ne pas faire confiance à qui que ce soit.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ne pas faire confiance à qui que ce soit.

Message par Gallifrey le Ven 30 Déc 2011 - 22:47

salut à tous !
Cela faisait longtemps que je n'étais pas revenue.
Je voulais juste savoir si je suis la seule à me méfier autant des gens. Les seuls personnes en qui j'ai totalement confiance sont mes parents.
Ainsi, j'ai des potes sans avoir réellement des amis, des flirts sans être réellement amoureuse. Ca à ses avantages car je ne me fais jamais avoir au boulot (pas confiance ds le patron, ni ds le prof) mais la plupart du temps je me comporte comme un animal sauvage ou apeuré. Est-ce propre aux zèbres ?

Gallifrey
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 9
Date d'inscription : 09/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: ne pas faire confiance à qui que ce soit.

Message par Catre le Lun 2 Jan 2012 - 14:16

Je ne sais pas... Mais il y a peu de temps que j'ai ré-ouvert mon coeur. Ça fait du bien de voir la confiance récompensée cette fois.

"Prends des risques, avec au début un gilet par-balle", voilà ce que je me suis dit.

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: ne pas faire confiance à qui que ce soit.

Message par DoomGopher le Lun 2 Jan 2012 - 14:19

perso , je me suis rendu compte depuis deja un moment que je ne faisais confiance a personne , meme pas a moi , surtout pas a moi
comme diraient mes collegues :
"Non mais toi t as confiance , mais tu verifies "

DoomGopher
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4044
Date d'inscription : 17/01/2011
Age : 34
Localisation : Bordeaux

http://www.zebrascrossing.net/t2017-alashazam-vala-sproui

Revenir en haut Aller en bas

Re: ne pas faire confiance à qui que ce soit.

Message par ornicar le Lun 2 Jan 2012 - 14:55

IL y a quelques personnes en qui j'ai confiance inconditionnellement. Avec des inconnus ou des peu connus, je fais un calcul rapide : qu'est-ce que je pourrais perdre de pire en faisant confiance ? de quoi est-ce l'on pourrait me flouer ? et souvent la réponse est : oui, mais de cela, je pourrais me refaire. Et donc je laisse passer.

Si tu ne fais pas confiance, il est difficile que les autres te fassent confiance ; en même temps, il vaut parfois mieux limiter la casse Wink

ornicar
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 19
Date d'inscription : 28/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: ne pas faire confiance à qui que ce soit.

Message par meï le Lun 2 Jan 2012 - 18:36

rien a voir avec la douance a mon avis. Wink

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: ne pas faire confiance à qui que ce soit.

Message par ornicar le Mar 3 Jan 2012 - 20:24

meï a écrit:rien a voir avec la douance a mon avis. Wink

Le manque de confiance peut tout à fait être lié à la zébritude (même si ce n'est pas une nécessité). Le zèbre, de par son hypersensibilité, peut être blessé plus profondément si l'on abuse de sa confiance. En temps qu'individu en recherche d'affection, il peut être dans une plus grande recherche de contacts, faire preuve d'une plus grande naïveté et être plus vulnérable. Et en temps que personne décalée, à part, il peut aussi être plus rapidemment la cible de ce genre de pratique.

Pour ce qui est de la question de la confiance en général, je me souviens d'un article écrit par un chercheur (Robert Axelrod) qui avait développé un programme de simulation d'un dilemme du prisonnier (une situation de théorie des jeux où les acteurs peuvent décider de coopérer ou ou de ne pas coopérer à chaque coup) à répétition. L'auteur avait proposé à des mathématiciens, à des psychologues et à des économistes, de lui soumettre des stratégies. C'est donnant-donnant qui s'est révélé être la stratégie gagnante. Donnant-donnant consiste à coopérer au premier coup. Tant que l'autre joueur coopère, continuer soi-même à coopérer. Si l'autre joueur arrête de coopérer, arrêter soi-même de coopérer et ne reprendre la coopération qu'une fois qu'il l'a reprise lui-même.

Bien sûr, ce modèle présuppose que les gains et les pertes sont identiques dans chaque occurence du dilemme du prisonnier et c'est là qu'il faut savoir plafonner ses pertes Wink

ornicar
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 19
Date d'inscription : 28/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: ne pas faire confiance à qui que ce soit.

Message par boule-d-ombre le Mer 4 Jan 2012 - 8:12

c est vrai que faire confiance n est pas toujours évident surtout avec souvent un passe charge de batailles, d incompréhensions, d injustices voir parfois de discriminations après ce genre de traitement faire confiance (donc aller vers les autres) est plutot difficile voir meme impossible .Pour m a part je tente souvent de faire confiance mais je ne laisse jamais les autres avoir un interet crutial pour moi entre les mains (quand a un interet vital c est encore pire)bref ils ont ma confiance mais s ils se plantent les degats sont limites (en matiere d amour et d amitie c est pas genial par contrej avoue que c est a améliorer).
sinon avant tout je teste toujours l autre avant tout (90% de non recu au bas mot) et ceux qui arrivent obtiennent ma confiance (enfin un niveau supérieur)

boule-d-ombre
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 806
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: ne pas faire confiance à qui que ce soit.

Message par Invité le Mer 4 Jan 2012 - 8:31

Donnant donnant c'est ça. Comment avoir des amis, des relations si on ne fait confiance à personne ? Refuser de souffrir, ,c'est pas un peu refuser de vivre ? Ca rejoint le post des amoureux écorchés.
Toujours faire ce qui nous semble juste est une méthode d'approche qui vaut ce qu'elle vaut. Parfois c'est nous qui foirons et parfois c'est l'autre. Mesurer s'il doit y avoir pardon et recommencer. S'excuser, l'excuser. Et recommencer.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ne pas faire confiance à qui que ce soit.

Message par katitchka le Mer 4 Jan 2012 - 9:47

Comme beaucoup d'entre nous il me semble, j'ai beaucoup de mal à accorder ma confiance.

Un passé fait de rejets, moqueries et tout ce qui va avec, ça n'aide pas à s'ouvrir aux autres! (surtout que c'est pas forcément un passé, ça arrive encore...). Enfin, du coup, pour être moi-même avec qq'un, pour le laisser rentrer réellement dans ma vie, le laisser pouvoir avoir une influence sur les éléments de ma vie, il faut y aller!

Par contre, une fois que j'accorde ma confiance, j'ai tendance à trop attendre de l'autre, à le mettre dans une position dans laquelle j'attends peut-être trop de sa part...et ça non plus c'est pas bon. Dès que je sens une "trahison" de sa part, tout s'effondre et semble confirmer que j'ai bien raison de ne pas faire plus confiance aux autres que ça.

katitchka
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 48
Date d'inscription : 06/05/2010
Age : 32
Localisation : dans un putain d'appart

Revenir en haut Aller en bas

Re: ne pas faire confiance à qui que ce soit.

Message par ornicar le Mer 4 Jan 2012 - 10:10

Le shung

C'est exactement ce que fait la stratégie intitulée Donnant-donnant. (La traduction du nom n'est peut-être pas la meilleure, Axelrod Appelle cette stratégie TIT FOR TAT) :

- Elle commence toujours par coopérer (=faire confiance)
- Elle ne prend jamais l'initiative de faire défection (=arrêter de coopérer)
- Elle ne fait défection que lorsque l'autre joueur fait défection
- Dès que l'autre joueur se remet à coopérer, elle coopère à nouveau également (=pardon)

Ne jamais faire confiance n'est pas donnant-donnant mais cavalier seul, une stratégie toute différente.

ornicar
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 19
Date d'inscription : 28/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: ne pas faire confiance à qui que ce soit.

Message par Invité le Mer 4 Jan 2012 - 10:31

.


Dernière édition par Loic le Jeu 6 Déc 2012 - 21:36, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ne pas faire confiance à qui que ce soit.

Message par Catre le Mer 4 Jan 2012 - 14:47

Katitchka, moi aussi j'avais tendance à en attendre trop de l'autre avant, car je voulais toujours plus de preuves que je pouvais faire confiance et que j'étais aimée pour de vrai, et puis j'ai guérit l'enfant en moi, et maintenant je sais comment donner/recevoir sans avoir trop peur.

La peur du rejet entre sans doute un peu dans le propos:
http://www.zebrascrossing.net/t4688-le-rejet-etre-rejete-rejeter#178329

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: ne pas faire confiance à qui que ce soit.

Message par fleurblanche le Jeu 5 Jan 2012 - 21:28

Dans mon cas, j'ai comme 2 niveaux de confiance : la confiance pour se lier, et la confiance pour se confier/confier ses problèmes.

La confiance pour se lier... Je perçois les gens selon leur cohérence globale. Je veux dire qu'il y a des gens dont les paroles = les mimiques du visage = les émotions qu'ils laissent transparaitre = (...). Je considère ces gens comme des gens "réels" (= qui sont réellement tels qu'ils se montrent) et pour moi c'est facile de me lier à eux. A côté il y a des gens chez qui je ne perçois pas de cohérence globale. Je veux pas dire par là que je les trouve anormaux. Je veux juste dire que leus dires, les émotions qu'il laissent transparaitre, et leurs actes (etc...) envoient des signaux contradictoires. Alors dans ce cas, je ne sais pas sur quel pied danser puisque je n'arrive pas à percevoir le moi réel de la personne, ou plutôt, je trouve ces personnes "inquiétantes".

La confiance pour se confier ou confier ses secrets/problèmes.... Evidemment, ce niveau de confiance s'établira avec la première catégorie de personne évoquée ci-dessus, mais, sachant que dans ce lot de personnes "cohérentes" il y aura toues sortes de personnes (des bavards, des vantards, des sérieux, des jaloux, des responsables, des immatures, etc...), ce n'est pas avec elles toutes que je me confierais totalement.

Bref, chez moi ce n'est pas une question de me méfier des gens, mais plutôt d'arriver à percevoir plus ou moins suffisamment qui ils sont réellement pour pouvoir me donner. Les atomes crochus... Ils s'accrochent l'un l'autre parce qu'ils ont trouvé un crochet chez l'autre. Si l'autre n'a pas de crochet visible, perceptible, où vais-je bien pouvoir accrocher le crochet de mon propre atome ?

Conclusion de tout ça : je peux parler à plein de gens, me lier à beaucoup de personnes, mais je n'ai dans le fond que très peu d"amis intimes".

Comprenne qui pourra ... Laughing

fleurblanche
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3583
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 48
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: ne pas faire confiance à qui que ce soit.

Message par Gallifrey le Ven 6 Jan 2012 - 19:58

Tout d'abord merci d'avoir été si nombreux !!!!
Je pense qu'il faut en effet que je fasse un effort pour faire confiance et apparaitre telle que je suis aux autres.
Les témoignages de katitchka et de fleurblanche m'ont particulièrement touchée. Moi aussi j'ai été victime de brimades à l'école et j'en souffre encore auj. je crois.
Quand au résonnement de fleurblanche je crois avoir le même Very Happy il ya deux niveaux de confiance.
En tout cas merci !!!!

Gallifrey
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 9
Date d'inscription : 09/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: ne pas faire confiance à qui que ce soit.

Message par Invité le Ven 6 Jan 2012 - 20:50

Bonsoir,

Personnellement je crois que je classe les gens en deux catégories : les normaux et les sureffs. Au sureffs je dis beaucoup plus facilement des choses que je ne dis pas aux normaux (ex. sur mon agoraphobie). Ca ne veut pas dire que je raconte toute ma vie au moindre sureff venu ;-)

Evidemment je ne fais cette distinction que depuis que je sais que tout le monde n'est pas "normal". Avant je distribuais ma confiance selon le même schéma que Katitchka : la "confiance" refilée comme un énorme paquet à quelques amies dont j'attendais énormément. Ce n'est pas un mode de fonctionnement qui m'a tellement porté chance. Notamment parce que, sans vouloir avoir l'air de mépriser qui que ce soit, je ne suis pas sûre que les gens "normaux" aient été capables de me donner ce que j'attendais (peut-être demandons nous, de fait, trop "d'attention").

Bref. Mais, je voulais aussi dire que, non, la méfiance n'est pas l'apanage des sureffs. Il y a deux ans j'ai rencontré une femme névrotiquement paranoïaque (ma supérieure hiérarchique) qui bien que très intelligente doit être "normale" et avec qui j'ai eu beaucoup de problèmes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ne pas faire confiance à qui que ce soit.

Message par Petitagore le Ven 6 Jan 2012 - 21:18

Je n'accorde jamais ma confiance d'emblée. D'abord, j'en accorde un tout petit peu. Puis, si ça a l'air de marcher, un peu plus. Et si ça marche encore... tout en bloc, d'un coup. Au bout d'un temps ni très court ni très long: entre quelques semaines et quelques mois.

Neuf fois sur dix, ça donne naissance à des affinités électives qui durent au moins plusieurs années (et là dedans, une petite proportion se transforme en amitiés presque indéfectibles). La dixième fois, je me fais avoir dans les grandes largeurs, et il faut bien admettre que ça peut faire très mal; de surcroît, même si c'est très secondaire en comparaison, il n'est pas rare que ça coûte beaucoup d'argent (il faut accepter de prêter du pognon à ses amis, mais il faut quand même le savoir: les vrais amis ne vous le rendent pas toujours... et les faux amis pratiquement jamais).

90 % de gain contre 10 % de perte, je pense qu'on peut considérer que c'est un rendement très satisfaisant: il vaut assurément mieux se faire avoir par un traître que de passer à côté de neuf amis. A vrai dire, on pourrait même accepter un rendement très sensiblement inférieur.

"Il est plus déshonorant de douter de ses amis que d'être trompé par eux", disait, paraît-il, La Rochefoucauld.

Petitagore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2708
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 56
Localisation : Ile-de-France

http://triancey.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: ne pas faire confiance à qui que ce soit.

Message par Belo-Horizonte le Sam 7 Jan 2012 - 8:49

Comme je comprends la plupart de vos messages !

Dans ce dilemme de la confiance à accorder ou pas aux autres, ma solution, je pourrais dire ma rédemption, a été de travailler sur la confiance que je m'accordais à moi-même
Comme par magie, le reste est venu tout seul après. Mes intuitions ont pris le pouvoir dans mon parlement interne.

Bien sûr, cela passe aussi par divers apprentissages, des connaissances à acquérir, des réflexes à adopter. Mais l'idée est d'abord de faire confiance à soi-même, avant d'envisager celle des autres. D'ailleurs, comment pourrions-nous donner quelque chose si on ne la détient pas ? Donner sa confiance à quelqu'un d'autre, c'est d'abord la posséder pour soi-même !

Belo-Horizonte
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 99
Date d'inscription : 23/08/2011
Localisation : Quelque part dans l'univers

Revenir en haut Aller en bas

Re: ne pas faire confiance à qui que ce soit.

Message par katitchka le Sam 7 Jan 2012 - 16:42

Je pense que ce que tu dis est juste Belo-Horizonte, il faut déjà se faire confiance à soi-même (ce qui est un sacré challenge!), et acquérir quelques notions, sans doutes évidentes pour beaucoup, sur l'interaction sociale. Mon problème étant que pour l'amitié, la vraie, je reste très tout ou rien, d'où cet énorme paquet dont tu parles Goodidea.

Après, le souci à être trop méfiant, c'est qu'on peut vite passer pour quelqu'un de froid, distant...et entraîner de la part des autres une méfiance envers soi.


katitchka
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 48
Date d'inscription : 06/05/2010
Age : 32
Localisation : dans un putain d'appart

Revenir en haut Aller en bas

Re: ne pas faire confiance à qui que ce soit.

Message par janus le Sam 7 Jan 2012 - 17:44

Faire confiance illimitée dans un domaine limité.

Perso en effet je fais pas confiance ....

janus
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 160
Date d'inscription : 13/07/2011
Age : 42
Localisation : Haute savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: ne pas faire confiance à qui que ce soit.

Message par Jackychan le Dim 8 Jan 2012 - 15:33

Dommage la méfiance, source de troubles intérieurs, engendresse de tristesse... par contre, oui à la vigilance.

Jackychan
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 141
Date d'inscription : 08/11/2011
Age : 45
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: ne pas faire confiance à qui que ce soit.

Message par Mira39 le Dim 8 Jan 2012 - 17:52

Bonjour à toutes et à tous,

Je suis nouvelle sur ce forum et je viens de la part d'un ami (un zèbre) qui m'est très cher.

Je le remercie et je me souhaite la bienvenue parmi vous. Smile-

Excusez moi d’être sans gêne, je me présenterai dans la rubrique appropriée en espérant être la bienvenue.

J'ignore si je suis zèbre, je sais même pas ce que ça signifie exactement (faudrait que je trouve le temps de vadrouiller dans le forum) mais je me permets de bondir sur ce sujet qui m’intéresse d'autant plus que j'en ai déjà débattu ailleurs.

A mon humble avis je pense qu'il faudrait déjà se mettre d'accord sur la confiance.

Pour ma part je préfère le dire tout de suite : celui qui me considère avec scepticisme m'insulte au plus haut point.

J'accorde ma confiance d'emblée et sans prérequis et je tiens egalement à ce qu'on me croie sur parole.

Dans mon esprit, c'est très simple. Je ne pourrai jamais contrer une personne prête à me nuire. En outre je ne suis pas devin et je ne sonde pas les reins.

Je ne détiens aucune preuve quant à la sincérité de la personne ou sa malfaisance.

Je ne sais qu'une chose: je suis correcte , honnête et bien intentionnée.

De ce fait , je ne ne vois pas pourquoi l'autre ne le serait pas.

Et s'il s'avère qu'il ne l'est pas , il finira de toute façon par se trahir (on se lâche vite fait avec les naïfs) et à ce moment là je le mettrai devant ses contradictions; S'il n'est pas capable de les justifier , si le mensonge ne fait plus aucun doute, il me suffira de hausser mes épaules et de passer mon chemin.

Une personne qui se permet de me trahir alors que je lui ai accordé un capital de confiance illimité est un abruti fini et moi je ne déprime pas pour les abrutis.

La confiance à mon sens ce n'est pas de tout raconter à une personne (j'aurais plutôt tendance à appeler cela intimité et là c'est clair qu'il faut du temps) mais tout simplement de ne pas mettre les propos d'une personne en doute tout ça parce qu'on ne la connait pas, qu'elle ne nous a ramené aucune preuve, que ses dires nous paraissent invraisemblables et ne coïncident pas avec notre vécu. Personnellement , j'admets volontiers que je n'ai pas la science infuse et que malgré mon âge je n'ai pas encore tout vu.

Tant que le mensonge n'est pas avéré je ne peux me permettre de douter de la personne sans l'insulter.

Et cela est très grave à mon sens surtout quand la personne ne mérite pas;

Entre être trompée et me tromper mon choix est fait.

Je préfère mille fois être le dindon de la farce qui fera rire à gorge déployée plutôt que d’être injuste inique et de courir le risque de blesser une personne mortellement.

Imaginez une personne esseulée tellement désespérée qui ne demande qu'une chose : qu'on l’écoute qu'on compatisse.

J'ai vu des gens venir sur un forum pour raconter des drames humains d'une détresse à peine imaginable.
Et j'en ai vu d'autres d'une inconséquence encore moins imaginable, qui n'ont pas hésité à les tourner en dérision et de leur dire on ne nous la fait pas!

Dieu du Ciel!

Imaginons une seconde que la première était sincère.
Je préfère même pas imaginer les dégâts ni les états d’âmes de la seconde.
L’être humain est tellement fragile et il est très facile de blesser mortellement.
Il suffit de quelques lignes pianotées sur un clavier.

C'est d'ailleurs pour ça qu'on a inventé les psys. On va chez le psy avant tout pour être écouté sans être jugé. Lui ne se permettra pas de mettre nos paroles en doutes non pas parce qu'il nous fait confiance mais juste parce que c'est son gagne pain. L'humanité en est aujourd'hui réduite à monnayer l'écoute. Je ne parlerai même pas de compassion et d'empathie. Quelle tristesse!
Cette méfiance qui ne sauve de rien mais qui peut causer tant de ravages , qu'est ce qui peut bien la justifier?

Quel drame y' a t il à passer pour un idiot au yeux d'une créature sans scrupules?
Il n'y a rien de pire que d'être cruel et injuste.
Dans le premier cas seul mon ego en pâtira et cela ne lui fera que du bien. Dompter l'ego , le réduire à trois rien , croyez moi c'est la plus grande des libertés que je connaisse.
Dans le second cas par contre c'est ma conscience qui risque de me le faire payer et moi je tiens à mon sommeil sans somnifères.

La peur (celle du ridicule qui plus est) n'excuse rien. Elle n'est que lâcheté et ne sera jamais que cela.
Tant que je ne bafoue pas la loi ni ma morale, je fais confiance et advienne que pourra.
Celui qui me trahira ne me brisera pas , il me perdra tout simplement.

Pour ma part ma naïveté m'a valu quelques cassages de gueule mineurs qui me font passer pour une Alice au pays des merveilles mais qui m'ont surtout permis de rencontrer des gens formidables, de faire le bien là où je ne l'escomptais pas, et de me faire des amis encore plus formidables..
Après tout ce que j'ai vécu, je trouve que finalement faire confiance est ce qu'il y a de plus reposant, de plus simple, de plus efficient, et même parfois d'extrêmement gratifiant. Sur le long terme, je n'ai encore rien connu de mieux.

Le zèbre dont je vous ai parlé se reconnaitra (salut au passage) et c'est parce qu'on s'est fait mutuellement confiance à une époque où l'on ne connaissait rien l'un de l'autre - lui dit qu'il ne fait pas confiance mais peut être que nous n'avons pas la même définition de la chose - qu'on est aujourd'hui 5 ans plus tard les meilleurs amis du monde.
Mon ami ne m'a pas tout raconté le premier jour , tout simplement il n'a jamais mis mes paroles en doute pas plus que je n'ai douté de ses dires qui auraient pu être sujets à caution vu qu'il est d'une générosité très peu habituelle. On se dit : des gens comme ça , ça existe?
Malgré mon étonnement que je lui ai d'ailleurs avoué, je l'ai cru sur parole et ce qui me paraissait si inédit ne l'est plus du tout aujourd'hui.
Maintenant je sais que ça existe et ça sera un excellent exemple à copier .
C'est d'ailleurs comme ça qu'on apprend de nos semblables.

Mais pour pouvoir avancer dans la vie il est primordial de faire confiance.
En tout cas, je vois mal comment on peut le faire avec la méfiance.

Mira39
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 1
Date d'inscription : 07/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: ne pas faire confiance à qui que ce soit.

Message par anianka05 le Jeu 27 Juin 2013 - 6:56

N'avoir confiance en personne, quelle tristesse!

anianka05
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 987
Date d'inscription : 08/03/2013
Localisation : Toulouse, dans un corps fait de chair et d'os (je crois...)

Revenir en haut Aller en bas

Re: ne pas faire confiance à qui que ce soit.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:09


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum