Vous n'etes pas des zèbres.

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vous n'etes pas des zèbres.

Message par volcan auvergnat le Dim 20 Nov 2011 - 22:21

J'aime beaucoup ce lieu. la partie présentation , le chat, la partie discussions libres, la partie sujet tabous.

Bref.

tout ce qui concerne le domaines "rencontres et blabla entre gens ayant une proximité intellectuelle".

Au fond, c'est ce qu'on est. Des gens faisant partie d'un extreme, et qui avons une proximité intellectuelle. Et c'est très agréable, de parler de tout et de rien, et de rencontrer, des gens qui font partie du meme extreme. Ca permet de faire un "tri" de manière ultra rapide. Internet est génial pour ça.

Mais on est tous différents, a part ca, je veux dire.

Mon avis, c'est que ce délire commercial de zébritude n'apporte aucune réponse sur nous meme, ou en tout cas pas des bonnes réponses.

Ce qui permet d'avancer, d'avoir un déclic, grace a ce site, c'est les éventuelles rencontres d'individus qu'on peut y faire, et la validation que l'on peut ressentir quand on parle parfois pour la première fois avec autant de gens qui ont une proximité intellectuelle avec nous.
Cette validation est "naturelle", "instinctive".

Nul besoin, pour moi, de faire un listing de pseudo caractéristiques mieulleux-ultrasensible gnagna pour barnumiser les esprits, troupautiser la minorité, et se sentir "validé".
Cette validation est alors "fausse", "déshumanisante", "troupautisante".

Et j'estime que c'est un piège pour le surdoué lambda, en difficulté dans sa vie, en pleine crise existentielle, qui arrive sur ce site.
Le piège de tout analyser sur ce prisme, de se "batir" sur des fondations bizarre, de se "réfugier dans se troupeau" jusqu'a biaiser sa propre personnalité.

Toute tentative de troupautisation des minorités aboutit a un changement de personnalité des brebis.
Que ce soit pour les homosexuels, les arabes, les mensans, les zébracrossiens, etc, on "obéit" a la caractéristique ou aux préjugés qui pèsent sur le troupeau auquel on appartient.
Le danger est d'autant plus fort quand le "troupeau que l'on trouve" est "plus séduisant que les préjugés auxquels on était censé obéir avant".
Qu'il peut sembler rassurant pour un zèbre, qui s'est fait traiter d'intello a lunette toute sa vie, de tomber sur un troupeau zcien en apparance ouvert, "libre", "fun", qui place l'analyse du surdon sous l'angle de l'émotion, de la sensibilité, etc.

Simplement, je ne crois pas aux vertus des solutions facile, et je déteste les troupeaux, les "listes de caractéristiques".

Et, simplement, je "constate", sur ce site, a la rencontre auquelle j'ai participé et surtout en parlant a d'autres gens de différentes rencontres, que finalement, il y a "une atmosphère globale" sur ce site, un "ton", qui est "dicté" par JSF. on est "supposé" etre sensible, bienveillant a outrance, ultra gentil, etc, etc...
La ligne politique de zc, est, de toute manière, de nous "rassembler", d'analyser la zébritude, et de favoriser une troupautisation.

Et, moi, je le regrette.
Je pense que nous passons a coté de très nombreux surdoués, qui n'aiment pas le "ton" en débarquant.
Je pense aussi que nous en lassons beaucoup.
Je pense également que beaucoup de gens perdent pas mal de temps et se voilent pas mal la face dans leur quete "d'eux meme", en analysant tout sous le prisme des caractéristiques supposée du zèbre.
Je pense que nous perdons de notre spontanéité, nous avons, naturellement, tellement besoin d'etre quelqu'un, que nous nous réfugions dans des caractéristiques qui nous "renforcent" puisqu'elles nous "lient", mais qu'au final, on perd de notre individualité.

En plus, il faut bien le dire, JSF parle quand meme beaucoup des difficultés d'etre zébré. Oh, je veux bien qu'elles existent, mais y'a un double risque : la complaisance, ca c'est un risque évident.
Mais surtout, pour un surdoué qui arriverait en mal etre, ca le validerait, l'expliquerait par des causes innées, et l'empecherait peut etre de résoudre rationnelement ses pbs individuels concrets.
Et puis, ca donne un ton général au site. Un ton quasiment trop bienveillant, comme si on était présupposé etre des gens en souffrance qui avons besoin de s'entre caresser. Je pense, que, la dessus encore, on se prive de pas mal de surdoués

Dans mon idéal, un homosexuel est un homosexuel. Un garçon qui aime les garçons, POINT. Et on ne crérait pas de troupeau, de liste, un homosexuel ne serait pas mal dans sa peau s'il n'était pas efféminé, queutard, et s'il ne faisait pas les beaux arts.
Dans mon idéal, un surdoué est un surdoué. Un type intelligent, qui fait partie d'un extreme avec les difficultés évidentes que ca représente , quelque soit l'extreme. Et chercherait donc, a parler avec d'autres gens de son extrème.
Dans mon idéal, un tel site aurait comme objectif officiel, comme "ligne politique", que de permettre a des surdoués de parler de tout, et de rien, et de se rencontrer. Et ca s'arreterait la.

Dans mon idéal, on ne chercherait pas a faire comme les autres minorités. se créer des caractéristiques communes, des listes bidons, des préjugés ou des anti-préjugés qui en deviennent.
Ca serait bien, je trouve.

On est censés etre lucide.

Bisous.


volcan auvergnat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 256
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 40
Localisation : Au centre de notre beau pays.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous n'etes pas des zèbres.

Message par ♥ Kiss Jong-il ♥ le Dim 20 Nov 2011 - 22:58



♥ Brubru la castagne ♥ a écrit:

Quel est l'intérêt de ce post, si ce n'est de provoquer ?




+1




♥ Kiss Jong-il ♥
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 943
Date d'inscription : 12/07/2011
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous n'etes pas des zèbres.

Message par Teotl le Dim 20 Nov 2011 - 23:00

Je ne poste rien sinon ça aura vraiment l'air d'un complot.

Teotl
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 861
Date d'inscription : 19/04/2011
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous n'etes pas des zèbres.

Message par florangeté le Lun 21 Nov 2011 - 0:48

j'aime bien les beaux arts What a Face

florangeté
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 531
Date d'inscription : 19/02/2011
Localisation : Bordeaux

http://www.hotu.fr/page/atelier.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous n'etes pas des zèbres.

Message par volcan auvergnat le Lun 21 Nov 2011 - 0:53

lool Smile

volcan auvergnat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 256
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 40
Localisation : Au centre de notre beau pays.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous n'etes pas des zèbres.

Message par FERNANDO ALONSO le Lun 21 Nov 2011 - 0:58

+1

FERNANDO ALONSO
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 27
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 35
Localisation : solideusnèque, liquidsnèque, gazeusnèque, plasmasnèque

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous n'etes pas des zèbres.

Message par ♥ Kiss Jong-il ♥ le Lun 21 Nov 2011 - 1:06





Looooool, loooooool, loooooool.





♥ Kiss Jong-il ♥
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 943
Date d'inscription : 12/07/2011
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous n'etes pas des zèbres.

Message par florangeté le Lun 21 Nov 2011 - 1:09

On fabrique des cases pour se sortir d'autres cases, sans comprendre que la case elle même est casegueule. (pardon pour celle-ci)
Toutes les cases se positionnent par, contre, hors, et avec la notion de norme. Notion toute relative, et quasi-virtuelle.

Les crises identitaires sont de plus en plus violentes et nombreuses, et c'est comme toujours une histoire de langage, on a eu l'homosexualité, le transgendérisme, le pansexualisme, tout en expliquant que nous sommes tous différents mais pas assez pour considérer que la case quelle qu'elle soit nous tronque et nous contient.

le "Je suis" ne se suffira jamais à lui même, et c'est peut-être dommage, preuve que les gens sont perdus, que les limites de leur identité se font de plus en plus floues et difficiles à assumer/appréhender.

je préfère sortir à des gens que je suis zèbre/thqi/bachelier/beauzardeux/cyclothymique/borderline/schizotypique/asperburger avec frites.

ça fait un cv trop coule non ?

florangeté
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 531
Date d'inscription : 19/02/2011
Localisation : Bordeaux

http://www.hotu.fr/page/atelier.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous n'etes pas des zèbres.

Message par florangeté le Lun 21 Nov 2011 - 1:10

ensuite, on a le droit d'être sympa

florangeté
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 531
Date d'inscription : 19/02/2011
Localisation : Bordeaux

http://www.hotu.fr/page/atelier.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous n'etes pas des zèbres.

Message par Bonkers le Lun 21 Nov 2011 - 8:45

Je veux bien comprendre qu'un mouvement est réducteur, mais force est de constater que le mouvement homosexuel a aidé à ouvrir l'esprit des gens "normaux" et a facilité leur acceptation.
Et puis, cette recherche de similitude dont tu parles peut enfermer dans des stéréotypes, mais elle peut aussi amener à des prises de conscience qui n'auraient jamais lieu si comme référents tu n'avais que les gens autour de toi.

Bonkers
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 244
Date d'inscription : 04/08/2011
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous n'etes pas des zèbres.

Message par Fata Morgana le Lun 21 Nov 2011 - 9:15

Je dois dire que j'aime bien mes caractéristiques. Avant de découvrir tout ça je n'étais qu'un pauvre fou - à cause d'elles - et maintenant, je suis toujours aussi fou mais c'est une folie douce ! Wink
Quand des zèbres rencontrent des zèbres ils se racontent des histoires de zèbres, comparent leurs rayures (Moi je croyais que c'était des ratures, avant ! ) et s'abreuvent au même point d'eau. On ne s'abreuve pas ici ? Si !
Parce qu'ailleurs on est abreuvés de méfiance ou de moqueries, ça fait du bien. Ça peut reconstruire, et si c'est un miroir, au moins celui-ci n'est pas déformant, comme c'est le cas ailleurs...

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous n'etes pas des zèbres.

Message par pique à choux le Lun 21 Nov 2011 - 9:32

@Fata Morgana : je plussoie

Mieux se connaître pour mieux s'accepter et s'ouvrir aux autres et de fait, mieux vivre est plus que positif. ça fait partie de la vie de chaque être humain.

pique à choux
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 222
Date d'inscription : 08/09/2011
Localisation : sur MA route

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous n'etes pas des zèbres.

Message par Teotl le Lun 21 Nov 2011 - 9:41

Eh bien, justement, pourquoi est-ce que ce miroir-ci ne pourrait pas etre dèformant aussi ? On est peut-etre justement tellement dans l'idée qu'il ne l'est pas, qu'il finit par le devenir. Certes, on posséde des traits communs, mais peut-etre qu'á trop vouloir chercher la similitude, on se voile la face. (Peut-etre que je me trompe mais il me semble que je répète ce qui a été dit par Aieourst)

Teotl
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 861
Date d'inscription : 19/04/2011
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous n'etes pas des zèbres.

Message par pique à choux le Lun 21 Nov 2011 - 10:02

Si tu cherches à coller à l'image du miroir, bien sûr qu'il est déformant. Mais si tu trouves dans ce miroir un reflet que tu ne trouves nul part ailleurs, alors il t'aide dans la compréhension de qui tu es. On a besoin d'un sentiment d'appartenance pour se construire et perso, jusqu'à la découverte de ce site, j'avais l'impression d'être une âme errante. Bien sûr que j'ai vécu des moments merveilleux, je ne cherche pas à nier mon passé ou à le dépeindre d'une noirceur exagérée, mais je fais là un constat. Depuis la découverte de cette notion "zébritude" ou "hpi", j'ai l'impression d'avoir trouvé un mode d'emploi, d'avoir trouvé les bonnes lunettes et d'y voir plus clair, de mieux me comprendre et comprendre ce qui pouvait constituer ou engendrer ce décalage que je ressentais. Et franchement, c'est bien agréable de pouvoir donner du sens à un ressenti et de se réapproprier sa vie.
Pour moi, voilà le sens d'un tel site. De plus, ce n'est pas un site fermé, il n'y a pas d'examen d'entrée ou de label testé positif pour en faire partie. Donc tout le monde peut y venir et apporter son regard (zébré ou non et d'ailleurs on n'en sait rien ou pas toujours). Le thème est la zébritude, mais les participants sont simplement des gens curieux, des personnes qui aiment échanger. J'aime l'ouverture qu'on y trouve et le non-jugement et ça, je ne l'ai pas trouvé ailleurs.

pique à choux
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 222
Date d'inscription : 08/09/2011
Localisation : sur MA route

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous n'etes pas des zèbres.

Message par Invité le Lun 21 Nov 2011 - 10:08

.


Dernière édition par Brutus le Jeu 12 Jan 2012 - 14:00, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous n'etes pas des zèbres.

Message par Fata Morgana le Lun 21 Nov 2011 - 10:23

cette intelligence si exceptionnellement au-dessus du lot
On n'a jamais dit ça. On constate juste un décalage de partout, et ici, il est formidablement amoindri.
Dès lors que quoi qu'on dise et qui qu'on soit on ne fait jamais autre chose que de parler de soi, quelque vecteur qu'on utilise pour ce faire, pourquoi ne pas y aller directement et rire, pleurer, s'étonner de ce qui nous différencie ? C'est la raison d'être du forum; il ne s'y trouve pas seulement la section "rencontres", il y a des fils qui nous permettent de fonctionner tels qu'on est, ce qui "au-dehors" n'est pas souvent le cas et faire la fine bouche en face de cette possibilité, c'est juste dommage. Il y a des gens ici pour lesquels la vie a été un enfer parce que leur différence leur était aussi incompréhensible que douloureuse, et ils veulent relire leur histoire dans cette perspective, échanger autour, comprendre, tout simplement. Quand on est repu, on peut très bien aller voir ailleurs. Mais il y en a un bon paquet qui ont besoin de TOUT relire, de leur enfance à leur âge mûr, avec cette nouvelle grille de lecture. Personne ici ne frime sur la base de son intelligence. Mais tous apportent un témoignage de ce que cette intelligence représente pour eux en termes d'ostracisme, d'inadaptation et d'erreurs de direction. Si vous avez fini votre travail, super ! mais certains ont envie d'aller plus loin, peut-être parce que justement ils perçoivent les enjeux avec une grande acuité ! Personne n'est obligé de rester et tout le monde peut aller créer autre chose ailleurs. Mais, et je prends mon exemple, je n'en n'ai pas moi fini avec cette "révélation" et avec les conséquences de cette découverte et ce qu'elle représente en matière de réhabilitation, de paix, voire de pardon !
nous ne sommes qu'une stat.
Hum, parle pour toi...
s'entre-congratuler à propos de cette intelligence si exceptionnellement au-dessus du lot et si dure à porter. sic.
Là encore c'est un parti-pris négatif qui ne repose sur rien de fondé. Personne ne se congratule, mais on peut commencer un travail. Pourquoi Luc par exemple crée t-il un fil intitulé: "Que faire de l'enfant que j'ai été" ? Seulement pour se regarder le nombril ? C'est une vue bien étroite. Toute idée partielle est une idée partiale. Il y a bien plus en jeu ici que ce que vous dites. Et moi, je le perçois clairement.
Nous sommes ici sur une section qui s'intitule "Discussion générale relative à la zébritude". Comment s'étonner alors que l'on y parle de zébritude ? Shocked
Je pense que cet effet ne dure pas pour beaucoup d'entre nous
Oui, mais cela tient peut-être au caractère confortable de l'intelligence discutée... Il y a des niveaux dans les "stats" comme tu dis... Il y en a pour qui le décalage est si massif que ça dure... Et cela d'autant plus que le zèbre a une tendance à l'introspection... Si nous ne nous connaissons pas nous-mêmes, ce n'est pas à ceux qui diffèrent de nous de nous "introspecter" ! Alors oui, nous synthétisons un corpus d'éléments qui forment une liste, qui comme telle est insuffisante, pour rentrer dans un costume qui pour une fois ne sera pas une étouffante chemise créée pour nous par d'autres. La synthèse du soi, dont parle Jung, ou la désintégration positive, ce ne sont pas des choses qui se font en deux jours. Ou alors, c'est que ce n'était pas bien grave... Wink
Comme cette définition de zèbre est consensuello-mignonno-positivo-complaisante
Désolé, mais généraliser, c'est se tromper. Il y en a encore pour qui cette définition a représenté un cauchemar ontologique, il n'y a là rien de "mignon", il y a là un enjeu existentiel qui apparemment t'échappe...
on voit les limites de la classification
En fait, non. Non parce que les classifications ne sont que des croquis pris à la hâte et auquel chacun apportera un contenu propre et spécifique, personnel. La "classification" n'est qu'une grille. Une série de repères, en aucun cas une définition achevée. Au contraire, sur la base de cette grille, tout est à faire, et à refaire.
"La vérité rend libre". La vérité sur soi rend libre. Mais elle n'est pas faite de sitôt quand c'est toute une existence qui a été déviée justement par absence de la grille adéquate. Quand au "sélectionner les meilleurs"...Pfff...

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous n'etes pas des zèbres.

Message par pique à choux le Lun 21 Nov 2011 - 11:07

♥ Brubru la castagne ♥ a écrit:Ce qui m'énerve, je pense que cela rejoint un peu ce qui est dit en introduction du topic, c'est l'espèce de satisfaction tirée du statut de zèbre. Je m'explique.

Mais, là, à propos de ce statut de zèbre, j'ai l'impression que c'est l'exception qui confirme la règle. Comme cette définition de zèbre est consensuello-mignonno-positivo-complaisante, on s'en satisfait. On se glorifie d'être zèbre. On s'en contente.

Mais, merde, quoi. Je comprends. Je comprends que cela fasse ça pendant un ou quelques mois. L'euphorie de retrouver un semblable, un proche, de s'entre-congratuler à propos de cette intelligence si exceptionnellement au-dessus du lot et si dure à porter. sic.

Bisous, je vous aime tous, je ne pense rien de ce que j'ai dit. (ou pas)


Je ne peux répondre que personnellement :
- je n'ai pour l'instant rencontré sur ce forum personne qui se glorifie de quoi que ce soit
- il n'y a pas un instant où je ne remets pas en cause les caractérisitques du dit zèbre (en quoi ça leur est propre ?)
- je ne vois rien de complaisant à être zèbre, quand j'ai commencé à m'intéresser à cette possibilité, je suis rentrée par la porte de derrière : le côté obscur
- encore une fois, cette notion me permet de donner du sens à un décalage et du coup de me permettre de comprendre et trouver le moyen de faire autrement
-cette satisfaction du statut de zèbre est propre à chacun et perso je n'y vois aucune satisfaction (si ce n'est dans la compréhension), même qu'à ce jour j'en ai plutôt honte donc ces propos ci-dessus me sont étrangers

Mais finalement, ce qui vous dérange, c'est d'accepter le qualificatif zèbre avec les caractéristiques qu'on lui a attribué ?

pique à choux
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 222
Date d'inscription : 08/09/2011
Localisation : sur MA route

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous n'etes pas des zèbres.

Message par Alex le Lun 21 Nov 2011 - 12:02

Je rejoins le point de vue de pikachu, il y a tellement de choses à dire qu'il me faudrait un paquet de page pour te démontrer que ce que tu dis est faux, réducteur simpliste et non argumenté.
Ce discours fous un tel bordel dans ma tête que je n'arrive pas à écrire quelque chose correctement (j'ai déjà écris plusieurs pavés pour répondre que j'ai effacé repris encore effacé).

Finalement à quoi bon, pense ce que tu veux. Mais faire une généralité sur cette (notre) condition n'est, je pense, pas envisageable.

Je finirai juste en disant que l'on est juste supposé être rien du tout chacun est comme il est et même si je ne suis là que depuis peu de temps, je pense que les personnes arrivant en se disant que ce forum qui n'est qu'un forum leur permet de rentrer dans une case et de savoir ce qu'ils sont enfin... se trompent.





Alex
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 47
Date d'inscription : 14/11/2011
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous n'etes pas des zèbres.

Message par Wiwi le Lun 21 Nov 2011 - 13:32

A la lecture du sujet, beaucoup de sentiments m ont envahie et pour cela merci.

Ce forum est une bouffe d oxygene pour in nombre important de personnes. Qui peut le mieux nous aider a repondre aux questions que nous nous posons que des personnes qui sont passees par la, des gens qui comprennent a demi mots, qui ont vecu des situations similaires (et non semblables) ?

Que le fait d etre zebre ne nous definisse pas, je suis entierement d accord avec cela. C est simplement in trait de nos personnalites et nous choisissons qui nous devenons. Mais cela reste une part importante a apprehender dans notre construction personnelle. Je ne suis pas zebre, je suis Wiwi un zebre.

L identification aux traits listes dans n importe quel ouvrage traitant du sujet ne fonctionne pas dans ce sens. Si vous lisez les differents sujets sur le forum, vous vous apercevrez rapidemment que la majorite des personnes se sont reconnus dans certains des traits. Comme pour in film, certaines personnnes s identifie plus facilement avec certains personnages par rapport a leur personnalites et non l inverse.

Le communautarisme, si il ne derive pas peut etre source de soutient et de securite. Tant qu il n est pas source d exclusion de l etrange, je ne vois pas ou est le probleme. Je prendrai comme exemple ma vie d expat. Vivre au milieu d autre culture est extremement enrichissant, mais faire une soiree francaise, ou les references culturelles sont comprises, ou l on parle sa langue maternelle, c est reposant, rassurant et revigorant. C est exactement la meme chose ici.

Quant au cote mielleux et bisounours du forum, j appelle cela le respect. Pas besoin de lire dans in bouquin que je dois etre gentil parce que zebre, je le suis parce que je l ai choisi! Je peux etre aussi in sacre salop si je le decide.

L entraide, de la solidarite, in accueuil bienveillant, voila ce que j ai trouve sur le forum. Ca ne m empeche pas de vivre en dehors. Soyons heureux que des personnes qui sont heureuses dans leurs vies viennent partager leurs vecus et experiences. Soyons heureux que des personnes angoissees puissent trouver ici in peu d assurance pour surmonter leurs peurs.

Sous pretexte d in pseudo detournement capitalistique/ effet de mode, on devrait arreter? Certainement pas d accord avec ca. Le forum n est peut etre pas parfait, mais si il aide des gens a se construire, a trouver leur identiter et a vivre ensuite une vie pleine et enrichissante, alors il a une raison d etre.

Wiwi
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 57
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 34
Localisation : Brisbane Australie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous n'etes pas des zèbres.

Message par Clemelle le Lun 21 Nov 2011 - 14:18

yaourt et brutus + 1

Clemelle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 986
Date d'inscription : 28/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous n'etes pas des zèbres.

Message par Fata Morgana le Lun 21 Nov 2011 - 14:49

Sinon, il y a là: http://www.discutons.org/
Bonne chance... Wink

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous n'etes pas des zèbres.

Message par Maderane le Lun 21 Nov 2011 - 14:59

Bien sur que nous sommes tous differents !,et heureusement d'ailleurs que nous ne sommes pas uniquemement des "zèbres" mais des individus à part entières ,avec un passé , une personnalité ,un vécu ,une culture, des experiences qui font de nous ce que nous sommes. Se cantonner à etre "Zèbres" ,je trouve celà trop réducteur ce n'est qu'une partie de nous meme ! un Zèbre meme s'il possède des rayures ne ressemblent pas à un autre zèbre et tant mieux car c'est celà qui fait notre richesse , c'est nos differences .
C'est en confrontant nos idées ,notre manière de voir les choses, notre ouverture d'esprit ,notre capacité à se remettre en question et à progresser ,notre soif de comprendre que nous apprenons à nous connaitre et à nous positionner ...
Pour ma part à qui pourrai je parler de mes doutes, de mes interrogations , à part sur ce forum , ou au moins ici je ne fais plus semblamt ,ou je peux etre moi meme sans etre me sentir jaugée ,jugée ... le livre de JSF ,que j'ai apprécié n'a pas su répondre à tout ce qui se bouscule dans ma tête ,c'est ici que je tente de comprendre ,de me faire ma propre opinion et de savoir un peu qui suis ,et ce que je suis .

Maderane
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 128
Date d'inscription : 02/11/2011
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous n'etes pas des zèbres.

Message par 'Sengabl le Lun 21 Nov 2011 - 15:04

Je n'ai pas lu toutes les réponses, mais bon, de toute façon, j'aime bien Adrien, je suis dans le parti pris. Et la prise de tête ne m'intéresse pas.

Expérience personnelle : Je n'ai lu quasi aucun des fils du forum... Je me suis directement lancée sur le chat, parce que c'est ça que j'aime, l'instantanéité, les blablas qui ne servent à rien.

Ce que j'aime ici plutôt qu'ailleurs ? Le niveau d'orthographe, de langage, les mots utilisés à bon escient, ou expliqués en long large et travers pour être sûr que tout le monde lira la même chose. Essayez donc un autre forum de pas surdoués...

Pareil qu'Adrien, j'adore l'idée du tri facile. Mais ici n'est pas ma première expérience de l'Internet (ça fait dans les 15 ans que je rôde, d'irc aux listes de discussion) et un seul constat pour moi, à un moment, les intelligents (pas forcément surdoués, mais plus intelligent que...) se retrouvent, s'apprécient, se lient.

La majorité de mes amis sont issus de ces errances internautiques. Ce sont devenus de vrais amis dans la vie.

Après c'est quoi le problème ici ? Enfin quoi, il faudrait que tout le monde s'aime ? Nan, mais nan, pitié.
Je suis arrivée, parce que j'ai rencontrée une fille qui passait le test Mensa. Dix minutes de discussion, je l'aimais déjà ! Echange de téléphone, un dîner, paf, paf, paf, je l'aimais encore plus. Pourquoi ? J'en sais foutre rien, mais le fait qu'elle parle comme moi, ait les mêmes types de doutes et de questionnement, les mêmes types de failles... C'est pas ma jumelle, c'est pas mon miroir, elle est elle, je suis moi. Mais je la comprends et je me sens comprise. Et elle est gentille, ça ne gâte rien. Mais aussi noircie... Je suis pareille.

Différence avec les non doués ? aucune. Quoi que... si, ptet que les doués le savent plus facilement, le vivent plus fort ? ché pas, j'en vois un paquet de pas doués qui souffrent quand même...
Bon, avantage de partager ça avec une douée ? De temps en temps on en rigole... Pour ma part, mes potes me surnomment souvent la joyeuse dépressive. Parce que mon auto analyse me fait marrer (parfois jaune) en plus de me faire souffrir (il parait que l'humour est un signe majeur d'intelligence).

C'est elle qui m'a dit "viens, viens, tu vas voir, c'est trop fort les zèbres". Ouais, moi j'aime bien le chat, mais encore une fois, les fils, des fois je commence, mais souvent j'arrête. Trop d'informations, trop de questions, trop d'errances... Pensée en arborescence multipliée par chaque intervenant... pfffff... je gère pas. Je sature.

Une règle ici ? Mais quoi, c'est qui qui fait les règles ? Le Z doit être comme ci ou comme ça ? Toute ma vie j'ai refusé d'appartenir à des groupes, j'ai préféré être le petit électron libre qui allait par-ci par là, récupérant de chaque groupe ce qui me paraissait le meilleur.

Ici, y'a des gens qui me font me sentir idiote. Trop de culture, trop de lecture, pas assez de solution. Je suis une pragmatique, est ce parce que je suis Z ou parce que j'ai élevé deux gosses toute seule, repris des études, appris à bricoler parce que je ne veux pas de mec chez moi ?

L'autre jour, sur le chat, je pose une question (j'ai déjà oublié laquelle) juste histoire de savoir si d'autres réagissaient de la même manière... Et on me dit "je vois pas en quoi c'est un problème"... Ben ouais, nan, ça n'en est pas un, c'est juste marrant pour moi de me demander si les surdoués fonctionnent tous comme ça (ou presque hein) ou si c'est juste moi. Ca m'a fait délirer... Tu peux partager que des problèmes avec les Z ? Pas des trucs marrants et joyeux ? Tu peux pas rire d'être un Z ? Tu peux pas trouver ça cool ? Tout ça c'est parce que les gens oublient qu'à la fin du titre de JSF, y'a un "?". C'est pas une affirmation qu'on est trop intelligents pour être heureux, c'est une question. Moi je sais, c'est pas l'intelligence qui fait que je suis pas heureuse tout le temps, c'est parce que j'ai morflé de tous les côtés.

J'ai été différente pendant 38 ans de tout le monde. Un rond qui ne rentrait pas dans les carrés sociaux prédéfinis... Obligée de se construire sans comprendre... mais construite quand même, par la force des choses. Bien, mal ? J'en sais rien. Mais je m'aime bien hein ! Enfin des fois quoi.
Quand j'ai passé le test chez Mensa à la fin du test, petite discussion. J'étais assise en tailleur sur une table... et je disais "bah, je ne vis pas si mal cette différence, mais j'aimerais bien savoir si y'a des trucs qui viennent de là..."

Mais merde quoi, j'ai une histoire de vie, faite d'un certain nombre de traumas (tous ne sont pas évoqués dans ma présentation, faut pas déconner non plus...) qui font de moi plus ce que je suis que cette douance.
Par contre, il se pourrait bien que ce soit cette douance (que pour le coup, je percevrais comme un don et pas comme une tare) qui m'ait permis d'en sortir et de fonctionner quand même. De comprendre un peu (parfois pas toute seule, je fais des nœuds au cerveau), de deviner, quel était le meilleur moyen d'en sortir.

Pour moi, apprendre cette douance, ça a été UNE information. Une parmi d'autres, c'est tout. C'est pas ça qui explique TOUT. C'est pas ça qui explique mes malheurs, c'est peut-être ça qui explique comment j'en suis sortie. En fait j'en sais rien. Mais en tous les cas, je ne mets pas tout sur le dos de cette douance. C'est pas parce que je suis surdouée que mes parents ont divorcés ou que mon mari est mort... par contre c'est surement parce que je suis surdouée que du coup j'ai quitté le lycée le jour de mes 16 ans en disant à tout le monde que je reprendrai plus tard. C'est sûrement cette douance qui m'a amenée à mon métier de psy. Je ne suis pas comme je suis parce que je suis psy, je suis psy parce que j'étais comme ça avant.

Après, il reste des errances... Et ici, y'a des choses qui vont m'intéresser peut-être... Est ce que je suis une croqueuse de mecs parce que je ne fréquente que des abrutis qui finissent par m'emmerder ou par ne rien comprendre à ce que je veux parce que je suis une douée et pas eux ? Ou simplement parce que la mort de mon mec fait que je flippe de l'attachement et du départ de l'autre ?

Quel rapport avec ma douance ? Sérieux ? Quelles solutions va m'apporter ce site ou le bouquin de JSF ? aucune ! Mais peut-être des indices ou des pistes... Peut-être des sensibilités communes...

Comme une communauté de français à l'étranger aura tendance à se réunir, à partager le plaisir de la bonne bouffe et du bon pinard... Mais dans le lot, le fait d'être français ne sera qu'une information parmi d'autres... Et certains miseront tout sur cette nationalité, d'autres resterons eux-mêmes... à condition de déjà savoir un peu qui ils sont, non ?

Ce week end, un mec qui vient par ci par là et qui n'a pas encore son résultat, carrément paumé, me dit sous le coup de la colère "je ne veux pas être comme vous". Hallucinant non ? Rageant en fait ! Je ne suis pas UN zèbre... Et je ne veux pas l'être. Ou en tous les cas, pas être réduite à ça... Je suis tellement d'autres choses. J'étais déjà tellement d'autres choses avant ! Peut-être qu'en fait, au lieu d'être une somme d'informations, le fait d'être aussi Z fait que je suis plutôt un produit... On s'en tape, ce qui compte, c'est le résultat, pas la formule.

Car même si dans le lot, y'a forcément des gens qui vont me ressembler, y'en a qui seront à l'opposé de ce que je suis, de ce que je veux être, de ce que je veux donner... Y'en a qui me gonflent, y'en a que j'adore (et pourtant je les connais pas).

Donc, ouais, ok avec Adrien, moi en tous les cas, je ne suis pas JUSTE UN ZEBRE.

'fin bon... j'dis ça, j'dis rien, j'ai même pas lu le reste des commentaires... de toute façon, comme partout où il a plus d'une personne, les différences existeront. Alleluia pour le débat d'idées, de mon côté je préfère faire simple.

Surtout en ce moment, je suis heureuse, j'ai 10 ans Smile (Et c'est pas parce que je suis zèbre, c'est parce que j'étais super mal dans ma peau de petit boudin et que même comme ça, y'a un mec qui a envie de me faire des bisous Smile Et ça ça arrive à des tas de gens qui sont pas zèbres Smile)

Bisous les gentils gens !


Dernière édition par Sengabl le Lun 21 Nov 2011 - 22:55, édité 1 fois

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous n'etes pas des zèbres.

Message par Invité le Lun 21 Nov 2011 - 15:20

+ 1 Sengabl =)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous n'etes pas des zèbres.

Message par volcan auvergnat le Lun 21 Nov 2011 - 15:44

pikachu a écrit:Si tu cherches à coller à l'image du miroir, bien sûr qu'il est déformant. Mais si tu trouves dans ce miroir un reflet que tu ne trouves nul part ailleurs, alors il t'aide dans la compréhension de qui tu es. On a besoin d'un sentiment d'appartenance pour se construire et perso, jusqu'à la découverte de ce site, j'avais l'impression d'être une âme errante. Bien sûr que j'ai vécu des moments merveilleux, je ne cherche pas à nier mon passé ou à le dépeindre d'une noirceur exagérée, mais je fais là un constat. Depuis la découverte de cette notion "zébritude" ou "hpi", j'ai l'impression d'avoir trouvé un mode d'emploi, d'avoir trouvé les bonnes lunettes et d'y voir plus clair, de mieux me comprendre et comprendre ce qui pouvait constituer ou engendrer ce décalage que je ressentais. Et franchement, c'est bien agréable de pouvoir donner du sens à un ressenti et de se réapproprier sa vie.
Pour moi, voilà le sens d'un tel site. De plus, ce n'est pas un site fermé, il n'y a pas d'examen d'entrée ou de label testé positif pour en faire partie. Donc tout le monde peut y venir et apporter son regard (zébré ou non et d'ailleurs on n'en sait rien ou pas toujours). Le thème est la zébritude, mais les participants sont simplement des gens curieux, des personnes qui aiment échanger. J'aime l'ouverture qu'on y trouve et le non-jugement et ça, je ne l'ai pas trouvé ailleurs.

Je suis d'accord avec toi en fait, je critique pas du tout le site, perso il m'a beaucoup apporté :

1) il m'a permis de rencontrer des personnes cools
2), et c'est lié, il m'a permis d'avancer, m'a en quelque sorte redonné confiance en moi, m'a "validé".

Mais ce n'est pas le tampon zèbre, ou la liste des caractéristiques qui m'a validé.
C'est d'avoir parlé,rencontré des gens, avec qui je parle de tout et de rien, et avec qui je me sens bien en parlant.
Et c'est beaucoup moins artificiel comme ça, en fait.

Par exemple, on m'a parlé de mensa. il parait que l'ambiance n'y est pas du touuut la meme que dans les rencontres zc. Bon, apparament c'est MIEUX une rencontre zc, mais ce que je veux dire, c'est qu'a la base, on est les memes gens. des 130+. Alors pourquoi l'ambiance est différente ?
Parce qu'on a formé un troupeau qui part de bases différentes, d'un point de vue sur la douance différent.

Et en fait, quoiqu'il arrive, je trouve ça "pas bien". Personnelement, ce site m'a fait avancé, mais j'ai vraiment avancé quand j'ai compris que y'avait de tous chez les zèbres, que ce n'était pas mon identité, mon troupeau, et qu'il fallait relativiser tout ça.
Pour moi, un jeune qui débarquerait, ca représenterait un danger, s'il relativise pas. Vraiment, il se batirait, dans ses futurs rapports humains, sur un présupposé, sur un modèle auquel il est censé appartenir......Il en perdrait de sa spontanéité. Une réponse facile = "ouf j'ai mon troupeau, je suis zèbre", n'est pas une bonne réponse.

En fait, voila, je trouve que tout phénomène de "description d'un troupeau" lisse ses brebis.

Et je sais qu'y'a des surdoués qui se sont pointés, ont lu, et sont partis, parce que ca n'a pas plu.

C'est tout ce que je disais quoi.

volcan auvergnat
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 256
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 40
Localisation : Au centre de notre beau pays.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous n'etes pas des zèbres.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:49


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum