NON, nous ne sommes pas surdoués

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

NON, nous ne sommes pas surdoués

Message par acontrario le Jeu 25 Juin 2009 - 15:51

Nous ne sommes pas surdoués... Nous avons un mode de fonctionnement cognitif différent... et notamment penser sans arrêt, tout analyser, rechercher la précision; se sentir seul dans une foule, avoir l'impréssion de penser plus vite, trouver des solutions sans les expliquer, déprimer... avoir la sensation d'étre diffèrents... notamment
Surdoué ça ne veut rien dire pour des adultes en plus... il y aurait les doués les surdoués et les sous doués ????? Non il y a des gens diffèrents chacuns avec les travers de leurs propres caractèristiques....
C'est la norme qui nous joue des tours......

acontrario
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 6
Date d'inscription : 19/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: NON, nous ne sommes pas surdoués

Message par Solhaan le Jeu 25 Juin 2009 - 17:28

Tu le dis toi même "nous sommes tous différents avec les travers de nos propres caractéristiques". De ce fait il faut bien donner un nom à ces caractéristiques. C'elle qui nous rassemble sur ce forum aujourd'hui s'appelle la surdouance.

Donc nous sommes surdoués, mais que surdoués.

Solhaan
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 343
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 36
Localisation : Paris

http://solhaan.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: NON, nous ne sommes pas surdoués

Message par Dilbert le Jeu 25 Juin 2009 - 17:41

Guère mieux que Solhaan...

Disons que les différentes recherches que j'ai pu faire sur le sujet (quelques sites et quelques livres) retiennent ce terme de surdoué.
Il y a aussi doué, zèbre, adulte à haut potentiel, et ma psy m'a même parlé de précocité en s'adressant à moi (j'ai 30 ans...).

Je pense que ce n'est qu'une question de vocabulaire. Peut importe le nom du moment que l'on se retrouve dans les caractéristiques.

Et personnellement, je suis doué dans plusieurs domaines ( Embarassed )... alors le terme doué me convient. Razz

Dilbert
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 119
Date d'inscription : 10/06/2009
Age : 38
Localisation : Somewheeeere over zeu rainbowww

Revenir en haut Aller en bas

Re: NON, nous ne sommes pas surdoués

Message par mariel1978 le Jeu 25 Juin 2009 - 18:24

Dilbert a écrit:ma psy m'a même parlé de précocité en s'adressant à moi (j'ai 30 ans...).

Hum... elle ne parlait peut-être pas de ton raisonnement... tu ne ferais pas de la calvicie précauce Dilbert? santa

Mon fonctionnement cognitif (et la créativité/sensibilité qui viennent avec) font que, je dois l'admettre, je suis douée dans plusieurs domaines... Des choses que je réussi sans avoir appris, travaillé, pratiqué. Il y a douance dans certains raisonnement aussi. Mais le terme est vicieux.

Mon père, zèbre jusqu'au bout des cheveux, n'arrive pas à assimilé parce qu'incapable de se voir "doué"... et, à 59 ans, n'arrive pas à se faire à ce principe de zèbre Razz

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: NON, nous ne sommes pas surdoués

Message par Anonyme le Jeu 25 Juin 2009 - 21:16



Dernière édition par rodollphe le Sam 27 Juin 2009 - 8:19, édité 1 fois

Anonyme
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 9
Date d'inscription : 15/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: NON, nous ne sommes pas surdoués

Message par Solhaan le Jeu 25 Juin 2009 - 21:36

Tu as le droit de développer Rodolphe. Wink

Solhaan
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 343
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 36
Localisation : Paris

http://solhaan.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: NON, nous ne sommes pas surdoués

Message par JK le Jeu 25 Juin 2009 - 21:41

Dilbert a écrit:ma psy m'a même parlé de précocité en s'adressant à moi (j'ai 30 ans...)
mariel1978 a écrit:Hum... elle ne parlait peut-être pas de ton raisonnement..
j'allais le dire, quand une jeune femme te dit que tu es précoce c'est pas forcément d'intellect qu'elle parle... ça dépend de la profondeur de vos relations >_<


j'ai pas l'impression d'être "surdoué"... C'est une étiquette qui vient de l'extérieur à cause du décalage avec les autres, et je trouve ce mot assez réducteur d'ailleurs : on l'utilise simplement parce que c'est le côté intellectuel du truc qui se voit le plus, mais on n'est pas que ça... Intimement, je me sens pas spécialement intelligent, juste... moi-même, cohérent et moyen partout selon mes propres critères.

JK
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 148
Date d'inscription : 23/06/2009
Age : 30
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: NON, nous ne sommes pas surdoués

Message par Dilbert le Jeu 25 Juin 2009 - 21:46

JeanKader, c'est toi qui parle d'intelligence... Moi j'ai dit que j'étais doué dans plusieurs domaines, pas forcément que celui de la réflexion...

Ca me fait penser... Il y a un type qui fait de la vidéo : Monsieur Moyen.
Il a notamment fait un clip pour les Fatals Picards. (Et n'est pas moyen, contrairement à ce qu'il dit)

Dilbert
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 119
Date d'inscription : 10/06/2009
Age : 38
Localisation : Somewheeeere over zeu rainbowww

Revenir en haut Aller en bas

Re: NON, nous ne sommes pas surdoués

Message par johndoe le Jeu 25 Juin 2009 - 23:16

Bonsoir à tous,

mon premier post sur le forum.

Moi aussi le terme de surdoué me dérange, car je le trouve galvaudé par des référentiels sociaux qui n'ont rien à voir avec la réalité de nos vies de zèbres. Egalement le terme de zèbre me dérange car il lui manque la possibilité d'être porté sur l'extérieur. Je dirais plutôt que c'est un terme "entre nous" plutôt qu'un mot qui finira par réellement se subsituer au terme initial (surdoué, mais je pense que précoce, HP ou autre peuvent faire l'objet du même genre de remarque que je suis actuellement en train de faire).

J'avais imaginé, lorsque j'ai découvert la possibilité de ma douance il y a quelques semaines (je suis un "zèbre frais", si j'ose dire), le terme de "aliumens" qui serait la contraction du latin "alius" signifiant "différent" et du latin "mens" qui signifie "esprit". Soit littéralement "esprit différent". Un terme qui ne porte aucun jugement de valeur sur cette différence (qui peut laisser place à des ambiguïtés, comme par exemple Virgule qui se prend pour Dieu alors qu'en fait, non).

Bon je dois avouer que mes compétences en latin sont assez élémentaires (il est donc possible que je me plante dans le choix des termes et surtout dans les déclinaisons, que j'ai oublié depuis le collège...), et que le terme "esprit différent" n'est peut-être pas le plus adapté (car notre différence ne concerne pas que notre esprit, j'entends par là l'hypersensitivité et l'hyperémotivité, qui sont peut-être liées à notre cerveau probablement différent de celui des non-zèbres mais qui n'en sont pas moins d'autres singularités par rapport au commun des mortels. A titre personnel je vois ma potentielle douance de façon positive grâce à l'hypersensitivité, car pour le reste j'avoue qu'à ce stade de mon existence l'intérêt de tout ça n'est pas tout à fait évident). Bref, il faudrait un terme plus large peut-être que celui d'"esprit" qui ne tombe pas pour autant dans la trop grande différenciation car malgré tout, nous restons des êtres humains à part entière (si vous avez des idées sur cette question du terme à traduire n'hésitez pas, je suis preneur !).

A bientôt.

JD

johndoe
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 236
Date d'inscription : 15/06/2009
Age : 29
Localisation : Nancy

http://www.simardcasanova.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: NON, nous ne sommes pas surdoués

Message par Dilbert le Jeu 25 Juin 2009 - 23:25

Peut importe le terme...
Il faudra des années encore avant que les gens prennent conscience du phénomène...
Même si le terme de surdoué est dérangeant, il reste le plus connu. Comme Arielle Adda, je lui préfère sans doute le terme 'doué'.
Mais après tout, qu'importe. Si on se lance dans une explication de ce que cela représente en réalité, il faut TOUT raconter, et le mot devient secondaire...

Dilbert
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 119
Date d'inscription : 10/06/2009
Age : 38
Localisation : Somewheeeere over zeu rainbowww

Revenir en haut Aller en bas

Re: NON, nous ne sommes pas surdoués

Message par johndoe le Jeu 25 Juin 2009 - 23:44

Pas forcément, je veux dire il existe aussi une dimension "marketing" qui peut avoir son importance. Car le mot est souvent la seule chose que la plupart va retenir (si tant est qu'elle retienne quelque chose), et un mot ambigü comme l'est celui de surdoué (ou d'HP, précoce, etc.) risque d'entraîner de la confusion chez ceux qui ne s'intéressent pas fondamentalement au problème (et ils sont nombreux). Et la confusion, notamment chez ceux qui décident, peut entraîner de mauvaises décisions.

Je ne suis pas en train de dire qu'il faut nous constituer en association et faire du lobbying (quoique, la question devrait être posée), je dis seulement que les mots ont un sens, pas forcément dans l'absolu mais au moins dans l'imaginaire collectif car un mot véhicule certaines images et certains stéréotypes sociaux, et qu'il faut faire attention à ce sens. On peut soit changer ce sens, ce qui est une possibilité, ou utiliser un autre mot à la place qui sera moins porteur de ces stéréotypes.

Aujourd'hui on associe un surdoué à Einstein, la réussite les doigts dans le nez, en mettant complètement l'écart que c'est avant tout quelqu'un de "simplement" différent. Un mot qui exprime cette différence tout en laissant de côté l'imaginaire social un peu dépassé qui accompagne le précédent mot : n'est-ce pas là ce qu'il faut ?

johndoe
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 236
Date d'inscription : 15/06/2009
Age : 29
Localisation : Nancy

http://www.simardcasanova.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: NON, nous ne sommes pas surdoués

Message par Morgane le Ven 26 Juin 2009 - 11:33

Moi aussi le terme de surdoué me dérange, car je le trouve galvaudé par des référentiels sociaux qui n'ont rien à voir avec la réalité de nos vies de zèbres. Egalement le terme de zèbre me dérange car il lui manque la possibilité d'être porté sur l'extérieur. Je dirais plutôt que c'est un terme "entre nous" plutôt qu'un mot qui finira par réellement se subsituer au terme initial (surdoué, mais je pense que précoce, HP ou autre peuvent faire l'objet du même genre de remarque que je suis actuellement en train de faire).

Personnellement, "zèbre" me convient parfaitement. Qu'il lui manque la possibilité d'être "porté sur l'extérieur" ne me dérange pas, je ne suis en quête d'aucune reconnaissance, hormis la mienne propre, comprendre enfin un peu qui je suis. Se découvrir zèbre, c'est avoir enfin la possibilité de retirer tous ces satanés costumes, loués à prix d'or avec l'option "toute une vie à exister dans la "compréhension" que les autres auront de vous -18 costumes loués/1 offert - caution demandée: votre liberté"... Je n'ai donc aucune envie de devoir en renfiler un autre, aussi "pseudo-flatteur" et valorisant soit-il.
Que le monde extérieur soit dérouté par le terme "zèbre", qu'il n'en saisisse pas les nuances, je m'en moque un peu à vrai dire. Il n'y a pas de "service marketing" dans ma vie, je n'ai rien à vendre, je veux juste parvenir à "être".
Or, je ne me sens pas "surdouée" (je ne SUIS PAS surdouée! m... alors! Evil or Very Mad ), ni HP, ni précoce... mais je veux bien tenter d'accepter l'idée d'être "positivement différente" (ne me reste plus qu'à intégrer que ça puisse être "positif" et à lier ces deux mots là). Je voudrais "Zètre" moi... peu m'importe que les gens me reconnaissent ou pas. Ca ne compte plus.

Que ce soit "un terme entre-nous", c'est là pour moi, toute la magie de ce mot. Parce qu'il me permet juste de savoir que "cet autre" parle la même langue que moi, que je n'ai pas besoin de sortir mon traducteur-masque et que je peux m'asseoir, ne plus me préoccuper de tenir les murs debout à bout de bras (à la longue, ça file de sacrées crampes), me taire ou dire n'importe quoi sans avoir besoin d'expliquer pourquoi...

Je ne veux pas que l'on m'appelle, je veux "être là sans prévenir". Je ne veux pas que l'on me "voit", je voudrais juste parvenir à me regarder moi-même.
Alors, pas de nouvelle case pour trouver ma place dans "l'imaginaire collectif" (qui n'existe probablement pas plus que la ménagère de moins de 50 ans d'ailleurs Rolling Eyes ), pas besoin de mot "marketing" pour trouver ma place dans mon propre imaginaire... Pourquoi serions-nous condamnés à expliquer ce que nous sommes à des personnes qui ne nous entendront pas? Un oiseau qui n'aurait pas de nom ne serait-il pas un oiseau? N'aurait-il pas le droit de voler parce que son nom n'existe pas?
L'univers inconnu existe sans que nous ayons besoin de l' "appeler", ni même de le penser... Et je voudrais juste "exister" de cette façon Wink

Morgane
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1346
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 41
Localisation : Quelque part en milky way

Revenir en haut Aller en bas

Re: NON, nous ne sommes pas surdoués

Message par johndoe le Ven 26 Juin 2009 - 16:57

J'ai découvert ma zébritude après ce que je peux résumer en : une longue et très dure phase d'autodestruction à petit feu. J'aurais aimé qu'il existe des structures susceptibles de ne pas passer à côté de ma "différence", notamment que l'école soit sensibilisée à ce que la douance est. Peut-être dans ce cas aurai-je été "diagnostiqué" avant et ça m'aurait peut-être évité de vivre cette atroce période de ma vie (qui n'est d'ailleurs pas encore tout à fait finie, même si c'est en bonne voie).

C'est en cela que je pense que le mot de "surdoué" n'est pas adapté, de même que celui de "zèbre" car d'une part il ne veut rien dire (dans l'absolu, il n'est pas porteur d'un sens immédiat) et comme tu le dis, c'est un peu un mot "entre nous", qui peut nous servir de refuge. Tu dis d'ailleurs toi-même que tu ne te sens pas "surdouée" (ce que je partage plus ou moins avec toi), ce qui est révélateur du fait que ce terme, en fait, ne recouvre en rien le phénomène qu'il est sensé décrire.

Pardon de dire les choses aussi cruement mais je trouve ça profondément égoïste/égocentrique de te contenter de ta propre situation, de ton propre confort. Tu dis énormément "je" dans cette histoire, mais sans vouloir tomber dans la leçon de morale à deux balles il y a d'autres zèbres en souffrance ailleurs, qui ne savent pas qui ils sont et qui sont rongés par ce décalage. Ce que j'ai vécu était certes horrible, et je ne le souhaiterais même pas à mon pire ennemi (même si je n'en ai pas), mais j'imagine sans peine que ce que j'ai vécu d'autres l'ont vécu à une échelle considérablement plus douloureuse. C'est avant tout à eux à qui je pense, car eux seraient peut-être bien content de se faire diagnostiquer "zèbre" et de pouvoir enfin mettre un mot sur cette différence qu'ils ne comprennent pas. Le monde ne tourne pas autour de nos nombrils respectifs. Et c'est en cela qu'un autre terme que "surdoué" (tout comme "zèbre") n'est pas adapté, car au premier abord soit il ne veut rien dire (perso j'ai lu le livre de Siaud-Facchin avant de saisir le sens de "zèbre"), soit il raconte une histoire de travers ("surdoué", tout comme HP ou précoce, ne recouvre pas la totalité des caractéristiques de l'individu zébré) dans laquelle assez peu de gens, finalement, se retrouvent tout à fait.

Au final la question n'est pas celle de la reconnaissance extérieure, mais simplement de la nécessité, pour nous, que le reste de la population soit conscient de notre différence pour éviter de très inutiles souffrances. Nous qui savons, peu importe, mais il est bon aussi de penser à ceux qui ne savent pas...

"l'imaginaire collectif" (qui n'existe probablement pas plus que la ménagère de moins de 50 ans d'ailleurs ) Rolling Eyes

Dans le cas présent, l'imaginaire collectif c'est "surdoué = Einstein = mec (ou fille) qui réussit tout les doigts dans le nez, etc.". Le voilà l'imaginaire collectif.

Quand j'ai dit à mes parents que je pensais être un "surdoué" (je n'ai pas encore fait les tests), ma mère m'a dit "mais pourtant on ne t'as jamais dit que tu étais idiot". Je lui ai répondu "certes, mais ce n'est pas ça que je suis en train de dire". Et même encore aujourd'hui, je suis persuadé que mes parents sont eux-même persuadés que le fait d'être surdoué est juste "rien d'important", ou "de plus grandes capacités intellectuelles", qu'ils n'ont en aucune façon pris la mesure de cette différence car rien dans leur vie n'a changé par rapport à moi (alors que j'habite chez eux, ce qui est quand même un comble...). Si par contre je leur avais dit que j'étais ... (mot à trouver) peut-être que là ils auraient pris conscience de la totalité du phénomène (là je leur ai filé le livre de Siaud-Facchin mais attends, les deux travaillent et ils n'ont pas forcément le temps ni même l'envie de se taper 300 pages sur un sujet qui ne les intéresse pas forcément pas).

C'est un peu comme les mots "homo", "gay" ou "lesbienne" : ils sont tout à fait clairs sur leur signification, ils n'ont aucune ambiguïté de sens. Au pire l'image qu'on leur associe (le fameux imaginaire collectif) n'est pas le reflet de la réalité (homo = mec effeminé, homo = contre-nature, homo = mec qui saute sur tout ce qui bouge, etc.) mais cette image est en train de changer, doucement mais sûrement (rien qu'à voir les progrès en termes de mariage et d'adoption dans les pays occidentaux), peut-être grâce à des films comme Brokeback Mountain par exemple qui montre que l'amour entre deux hommes n'est en rien différent de ce qui se passe entre un homme et une femme (ou entre deux femmes). Dans tous les cas on ne peut changer l'imaginaire collectif derrière le mot si le mot est en lui-même porteur d'un contre-sens. Mais changer l'imaginaire d'un mot maladroit, alors là bon courage...

Et si je prends la peine d'écrire toutes ces lignes, de vous bassiner avec ce "changement de l'imaginaire collectif", c'est simplement parce que je rêve d'un monde (osons le mot) dans lequel la zébritude serait connue et reconnue par ceux en mesure de la voir le plus efficacement (les enseignants par exemple), de sorte à ce que les petits zèbres en souffrance de ne pas mettre de mots sur leur différence puisse enfin sortir la tête hors de l'eau et vivre leur vie tranquillement. Je rêve d'un monde dans lequel dire à ses proches, famille, amis, "je suis MOT A TROUVER" éviterait à celui ou celle ayant ces paroles d'avoir ensuite à expliquer en long, en large et en travers, encore une fois, ce que cette situation signifie vraiment... Quand je lis Jacques Attali, malgré tout le respect que je lui dois, dire qu'il est surdoué parce qu'il a réussi une épreuve de maths à Polytechnique ou je ne sais plus quelle autre grande école que personne d'autre n'a réussi à faire, et alors même qu'il se vante de n'être jamais allé consulter le moindre psy sur cette question, pardon mais je pense que là il fait plus de mal que de bien aux surdoués, car il participe et de très loin au renforcement du mythe du "surdoué-génie". Ce n'est pas de sa faute personnellement, mais c'est symptomatique d'un truc qui ne fonctionne pas, qui n'est pas à la place où il devrait être. D'un truc qui, en réalité, devrait être changé.

johndoe
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 236
Date d'inscription : 15/06/2009
Age : 29
Localisation : Nancy

http://www.simardcasanova.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: NON, nous ne sommes pas surdoués

Message par Morgane le Ven 26 Juin 2009 - 18:16

Pardon de dire les choses aussi cruement mais je trouve ça profondément égoïste/égocentrique de te contenter de ta propre situation, de ton propre confort (...) Tu dis énormément "je" dans cette histoire

C'est pourtant pour préciser qu'il s'agissait de "mon" point de vue que j'ai commencé mon commentaire par "personnellement", Johndoe Wink
Je ne détiens aucune vérité sur quoique ce soit, pas même celle qui me concerne, mais j'ai pensé que si tu abordais ce sujet c'était pour, éventuellement, entendre d'autres avis, des réflexions différentes des tiennes... Et quand je parle au mode "personnellement", et bien oui, ça fait pas mal de "je" qui se suivent.
Remarque j'aurai pu le faire au mode "Delon" aussi Very Happy "Morgane pense... Morgane ne veut pas que... Morgane voudrait..." (mouais, bof... Suspect Wink )

Quant à ma situation, j'aimerais savoir m'en contenter, sois en certain... Mais je comprends ton questionnement, j'ai traversé le même (oups encore un dis donc scratch Embarassed) il y a peu... Sans parler du reste... Wink

Morgane
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1346
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 41
Localisation : Quelque part en milky way

Revenir en haut Aller en bas

Re: NON, nous ne sommes pas surdoués

Message par éden le Ven 26 Juin 2009 - 18:55

vous savez... ici sur ce forum... ça sert à rien de le nier... on est ce que le titre du site dit...

Aujourd'hui on est tout juste à la découverte de notre zebritude... allons doucement.

éden
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 36
Localisation : antony

http://www.facebook.com/pages/Eden/107105672696066

Revenir en haut Aller en bas

Re: NON, nous ne sommes pas surdoués

Message par johndoe le Ven 26 Juin 2009 - 20:33

Morgane a écrit:
Remarque j'aurai pu le faire au mode "Delon" aussi Very Happy "Morgane pense... Morgane ne veut pas que... Morgane voudrait..." (mouais, bof... Suspect Wink )

Ben je trouve l'idée vachement sympa moi ! Y'a un petit côté très légèrement "je suis Dieu" assez saillant je dois dire ! lol (bon j'arrête là parce que je suis en train de flooder là, shame on me Embarassed ).

johndoe
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 236
Date d'inscription : 15/06/2009
Age : 29
Localisation : Nancy

http://www.simardcasanova.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: NON, nous ne sommes pas surdoués

Message par Morgane le Ven 26 Juin 2009 - 20:44

Oh ben toi, faut que tu parles avec Virgule! Very Happy Virgule!!!! T'es pas là??????? (C'est pour rire, hein Embarassed)

(Discrétos: Hey! pssss pssss johndoe, ici on a le droit de flooder comme on veut, t'inquiète. Le pion est parti se boire une bière à "ni vu ni connu". Mais je t'ai rien dit, hein! silent Chuuuuuuuuuuuuut) ça veut dire quoi "flooder" déjà... Suspect

Morgane
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1346
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 41
Localisation : Quelque part en milky way

Revenir en haut Aller en bas

Re: NON, nous ne sommes pas surdoués

Message par johndoe le Ven 26 Juin 2009 - 21:11

Mais en fait Virgule je la connais (ou subis, j'hésite encore !) depuis plus de dix ans... On habite dans le même super village à la con entre Nancy et Metz... Quand j'y repense, quelle torture Very Happy

johndoe
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 236
Date d'inscription : 15/06/2009
Age : 29
Localisation : Nancy

http://www.simardcasanova.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: NON, nous ne sommes pas surdoués

Message par Solhaan le Sam 27 Juin 2009 - 8:12

Johndoe !!! Non mais dit donc !!! Evil or Very Mad














Mais je compatis.

Solhaan
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 343
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 36
Localisation : Paris

http://solhaan.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: NON, nous ne sommes pas surdoués

Message par Morgane le Sam 27 Juin 2009 - 8:18

Oh ben JohnDoe, t'as pas eu de bol sur ce coup là! affraid Le pion est revenu plus tôt que prévu Shocked Peut être bien qu'ils avaient plus de bière au bistrot d'à côté... Bon alors, là, la solution...Suspect Oh et j'en sais rien, moi!!! Débrouilles-toi!!! Basketball

Morgane
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1346
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 41
Localisation : Quelque part en milky way

Revenir en haut Aller en bas

Re: NON, nous ne sommes pas surdoués

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:22


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum