aux autres, ou ton trésor forgé par l'alliance de tout cela.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Charlie le Mar 15 Jan 2013 - 11:03

Kara-Stéphanie a écrit:


Inverse. Wink
Injecte dans ton travail, ce qui te passionne et qui occupe tes pensées, tes projets, ton temps de loisir, tes rêves.
Nourris-le de tout cela. Par injection directe pur jus si c'est liable; sinon encore mieux, par injection des concepts. Sans chercher l'adhésion des autres, fais simplement ce que toi tu peux faire, sans personne afin d'agir librement. Cela créera de nouveaux fils, de nouveaux "tissus", ou en ressortira d'autres de l'oubli.

Que tes "échappatoires" comme tu dis, deviennent tes cadeaux de bonheur aux autres, ou ton trésor forgé par l'alliance de tout cela.

Par là tu veux dire qu'il faut continuer à entretenir cette "double" (triple, quadruple, ... Smile ) activité en permanence ? Ou qu'il faut tout simplement trouver un métier qui me corresponde mieux ? Qui colle à ce qui me passionne réellement ? Car les passions varient c'est ça qui n'est pas évident. Il faut alors leur trouver un tronc commun et s'orienter vers cela.
Charlie
Charlie

Messages : 280
Date d'inscription : 08/01/2013
Age : 36
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par marine1982 le Mar 15 Jan 2013 - 13:05

Pour ma part, je ne cumule pas plusieurs boulot, impossible avec mon métier (et mes petites activités en dehors me prennent le reste du tps), pas le tps, mais je change souvent, j'avoue. En 9 ans, j'en suis à ma 7 ème entreprise. Je précise que c'est moi qui démissionne à chaque fois, par ennui et aussi par impatience, je ne peux pas attendre plusieurs année pour obtenir une promo. Donc, pas plusieurs boulots, par contre, j'envisage de reprendre mes études en formation continue, sachant que je l'ai déjà fait une fois et que ces dernières études, qui m'ont bcp apportées, se sont terminées il y a 1.5 ans (et ont duré 5 ans)...
Pour le regard des autres, ma famille me trouve évidemment instable et me met en garde. Mais je ne change pas car ça me réussi plutôt pas mal professionnellement pour l'instant. Et au pire, je ne suis pas obligée de mettre toutes mes expériences pro sur mon CV...
marine1982
marine1982

Messages : 45
Date d'inscription : 15/05/2012
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Invité le Mar 15 Jan 2013 - 22:17

Pas forcément en permanence Charlie, il faut des phases de repos, et d'autres aussi de tampon pour les imprévus rallongés qui ne sont pas de ton fait, mais qui bloquent le bouclage alors que ton propre planning était prévu. ^^

Certains changent de métier, se forment, changent de loisirs, jonglent, ... D'autres font des cycles: ainsi, ils changent, tout en revenant sur des bases de prédilection pour s'améliorer ou jouer avec ce qui leur plaît.


Et sinon, tu injectes dans ton métier les méthodes de ce que tu fais à côté. Ou les idées, avantages. Tout cela devient ainsi un nouveau "tout" cohérent, avec ta pensée, tes idées, en un seul bloc. Bloc évolutif avec tes envies et tes nouveaux intérêts. Mais aussi sécurisé par ce que tu sais très bien faire.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Charlie le Mar 15 Jan 2013 - 23:07

Merci pour ta réponse c'est plus clair. Je vais essayer de faire en sorte que mes activités s'enrichissent mutuellement alors.

Mais parfois, en prenant du recul, je me demande pourquoi je fais tout ce que je fais. Même si sur le moment je fonce, il n'y a aucun doute et que ça me plait. Il arrive parfois de me demander après quoi je cours. Quel est le but final de toute cette énergie que je donne. Quels sont mes vrais objectifs.

Un coup je me vois bosser dans un bureau, en essayant de progresser dans ce que je fais.

Une autre fois je me dis pourquoi faire. Pourquoi pas tout lâcher et partir vivre dans une maison paisible. Juste à lire, prendre son temps, avoir un potager et un jardin fleuri, ...

Puis se pose la question de savoir si je ne m'ennuierais pas. Car me (nous) connaissant, je montrais mon site de vente en ligne, j'achèterais le champ voisin pour cultiver un légume oublié et rare que je tenterais de vendre aux meilleures tables du pays, voire je tenterais d'écrire un livre ou plutôt une série de livres... Bref on se refait pas je crois. Mais peut-être qu'avec le temps...
Charlie
Charlie

Messages : 280
Date d'inscription : 08/01/2013
Age : 36
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Invité le Mer 16 Jan 2013 - 22:04

^^

C'est que ton "rubicube intérieur" n'a pas encore fini de scanner ce qui te fait envie, ni tous tes dons actuels, ni tous ceux à venir, et il progresse encore et encore, devient de plus en plus mature et riche de toutes ces idées, expériences.

Suis tes goûts, tes idées, commence par une chose en mode sérieux, plante les germes d'autres pour laisser pousser et les surveiller de temps à autre, en mode cyclique. Ecris pendant ce temps ton livre en te faisant plaisir, invente le style qui te plaît, le concept.

Tu peux même inventer la vie de ce cultivateur qui lâche tout pour son champ de légume rare et oublié, et si tu voulais écrire un roman policier, il est aussi détective comme Miss Marple dépeinte par Agatha Christie. Et tout se mêle, tout se joint, tu passes alors de la 2D imaginée avec les différentes facettes, à la 3D en action qui relie tout ça ou certaines facettes pour commencer.
Le trésor est là. Wink
Wink



EDIT: lien entre topics
http://www.zebrascrossing.net/t829-le-probleme-consistant-a-avoir-trop-d-aptitudes study

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Charlie le Mer 16 Jan 2013 - 22:39

Merci pour le lien. Intéressant. Cela décrit assez bien certaines "difficultés" qu'on peut rencontrer au travail.

Le soucis c'est que je n'ai pas le temps de faire tout ce que je voudrais faire Neutral

Et, même si sur le moment, un sujet peut m'absorber et me passionner, il m'arrive de me retourner plus tard et de me demander pourquoi j'ai fait ça. On dit souvent qu'on est du genre à commencer quelque chose et à ne jamais le terminer car on est déjà sur un autre sujet "encore plus passionnant". Mon perfectionnisme ne m'autorise pas à lâcher prise en cours de route. J'abandonne rarement. Ce qui fait que, parfois, un sujet passionnant peut se transformer en obligation (ou plutôt en des succession de passion-obligation-passion-....

C'est pour cela que je voudrais prendre le temps de savoir après quoi je cours et ce que je veux vraiment, sans me disperser.

Charlie
Charlie

Messages : 280
Date d'inscription : 08/01/2013
Age : 36
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par versus le Mer 16 Jan 2013 - 22:53

La principale question que je me pose avec cette caractéristique d'être toujours en mouvement, c'est si on a l'envie de se poser à un moment.

J'ai le pressentiment qu'à un moment, quand j'aurais réussi à réaliser tout ce que je souhaite, je pourrais me reposer avec justement un petite maison dans un coin perdu, et pouvoir se contenter de prendre son temps.

Mais ce n'est qu'un pressentiment.
versus
versus

Messages : 154
Date d'inscription : 18/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Charlie le Mer 16 Jan 2013 - 23:01

Je vois ce que tu veux dire.

Mais je pense que quand on a terminé quelque chose, on trouve toujours quelque chose d'autre qu'il faut terminer, ... c'est sans fin Rolling Eyes

Et quand bien même tu te retrouves "sans rien à faire" (impossible mais bon un moment d'accalmie on va dire), au lieu de le vivre, on sent comme un vide dans le fond. Non ?

D'où mon propos sur le fait de, encore une fois, entreprendre quelque chose, même retiré dans une maison paisible à la campagne. D'où mon propos aussi de savoir quelle est la finalité de tout ça ? Même si sur le moment les objectifs sont clairs. Si on regarde ce qu'on fait comme "un tout", est-ce cohérent ?
Charlie
Charlie

Messages : 280
Date d'inscription : 08/01/2013
Age : 36
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par versus le Mer 16 Jan 2013 - 23:20

Est ce que tout cela est cohérent, c'est une très bonne question. En fait, la seule raison que j'ai trouvé est que c'est tout simplement pour soi, et pour arriver à se réaliser et de vivre sa vie pleinement. Mais en même temps, cela demande beaucoup d’énergie, et pour mon cas, cela demande aussi des phases de repos (enfin, c'est plus mon corps qui me l'impose.)

Finalement, c'est nous même qui nous empêchons de prendre notre temps.

Quand à le fait de se sentir vide, je ne sais pas. Je sais que lors d'un séjour à l'étranger, j'avais complétement perdu la notion du temps, et prendre son temps était quelque chose de très agréable. Lorsqu'il fallait attendre un bus 1 heure, j'avais l'impression d'attendre 10 minutes.
Et j'ai de la nostalgie pour ce sentiment (qui est pratiquement impossible à avoir ici, notamment à Paris)
versus
versus

Messages : 154
Date d'inscription : 18/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Invité le Mer 16 Jan 2013 - 23:26

Cela nécessite de mettre le bon pilote aux commandes. Wink


Si "toi", pilote actuel, tu te disperses, si c'est ton ressenti à toi, réel... Alors modifie ta feuille de vol. Cadre, structure, organise.
La méditation, ou la respiration calme ("Calme et attentif comme une grenouille") aident à avoir les idées plus claires. Un bonus excellent pour se recentrer, et surtout-surtout, retrouver l'état que tu décris Versus. Very Happy
Ainsi, même à Paris, tu pourras recréer cela.
flower


Autre comparaison:

Quand on a plein de choses à compter en mathématiques, par exemple, et que c'est le fouillis... Qu'on se trompe sur la comptage, qu'on s'embrouille, ou qu'on ne parvient pas à finir.
Eh bien, on se crée des procédures pour s'y retrouver dans ce calcul long.
On cadre, on structure.

Like a Star @ heaven On apprend à "faire un chemin de comptage". C'est pareil avec les projets: se faire un chemin avec.

Like a Star @ heaven On regroupe par paquets, pour mieux compter par 5 ou 10. Là aussi, on groupe les projets entre eux. Je veux dessiner et écrire aussi? Hop, je me lance dans la création d'un album, 2 projets en un seul.

Like a Star @ heaven On se concentre sur certains en particulier, pour occulter les autres le temps nécessaire: on compte d'abord tous les objets jaunes, puis on fera les verts, etc... Là aussi, on cible ceux à faire en premier, et rien pour les autres tant que ceux-là ce n'est pas fini. Et là, tu fixes des délais pour tes projets, des limites de durée, courtes dans le temps. Selon celles qui te sont naturelles, mais aussi en segmentant tes projets en plus petits bouts à finir.


Les concepts sont exactement les mêmes, les solutions aussi, c'en est bonheur que de voir s'ajuster de manière similaire.

La finalité étant de compter pour l'exemple.
Et pour nous, de projeter. Se mettre en projets, active ce qui doit circuler en nous. C'est cela que l'on cherche à l'intérieur de nous. En étant jeune, on a besoin de s'activer d'une manière, qui sera différente peut-être de notre activité plus tard. Pour certains, cela change, d'autres moins, cela dépend des choix et des moments où ils sont faits et mis en œuvre.

Un peu comme un enfant qui refait sans arrêt les gestes à apprendre: marcher, encastrer, parler, tirer, pousser, remplir, vider, tourner... Après, il les utilisera de manière consciente et "reposée", oui, avec moins d'activité que cela ne l'est au départ, pour répéter sans arrêt tous ces projets divers. Et il en fera des choses plus complexes le jour où il s'en sert "pour de vrai".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Charlie le Jeu 17 Jan 2013 - 13:51

versus a écrit:Est ce que tout cela est cohérent, c'est une très bonne question. En fait, la seule raison que j'ai trouvé est que c'est tout simplement pour soi, et pour arriver à se réaliser et de vivre sa vie pleinement. Mais en même temps, cela demande beaucoup d’énergie, et pour mon cas, cela demande aussi des phases de repos (enfin, c'est plus mon corps qui me l'impose.)

Finalement, c'est nous même qui nous empêchons de prendre notre temps.

Quand à le fait de se sentir vide, je ne sais pas. Je sais que lors d'un séjour à l'étranger, j'avais complétement perdu la notion du temps, et prendre son temps était quelque chose de très agréable. Lorsqu'il fallait attendre un bus 1 heure, j'avais l'impression d'attendre 10 minutes.
Et j'ai de la nostalgie pour ce sentiment (qui est pratiquement impossible à avoir ici, notamment à Paris)

Cela demande en effet beaucoup d’énergie. Quand je pars en voyage ou que je « sors de mon cadre habituel », je suis aussi comme déconnectée. Je trouve qu’au retour d’un voyage assez long (3 semaines par exemple) on est comme transformé. On voit les choses différemment. Mais nos vieilles habitudes reviennent assez vite par la suite.

Kara-Stéphanie, je vais méditer là-dessus Rolling Eyes C’est vrai que j’essaie d’organiser les choses au jour le jour. Alors pourquoi ne pas essayer de le faire à moyen et long terme. Le tout est à un moment donné de vouloir/pouvoir/avoir le temps de prendre du recul et de la distance. Et le fait d’être occupé en permanence n’est-ce pas par peur de prendre ce recul justement ? Parfois j’ai l’impression de me « surcharger » pour ne plus avoir à penser. C’est encore un peu fouillis dans ma tête mais le principal c’est déjà de se poser la question.
Charlie
Charlie

Messages : 280
Date d'inscription : 08/01/2013
Age : 36
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Flo tant le Jeu 17 Jan 2013 - 15:23

Faire plusieurs choses à la fois, je ne comprends pas la concept,... attendez, je finis une céramique... Mais non, on peut pas toucher à plusieurs domaines,... deux secondes je fini un programme d'automate.., restons sur un rail, le reste c'est pas possible,... merde mon béton tire un peu il faut que je fasse mes fausses pierres. Ceux qui disent que l'on peut avoir plusieurs centres d'intérêts se mentent,... juste un instant je fini d'écrire le chapitre de mon livre.... Ah j'ai oublié de faire la vidange de la voiture attendez j'en ai pour une seconde. Oui je disait qu'il faut ne pas sortir de sa case, vous vous rendez compte mon bon monsieur si tout le monde fait pareil,...je finis juste de lire la recherche parce que là c'est intéressant, alors oui je disais, aye une aiguille dans pied, ah oui il faut que je finisse cette chemise avant de lire ce livre sur les neuro-sciences. Bon d'accord je vous concède le fait que j'aime bien travailler le bois, charpente meuble, mais c'est tout. Je n'y crois pas à votre truc, d'ailleurs je n'ai démissionné que 8 fois et j'ai pas repris mes études si souvent. De toute façon je ne suis pas zèbre.

Putain cela fait du bien, de dire tout cela, dans la vrai, vie je peux pas. Embarassed
Flo tant
Flo tant

Messages : 265
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 43
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Charlie le Jeu 17 Jan 2013 - 17:25

Smile

Non tu ne peux pas parce que tu ne peux pas prononcer plusieurs phrases en même temps. Et ce serait pas plus mal de pouvoir le faire, histoire de pouvoir expliquer à quoi on pense et que les autres puissent s'en rendre compte Smile

En fait il faudrait inventer une sorte de machine qui puisse à la fois projeter les images qu'on a en tête, combinées à ce à quoi on pense avec du son. Ca pourrait être surréaliste.
Charlie
Charlie

Messages : 280
Date d'inscription : 08/01/2013
Age : 36
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Invité le Ven 18 Jan 2013 - 19:45

ça existe déjà. Rolling Eyes
Depuis toujours.
Cela a toujours été là. (frisson de vérité)
Souvent inconscient, ou sans réaliser ce que "c'est", ni comment cela se passe, mais c'est normal: on ne peut pas tout savoir dès le départ, ni tout comprendre en une journée. Tu trouves ce que tu cherches, si cela te fait envie. Et l'inverse est vrai: ce qui te cherche, te trouve dès que ton harmonie évolue d'un pas, comme un éclat fugace et scintillant dans le noir.

Question de longueur d'onde, ensuite. Pour émettre, recevoir.



Et le fait d’être occupé en permanence n’est-ce pas par peur de prendre ce recul justement ? Parfois j’ai l’impression de me « surcharger » pour ne plus avoir à penser. C’est encore un peu fouillis dans ma tête mais le principal c’est déjà de se poser la question.
Tu as les données qui arrivent sans arrêt, les projets.
Ensuite, tu enclenches le mode "plan de construction" au lieu de courir après tout, ou de te laisser bousculer par tout, sans aucune maîtrise.

Le jour où tu dis "stop, maintenant, le chef de chantier là-dedans, c'est moi et ça le reste". Hop, les neurones se calment, tu y mets la conviction nécessaire, tu prouves par l'action que de toutes façons, maintenant, y'a plus à tortiller, c'est toi le patron de tes pensées, de tes actions, et oui, tu fais un plan de construction, et oui tu le tiens.

Après, c'est bon, le mental (et le corps) te suivent, attendent que toi tu donnes les consignes, et non plus l'inverse.

Imagine une ribambelle "d'ouvriers" ( c'est-à-dire les idées, les projets) qui veulent tous améliorer un truc, réparer, commander du matos, etc... Et qui rentrent sans crier gare dans ton "bureau" (en toi), toute la journée, dans le chaos.
Maintenant, tu leur expliques qu'il va falloir faire la file d'attente, chacun son tour. Toquer à la porte. Et que c'est toi qui leur donne les directives, pas le contraire. Eux te transmettent les infos, et toi tu donnes les directives. Si tu dis de patienter, c'est patience et ils attendent: en attendant, ils peuvent aider à autre chose que tu leur donnes, ou se reposer.


Et là, c'est alors opération-boost à pleine puissance.
La Ferrari a enfin son meccano opérationnel, sa feuille de route, son carburant, au lieu d'être en cours de construction. Wink
Même le pilote découvre alors les joies des vitesses supérieures, la maîtrise des virages, la tenue de route y compris (surtout) par météo de mauvais temps.

Et comme James Bond, ...
Tu découvres les prodiges inouïs des fonctions qu'on te livre avec, car Mr Q. est passé par là aussi. Si tu ne l'as pas encore rencontré, passe vite au plan de construction; tu le verras alors rapidement pointer le bout de son nez, pour t'émerveiller et te faciliter la vie.
I love you



EDIT: la procrastination est un pré-instinct des joies de la conduite en situation difficile, où toute la puissance et les gadgets vrombissent pour faire pâlir la "conduite simple", et la faire ressembler à une promenade en poussette.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Flo tant le Ven 18 Jan 2013 - 19:57

Pour ma part j'ai trouvé une solution depuis quelques années, je ne m'autorise à me lancer dans un nouveau projet que si j'en ai fini une.
Bien sur je limite mes projet à 2 non 3 bon d'accord 5 en même temps, mais pas plus. Ce qui ce passe, c'est que d'en finir un me donne une véritable jubilation, celui de l'avoir fini pas en tant que but mais en tant que chemin, ce que j'aime c'est le chemin. Cela ne sert à rien que j'explique ici la différence, vous, vous me comprenez. Donc ce plaisir de fin et la jouissance de me lancer dans un autre projet.
Théorique cela marche super pour moi, je gère mieux ma fatigue et je finis.
En pratique, je ne m'autorise que d'insérer des petits projets que je traite d'un trait.
Côté pro, comme je suis à mon compte et seul, je suis PDG-femme de ménage de ma boite de formation, je m'autorise de la diversité large.
A mon avis si je suis à mon compte c'est que je n'ai pas trouvé mes marques dans les 8 boites que j'ai fréquenté, après une courte période d'enthousiasme, je m'ennuie et je me sens idiot dans un système absurde aux milles non sens.
Flo tant
Flo tant

Messages : 265
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 43
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Charlie le Ven 18 Jan 2013 - 21:06

Merci pour ces avis et conseils.

Je vais tenter de mettre de l'ordre dans tout ca. J'essayais déjà de le faire avant de penser ou imaginer une quelconque zébritude. Maintenant avec cette information supplémentaire et le fait de comprendre "pourquoi", ce sera peut être plus simple.
Charlie
Charlie

Messages : 280
Date d'inscription : 08/01/2013
Age : 36
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Invité le Ven 18 Jan 2013 - 21:28

Pas mieux que Flo tant. Very Happy Laughing Yahoo !

Tout est dit. Wink
Doux de lire et rire en même temps à ces anecdotes si vraies. Hourra !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Flo tant le Ven 18 Jan 2013 - 21:32

Le pourquoi !
Parce que si je ne fais rien, si je projeté plus dans des projets, il ne me reste plus que la question de savoir pourquoi suis je là !
J'admire les gens qui peuvent se poser sur leur canapé à focaliser sur la Tv sans penser à autre chose. L'alcool c'est un bon moyen, mais dangereux.
Pourquoi cette période que l'on appelle pompeusement la vie ?
J'ai compris dans le livre de Jfs que le pire pour moi c'est de je rien penser, de ne rien penser.
Flo tant
Flo tant

Messages : 265
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 43
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Arizona le Jeu 24 Jan 2013 - 16:11

Il y a donc des slashers dans notre communauté Z, qq questions pour eux:

(je précise pour ceux qui slashent professionnellement donc qui cumulent les jobs, j'exclus donc tout bénévolat et hobby)

1. est ce que les différents emplois sont liés? (=même domaine, j'ai lu plus haut une formatrice qui cumule avec un autre type d'emploi toujours dans la formation)

2. est-ce ça permet d'erradiquer définitivement l'ennui?


Maintenant question pour tous:

Est-ce que le fait de commencer quelque chose dont vous connaissez la fin ne vous donne pas de l'entrain pour le faire?

Exemple : j'ai fait plein de petits boulots étant étudiante : animatrice en centre de loisirs, calls centers... Et j'ai adoré faire ça!!! Et je travaillais bien en m'investissant, j'étais super enthousiaste et parfois bien payée, je me suis vue proposer un CDI sur un call center international.

J'adorais ces jobs parce que je savais que j'en partirai, pour trouver un emploi correspondant à mes études!

Je n'en faisais qu'un à la fois, mais ma question derrière tout ca c'est :

si ma semaine est divisée en 3 jobs, est ce que je ne vais pas adorer le job 1 mais que j'aurai hate d'être au job 2 et pour finir la semaine sur le job 3?

Bon c'est un peu brouillon mais ce que je veux dire c'est que je suis une personne qui s'enthousiasme dans l'attente et la perspective.








Arizona
Arizona

Messages : 96
Date d'inscription : 24/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Flo tant le Jeu 24 Jan 2013 - 17:27

Bonjour,
Tout d'abord si le c'est de moi que tu parles comme formatrice qui je te chanterai cette petite chanson. " je suis un homme je suis un homme quoi de plus naturel en sommes" ( mais je prends pour un compliment que l'on est vu mon coté féminin)
En réalité j'ai coutume de dire que je suis PDG-femme de ménage de mon entreprise, je fais de la formation sur des sujet divers domotique génie climatique élec...et des public divers aussi apprentie artisan chef d'entreprise ect..
Comme tout bon gérant je fait la compta facture gestion entreprise et resto client.
En plus je développe des logiciels.
bon voila pour la partie pro, non cela me comble pas à fond, mais plus que faire du mono tâche. Pour me défouler j'écris des romans, je fais le potier, qdivers vêtements, quelques travaux maçonnerie menuiserie ect... Ce qui me convient, c'est de ne pas mettre de cloison entre tout, j'ai mon bureau à la maison. Je ne parlerai pas de mes loisirs et occupation familiale.
Le plus dur c'est de ne pas en faire trop pour pas s'effondrer un dimanche et dormir 14 h, et de ne pas être en sous activité pour ne pas tourner en rond dans sa tête et la aussi d'être psychologiquement fatigué.
Bref le changement de costume empêche l'over dose. affraid
A là je pense reprendre des études par correspondance, les gens (pas ici ou je peux exprimer ce que je suis sans complexe) me demande après quoi je cours, mais moi je leurs demande pourquoi ils marchent en traînant des pieds.
Flo tant
Flo tant

Messages : 265
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 43
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Arizona le Jeu 24 Jan 2013 - 23:58

Désolée, Flo Tant j'ai pas vu que tu es un homme Wink

oui je vois qu'en tant que chef d'entreprise, tu peux aisément prendre plusieurs casquettes...

mmmhh, ça cogite, ça cogite dans ma tête...

merci de ta réponse!
Arizona
Arizona

Messages : 96
Date d'inscription : 24/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par siamois93 le Ven 25 Jan 2013 - 0:55

Flo tant as-tu lu la fable de la tortue et du lièvre ?
siamois93
siamois93

Messages : 5149
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 52
Localisation : Somewhere over the rainbow

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Flo tant le Ven 25 Jan 2013 - 9:21

Arizona,
Tu es désolée parce que je suis un homme Very Happy
Il est très dur sur du long terme de se plier à un métier, il faut trouver un travail qui nous convient et à notre moment de vie. Sauf bien sûr pour manger. Pour ma part j'ai fait des boulots minables, mais j'y ai toujours trouvé un truc à retirer. Bon d'accord une ou deux fois la chose à retirer c'est de me barrer.
Siamois93
Suis la Tortue ou le lièvre ?
Si je suis le lièvre pour toi, je te répondrai que Lafontaine avez l'ambition de plaire au roi, au bon plaisir du roi. Souvent les gens ne croient pas que je fasse tout cela, les non zèbres, et finalement je m'aperçois que pour eu c'est impossible et accepter que pour moi cela le soit les obligerait de réfléchir sur eux, alors ils préfèrent tout rejeter. Par contre c'est l'éternel question que je me pause spécialiste ou généraliste, toute son énergie sur un domaine ou sur plusieurs domaines.
Si je suis la tortue pour toi, c'est que tu ne sais pas comment m'annoncer que j'ai gagné un camping car et que je pars faire le tour du monde, grand timide Very Happy
La tortue comme un moine tibétain suit son chemin dans une discipline de fer, comme un train sur des rails. Cela me convient pas non plus.
Au plaisir d'échanger.
Flo tant
Flo tant

Messages : 265
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 43
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Invité le Ven 25 Jan 2013 - 22:47

Pourquoi "choisir" entre le lièvre et la tortue ?

Allier les bonus des deux, selon les situations préférentielles, et l'instant.


Certains nomment cela "le canard". Calme et lent en apparence de surface, et en-dessous, pédaler comme un fou avec ses pattes palmées quand il le faut ou qu'on est motivé.

D'autres styles mixtes existent aussi. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Flo tant le Ven 25 Jan 2013 - 23:36

Oui mais faire canard me dérange. Et le symbole du canard dans le café ou autre, me fait penser à la capillarités luttant contre Newton et sa gravité, du contre courant puissance 9,81.
Flo tant
Flo tant

Messages : 265
Date d'inscription : 27/06/2012
Age : 43
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Invité le Sam 26 Jan 2013 - 11:31

^^

L'image du canard m'avait bien fait rire le jour où je l'avais lue. Elle collait tellement bien à la personnalité de celui qui avait trouvé cette comparaison, en terme de calme placide apparent et qui en réalité se démenait comme un lièvre à toute trombe sans que l'on ne s'en rende compte au premier abord.


D'autres images existent, pour dire la même chose, comme toujours.


D'autres styles aussi, en terme de mixité tortue-lièvre. C'est comme en mathématiques, deux concepts peuvent faire plein de choses. Je te détaille un peu plus la pensée, si cela a un intérêt esthétique ou utile en ce lieu sur cette question.

Like a Star @ heaven se succéder linéairement
Like a Star @ heaven avancer en parallèle, plus ou moins séparés l'un de l'autre (le canard est situé ici, dans le cas où les deux se superposent)
Like a Star @ heaven se croiser en carrefour, perpendiculaires ou non
Like a Star @ heaven être cycliques, en rond parfait ou ovale
Like a Star @ heaven faire une ligne pointillée en sautant avec du vide interstellaire entre les deux
Like a Star @ heaven ils peuvent être quantique aussi
Like a Star @ heaven fractales

etc... (leurs effets à chacun de ces concepts seront complètement différents, ainsi que leur mise en œuvre)

Après, en concepts, on peut encore compliquer ou exploser davantage, avec les mosaïques, et toutes les formes possibles associées, avec un seul, ou deux éléments (que tortue, que lièvre ou les deux): rotations multiples, avec ou sans inversion, changement de couleurs, et moult encore.
Les rotations et mosaïques de différentes civilisations, notamment arabes parmi les autres à l'avoir transcendé, sont riches et tellement variées.



(si la comparaison avec les mathématiques est claire?)

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Mosaique1

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Triploctal_z_882



(ici, un seul élément, que tortue ou que lièvre, mais en variant la couleur et l'orientation, concept maths)


Et ici, deux éléments, tortue + lièvre.
Sachant que l'un crée au final l'autre, successivement... L'un suffit à créer l'autre, en ajustant la forme qu'il a, il fait apparaître l'autre simultanément. Very Happy
Dans le cas ci-dessous, si tu n'es "que tortue", en juxtaposant tout d'une certaine façon sur le papier, tu "fais alors apparaître" le lièvre partout aussi. Magique ? drunken Bravo ! (Bravo à Escher, qui a décliné ce principe de plsuieurs façons, ici avec oiseau et poisson)

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Escher

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Transcendance le Mer 24 Sep 2014 - 1:19

Topic très intéressant que voilà ! En effet, pourquoi choisir ?
Je veux toucher à tout, faire tout. Avant, on me disait que je ne pourrais pas. Maintenant que je fais de l'anthropologie, qui est en soi pluridisciplinaire, j'ai le sentiment que socialement, je peux exister en tant que scanner et faire/apprendre absolument tout.
Utopique, sans doute, mais tout de même.
Transcendance
Transcendance

Messages : 172
Date d'inscription : 19/03/2012
Age : 24
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde) Empty Re: Les Slashers, travailleurs multis et zappeurs, "méconnus" en France (article de l'Express et du Monde)

Message par Tille le Mar 9 Déc 2014 - 14:32

Waouh je découvre cette discussion pile au moment où j'en ai besoin... Merci pour les articles, merci pour les retours d'expérience, même si je n'ai pas tout lu, je me suis perdue dans certains discours à un moment donné. Bref!

En recherche de ce que je vais bien pouvoir faire de ma vie (professionnelle, on s'entend) depuis un looooooong moment. Au chômage depuis un moins loooong moment mais ça commence à faire. Je n'arrête pas de me poser la question : "mais qu'est-ce que tu veux faire au fond ?"

J'ai travaillé dans des métiers super différents, j'ai eu des expériences (bonnes ou mauvaises) tjrs enrichissantes et depuis un moment je suis coincée parce que je n'arrive pas à choisir. Car choisir équivaut à renoncer à ce qu'on n'aura pas choisi... forcément et les articles de l'Express et du Monde le disent bien.

Et puis la semaine dernière, un ami me dit : "je te vois bien faire ça et ça pour t'épanouir et ça pour arrondir tes fins de mois". Être multi-tâches, comment n'y avais-je pas pensé avant ?! Moi qui m'ennuie très rapidement dans tous les boulots que j'ai fait ET qui ai toujours deux ou trois projets en tête : là, ce serait juste l'idéal !!!

Aujourd'hui, je tombe sur cette discussion et ces articles et l'idée commence vraiment à s'ancrer.

La semaine dernière, j'étais déprimée d'avoir mis fin à ma période d'essai après seulement 3 jours de contrat (et surtout de devoir faire face à toutes les réflexions médusées de mes proches), je me demandais si vraiment il y avait une place pour moi dans le monde du travail tel qu'il est conçu à l'heure actuelle... Et bien peut-être que non, ma place n'existe pas de fait, mais peut-être que je peux me l'inventer, me la créer, pour qu'elle me ressemble et qu'elle me convienne (et accessoirement qu'elle me permette d'acheter les épinards dans lesquels je pourrai mettre du beurre de temps en temps).

Alors j'dis ça, j'dis rien mais Merci !
Tille
Tille

Messages : 82
Date d'inscription : 09/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum