Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par Lion le Mer 30 Nov 2011 - 3:03

Bonsoir à tous,

Permettez-moi de m'introduire : Lion, 21 ans. (Vous l'avez deviné, le pseudo est un clin d'oeil à votre condition). J'ai découvert ce forum il y a 3-4 jours maintenant via le blog d'une jeune fille surdouée sur lequel j'étais tombé plus ou moins par hasard. J'ai un peu exploré le forum, même si je n'ai pas encore eu le temps de lire de sujets en profondeur, et je m'y suis inscrit car je m'attends à y trouver des lectures intéressantes.

Contrairement à vous, je n'ai jamais lu le livre Trop intelligent pour être heureux ? qui semble vous fédérer et vous dépeindre fidèlement. Je n'ai jamais passé de tests, et pour être honnête, cela ne m'intéresse pas ; non seulement je m'y opposerais, mais en plus ce serait inutile.

En visitant quelques sujets de présentation, ce qui m'a frappé en premier, c'est le nombre de "zèbres" qui ne se découvrent qu'à un âge avancé. Franchement, vivre des dizaines d'années et ne pas se rendre compte qu'on est sensiblement plus intelligents que nos pairs, il faut être un peu con quand même, non ? Mais pas de problème, la "zébritude" impliquant un décalage social certain qu'on revendique à tout va. Naturellement, il est amusant de constater ensuite que le "zèbre" a une lucidité accrue de la psychologie et des relations sociales. Enfin, c'est sûrement pas les mêmes ;-) On me rétorquera qu'on peut se savoir intelligent sans pour autant être conscient que c'est la cause du "problème", c'est que vous n'avez pas été très loin dans le raisonnement alors. M'enfin.

Ce qui m'a choqué ensuite, c'est ce monde un peu ingénu, pour ne pas dire benêt voire niais, dans lequel on est plongé en lisant les différentes interventions de ce forum. D'abord en s'appelant "zèbre". Évidemment, le terme vient vraisemblablement du livre et personne ne l'a donc choisi, mais il est évocateur, et il est habillé de tout un mythe assez plaisant qu'on ne rejette pas. Ensuite, par cette démarche qui anime tout un chacun, manifestement celui d'être heureux, de s'accepter tel que l'on est, d'oser s'affirmer. On dirait un film de psychologie à l'eau de rose. C'est la version people des zèbres je suppose.

Finalement, cet apitoiement et cet égocentrisme que l'on retrouve partout est stupéfiant. Bien sûr, je suppose que ce forum est le forum "officiel" des zèbres, et par conséquent, qu'il cible les gens malheureux parce qu'ils sont trop intelligents, c'est-à-dire ceux qui sont concernés par le livre (le lien du forum se trouve probablement dans le livre, non ?), ainsi cela n'a rien d'étonnant. Ce qui l'est davantage, c'est cette complaisance aiguë dans laquelle se plongent les intervenants, en faisant état de leur malheur, en racontant leurs expériences vécues et traumatisantes, en se demandant s'il existe des gens intelligents heureux, comme si la douance était l'un des pires maux qui puisse toucher un individu, d'ailleurs comme si c'était une des causes essentielles du malheur.

Vous l'aurez compris, j'ai eu un parcours sensiblement différent du vôtre. Avant mon adolescence déjà, je me savais plus intelligent que mes proches et moins proches. Aucune mérite ici, c'était facile à deviner : peu d'enfants battaient n'importe quel adulte aux échecs, d'ailleurs peu d'enfants savaient jouer aux échecs. Un jour, un cousin m'a présenté un champion local, que j'ai battu. Un peu plus tard, j'ai abandonné les échecs, je suis simplement passé à autre chose.

Les remarques multiples des adultes sur mon intelligence nourrissaient mon égo, mais par contre je ne savais pas du tout à quel point j'étais intelligent. Je m'en amusais plus que je n'exploitais mes capacités. Mes activités, bien diverses et satisfaisantes pour tout adulte normal, jonchaient mon parcours, au gré de mes humeurs et de ma curiosité versatile. Avec le recul, je trouve cela dommage, et si j'avais pu m'éduquer moi-même, j'aurais été bien plus exigeant.

Mon environnement a joué, mon père étant relativement sociable, nous avions ou rendions souvent des visites d'amis de la famille, où je me mêlais avec grand intérêt aux discussions des adultes. C'étaient évidemment des discussions de comptoir, mais au moins ça ne parlait pas de foot ou du dernier Secret Story (normal, vous direz-vous, puisque ça n'existait pas encore, petits malins). Pour l'anecdote, une fois, j'ai détesté quand une amie de mon père m'a demandé d'aller jouer avec son fils car ce dernier s'ennuyait, et que ces discussions étaient pour les adultes. Quelle bobette.

Cela dit, ce mélange avec les adultes est le seul avantage que m'ont apporté mes parents, mis à part mes dons que je crois héréditaires ; mon père est un alcoolique dépressif violent, et ma mère est folle, littéralement, et passablement dénuée de discernement. Ils étaient assez pauvres, donc exit les encyclopédies que je voulais tant, les cours de violon, le téléscope, le tennis, le basket, l'escrime, l'ordinateur, les vacances à plus de 100km, les consoles vidéo, etc. N'y voyez aucun matérialisme de ma part, mais un enfant se construit en fonction de ce qu'il vit, et une diversité des activités, comme voyager, faire un sport collectif ou non, ou ne serait-ce qu'aller à Disneyland, stimule son éveil et sa curiosité, et influe sur son développement intellectuel et social. En revanche, je leur suis reconnaissant de nous avoir privé de télévision et de console vidéo, même si sur le coup ça a pu participer à mon exclusion auprès de mes camarades d'école.

Durant mon adolescence, je suis tombé par hasard sur une musique classique au piano. La sauce a pris, et j'ai immédiatement voulu la jouer. Sans entrer dans les détails, il s'agit d'un morceau qui se joue habituellement après 10 ans de piano, mais 2 mois plus tard, je pouvais la jouer. C'est à cette occasion qu'on m'a offert un piano, et que j'ai découvert que j'avais l'oreille absolue. Le piano ne m'a jamais quitté depuis. Et pour les connaisseurs, mon morceau préféré, c'est les Variations sérieuses ;-)

Mais bref, pour en revenir à moi, les choses se sont un peu gâchées durant la suite de mon adolescence. Mon lycée ne s'est pas bien déroulé, avec par exemple des profs qui m'accusaient de plagiat car mes textes étaient d'un niveau universitaire selon eux, ou d'autres qui au contraire m'accordaient beaucoup d'attention et me faisaient remarquer subtilement que j'étais particulièrement intelligent, puis qui soudain se désintéressaient de moi, pour refaire le même manège plus tard. Là non plus je n'entrerai pas dans les détails, ça a été un peu le chaos, mais c'est ce qu'on appelle communément l'adolescence. Ça, et l'arrivée d'une fille extrêmement belle et sympa, mais dont je n'étais pas le genre, a été le catalyseur de réflexions introspectives. J'ai commencé à observer intensivement les relations sociales, évidemment dans le but de me faire la fille, je me suis posé des questions sur moi-même, sur les autres, sur nos situations respectives, et j'ai commencé à en jouer. Cette période n'a pas été très longue, mais à la fin j'étais un peu plus rôdé. Armé de ma perception affûtée de la réalité, j'ai commencé par la base, et me suis mis à observer ceux qui m'entouraient.

Je n'ai évidemment pas raconté toute ma vie, j'ai passé sous silence d'autres aspects et d'autres capacités, comme le dessin, la lecture, ou les autres instruments de musique que j'ai appris, mais peu importe. Ce parcours, commun en ces contrées, n'explique en rien les critiques que j'ai émises plus haut. Quelle est donc cette différence qui nous sépare ?

Ce recul que vous n'avez pas cherché à avoir, cette bulle de laquelle vous n'avez plus voulu sortir y participe. Puisque ce forum est extrêmement terre à terre, laissez-moi m'expliquer. Le rapport social est ce qui vous définit, ce qui vous rend heureux ou malheureux, c'est là que vous cherchez matière à cogiter, à vous questionner, à vous afficher en vous cachant ou en vous assumant, mais toujours en ayant comme fondement l'image de soi que vous renvoyez. Cela ne me fait penser à rien d'autre que ces matières dans lesquelles on se spécialise, pour finalement n'avoir pas d'autre débouché que celui d'enseigner lesdites matières !

Vous vous cherchez dans une liste de critères établis, vous les validez, mais plus encore, vous commencez à vous comporter en fonction de ces critères. La modestie vient avec le personnage, c'est donc humblement qu'on annonce solennellement la taille de son QI, pour les besoins du sujet évidemment, qu'on détaille moult expériences illustrant combien l'autre était con, ce con, qu'on s'interroge sur la normalité d'un comportement qui n'a d'autre but que celui d'exposer ses capacités. Qui n'a pas cherché à se reconnaître dans mon récit listant les preuves irréfutables de mon intelligence, et donc de la vôtre ? Qui ne s'est pas placé en retrait ou en avant de mon propos ? Connaissez-vous déjà la réponse toute faite que vous allez me faire ?

Vous clamez tout haut ici que la nature humaine n'a pas de secret pour vous, que vous lisez les gens comme vous lisez un livre, c'est-à-dire à une vitesse faramineuse, mais comment se fait-il donc que vous n'ayez pas remarqué que vous n'êtes pas les seuls à être malheureux, qu'il n'y a pas besoin d'être plus intelligent pour être exclu, que tout le monde, sans exception, a l'impression d'être unique, au moins autant que vous pensez l'être. Comment être si intolérant envers autrui, comment pouvez-vous vous mentir effrontément en vous disant que les autres ne comprennent pas, comment pouvez-vous vous exclure vous-même, comment ne pas comprendre les causes de votre malheur ? Comment ne pas comprendre d'ailleurs ?

Vos incessantes jérémiades, vos misérables développements personnels ressassant encore et encore cette différence que vous abhorrez tant, mais qui pourtant vous identifie à dessein, ce sentiment débile d'appartenance à un groupe en découvrant d'autres "zèbres", qui sont toujours zèbres d'ailleurs car on ne peut prendre le risque d'être contesté et d'ébranler ce troupeau si paisible, tout cela n'est pas d'un niveau reluisant. Ainsi, c'est ça un zèbre ? Quelqu'un qui, comme tout le monde, se croit exceptionnel, mais qui n'a en réalité qu'une vie misérable et sans intérêt ? Regardez autour de vous, et vous verrez que la différence tant recherchée n'existe pas.

Ne voyez dans mon message aucune condescendance, car alors vous l'êtes autant à votre tour, et cela altérerait cette précieuse image qui est votre plus grand labeur. Alors quoi ? Ah, je vous vois venir, bande de fins limiers. Derrière ce récit, tentative ratée de prose parfaite, se cache forcément un égo surdimensionné, purement artificiel, une fausse crinière pour éloigner les vautours qui nous tournent autour. Il ne peut être que l'expression d'un profond mal-être, d'une solitude éclairée, la pire. Se pourrait-il que je prête plus d'attention à l'art, la littérature, la musique, la science, le savoir en général, qu'à ma propre personne ? Non, bien sûr que non, pensez-vous. Je ne suis qu'un énième charlatan aux velléités de surpasser les surdoués, basse aspiration de tout être humain, car oui évidemment, c'est dans la nature humaine, celle que nous connaissons tant.

Lion
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 1
Date d'inscription : 29/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par volcan auvergnat le Mer 30 Nov 2011 - 3:15

Je partage énormément de remarques, et toute une frange du forum les partage aussi.

Mais quand même, une question me vient a l'esprit :

Que viens tu faire là ? What the point ?

volcan auvergnat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 256
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 40
Localisation : Au centre de notre beau pays.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par ♥ El Castor ♥ le Mer 30 Nov 2011 - 3:29

Very Happy

Interessant...

Tu fais les questions et les réponses en fait.
C'est pratique. Il ne me reste plus qu'à te souhaiter :

Bienvenue dans le troupeau cheers

♥ El Castor ♥
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2153
Date d'inscription : 05/03/2011
Age : 30
Localisation : X

http://www.zebrascrossing.net/t2312-spoilerusine-a-reve-ou-machi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par volcan auvergnat le Mer 30 Nov 2011 - 3:32

Le mec il est accueilli par la bande des coeurs. AT-TEN-TION. On repère les rebelles dès le berceau pour reconquérir le forum.

ouép, bienvenue lion, j'ai oublié de dire ca quand meme.

volcan auvergnat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 256
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 40
Localisation : Au centre de notre beau pays.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par ♥ El Castor ♥ le Mer 30 Nov 2011 - 3:49

♥ Flan Bi ♥ a écrit:Le mec il est accueilli par la bande des coeurs.

Smile
Je trouve que ça va bien avec son message.
Manquerait plus qu'il s'appelle Richard, coeurs de Lion...

♥ El Castor ♥
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2153
Date d'inscription : 05/03/2011
Age : 30
Localisation : X

http://www.zebrascrossing.net/t2312-spoilerusine-a-reve-ou-machi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par Elléane le Mer 30 Nov 2011 - 9:08

Qu'est-ce que je vous disais ?
la douleur c'est moche ! Avant que de détourner le regard, grimaçant de pitié, il nous dit du haut de ses multiples talents:
Oh mon Dieu, que vous êtes laids !

vous savez ce qui nous reste à faire:
Le premier arrivé au cimetière des éléphants a gagné, et en silence s'il vous plaît !

Elléane
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 357
Date d'inscription : 16/11/2011
Age : 54
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par Teotl le Mer 30 Nov 2011 - 10:55

TIENS TIENS, VOUZICI FLAN BI ET DON !


Bon eh bien, je vais répéter ce qui a été dit ; je partage ton point de vue sur certains aspects, d'ailleurs le titre m'a fait bien rire.
Mais euh, ouais, que fais-tu là ? Tu viens juste nous montrer à quel point on ne fait que se regarder le nombril (quoi que, j'suis pas sûre de m'inclure là-dedans?)

Bref, euh, "bienvenue" ?

Teotl
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 861
Date d'inscription : 19/04/2011
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par ♥ Kiss Jong-il ♥ le Mer 30 Nov 2011 - 11:04






Ne reste plus que Brubru, et Lion aura remporté le Jackpot.

Bienvenue à toi, simili-inarius.




♥ Kiss Jong-il ♥
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 943
Date d'inscription : 12/07/2011
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par Invité le Mer 30 Nov 2011 - 11:07

What's the point indeed....et que de temps gâché Rolling Eyes

Comme prise de contact, il n'y a pas plus maladroit, mais en même temps tu ne vas sans doute pas t'attarder parmi tous ces pauvres pantins malheureux....


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par Invité le Mer 30 Nov 2011 - 11:32

N'importe quelle réponse sera à côté Wink

Bon ça dit très bien la façon dont je vois ce forum Smile Et aussi à quel point l'être humain est contradictoire :p

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par Invité le Mer 30 Nov 2011 - 11:32

Intéressant, Mr le Lion ...

Je suis d'accord avec les avis précédents, même si tes réflexions ( un peu superficielles à mon goût ) méritent d'être creusées un peu plus. Wink

Le plus important dans ton texte, à mon sens, de ce qui s'en dégage, reste ce titre que tu as voulu ironique
L'est-il réellement ? n'est -il pas le reflet de ce que tu ressens au fond ? ....

Bienvenue ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par bepo le Mer 30 Nov 2011 - 11:34

Parfois ca occupe les enfants de foutre un coup de pied dans la fourmilière, fascinés par la facilité du geste qui leur permet de relativiser les déboires qu'ils rencontrent en tentant parfois vainement de développer leur coordination psychomotrice.

Lion je crois que la grande découverte que tu viens de révéler n'est qu'une lapalissade. Tout ce que tu viens d'apporter c'est le témoignage de ton étroitesse d'esprit et de ton besoin de clamer ta singularité.
Tout le monde est conscient des ses petits travers. Mais certains comme toi préfèrent s'occuper de ceux des autres pour ne pas voir les siens.

Mais comme le dit val, tablons sur le fait qu'après ses débats philosophiques avec les fourmis, Lion va peut être faire autre chose de ses méninges (je suppose que les méninges suffisent à la production de cette présentation, les neurones s'activeront plus tard)

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par Mimic le Mer 30 Nov 2011 - 11:47

Bonjour à toi,

Quelques remarques en vrac sur ton message :
– je mettrais un fort lien entre sa génération et son comportement vis à vis de ses particularités. Avec Internet, le mélange social – entre autres – est plus simple. Il n'y a pas si longtemps, songer à voir un psy relevait de la folie ;
– il n'y a pas d'âge pour prendre du recul. Pour diverses raisons ça a été pour toi spontané. Ça n'est pas un « devoir ». Ça viendra plus tard pour d'autres : à chacun son chemin, ses troubles, ses solutions. Ce que tu vois comme de la simplicité peut aussi être vu comme étant d'une grande finesse. Ce n'est pas l'épice qui fait la grande cuisine ;
– l'aspect consensuel de la « zèbritude » est un sujet récurent (sur le forum ou dans les discussions privées) : http://www.zebrascrossing.net/t4398-vous-n-etes-pas-des-zebres Au même titre que les « PN », le fantasme du moment ;
– ce site se présente comme figure d'un élément (le zèbre). Il est normal que les gens ici soient majoritairement dans leur phase « je suis un zèbre et j'aime mon troupeau » : si ce n'était pas le cas, ils ne seraient jamais arrivés sur le site ;
– tu n'es pas le seuls à avoir des talents « hors du commun ». Ça n'est pas le problème des autres participants : si j'estime qu'en parler aidera les autres à m'aider si j'ai un problème, oui ; sinon non, je le garde pour moi ;
– ton paragraphe commençant par « vous clamez tout haut ici » est mon préféré.

Bonne continuation à toi,

Mimic

Mimic
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1023
Date d'inscription : 09/09/2011
Localisation : Paris

http://www.zebrascrossing.net/t3788-edit-mimic-cordylus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par Albator le Mer 30 Nov 2011 - 11:50

Albator a écrit:Je me sens tellement bête de ne l'avoir pas découvert avant.

On est tous le con d'un autre, j'accepte d’être l'un des tiens Wink

J'admire la clarté de ta prose.

Lion a écrit:c'est dans la nature humaine, celle que nous connaissons tant.

Plus on connait et moins on connait, qu'est ce qui te permet d’être aussi affirmatif ?

Albator
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 103
Date d'inscription : 26/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par ♥ Kiss Jong-il ♥ le Mer 30 Nov 2011 - 12:00



Allez, Mimic...

Je suis malheureux quand je te vois donner du temps et de l'énergie à cette présentation. Il est clair que quelque chose en elle, cloche.

Néanmoins, je te rends un hommage sincère pour ton respect des normes et usages en vigueur dans l'imprimerie. Oui, cette "liste à puces" est en tout point conforme aux règles du code typographique, avec lequel tu sembles entretenir, j'en mettrais ma main au feu, un rapport bien particulier...

Smile




♥ Kiss Jong-il ♥
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 943
Date d'inscription : 12/07/2011
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par Nanana le Mer 30 Nov 2011 - 12:22

Oh mon dieu comme je suis heureuse. Je mettrais bien des I love you partout du coup. Au secours! Faites quelque chose! Sauvez-moi de moi-même! Mon dieu, c'est impossible, que vais-je devenir? Me noyer dans la mélasse cheers

Nanana
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1979
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 47
Localisation : bxl, ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par Waka le Mer 30 Nov 2011 - 12:47

Bonjour Lion,

Quel dommage que je sois si loin, le type de zèbre que tu es me lance un défi qui m'aurait tellement plu...

(pour en remettre un couche : tient les dompteurs de lions ils ont pas un coté PN?)

Lili Wata

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par ♡ faontine ♡ le Mer 30 Nov 2011 - 12:57

Attention les enfants, fini les papouilles, c'est l'heure de la branlette au papier de verre.

♡ faontine ♡
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 198
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 32
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par Luc le Mer 30 Nov 2011 - 15:17

Bonjour Lion,

Tu n'es pas exactement le premier à provoquer en arrivant pour te faire rejeter par toute la communauté. Certains, qui le font systématiquement, disent que c'est un moyen de tester l'auditoire, pour voir à qui ils ont affaire. C'est une rationalisation, bien sur. Ce positionnement de la relation sur le terrain du conflit est la marque d'une pudeur, d'une timidité, d'une crainte d'être approché trop vite, voire d'être remis en question.

Prends ton temps. D'autres, avant toi, sont restés sur ce registre abrasif, pendant quelques jours ou quelques semaines, avant de se rendre compte que nous étions bienveillants. Ils ont fini par déposer leur armure. Je te souhaite d'arriver à en faire autant.

Et bienvenue.

Luc
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3959
Date d'inscription : 19/06/2009
Age : 58
Localisation : La Défense, près de Paris

http://wiki.zebrascrossing.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par Demandred le Mer 30 Nov 2011 - 16:00

HAha excellente présentation =)
Le problème paradoxale du forum c'est que si tu reste tu finira par être comme la bande de geinards que tu honnie tant, et si tu part, bha c'est dommage car tu poura pas voir l'effet de ta lecon, debattre, montrer aux gens comme tu as raison . Ce qui serai sans doute frustrant, vu que tu veux... je sais pas... nous aider peu etre.
En tout cas, bienvenu parmis nous.
J'ai hate de faire quelques joutes verbales sur le chat avec toi!

Demandred
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 667
Date d'inscription : 17/12/2010
Age : 24
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par volcan auvergnat le Mer 30 Nov 2011 - 16:05

Lion a écrit:

le blog d'une jeune fille surdouée

Fais tourner le lien !!! elle est jolie ???

Lion a écrit:Contrairement à vous, je n'ai jamais lu le livre Trop intelligent pour être heureux ?
audacieux de résumer 2000 personnes a un "vous". J'l'ai pas lu non plus, la jeanette.


Lion a écrit:Vous l'aurez compris, j'ai eu un parcours sensiblement différent du vôtre.
pareil... J'veux dire, faut pas aaaabuser non plus quoi... 2000 parcours dans un vous...
Lion a écrit: facile à deviner : peu d'enfants battaient n'importe quel adulte aux échecs, d'ailleurs peu d'enfants savaient jouer aux échecs. Un jour, un cousin m'a présenté un champion local, que j'ai battu.
J'te prends quand tu veux, imposteur. S'tu m'bats, t'as les coeurs. www.europe-echecs.com. Crée toi un compte. T'vas prendre reuch

Lion a écrit: [...]

Jolie biographie, et assez d'accord avec toi sur bcp de trucs. mais, encore une fois, pourquoi ? que viens tu faire ? Décrispe quoi. t'as pas fait tout ca juste pour nous cracher a la gueule Smile Smile Alleeeez , va, oh, détteeeends toi

volcan auvergnat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 256
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 40
Localisation : Au centre de notre beau pays.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par Simplet le Mer 30 Nov 2011 - 16:58

Ce post d'introduction m'amuse : il est enfermé dans une logique propre (très cohérente) qui dénigre totalement ce qui me parait être son but (pourquoi poster dans présentation sinon ?) .

Ce paradoxe apparent me fait penser que derrière la logique il y'a des sentiments et que ce sont ceux-ci qui nous contrôlent.

Alors bienvenue et sois heureux !


Simplet
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 17/01/2011
Age : 28
Localisation : Sur un chemin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par Invité le Mer 30 Nov 2011 - 17:13

.


Dernière édition par Brutus le Jeu 12 Jan 2012 - 12:38, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par Demandred le Mer 30 Nov 2011 - 17:19

ahah brutus frappe fort dés le départ=)
Lion, on va voir ce que tu as dans la ventre, et dans la tête =)

Demandred
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 667
Date d'inscription : 17/12/2010
Age : 24
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par 'Sengabl le Mer 30 Nov 2011 - 17:21

Ah, y'a de la pointure...
Vous permettez, je m'installe avec mes pop-corn... !


Rhaaa, quand même, mon avis : "facile" surtout quand on est intelligent et qu'on le sait depuis si longtemps, vraiment l'attaque est juste facile.


Dernière édition par Sengabl le Mer 30 Nov 2011 - 17:24, édité 1 fois

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oh mon Dieu comme je suis malheureux

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 20:22


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum