C'est la nuit.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

C'est la nuit.

Message par volcan auvergnat le Mer 7 Déc 2011 - 5:01

Tu te reves une grande destinée politique, ça te donne un fil conducteur, une motivation dans tes études. Mais ne te méprends pas. Au fond, c'est qu'une fuite, un rêve. Tu n'es pas "bon", tu n'es pas Jésus Christ. Ca te plait de croire ca. La vérité, c'est que c'est la "fuite la plus acceptable" que tu trouves, Adrien. L'expression la plus saine de ta frustration de pas plaire à tous, et de ne pas etre riche. Mais si tu pouvais tous les baiser, tu les baiserais tous. Tous, un par un. Si tu gagnais a l'euromillions, Adrien. Ton monde, tu reverais plus de le sauver. Tu ferais un doigt d'honneur a toute l'humanité. Tu t'achèterais une grosse voiture. Tu t'achèterais le Rugby Club Toulonnais, pour etre un héros local et être dans la lumière. Ce serait tous les soirs soirée bunga bunga. Des filles, des mecs, tout. Tout. Tu baiserais tout. Tu flamberais aux bras de top model dans tous les casinos du monde, et ta vie ne serait que sexe, détente, poker, et fêtes. Et tu ferais un gros fuck a tous les frustrés, qui te diront que ta vie n'a plus de sens, que tu étais "mieux avant". Tu riras beaucoup, beaucoup, de toutes les pirouettes que leur cerveau se créeront pour ne pas chialer en te voyant si fort, si dominant. Ils seront la, a trimer comme des betes, et toi, tu baiseras du beau, tu jouras, toute ta vie ne sera qu'une évasion jouissive. Tu ne seras plus parmi ces animaux frustrés. Tu seras dans le Beau, dans le Jeu, dans le Plaisir. Ta vie sera une oeuvre d'art de crasse, de luxure, de jeu. . .

Les moches m'agressent. J'en peux plus de me faire agresser par des moches. Encore aujourd'hui, je marchais tranquillement dans mon campus, je demandais rien a personne, ça sentait bon le froid d'hiver, et pouf, d'une voiture descend un monstre. Encore un. Un espèce d'énorme amas de chair masculine, avec une queue de cheval toute fine qui descend au bas du dos. Sérieusement, j'ai falli m'évanouir, je pense qu'on pouvait ravitailler un A380 en kérosène en essorant ses cheveux, le mec. Puis alors, il était gros, aussi.
Nan puis je vous parle pas de ma coloc, hein. 1m12, 112 kgs. Nan puis c'est sa gueule, le pire. Je sais pas. indescriptible, franchement, j'aimerais bien vous exprimer ca avec des mots, mais je sais pas, le pouvoir du langage a ses limites. Honnetement, faut le voir pour le croire. Et, mes bonnes gens, la vue n'est pas le seul sens agressé. Non, non, je vous vois venir, je suis pas allé jusqu'a la sentir. J'ai un petit coté aventurier, mais quand meme, j'ai des reflexes de survie. Je l'ai pas touché non plus, je préfère faire la sieste dans un réacteur nucléaire que de faire la bise a une telle horreur. Non, le plus terrible, mes amis, c'est son rire. Je suis heureux de vivre, sur mon lit, tranquille, et d'un coup. Pouf. Ca part. Je vous jure. La encore, faut l'entendre pour le croire. La faire rire, cette meuf, c'est un peu un crime contre l'humanité. Je pense qu'on a crée les miroirs exprès pour elle. Pour lui passer l'envie de rire. Le plus ""rigolo"" (snif), c'est que cette erreur de la nature, elle arrive a "transcender" son existence : quand elle décide de sortir en boite de nuit. Alors la, elle sort le grand jeu, et moi, j'ai juste envie de pleurer très fort. Je vous jure, la première fois ou je l'ai vu, comme ça, en "tenue de combat", je crois que j'ai fait une mini syncope, vraiment. Ma bouche s'est ouverte a demie, dans un réflexe de recherche d'oxygène, mon pied droit a marqué un mouvement de recul, j'ai hésité, je savais pas quoi faire, pleurer, partir en courant, fuir, putain, merde, déja fallait que j'arrive a respirer. je vous jure, quelque part, une "renaissance" quoi. je savais plus rien faire, mon corps a appuyé sur "pause", "temps mort", "pouni". Il a fallu que je m'adapte quoi. Que je réaprenne tout, comme un nouveau né. Elle avait transcendé son horreur. Elle avait trouvé un sac poubelle a sa taille, s'était foutu dedans. Avait racheté les stocks mondiaux de fond de teint, et se l'était déposé sur la gueule. Avait trouvé un "gris a lèvre" ahurissant. Et puis ses yeux, écoutez, je vous jure, ma mémoire a préféré effacer ça. je sais pas, c'était horrible, vraiment, croyez moi. Non puis alors, c'est comme un "feu d'artifice". Ajoutez a ca l'odeur de WC fraichement nettoyé provoqué par son parfum (on aurait dit qu'il avait été conçu pour elle sur mesure). Et la fréquence des rires, démultipliés par les effets pervers de l'alcool. Nan, sérieux, j'ai failli prendre le premier avion et rentrer chez moi.

'scusez, j'ai fait long, mais faut évacuer quoi. Je disais juste, moi, tout ca m'agresse.
Je veux dire, je suis un gentil bonhomme, moi, à la base. Je veux que l'amour il soit tout partout dans le monde, que la solidarité soit la base des rapports humains, que chacun ait une dignité, qu'on cesse de surproduire, surpolluer, de s'entre exploiter, bref, je veux vraiment sauver le monde.
Vraiment, je suis "sensible de tout". Je suis triste de tout, dès que je vois quelqu'un de seul, de désespéré, de frustré, d'aigri. Dès que je vois une vie ratée, une injustice. Dès que je vois un non sens. De la bétise. De la tristesse.
Je suis triste de tout. De voir que l'Homme n'est qu'Homme que face a l'urgence, face a la mort. Dans les catastrophes naturelles, et tout, de voir l'Homme si solidaire, a chercher des survivants, a s'entre aider, et tout, c'est vraiment beau. Vraiment. Tellement beau.
Dans quel monde on vit. Pourquoi notre monde a crée ca. Cet individualisme. Et pourtant. On est plus "libres", plus en sécurité, plus dans le confort, plus riches. On s'est désanimalisés. Mais.. on est tous tellement seuls...
Ces moches m'agressent, ils me font perdre la foi. Ils me renvoient a la futilité de la vie. A l'injustice inscrite au coeur meme du génome, au coeur meme de la Nature. Alors bien sur, tout le monde s'adapte, tout le monde trouve chaussure a son pied. Mais quoi, quand meme, toute cette aigreur, ce rejet, ca rejaillit. Ca ternit, ca "mesquinise" le rapport humain. Et puis on est tous jaloux de quelque chose, tous impuissants, au fond. On sent plus de sens, de fil conducteur. Je sais pas. Et puis J'ai l'impression d'etre agressé par le hasard, par l'incontrolable. Par les "morts brutales", les "maladies brutales", les "ultra moches". Par tout ce qui est "injuste".
J'ai l'impression, qu'a cause de ça. Mon reve de monde solidaire, uni, en harmonie avec l'habitat, il n'a aucun sens. Aucun sens parce que la disharmonie, l'injustice, le hasard, l'immoralité est inscrite au coeur meme de la Nature.
Vous comprenez, je suis "agressé", par le fait que le "ressentiment", la "tristesse", la "jalousie", le "rejet", la "mesquinerie", elle existera toujours.
Je suis "agressé", parce que je comprends que la lucidité, le "progrès" humain, sa désanimalisation, elle entraine un renforcement de ces "vices".
Quand on était des semi gorilles, on avait pas transcendé notre instinct reproducteur. On se regroupait, on créait des tribus, on allait chasser le mamouth, on aller cueillir les blettes, la femme s'occupait des gosses, allez, oh, a la limite les zèbres-gorilles s'amusaient a dessiner des bisons sur les murs et basta. Mais voila, c'était cool, on avait d'autres souci que l'angoisse existentielle. On devait travailler, se reproduire, lutter, lutter pour survivre. Pour manger, boire, se loger, soigner.
Comme le fond les autres animaux. Comme le fond, finalement, , les gens qui ne vivent pas dans le confort. En afrique, etc, les gens sont plus solidaires, plus heureux, plus authentiques, en tout cas c'est ce que j'ai lu, ce que j'imagine aisément.
Mais bon, allez, c'est inévitable, le progrès, et c'est un bien. On s'"humanise", on transcende notre condition animale. La femme ne fait plus que rester a la maison. Elle est devenue l'égale de l'Homme, et aujourd'hui la séparation homme/femme n'est plus tellement évidente. On a "crée l'homosexualité", la "bisexualité", la "passion amoureuse"
Bientot, quand on aura digéré la révolution industrielle et qu'on sera parvenu a dépasser la valeur travail, en étant enfin maitre de l'outil et non esclave, et bien on sera presque plus condamné au travail.
On aura tout transcendé. Tout ce a quoi on se croyait "condamné". ce sera fini, la "lutte pour se loger, avoir chaud, manger, boire, se reproduire". Tout ca sera "acquis". Restera l'art, les loisirs, la science. Et les questions existentielles.
Comment etre heureux, dans ce monde. Le problème, c'est ca. Plus "l'animal est acquis", plus "l'homme apparait". et l'homme, dans son intelligence lucide, VOIT qu'il n'est rien, VOIT qu'il se fait chier, VOIT que son voisin est plus beau, VOIT, VOIT, et pleure. Et est seul. Difficile de créer de la solidarité dans le vide, dans la non-urgence, dans le non-besoin.
Et pourtant, faut il souhaiter le retour de la pauvreté, de la lutte pour manger, etc ?
Faut il souhaiter que le progrès s'arrete ??
Je sais pas. peut etre. Peut etre faut il engager une réanimalisation, une "rechristianisation", un retour a des valeurs familiales traditionnelles. Un "rééquilibrage".
Mais je crois pas je crois pas qu'on puisse détranscender une fois qu'on a transcendé.
Non, je pense qu'il faut s'assumer Homme. On est pas des animaux comme les autres. On arrive a marcher sur la Lune, a tout dominer. Parfois, vraiment, j'ai un peu honte, mais je comprends Hitler. On est maitre de notre race quoi. On est plus des animaux. Bientot, on sera capable de "construire des individus". Alors, pourquoi, pourquoi n'imaginerait t'on pas une société 100% HQI beaux gosses ? Oh, bien sur, on laisserait place a du hasard, pour qu'il y ait des habiles, des sensibles, des forts, des blonds, des bruns, bref, une diversité, mais pourquoi ne pas éliminer les handicaps, les prédispositions malheureuses, les cons, etc.
Je n'ai plus peur d'y penser. Oh, j'y pense encore que la nuit (parce que la nuit, je sais pas, je suis un peu plus "fragile fou"). Comme ça, et tout. Mais je sais pas. Ca me semble pas forcément "horrible", au fond. Ca me semble etre notre destin, notre histoire. L'histoire de l'Homme, qui s'auto écrit. Je sais pas. J'dis peut etre de la merde. Parfois, j'ai ce reve. Du beau, partout. Des voitures volantes, des "pilules d'orgasme", des "pilules d'adrénaline". Du tout accessible partout et tout le temps.
Je reve, parfois, que le monde ne soit qu'un vaste "shoot géant".
On se fabriquerait des esclaves, 5%, qui travaillerait ce qu'il y a de nécessaire et nettoiraient nos chiottes.
Je sais pas.
Des fois, vraiment, je me dis "vive la science" ,je me dis "fuck le réchauffement climatique". Je veux dire au pire on se détruit, et alors ?? on sera allé au bout de nous meme. On aura écrit notre histoire, on aura tout transcendé. On détruira jamais la vie, la terre, "tout repartira". Non, vraiment, cette apitoiment avec l'ours polaire, dès fois, vers 4h du mat, j'en ai ras le cul. Quand l'ours polaire meurt, le saumon vit, epicétou, enfin merde quoi, chut. On fait ce qu'on veut. Et si on veut faire de l'humanité une oeuvre d'art tragique, on en fait une oeuvre d'art tragique. On est fait pour transcender. On a un esprit, une conscience du beau, on est des oufs de la vie. Je reve parfois de bouillonements, d'explosions. Oui, je reve que la science nous crée le confort, et qu'on soit tous des artistes hyper intelligents bg, en train de jouer aux échecs, de chanter, de danser, de peindre, de se prendre des pilules de bonheur, des pilules de tristesse de temps en temps pour etre plus content d'etre heureux après, et puis je rève d'une partouse géante de tous ces transcendeurs de "médiocrités du génome naturel". MERDE. VOILA QUOI.

C'est un écolo qui vous parle, anti nucléaire, "anti tout", qui prone une "resolidarisation" et une "dignité retrouvée de chacun". Mais, je sais pas. Dès fois, j'y crois pas. En me baladant dans la rue, en voyant l'individualisme profond des gens, dès fois, j'y crois pas. Et mon idéalisme s'en retrouve blessé.
Alors, j'essaie de prendre de la hauteur. De réfléchir a la condition humaine, et , alors, dès fois, la nuit, quand je suis pas en forme, je deviens le Hitler du 3eme millénaire.

Alors que moi, j'ai toujours voulu etre le Jésus du 3eme millénaire.
C'est pas trop trop juste. "je suis désolé".
Au fond, ce ne sont que des reves de losers, des fuites. Dans un sens, comme dans l'autre.

Y'a pas de secret.
Rire, aimer, agir. Tout le monde. Etre lucide, prendre soin de soi, se donner les chances de ne pas etre frustré et donc pouvoir faire du bien. Trouver l'équilibre, prendre conscience de ses limites pour ne pas etre frustré de ne jamais atteindre l'inateignable. Rire, aimer, agir, construire, etre bien. Ce sont les seuls clés.
Mais, j'avais besoin d'exprimer quelque chose.
Ce grand "a quoi bon", qui m'envahit parfois, dans mes reves de grandeurs. Ce grand "désarroi" que peut ressentir une ame idéaliste.
C'est que les axiomes de la vie, ils sont durs a accepter, parfois.

Mais bon, c'est pas grave, bientot je suis multi millionaire.

Gros bisous.


Dernière édition par ♥ Aeiourst ♥ le Mer 7 Déc 2011 - 6:03, édité 4 fois

volcan auvergnat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 256
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 40
Localisation : Au centre de notre beau pays.

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la nuit.

Message par ♥ El Castor ♥ le Mer 7 Déc 2011 - 5:41

Smile

Bienvenue

Spoiler:
lolilol

♥ El Castor ♥
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2153
Date d'inscription : 05/03/2011
Age : 30
Localisation : X

http://www.zebrascrossing.net/t2312-spoilerusine-a-reve-ou-machi

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la nuit.

Message par volcan auvergnat le Mer 7 Déc 2011 - 5:44

merci Long hug Bisous flower I love you I love you

Qu'il est bon de flaner dans cette prairie bienveillante...
Elle a beau etre virtuelle, elle est plus verdoyante que la plus verdoyante des prairies de la Terre.



volcan auvergnat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 256
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 40
Localisation : Au centre de notre beau pays.

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la nuit.

Message par ♥ Kiss Jong-il ♥ le Mer 7 Déc 2011 - 8:37





♥ Aeiourst ♥ a écrit:

je comprends Hitler




La société a besoin de poètes, comme la nuit a besoin d'étoiles.

Adrien, merci.






♥ Kiss Jong-il ♥
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 943
Date d'inscription : 12/07/2011
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la nuit.

Message par volcan auvergnat le Mer 7 Déc 2011 - 11:51

"Adrien, merci d'etre un néonazi".

volcan auvergnat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 256
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 40
Localisation : Au centre de notre beau pays.

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la nuit.

Message par 'Sengabl le Mer 7 Déc 2011 - 12:13

Dans ma jolie ville de banlieue, la mairie a des services bizarres... Un jour, y'a pas si longtemps, je vois passer un camion estampillé des armoiries de la dite-charmante-ville "Service de roulage", et je me demande si les mecs dépannent les fumeurs qui savent pas super bien construire un pét.

Quelques jours plus tard, je vois "Service de nettoyage - Pollution visuelle".
Et là, je me demande s'ils vont enfin tuer les moches.


Dernière édition par Sengabl le Mer 7 Déc 2011 - 16:15, édité 2 fois

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la nuit.

Message par Shaushka le Mer 7 Déc 2011 - 12:19

Evil or Very Mad Vraiment, c'est très mal ce que tu penses là!
Spoiler:
2nd degré

Merci d'avoir mis des mots sur ce grand désarroi face à l'humanité, qu'on voit tantôt géniale tantôt misérable et à vomir, qu'on a parfois envie d'anéantir et d'autres fois envie de pousser à son paroxysme. Merci tout simplement parce que c'est une chose que je n'ai jamais eu les c****** de faire, trop effrayée de ce qu'on pourrait en penser.

Shaushka
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 413
Date d'inscription : 05/12/2011
Age : 27
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la nuit.

Message par Teotl le Mer 7 Déc 2011 - 12:47

"C'était prévu de remplacer la monotonie de nos vies nulles et venales par nos voix sur vinyles"

Mon cher Yaourt (à boire), ALLONS DANSER LE CALYPSO ("jouer au poker, se shooter, baiser" euh... enfin voila, chacun son calypso!)

Hu hu.


Dernière édition par ♥ Space di Monki ♥ le Mer 7 Déc 2011 - 15:15, édité 1 fois

Teotl
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 861
Date d'inscription : 19/04/2011
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la nuit.

Message par Clemelle le Mer 7 Déc 2011 - 12:53

t'as au moins gagné le feu vert avec SM rien que pour ça ça valait le coup ^^

Clemelle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 986
Date d'inscription : 28/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la nuit.

Message par Teotl le Mer 7 Déc 2011 - 12:55

Shocked Hein ?

J'ai bien dis "chacun son calypso" !

Teotl
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 861
Date d'inscription : 19/04/2011
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la nuit.

Message par Clemelle le Mer 7 Déc 2011 - 13:03

oui oui chacun son verre de calypso SM ! (note pour plus tard : SM n'aime pas partager son verre) Razz

Clemelle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 986
Date d'inscription : 28/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la nuit.

Message par Invité le Mer 7 Déc 2011 - 13:33

.


Dernière édition par dgintaglann le Ven 20 Jan 2012 - 0:46, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la nuit.

Message par Invité le Mer 7 Déc 2011 - 14:20

.


Dernière édition par Loic le Dim 2 Déc 2012 - 1:21, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la nuit.

Message par Teotl le Mer 7 Déc 2011 - 15:13

Clemelle a écrit:oui oui chacun son verre de calypso SM ! (note pour plus tard : SM n'aime pas partager son verre) Razz

Aah mais je ne parlais pas du tout du cocktail ! J'ignorais même que ça existait, d'ailleurs What a Face
C'est une allusion à une chanson

Teotl
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 861
Date d'inscription : 19/04/2011
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la nuit.

Message par Fata Morgana le Mer 7 Déc 2011 - 15:17

Pfffu... Rolling Eyes


Dernière édition par Fata Morgana le Mer 7 Déc 2011 - 15:21, édité 1 fois

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la nuit.

Message par Teotl le Mer 7 Déc 2011 - 15:18

Razz

Teotl
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 861
Date d'inscription : 19/04/2011
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la nuit.

Message par volcan auvergnat le Mer 7 Déc 2011 - 15:28

Fata, tricheur, reposte ce que t'avais posté, j'avais une réaction de prete !!AH nan tu me frustres, parce que j'étais d'accord a 150% avec ce que tu disais !!!

volcan auvergnat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 256
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 40
Localisation : Au centre de notre beau pays.

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la nuit.

Message par volcan auvergnat le Mer 7 Déc 2011 - 15:31

Je suis D'ACCORD que c'est pas original, mon délire destructeur, etc, je suis d'accord que c'est une lubie de gosse de riche de 15 ans, etc, en fait je ne dis pas le contaire dans mon post !! je dis bien que c'est quand on a aucun "souci de confort", pas besoin de travailler, qu'on a "tout", qu'on se pose des questions existentielles, que les "vices" de l'humain apparaisse.

Mais le progrès, c'est quoi ? c'est se décondamner de tout, se désanimaliser un max. On construit des machines, on invente des nouvelles formes d'énergie, de bouffe, au fond, le but c'est quoi ?

C'est qu'on ait tous le confort. qu'on soit tous des gosses de riches , c'est ce que j'exprime dans mon post !!!

Restera quoi ? les loisirs, l'art , la science, la recherche du beau, du vrai, du transcendant !!! je suis d'accord a 100%, en fait.

Tu ne fais que confirmer que, malheureusement, je pense que mon nazisme transcendant qui vient hanter certaines nuits de bad, est l'avenir de l'humanité. est, en fait, c'est triste a dire, la continuité de la "progression humaine".

Enfin j'en sais rien, je dis pas que je le souhaite.

Je dis que tout est contradictoire. L'Homme est beau, quand il est dans la merde, c'est ce que je remarque souvent. face au désastre, face a la pauvreté, l'homme devient solidaire. L'homme est beau , aussi, dans l'humilité. Une petite famille traditionnelle, etc. Et je dis juste qu'au final, on cherche toujours a dépasser ça, et c'est normal, et c'est bien. On veut assouvir ses désirs, dominer la nature, ne plus travailler. On veut réfléchir, on veut trouver du beau. Avant le sens était évident. trouver du confort, et vivre au mieux, et la solidarité était nécessaire pour le bien etre collectif. Maintenant, et plus on va progresser, et bien le sens, il faut se le trouver. Et je pense qu'on va continuer a "transcender".
Mais du coup, je sais plus "quoi faire", quoi souhaiter, c'est tout.

volcan auvergnat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 256
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 40
Localisation : Au centre de notre beau pays.

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la nuit.

Message par Tof le Mer 7 Déc 2011 - 15:48

Content d'avoir pu lire ta présentation... Merci.

Pour ma part c'est surtout le premier paragraphe qui me donne à réfléchir... Le fait que quand tout va bien, ben bizarrement, au lieu de se tourner vers ceux qui vont moins bien, on pense de plus en plus à soi-même...

Fin bref, bienvenue tout ça Smile

Tof
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2038
Date d'inscription : 11/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la nuit.

Message par Clemelle le Mer 7 Déc 2011 - 15:52

Je chantais pas mal de ces contradictions dans mes champs de vignes quand j'étais gosse, je les gueulais, j'en pleurais parfois, bon c'est cool la campagne ya personne qui t'entends ni rien...

depuis j'ai fais une croix dessus, dans mon roman SF à moi j'ai vu qu'avec + de temps les gens ne se cultivent pas davantage ni rien... ils pensent juste + à leur gueule encore et veulent juste dépenser du fric n'importe comment et s'abrutir encore un peu plus longtemps. Le coté "libérer l'homme de ses contraintes pour qu'il s'élève" c'est du flan, je crois que l'homme ne s'élève que par ces contraintes qu'il fuis si bien.

Clemelle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 986
Date d'inscription : 28/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la nuit.

Message par Fata Morgana le Mer 7 Déc 2011 - 15:58

Quoi, c'est au mot près la doctrine des futuristes !
Mais il suffit que les moches se décident à se débarrasser des cons pour que ce fantasme finisse à terre et baignant dans son sang.
J'entends ça depuis toujours, cette litanie faussement compatissante qui sournoisement banalise des inepties dangereuses comme par jeu.
Le "beau" ? Mais c'est quoi ? A voir la description que tu fais de ton monde idéal - qui d'ailleurs correspond au mot près à l'idéal des riches - ( Que fait-on entre beaux sur les yachts à part des partouses et tirer des rails ?) je me dis que c'est une sorte de caricature de l'idéal petit bourgeois quand il a perdu ce qui lui restait d'imagination. La finalité de ton projet n'est que le suicide collectif. L'évidence d'une totale impasse. Ça c'est pour "l'idée".
Mais pour les moyens maintenant de réaliser ne serait-ce que l'ébauche de ton fantasme, ils n'existent plus ! Ce même idéal qui a joui des avantages d'un système qui implicitement aspirait à ce que tu décris, s'est tiré une balle dans la tête en jouant à la roulette russe, par ennui et en baillant, je suppose.
Et désormais, ce n'est pas le futur qui vient, mais le passé !
Il n'y a plus le début de la monnaie nulle part pour éviter le retour à la vie de la ferme !
Du coup tes états d'âme en seront pour leurs frais. Après avoir appris à braire, il faudra réapprendre à traire. (Je dis ça plaisamment mais c'est l'idée...)
Et puis qu'est-ce que ça a de moins sordide que la mocheté que de se goberger sans fin en se farcissant la tronche avec des dopes de confort ?

Le coté "libérer l'homme de ses contraintes pour qu'il s'élève" c'est du flan, je crois que l'homme ne s'élève que par ces contraintes qu'il fuis si bien.
Bien sûr ! trimez les pauvres, c'est pour votre bien ! Rolling Eyes
Mais juste pour savoir, ils le trouvent où le pognon pour s'ébaubir ? Il n'y en a plus nulle part !
Et encore; c'est peut-être bien en essayant de fuir ces contraintes qu'il s'élève, au contraire, ce que démontrent les réalisations de la science !
Il faut relire Zola pour admirer les remarquables élévations que l'on doit au travail ! lol!

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la nuit.

Message par volcan auvergnat le Mer 7 Déc 2011 - 16:24

Fata, je dis pas que dans un futur proche, la crise ne va pas nous réapprendre a traire.

Je dis que, a moyen terme, l'homme progressera. la science progressera. Et qu'on sera plus condamné a rien, si ce n'est a voir, a voir qu'on est rien et qu'on a rien a faire, qu'on a tout transcendé, et je dis juste qu'on s'arretera pas. Et que mon monde d'évasion complète, aussi sordide qu'il soit, je sens que c'est pas si impossible que ca.

Et c'est ni "souhaitable" ni "non souhaitable", je pense que c'est ce vers quoi on va.

Faut pas se leurrer, comme le dit tof, plus on a tout, moins on est solidaires. Ce qui tisse le lien humain, c'est le besoin de l'autre pour survivre, mais "dans le futur", on aura besoin de rien pour survivre, l'autre ne sera qu'un compagnon de fuite, de jeu.

En fait, je dis pas que c'est bien, je me fais l'avocat de rien.

Je dis juste que ca me décourage, parce que si je lutte pour le progrès, je lutte en fait pour ça. Pour cette désanimalisation, tout ce qui va dans le sens du progrès va dans le sens de la quete nombriliste d'un "sens transcendant".

Regarde nous, sur ce forum quoi. Tous à se regarder le nombril, "la quete du moi" gnagna, c'est bien un truc de riche ca aussi hein !!!

Et je ne pense pas qu'on puisse revenir en arrière.

Moi, ce que je souhaiterais, dans l'idéal, c'est une société batie sur le modèle de l'écologie politique. basée sur le respect de l'habitat et de l'autre, sur la responsabilisation, sur l'épanouissement individuel dans le cadre d'une responsabilité collective gnagnagna, mais c'est théorique, tout ca.

Au final, j'ai juste l'impression que ca marchera pas. Qu'on cherchera toujours a dépasser. J'ai l'impression que quand on sera tous dans le confort, on aura plus besoin de cette solidarité. elle voudra plus rien dire.

On sera arrivé au bout de ça, de cette condamnation quasi religieuse au "travail". Et après, on fera quoi, je te le demande, fata, comment tu vois le monde, toi ?

En gros, c'est ca mon message. "je suis gentil, mais au fond si je pouvais "baiser" tout le monde, je le ferai".
Et "regardez, c'est bien, on a progressé, on se libère petit a petit, résultat on est devenu individualiste, pendant que les africains, dans leur merde, sont solidaires. Et pourtant, ils veulent s'en sortir, ils veulent dépasser ca. Et nous on leur envie leur solidarité, on est triste et misérable dans notre quete du sens, et ca va pas s'arranger.
Mon message, c'est ca : regardez comme l'Homme est beau face au drame, etc, et regardez comme on s'emmerde, comme on se regarde le nombril.
En gros, dans chaque "progrès", il y a un vice, et ca me décourage un peu dans ma quete d'"action" et de "bien", parce que j'ai juste l'impression que ces valeurs morales ne sont pas ce qui nous dirige.

volcan auvergnat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 256
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 40
Localisation : Au centre de notre beau pays.

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la nuit.

Message par Fata Morgana le Mer 7 Déc 2011 - 17:00

Moi ? je vois le monde totalement dévasté et détruit. Explosé et naviguant dans le néant. Une étoile morte. C'est vers ça que l'on tend.
Je regarde où je vis, dans quel contexte et entouré par qui. la terre n'est pas polluée, elle est empoisonnée au point de détruire le patrimoine génétique des générations futures. Et on nous dit:
" produisez plus". Nous n'avons plus d'énergie, sinon à nos risques et périls. Nous avons des armes capables de transformer le monde en un soleil ardent. plus de dix mille fois. Nous n'avons plus d'économie, la main invisible a été tranchée en 2008 et rien ne la remplace. Et nous allons sans coup férir vers les conflits, les guerres, les famines et les émeutes. Nous sommes trop nombreux, du moins pour ce contexte précis, et n'avons pas les vertus morales, collectivement, qui nous rendraient dignes de notre puissance. Cette puissance nous l'avons arrachée à la terre par l'esclavage rémunéré. Nous n'avons pas éduqué les gens à reconnaître les priorités, ils sont ainsi à la fois pauvres et gâtés, ignorants et scolarisés.
Nous n'avons pas su mondialiser l'humanité, nous avons gardé nos frontières antiques au lieu de nous libérer de la tyrannie des anciennes propriétés qui suscitent des conflits et une compétition imbécile. Nous avons voulu les trois choses que vend madame Irma: la puissance, la richesse, l'amour. Le pacte qui nous a lié alors nous a amené le conflit, la misère et la haine, car madame irma est le vrp de satan.
Nous sommes dans une Babylone entrain de crouler dans les abîmes. Après quoi viendra le jugement dernier. Voilà ce que je vois.

La chute de Babylone
Apoc 17-1 Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m'adressa la parole, en disant: Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux. 2 C'est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à l'impudicité, et c'est du vin de son impudicité que les habitants de la terre se sont enivrés. 3 Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes. 4 Cette femme était vêtue de pourpre et d'écarlate, et parée d'or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d'or, remplie d'abominations et des impuretés de sa prostitution. 5 Sur son front était écrit un nom, un mystère: Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre. 6 Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d'un grand étonnement. 7 Et l'ange me dit: Pourquoi t'étonnes-tu? Je te dirai le mystère de la femme et de la bête qui la porte, qui a les sept têtes et les dix cornes. 8 La bête que tu as vue était, et elle n'est plus. Elle doit monter de l'abîme, et aller à la perdition. Et les habitants de la terre, ceux dont le nom n'a pas été écrit dès la fondation du monde dans le livre de vie, s'étonneront en voyant la bête, parce qu'elle était, et qu'elle n'est plus, et qu'elle reparaîtra. 9 C'est ici l'intelligence qui a de la sagesse. Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise. 10 Ce sont aussi sept rois: cinq sont tombés, un existe, l'autre n'est pas encore venu, et quand il sera venu, il doit rester peu de temps. 11 Et la bête qui était, et qui n'est plus, est elle-même un huitième roi, et elle est du nombre des sept, et elle va à la perdition. 12 Les dix cornes que tu as vues sont dix rois, qui n'ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête. 13 Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête. 14 Ils combattront contre l'agneau, et l'agneau les vaincra, parce qu'il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi. 15 Et il me dit: Les eaux que tu as vues, sur lesquelles la prostituée est assise, ce sont des peuples, des foules, des nations, et des langues. 16 Les dix cornes que tu as vues et la bête haïront la prostituée, la dépouilleront et la mettront à nu, mangeront ses chairs, et la consumeront par le feu. 17 Car Dieu a mis dans leurs coeurs d'exécuter son dessein et d'exécuter un même dessein, et de donner leur royauté à la bête, jusqu'à ce que les paroles de Dieu soient accomplies. 18 Et la femme que tu as vue, c'est la grande ville qui a la royauté sur les rois de la terre.

1 Après cela, je vis descendre du ciel un autre ange, qui avait une grande autorité; et la terre fut éclairée de sa gloire. 2 Il cria d'une voix forte, disant: Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande! Elle est devenue une habitation de démons, un repaire de tout esprit impur, un repaire de tout oiseau impur et odieux, 3 parce que toutes les nations ont bu du vin de la fureur de son impudicité, et que les rois de la terre se sont livrés avec elle à l'impudicité, et que les marchands de la terre se sont enrichis par la puissance de son luxe. 4 Et j'entendis du ciel une autre voix qui disait: Sortez du milieu d'elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n'ayez point de part à ses fléaux. 5 Car ses péchés se sont accumulés jusqu'au ciel, et Dieu s'est souvenu de ses iniquités. 6 Payez-la comme elle a payé, et rendez-lui au double selon ses œuvres. Dans la coupe où elle a versé, versez-lui au double. 7 Autant elle s'est glorifiée et plongée dans le luxe, autant donnez-lui de tourment et de deuil. Parce qu'elle dit en son cœur: Je suis assise en reine, je ne suis point veuve, et je ne verrai point de deuil! 8 A cause de cela, en un même jour, ses fléaux arriveront, la mort, le deuil et la famine, et elle sera consumée par le feu. Car il est puissant, le Seigneur Dieu qui l'a jugée. 9 Et tous les rois de la terre, qui se sont livrés avec elle à l'impudicité et au luxe, pleureront et se lamenteront à cause d'elle, quand ils verront la fumée de son embrasement. 10 Se tenant éloignés, dans la crainte de son tourment, ils diront: Malheur! malheur! La grande ville, Babylone, la ville puissante! En une seule heure est venu ton jugement! 11 Et les marchands de la terre pleurent et sont dans le deuil à cause d'elle, parce que personne n'achète plus leur cargaison, 12 cargaison d'or, d'argent, de pierres précieuses, de perles, de fin lin, de pourpre, de soie, d'écarlate, de toute espèce de bois de senteur, de toute espèce d'objets d'ivoire, de toute espèce d'objets en bois très précieux, en airain, en fer et en marbre, 13 de cinnamome, d'aromates, de parfums, de myrrhe, d'encens, de vin, d'huile, de fine farine, de blé, de bœufs, de brebis, de chevaux, de chars, de corps et d'âmes d'hommes. 14 Les fruits que désirait ton âme sont allés loin de toi; et toutes les choses délicates et magnifiques sont perdues pour toi, et tu ne les retrouveras plus. 15 Les marchands de ces choses, qui se sont enrichis par elle, se tiendront éloignés, dans la crainte de son tourment; ils pleureront et seront dans le deuil, 16 et diront: Malheur! malheur! La grande ville, qui était vêtue de fin lin, de pourpre et d'écarlate, et parée d'or, de pierres précieuses et de perles! En une seule heure tant de richesses ont été détruites! 17 Et tous les pilotes, tous ceux qui naviguent vers ce lieu, les marins, et tous ceux qui exploitent la mer, se tenaient éloignés, 18 et ils s'écriaient, en voyant la fumée de son embrasement: Quelle ville était semblable à la grande ville? 19 Et ils jetaient de la poussière sur leurs têtes, ils pleuraient et ils étaient dans le deuil, ils criaient et disaient: Malheur! malheur! La grande ville, où se sont enrichis par son opulence tous ceux qui ont des navires sur la mer, en une seule heure elle a été détruite! 20 Ciel, réjouis-toi sur elle! Et vous, les saints, les apôtres, et les prophètes, réjouissez-vous aussi! Car Dieu vous a fait justice en la jugeant. 21 Alors un ange puissant prit une pierre semblable à une grande meule, et il la jeta dans la mer, en disant: Ainsi sera précipitée avec violence Babylone, la grande ville, et elle ne sera plus trouvée. 22 Et l'on n'entendra plus chez toi les sons des joueurs de harpe, des musiciens, des joueurs de flûte et des joueurs de trompette, on ne trouvera plus chez toi aucun artisan d'un métier quelconque, on n'entendra plus chez toi le bruit de la meule, 23 la lumière de la lampe ne brillera plus chez toi, et la voix de l'époux et de l'épouse ne sera plus entendue chez toi, parce que tes marchands étaient les grands de la terre, parce que toutes les nations ont été séduites par tes enchantements, 24 et parce qu'on a trouvé chez elle le sang des prophètes et des saints et de tous ceux qui ont été égorgés sur la terre.

Tu l'as dit: "c'est la nuit."
Tout cela est une allégorie. C'est ce qui se passe quand tout est dans une impasse. le "sort" détruit les formes mortes qui nous écrasent. Nous sommes à l'aube d'un évènement de cette nature, mais cette fois à l'échelle du monde, car tout est mondialisé (pour ne pas dire mondifié) La destruction des formes mortes qui nous enserrent, aujourd'hui ne peut qu'atteindre à l'universel. Voilà ce que je pense profondément: Ton projet de jouir de Babylone dans le "luxe" est un acte de croyance nul et non avenu.
Ne rêvez pas, les temps qui viennent ne seront pas propices aux consolations.
En tout cas c'est ce que je pense devoir dire et souligner.

lol!


Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la nuit.

Message par volcan auvergnat le Mer 7 Déc 2011 - 17:48

Je sais pas, c'est intéressant tout ca.
Tu me sembles inclure des valeurs morales, quoi, tu me sembles "décu que le bien ne gagne pas", mais je sais pas, je raisonnerais pas comme ca.
On a jamais voulu faire le bien. On a juste eu BESOIN D'AIMER, BESOIN D'ETRE SOLIDAIRE. je sais pas. Mais au fond, notre véritable désir, notre véritable pulsion humaine, c'est d'etre puissant, de dominer, de transcender.
Notre véritable amour, il va pour le Beau, pour l'Evasion de l'esprit, pour la transcendance. T'es bien quand t'expulses, quand tu rotes, que tu pètes, que tu chies, que tu pisses, que t'éjacules, que tu pleures, que tu cries, que tu ris. t'es bien quand tu t'évades, quand tu baises, quand tu joues, quand tu dors, quand tu reves, quand tu bois quand tu fumes.

Bien sur, tu trouves aussi touchant les échanges affectifs des gorilles purs et qui s'aiment, qui créent leur petite famille, et tout. Mais tout ca me semble fini, enfin non pas encore, mais a terme ca me semble dépassable. je sais pas. y'a déja plus de valeurs, y'a déja plus de "cadre", bientot plus de "famille traditionnelle", y'a déja une "quete du moi" nombriliste , je sais pas, j'ai l'impression qu'on va abattre tout ce a quoi on est condamné, qu'on va juste chercher a dominer, encore et toujours, a marché sur mars, a crée de la bouffe, a construire des surhommes, j'ai l'impression que c'est la, le destin humain, et sutout, qu'on ne peut pas faire autrement.
Libre a toi, après, de mettre un jugement moral la dessus.
Enfin bref, peut etre que je divague. Peu importe, j'ai le droit après tout.

Mais je pense, que plus on avance, plus on est libre, moins on est "condamné au statut d'animal en lutte", plus on se rend compte que tout est futile, que l'amour n'est pas si pur, etc, et plus on "détruit les barrières.

volcan auvergnat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 256
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 40
Localisation : Au centre de notre beau pays.

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la nuit.

Message par 'Sengabl le Mer 7 Déc 2011 - 18:13

Mettez donc des femmes au pouvoir, mais seulement des femmes. Pas des femmes obligées de copier des modèles masculins pour exister, avancer et gagner.

Le 21ème siècle sera féminin ou ne sera bientôt plus.

L'homme a besoin de pouvoir et de domination pour se reproduire, car la véritable pulsion humaine est là : faire perdurer l'espèce. D'ailleurs, les consciences se réveillent quand l'espèce est en danger. C'est finalement bien foutu.

La femelle aime l'homme fort. Vous voilà investis d'une nécessité de pouvoir. Battez vous dans une arène, nous ne garderons que les meilleurs.

Pour se reproduire, la femme n'a pas besoin de gagner. Elle n'a besoin que d'amour.

Je vous le dis messieurs, tuez vos dictateurs et laissez nous le monde, la beauté sera transcendée, la race sera sauvée. Nous saurons pleurer pour ressusciter la Terre, aimer pour faire grandir ce qu'elle porte.

Tiens, je vais m’atteler à la réécriture version ultra féminine (et pas féministe) de 1984.

Un peu utopiste, mais pas con.

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: C'est la nuit.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:49


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum