Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Page 5 sur 18 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Message par Invité le Sam 10 Mar 2012 - 12:49

.


Dernière édition par Mjöllnir le Dim 1 Avr 2012 - 15:55, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Message par Invité le Sam 10 Mar 2012 - 13:19

Ne pas croire en la vie alimente souvent le doute de soi.
Bref, peu importe, si y a pas de souffle, qu importe d ou vient le doute et lr manque de confiance

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Message par Invité le Sam 10 Mar 2012 - 14:58

Je vois la vie comme ça...

(désolée.. je prefere garder les paroles dans la langue d'origine, sinon ca perd tout son sens)


Zalim, oyunbozan,
sen de bu büyü de yalan
Gelipte bi'tanem olmaya ne hakkın var

Gelipte bu canda hükmetmeye ne hakkın var...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Message par Waka le Sam 10 Mar 2012 - 19:50

Moi je peux pas comprendre mais je peux écouter quand même ^^.

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Message par Invité le Sam 10 Mar 2012 - 19:54

Smile si tu l'écoutes parce que je l'ai mis en ligne, tu m’honores beaucoup déjà

je vais essayer de le traduire de mon mieux Lili ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Message par Tof le Sam 10 Mar 2012 - 20:11

(je me rends compte que je t'ai pas mal parlé sur le chat, un peu en vrai, mais que je n'avais même pas laissé un petit message ici !!! Embarassed )

Je ne sais pas trop quoi dire mais...
J'espère (et je pense) sincèrement que tes doutes et remises en question actuelles te feront avancer Smile
Tu es quelqu'un de bien, je te souhaite que les beaux jours reviennent...

Courage !
Bisous

Tof
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2038
Date d'inscription : 11/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

la traduction de la chanson

Message par Invité le Sam 10 Mar 2012 - 20:28

Je t'ai respiré en moi
Comme de l'air, parce que c'est toi
J'ai forcé les limites
Pour que tu ne "finisses" pas, pour que tu reviennes

Je t'ai trouvé en moi
Comme une blessure, pour que tu m'enlaces,
J'ai récupérer le temps
Pour que tu le prennes, pour que tu restes

Personne n'arrête le temps,
Je lance des cris mais personne ne l'entend,
Il n'y a personne comme lui, personne
Cachez moi
Couvrez moi de fleurs
Je n'ai pas de force

Quelque chose est cachée en moi
Il y a des limites, je ne sais pas pourquoi
Les dessins sont comme avant
Cachez moi
Couvrez moi de fleurs
Je n'ai pas de force

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Message par Invité le Sam 10 Mar 2012 - 20:34

Il n y a pas de soucis Tof Smile
te connaissant un peu, je ne vois rien de mal dedans (du fais que tu ne sois pas de passage par ici) Smile

Je te remercie pour tes encouragements Tof. Je n'en pense pas moins sur ton compte, tu le sais...

Je souhaite qu'on ait tous ces beaux jours Smile

Bisous

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Message par Waka le Sam 10 Mar 2012 - 20:51

Alexia : merci beaucoup pour la traduction !
Smile

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Message par Invité le Sam 10 Mar 2012 - 20:53

je t’en prie ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Message par Invité le Dim 11 Mar 2012 - 10:46

C'est quand qu'on finira, c'est quand qu'on arrêtera de jeter sur l'autre "la faute".
C est quand qu'on pourra completement se détacher de nos démons, comment on peut se séparer du négatif...

C'est lourd à porter...
Le poids de la distance, le poids des jugements qu'on adresse à mon égard... Impossible de détacher leurs filtres ... Tellement je suis incluse dedans......

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Message par Invité le Lun 12 Mar 2012 - 22:21

c'est le sang de l'amour qui coule dans mes veine, c'est l'impatience de renaître , l'envie d'apaisement qui m'encourage.
Rien qui me retient envers l'autre, rien qui m'empêche de vouloir avancer.
Des fois des bas, des fois des creux. Que des vides qui m'aspirent encore vers le haut.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Message par Invité le Lun 12 Mar 2012 - 23:48

Des nuits parfois qui m'englouti, des journées parfois où le oleil ne me suffit pas. Ni une, ni dix fois, l'âme demande encore et encore aimer, être aimé...

Le silence qui rend sourd, le coeur qui manque de bruit de fond. Ne veut ni guerre, ni paix mais juste un espace d'échanges et de tendresse.

L'absence d'un être qui fait mal, la foule qui nous enveloppe de compassion. Rien ne sert à rien... Le fond de l'âme ne veut qu'un fond d'affection.



Je sais que t'es là, parmi nous. Montre toi... Dis moi qui tu es.. ouvre toi ... Que je puisse m'emerveiller de tes ailes, que tu puisses te poser par ici un peu.

Ni d'amour, ni de passion, mais juste des êtres qui puissent vivre cote à cote.

Partageant ta présence, ressentant ton souffle. Reposant ma main dans la tienne, mes bras autour des tiens.




Juste...comme deux ombres marchant côte à côte.





Le moi engloutit dans ton âme, ton être absorbée par mon âme.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Message par Invité le Mar 13 Mar 2012 - 0:36

Couverte d'une couche toute fine. A la douceur d'un nuage, d'une tendresse infinie et d'une légèreté invraissemblable...
Celle qui touche à ma joue, qui me fait fermer les yeux. Celle qui me laisse airer dans les hautes sphères.
Les sens qui prennent le contrôle, et l'âme qui se laisse envoler comme une plume détachée d'un oiseau volant... Plus haut...Encore plus haut.

Les yeux rivés à l'horizon, l'être n'attend que son axcomplissent. À l'attente d'un bateau qui se mettrait à son port. Au soif de son propre voyage pour une sérénité interne.

Le soleil qui fait scintiller ces yeux illumine ce visage donnant plus de pureté à ce qu'est l'essence de l'être.
Le vent qui laisse flotter sa robe sur son corps lui susurre ..."allez, prends ton envol... N'attends personne, n'attends rien... Détache toi de tes menottes... Respire et accepte ton âme comme elle est... Et tu verras... Comme elle t'aimerait, te chérirerait ... "

Et ces mots qui se airent dans l'air s'envolèrent comme une plume détachée d'un oiseau...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Message par Invité le Jeu 15 Mar 2012 - 17:35

Moment fatal, désarroi complet.
Je vais les avoir en face de moi, tous au complet.

Pendant tant d'années où j'ai cherché à me construire malgré le poids en insistant sur le fait d'y rester et de ne pas fuir...

Maintenant je vais devoir les voir , être face à eux...
Voilà un des revers du médaillon: si j'étais complètement parti, je n'aurai pas eu à me mettre face à face avec mes démons.

Aujourd'hui, je tremble , je ne sais pas ce qui m'attend. Est ce que je vais pouvoir rester sereine, rester sur ma position..
Ou est ce que je vais repartir dans le cycle qui m'ont entrainé...

Est ce que je suis assez solide aujourd'hui pour rester sur ma position sans me laisser heurter par leurs regards. Sans me laisser entrainer par ce qu'ils vont penser.


Est ce que je vais réussir...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Je laisse mon foulard s'envoler.

Message par Invité le Mer 21 Mar 2012 - 19:18

Une lettre anonyme pour X


<<
Salut X,

Alors... Je sais , c'est difficile pour nous d'être face à l'un de l'autre.
Je t’ai appelé parce que... je voudrais parler de quelques petites choses qui sont restées en moi. Et j'ai décidé de ne plus me laisser pourrir avec ces choses qui ne m'appartiennent pas, ou j'ai décidé de ne plus posséder ces choses comme avant, comme si elles étaient à moi.

Non,
Je t'en prie.
Ne me regarde avec ses yeux là. Tu n'as pas à avoir peur.
Tu sais que je n'ai jamais cherché à faire du mal.
Je ne suis ici ni pour me venger ni pour démontrer la "petitesse" que t'as pu me prouver y a quelques années. Et même pendant des dizaines d'années depuis mes 7 ans.
Je t'en prie. Tu n'as ni à être à l'affût d'attaque, ni à demander à tes parents d'être à tes côtés. Pour une fois, stp, soit honnête. Porte ce que tu as à porter pour toi. Porte ce que tu as fait, ne te cache pas sur ce "les autres t'ont poussé à faire". Assume tes actes. Accepte le mal que t'as pu faire. Et je t'en prie, enlève ce ton hautain que tu mets si faussement en place. Je sais bien que tu aimes faire ca. je sais que tu aimes montrer que t'es "noble" , que tu es "mieux que..." . Et d'ailleurs , il me semble que d'après tes comportements tu essaies de montrer que tu es quelqu'un de plus correcte que moi. En tout cas que je suis quelqu'un d'impoli. A jeter à la rue. D'ailleurs, il fallait que tu le fasses X, le jour où tu t’avançais pour tourner le couteau dans mon estomac, fallait le faire. Pour moi au moins... J'aurais tellement aimé de vider de mon sang si sali par ce qui se passait autour de moi. Au moins j'aurais vu, physiquement que ces choses là, cette période là allait bien passer et terminer. Mais tu vois, aujourd'hui (depuis 3 ans) j'en suis à me battre avec mes démons. J'ai des torticolis à force de regarder en arrière. J'ai eu des handicapes qui se sont balader sur tous mon corps. Et j'en suis à laisser par terre , petit à petit tous les attelles, mes béquilles. Enfin... j'espère pouvoir le faire de plus en plus.
Je ne veux pas me déconcentrer. Je ne veux pas que le centre du sujet vire du "moi" à "toi". Donc, je ne chercherai pas à te montrer ce que tu es, à te montrer les erreurs que tu fais une à une en pensant que tu me démolis mais que tu te bâtis sur des mauvaises choses. Mais regarde toi en face. Je sais que t'as envie de pleurer. Je sais que tu as toujours eu peur un peu de moi, je sais que la distance que je t'ai mis depuis que j'avais 10 ans t'a toujours blessé quelque part. Mais ce n'est pas de moi que tu avais peur, mais du fait que tu n'avais pas ton propre être construit basé sur toi même. Tu t'accrochais comme une parasite sur d'autres pour exister. Et je te 'avais dis depuis que tu avais 8 ans aussi... Je ne te ferai jamais confiance X. Telle que tu es, jamais... Je rigolerai avec toi, je plaisanterai, on danserait comme des folles, on fouterai le bazar à droite et à gauche. D'ailleurs... Je sais que ca te fait de bons souvenirs d'enfance, tous ces jeux qu'on jouait, ces portes qu'on sonnait et qu'on se sauvait, ces chanteuses qu'on devenait (à tue tête et quelle mauvaise voix dis donc!!). Des journées entière passées au centres commerciaux. Se réveiller à 3h du matin pour faire des tartines de beurres, et puis se mettre en plein visage de l'huile. Je savais que tu détestais, mais je savais que ca te faisait marrer aussi. Et puis lorsque qu'on lavait les pavés du trottoirs comment c'est fini en bataille d'eau au milieu de la rue avec ces tuyaux qui trainaient au milieu de la rue. Et puis on se gênait pas. Ca dérangeait les voitures, ils nous attendaient, mais on se gênait pas.
Je les ai aussi ces souvenirs. mais je crois qu'il y a une différence entre nous deux X, une fondamentale... Moi j'ai accepté de me bâtir coûte que coûte sur mes valeurs et mes fondamentaux et toi... T'as accepté de te bâtir sur l'image que j'en dégageais. Alors, quand ca te plaisait tu m'utilisais comme tremplin pour chercher à montrer aux autres "vous voyez!!! je la suis elle!! parce qu'elle est correcte! et vous savez très bien que c'est une fille exemplaire donc... vous ne pouvez pas me toucher". Et puis quand tu avais tes idées à toi mais que tu avais peur de les exposer, tu m'exploitais. Tu cherchais à me tirer petit à petit dans ce chemin, pour que je sois de même avis et dans le même chemin que toi. Et puis parfois ca allait jusqu'à me frapper dans le dos bien sûr, sans aucun remord. Quel paradoxe... c'est toi qui a cherché à me descendre, en t'appuyant sur ta famille et sur ton foutu égo. Et tu te comportes comme si j'avais fais en sorte de te détruire. Qu'est ce qui te manque pour te regarder dans la glace ? qu'est ce qui te fait croire qu'en fait je suis une fille mauvaise impoli , à bannir et rien de comparable avec toi etc. Rappelle toi que j’étais la seule à qui tu pouvais te confier. rappelle toi que ce n'est qu'avec moi que tu avais droit de faire ce dont tu voulais. Sinon... t'étais emprisonnée. Et tu sais très bien que de ma part que tu as eu que de la bonne foi. Et tu le sais parce que tu le sens dans ton for intérieur le manque qu'il y a dans ta vie maintenant depuis 3 ans. Tu n'as plus personne sur qui tu peux compter dans tous les cas. TU savais que quoique tu me dises je ne l'utiliserai pas à mauvais escient.
Je sens de la tristesse dans tes regards, t'es démuni. Je te sens mal et tu as très peur. Et pourtant tu te comportes comme si tu te sentais forte et que tu ressens que je mérite d'être écrasé sous tes pieds. Parce que nous n'avons pas les mêmes pensées...
T'aurais du tourner ce couteau dans mon estomac... Tu m'aurais donné au moins une trace visible de ce que tu as cherché à faire dans ma vie. La veille tu me caressais le dos, soit disant comme quoi je n'étais pas seule. Le lendemain, quand t'as voulu me poignarder , il fallait le faire.

Je me ses encore faible tu sais. Parce que , l'air de rien, depuis que t'as 8 ans je t'ai bien dis et rappelé souvent à l'ordre en disant "fais attention, on s'amuse etc, mais je ne te prendrai pas comme une amie. Vu ce que tu as fait, je ne te ferai pas confiance. Donc... pour l'équilibre et pour ton bien ca serait bien que tu ne me prennes pas pour une amie non plus." Et malgré ça, c'est moi qui suis mal. C'est toi que je cherchais à protéger en disant ça... C'est à toi que je donnais ma sincérité et honnêteté pour que tu ne sois pas plus tard blessé par notre décalage. Pourtant t'étais bien la vicieuse entre nous deux mais... Je voulais quand même te le dire. Et pourtant, j'ai l'impression d'être la plus blessées de nous deux. Sûrement parce qu'on était déjà 15, 20 ou toute une une société qui s'était mis contre moi et que tu as bien mis ton grain de sable là où il fallait. Et c'est dommage... que malgré que je sache que tu n'étais pas digne de confiance, que je sois autant touchée. Parfois je me haie pour ca...

Si je t'appelle aujourd'hui c'est pour te dire que... J'ai passé 3 ans dans l'enfer. Mais comme on le dit, quand on est au fond, on ne peut plus tomber plus bas.
Si c'est toi que j'appelle aujourd'hui c'est parce que ni tes parents ni tes frères ne peuvent pas être mon interlocuteur. Trop de différence d'âge/ de respect minimum et puis surtout que... Je ne chercherai en aucun cas à leur parler comme je ne l'avais jamais fait pendant 26 ans.
Pourtant, Dieu sait comment les regards de tes parents me pèsent, Dieu sait comment je cherche toujours à m'isoler de leurs possible regards quand on est dans le même environnement. Je ne te souhaite pas d'être jugé face à 20 personnes X. Je ne te souhaite pas d'être mise au milieu comme un mouton à égorger.
Aujourd'hui j'ai envie de te dire que je sais que ce que tu fais est juste pour m'utiliser comme un tremplin. Ca m'a fait mal, parce que ca a eu d'autres échos dans ma vie. Ce qu'a fait ta famille aussi. Ils m'ont complètement bousillés. Ils ont cherchés à enlever ce qui y avait de Moi en moi. Ils ont cherché à enlever ma personne. La transformer en me tapant , me faisant saigner. Ils ont chercher à montrer à mes propres parents que je n'étais rien de ce qu'ils pensaient de moi. Que j n'étais qu'un mensonge. Que je n'étais qu'une petite peste qui étais dans leurs vies pour sucer leurs sang. Et moi.... j 'y ai cru à tous ce que vous avez chercher à faire.
Pendant 6 mois je n'ai pas parlé. Je parle de réelle parole: je n'ai pas pas dit autre mots que "cours/écoles/ examens -cours/écoles/examens ...". Tu n'es pas là pour entendre mes douleurs. Mais j'ai besoin quelque part que tu comprennes pourquoi aujourd'hui je décide de laisser certains bagages.
Dorénavant, j'ai décidé de danser si j'en ai envie. J'ai décidé de ne pas penser aux regards que tes parents porteraient sur moi en disant "regarde moi cette petite... comment elle est ... fière d'être ... et en plus elle n'a aucune honte." Et avec toutes pensées qui peuvent y avoir en déshonorant mes parents et disant qu’ils sont aussi mauvais etc. Ne crois pas que je ne vois pas tes petits jeux. Je vois bien comment tu cherches à trouver ta place dans un milieu où je suis en me crevant les yeux, en disant "regarde! j’existe". mais tant mieux X. Tu t'es mariée. Et je suis contente pour toi. Pas besoin de sauter sur les tables , faire la belle, se montrer proche avec tous le monde pour chercher à marquer ton territoire. Si tu es réellement heureuse, je suis contente. Ne cherche pas à me faire valoir ta personne et ta place "hautaine" parce que tu t'es mélangé à des personnes plus "bourgeoises" soit disant. Je ne vais pas te faire la leçon de ce qu'est réellement la bourgeoisie ou autre. Premièrement, parce que si je te le dis, tu te sentiras très mal face à moi. Et deuxièmement, c'est parce qu'à partir d'un moment c'est à toi d'essayer de voir les choses. Je ne suis plus ta "grande soeur " à qui te peux faire confiance à distance. Même si je ne te souhaite que de bonnes choses.

Je commence à comprendre réellement l'ampleur de tes actes par rapport à ta personne. Tu cherches à te montrer en m'écrasant en t'appuyant sur moi. Mais ca ne va te servir à rien. Et puis.. tu vois bien... même j'ai eu beaucoup mal... même si c'était un enfer j'ai fini cet école que vous jugiez tant. J'ai eu ce diplôme qui vous énervait tant "parce qu'une fille n'a pas besoin d’étudier, parce que l'école est loin, parce que c'est mes parents qui se battent à essayer de nous nourrir pendant que j'étudie" bref.
C'est maintenant que je vois quel point ca vous écrase que je sois restée forte quelque part. Et encore... je ne crois pas que j'ai bien compris ma force. Ces derniers temps certaines personnes me l'ont fait savoir. Mais si malgré tous ce qui s'est passé depuis mon enfance, jusqu'à y a 3 ans, j'ai cherché à finir mes études et à rester sur l'eau, je pense que quelque part ca doit vous enrager.
Je n'y croyais pas à cet histoire de "jalousie" que vous puissiez avoir. Je ne voyais rien en moi à être jaloux. Honnêtement, je n'y vois toujours rien.. Mais là... C'est votre propre égo qui a joué.. Et tu ne te rend même pas compte à quel point tu t'écrases sous le poids de ton propre égo/complexe. Au premier abord, tes manières ne me font que rire. Parce que c'est tellement faux... Je ne me moque pas de toi, mais c'est très ridicule, tu te ridiculises toi même devant les autres et ca me fait mal pour toi. Parce que tu rentres dans un chemin sans issu. Si tu continues comme ça, à la fin tu vas te retrouver par terre.

Je ne t'en veux pas "ancienne petite soeur". Tu es mal en toi, je le sens, c'est très fort. Avoir un manque de confiance ou de la peur; ce n'est pas ce qui va te faire "mauvaise". Crois moi.. je sais de quoi je parle. Mais si aujourd'hui je dis que je ne m'approcherai plus jamais de toi c'est que je n'aime pas les moyens que tu emploies pour dépasser tes peurs et manque de confiance.
Ton erreur est les moyens que tu as choisi d’employer, et cela... depuis toute petite...

Pour tes parents... Il m'est difficile mais, je vais accepter de sentir leurs regards sur moi comme un vent qui passerait à mes côtés... Dorénavant je ferai en sorte d'être libre en moi , de mes actes, de mes pensées. Je ferai en sorte de bien définir ma personne par rapport aux jugements que te parents ou ta famille peuvent m'apporter.
Même si cette famille était aussi "ma" famille y a quelque temps...
Bien sûr que mon coeur est encore blessé, il est encore ouvert. La blessure se cicatrise petite à petit. mais vois tu... je cherche à la cicatriser moi même, sans mettre de poids sur qui que ce soit, sans atteindre à la liberté ou conscience de qui que ce soit. j'ai mes propres blessures qui viennent de vous mais que je ne chercherai pas à vous faire porter ni le poids ni la culpabilisation. La conscience... c'est toute une histoire... si tu n'as rien à régler avec lui , c'est ton problème.

Aujourd'hui, je pose ces choses pour moi me libérer de ce poids. Parce que même si mes blessures m’appartiennent, ce que vous faites et ce que vous cherchez (et toujours encore!!!) à me faire porter de plus en plus vous appartiennent.

Moi j'ai fais ce qui était de mon possible petite soeur ... Je n'ai aucun remord.

Je regarde encore une fois dernière moi en paix,
et j'avance en paix.

Je pose ce bagage un peu comme une foulard laissé airer dans le vent. Je me retournerai peut être de temps en temps, pour voir où j'en suis. Aussi parce que j'ai mes blessures encore vives. mais mes retours en arrière ne me feront plus de torticolis. J'accepte le froid qui peut me glacer le sang et le vent qui endurcirait ma peau. Dorénavant, c'est avec ce froid que j'avancerai.

Soit bien, que tu puisses atteindre un équilibre basé sur toi, sur ta famille.

Mais reste loin de moi.


C'est le mieux ainsi....


Adieu.

>>






Dernière édition par etoile_en_etoile le Mer 21 Mar 2012 - 20:47, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Message par Waka le Mer 21 Mar 2012 - 20:18

Waou. Bravo à toi. Droit devant, désormais...

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Message par Invité le Mer 21 Mar 2012 - 22:59

Merci Lili



Une vidéo marrante que je voulais partager à propos de la prise de parole des différentes sentiments (et autres) dans notre cerveau Very Happy




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Message par Invité le Mer 21 Mar 2012 - 23:09

.


Dernière édition par Mjöllnir le Dim 1 Avr 2012 - 15:12, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Message par Invité le Mer 21 Mar 2012 - 23:42

.


Dernière édition par Loic le Sam 8 Déc 2012 - 10:34, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Message par Waka le Jeu 22 Mar 2012 - 1:01

Smile

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Message par Invité le Jeu 22 Mar 2012 - 9:43

Merci Mjöllnir, Loic et Wakalili.

Effectivement, ce n'est pas qu'un adieu à mon passé mais aussi un peu à ZC. Je n'arrêterai ni les IRL ni tchat mais je ne posterai plus comme avant. Il y en aura sûrement mais ca ne sera plus dans le même état d'esprit.

Depuis quelques temps je trouvais que la place et le temps que j'occupais sur ZC était en trop. Ca ne veut pas dire que je suis rejetée ou autre. C'est juste ma manière de ressentir les choses lorsque je ne vois plus rien qui pourrait nous aider (moi et communauté zc) avec ma présence.
Donc j'essaie... Je ne sais pas vers ou je prendrai le large, quel serait l'arrêt prochain.
Mais j'essaierai.


Wakalili, oui, je suis de l'avant je crois. Mais en fait je ne suis pas sûre. Je crois que j'avance mais ca peut être une illusion aussi. Je peut très bien me tromper de chemin. Donc je vais voir...

C'est marrant que ca se coincide un peu avec le "départ" de Mjöllnir. Comme quoi la vie est fait de petit bouts de lignes. Y a un début et une fin sur chaque chose entreprise sur le chemin d'évolution. Et ce n'est qu'en étant soit même, ayant sa propre construction sur ses propres opinions qu'on peut avoir cet équilibre et cette sérénité. Donc je comprends ce que tu entreprends Mjöllnir et te soutiens fortement aussi.


Merci Loic de ta compréhension Smile . Comme tu le dis, je me bats quelque part pour aspirer cette sérénité. Je ne sais pas exactement par quel moyen mais ma distance avec ZC est justement liée à cette possible voie que je peux trouver.

Bisous à tous. Prenez soin de vous. Bisous


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Message par Waka le Jeu 22 Mar 2012 - 10:11

N'aies pas peur d'emprunter une route, il n'y en a pas de bonnes et de mauvaise, il n'y a que stagner qui est vraiment mauvais.

Bisous

et bon voyage Wink.

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une nouvelle qui (n')a sa place ici et/ou ailleurs

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:50


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 18 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum