Petites bizarreries communes aux zèbres?

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par Maderane le Lun 14 Nov 2011 - 12:46

Oui moi aussi je déteste l'injustice et je suis toujours prête à défendre ceux qui en sont victimes , c est limite viscérale . En revanche pour moi je serai limite inhibée , incapable ou presque de me défendre ! Il est très rare que je perde mon calme ! Il en est de même pour toi ?

Maderane
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 128
Date d'inscription : 02/11/2011
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par Aplouf le Lun 14 Nov 2011 - 12:59

Bonjour à tous,

Ce topic est vraiment sympa, tant pertinent que drôle. drunken

Pour reprendre les différents items...

Résistance à l'alcool : Oui complètement! Cela m'a valu un certain nombre de situations cocasses lors des soirées d'intégration de mon école. Une fille qui reste debout après un duel de tek paf ça surprend. N'étant pas spécialement corpulente je ne saurai expliquer cette caractéristique. Par contre, je sais très bien me gérer, je sens quand je dois m'arrêter, etc... Ce qui fait que je n'ai jamais fait d'excès.

Tendance à la dépendance : OUI OUI OUI !!! Pas pour les drogues mais plutôt une tendance à la dépendance sentimentale. Mais pense que c'est à 50% du à ma zébritude et à 50% du à mon histoire.

La résistance à la douleur : Encore OUI ! Je ne saurai l'expliquer. Par contre ça m'a joué des tours... ça n'aide pas forcément à diagnostiquer ce que l'on a quand ça ne va pas. --> j'ai trop du rêver de Clark Kent petite Very Happy

La lenteur: Pas du tout!! J'ai même tendance à être trop rapide. :/ Je suis toujours à fond, et j'ai tendance à laisser sur place mon entourage. Non pas que je pense plus vite mais plutôt avec des coups d'avance. C'est très pratique dans ma vie professionnelle car j'arrive à mener les conversations comme je le souhaite. Par contre c'est un peu plus difficile à gérer dans la vie personnelle.

Les actes manqués et ne pas savoir le pourquoi je suis allée chercher ce truc dans cette pièce, truc dont je ne me souviens plus: C'est très fréquent ça chez moi...et agaçant!!! Je pense que ça vient du fait que je suis toujours en train de cogiter à pas mal de choses et du coup "pouf" certaines idées disparaissent sous le flot des autres pensées (souvent inutiles) qui m'envahissent.

Et la fatigueeee!!!!! C'est vraiment pénible ça! Pourtant je dors pas mal...mais bon il faut croire que je suis mamie avant l'heure Embarassed

Je pourrai rajouter le perfectionnisme, l'hyperactivité... bounce Mais bon je vais arrêter là parce que sinon je vais oublier de corriger les copies de mes élèves, je serai fatiguée et du coup mécontente de ce que j'ai fait! Very Happy










Aplouf
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 26
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 30
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par Aplouf le Lun 14 Nov 2011 - 13:01

Maderane a écrit:Oui moi aussi je déteste l'injustice et je suis toujours prête à défendre ceux qui en sont victimes , c est limite viscérale . En revanche pour moi je serai limite inhibée , incapable ou presque de me défendre ! Il est très rare que je perde mon calme ! Il en est de même pour toi ?

Je réagis de la même manière, une tendance à me laisser faire quand les injustices me concernent mais par contre je remuerai ciel et terre pour aider un ami à moi victime de la circulaire Guéant (exemple parmi d'autres).

Cela ne viendrait-il pas de notre "hyper-conscience" évoquée dans un autre topic?

Aplouf
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 26
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 30
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par Maderane le Lun 14 Nov 2011 - 13:19

pour ma part je dors vraiment très peu , je ne m ' endors pas avant minuit voir 1h et je suis tres souvent réveillée vers 6 h en revanche , je capoté parfois brutalement quelques minutes après le repas de midi ! J ' ai une grande résistance à la fatigue !

Qu ' attends tu par hyper conscience ? As tu le lien de la discussion en rapport ?

Maderane
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 128
Date d'inscription : 02/11/2011
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par Aplouf le Lun 14 Nov 2011 - 13:23

Voici le lien : http://www.zebrascrossing.net/t3147-les-zebres-sont-des-hyper-conscients

Je t'envie pour ta résistance à la fatigue!!!

Aplouf
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 26
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 30
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par Giamilla le Lun 14 Nov 2011 - 14:16

Une fois de plus, au risque de radoter, je me reconnais bien parmi les traits cités !!

- l'étourderie : je pense que s'il devait y avoir un doctorat en la matière, je devrais concourir sérieusement. Je peux entrer dans une pièce pour un truc bien précis, mais entre-temps j'ai oublié pour quoi c'était, parce que j'ai pensé à 10 000 autres trucs en même temps. Je peux poser un truc bien en évidence sur le meuble à l'entrée pour bien penser à le prendre le matin : et l'oublier totalement car en partant je pensais à tout sauf à ça.
Du coup, on trouve des choses incongrues dans divers endroits de la maison. Lors de notre première rencontre avec mon mari, j'ai déposé la brique de thé froid dans l'évier et le verre vide dans le frigo...
Mon surnom en primaire, c'était "tête de linotte".

- la capacité à égarer des choses : ça rend mon mari dingue. Je ne pose jamais deux fois le même truc au même endroit (ou presque), donc je passe des fois des plombes à chercher un truc. Souvent, de refaire le cheminement mental depuis la dernière fois que j'ai vu l'objet aide, mais je perds un temps fou au quotidien pour ça. Par contre, du coup, mon homme me demande souvent où LUI a laissé des choses Very Happy comme j'ai une mémoire photographique, je peux lui dire où j'ai vu traîner telle ou telle chose.

- l'incapacité à être ivre : alors là, je comprends beaucoup d'entre vous ! je peux être suffisamment jetée pour marcher de traviole et débiter plus d'âneries que d'habitude, mais je reste lucide. Je n'ai jamais ce moment où j'oublie / ne suis pas consciente de ce qui se passe. Y a toujours cette petite moi qui observe la scène dans un coin et se rappelle à mon bon souvenir ^^; Alors oui, mes réflexes sont altérés et je ne pourrais pas conduire, mais je reste parfaitement lucide. Assez étrange comme expérience.

- le mode "off", genre "bonjour, ouhou, tu m'écoutes" : je sais pas pour vous, mais je déconnecte assez souvent du monde réel. Et n'importe où (sauf au volant, ou j'écoute volontairement du gros métal qui déchire pour rester à mon affaire). Mais en pleine conversation (à plusieurs), en pleine lecture, en écoutant de la musique dans le train, une pensée ou encore un mot peuvent suffire à m'envoyer dans mon monde, rêvassant à des hypothèses farfelues, à des choses à faire ou faites. Quand les gens me voient avec un regard fixe, sans ciller, ils ont d'abord un peu peur ; puis ils s'habituent à ce que je sois souvent "dans la lune" et me ramènent plus ou moins gentiment (mon mari trouve ça craquant, heureusement...). Mon père est également beaucoup comme ça.
Mes profs aimaient moins et mes carnets sont remplis de trucs genre "ne suis pas en classe".... alors que ce n'était pas vrai !

- le combat de l'injustice : comme pas mal d'entre vous, je déteste les situations injustes. Surtout quand elles touchent les autres. J'ai tendance alors à me mêler de ce qui ne me regarde pas pour dénouer les ficelles de la situation... avec plus ou moins de succès.

Giamilla
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 179
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 33
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par Jackychan le Lun 14 Nov 2011 - 19:37

Maderane a écrit:Oui moi aussi je déteste l'injustice et je suis toujours prête à défendre ceux qui en sont victimes , c est limite viscérale . En revanche pour moi je serai limite inhibée , incapable ou presque de me défendre ! Il est très rare que je perde mon calme ! Il en est de même pour toi ?

Pour te répondre, je suis justement "hors de moi" lorsque j'interviens de cette manière très instinctive, c'est comme si tout mon corps était poussé en avant pour agir, réagir...
Je ne perds pas mon calme mais je suis tendue et très ferme, tous mes muscles semblent dopés! L'adrénaline??lol

Jackychan
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 141
Date d'inscription : 08/11/2011
Age : 45
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par anthracite le Mer 16 Nov 2011 - 13:24

Moi aussi je me retrouve fortement pour l'étourderie (je pose tous les soirs mes clefs à un endroit différent, je les cherche tous les matins pendant 1/2h), la gourmandise, la résistance au froid (mais t'as pas froiiiiid???), à la douleur (accouchement sans péridurale aussi et ça ne m'a pas du tout semblé insurmontable), la tendance à la dépendance (mais je me suis pas mal soignée déjà)...

Maderane, la difficulté à reconnaître les visages, ça me parle énormément... Il y en a d'autres dont c'est le cas? Pour moi, c'est un véritable handicap, je ne suis pas capable de reconnaître une personne que j'ai vue plusieurs fois si elle a changé de coiffure...

Et la forte sensibilité à la lumière aussi, à certaines périodes je fais même des rêves récurrents où je ne peux pas ouvrir les yeux parce que je suis éblouie, alors que des tas de choses se passent devant moi...

anthracite
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 58
Date d'inscription : 15/11/2011
Age : 32
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par Invité le Mer 16 Nov 2011 - 14:26

Carbal à dit :

La résistance à l'alcool : Oui, même symptômes. Le fonctionnement logique de mon cerveau en est ralenti mais pas altéré.

Une tendance à la dépendance : Certes, affective surtout. Par effet retard du à ma jeunesse domme me l'a fait comprendre ma psychologue Sad

La gourmandise : la crème de marrons à en prendre une crise de foie par exemple Surprised

La quantité de nourriture : Combien de personnes m'ont di qu'il valait mieux me payer le cinéma que le restaurant Very Happy. Encore hier soir 4 tartes flambées ... et je me suis contraint à arêter là ... Sans parler de mon goûter ... et du reste

La chaleur corporelle : Toujours en chemise et la veste ou le manteau ouvert

La résistance à la douleur : Oui. Poignet cassé et hopital 2 jours après parce que j'étais gêné par le gonflement. Fêlure des 2 tibias sous les genoux guéries sans rien faire ...

Le manque de sang : Je n'ai pas ce problème. j'en ai perdu 1/2 litre environ (dixit les toubibs quand je suis arrivé à l'hôpital) suite à un ulcère ouvert. Je n'étais pas dans une forme olympique, mais j'ai néanmoins fait 35 minutes de voiture pour aller moi-même me faire soigner.

La lenteur : Non, pas dans l'action. Je ne sais pas mesurer combien de temps il me faut pour "collecter les données" puisque chez moi cela se fait hors de mon niveau de conscience. mais quand la résurgence apparait cela va très, très vite.

La fatigue : Morale, énormément. Elle rejaillit parfois sur le physique. mais je dors peu et un rien supplémentaire me recharge.

Sylvie à dit :

L’impatience : Oui. j'ai beaucoup de mal à trouver une échelle de temps qui satisfasse tout le monde ...

La lecture : Minimum huit livres par semaine, et souvent en sautant du coq à l'âne.

Être spectateur des conversations : Éponge dirai-je ... Trop de stimuli, trop de choses qui m'interpellent. je ne peux participer vraiment qu'en comité restreint.

Les mondanités : Ma non-compréhension de l'utilité des codes sociaux ...

Denis à dit :

Dans des situations sans risque, je peux facilement être stressé : Oui, oui. Surtout quand il s'agit de sentiments ... Plus la chose me tiens à coeur, plus je suis stressé, plus je doute, plus je suis sur mon "quant à soi"

Par contre, dans des situations dangereuses, je deviens hyperconcentré, analytique et j'agis très posément, sans stress : Et ça, c'est sur le côté pro. Plus la situation semble sans issue, plus je suis froid et analytique. Plus l'envie de me jetter dedans et la résoudre me motive.

anthracite à dit :

Et la forte sensibilité à la lumière : Oui, elle m'aveugle. Je suis en permanence obligé de plisser les yeux. Combien cela me prive t'il parfois de choses que j'aimerais découvrir ... Alors je pernds des photos ..


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par Carbal le Lun 21 Nov 2011 - 22:26

Vous connaissez l'histoire du mec qui lance un topic et qui finalement ne s'en occupe pas du tout? Apparemment oui... Laughing

Merci à tous pour votre participation, c'était très intéressant ! Je me rends compte maintenant que si j'avais eu quelques points de QI en plus, j'aurais probablement pensé à créer un sondage pour avoir un pourcentage intéressant du nombre de personnes concernés par ces particularités. Parce que là bien entendu, on entend essentiellement les gens qui se sentent concernés par le sujet, et on ne sait pas si beaucoup de personnes ne s'y reconnaissent pas... Rolling Eyes

En tout cas, les différents retours sont très intéressant. On sent que beaucoup de caractéristiques sont directement liés à la zébritude (perfectionnisme, sentiment de justice, sensibilité à la lumière, etc). Si je reprends, les points qui ont le suscité le plus de retours, j'ai :

La résistance à la douleur : Cela fait partie du top des retours positifs et c'est une des plus grosses surprises pour moi. Je n'aurais imaginé que cela soit si répandu parmi nous. A se demander si ce contrôle de soi ne s'applique pas à d'autres domaines

La résistance au froid : Cela fait aussi partie du top des retours positifs. Soit on est tous gros et gras, soit ça fait partie des points liés à la zébritude. J'ai eu l'impression que cela allait dans le sens du contrôle de soi, et qu'on était plus ou moins capable de contrôler sa température interne... Rolling Eyes

La résistance à l'alcool : Et oui, encore une résistance dans le top des retours ! Il semblerait (d'après ma propre expérience notamment) que cela s'applique aux drogues aussi (et peut être même aux "médicaments" de manière générale). Je ne pense pas que ça aille dans le contrôle de soi, mais probablement dans une puissance du fonctionnement cérébrale. Le corps fatigue plus vite que l'esprit...

La fatigue bounce : Pas mal de retours allant dans ce sens de cette caractéristique aussi. Mais l'impression que ça donne, c'est que cela vient plutôt du style de vie zèbre que d'une vraie particularité de fonctionnement. On dort moins, on s'use plus à l'extérieur, on va toujours plus "à fond", ce qui engendre forcément une fatigue plus grande. Rien d'irrémédiable en soi (enfin en théorie).

Gourmandise : Beaucoup de retours positifs dessus. Mais en fait pour moi, c'est vraiment très directement lié à la zébritude (donc un peu moins pertinent). Un sens plus développé, une dose d'endorphine facile à atteindre, que demande le zèbre de plus pour rejoindre se monde de nourriture...

Actes manqués/Étourdi : Etrangement, beaucoup de personnes se sont lancés là dessus. C'est que ça doit vraiment les marquer dans la vie de tous les jours ! On voit d'ailleurs assez facilement le lien avec la zébritude ("tiens ce plateau est marron, comme les arbres qu'on dessine quand on est enfant, d'ailleurs je me souviens de la maternelle de mon enfance et de son bac à sable, c'est bizarre le sable, beau et doux, mais à la fois rêche et agressif... Hey mais qu'est ce que je fous ici avec ce plateau à la main???"). Enfin bref, c'est intéressant de voir que ça marque à ce point !

Voilà pour les retours qui ont eu l'air d'attirer les faveurs des zèbres. Ca vaudra peut-être le coup d'effectivement créer un sondage à partir de ce topic. Il n'y a pas de copyright, vous pouvez créer le sondage si vous êtes motivés Razz.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Entre temps, mon cerveau en mode fonctionnement background (ouai je parle anglais couramment) a eu de nouvelles idées de particularités zébriques :

Croissance retardée : Parmi mes particularités les plus bizarroïdes, j'ai eu une sorte de retard de développement (non ça n'induit pas que je suis retardé... Mad ). J'entends par là, que j'ai eu un décalage sur toutes les étapes de la "croissance". Par exemple, j'ai perdu mes dents de laie bien plus tard que tout le monde, et d'ailleurs on a été obligé de m'en enlever au collège pour commencer un traitement d'orthodontie. Pareil pour la puberté, j'ai eu facilement 2 ans de retard par rapport à mes chers camarades (heureusement que j'ai toujours été grand et musclé !). Enfin voilà, j'ai toujours eu un retard sur les étapes de la vie (non je suis toujours pas retardé Laughing).
D'ailleurs c'est pour ça que je pense que je vivrais bien plus longtemps que tout le monde farao (yes j'ai placé ce smiley ! Very Happy )

Bordélique : Bon je mets cette caractéristique pour le principe, mais je ne doute pas qu'une multitude de personnes s'y reconnaitront (ça va dans le style procrastinateur du zèbre). Personnellement, je ne vois pas pourquoi ranger, alors que ça va à nouveau se déranger... Laughing

Croire reconnaître des gens : Un phénomène étrange qui m'arrive par moment, c'est l'impression de reconnaître des gens partout autour de moi. Cette sorte d'intuition très forte de connaître la personne mais sans savoir d'où. Ce qui entraine une grande recherche interne à base de parcours de bibliothèque mentale de visages pour remettre un souvenir sur cette tête. J'ai fini par remarquer, que la plupart du temps je ne connaissais pas ces personnes, mais que leur visage était en quelques points semblables à une de mes connaissances (ou un mix de mes connaissances), et que c'était juste mon cerveau qui me jouait des tours... Du coup maintenant, même quand c'est quelqu'un que je connais, je n'ose plus y aller... Rolling Eyes

Les réflexes ninja : Si ninja était un métier à la mode, et s'il n'y avait pas besoin d'être souple pour faire ce boulot, j'en ferai sûrement partie ! En effet, même quand je somnole à moitié, j'ai toujours de supers bon réflexes (un truc qui tombe, et biiiim je le rattrape ! Enfin presque... Rolling Eyes ). Et même de manière générale, dans tous les jeux de réflexe, je me débrouille pas mal !

Ecriture d'enfant et chiffres à l'envers : La pertinence de ce point laisse à désirer... Je voulais juste dire que j'ai un peu gardé un style d'écriture d'enfant, avec notamment les belles majuscules inutiles qu'on nous apprend (on m'a appris un truc petit, j'ai continué de le suivre quoi...). Et notamment, on ne m'a pas appris de base qu'il y avait un sens pour écrire les chiffres (quelle débilité d'ailleurs cette histoire de sens. Comme si un zéro pouvait avoir un sens plutôt qu'un autre...). Du coup, je commence mes 1, mes 3 par le bas, et plein d'autres trucs comme ça.
Voilà, fallait bien finir sur une note inutile Laughing Enfin l'idée, c'est quand même de savoir si d'autres personnes ont gardés les notions d'enfance comme cela, sans savoir qu'elles étaient censées évoluer avec le temps...


Bon voilà, je vais essayer de suivre les réponses de ce topic cette fois-ci Very Happy

Carbal
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 361
Date d'inscription : 30/04/2011
Age : 29
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par Doinel le Ven 20 Juil 2012 - 17:21


Il est tard pour rebondir sur ce fil mais pourquoi pas?

Je me suis reconnu sur pas mal de sujets (chaleur, addiction, étourderie, alcool...) et pas du tout sur quelques uns (résistance à la douleur).

Par contre, je voudrais témoigner sur plusieurs points.

Attitude face aux risques

En effet je stresse facilement par rapport à de petites choses alors que je peux garder mon sang froid dans d'autres, même si je n'ai jamais été en situation de prendre un risque physique volontairement.

Un jour, je me promenais à Berlin dans une petite rue. S'est alors déroulé à quelques mètres de moi ce que j'ai analysé par la suite comme une tentative d'arrestation musclée de malfrats par la police, avec flingues, voitures pour bloquer la voiture cible dans les deux sens d'une voie à sens unique, fuite de la voiture cible avec fracas et tôles froissées (la voiture de police poussée sur 50m, voitures garées plus qu'erraflées), puis prise en chasse (avec la voiture à contre sens en marche arrière accélérée pour laisser l'autre avancer). Je n'ai ressenti aucune crainte, j'ai tout analysé et tout s'est imprimé dans ma mémoire.

Une autre fois, je me trouvais dans un RER quasiment vide, dans un wagon dont j'étais le seul passager (le RER C d'il y a 20 ans, entre Juvisy et Austerlitz, soit 15mn sans arrêt). Un jeune est entré dans le wagon, m'a demandé si je pouvais lui donner de l'argent. Je lui ai répondu que non. Au lieu de partir, il s'est assis en face de moi, a sorti un cran d'arrêt et a commencé a tailler un bout de bois en me regardant. Après quelques minutes, il m'a redemandé si je pouvais lui donner de l'argent. Calmement, je lui ai répondu à nouveau que non. Il m'a dit: "Tu es courageux, c'est bien", et il est parti. En fait, je ne sais toujours pas si j'aurais du avoir peur au point de lui donner de l'argent, je veux dire que je ne sais pas si beaucoup auraient réagi différemment.

La manière de penser en background

C'est en fait mon seul mode de résolution de problème ou de prise de décision. J'ai longtemps culpabilisé de passer mon temps à faire autre chose que travailler alors que j'étais confronté à un problème à résoudre. En fait, je sens mon cerveau "chauffer" et j'ai besoin de le soulager en faisant autre chose. Mais en même temps, je dois avoir le contrôle complet de ce que je fais pour ne pas arrêter de réfléchir inconsciemment. Une compagne qui me voyait parfois "glander" alors que je travaillais à la maison me croyait dispo pour faire ceci ou cela, mais non, je n'étais pas disponnible. Même si je lisais les news, je travaillais quand même.

Même chose pour prendre une décision. Je me refuse à penser aux données du problème, de peser le pour ou le contre d'une décision ou d'une autre. Je sais que le moment venu une décision s'imposera d'elle même et si ce n'est pas la "bonne", c'est celle qui correspondra le mieux à ce que je suis, quelles qu'en soient le conséquences. Je n'ai jamais appris à remettre en cause cette décision.

Cela donne une impression d'être le spectateur de sa vie, d'être "programmé" dans ses choix.

D'un autre côté cela me rend étranger au concept de "remords". Je ne peux regretter des alternatives que je n'ai même pas considérées. Si je dois me remettre en question c'est en totalité. C'est ce que je suis qui cloche, pas ce que j'ai fait. Cela peut être une violente remise en cause, mais je pense aussi un bon moteur d'évolution personnelle si cela pousse à se "reprogrammer", à modifier ses valeurs.

Les réflexes Ninja

Ca m'a toujours épaté, moi qui suis si maladroit.

Ado, pendant les vacances avec mes potes on s'était trouvé un jeu de soucoupes volantes sympas. Un des paliers était la traversée d'un nuage d'astéroides. Il en venait de toute part à grande vitesse et il fallait les éviter de manière réflexe. C'était la partie la plus délicate pour mes copains, qui perdaient à chaque fois une ou plusieur vies. Pour moi, c'était le niveau le plus simple, que je franchissais très facilement, avec une sensation de lacher prise euphorique.

Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par DeuxièmeLune le Mar 14 Aoû 2012 - 23:46

Quelques petites remarques en passant :

-Le fonctionnement en mode "background", il me semble que c'est aussi lié au fonctionnement du cerveau. Il n'arrête jamais entièrement de travailler (fidèle organe !), ce qui permet de changer d'activité tout en continuant à réfléchir inconsciemment Smile. [ J'avais lu ça quelque part... On peut trouver des infos dessus en cherchant la méthode Vittoz ]

-Pour l'étourderie : Ca vous arrive aussi de presque jeter à la poubelle un objet à la place d'un autre ? Par exemple votre brosse à cheveux au lieu d'un coton-tige ? Qu'est-ce qu'on se sent bête dans ces moments-là !


Dernière édition par DeuxièmeLune le Mar 14 Aoû 2012 - 23:49, édité 1 fois (Raison : Détail)

DeuxièmeLune
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 17
Date d'inscription : 11/08/2012
Age : 21
Localisation : In my place ; Nord-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par mama zèbre le Mer 28 Nov 2012 - 9:21

Je suis très gourmande. Bon j'ai eu un passage anorexique à 16 ans. Cela a duré grosso modo trois mois, pendant lesquels j'ai véritablement fantasmé sur tout ce qui avait trait à la bouffe (un peu cinglée la nana...).

Je ne lis pas les livres, je les dévore, et quand je n'ai plus rien à lire je lis n'importe quoi, même les étiquettes de pots de pickels.

Je suis continuellement fatiguée.
Mais ça doit être lié au fait que je dors très mal. Je m'écroule de fatigue pour me réveiller quelques heures plus tard et me lancer dans d'interminables et épuisantes cogitations.

Je fais également partie du club des mères associales incapables de mener une conversation... Et les véritables mondanités, on n'en parle même pas. Pourtant je suis bavarde de nature (surtout par écrit), mais là comme ça, dans la banalité de tous les jours, je reste muette comme une carpe.

Je suis incapable de ne faire qu'une chose à la fois.

Je suis terriblement timorée dans les exercices physiques : je n'ai jamais osé plonger, faire le poirier, ... et en plus j'ai deux mains gauches, surtourt lorsqu'il faut attraper une balle...

Je résiste très bien non seulement à l'alcool mais aussi à tous les psychotropes que j'aineu l'occasion de tester dans mon jeune temps, ou pour être plus exacte, je garde quoi qu'il arrive un cerain degré de conscience froide et analytique.

J'ai un côté très voyeur, j'adore observer les gens...

J'ai une sainte horreur du téléphone et j'évite de l'utiliser (j'envoie des mails ou je me déplace...)

bon j'ai certainement plein d'autres tares mais elles ne viennent pas à l'esprit pour l'instant...

mama zèbre
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 65
Date d'inscription : 26/11/2012
Age : 45
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par Zupiter le Mer 28 Nov 2012 - 22:48

La résistance au froid et la fatigue:
ces deux phénomènes ne serait-ils pas liés?
je suis un radiateur ambulant en hiver (ma femme reste avec moi pour cette seule raison ^^).
quand j'allais au collège, les frileux se mettaient contre les radiateurs. moi aussi!... car ceux-ci se trouvaient juste sous les fenêtres que j'ouvraient en grand pour profiter de la fraicheur hivernale Very Happy, ce qui me valait une grande popularité auprès de certains...
je ne vois pas l'utilité des vêtements de "mi-saison".
soit il gèle et il y a du blizzard et ça justifie de s'habiller hiver, mais dans les autres cas un t-shirt manche courte suffit la pluspart du temps.

le rapport avec la fatigue?
j'ai l'impression que mon corps transporte toute mon énergie (au sens biologique, pas au sens new-age hein?) de l'intérieur vers ma peau, d'où un gaspillage inutile. (sauf pour ma femme pour ceux qui ont suivi ^^)

Zupiter
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 345
Date d'inscription : 20/08/2011
Localisation : chez moi, dés que j'aurai retrouvé la route.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par Invité le Mer 28 Nov 2012 - 23:34


Spoiler:
Titre qui en dit loong sur son auteur a écrit:Petites bizarreries communes aux zèbres?
Non, non, ne prends pas ton cas pour une généralité !

Carbal Le Mec "Souper" Bizarre a écrit:Typiquement, on peut me pincer, m'enfoncer ses ongles dans la peau, me frapper avec une règle, me cracher dessus, me couper les doigts, m'arracher la tête, ça ne changera pas beaucoup de choses pour moi (à condition que je me concentre un peu).
Ok, c'est noté pour la prochaine fois ! Twisted Evil 'Faudra pas te cacher derrière les autres !




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par mama zèbre le Jeu 29 Nov 2012 - 9:33

petit adenda :

je suis très distraite. il m'arrive par exemple de chercher mon portefeuille et de me rendre compte que je l'ai rangé dans le frigo à côté du ketchup...

Je suis bordélique... tare congénitale d'ailleurs

Permanence de l'enfance : c'est décidé, j'ai 10 ans. A 10 ans j'étais déjà ce que je suis. J'ai acquis de l'expérience mais je n'ai plus bougé d'un poil (mentalement cela s'entend) depuis cette époque...

mama zèbre
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 65
Date d'inscription : 26/11/2012
Age : 45
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par Charlie le Dim 13 Jan 2013 - 20:54

Denis a écrit:Une autre bizarrerie (de mon point de vue), oubliée dans mon précédent post :

Dans des situations sans risque, je peux facilement être stressé. Par exemple dès que je sens une très faible odeur de cigarette dans une rame RER, je préfère changer de wagon à la prochaine station plutôt que demander au fumeur d'éteindre sa cigarette (sous le coup du stress, je risque d'en venir aux mains rapidement, ce qui n'est absolument pas dans mon tempérament habituel...).

Par contre, dans des situations dangereuses, je deviens hyperconcentré, analytique et j'agis très posément, sans stress comme si j'étais observateur de l'instant présent, déconnecté du danger. Un jour, je suis intervenu seul dans une rixe entre clochards sur le quai du métro à une heure d'affluence. Un collègue qui m'accompagnait m'avoua après coup qu'il n'aurait jamais oser faire ce que j'ai fait (m'interposer en dialoguant avec le groupe, pour protéger la victime dont le visage était en sang et le pantalon souillé par la peur).

Cela m'intéresserait de savoir si c'est aussi le cas pour vous : une maîtrise du stress inversement proportionnelle au risque.

Idem. Je peux être stressée pour une histoire de courses, mais par contre défendre une amie face à un mec qui fait 2 mètres de haut et qui est taillé comme un athlète, ça me fait pas peur scratch J'ai besoin de prendre la défense des gens que je connais, c'est plus fort que moi.

Pour les autres signes, histoire de diversifier un peu par rapport à ce qui a été dit (sauf quelques points) :

- Ne supporte pas le bruit. Avec moi, on ne dort pas avec une montre Swatch. Ces petits bruits récurrents sont insupportables. Quand ils s'arrêtent quelques secondes, on attend que ça redémarre..

- Le rangement. Comme pour le bruit, le désordre ça doit me perturber, donc mon bureau est probablement celui qui est le plus rangé de toute l'entreprise. On me le dit souvent d'ailleurs

- Les "To do list". Indispensable. Pour le day to day et des autres, classées par thèmes. Quand je lis un truc intéressant, je note. Quand j'ai une idée, je note. Ensuite je dois arranger ce bordel de notes en quelque chose de structuré. Chronophage, ... C'est peut-être pour essayer de mettre un peu d'ordre dans un flux de pensées et d'idées

- Un simple achat doit être raisonné et pensé. Quand j'achète un frigo, faut nécessairement que je fasse une liste de critères puis un fichier Excel comparatif...

Ca fait un peu rigide tout ça... Sinon je suis plus ou moins normale aussi Very Happy

Par contre j'ai vite froid et je tiens pas l'alcool. Mais je veux toujours faire 10 choses en même temps.

Charlie
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 280
Date d'inscription : 08/01/2013
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par Coeur pur le Dim 13 Jan 2013 - 22:46

Idem. Je peux être stressée pour une histoire de courses, mais par contre défendre une amie face à un mec qui fait 2 mètres de haut et qui est taillé comme un athlète, ça me fait pas peur scratch J'ai besoin de prendre la défense des gens que je connais, c'est plus fort que moi.

Pour les autres signes, histoire de diversifier un peu par rapport à ce qui a été dit (sauf quelques points) :

- Ne supporte pas le bruit. Avec moi, on ne dort pas avec une montre Swatch. Ces petits bruits récurrents sont insupportables. Quand ils s'arrêtent quelques secondes, on attend que ça redémarre..

- Le rangement. Comme pour le bruit, le désordre ça doit me perturber, donc mon bureau est probablement celui qui est le plus rangé de toute l'entreprise. On me le dit souvent d'ailleurs

- Les "To do list". Indispensable. Pour le day to day et des autres, classées par thèmes. Quand je lis un truc intéressant, je note. Quand j'ai une idée, je note. Ensuite je dois arranger ce bordel de notes en quelque chose de structuré. Chronophage, ... C'est peut-être pour essayer de mettre un peu d'ordre dans un flux de pensées et d'idées

- Un simple achat doit être raisonné et pensé. Quand j'achète un frigo, faut nécessairement que je fasse une liste de critères puis un fichier Excel comparatif...

Ca fait un peu rigide tout ça... Sinon je suis plus ou moins normale aussi Very Happy

Par contre j'ai vite froid et je tiens pas l'alcool. Mais je veux toujours faire 10 choses en même temps.
[/quote]


Bonjour à vous tous et à Charlie,

Pour reprendre ce qui était dit plus haut :
- je me reconnais dans ce "courage" à défendre le faible, à vouloir rendre justice sans penser à ce qui pourrait m'arriver.
D'ailleurs, au CP, j'ai voulu défendre 2 gars contre les 12 autres ; j'm'en rappelle encore tellement j'ai pris cher !
- Charlie, concernant le bruit, est-ce que tu es juste obsédée par le bruit ou le bruit te fatigue ? De mon côté, je ne supporte pas le bruit : ni fort, ni même le bruit incessant, même pas fort me fatigue beaucoup et rapidement = hyperestésie auditive.
- La foule, le monde me fatigue énormément aussi (peut-être par l'analyse permanente de l'environnement).
- Perfectionniste, tout est bien rangé chez moi et mon bureau nickel !
- Les listes, oui, je note des idées, des trucs à faire, des recherches, trop de trucs à l'esprit alors faut noter...
- Achats méthodiques également : analyse qualités-prix-avantages-options acquises ou renoncées.
- J'ai aussi cette "lucidité permanente" dont certains ont parlé sous l'effet de l'alcool ; mais je tiens pas l'alcool, je suis vite bourré !
- Je pense et fais mille choses à la fois ! Du coup, ayant eu 20 nouvelles idées avant d'arriver dans la pièce voulue, j'ai oublié ce que je venais faire. Mais je retrouve après être revenu à mon point de départ et ayant remonté mes idées en sens inverse.
- Chaleur corporelle : la testostérone ça aide bien à avoir chaud quand même... D'ailleurs, au bureau c'est le ballet des fenêtres : les mecs ouvrent, les filles referment en 2 minutes ! Les mecs supportent, puis ils ré-ouvrent cette putain de fenêtre en vociférant leur exaspération de cette chaleur !! Du coup les filles attendront 4 minutes avant de... !!

Bon, maintenant j'essaie d'innover :
- je suis un très bon compagnon pour moi-même : je rigole beaucoup tout seul, je me fais des grimaces devant la glaces, je me refais des histoires ou des imitations ou des blagues ! Je suis un peu fou, mais je m'aime bien ainsi.
- J'ai de grands idéaux dont la quête de ce qui est Juste (la Vérité). Savoir ce qui est vrai, ce qui est le meilleur chemin, en toute chose.
- Je suis très intuitif (plus que les femmes ?).
- Il peut m'arriver de ressentir dans mon ventre, dans mon corps les émotions des autres : le trac intense, la colère, la fatigue... (ça passe rapidement mais je comprends mieux ce qui m'était dit ou caché..).
- je suis très "médium" : je peux savoir si une personne que j'aime ne va pas bien à des centaines voire des milliers de kilomètres. Je pense à la personne qui va m'appeler dans 20 secondes (il y a un "déclic" dans mon esprit). Il m'arrive même de sentir quand une personne pense à moi (vérifié plusieurs fois, à la minute près, avec des personnes différentes !).
- Ah, j'ai un feeling incroyable avec les enfants aussi ; j'en suis resté un, j'ai l'impression d'appartenir encore à leur monde et juste par le regard on se connectent profondément et on se sourit. Je sens qu'ils me reconnaissent des leurs...

La question est : est-ce que vous avez aussi cette "connexion" à certaines personnes (émotionnelle et intuitive). D'où cette fameuse connexion entre zèbres lorsqu'ils se rencontrent et se sentent bien ensemble...

Bon, j'ai plein de bizarreries, il faudrait que j'étudie la question pour trouver des spécificités qui n'aient pas été déjà évoquées.
A plus, vous tous.

G.

Coeur pur
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 97
Date d'inscription : 20/12/2012
Age : 40
Localisation : Cagnes sur Mer

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par Invité le Lun 14 Jan 2013 - 0:06

Bonsoir tout le monde, un résumé des choses me concernant :
- Le bruit me stresse mais je le supporte
- J'entretiens un rapport complexe avec la foule : j'aime parfois me baigner dedans, parcourant ce fluide pour m'apaiser... Mais lorsque j'en ai eu mon content, elle m'insupporte et toutes les conversations que j'écoutais calmement m'irritent, je n'en puis plus
- Le capharnaüm est une règle d'or chez moi : j'ai toujours des idées que je trouve sur le coup géniales pour m'organiser mais le foutoir revient, avec ténacité, du coup, j'ai cessé de lutter...
- Vous visualisez les délires des "Suites de mots"? C'est ce qui se passe perpétuellement sous ma caboche
- Je me ballade en t-shirt l'hiver, j'ai froid mais j'aime ça
- J'ai également un super feeling avec les gamins, ils ne me lâchent jamais Rolling Eyes
- Les imitations, les blagues, j'en fais quand il y a du monde où quand il n'y a que moi
- J'ai un regard "envoûtant" m'as-t-on dit, du coup je fuis le regard de ceux que ça gêne
- Je dors soit naked soit full-dressed, pas de demi-mesures...
- Je pousse toujours chaque raisonnement dans ses retranchements lorsque je suis passionné et je passe pour un briseur de croyances
- J'ai un comportement réellement très addictif avec un peu tout (ce forum, par exemple...)
- Je peux ne pas dormir deux à trois nuits ; dans ces moments-là je me sens hyperlucide, puis je dors une quinzaine d'heures et suis de nouveau en forme

Bon, je vais tâcher de réfléchir à d'autres caractéristiques...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par Lophophora le Lun 14 Jan 2013 - 1:07

Tiens, je suis content de tomber sur ce sujet car j'y découvre des choses dans lesquelles je me reconnais bien et que je n'avais pas encore lues sur le forum.

Alcool : Lorsque j'étais étudiant, pour faire comme tout le monde j'ai essayé de boire plus que de raison, et j'ai pu vérifier à plusieurs reprises que le fonctionnement intellectuel n'était pas du tout altéré. Physiquement je ressens les inconvénients (difficulté à marcher droit, champ visuel rétréci, vomissements), mais intellectuellement, zéro effet : pas de désinhibition, pas d'agressivité, pas d'excitation... rien. Après une poignée de tentatives, j'ai décidé que je ne boirai plus jamais en excès. Je ne risque pas de devenir alcoolique !

Ordre/propreté : Je suis un maniaque du rangement. J'ai besoin que mon environnement soit en ordre. Cela ne va pas jusqu'à la névrose, mais c'est quand même assez compulsif. D'autre part j'ai une phobie (légère) des microbes : je me lave les mains 20 fois par jour, je ne touche pas les poignées dans les lieux publics, je ressens immédiatement le besoin de me laver si j'ai été potentiellement en contact avec de la saleté (jardinage, bricolage etc.)

Résistance au froid : Jusqu'à l'âge de 35 ans à peu près j'étais systématiquement plus légèrement vêtu que mon entourage, et j'étais en t-shirt quasiment toute l'année. Curieusement, je suis redevenu "normal" il y a quelques années, je suis même parfois franchement frileux et j'ai du me racheter des pulls et des gilets !

Gourmandise : Comme Carbal, l'initiateur du sujet, j'ai une constitution assez robuste, et je mange plus que mes pairs. Lorsque j'aime un plat, j'en reprends trois ou quatre fois, je n'arrive pas à m'arrêter car je ne veux pas que le plaisir de manger se termine.

Distraction : On a déjà abordé ce thème sur un sujet spécifique. Je suis terriblement distrait, je me retrouve régulièrement dans une pièce sans savoir pourquoi, il m'arrive de téléphoner et quand la personne décroche j'ai oublié qui j’appelais, je pars faire les courses en laissant la liste des courses à la maison, etc.

Anticipation du danger : Je ne sais pas si cela a été abordé dans le sujet. Souvent, mon imagination est ultraproductive dans des situations qui peuvent paraître banales : j'imagine le pire. Je pourrais prendre un milliard d'exemples, mais pour faire simple je prendrai uniquement celui-ci : je suis dans un restaurant avec ma femme et mes enfants, contre la devanture vitrée qui donne sur un carrefour. J'imagine qu'une voiture perd le contrôle et vienne nous percuter, je calcule mes gestes pour pousser mes enfants et éviter le drame, j'imagine que le serveur arrive et renverse un liquide bouillant sur quelqu'un et le brûle, j'imagine que la toiture cède pour je ne sais quelle raison, j'imagine un affaissement de terrain, une explosion en cuisine, etc.

Anticipation de la mort : C'est une déclinaison du point précédent, mais comme il me semble que je suis le seul à être aussi "tordu", j'en parle séparément au cas ou quelqu'un se reconnaisse. Régulièrement, j'imagine un accident grave ou carrément la mort de quelqu'un de très proche (mes enfants en général, ou ma femme). Cela peut parfois arriver sans aucune raison, pendant que je suis sur le canapé en train de regarder la TV par exemple. Mais c'est en général extrêmement réaliste, et possible bien que très improbable. Du coup, cela me bouleverse momentanément. Si on me parle à ce moment là, je suis incapable de répondre et j'ai besoin de plusieurs longues secondes pour me remettre.

Regard : Quelqu'un a parlé du regard. C'est peut-être un poil hors-sujet mais j'ai une anecdote là-dessus. A la fin de l'adolescence, alors que j'avais une discussion sérieuse avec ma fiancée, je voulais lui faire comprendre ma différence (dont j'étais pleinement conscient, mais sur laquelle j'étais loin de pouvoir mettre un mot du genre surdoué ou haut potentiel) car je voulais qu'elle sache vraiment à qui elle avait affaire si nous décidions de faire notre vie ensemble. Ne sachant pas moi-même l'expliquer clairement, je n'ai rien trouver d'autre que de lui déclarer froidement "je suis un extra-terrestre". Le souci, c'est que j'ai dit cela avec tellement d'intensité dans le regard qu'elle en a été totalement effrayée et convaincue, alors que c'est quelqu'un de très cartésien et de difficile à déstabiliser. Elle est restée traumatisée pendant plus d'une journée et j'ai du lui parler longuement pour la rassurer suite à cet incident. Depuis, je n'ai plus jamais utilisé cette faculté (sur laquelle je n'ai aucune certitude, étant donné le caractère unique de cet évènement) de peur de faire du mal. Je me suis toujours dit que je gardais ça "sous le coude" en cas d'agression pour faire fuir mes agresseurs.

Eau : Je ne sais pas si d'autres s'y reconnaîtront : j'ai un rapport particulier à l'eau. J'adore être immergé (piscine, mer), et lorsque c'est le cas je n'ai pas du tout envie de sortir de l'eau, je pourrais y rester des heures et des heures, et j'aime particulièrement être entièrement sous l'eau ; pas pour faire de la plongée ou autre, mais juste pour être entièrement dans l'eau. Peut-être une réminiscence de la période prénatale ?

Voilà, il y a d'autres points encore, mais il se fait tard alors c'est tout pour cette fois.


Dernière édition par Lophophora le Lun 14 Jan 2013 - 11:43, édité 1 fois (Raison : Ortograf)

Lophophora
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 359
Date d'inscription : 11/12/2012
Age : 43
Localisation : Dans le sud du Vexin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par Stupeflip le Lun 14 Jan 2013 - 10:42

Allez je m'y mets également ! Je trouve ce sujet incroyablement bien parce que je me suis moi même posé des milliers de fois la question " Le truc bizarre que j'ai l'habitude de faire là, ne viendrait t'il pas du HP ? ".
Je suis donc heureux qu'une telle discussion se soit ouverte, merci à l'auteur Smile

Etant de nature très originale je ne me suis pas inspirée des réponses des autres !

La résistance à l'alcool : Rapport assez étrange avec l'alcool, en tout cas comme beaucoup de vous je tiens incroyablement bien à une différence près : jusqu'à 15aines de verres on ne pourrait pas dire si je suis alcoolisé ou pas : je marche droit, parle normalement, me controle très bien,etc. Mais combattre, ou en tout cas compenser les effets de l'alcool pendant tout ces verres coûte très cher à mon cerveau, c'est pour cela qu'il y a un moment où ce n'est plus possible et ce dernier lâche complétement : black out

Une tendance à la dépendance : Dépendance à tout ce qui permet de penser un peu moins où plus normalement disons.

La gourmandise : Pas vraiment gourmand

La quantité de nourriture : Je ne mange pas énormément, je mangeais même quasiment rien quand j'étais petit

Stress : je ne suis absolument jamais stressé !

Douleurs intestinale : Je pense que le fait de ne jamais être stressé vient du fait que je refoule instinctivement le stress dès qu'il pointe le bout de son nez car je le juge mauvais, c'est ce qui je pense fait que de temps en temps je fais dès crise de 1 à 2 heures ou j'ai des vomissement : l'intériorisation du test dérègle mon système digestif je suppose.

La chaleur corporelle : vérifié, toujours en tshirt, pull ou petite veste en hiver.

Le mode de vie reptilien : C'est assez bizarre mais, même si je ne supporte pas la chaleur estivale de 40 degrès du sud de la france, j'adoooore la chaleur artificielle : sèche cheveux, chauffage etc, tout ce qui envoie un doux air chaud ^^ Habitant seul en cité universitaire avec toutes les charges comprises, je laisse le chauffage au maximum tourné en permanance et il doit faire entre 30 et 35 °C dans ma chambre , je vie dans une sorte de terrarium Smile

La résistance à la douleur : Oui, grâce à la résistance mentale, j'ai également l'impression d'être très solide : je ne suis allé qu'une fois à l'hopital pour un os du pied cassé dont je me suis aperçu 2 jours après la fracture.

Le manque de sang : Rien de spécial à ce niveau là.

La lenteur : INCROYABLE lenteur, probablement due au prefectionnisme, dès le cp je n'avais pas le temps de finir mes exercices, et cela me poursuit encore maintenant à la fac, au lycée il m'arrivait souvant de ne finir que 5 premières questions sur les 10 posées mais d'avoir la moyenne parce que toutes étaient juste.

L'écriture : J'écris extraordinairement mal et très lentement, je fais également des choses assez bizarres du genre commencer un mot au milieu en pensant déjà avoir écrit le début, je m'en rend alors comptes et rajoute les deux ou trois lettres manquantes devant.

La fatigue : Bien que j'ai une résistance à la fatigue j'adore dormir ! en vacances toutes mes nuits durent 10 heures.

L’impatience : aux contraire, une grande patience

La lecture : lorsque j'étais jeune je lisais énormément, mais plus maintenant.

Être spectateur des conversations : la fameuse impression de regarder la scène de l'extérieur et de pouvoir anticiper chaque phrase des autres.

Les mondanités : Non-compréhension des codes sociaux, bien que je les respecte mieux que beaucoup car il y a beaucoup à gagner.

La forte sensibilité à la lumière et au bruit : jusqu'a environ 12 ans, lorsque j'étais à un endroit où il y avait de la musique je me sentait très mal, j'avais l'impression que mon corps entier résonnait à chaque basse, de même pour la lumière que je craignais énormément, aujourd'hui cela va un peu mieux bien que j'ai beaucoup de mal l'été lorsque je sors où je rentre et qu'il y a un grand soleil. J'ai également fait des rêves dans lesquels je ne pouvais qu'entrouvrir les yeux à cause d'une luminosité incroyable, c'était un des rêves les plus angoissant que j'ai eu à faire.

Désordre : c'est assez marrant comme l'opinion se scinde à ce sujet, personnellement, à cause de ma procrastination à tout épreuve, je suis "forcé" de vivre dans un bordel pas croyable, je suis également très désorganisé.

Distraction : tant des fois je peux être tellement concentré sur un truc qu'il est impossible de me distraire, tant dans la vie normale je suis très facilement distrait, et surtout par mes pensées : par exemple quand je prend la douche, je pense beaucoup, et du coup j'oublie tout ce que je suis en train de faire, je ne sais jamais si je me suis shampooiner une deux ou trois fois ^^, il m'arrive également de composer un numéro, poser le téléphone sur la table parce que j'ai été distrait par quelque chose, et ne plus me rappeler que j'étais en train d'appeler quelqu'un !

Une chose à la fois : contrairement à beaucoup de zèbres qui disent pouvoir plein de choses à la fois, je ne peux faire qu'une chose à la fois, mais très bien faîte toujours.

jeux arcade : mes zébrures me permettent d'être quasi imbatable sur les jeux d'arcades et plus généralement sur les jeux vidéos Smile

Voila pour ce qui me caractérise !

Stupeflip
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 47
Date d'inscription : 16/08/2012
Age : 23
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par Charlie le Mar 15 Jan 2013 - 22:09

Lophophora a écrit:
Ordre/propreté : Je suis un maniaque du rangement. J'ai besoin que mon environnement soit en ordre. Cela ne va pas jusqu'à la névrose, mais c'est quand même assez compulsif. D'autre part j'ai une phobie (légère) des microbes : je me lave les mains 20 fois par jour, je ne touche pas les poignées dans les lieux publics, je ressens immédiatement le besoin de me laver si j'ai été potentiellement en contact avec de la saleté (jardinage, bricolage etc.)

C’est une sorte de TOC non ? Je suis maniaque et j’aime l’ordre mais ce n’est pas sous forme de TOC. Mais enfant, j’avais des TOC et je me rendais bien compte que ce n’était pas normal (des petites vérifications : eau coupée, chauffage éteint en hiver ça rendait ma mère dingue on se les gelait, …). Je faisais tout pour supprimer le TOC en question. Mais dès qu’il avait disparu, un autre prenait sa place. D’autres d’entre vous ont eu ou ont des TOC ? Même légers ?

Quand ma mère partait en voyage et me confiait à ma grand-mère, elle disait « fais bien attention », « sois prudente ». En moi-même je me disais « tu crois que c’est qui qui vérifie que tout se passe bien d’habitude ? ». Neutral

Ceci me fait penser à la caractéristique suivante : j’ai eu l’impression de ne jamais vraiment avoir été un enfant. Alors que sûrement. J’aimais jouer, m’amuser comme les enfants. Mais intérieurement je n’étais pas insouciante.

Lophophora a écrit:
Anticipation du danger : Je ne sais pas si cela a été abordé dans le sujet. Souvent, mon imagination est ultraproductive dans des situations qui peuvent paraître banales : j'imagine le pire. Je pourrais prendre un milliard d'exemples, mais pour faire simple je prendrai uniquement celui-ci : je suis dans un restaurant avec ma femme et mes enfants, contre la devanture vitrée qui donne sur un carrefour. J'imagine qu'une voiture perd le contrôle et vienne nous percuter, je calcule mes gestes pour pousser mes enfants et éviter le drame, j'imagine que le serveur arrive et renverse un liquide bouillant sur quelqu'un et le brûle, j'imagine que la toiture cède pour je ne sais quelle raison, j'imagine un affaissement de terrain, une explosion en cuisine, etc.

Ca m’arrive mais pas à ce niveau là et il faut un déclencheur. Je m’étonne par exemple que personne ne réagisse, dans le métro ou dans l’avion, quand il y a un bruit ou une odeur bizarre. Ca n’a l’air de ne préoccuper que moi.


Coeur pur a écrit:
- Charlie, concernant le bruit, est-ce que tu es juste obsédée par le bruit ou le bruit te fatigue ? De mon côté, je ne supporte pas le bruit : ni fort, ni même le bruit incessant, même pas fort me fatigue beaucoup et rapidement = hyperestésie auditive.
- La foule, le monde me fatigue énormément aussi (peut-être par l'analyse permanente de l'environnement).

Tous les bruits. Je sursaute ou j’ai une « boule au ventre rapide » quand j’entends un bruit fort, soudain, violent. Les bruits de fonds persistants me fatiguent. La foule 30 minutes ça va, après… Le bruit, les bousculades, le fait de ne pas pouvoir avancer au rythme que je veux, … Quand je vais (rarement) faire du shopping, après je suis claquée.

Coeur pur a écrit:
- je suis un très bon compagnon pour moi-même : je rigole beaucoup tout seul, je me fais des grimaces devant la glaces, je me refais des histoires ou des imitations ou des blagues ! Je suis un peu fou, mais je m'aime bien ainsi.

Peu de grimaces mais des réflexions intérieures qui me font rire intérieurement.

Coeur pur a écrit:
La question est : est-ce que vous avez aussi cette "connexion" à certaines personnes (émotionnelle et intuitive). D'où cette fameuse connexion entre zèbres lorsqu'ils se rencontrent et se sentent bien ensemble...

Oui. Mais pas aussi fort que ce que tu sembles décrire. Ou je ne m’en rends pas compte. Et quand je sens que quelqu’un ne va pas bien, il faut que je fasse quelque chose. Aller vers elle pour qu’elle en parle, la faire sourire, … Quand je vois des personnes qui ont l’air malheureuses dans la rue, ça me rend triste. Leur visage peut me revenir en tête des jours après. Etc…


En réfléchissant encore un peu voici d’autres caractéristiques qui me sont venues :

La précision. Quand je dois dire à quelle heure j’arrive en train, si l’arrivée est prévue à 15h46, je dirais que j’arrive à 15h46. Pas 16h moins quart ou 15h45. Ca m’a déjà valu des remarques amusées…

Mémoire photographique. Quand je rentre chez moi pour les fêtes par exemple, j’investis l’appartement parental que je n’ai plus vu depuis de longs moins. A chaque fois que ma mère me dit « où est le poivre ? », « où sont mes clés ? », … Je sais toujours répondre même sans être devant l’objet. C’est comme si j’avais fait une photo de toutes les pièces, toutes les armoires et que je connaissais précisément l’emplacement de chaque objet.

Une autre anecdote à ce sujet. Un jour je laisse une amie dans le salon 15 minutes. En revenant, je savais dire exactement ce qu’elle avait fait : s’asseoir à telle place, ouvrir tel livre, … J’ai simplement dit « tiens tu as feuilleté ce livre tu en penses quoi ? » et d’autres choses du genre. J’ai dit ça sans réfléchir, naturellement. Mais après je me suis rendue compte qu’elle flippait un peu avec une expression du visage du genre « Comment elle sait ? » Shocked

Charlie
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 280
Date d'inscription : 08/01/2013
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par Errance le Mar 15 Jan 2013 - 22:20

Carbal a écrit:
- La résistance à l'alcool : J'ai une incroyable résistance (mentale) à l'alcool et j'ai parfois l'impression qu'il n'y a juste pas assez d'alcool pour me faire sombrer et perde le "contrôle". Pourtant, cela m'est arrivé quelques fois de vomir à cause d'une ingestion non réfléchie d'alcool... Mais même dans ces cas là, je n'ai jamais vraiment été "saoul". Toujours beaucoup trop conscient, toujours beaucoup trop réfléchi. On me dit souvent qu'on ne voit pas la différence quand je suis saoul ou sobre (à part bien entendu pour une augmentation du nombre de blagues pourries...). Et en plus, je me souviens toujours de tout. Je précise que je ne dis pas que l'alcool ne me fait pas du tout d'effets. Je dis simplement qu'il ne fait pas assez d'effets pour me rendre "saoul".
--> Je crois avoir vu que ce trait de caractère chez d'autres zèbres. Peut-être qu'un cerveau de surdoué est plus dur à arrêter?

- Une tendance à la dépendance : Un peu dans la même mouvance que le point d'avant, j'ai l'impression qu'on a tous une facilité à la dépendance (physique ou psychique). Je n'en ai jamais personnellement souffert, mais j'ai l'impression d'avoir cette facilité en moi de s'accrocher à toute sorte de chose (drogue ou pas). On a d'ailleurs peut-être aussi une plus grande facilité à s'en détacher après s'y être accroché. Mais dans tous les cas, je sens quand même en moi ce désir de se laisser aller à toutes ces dépendances
--> Peut-être que c'est un moyen pour nous de soulager notre cerveau qui ne cesse de tourner? Occupons le pour qu'il nous laisse tranquille?

- La lenteur : Bon dieu, qu'est-ce que je suis lent !!!!! Il me faut 30 jours pour écrire un putain de message sur le forum, il me faut un quart d'heure pour faire mes lacets (dont le nœud ne va jamais tenir d'ailleurs...) et la seule fois où j'ai réussi à finir un exam en entier, c'est parce que j'ai pas vu que la feuille était recto-verso... Rolling Eyes On m'attends toujours pour tout, et je ne sais même pas comment les autres font pour aller si vite (je suppose qu'ils zappent des étapes, mais lesquelles???)
--> Je pense souvent à un côté perfectionniste ou un truc du genre comme la difficulté à choisir, qui fait qu'on regarde toutes les hypothèses possibles avant d'entreprendre une action, et qui fait qu'on s'applique à faire le "bon" geste correctement... Putain de lignes d'écriture en primaire d'ailleurs. Ca me hante toujours !

My god, je me retrouves bien la dedans Very Happy

Je rajouterai pour ma part :

Dormir les yeux ouverts, ça m'est déjà arrivé plusieurs fois, lors d'une extrême fatigue de m'endormir sans me souvenir de quand je me suis endormi, de me réveiller en me posant la question "depuis quand je dors ici ?". Et qu'on me dise que je dormais avec les yeux ouverts... lol!

Errance
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 15/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par marine1982 le Mer 16 Jan 2013 - 15:35

Bon et bien, pour ma part:

Alcool: je ne résiste pas du tt, je commence à être pompette à 2 verres et il m'arrive même d'avoir la tête qui tourne avec un seul bu trop vite.

Nourriture: je ne sais plus qui a dit ça, mais je suis aussi plutôt gourmette que gourmande. J'aime les bonnes choses, mais j'ai tjs eu un appétit d'oiseau.

dépendance: je n'ai jamais eu aucune dépendance, j'ai pourtant fumé adolescente, comme bcp, mais me suis arrêtée du jour au lendemain sans manque... Déjà qd je fumais, je pouvais ne pas fumer de la semaine et seulement le w-e.

manque de sang: alors pour rectifier l'erreur, on ne manque pas de sang, mais de pression sanguine éventuellement. Sauf apres la prise de sang, là, oui, on manque de sang. Pour corriger cela, boire bcp d'eau, éventuellement manger plus salé, se reposer, éviter l'alcool, boire du café, cure de bion 3 etc... Et sinon, je suis tte petite, 1.53m pour 40 kg et j'ai moi-même un problème de tension assez basse, surtt apres avoir bu de l'alcool ou en étant fatiguée, donc non, ce problème n'ets pas réservé aux grands gaillards!

fatigue: là, je dois dire que oui, je suis tt le tps fatiguée, et ce n'est pas faute de bcp dormir et veiller à avoir des nuits d'au moins 8 h!

odre: ultra maniaque, je vois la moindre poussière, j'aime que tt soit super bien rangé, décoré etc... On m'a déjà demandé si mon appart était un appartement témoin en allant ds la salle de bain (ce que je prends comme un compliment), pour plaisanter évidemment. Comme Lophophora, je me lave bcp les mains, même qd je n'ai rien touché mais que je les sens un tt petit peu moite. Qd je fais la cuisine, je les lave plusieurs fois au cours de la préparation d'un même plat. Mon perfectionnisme est plus fort que ma procrastination sur ce plan là.

Chaleur: je suis tres frileuse, par contre, je ne surchauffe pas mon intérieur, je mets des épaisseurs. En ce moment, qd je sors, je porte 3 à 4 épaisseurs sous mon manteau.

la ponctualité: je suis absolument incapable d'être à l'heure. Même si je suis en avance, du coup, je fais autre chose pour passer le tps et finis en retard.... Une vraie calamité.

Stress: de nature tres anxieuse depuis tjs, mes ongles en subissent les conséquences.

Les mondanités: étant une zèbre bien intégrée parmis les non zèbres, je n'ai pas de problème avec ça.

rapport avec les animaux: en particulier avec les chats, j'ai l'impression qu'ils sont comme moi et il y a tt de suite un bon contact, même avec les chats un peu sauvages ds la rue...


marine1982
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 45
Date d'inscription : 15/05/2012
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par Zupiter le Mer 16 Jan 2013 - 20:17

Lophophora a écrit:
Anticipation du danger : Je ne sais pas si cela a été abordé dans le sujet. Souvent, mon imagination est ultraproductive dans des situations qui peuvent paraître banales : j'imagine le pire. Je pourrais prendre un milliard d'exemples, mais pour faire simple je prendrai uniquement celui-ci : je suis dans un restaurant avec ma femme et mes enfants, contre la devanture vitrée qui donne sur un carrefour. J'imagine qu'une voiture perd le contrôle et vienne nous percuter, je calcule mes gestes pour pousser mes enfants et éviter le drame, j'imagine que le serveur arrive et renverse un liquide bouillant sur quelqu'un et le brûle, j'imagine que la toiture cède pour je ne sais quelle raison, j'imagine un affaissement de terrain, une explosion en cuisine, etc.

Anticipation de la mort : C'est une déclinaison du point précédent, mais comme il me semble que je suis le seul à être aussi "tordu", j'en parle séparément au cas ou quelqu'un se reconnaisse. Régulièrement, j'imagine un accident grave ou carrément la mort de quelqu'un de très proche (mes enfants en général, ou ma femme). Cela peut parfois arriver sans aucune raison, pendant que je suis sur le canapé en train de regarder la TV par exemple. Mais c'est en général extrêmement réaliste, et possible bien que très improbable. Du coup, cela me bouleverse momentanément. Si on me parle à ce moment là, je suis incapable de répondre et j'ai besoin de plusieurs longues secondes pour me remettre.

Shocked
je fais exactement pareil.
c'est tout le temps Holywood dans ma tête, ou plutôt Avoriaz...
ça a l'avantage de pallier à l'ennui du quotidien.
j'imagine aussi souvent des situations où je fracasse qqun (à coup de barres de fer par ex Twisted Evil ) alors que je suis plutôt de nature pacifique.
je le fracasse pas gratuitement mais parce qu'il se serait très mal conduit.

Zupiter
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 345
Date d'inscription : 20/08/2011
Localisation : chez moi, dés que j'aurai retrouvé la route.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petites bizarreries communes aux zèbres?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 8:56


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum