[Petit mensonge au test]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Petit mensonge au test]

Message par Invité le Dim 8 Jan 2012 - 23:07

.


Dernière édition par dgintaglann le Ven 20 Jan 2012 - 0:45, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Petit mensonge au test]

Message par meï le Dim 8 Jan 2012 - 23:33

oui tu es surement surdouée et non c'est pas une petite question ou tu as 'triché" ea 14 ans qui a faussé le reste du test.
non ca ne peut pas interagir toutu ça (toutes tes etudes, ton parcours..) sur le nouvau test
evidemment tu auras encore un resultat qui te placera au dessus des 130,
oui on peut etre surdoué dans certaines catégories (musique..) et pas d'autres
evidemment qu'i ya des tas de fonctionnements dfiferents, et evidememnt qu'on a pas de réponses toutes faites à tout cela.

travaille peut etre d'abord la confiance en toi et ensuite tu verras que totu ca c'est peut etre en effet une vaste blague, pourquoi pas, mais le plus important est d'etre bien avec soi meme ce qui n'est pas le plus simple (après, le coté surdoué pas surdoué....ca importe moins.). Wink

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Petit mensonge au test]

Message par Waka le Dim 8 Jan 2012 - 23:44

Les tests sont calibrés en fonction de l'age.

Par ailleurs, sache qu'une mesure de QI est normalement accompagnée d'un intervalle de confiance à 95%, qui indique l'intervalle dans lequel on est sur à 95% que ton QI se trouve en prenant en compte toutes les sources de variations que tu cites.
Ainsi, il n'y a que 5% de risques que ton QI réel ne soit pas dans cet intervalle. Si les deux bornes de l'intervalle sont supérieures au seuil, cela signifie qu'il n'y a dans le pire des cas que 5% de risques pour que tu ne sois pas surdouée. Et si elles sont toutes les deux éloignées du seuil, ce risque d'erreur diminue très vite.

On peut très bien exprimer la douance par la musique. Douance = fort ressenti des choses, ce qui est essentiel pour être doué en musique.

Je crois que tu dois apprendre à faire confiance. A toi même, à la vie, aux gens qui te disent que tu es surdouée. C'est leur boulot, par le tien, d'établir le diagnostic. Et peut importe si tu es surdoué au dessus de 130, ou surdoué au dessus de 150 : dans les deux cas, tu à moins de chances que la moyenne de rencontrer des gens qui ont un fonctionnement similaire au tient, donc de trouver des gens avec qui tu te sentes bien. Et il suffit de savoir pourquoi pour que ce soit déjà moins dur à supporter.

Aller, courage !

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Petit mensonge au test]

Message par Giamilla le Mer 11 Jan 2012 - 22:16

N'ayant pas encore passé les tests (c'est pour le 10 février), je me sens bien en mal de te répondre…

Mais je ne pense pas que ce soit un petit mensonge au premier test qui aie changé le résultat !
Ensuite, si tu as peur de fausser tes résultats… arrête les pré-tests ! je sais, c'est facile à dire et j'ai moi-même succombé au démon 2-3 fois une fois mon rendez-vous chez la psy confirmé. Puis j'ai pris sur moi d'attendre, histoire de ne justement pas me dire, s'il s'avère que je suis zèbre, que je me suis "aidée" et que du coup je ne le suis peut-être pas.
Mais encore une fois, c'est plus facile à dire qu'à faire.

Ensuite, concernant l'influence des études universitaires sur ta pensée… je parle encore une fois de mon expérience, mais je vois que tous les élèves ne retiennent pas leurs anciens cours de la même façon, ne développent pas leur esprit ou leurs compétences de la même manière. Ton fonctionnement personnel fera que tu tireras telle ou telle expérience de l'uni et je pense qu'au contraire, c'est un élément important : examiner ce que tu fais de ces connaissances, par comparaison avec d'autres personnes.
(Mon propos est un peu flou, mais pour illustrer, si je compare mes notes de cours avec celles de mes voisins, c'est parfois le jour et la nuit. On filtre et traite l'information différemment.)

Et je pense qu'il y a plusieurs catégories de surdoués. Simplement parce que les intérêts des uns et des autres sont variés, tout comme leur vécu personnel. Je ne suis pas si je suis zèbre, mais je peux dire par exemple que je suis très calée en musique, en jeux de lettres et autres, mais peu amie avec la mathématique, de part mes intérêts et ma scolarité. Wink
Je ne pense pas qu'on cherche un moule en venant ici. Mais peut-être une tentative d'explication du pourquoi du comment certaines pensées et réactions. Surtout quand on n'a pas été diagnostiqué plus jeune (c'est mon sentiment). Après, 130, 140, 150 ? sachant que la moyenne se situe dans les 100, je sais que pour ma part, même si on s'aperçoit que mon QI n'est qu'à 115 ou 120, je travaillerais déjà dessus pour expliquer une certaine différence de raisonnement avec… 70% de la population ? ce qui est déjà énorme. (le but après, ce n'est pas de se planquer là-derrière, mais d'avoir une base sur laquelle travailler, se comprendre. J'ai un peu le sentiment que beaucoup de personnes faisant les démarches d'un test recherchent cela, et non pas une étiquette, ou un pool de gens dans lequel se reconnaître et se fondre).

Je me sens aussi usurpatrice ici… d'où mon besoin de savoir.
Et cela explique en partie le fait que souvent, je ne réponds pas à certains topics, parce que je ne me sens pas en "droit" de donner mon avis sur quelque chose que je ne suis sans doute pas.

Giamilla
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 179
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 33
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Petit mensonge au test]

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:48


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum