présentation

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: présentation

Message par Lola the cat le Mar 20 Nov 2012 - 17:21

...


Dernière édition par Lola the cat le Mer 21 Nov 2012 - 17:18, édité 1 fois

Lola the cat
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 30
Localisation : coucouche panier

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation

Message par Lola the cat le Mar 20 Nov 2012 - 18:12

Pareil.

Spoiler:
Donc oui, le bonheur c’est ça, “ce n’est pas la destination mais le chemin” et toutes ces conneries. Mais au secours, le chemin vers la mort est long, ennuyeux et décevant ! Quelle horreur de ressentir physiquement cet ennui comme une chape de plomb. Cet ordi, ce bureau, je ne peux plus les supporter. L’ennui c’est cette sorte de mélasse anesthésiante, mais pas dans le bon sens. Comme quand on est malade et très fatigué, et que l’on arrive pas à dormir. Que l’on se retourne encore et encore dans le lit. Toute perspective de travail intellectuel me paraît insurmontable, j’ai l’impression que mon cerveau tourne au ralenti, qu’il est en veille depuis toujours. Les seules fois où j’ai dû m’en servir, j’allais vers le moindre effort, la facilité. Et maintenant qu’on ne me demande plus rien, je n’ai même pas le courage de le faire marcher tout court. Alors, oui, je devrais faire au lieu d’essayer de penser. Du coup je fais des œufs, tac tac, parce que c’est plus facile que de jouer de la musique, par exemple. Le bonheur, il est là, dans l’action, faire un gâteau, chanter avec sa fille, et il faut les saisir au vol. Mais au secours je n’en veux pas de cet ersatz, de cet hologramme, de ce grain de plénitude. Non, je veux baigner dans l’-ultra en permanence, je veux un shoot permanent de bonheur. J’arrive pas à me contenter de ce que j’ai, quoi, tout simplement je n’y arrive pas. J’en ai marre des hauts et des bas, des excitations aussi intenses que fugaces. Alors ouais, peut-être que je ferais mieux d’aller méditer. Alors ouais, il reste le corps, et la sensualité. Les cinq sens, quoi. Il reste le toucher et les odeurs. Il reste les grands écarts qui font mal, mais d’une douleur si agréable. Il n’y a rien à toucher ici, rien à sentir. Tout est stérile et aseptisé. Et surtout, il n’y a personne avec qui partager, personne avec qui chanter ou danser. Mais pas parler, au secours. Sortir ? A quoi bon, il fait froid. Alors que rester est insupportable. Je cherche quelqu’un qui puisse me transcender, à travers qui je pourrais exister, et dans lequel je pourrais me perdre en l’ayant choisi. (Référence à Lena), A qui je dirais : « tiens, voilà, prends-moi, fais-en ce que tu veux, mais fais-en quelque chose car moi je m’encombre, et j’ai la flemme. Juste dispose, sers-toi, possède, car je ne suis qu’une coquille vide et vaine. »
Bon, encore trente minutes à patienter avant mon cours de danse.

Twenty-five years and my life is still
Trying to get up that great big hill of hope
For a destination

And so I cry sometimes lying under my bed
Just to get it all out, what’s in my head
And I’m feeling a little peculiar

And I try, oh my god do I try,
I try all the time,
In this dimension

And I pray, oh my god do I pray,
I pray all the time
For a redemption


Lola the cat
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 30
Localisation : coucouche panier

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation

Message par Lena le Mer 21 Nov 2012 - 21:34

"je m'encombre" ... purée combien de fois je me suis dit ça !

Ceci dit, pour avoir testé, en général dans les relations l'autre ne sait pas mieux quoi faire de toi si tu lui dis "fais en ce que tu veux". C'est comme d'avoir un jouet trop beau. (je développe pas, je pense que tu comprendras)

Des fois j'me dis que je m'encombre, puis je me dis "bah oui mais c'est tout ce que t'as, alors fais avec"

Lena
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1303
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 33
Localisation : on the road, et parfois à Paris

http://www.zebrascrossing.net/t1830-zebre-strikepresumee-strike-

Revenir en haut Aller en bas

Oeuf n° 15152

Message par Lola the cat le Mar 27 Nov 2012 - 15:33

J’avais décidé d’arrêter de parler de moi, mais là je suis dans l’obligation de poster, afin de pouvoir avancer plus légère après (oui, comme faire caca).

Depuis quelques semaines, ma vie est parasitée par des questions lancinantes qui m’empêchent de faire ce que je devrais faire. Bien sûr, c’est une forme de procrastination : la fin de la thèse approche, je devrais commencer à faire un plan, rédiger, etc. Mais pour l’instant, je suis encore dans l’entre-deux. D’un côté, l’échéance approche assez pour me mettre dans un état de pré-angoisse-pied-du-mur dans le genre « ça y est, une page de ta vie est en train de se tourner, tu dois penser à l’après », et donc mon esprit se met automatiquement en mode « find escape », se détourne de cette tâche concrète et obligatoire, et cherche des échappatoires moralement et socialement acceptables. De l’autre côté, l’échéance est encore trop éloignée dans le temps, trop abstraite, pour constituer un bon mdd intense sur quelques semaines/quelques mois, qui m’empêchera de penser à quoi que ce soit d’autre. Je sais que ça arrivera, et j’attends presque avec impatience cette période charrette-mddesque, qui me délivrera, certes temporairement, des tourments existentiels qui ont pour l’instant toute latitude pour m’envahir. Je me sens dans l’obligation de vous en faire part dans ce post, à moitié pour me décharger, à moitié pour savoir s’il existe des réponses (même si je sais que les réponses ne se trouvent que dans la religion et la méditation).

D’un point de vue pragmatique et sociétal, ces turpitudes existentielles sont un frein à ce que je devrais être en train de faire. Mais là est tout le problème. Mon cerveau se met en mode panique devant l’angoisse de la tâche assignée : « Devrais-je être en train de faire ça, justement ? Allons, soyons raisonnables, une thèse, c’est insignifiant, inutile, mais mon dieu, on en a tellement rien à foutre qu’il n’y ait plus de vignoble à Perpignan. » Et donc inévitablement, ça mène à : « Pourquoi suis-je sur Terre ? Si je me pose la question toute la journée à me morfondre, alors qu’autour de moi personne ne semble être torturé par cette question, est-ce parce que mon existence aurait un but particulier ? Et si elle a un but, quel pourrait-il être, si ce n’est de faire en sorte que les gens qui semblent moins tourmentés et plus sereins le restent, et soient heureux à leur manière ? Faire en sorte de rendre les gens le plus heureux possible, voire de les rendre meilleurs, c’est-à-dire plus comme moi, préoccupés par la sauvegarde de la planète et le bien-être psychique de leurs congénères ? » Oui, j’ose me dire ça, alors que dans les faits, dans la cruelle réalité, je suis un monstre d’égoïsme qui ne se préoccupe que de son bien-être à elle et non de celui des autres. Je m’acharne à maintenir le chauffage du bureau à 20°C, alors que tout le monde semble plus heureux à 25°C. Je crois m’acharner pour la sauvegarde de l’énergie, et parce que je trouve inadmissible que des géographes prétendant œuvrer pour la planète se complaisent dans le gaspillage des ressources (pourquoi ne mettent-ils pas un pull ? pourquoi ne sont-ils pas végétariens ?). Mais n’est-ce pas un voilage de face pour me rendre moralement acceptable le fait que mon corps préfère tout simplement une pièce à 19°C qu’à 25°C ? Je ne sais pas. Où doit se situer la limite entre la recherche du bonheur personnel et celle du salut de l’humanité ?

Et j’en reviens toujours au même point : « Pourquoi diable existons-nous ? ». Parfois, je choisis le voile de l’inaptitude cérébrale à compréhender l’univers. Nous ne saurons jamais, donc « cultivons notre jardin du mieux que nous pouvons », etc. Faisons le bien, soyons en accord avec nous-mêmes, etc. blabla bullshit. Ca, c’est pour quand j’ai mieux à faire. Mais sous ce voile, je ne peux pas croire ni accepter que nous ne soyons qu’un hasard de l’évolution biologique. Je n’arrive pas à porter le voile de « nous n’existons pour rien en particulier, haha, la bonne blague, dieu et toutes ces conneries ». Je n’arrive pas à concevoir la biologie. Je n’arrive pas à concevoir l’univers, et encore moins sa création, le big bang, les trous noirs. Je sens réellement que mon cerveau est inadapté à tout comprendre, mais je crois tout de même que certains y arrivent mieux que moi (je sais pas, par exemple, Jésus, ou bien le mec indien qui mange pas pendant 150 jours sous son baobab).

Du coup, l’altérité me pose de plus en plus problème : pourquoi est-ce que les autres ne pensent-ils pas comme moi ? Pourquoi ne se posent-ils pas les mêmes questions ? Comment peut-on se satisfaire de la science, de l’athéisme, de l’astrologie c’est des conneries haha. Est-ce également un mdd ? Comment peut-on être amené à ne pas remettre en cause ses croyances ? Je ne sais pas, si Dieu existe, et je me pose la question tous les jours ! Et j’ai l’impression d’être entourée de gens qui croient réellement à leurs certitudes (en l’occurrence, je fréquente surtout des sceptiques à tendance nihiliste, alors que je n’ai l’impression que de baigner dans l’océan noir de l’incertitude et du mystère le plus total). Et j’en viens à cette question d’altérité : pourquoi ne peut-on jamais être l’autre, être dans sa tête, penser exactement tout comme il pense, ressentir exactement tout comme il ressent, ne serait-ce qu’un instant ? Pourquoi ai-je de grandes idées mais suis-je trop paresseuse pour montrer l’exemple (en excusant cela par le mdd de la désillusion et du pessimisme « à quoi bon, ça ne sert à rien ») ?

J’aimerais que tout le monde se pose les mêmes questions que moi en permanence. Et une part de mon mal-être est là, justement : j’ai l’impression d’être la seule à souffrir de ces questions, trop souvent. J’erre sans but, alors que je n’aurai jamais de réponses, si ce n’est au moment de la mort, quand ma glande pinéale s’activera. Avec les drogues, j’ai l’impression d’avoir des flashs de vérité (quoi que cela veuille dire), mais je n’ai personne avec qui les partager vraiment (c’est-à-dire plus qu’avec de simples mots, qui ne sont que sources d’erreur). Alors que faire ? Pour faire des choses (comme : une thèse, ouvrir un surf shop en Indonésie, etc.), je suis obligée de mettre un voile pudique sur ces questions pendant un temps, mais elles finissent par ressurgir et pourrir ce que je suis en train de faire, sans que j’arrive à savoir si c’est une bonne chose ou pas. Tant que je n’aurai pas eu d’illumination sur le but de ma venue sur Terre, j’errai comme une âme en peine, qui cherche mais ne sait pas ce qu’elle cherche. Si l’illumination arrive à 80 ans, j’ai peur que ce soit trop tard. Chaque jour, j’ai l’impression de perdre du temps. Et en attendant, je ne fais que parasiter les autres au lieu de les aider.

Lola the cat
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 30
Localisation : coucouche panier

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation

Message par Waka le Mar 27 Nov 2012 - 15:42

C'est pas le même style que d'habitude, ça fait bizarre.

Sinon, franchement, après ta thèse, prend un break. Surtout si t'as des articles à finir..... (ou mieux, fini les avant de soutenir, et te laisses pas manipuler par ton directeur de thèse qui prétend qu'il faut en faire "encore plus" sinon ce que t'as fait c'est de la merde, sachant que derrière c'est pas lui qui fera le boulot de valorisation sans salaire).

(Bon, je me suis un peu laissée emporter).

Sinon, y a plein de trucs utiles à faire en géographie, non? Franchement tout est possible, moi je bossais sur l'évolution des particularités génétique des graines angiospermes, et je me retrouve à enseigner les stats en Afrique. Tu vas bien finir par trouver un truc utile à faire, pour répondre à ton égoïste besoin de te sentir utile.


Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation

Message par Nace le Mar 27 Nov 2012 - 18:09

Fin d'étude en Juin de cette année, je crois reconnaitre certains des signes que j'ai "traversée". (projection bla bla)

Comme tu semble poser des questions quand même sous des air de "il n'y a de toute façon pas de réponse, chaque réponse est un mdd qui se cache". (et puis je ne suis jamais loin d'y croire aussi, ms "qui est le mdd de qui? "

Je te propose quand même un lien qui peut être sera "rigolo" pour toi quelque instant, pour moi il s'agit plus de" ressentir" que de "croire".

http://fr.wikipedia.org/wiki/Franz_Bardon

(y'a un pdf trop cool à la fin) study

Nace
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 86
Date d'inscription : 07/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation

Message par Lola the cat le Mar 27 Nov 2012 - 18:13

Merci pour vos réponses, Waka et Nace. (D'une manière générale, quand je ne dis rien, je vous remercie silencieusement.)

Nace: en plus ton Franz est tchèque -> "tu frappes fort"!

Lola the cat
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 30
Localisation : coucouche panier

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation

Message par Lena le Mer 28 Nov 2012 - 22:30

"chaque jour j'ai l'impression de perdre du temps"
Je pense que ce qui nous distingue malgré nous c'est le sens de la responsabilité. On nous a "donné" la vie, alors comme si on la croyait mesquine on se demande ce qu'on lui doit.
Et on ne "rembourse" pas forcément, parfois on n'essaye même pas, mais cette dette plane comme une ombre sur tout ce qu'on fait.
Parfois je voudrais tellement pouvoir être une fourmi, croire que le monde se réduit à mon microcosme et que tout est bien organisé et que ça me convient et qu'il n'y a pas de questions à se poser. Mais moi je suis juste la fille qui quand elle se ballade dans la jungle, sautille pour ne ma écraser les fourmis ...et les autres se demandent si j'ai une épine dans le pied (tiens, l l'arborescence me souffle une parallèle fortuit et totalement inapproprié avec Jésus)

Bref. Tout ça pour dire : c'est chiant mais "c'est déjà ça"; et puis l'avantage c'est que les autres sont loin d'attendre de nous ce qu'on attend de nous même, alors de temps en temps "relax!"
Bear hug

Lena
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1303
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 33
Localisation : on the road, et parfois à Paris

http://www.zebrascrossing.net/t1830-zebre-strikepresumee-strike-

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation

Message par Lola the cat le Mer 28 Nov 2012 - 23:02

Smiley affolé: "non mais je me relaxe trop, là, je me relaxe trop, je suis allongée sur le canap"!!

Lola the cat
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 30
Localisation : coucouche panier

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation

Message par Laetitia le Lun 24 Déc 2012 - 14:31

Bon anniversaire!!!

Laetitia
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1204
Date d'inscription : 10/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation

Message par Lola the cat le Lun 24 Déc 2012 - 17:54

Very Happy cat Punk

Lola the cat
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 30
Localisation : coucouche panier

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation

Message par ♥ El Castor ♥ le Lun 24 Déc 2012 - 18:00

rebon anniversaire et joyeux noël lolilola

Dis dont le chat, tu as toujours eu double ration de cadeaux le soir du réveillon ?
Comment le vivais-tu ?
Pensais-tu que le père Noël venait exclusivement pour toi etc ?

♥ El Castor ♥
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2153
Date d'inscription : 05/03/2011
Age : 30
Localisation : X

http://www.zebrascrossing.net/t2312-spoilerusine-a-reve-ou-machi

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation

Message par Lola the cat le Mer 16 Jan 2013 - 15:42

Aujourd’hui, j’ai modifié les paramètres de ponte, et c’est donc un œuf un peu différent, car il faut varier les plaisirs. La chanson du jour s’affiche ci-dessous.



Le plus beau slow de tous les temps. Vous ne le croirez pas, mais je n’ai jamais dansé de slow. Je ne comprends pas, car je suis pourtant une incurable romantique. Pendant cinq ans, j’ai gardé dans mon portefeuille la photo de ce mec, dont j’ai oublié le prénom, et à qui je n’ai jamais adressé la parole. Il était blond, il venait de Lille. Il faisait du roller, alors je me suis mise au roller, en cachette. Mais bon, c’était le bg de la colo, il avait 16 ans, j’en avais 18, « c’était impossible ». Ok, c’était y’a presque dix ans, mais je n’ai pas changé. Après la thèse, je crois toujours qu’un beau tchèque va m’emmener sur son cheval blanc pour aller ouvrir un surf-shop aux Maldives. Le problème, c’est que j’y crois vraiment.

Spoiler:
Salle des fêtes de Villeneuve-la-Garenne, samedi 23 avril 1985, 1h du matin. Il y avait un grand buffet dressé sur des nappes blanches en papier. L’heure était déjà avancée, et ça se voyait. La nappe s’était déchirée là où des verres avaient été renversés, des cacahuètes dans une assiette en plastique baignaient dans un liquide marron où surnageaient deux mégots, et il n’y avait plus de mini-mars depuis longtemps. Quelques personnes dansaient encore, mais beaucoup étaient soit assises sur des chaises posées le long des murs, ou bien étaient en train de fumer dehors. Certains filles avaient retiré leurs talons et se massaient les pieds. La porte des toilettes claquaient à chaque fois que quelqu’un entrait ou sortait, et un bout de papier toilette collait par terre. Je suis au buffet et je prends des poignées de curly, le seul truc qui reste,et je noie le tout à la vodka-coca light. J’ai trop chaud et j’ai l’impression que mes collants tombent, mais c’est délicat d’arranger ça en public.
Mon amie E. venait de sortir s’engueuler avec son copain, comme d’habitude. Elle avait un trou dans sa robe, mais je ne lui avais pas dit car elle m’énervait. Je préfère regarder les gens en faisant semblant de m’amuser, et je n’ai pas envie de sortir pour ne pas me mettre à fumer. A ma gauche, J. était en train de draguer Sandy, la jolie blonde à qui j’ai toujours rêvé de ressembler. Elle est contre le mur, les mains derrière le dos, elle le regarde par en-dessous, protégée par le bras de J. qui retient le mur, au cas où il tomberait. Elle avait des seins parfaits, petits mais intéressants tout de même, et j’essayais d’arrêter de la mater. Si j’étais un mec, je l’aurais draguée aussi.
Bref, c’était la lose.
Et là, j’entends les premières notes. Je n’ose pas me retourner, car je sais que Romain, qui fait la gueule comme d’habitude, est juste là, à quelques mètres. Je tente un coup d’œil. Je lui souris. Il me sourit. Il portait un pantalon en velours côtelé rouge, et mon cœur s’arrête. Je repose les curly dans leur assiette et je m’essuie la main sur ma jupe. Je m’avance vers lui, et je ne lui demande pas son avis, au cas où il aurait envie de dire quelque chose qui gâcherait tout. Je lui dis juste : « tu danses », et il se laisse faire. Je le serre contre moi. « If you’re lost, you can look and you’ll find me ». Je m’accroche, je respire son odeur, et j’oublie tous les autres cons qui m’entourent. Je suis seule avec lui sous la boule à facettes, et mes talons ne font plus aucun bruit sur le lino. « If you fall, I will catch you, I’ll be waiting ». J’oublie mon collant, et j’essaie de penser à rien, transcendée par l’incongruité de la situation et la voix de Cindy. Je ne sais plus si j’ai envie de rire ou de pleurer alors dans le doute je fais un peu des deux. J’ouvre tout à coup les yeux, et je vois J. qui me fait le signe de la victoire avec le pouce. Je lui fais un doigt d’honneur et je referme les yeux. Je ne sais plus quels bras m’entourent et me rassurent, mais ça n’a plus d’importance. Je ne sais plus ce qui se passe, mais je m’enfiche enfin, car dans mon rêve le plus fou, je n’aurais plus quatorze ans mais vingt-sept.

Lola the cat
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 30
Localisation : coucouche panier

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation

Message par Invité le Mer 16 Jan 2013 - 16:04

Dis donc sérieux, tu connais VLG ? Ou tu l'as choisie pour son côté so chic banlieue-du-92-mais-on-dirait-du-93 pour les besoins du tableau ?

Non parce que sinon vu ton âge, vu mon âge, et si tu as passé toi aussi ton enfance là-bas, eh bien si ça se trouve on a été dans la même classe hein. Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation

Message par Fa le Mer 16 Jan 2013 - 16:10

*fait le signe de la victoire avec le pouce*

Fa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1849
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation

Message par Lola the cat le Jeu 17 Jan 2013 - 11:53

Mmm en fait non Cherokee, je vais te décevoir Crying or Very sad
VLG m'est venu sous le coup d'un éclair de génie, mais je n'y ai jamais mis les pattes (à ma connaissance) Je ne sais même pas où c'est!

Lola the cat
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 30
Localisation : coucouche panier

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation

Message par Zzita le Sam 26 Jan 2013 - 14:02

Lola, vraiment ... Ta photo de chartreux avec sa coupe Fifi Brindacier à la con il faut penser à la changer.


What about that ?





Very Happy


Zzita
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 496
Date d'inscription : 09/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation

Message par Lola the cat le Sam 26 Jan 2013 - 14:12

.


Dernière édition par Lola the cat le Sam 26 Jan 2013 - 16:33, édité 1 fois

Lola the cat
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 30
Localisation : coucouche panier

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation

Message par Amo - le Sam 26 Jan 2013 - 15:51

Ton franc-parler est tout à ton honneur.

On s'est croisé IRL. J'ai pas lu ton fil, juste le dernier gros pavé.

J'y réagis.

(...) pour savoir s’il existe des réponses (même si je sais que les réponses ne se trouvent que dans la religion et la méditation).

D'après ma très maigre expérience, je commence à peine à me développer spirituellement, j'ai trouvé énormément de réponses à beaucoup de mystères et de souffrances que j'avais dans ma vie. Mon niveau d'angoisse a baissé de plusieurs crans.

Je continue à croire que si j'ai un don, c'est pour en faire quelque chose. J'ai la même culpabilité que toi (sauver la planète versus égoïsme égocentrique). Je fais ce que je peux. Je sais que je ne pourrais pas aider les autres, de façon efficace et désintéressée, si je ne suis pas assez solide pour ça.

J'ai la carrure de Wonderwoman, mais je ne le suis pas. Pas encore.

Un jour à la fois.



(La question que je me pose, là : mais à qui est ce chat???? haha)

Amo -
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 450
Date d'inscription : 26/04/2012
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation

Message par Zzita le Sam 26 Jan 2013 - 18:20

(ce chat c'est le grumpy cat, va voir ça : http://www.grumpycats.com/ )

Je le trouve très rigolo Very Happy

(Lolachatounette, j'ai pas eu le temps de lire ce que tu as écrit, j'espère que tu n'as pas mal pris ma blague sur ta coiffure Razz )


Zzita
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 496
Date d'inscription : 09/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation

Message par Lola the cat le Sam 26 Jan 2013 - 18:33

Excuse moi Z. pour mon post vener ephemere, en fait cetait pas contre toi

Peace and love, coeur les chats, les seuls etres dignes d'exister

Lola the cat
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 30
Localisation : coucouche panier

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation

Message par Invité le Sam 26 Jan 2013 - 19:12

Je ne peux qu'acquiescer

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation

Message par Guest le Sam 26 Jan 2013 - 19:38

J'aimerais que tu commences à écrire un roman, puisque tu en as les moyens.

Guest
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation

Message par Guest le Sam 26 Jan 2013 - 20:15

With Your inspiration.

Guest
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation

Message par Lola the cat le Dim 27 Jan 2013 - 2:22

C'est cool que tu aimerais que j'écrive un romain, mais si je le fais ça sera ma décision, et sûrement pas celle de quelqu'un d'autre.

Lola the cat
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 362
Date d'inscription : 14/12/2011
Age : 30
Localisation : coucouche panier

Revenir en haut Aller en bas

Re: présentation

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:07


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum