Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Page 18 sur 18 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18

Aller en bas

Re: Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Message par Lemniscate le papillon le Mar 11 Mar 2014 - 19:43

Coucouyou... ma choupette....

Comment vas ???  Amis  Un ange

Lemniscate le papillon

Messages : 6348
Date d'inscription : 29/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Message par étoile_en_étoile le Mar 11 Mar 2014 - 21:43

Wwaaaaa

J'avais carrément oublié que j'avais un fil pour moi toute seule Razz

Very Happy

Ca va, ca va, la vie et les mouettes , quoi de plus beau avec ce temps

Et toi ? Ca va avec toute cette petite famille agitée Very Happy
étoile_en_étoile
étoile_en_étoile

Messages : 284
Date d'inscription : 23/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Message par étoile_en_étoile le Lun 30 Juil 2018 - 2:02

Me re-voici....
Bon il en fallu du temps. Mais à vrai dire, c'est complètement égocentrique. Il me faut juste un endroit pour écrire. Parfois c'est sur papier (j'aime cette matière, elle me permet de dessiner aussi) parfois numérique: comme ici présent.

J'ai cassé tous mes miroirs, je ne crois plus en ce qu'on me disait.
La majorité de mes ressentis n'est un reflet de ce que j'ai vécu ou de mon être,
Acceptons nous de penser qu'il y a peut-être un au delà du matériel ?
L'âme pourrait-elle avoir bien plus d'expérience que pourrait en présager les souvenirs de notre vie actuelle ?
Non, je ne suis pas spécifiquement croyante  (ré-incarnation), je suis juste la description de ce que me fait comprendre mon corps.
Nul besoin de me défouler sur une tierce personne, mais juste besoin de vivre librement ce que je tente d'exprimer.

Un Moi en dehors de moi-même, l'observateur mais pas que. Tantôt à la place de l'autre tantôt dans un monde parallèle.
Connaître la limite entre soi et les autres semble facile, physiquement, bah pas pour moi.
Je peux gérer si j'ai envie de ressentir des douleurs ou pas. Je peux m'absenter et partir pendant des heures avant de revenir sur le banc sur lequel j'étais assise.

Et ca mouche... Parce que si moi je veux veux inhiber mes capteurs la biologie me rappelle qu'il ne faut pas. Mon corps décide de s'évanouir quand il a décidé que trop c'est trop.
Le réveil du matin est forcément douloureux, la marche, le soulèvement de la jambe pour passer au dessus du lit pour atterrir. ET bam. Voici le poids du corps qui me fait l'effet de flèches tirés sur toutes la surface de la plante de mes pieds. Un poids lourd, du ciment versé et qui durcit à toute vitesse, augmentant son effet à chaque pas. A l'immobilisation du corps, voici un corps qui "fond" où chaque membre et organe décide de se poser juste au dessus de mes pieds, comme ça j'ai plus mal au pieds. Tout va bien pour lui, il a réussi a me faire mal.
Marcher est un marathon pour moi: faut lever la jambe, mes muscles brûlent et me font de plus en plus mal. J'ai décidé de m'habiller; quelle idée.... Faut lever le bras, mais je n'ai pas demander l'autorisation à mon bras, puis qui a dit que je pouvais tendre ma tête pour le passer par ce trou du bout chiffon. Et puis punaise, elle est loin la sortie de tunnel. Y a combien de cm déjà pour faire sortir la tête de cette chemise. Ah ... ma nuque vient de m'insulter. Bonjour chère amie; je suis désolée, tu te plains mais je n'ai pas d'autre choix. Moi qui aime écouter les autres, je n'ai pas d'autres choix de faire la sourde oreille pour mon corps. ET puis: c'est quoi réellement écouter son corps ? non je ne connais pas la réponse. Depuis que je me connais je vis tout ça alors; j'ai l'habitude. Puisque la nature humaine veut qu'on pense que tout le monde vit la même chose que soi même je cherche à faire comme tout le monde. Je vis sans savoir que tout ça ce n'est pas normal.
Puis, je ne parle pas du pantalon: j'ai une symphonie de brouhaha. Tous en chœur: les cuisses, les mollets, les chevilles avec les genoux et mon dos "mais ca va pas non!" "t'es vraiment sadique! t'as pas honte de me faire mal comme ça" "t'es sûre que tu es formé pour faire ce genre de mouvement?" : résultat de se baisser pour mettre un pantalon.  
Mes oreilles captent, la dé/compression du gaz de congélateur, il est à 15m. Ca me fait déjà mal à la tête. J'ai soif, mais déjà marchons un peu.
Un pas après l'autre, mes yeux ne savent plus où ils sont "tu n'as pas abusé du tequila toi  ?", non j'étais à l'eau; 3/4litres par jours.... Tout tourne, allez courage, encore 5m. mes bras me lâchent déjà. Mes épaules ne les supportent plus.
Attends, faut prendre le bon verre , ou est la sortie d'eau déjà ? attention casse pas le verre en allant trop fort. Mais bon, c'est ce qui se passe quand on ne demande pas l'autorisation à son bras. Levier de robinet relevé, c'est rempli, attention Miné le verre est presque rempli: est ce que tu vas pouvoir coordonner suffisamment tes gestes pour retirer le verre avant que ça déborde! Amener, le verre vers la bouche... non parce que vers avec ses pieds, ce n'est pas pratique.

Faut que je m'asseye. Mes jambes tremblent et je vais tomber par terre. Oh punaise...ma tête... elle tient plus sur son tronc d'arbre, faut que je m'asseye, le soutienne avec mes mains, soutenu avec mes bras qui doivent s'appuyer sur mes jambes. Parce que vois tu, toute cette mécanique ne fonctionne pas toute seule. Pas de lien, ni corrélation ni de force. Enfin je crois que c'est ça. En tout cas ca tient pas.

Mince, j'ai mal aux coudes et surtout aux points où s’appuient mes coudes. J'arrête, je m’avachis en posant mon dos sur le dossier.
Mon dos n'est pas content "mais non mais ce n'est pas comme ça qu"il faut se mettre" "mais que veux tu exactement ? " " bah je ne sais pas moi, faut que tu rembourres le creux entre la colonne vertébrale et le dossier" bon ok, je mets mes mains.
5 mn après.... Mes épaules m'appellent "tu sais que mon boulot n'est pas d'être le soutient de ta colonne vertébrale. Utilise moi pour ce que je suis faite". Je rouspète, " un peu de solidarité svp, vous n'irez pas loin l'un sans l'autre".
Bon , allongeons nous, et faisons taire tout ce beau monde.
Sur le dos: oh non le creux il n'aime pas ça,
Sur le côté droit: ma jambe "tu sais que j'ai mal dès que tu me touches, à quoi tu t'aventures?"
Sur le côté gauche: bon, j'ai moins de plainte... au bout de 6 mn l'épaule n'est pas content...

Bon bah je vais prendre des pilules parce que déjà que j'ai la migraine, avec tout ça ça ne va pas m'aider...

Qu'est ce que m'ont dit déjà les médecins:

1)Faut que vous preniez du plaisir, c'est important, c'est ça qui va éviter que le corps aggrave les choses
2)Arrêtez l’exercice au 2/3 du moment où vous avez mal (madame, je fais comment quand ça démarre au moment où je me mets au bord du lit ?  je me redresse et viens jusqu'au milieu du lit et reste là ?)
3)Faut faire attention avec le paracétamol! Votre foie va se détruire
4)Faut avoir une activité (hey! j'arrive pas à m'habiller! Oh tu parlais du travail ? petite contradiction avec 1) et 2) non?)



Et c'est là que mes doigts et mes yeux lâchent, malgré une bonne intoxication médicamenteuse mon cerveau n'arrive plus à traiter ce que j'écris (voudrais écrire)....


J'ai envie de sourire, rire, prendre le plaisir de pouvoir respirer, de voir les couleurs. Ca arrive, arrivera encore.

Mea-culpa pur toutes les fautes... Je n'arrive plus à lire et coordonner mes doigts comme auparavant. Dès que l'envie et la force d'écrire me viendront, je n'aurais plus assez de force pour ne pas faire ces erreurs bêtes que je ne faisais pas auparavant. Et je vous avoue que je ne voudrais pas que l'écriture (ici) devienne une torture en revenant sans cesse pour corriger mes fautes. Car plus je corrigerai, plus cela me fatiguerai...


Dernière édition par étoile_en_étoile le Lun 30 Juil 2018 - 3:28, édité 2 fois (Raison : (correction: cérébralement inapte à écrire))
étoile_en_étoile
étoile_en_étoile

Messages : 284
Date d'inscription : 23/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Page 18 sur 18 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum