anipassion.com

le vide est un caméléon : il marche avec des couleurs invisibles dans mon e-space

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le vide est un caméléon : il marche avec des couleurs invisibles dans mon e-space

Message par maxstrom le Mer 21 Déc 2011 - 17:19

Bonjour,

Permettez-moi d'aller droit au but.
Le long texte qui suit est ce que j'envoie aux psychiatres/psychologues avant de les rencontrer pour décrire mon souci actuel.
J'ai 41 ans (biologiques) et j'ai été HP toute ma vie sans vraiment m'en rendre compte, mais n'empêche que ça a subtilement creusé un écart avec le reste de l' "humanité".. Il y a quelques années, mon cerveau a commencé à me contrarier, et j'ai compris entre temps que c'est parce que j'ai la sensation de perdre mes facultés (HP) et mon effervescence qui en découle. Je suis persuadé qu'il y ait un déséquilibre dans mon espace synaptique, donc vraiment un truc physique. Ça me perturbe et me handicape. Je suis venu ici en espérant trouver des échos semblables et des pistes vers des solutions éventuelles.

Voici la "présentation" de mes soucis. Les parties "HP" ne sont (et n'ont jamais été) un souci, mais elles y figurent pour informer le psy.
J'ai besoin d'avoir un document écrit parce que sinon j'oublie les 3/4 de ce que je veux dire.

Problèmes de concentration
○ Vite distrait ;
○ Impossible de rester concentré longtemps ;
    ■ Pendant la lecture ;
    ■ Je peux lire trois phrases, sans vraiment enregistrer ce que j’ai lu ; mes yeux ont parcouru les phrases, mon cerveau a reconnu les mots, mais il n’enregistre pas ce qu’il vient de lire, et le retient encore moins.
    ■ Quand on me parle et que ça dure trop longtemps, surtout quand j’ai déjà compris depuis longtemps ce que la personne veut dire, mon cerveau s’en va. C’est comme si l’ennui le met en veille. Quand ça continue, je ressens un énervement envers la personne. (probablement lié à la frustration qui provoque une douleur dans le cerveau (tempes et front))

○ Je n’arrive plus à faire / penser plusieurs choses à la fois, là où avant ça a toujours été le cas, arbre de noël et feu d’artifice, et me procurait un sentiment de « bonheur » alimenté par de l’adrénaline.
○ Distrait à cause d’impulsions externes suite à mes sens exacerbés ;
    ■ Odeurs, bruits, choses ou mouvements dans mon champ périphérique ; dans ces cas je ne peux plus continuer ce que j’étais en train de faire et je dois d’abord identifier la source de perturbation – par exemple, d’où vient cette sonnerie ? qu’est-ce qui sent comme ça ?

○ Egalement vite distrait à cause de pensées internes ;
    ■ Je suis en train de faire quelque chose, soudain une pensée me vient de nulle part, elle s’enchaîne en une autre pensée et ça va dans tous les sens et ainsi je m’éloigne loin de ce que j’avais en tête initialement et je ne sais plus ce que j’étais en train de faire ou ce que je suis venu faire là ;
    ■ Ceci arrive aussi pendant que je suis en train de réfléchir à un truc, apparemment concentré (par exemple quelque chose qui m’intéresse vraiment), et hop, une autre pensée parasitaire vient s’incruster. Au moment même je suis conscient de cette interruption et de la déconcentration, ce qui résulte en frustration.

○ J’ai une mémoire hyper-associative, ce qui complique le tout encore plus ; un mot peut enclencher une image, une phrase du passé, une parole d’une chanson, un tableau de peinture, un film, … ;

● Problèmes de mémoire
○ Mémoire à court terme est devenue désastreuse ;
○ Mémoire long terme est sélective ;
○ Paradoxalement, souvent me vient à l’esprit un bout de mémoire dont j’ai besoin au moment où j’en ai besoin, mais dont je ne réalise pas encore le besoin. Parfois quand j’écris il y a un mot qui me vient à l’esprit, un mot que normalement je n’utilise jamais et que je ne me souviens pas de vraiment connaître, et qui s’avère être le mot qu’il me faut à ce moment-là ;


● Absence / « autisme » / sensation « cataleptique »
○ Parfois c’est comme si mon cerveau « tombe en panne » ;
○ Je regarde souvent droit devant moi vers l’infini, focalisé sur rien ; c’est souvent le seul moyen que je trouve pour réduire cette « pression » dans ma tête. C’est très gênant quand ça arrive quand je suis dans un contexte social ou pire, au travail.
○ Parfois je ne pense à rien du tout, un vide complet. Ce n’est pas une chose que je recherche, mais ça m’arrive quand « c’est de trop », quand il se passe de trop et plus rien ne peut renter dans ma tête. Là c’est un « shutdown » de mon cerveau et je ne parviens plus à écouter quand on me parle. J’entends tout, et je suis conscient qu’on (me) parle, mais je suis également conscient que je suis en train d’ignorer tout ça. C’est très gênant dans un contexte social au travail – ce qui m’angoisse – peur qu’on s’en aperçoive. Alors il m’arrive de faire semblant de suivre la conversation me basant sur des indices, par exemple corporels ou des intonations pour parvenir à réagir quand il s’avère qu’on attend une réaction de ma part ;
○ Je suis toujours conscient de mon environnement, mais souvent ça ne me fait pas du bien de réagir à tout ce qui se passe. J’ai du mal à choisir la chose sur laquelle je vais/dois me concentrer. C’est là que je tombe dans ce mode « cataleptique » où je dois vraiment, physiquement me secouer pour me ramener à ce qui se passe autour de moi ; quand je suis dans ce mode, c’est ça fait dans ma tête comme un dafalgan 1000mg qui commence à avoir son effet ; l’encombrement se dissout ;
○ Quand on me parle et que je me sens absent tout en étant présent, j’ai peur que la personne remarque que je ne suis pas en train de la regarder dans les yeux, peur d’avoir un air « bête » comme s’il n’y avait personne à l’intérieur ; et en même temps je me parle « tu es de nouveau pas en train d’écouter », « et si la personne le remarque ? », « et quoi si la personne soudainement te pose une question à laquelle elle attend une réponse, genre, t’en penses quoi ? » ;
○ J’aime être seul, sans devoir interagir avec des gens (ça me fatigue souvent). J’ai toujours aimé la solitude, mais je ne me sens jamais « seul » (c’est comme la différence en anglais entre « solitude » et « loneliness ».

● Ressenti physique de “paralysie du cerveau”
○ Quand ça ne va pas j’éprouve souvent mon cerveau comme un handicap, une entité récalcitrante qui refuse de coopérer avec ce que “je” veux faire ; ça met dans un état pseudo-schizophrène intérieur : je « lui » parle et je m’énerve contre « lui », « il » ne m’écoute pas.
○ Sensation physique d’avoir un bloc de béton qui se solidifie dans ma tête, surtout au niveau des tempes et lobe frontal ;
○ J’ai cette même sensation quand je sais que j’ai retenu / retiens des émotions, par exemple me retenir de pleurer.
○ Je suis toujours très conscient des stimulations externes (mes sens), je les enregistre dans le sens que je suis conscient qu’elles sont là, quand ça rentre à travers mes « interfaces », mais ça reste là et ne va pas plus loin ; n’entre pas dans ma conscience plus profonde.

● Problèmes de locution / à m’exprimer – dire des phrases bizarres
○ chercher mes mots (les bons mots !) ;
○ parfois des bégaiements (n'a jamais été le cas);
○ difficultés de terminer mes phrases ;
○ commencer des phrases sans savoir quelle sera la fin ni ce que je vais vouloir dire ;
○ Des fois je suis conscient que ce que je viens de dire ne rime à rien, et alors je regarde mon interlocuteur en espérant qu’il m’ait compris... Et des fois quand je sais que ça ne rime absolument à rien et qu’on prétend avoir compris, ça m’énerve et je méprise la personne à cause de la non-sincérité ; je préfère qu’on me dise qu’ils ne comprennent pas ou que ça ne veut rien dire ;
○ Des fois je dis des choses très justes sans m’en rendre compte immédiatement. Ce sont des moments où je donne la main à mon intuition en qui je fais entièrement confiance. C’est aussi ce qui m’aide dans mon écriture. C’est souvent « après » qu’il s’avère que c’est quelque chose de bien, mais souvent je n’en suis pas conscient sur le moment même.

● Je veux faire trop de choses à la fois
○ Et je finis par ne rien faire de tout ça
    ■ Trop de livres en même temps, trop de sujets de recherche, trop de plans, …
    ■ Je fais toujours la dernière chose qui me rentre dans la tête, et puis j’essaie de retourner à l’avant dernière chose que j’étais en train de faire. (c’est souvent loupé). Le résultat est que mon cerveau est conscient qu’il y a une pile de trucs en suspense, ça l’excite (j’aime bien) mais ça me rend très « je n’ai pas le temps », surtout niveau contact social.


● Problèmes à analyser quand lmon cerveau est en mode shutdown
○ À voir « the big picture », l’ensemble, là ou avant ça allait très bien (« thinking out of the box ») ;
○ Des fois les idées ne viennent tout simplement pas ;
○ Ce problème n’existait pas « avant ».

● Problèmes avec de simples questions
○ Une question qui peut paraitre banale pour quelqu’un me fait mal au cerveau parce qu’il y a 1000 choses qui me viennent à l’esprit, et je ne peux pas simplement répondre par oui ou non ; pour moi, il y a :
    ■ Oui ;
    ■ Non ;
    ■ Pas oui ;
    ■ Pas non ;
    ■ Oui ET non.
    ■ (je me limite à ça pour faire simple)

○ Quand je pose une question précise, et on me répond par autre chose ou pire, par une question, ça provoque une surcharge de mon cerveau qui a tendance à me rendre impatient. (et j’en suis conscient et ça me fait de la peine). Ça chamboule tout et me fait perdre du temps parce que je sais exactement où je veux en venir.

● Symptômes à caractère dyslexique
○ Intervertir des lettres pendant l’écriture (surtout sur le clavier). Des fois l’inversion se fait sur plusieurs lettres (max 4) et j’écris un mot à l’envers ;
○ Progression d’une dyslexie avec des nombres ; voir « 74 », penser « 74 », vouloir écrire « 74 », écrire « 47 », et rester avec ce sentiment que quelque chose cloche. (je n’ai jamais eu ça avant) ;
○ Inversion d’actions, par exemple éplucher une banane, jeter la banane dans la poubelle et rester avec les épluchures dans mes mains ; ou mettre les céréales dans le réfrigérateur au lieu du lait.

● Historique
○ Avant je n’avais pas tous ces problèmes de « congestion » de cerveau. J’étais multitâches, créatif, comprenais vite à l’école, pas vraiment du étudier pour y arriver. J’étais organisé ;
○ J’ai 41 ans. J’ai eu une enfance « normale » sans drames de famille, sans troubles psychologiques (connues) dans la famille.

● Actuellement pas de problèmes avec :
○ Coordination, agilité ;
○ Mémoire visuelle et sens du détail (+perfectionnisme + esthétisme) ;
○ Sens du temps ;
○ Emotions ; c’est-à-dire, j’ai accès à mes émotions et je peux choisir de leur donner la main ou pas. Je sais les gérer, je sais me contrôler quand il le faut.
○ Lucidité ;
○ Confiance en soi ;
○ Intuition.

● Par contre, problèmes avec :
○ Je déteste l’injustice ;
○ L’insincérité ;
○ Le manque d’éthique ;
○ L’hypocrisie ;
○ L’injustice ;
○ La médiocrité ;
○ La simplicité symptomatique des esprits égoïstes ; (et l'humanité qui en découle)
○ Le bruit ;
○ Le trop de mouvement ;

● Parcours depuis les problèmes :
○ Première piste : celui du ADD (« Attention Deficiency Disorder ») suite à un bon nombre de symptômes semblables, mais il y a la tendance de croire que si ça ne se manifeste pas clairement dans l’enfance, alors ça ne peut être le cas aujourd’hui. Je ne suis pas du même avis. Expérience avec la Ritaline : me ralentit sans augmenter ma concentration, ça me rend « zombie » sans accès à mes émotions. Pour info, tout excitant (p.e. café) a un effet inverse sur moi.
○ Visité deux neuropsychiatres à cet effet – non-concluant ; (aucun diagnose bien fait en ce qui me concerne.
○ Visité un neurologue, fait plusieurs tests, scans, ECG, à priori négatif ;
○ Visité psychologues (cliniques) et psychiatres, mais ils vont tous dans de mauvaises directions et me sortent des phrases classiques du genre « a surdéveloppé son côté intellectuel pour compenser l’immaturité de ses manifestations affectives et dépression latente ». Cette analyse m’énerve, parce c’est comme si pour eux il est impossible d’accepter qu’on puisse tout simplement être cérébral sans que ça ne cache ou sublime quelque chose. Ils ne comprennent pas ce que je dis et je me sens sous-estimé. Ils interprètent trop vite, sans me demander si je suis sérieux ou ce qu’il y a derrière, le pourquoi de ce que je dis ; Ils ne comprennent pas que je réfléchis quasi toujours dans une sphère méta et philosophique.
○ Actuellement commencé une thérapie Gestalt ;
○ Actuellement commencé une thérapie avec une psy HP ;
○ Suite à plusieurs conseils d’amis (dont un psychologue non spécialisé en la matière), j’ai commencé à faire des recherches sur la douance / haut potentiel. J’ai lu le livre de Jeanne Siaud-Facchin et de Cécile Bost sur les adultes surdoués, et le livre de Elaine Aaron sur les HSP (Highly Sensitive Person) (qui m'ont tous chambouleversés) ;
○ Actuellement ça va un peu mieux suite à la prescription d’Akton, un anxiolytique à longue durée. Ça aide à dissoudre mes « problèmes » et fait revenir mes facultés ;
○ Un neuropsychiatre m’a dit que j’étais en burnout, mais si burnout il y a, il n’est pas lié à mon travail : j’aime mon travail et j’aime y aller. Un autre neuropsychiatre informe ce burnout. Par contre, je pense que je peux être en train de faire un « auto-burnout » suite à des mécanismes internes. Je veux toujours apprendre sans cesse, je pense accumuler du stress sans le savoir (potentiellement depuis bien plus longtemps). Je suis conscient que je stresse peut être mon organisme (ou que celui-ci le fait tout seul). Je suis conscient que je n’ai peut-être jamais remarqué ça avant parce que j’arrivais à gérer (inconsciemment), mais que peut-être l’âge (ou autre chose) ait provoqué un déséquilibre. En tout cas, déséquilibre il y a.

● Conclusion : suite aux consultations insatisfaisantes je suis en train de forger mon propre chemin guidé par ma connaissance de moi et de mon intuition, mais ce n’est pas une approche structurée. Je suis à la recherche d’un expert qui reconnaît ce qui m’arrive afin de pouvoir m’aiguiller vers une éventuelle solution.

A la question : pourquoi mon cerveau tombe en panne, tout d'un coup, alors que je n'ai jamais eu de souci ?


Merci d'avoir lu tout ceci.




Dernière édition par maxstrom le Jeu 22 Déc 2011 - 12:29, édité 2 fois

maxstrom
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 9
Date d'inscription : 02/11/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: le vide est un caméléon : il marche avec des couleurs invisibles dans mon e-space

Message par ahlala le Mer 21 Déc 2011 - 18:25

Bienvenue Monsieur !!

Pour répondre à ta question version second degré : tu es proche de la retraite.
Smile


Dernière édition par ahlala le Mer 21 Déc 2011 - 18:26, édité 1 fois (Raison : J'ai lu "tout ceci" c'est hyper structuré pour un mec qui perd ses facultés ... ici pas de spécialite, tes démarches en cours sont très positives :))

ahlala
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 899
Date d'inscription : 08/02/2010
Age : 39
Localisation : Angers

http://www.acsis-pm.org/10Intro.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: le vide est un caméléon : il marche avec des couleurs invisibles dans mon e-space

Message par maxstrom le Mer 21 Déc 2011 - 18:27

cool !
faut que j'en profite tant qu'il y ait de quoi encaisser !

> c'est hyper structuré pour un mec qui perd ses facultés

bha, c'est un texte que je garde à jour depuis un an et que j'update au fur et à mesure que je fois encore une ampoule qui pète.


maxstrom
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 9
Date d'inscription : 02/11/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: le vide est un caméléon : il marche avec des couleurs invisibles dans mon e-space

Message par Elléane le Mer 21 Déc 2011 - 19:13

Bienvenue à toi,
J'ai plusieurs carastéristiques communes avec toi et je ne sais pas encore ce que je dois attribuer à la douance ou à la dépression, mais certaines nappes de brouillard se dissipent lentement.

Elléane
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 357
Date d'inscription : 16/11/2011
Age : 54
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: le vide est un caméléon : il marche avec des couleurs invisibles dans mon e-space

Message par anesidora le Mer 21 Déc 2011 - 19:23

maxstrom a écrit:Bonjour,
... suite aux consultations insatisfaisantes je suis en train de forger mon propre chemin guidé par ma connaissance de moi et de mon intuition, mais ce n’est pas une approche structurée. Je suis à la recherche d’un expert qui reconnaît ce qui m’arrive afin de pouvoir m’aiguiller vers une éventuelle solution.

A la question : pourquoi mon cerveau tombe en panne, tout d'un coup, alors que je n'ai jamais eu de souci ?

Je n'ai cité que ça, mais en lisant tout ton texte, je me suis entièrement reconnue. Pourquoi le cerveau "tombe en panne", sans aucune raison particulière?

Peut être qu'il veut des réponses, peut être qu'on ne peut se cacher indéfiniment même si on a l'impression de bien gérer notre vie.. J'étais aussi convaincue que ça venait d'un désordre physiologique, moins maintenant. Je ne peux dire pourquoi, mais j'ai juste l'impression que des barrières s'enlèvent, et bien sur ça fiche un sacré bazar Smile Pourquoi maintenant, je ne sais pas, peut être que ces barrières étaient mal fixées ...

Pour la concentration, mon plus gros problème en ce moment, je l'ai partiellement réglé en écoutant des bruits blancs (enfin bruit brun pour moi) lorsque je fais des activités telles que lecture ou écriture. Ca m'aide énormément !

Pour le reste, je suis comme toi, je fais une sorte auto analyse mais qui ne repose sur pas grand chose....

anesidora
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 62
Date d'inscription : 21/12/2011

http://www.autrisme.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: le vide est un caméléon : il marche avec des couleurs invisibles dans mon e-space

Message par WildZ le Mer 21 Déc 2011 - 19:26

Bienvenue Maxstrom !

Je me reconnais dans les 3/4 de ta description, mais j'ai toujours été comme ça !
Sans expert ici, peut être pourras tu t'aiguiller toi même vers une solution et avancer sur ton chemin, en te baladant par ici, échangeant, lisant, partageant...
Bonne balade sur le forum.


WildZ
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1347
Date d'inscription : 18/09/2011
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: le vide est un caméléon : il marche avec des couleurs invisibles dans mon e-space

Message par maxstrom le Mer 21 Déc 2011 - 21:01

>Pour la concentration, mon plus gros problème en ce moment, je l'ai partiellement réglé en écoutant des bruits blancs



mmouais, ça peut marcher pour ce qui est de la dimension auditive. je suis d'accord.
mais je fais quoi dans l'open space de mon boulot ?
je peins tout et tout le monde en blanc ?

(il est où le bouton pour arrêter le temps ?)

maxstrom
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 9
Date d'inscription : 02/11/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: le vide est un caméléon : il marche avec des couleurs invisibles dans mon e-space

Message par Invité le Mer 21 Déc 2011 - 21:07

petite traduction du self-test Davis:
(et Merci a Ccile pour la correction )

Caractéristiques communes des adultes dyslexiques



La plupart des dyslexiques adultes présentent au moins 10 des traits et comportements suivants. Ces caractéristiques sont souvent contradictoires, et peuvent varier en fonction du jour ou de la situation.

Carrière


-Employé dans un boulot /poste qui permet de masquer les difficultés ou qui évite de rencontrer les problématiques.

-Cache ses difficultés grace a ses collègues, amis voir par la famille

-Est frustré par les réunions de planification et par les taches séquentiels, car il connait déjà les réponses et la méthodologie qui va avec

-submergé par des procédures longues ou des processus séquentiels

-S'épanouie dans les carrières où les talents visual-spatial/kinesthesique peuvent être réalisées: par exemple - entrepreneurs, ingénieurs, hommes de métiers (menuiserie, plomberie, électricité), des artisans, la décoration intérieure, acteurs, musiciens, Police / Enquête, athlètes et de dirigeants d'entreprises (généralement avec le personnel / assistants).

-Peut laisser passer des opportunité d'avancement~promotion requérant normalement plus de compétence administrative

-A des difficulté a rester concentrer sur une même tache- peu se sentir plus a l'aise a faire plusieurs chose en même temps

-Rencontre des difficulté avec les test- les test standardisé peuvent être un frein a l'avancement proffessionnel

-Personne qui réussit particulièrement bien avec une grande réussite ou considéré comme ne travaillant pas a pleine puissance, mais montre de toutes manière une forte éthique concernant son metier

-Peut être un perfectionniste et réagir de manière excessive quand ils font une erreur.

-Penseur hors-norme en dehors du cadre ou agissant suivant ses propres règles strict (fonctionne selon des repères personnels qui correspondent à son niveau d’exigence)

-Apprend à travers des expériences pratiques, des démonstrations, l'expérimentation, l'observation, et des aides visuelles.



Général

-Très intuitif – connu pour être débrouillard. est aussi précis (pile sur) pour jugé la personnalité des autres

-Peu être en mesure de sentir les emotions et l'energie des autres

-Se souvient de ses problèmes scolaires

-Ont souvent des enfants dyslexiques et se sentent coupable en voyant la lutte de leur propre enfant. . angoisse pendant la lecture aux enfants ou les aider à faire ses devoirs.

-Facilement distrait / agacé par les bruits et d'autres choses dans l'environnement.

-Peut paraitre "à l'ouest" et incontient de ce qui ce passe

-Apprécie les jeux vidéo

-Parle mal, utilise mal ou prononce mal les mots sans s'en rendre compte

-À un mauvais équilibre ou est/était très sportif

-Peu se souvenir tres bien d'événement vécu ou au contraire, pas du tout

-peu confondre les conversation passé ou être accusé de ne pas écouté

-Difficulté a se souvenir le nom des gens sans astuce, mais se souvient des visages

-Difficulté a se souvenir des instructions verbales ou directions

-Se souvient mal des conversation ou des enchainement d'événement


lecture, écriture et orthographe

-difficulté a lire des police inconnues

-Évite de lire a haute voix . Peut ne pas aimé parlé en public

-S’apercevra en général qu'il lit mieux en silence

-A adopter/développer des astuce pour retenir l'orthographe et les homonymes '(s'il, si il, cils...), ou inverse/utilise mal les homonymes et a une mauvaise orthographe phonétiques.

-La fluidité de lecture et la compréhension dépende du sujet

-A frequement besoin de relire une phrase pour la comprendre

-Fatigue ou « s'emmerde » vite a force de lire

-Demande a autrui(assistante, épouse ??? ) pour écrire ses correspondances

-N'est pas sur de lui pour les mot, la ponctuation et l'orthographe qd il ecrit. Fait appelle au programme correcteur d'orthographe et de grammaire.

-?-Words out of context look "wrong."
les mots sorti de leur contexte sonne faux
(honnetement, là je n'ai pas compris ^^)

-Écriture a main levé plutôt moche~illisible cachant ainsi les fautes

-Ecrit en tout capital ou mixte lettre capital et attaché. Abrège souvent les mots



Math, gestion du temps et orientation

-Peu comprendre les mathématiques supérieurs sans pour autant le démontrer sur le papier

-Peu exceller en math, ou peut recourir à des astuce pour se souvenir de fait mathématiques

-Utilise la calculatrice ou le comptage sur les doigt. Peu avoir des difficulté avec les opérations de change monétaire

-Difficultés avec la droite/gauche et/ou nord, sud est ouest

-Se perd facilement ou n'oublie jamais une place ou il a été

-Difficulté à lire les cartes

-Peut être anxieux ou stressé a conduire dans un endroit inconnu. Put faire appelle a autrui pour conduire qd cela est possible

-Peut perdre la notion du temps facilement et est fréquemment en retard, ou étant conscient de cela , est très rarement en retard.

-Trouve difficile l'estimation de la durée d'une tache


comportement, santé et personnalité

-Soupe au lait ou est facilement frustré, en colère ou agacé

-Facillement stressé ou submergé dans certaine situations

-Faible estime de soi

-Conscience de soi lorsque l'on s'adresse a un groupe, peu avoir des difficulté a exprimer ses pensées. Pause fréquente, parle avec des phrase non fini, ( peut être aggravé par le stress ou la distraction )

-Se raccrochent (collent) à ce qu'il savent – appeuré par les nouvelle tache ou les situation qui sorte de leur zone de confort

-Extrêmement désordonné ou carrément maniaque

-La confusion, le stress, les problèmes de santé , la pression du temps, et la fatigue vont augmenter de façon significative les symptômes

http://www.dyslexia.com/

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le vide est un caméléon : il marche avec des couleurs invisibles dans mon e-space

Message par Invité le Mer 21 Déc 2011 - 21:23

C'est avec moi qui tu avais parlé de burn out (pour te situer)
Il est bien ton texte, il permet de faire mon propre état des lieux.

Il y a plusieurs trucs que j'ai, notamment des problèmes de concentration et de mémoire, de distraction, d'avoir une pensée qui va bcp plus vite que les mots du coup à l'oral je m'exprime mal. Pour le moment impossible de lire des livres qui demandent un effort, je ne lis que des livres faciles (et pourtant je manie bien les concepts abstraits donc ce n'est pas l'intelligence en défaut mais la concentration). Idem je décroche vite des conversations et mon regard s'évade au loin ou bien au contraire j'observe la personne physiquement, ses vêtements, etc en attendant qu'elle ait finit.
Je vois mes souvenirs sous forme de film (comme au cinéma) et parfois sous forme d'arrêt sur image.

Je ne sais pas pourquoi tu as ça mais la vie n'est pas linéaire, on peut ne plus résister à des choses qu'on ne remarquait pas avant, on peut ressentir plus fort qu'avant. Perso tout me marque et tout s'accumule jusqu'au trop plein.

Je perds des mots, des informations que je sais que je connais bien. Curieusement je peux me souvenirs de personnes éloignées depuis longtemps et les reconnaitre au quart de seconde, mais passer à côté d'une connaissance moins lointaine et avoir oublié dans quel contexte je la connais. Si les gens sont en masse je les mélange (Au travail il y a des gens dont je n'ai jamais retenu le prénom à cause de ça :s)

Niveau dyslexie avec les lettres pareil, ça peut aller à 4 ou 5 lettres :s

L'aspect que tu expliques : cerveau blanc, tempes douloureuses, j'ai ça depuis le burn out dès que j'en fais trop émotionnellement.






























Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le vide est un caméléon : il marche avec des couleurs invisibles dans mon e-space

Message par Invité le Mer 21 Déc 2011 - 21:39

Ce shutdown, c'est peut-être aussi un besoin de se mettre en vacances ? Tout bêtement (ose-je dire) ?

Trop de pression externe, ou bien une idée qui "travaille" en tâche de fond, et qui malgré tout demande beaucoup d'énergie. Un passage, quoi.

Je me permets cette intervention, parce que je me suis pas mal reconnue, et que je reconnais aussi chez moi ces moments où quelque chose me préoccupe, sans que je sache forcément quoi, et fait son chemin, et m'épuise. Moments où j'ai besoin de dormir plus, et où mes rêves sont particulièrement signifiants.

Bref, même polyvalent et multi-tâches, on ne peut pas toujours être partout, dans son fonctionnement intérieur et dans le monde extérieur.

Il arrive qu'on décroche, comme pendant ces conversations où l'interlocuteur est un peu ennuyeux, ou répétitif, et qu'on se met à penser à autre chose en ayant l'air d'être là, et puis on s'en rend compte et on revient à la conversation, comme si de rien n'était Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le vide est un caméléon : il marche avec des couleurs invisibles dans mon e-space

Message par p2m le Mer 21 Déc 2011 - 22:37

le piège de la récursivité?
Vu qu'apparemment tu pratiques...

Spoiler:
bonjour

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: le vide est un caméléon : il marche avec des couleurs invisibles dans mon e-space

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:21


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum