Je comprends et je les emmerde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je comprends et je les emmerde

Message par chien_errant le Dim 15 Jan 2012 - 21:24

Et si c'était ça ? Et si mon principal problème c'était de comprendre trop, sans filtre ?

Je suis en phase terminale d'acceptation de tous les aspects de mon fonctionnement, et je voulais vous faire partager une de mes « découvertes » les plus importantes, je pense avoir mis le doigt sur l'origine de mes incompréhensions dans la communication, et ce qui provoque à mon sens un biais de jugement de l'intelligence / compréhension des personnes.

Je vais essayer de décrire ça, ce n'est pas évident.

Lorsque j'explique quelque-chose, j'essaye d'être le plus clair possible. J'évalue le niveau de mon interlocuteur, je visualise le point de départ de mon explication et l'arrivée et je vais utiliser des étapes intermédiaires que mon interlocuteur va comprendre.
Jamais, je dis bien jamais, je ne parle pour ne pas être compris ou pour exercer une quelconque domination sur les autres, que ce soit par mes connaissances ou mes idées.

Et c'est là qu'il y a distorsion complète de la perception de l'intelligence de l'autre.

A partir d'un certain niveau intellectuel, on peut s'amuser à perdre les autres, on peut s'amuser à sauter des étapes logiques d'une explication pour paraître plus intelligent, voire même pour humilier les autres.
Moi, et je pense que c'est pareil pour la majorité ici, je n'y vois pas l'intérêt. Voire même, c'est seulement depuis que je me suis autorisé à penser que, si je ne comprenais pas ce que quelqu'un m'expliquait, c'est parce qu'il l'expliquait mal, ne comprenait pas lui même, ou délibérément ne voulait pas être compris. Je suis obligé de me dire, au plus profond de moi « j'ai quasi plafonné le WAIS en verbal, si quelqu'un explique un truc compréhensible pour 1 personne sur 1000, c'est que c'est pas moi qui déconne ».

Et c'est même depuis peu où j'ai compris que, si je ne comprenais pas certaines situations sociales, ce n'est pas parce que j'avais manqué quelque-chose, c'est parce qu'il n'y a rien à y comprendre, il n'y a aucun but dans la communication autre que social.
Des poules dans une basse-cour ...
http://1libertaire.free.fr/Soumission22.html

Ma façon de me protéger vis à vis de ça, c'était de me déconnecter, de ne plus écouter. « T'écoutes rien », on me l'a répété plus d'une fois celle-là … Et la prophétie devient autoréalisatrice : quand il n'y a rien à comprendre, je n'écoute pas pour ne pas me faire noyer dans l'absurde, mais quand ça bascule sur une discussion sensée, je ne comprends pas car je n'ai pas écouté tous les éléments précédents …


Voilà aussi pourquoi je parais beaucoup moins intelligent aux yeux des autres que je ne le suis. Parce que je n'utilise pas mon intelligence (verbale) comme instrument de domination et parce que je ne comprends pas lorsque les autres le font.

La communication, j'ai l'impression de la voir à un niveau très bas, presque sans filtre. Sauf qu'il y avait un verrou qui m'empêchait de penser que c'était les autres qui déconnaient, si je ne comprenais pas, c'était forcément de ma faute.

Ca vous parle ?

(désolé y'a beaucoup de notions dans mon message, entre la perception de la communication, l'influence des rôles sociaux, la perception de l'intelligence, le contenu de la communication ... j'espère que c'est clair, c'est pas un post à vocation de domination geek )

chien_errant
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 200
Date d'inscription : 23/01/2011
Age : 33
Localisation : Libre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je comprends et je les emmerde

Message par chien_errant le Lun 16 Jan 2012 - 19:20

Ben ça vous parle pas beaucoup visiblement !

chien_errant
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 200
Date d'inscription : 23/01/2011
Age : 33
Localisation : Libre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je comprends et je les emmerde

Message par Petitagore le Lun 16 Jan 2012 - 19:51

zozo a écrit:« si quelqu'un explique un truc compréhensible pour 1 personne sur 1000, c'est que c'est pas moi qui déconne ».

Et c'est même depuis peu où j'ai compris que, si je ne comprenais pas certaines situations sociales, ce n'est pas parce que j'avais manqué quelque-chose, c'est parce qu'il n'y a rien à y comprendre.

Bravissimo! :-)

Tout à fait complètement absolument intégralement d'abord avec toi. Et c'est une immense libération que d'être capable de se dire ça: "Je suis quelqu'un d'intelligent, j'ai fait bien plus d'efforts pour piger que le premier venu n'en fera jamais et malgré ça je persiste à ne rien biter à ce que raconte ce type. Dès lors, de deux choses l'une: ou ce type est plus bête que moi, ce qui m'étonnerait quand même un peu; ou ce type est considérablement plus intelligent que moi, ce qui m'étonnerait quand même beaucoup."

(Cette dernière vanne est de Pierre Desproges)

Ça ne marche quand même pas rigoureusement à tous les coups. Quelquefois, par exception, on ne comprend pas le discours d'une personne intelligente non pas parce qu'elle s'explique mal, mais parce qu'elle emploie un jargon technique où certains mots n'ont pas le sens courant qu'on leur connaît: faute de repères communs, on se fait expédier en permanence vers de fausses pistes, et on ne bite rien à un discours pourtant sensé et cohérent. Exemple courant (pour moi): les bouquins d'informatique, où les termes techniques peuvent être apparemment les mêmes avec deux langages de programmation concurrents, et recouvrir en fait des notions subtilement différentes; du coup, il est fréquent de ne rien comprendre à un discours pourtant clair et argumenté. Je suppose que la même incompréhension peut se présenter à la lecture de beaucoup d'ouvrages de sciences humaines (socio, psycho, philo, etc.).

Mais si tu as le sentiment que bien souvent la complexité du discours n'est qu'un cache-misère de la vacuité de la pensée, eh bien, tu ne te trompes pas! Et ça fait peur. En particulier en ce moment, quand on entend parler à la télé de grands stratèges de l'économie, propres sur eux et encravatés, qui nous expliquent d'une belle voix grave et posée comment sortir de la crise avec des remèdes qui paraissent pourtant tous voués à aggraver le mal. Ça donne l'impression d'être stupide mais il ne faut pas s'y tromper: ça l'est réellement.

Petitagore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2708
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 56
Localisation : Ile-de-France

http://triancey.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je comprends et je les emmerde

Message par 'Sphinx' le Lun 16 Jan 2012 - 20:09

.


Dernière édition par 'Sphinx' le Sam 18 Aoû 2012 - 12:55, édité 1 fois

'Sphinx'
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 146
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 31
Localisation : Ici mais là aussi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je comprends et je les emmerde

Message par 'Sengabl le Lun 16 Jan 2012 - 20:14

zozo a écrit:si je ne comprenais pas ce que quelqu'un m'expliquait, c'est parce qu'il l'expliquait mal, ne comprenait pas lui même,

"Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément".

Nicolas Boileau.


C'est une de mes phrases "outil de vie" Smile

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je comprends et je les emmerde

Message par sevesofia le Lun 16 Jan 2012 - 22:02

Moi je comprends ce que je veux... quand je veux pas, ben je comprends pas..

Si c'est l'autre qui explique mal ou veut dominer ou je ne sais quoi, et que j'avais une profonde envie de comprendre, alors je me transforme en la bêta qui comprend rien mais qui veut savoir... et qui demande et redemande tout, trois fois de suite pour être sûr de chaque élément, pose des questions sur chaque terme, en reprenant tout le cheminement de son discours de A à Z... jusqu'à mettre le doigt sur ce qu'il avait omis (volontairement ou non...) de préciser. Et je comprends enfin.

Et au terme de cet exercice..... ben, soit l'autre est content parce que j'ai enfin compris ce qu'il essayait de me dire, sa communication était sociale mais pas dominatrice, et malgré le fait que son cheminement n'était pas clair.. il se valorise en se pensant plus doué que moi (oui, décidément... je comprends vite, mais faut m'expliquer longtemps...).
Soit il est carrément fâché car j'ai détruit l'illusion qu'il voulait projeter de son savoir absolu(-ment hermétique).

Mais je dois dire, qu'en général, je me rends compte rapidement si l'autre veut m'embrouiller et du coup je ne perds pas mon temps.... Puisque s'il est malhonnête, ses explications seront biaisées.. Et je préfère laisser ces gens sur leur dérisoire marche de la satisfaction par un hypothétique pouvoir, ils en tomberont bien assez vite, et je trouve leur position bien triste. J'ouvre une encyclopédie, ça va plus vite, et ça ne remet personne en question...

D'un autre côté, j'ai, selon les jours, une formidable incapacité à résumer clairement mes pensées, qui me pousse à rester humble face aux gens que je ne comprends pas Very Happy

sevesofia
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 145
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 35
Localisation : ça change régulièrement

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je comprends et je les emmerde

Message par meï le Lun 16 Jan 2012 - 22:25

zozo a écrit:
Ma façon de me protéger vis à vis de ça, c'était de me déconnecter, de ne plus écouter. « T'écoutes rien », on me l'a répété plus d'une fois celle-là … Et la prophétie devient autoréalisatrice : quand il n'y a rien à comprendre, je n'écoute pas pour ne pas me faire noyer dans l'absurde, mais quand ça bascule sur une discussion sensée, je ne comprends pas car je n'ai pas écouté tous les éléments précédents …
Voilà aussi pourquoi je parais beaucoup moins intelligent aux yeux des autres que je ne le suis. Parce que je n'utilise pas mon intelligence (verbale) comme instrument de domination et parce que je ne comprends pas lorsque les autres le font.
La communication, j'ai l'impression de la voir à un niveau très bas, presque sans filtre.

Ca vous parle ?
oui c'est mop quotidien.
(mais je pensais que c'était un trait aspie aussi.d'ailleurs je crois que ç'en est un.)
moi ca fait longtemps que je n'essaie lus de me servir de mon langage pour autre chose que communiquer efficacement et informativement.Le reste je zappe..
(exception, mes loulous. j'ajoute de l'amour (bienveillance?) dedans. mais à ma façon ptet aussi.... Wink )
idem, j'ai plafonné le wais verbal, et j'ai depuis une forte tendance (après un temps d'analyse ) a ne ranavoirafout.... What a Face d'ou plus haut.
(je ne supporte pas le blabla de toue façon . )

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je comprends et je les emmerde

Message par chien_errant le Mar 17 Jan 2012 - 9:02

Merci pour vos retours Smile
Oui meï, il me semble aussi que c'est un trait aspie. En tous cas, plus aspie que zébré.

Pour moi c'est à mettre en rapport avec le déficit d'inhibition latente : si on regarde un tissu au travers d'un verre un peu flou, on ne verra pas le détail, les fils, le maillage et surtout les trous. Quand la perception est directe (ou moins floue), les trous sont bien plus visibles ... et on se demande pourquoi personne ne les voit. Dans la communication, je pense que c'est réellement un handicap.


chien_errant
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 200
Date d'inscription : 23/01/2011
Age : 33
Localisation : Libre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je comprends et je les emmerde

Message par Waka le Dim 1 Avr 2012 - 21:16

Et c'est une immense libération que d'être capable de se dire ça: "Je suis quelqu'un d'intelligent, j'ai fait bien plus d'efforts pour piger que le premier venu n'en fera jamais et malgré ça je persiste à ne rien biter à ce que raconte ce type. Dès lors, de deux choses l'une: ou ce type est plus bête que moi, ce qui m'étonnerait quand même un peu; ou ce type est considérablement plus intelligent que moi, ce qui m'étonnerait quand même beaucoup."

Si j'ai bien compris le raisonnement et sa conclusion c'est :
- hypothèse 1 : l'autre est plus bête quoi moi : je devrais pouvoir le comprendre en faisant un effort.
- hypothèse 2 : l'autre est aussi intelligent voir plus intelligent que moi : s'il a la même intelligence que moi on devrait pouvoir communiquer, donc je devrait pouvoir le comprendre.
- conclusion : si je ne comprend rien, c'est parce que l'autre fait exprès de tenir un discours incompréhensible, par jeu social, parce qu'il a l'intelligence pour y parvenir.

Sinon peut être qu'il est aussi intelligent en logico-tout ca, et beaucoup moins en verbal?
Moi je sais qu'on ne me comprend pas souvent même ici malgré les gros efforts pédagogiques que je fais. J'y peux pas grand chose... donc je crois qu'il existe des exceptions au schéma, quand même...

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je comprends et je les emmerde

Message par paela le Dim 1 Avr 2012 - 21:44

Il y a des gens qu'on ne comprends pas parce qu'ils sont trop sages quoi. Ils disent des trucs toujours plus subtil qu'il n'y (ne?) parait.

Et des gens dont le langage est dans le monde des idées et sens en meme temps, donc leur élocution est souvent jolie et inspirée.

Il y a aussi ceux qui ont plein plein de vocabulaire qui vit à travers eux, c'est plutot rare: des bons orateurs.

J'ai toujours trouvé agréable d'etre en face d'une personne dont l'originalité s'exprime dans la parole; comme c'est assez important.
Mais bon sur un forum il manque le son alors c'est sur il y a moins de passion.


Après je dis pas que c'est hyper bien les gens qui ont une parole si complexe qu'on y comprend rien ou qu'il n'y a rien à comprendre. Je voulais juste ajouter d'autres types de gens à la liste Smile

paela
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2197
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je comprends et je les emmerde

Message par Polaris le Dim 1 Avr 2012 - 22:00

Et c'est même depuis peu où j'ai compris que, si je ne comprenais pas certaines situations sociales, ce n'est pas parce que j'avais manqué quelque-chose, c'est parce qu'il n'y a rien à y comprendre.
Absolument.

C'est aussi vrai au niveau émotionnel, en tout cas pour moi : j'avais l'impression qu'avouer carrément mes sentiments à une fille donnerait l'impression qu'ils sont faux et que je sors simplement du baratin, parce que des vrais sentiments sont trop "personnels" pour qu'on soit capable de les dire de façon directe. J'avais donc tendance à essayer de le faire comprendre de façon détournée, par des attentions ou des réflexions, surtout sans me dévoiler ouvertement.

Là où ça m'a vraiment induit en erreur, c'est que je cherchais les mêmes signes subtils chez les gens : un sourire que je faisais avait une signification particulière, donc je pensais qu'un sourire qu'on me faisait aussi pouvait aussi en avoir une. Or la plupart des gens sont complètement incapables de voir les signaux que j'envoyais (j'ai toujours mieux compris les gens qu'ils ne me comprennent). Donc, je voyais des signaux contraires et je ne savais pas quoi penser, là où en réalité, il n'y avait rien à voir.

Dans le même ordre d'idée, je comprenais étant petit que les gens étaient malheureux, et je me suis longtemps demander comment ça se faisait qu'ils ne venaient pas me consoler moi quand je reproduisais les mêmes signaux. En réalité, ils n'étaient pas capables de voir comme moi que quelqu'un était triste.

Polaris
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 234
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je comprends et je les emmerde

Message par Eluent le Jeu 5 Avr 2012 - 12:38

chien_errant a écrit:Et c'est même depuis peu où j'ai compris que, si je ne comprenais pas certaines situations sociales, ce n'est pas parce que j'avais manqué quelque-chose, c'est parce qu'il n'y a rien à y comprendre, il n'y a aucun but dans la communication autre que social.

Ouais dans ces cas ce sont des codes qui sont émis par le langage plutôt que des signifiants.
Cela n'en devient pas forcément inintéressant. On peut s'intéresser à la compréhension de ces usages et codes sociaux, et cela va plus loin que des grilles de lectures, on peut aller plus loin que la compréhension sociologique (et la socio, l'ethno ou l'anthropo sont déjà des voies bien vastes), s’intéresser aux mots utilisés, leur historicité (pourquoi tels mots sont utilisés pour communiquer tel ou tel code plutôt que d'autres autrefois?).

Bref, ça reste selon nos choix intérêts et capacités mais il y a de l'espace à explorer même dans les circonstances sociales les plus convenues.

Eluent
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 42
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je comprends et je les emmerde

Message par lettrine le Mar 4 Sep 2012 - 19:30

moi j'ai tendance à ne pas vouloir contredire les gens (dans leurs propos, leurs commérages malveillants ou des choses qui n'ont absolument aucun intérêt pour moi) pour ne pas les blesser et surtout pour na pas avoir à m'impliquer dans leurs conversations inutiles, du coup ces gens en question pensent et se disent, elle est "gentille", elle n'est pas contrariante,etc et comme je suis timide ...parfois j'ai envie de leur hurler à ces cons qu'ils me font pitié avec leurs histoires débiles! mais je ne le ferais jamais, je m'en veux suffisamment de penser ça, je trouve ça prétentieux de ma part de trouver leurs discussions inintéressantes...j'ai essayé mais il n'y a rien à faire Rolling Eyes

lettrine
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 85
Date d'inscription : 12/06/2012
Age : 35
Localisation : incunable

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je comprends et je les emmerde

Message par Invité le Mar 4 Sep 2012 - 23:52

Merci, chien errant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je comprends et je les emmerde

Message par tyuip le Dim 9 Sep 2012 - 11:02

ouep, merci
Je découvre ce "vieux" post et il me parle aussi beaucoup.
Souvent j'hallucine complétement lorsque d'autres semblent boire les paroles de je ne sais quel éminent personnage / analyse / journaliste ou assimilé dont le point de vue est semble t-il reconnu alors que je n'y comprend mais alors RIEN du tout !

C'est l'embrouille totale dans des propos remplis de blah et de peudos théories, bref, je me mets en mode sous marin pour ne pas exploser (et accessoirement me fâcher avec mon entourage) mais au fond, je suis de plus en plus persuadée que ces discours sont souvent des cache misère, et rien de plus.
Dans la vie de tous les jours, j'ai trouvé un semblant de solution : pas de tv, des médias écrits de préférence (où on peut remonter dans le texte pour suivre le fil d'une pensée et y déceler des incohérences) et j'essaie de me préserver des "leaders d'opinion" (arghhh quel mot !)

tyuip
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 90
Date d'inscription : 01/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je comprends et je les emmerde

Message par weirda le Dim 11 Nov 2012 - 22:17

chien_errant a écrit:

Et c'est même depuis peu où j'ai compris que, si je ne comprenais pas certaines situations sociales, ce n'est pas parce que j'avais manqué quelque-chose, c'est parce qu'il n'y a rien à y comprendre, il n'y a aucun but dans la communication autre que social.
Des poules dans une basse-cour ...

Impec !

... et la basse cour m'épuise...

Se tape la tête cont



chien_errant a écrit:

Sauf qu'il y avait un verrou qui m'empêchait de penser que c'était les autres qui déconnaient, si je ne comprenais pas, c'était forcément de ma faute.

Ca vous parle ?


oui...

weirda
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 103
Date d'inscription : 13/07/2012
Age : 33
Localisation : Haute-Savoie

http://www.autisme-regards-croises.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je comprends et je les emmerde

Message par weirda le Dim 11 Nov 2012 - 22:22

Petitagore a écrit: Et c'est une immense libération que d'être capable de se dire ça: "Je suis quelqu'un d'intelligent, j'ai fait bien plus d'efforts pour piger que le premier venu n'en fera jamais et malgré ça je persiste à ne rien biter à ce que raconte ce type. Dès lors, de deux choses l'une: ou ce type est plus bête que moi, ce qui m'étonnerait quand même un peu; ou ce type est considérablement plus intelligent que moi, ce qui m'étonnerait quand même beaucoup."

(Cette dernière vanne est de Pierre Desproges)


Approuve (même si je ne suis pas sûre d'^tre vraiment capable de me dire ça...)

weirda
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 103
Date d'inscription : 13/07/2012
Age : 33
Localisation : Haute-Savoie

http://www.autisme-regards-croises.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je comprends et je les emmerde

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:57


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum