zèbres du soir et moutons du matin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

zèbres du soir et moutons du matin

Message par meu cooper le Dim 1 Jan 2012 - 7:00

coucou

un topic insomniaque de retour de réveillon
je m'excuse par avance pour les incohérences et fautes diverses qui ne seront dûes qu'à l'abus de champagne
(et c'est pas ts les jours qu'on peut abuser du champagne!)

bon voilà, j'en viens au sujet: vous êtes du soir ou du matin?
ma théorie est que le zèbre serait plutôt du soir
(et le mouton lambda plutôt du matin, pour aller travailler plus pour gagner plus comme un gentil mouton à QI ultranormal, d'où le titre)

en efffet c'est mon cas (être du soir), et mon cas est le plus important n'est-ce pas? (oui, le champagne accentue mes côtés mégalos) (en même temps j'avais des prédispositions)

plus sérieusement, il est prouvé que les gens les plus intellligents sont du soir
http://www.slate.fr/lien/30623/gens-intelligents-se-couchent-tard
par être du soir on entend: avoir son maximum de capacités le soir voire la nuit (et pas simplement préférer la seconde partie de la journée), et aussi, être un véritable légume le matin, ne pas pouvoir réussir ce qu'on fait très bien le soir
vous pouvez vous-même tester si vous êtes du soir ici:
http://www.csmonitor.com/Science/2010/1112/Are-you-an-owl-or-a-lark-A-chronotype-quiz/If-you-were-entirely-free-to-plan-your-evening-and-had-no-commitments-the-next-day-at-what-time-would-you-choose-to-go-to-bed

vous pouvez aussi relever sur plusieurs journées vos moments d'acitivité efficace, et vos moments de coups de barre, et faire une moyenne (comment ça j'ai pas que ça à faire? c'est pour faire avances la science. et mon topic. )

perso mon ryhtme idéal est lever entre 10 et 12h (au pire du pire je peux tenter 9h30 mais outch!) et de me coucher entre 1h et 3h du matin. avec la période la plus intense physiquement entre 18 et 20h et la plus intense mentalement entre 22 et 00h. j'ai aussi d'assez gros besoins en sommeil, mon niveau optimal étant 9h par nuit.
je précise que je bosse pour moi-même et peux donc faire mes horaires à ma guise certains jours sans rdv (c'est inestimable comme liberté. montez votre boite!)
j'ai remarqué que le matin (vers midi donc) je suis moins intelligente, je ne peux faire que des tâches que je sais déjà faire, continuer un truc déjà commencé. j'ai aussi moins le moral le matin, et mois d'estime de moi, donc tout ce qui demande du courage, de la créativité, de l'innovation, c'est niet.
le soir c'est l'inverse: je ne tiens pas en place, je bouillonne d'idées, j'ai toutes les audaces, et je zébrifie gaiement (faire 8 trucs en même temps, inventer des nouvelles méthodes etc). c'est là que je me sens moi-même. je pense avoir un QI plus élevé le soir.
(vous aimez lire ma vie hien?)

donc voilà j'aimerais savoir si'il y a une corrélation zébritude/du-soir-itude
(que je soupçonne fort vu la proportion d'insomniaques)
et si vous aussi votre intelligence suit une courbe du temps et de l'humeur de la sorte
si vous avez passé des tests de QI ou autres, les avez-vous passés un matin ? avez-vous des résultats différents selon l'heure?
je brûle d'avoir votre contribution

tout autre chose:
une étude tout à faite sérieuse (j'ai oublié qui quand où, hein, je me souviens jamais des détails s'ils sont importants, seulmeent s'ils servent à rien), un étude donc a placé des humains en privation de toute notion de temps pendant genre un mois (pas de fenêtre, pas de montre, nourriture disponible en permanence, activités libres etc) pour voir comment ils dormaient
le résultat est surprenant: dès le début les personnes se sont calées sur des jours de 25h
tous les jours ils se lèvent une heure plus tard que la veille et ainsi de suite
cela explique pourquoi c'est toujours difficile de se lever: en fait dans la vraie vie on se lève toujours une heure trop tôt!
(c'est également un argument en faveur de l'origine extraterrestre de l'être humain. il viendrait d'une planète où les jours font 25h. bin oui.)

mais ce qui m'intéresse en vrai c'est de savoir si vous êtes du soir
bon j'attends vos courbes
en attendant je vais cuver cette nouvelle année
jcrois ya pas trop de fautes
je relis pas j'ai les yeux qui piquent il est un ti peu tard là
bisous
meumeu



meu cooper
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 447
Date d'inscription : 01/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: zèbres du soir et moutons du matin

Message par Angeal le Dim 1 Jan 2012 - 11:41

Salut à toi !

Ton sujet m'intéresse beaucoup car j'avais remarqué des similitudes en effet et je m'intéresse énormément au mécanisme du sommeil.

Je vais donc te répondre par mon expérience personnelle.

Je suis lycéenne donc forcément début des cours à 8h et lever le matin à 6h45. La première heure je suis parfaitement éveillé c'est à dire jusqu'à 9h, ensuite de 9h à midi c'est l'abattement complet à tel point que je suis OBLIGE de dormir en cours. Sleep Après le repas rebelotte, enfin ça j'imagine que c'est du à la digestion qui à un rôle sur les mécanismes du cerveau, c'est pourquoi beaucoup de gens font la sieste. L'après-midi souvent fatigué aussi pas autant qu'entre 9h et midi mais sentiment de fatigue, seul la marche pendant plusieurs heures dehors permet de me sentir parfaitement éveillé et lucide donc dès que je peux je marche !

Le soir est intéressant Smile De 20h à 22h je me sent bien, principalement l'hiver quand il fait bien nuit noir, mon cerveau commence à s'éveiller doucement, les idées arrivent par dizaine, puis centaine puis je ne compte plus Rolling Eyes

22h: Je ne sais pas pourquoi je me sent soudain très fatigué, soit à force de cogiter soit car il y'a si je me souviens bien des périodes de sommeil et la première doit débuter vers cet horaire. Mais malgrès la fatigue je ne vais pas me coucher estimant que la journée est bien trop courte comme ça à dormir en cours !

22h30: La fatigue est miraculeusement passé (peut-être car mon cerveau attend maintenant le second cycle qui arrive vers 1h du mat je crois.) Et là, à cet instant précis c'est..... affraid
Une sorte de folie douce qui s'installe lentement, des idées par centaines de milliers, que j'ai peur d'oublier alors je me dis qu'il faut que je les notes mais impossible ça cogite tellement vite qu'il m'est impossible d'agir, (seul fois ou j'ai noté c'était sur mon placard étant à cours de petits papier ( oui ma chambre est pleine de feuilles volantes avec des pseudos-concepts et prototypes) pour noter l'incertitude relative au temps de je ne sais plus quoi...c'est vous dire la tête de ma mère ) c'est à la fois douloureux mais une sorte d'extase, je fais donc les cents pas inlassablement, quand la créativité se fait trop grande j'en vient même à sautiller sur place, trépigner comme une enfant qui ne sait gérer le trop pleins ou me frapper la tête plus ou moins fort contre un oreiller, une armoire peut importe il faut juste que ça se calme là-haut ! Alors souvent je vais m'allonger sur mon lit et reste des heures les yeux rivés au plafond totalement inerte, seul mon cerveau semble fonctionner.

Bon maintenant je me couche vers 23h30 car je sais qu'il y'a cours le lendemain mais bon je met toujours environ 1h voir plus à m'endormir, le temps que l'activité cérébrale et ce sentiment de béatitude redescendent petit à petit.

Pour répondre à ta première idée, je ne pense pas que le QI augmente le soir, un QI ne peut varier dans une journée par contre je pense que la vitesse de connexion synaptique elle varie, ce qui donne cette créativité exacerbé, de plus je pense que contrairement à la personne lambda, nous devons produire plus d'endorphine en journée, du justement à notre trop grande activité cérébrale qui fatigue plus vite.

Pour le test de QI je ne peux te dire je n'en ai jamais fait.

Par contre la dernière étude est très intéressante !

J'ai déjà fait le test chez moi de ne pas regarder l'heure et de me concentrer uniquement sur mes pensées et sur ce que j'étais en train d'étudier à ce moment-ci. Il se trouve que je ne ressentais nullement la fatigue ! Je pense qu'inconsciemment quand on regarde l'heure, le cerveau nous rappelle à l'ordre si je puis dire, ouh là il est minuit c'est l'heure d'aller se coucher tu es fatigué (bon je simplifie hein car il faut aussi prendre en compte comme je disais les périodes de sommeil là ou le cerveau produit plus oui moins d'endorphine à des heures précises mais qui semblent sensiblement varié chez le sujet HQI.) Donc...je m'éloigne là >< pour en revenir à ce que je disais, je n'étais nullement fatigué, j'étais à un tel niveau d’absorption dans ma tâche que la notion du temps m'échappait complètement ainsi je faisais comme tu le disais des jours de 25h, se couché chaque soir une heure plus tard et se lever du même coup une heure plus tard ! Bien sur Ce qui fait que le soir je me couche ainsi une heure plus tard etc...
En gros si je ne me raisonner pas ça donnerait: coucher 23h / lever 8h puis 00h/9H puis 1h/10h, 2h/ 11h -----> coucher 14h / lever 23h Very Happy

Enfin voilà, je dort en semaine entre 7 et 8h par nuit mais bien sur je récup environ 2h de sommeil en cours...en gros il me faut entre 10h et 11h de sommeil pour péter la forme et encore...


Hihihi ça me fait penser il est 11h45 téléphone sonne... complètement amorphe je répond par mono-syllabe --" Toujours dur de devoir se concentrer sur une conversation le matin....

Bonne année Smile

Angeal
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 333
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 22
Localisation : En train de siroter un verre avec Satan.

Revenir en haut Aller en bas

Re: zèbres du soir et moutons du matin

Message par Manaow le Dim 1 Jan 2012 - 13:12

Spoiler:
Et merde....chuis un mouton Very Happy

Pour moi rien n'est figé, si ce n'est que j'ai un besoin vital de dormir au moins 8h et que rien ni personne ne peut m'empêcher d'aller me coucher quand le sommeil s'impose à moi !

(Socialement, c'est limite je sais)

Sinon, j'ai des phases "couche très tard" et des phases "lève très tôt" (vers quatre heures) comme en ce moment...
Dans un cas comme dans l'autre, le bouillonnement est le même...

La différence pour moi se joue dans le rapport intensité émotionnelle/ intensité intellectuelle de mes journées:

- journée émotionnelle +++/ intellectuelle + = dodo très tôt (j'ai TOUT donné) et lever très tôt (pour "satisfaire" mon intellect qui a trèèès faim)

- journée émotionnelle +/ intellect +++= dodo tard (mon intellect a du mal à s'arrêter) et lever tard (les 8h...vous savez)

Smile


Manaow
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 79
Date d'inscription : 08/11/2011
Age : 44
Localisation : LYON

Revenir en haut Aller en bas

Re: zèbres du soir et moutons du matin

Message par meu cooper le Dim 1 Jan 2012 - 21:26

@angeal: hi hi, je t'imagine bien sautiller sur place tte la soirée, c'est bien mon genre aussi
pas moyen de s'arrêter
en même tps tellement euphorisant, j'en profite quand je suis comme ça
tellement plus agréable que mon espèce de déprime du matin, un genre de constat ultra-lucide de "à quoi bon" et de désespoir pour le genre humain...
sinon, moi aussi j'ai dormi en cours pdt tout mon lycée
un calvaire
(ça m'a pas empêchée de faire des 19 au bac cela dit) (suffit de rattraper le soir) (et puis en écoutant d'une oreille ça suffisait vu le niveau de la classe)

@manaow: c'est vrai que j'ai oublié de faire la distinction entre fatigue intellectuelle et émotionnelle
une journée ou j'ai dû fonctionner en groupe, avec des inconnus etc, ça me vide complètement, c'est physique, et je me couche plus tôt du coup
par exemple quand je faisais de la mise en scène (=diriger des gens et les écouter trèèèèès intensément jouer) ça me faisait ça
par contre une journée de travail intellectuel, seule chez moi je peux continuer intensément jusque 4h du mat facile

bz

meu cooper
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 447
Date d'inscription : 01/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: zèbres du soir et moutons du matin

Message par Passeur le Mer 4 Jan 2012 - 22:47

Vers 15/18 ans, je me levais supertôt. 5h du matin environ.
Mais je ne me couchais jamais très tôt non plus.

Après, la fac a légèrement décalé ça...

Bien des années plus tard, disons depuis 10/15 ans ? Bon 20, bref... je sais plus, je suis clairement du soir.
De la nuit même.
Disons de la nuit tardive.

Pendant longtemps ça a été 2h du matin.
Depuis quelques années, 3 ou 4, c'est devenu 3h du mat.

Depuis un an environ c'est de plus en plus 3h30. Et j'enfonce fréquemment le 4h.

Et lever vers 7.30/8.30 en semaine. Et 10h en vacances.

@ meumeusuperstar : pourquoi ne pas publier un sondage si tu veux quelques stats ?


Passeur
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2387
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 48
Localisation : Fontenay-aux-roses

Revenir en haut Aller en bas

Re: zèbres du soir et moutons du matin

Message par boule-d-ombre le Jeu 5 Jan 2012 - 18:15

et comme d habitude je fais tache je suis un lève tôt et je ne me sens pas si idiot pour autant je sais je suis encore et toujours l exception

boule-d-ombre
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 798
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: zèbres du soir et moutons du matin

Message par Invité le Jeu 5 Jan 2012 - 18:21

J'suis une couche-tôt, une vraie petite poule mais avec des dents...qui a d'ailleurs bien du mal à ne pas se décrocher la mâchoire quand la soirée dépasse 23h.

Et je me lève tôt par la suite, bref, je vis la journée et ça me semble même assez naturel Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: zèbres du soir et moutons du matin

Message par WildZ le Jeu 5 Jan 2012 - 22:05

Moi, je suis plutôt une couche tard, voir très tard. J'ai tendance à ne pas trop dormir, à accumuler la fatigue, jusqu'à un soir me coucher assez tôt (vers 22h) pour récupérer, et après ça recommence.

Le matin, j'ai du mal à émerger (souvent je n'entends pas le réveil). Après, je suis efficace jusqu'au déjeuner.
L'après midi, faut pas trop me demander, c'est l'heure du zombie What a Face
En général, je suis assez en forme le soir, souvent un coup de fatigue vers les 1h du matin, si je les dépasse après c'est la forme.

Et évidemment, les tests, je les ai passés... l'après midi (y avait pas le choix de toute façon...)

Sinon, comme Manaow : si intellect +++ --> dodo tard, si émotionnel +++ --> dodo plus tôt

WildZ
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1347
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: zèbres du soir et moutons du matin

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:31


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum