Les zébrures familliales

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par unique le Mar 9 Fév 2010 - 17:56

En fait, au fur et à mesure que je lis ces témoignages, j'ai l'impression que ce sera encore pire pour nous enfants!
Que le croisement de 2 zèbres donnera un enfant encore plus rayé, plus marqué et plus différent encore. Et donc peut être un problème d'intégation encore plus fort après.
Finalement je me demande si je vais en faire des enfants....

unique
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 211
Date d'inscription : 09/08/2009
Age : 35
Localisation : cholet...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par Phedre le Mar 9 Fév 2010 - 18:20

Oh bah nan, ce serait trop bête !! Je pense qu'on a la capacité en nous de trouver des ressources pour nous-même, pour s'accepter, se faire accepter et s'adapter, ainsi on sera aussi en mesure d'accompagner des enfants et "de les armer" de choses précieuses pour les guider plus tard ??

Phedre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 39
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par meï le Sam 13 Fév 2010 - 13:49

mariel1978 a écrit:
Ce qui me fait peur (pas négativement, mais dans le sens "oh là, ça me dépasse!), c'est "elle". Elle a une personnalité incroyablement forte, refuse qu'on lui apprenne des truc (c'est elle qui décide) mais apprend en cachette (seule façon pour qu'elle assimile - sinon c'est opposition), elle a une notion incroyable de l'espace qui l'entoure (une maîtrise totale de son corps dans son univers, comme si elle calculait), elle fonctionne par imitation (je l'ai vu chanter "Meet me halfway" en anglais... elle parle à peine français!) et elle a un regard d'une méfiance incroyable sur le monde. Et ce qui est clair depuis le début c'est qu'elle sait ce qu'elle veut. Point.

Je note aussi une hyper-activité flagrante, mais une capacité hors du commun à se concentrer sur certains jeux...

Rha lala...

euh...dis, tu ne m'aurais pas piqué la jumelle de mon dernier à la maternité, par hasard?? Shocked What a Face

meï
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1247
Date d'inscription : 26/07/2009
Age : 43
Localisation : à l'Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par mariel1978 le Mar 16 Fév 2010 - 3:18

Sais pas... né le 23 juin 2007?
Ce seraient les premiers jumeaux nés de mères séparées! Razz

mariel1978
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 523
Date d'inscription : 04/06/2009
Age : 38
Localisation : Montréal

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par moonage le Mar 16 Fév 2010 - 10:09

Bon, comme toujours il y a les publications scientifiques officielles d'un côté et l'expérience et le ressenti que l'on peut avoir de l'autre.
Les deux sont d'une subjectivité immense et à prendre avec des pincettes.

Il me paraît difficile aujourd'hui de douter de l'aspect héréditaire du surdouement.

Evidemment que l'éducation, l'acquis comptent énormément pour développer ce facteur, mais enfin... il est flagrant qu'il existe des familles de zèbres, donc, sans doute, un facteur génétique qui se transmet (ou pas).

Et Mariel, oui, il existe une idée qui voudrait que ce facteur soit transmis par la mère. Je ne sais pas où est la véracité de cette théorie, mais elle m'a largement été rabâchée par la mère de mes enfants, bizaremment!!

Il se trouve que nous avions commis deux petits zèbres à une époque où nous n'étions pas du tout éveillés au surdouement. Grâce à notre second enfant, nous avons découverts bien plus tard, après notre séparation, que nous étions zèbres tous les deux... ce qui n'invalide pas la théorie triomphante de la mère porteuse du gêne" pur génie d'origine", mais laisse une chance au père de ne pas être porteur que du gêne "gros bourrin retardé".

Mon petit cas perso n'a que valeur d'exemple bien sûr, mais beaucoup de membres de ma famille se sont révélés zèbres depuis.
Et il me paraît évident que le zèbre recherche la compagnie de zèbres, même de manière intuitive, et pas seulement pour se reproduire.

Ca donne souvent, lors de cette découverte, cette réflexion: "oui mais alors, tout le monde est surdoué, du coup, n'importe quoi..."
Les cousins aussi, l'oncle Robert aussi, mes copains aussi, ma collègue de boulot avec qui j'aime bien discuter au café pendant des heures...

Ben oui, mais c'est juste que si tu as choisi cette collègue pour discuter, c'est peut-être pas par hasard.

Quant aux angoisses sur le côté croissant de la transmission zébrée.. je n'en suis pas sûr. J'ai fréquenté longtemps une école de zèbres pour mon fils, donc pas mal observé les parents et les enfants... la seule différence est que l'on commence juste à prendre en compte le surdouement, donc qu'il peut se développer différement chez les nouvelles générations, en espérant que ce soit avec plus de bonheur et moins de souffrances que ce que nous avons connu.
Je boucle ce post en réaffirmant que l'acquis a un rôle énorme à jouer là dedans, donc pas de panique!

moonage
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 186
Date d'inscription : 04/10/2009
Localisation : 95

http://moonage.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par Phedre le Mar 16 Fév 2010 - 10:17

+2 Wink

Phedre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 39
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par Zacha le Mar 16 Fév 2010 - 16:46

Il n'y a pas de règle pour les choses encore "inexpliquées" ou "en étude", mais avez-vous tous des zèbres biologiquement parlant proche de vous ?

Parce que j'ai beau chercher dans mon entourage biologique proche, (bon pour le côté masculin ça va être dur), je ne vois pas Crying or Very sad

Est ce que certains sont un peu comme moi, entre deux générations de zèbres ? pale

Des oncles ou des tantes zèbres, des cousins zèbres, mais des parents on ne peu plus lointains.

Enfin bon je ne tiens pas à m'épancher sur le sujet mais ça m'intéresse, parce que je commence à me sentir de plus en plus différente et petite dans cet univers familial de "normo-pensants".

Zacha
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 562
Date d'inscription : 06/10/2009
Age : 30
Localisation : Derrière toi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par gemini le Mar 16 Fév 2010 - 17:14

Perso, j'ai de plus en plus tendance à penser que mon état pourrait être un mélange de l'hypersensibilité (supposée) de ma mère et de l'intelligence (également suspectée) de mon père, qui n'a jamais hésité à en faire preuve par son don de la manipulation...
Bon, c'est une théorie de comptoir mais je ne vois pas autre chose, car selon moi ils ne sont pas franchement zèbres.

Toutefois, j'ai un doute concernant mon grand-père maternel qui, à 95 ans, a toujours cette étrange lueur au fond de l'oeil...
De même, l'une de mes demi-soeurs (nous avons le père en commun, ça suit, dans le fond ? Smile ) me semble bonne cliente pour la zébritude... Peut-être aurait-elle aussi hérité d'une hypersensibilité (totalement hypothétique celle là) de sa propre mère, lui faisant aussi etre cible idéale pour l'entreprise de manipulation de mon père...

Bref, c'est le boxon... Et je suis pas loin de me sentir seul parmi toutes ces personnes...

gemini
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 273
Date d'inscription : 19/08/2009
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par Phedre le Mar 16 Fév 2010 - 18:18

Je pense tenir de mes 2 parents, et oui, je pense m'être rapprochée de quelques personnes qui me ressemblent particulièrement (mais en petit nombre, d'ailleurs, ceux qui sont devenus de vrais amis Wink) Sans le savoir vraiment.......Pour le reste de la famille, no sé....pour les autres proches...pas spécialement....

Courage Gemini et Zacha !!!

Phedre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 39
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par Luc le Mar 16 Fév 2010 - 20:34

J'étais tombé sur plusieurs articles en anglais, qui indiquaient que l'intelligence pouvait être liée à certaines caractéristiques génétiques.
En voici un qui montre clairement une corrélation entre certains gènes et le QI.

Même si cette article est contesté, notamment parce que certaines corrélations entre gènes n'ont pas été prises en compte, l'idée selon laquelle l'intelligence est corrélée à certaines caractéristiques génétiques semble scientifiquement défendable, voire prouvée.

Après, les hasards de l'hérédité ne garantissent pas la transmission des gènes (j'ai 4 frères et 4 soeurs, ils sont loin d'être identiques), et il arrive fréquemment qu'un gène saute une génération (de la grand mère au petit fils)

Quelques autres articles dans la même série :
The New York Times
Intelligence Gene Identified
gene and intelligence
the DTNBP1 gene and intelligence

Luc
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3958
Date d'inscription : 19/06/2009
Age : 58
Localisation : La Défense, près de Paris

http://wiki.zebrascrossing.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par moonage le Mer 17 Fév 2010 - 0:53

Passionant Luc, même si tout ceci semble fragile encore.
Mais bon cet article fait froid dans le dos à certains égards.... Es tu sûr des bonnes intentions de ce site et des gens qui y contribuent?
En l occurence on a vite fait de basculer de la froideur scientifique à l abjection idéologique....
Mon instinct de zèbre me crie donc: méfiance!!!!

moonage
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 186
Date d'inscription : 04/10/2009
Localisation : 95

http://moonage.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par Barbawaw le Mer 17 Fév 2010 - 13:13

J'ajoute ma petite contribution à cet échange d'idées sur l'hérédité de la surdouance.
Il me semble qu'il ne faut pas tomber dans le piège de l'"hérédité de l'intelligence" car souvent l'intelligence est plutôt associée à la connaissance, à la capacité à développer ses potentialités intellectuelles. Et cet aspect est principalement liée à un aspect socio-économique et non génétique.
J'ai assisté à beaucoup de colloque sur les causes de l'échec (ou de la réussite) scolaire. Le niveau socio-économique des parents est l'élément déterminant.
Mais, ici nous nous intéressons à l'hérédité de la surdouance qui est liée à une façon de fonctionner du cerveau. Le mélange entre QI, intelligence et surdouance est monnaie courante.

Côté famille, j'ai un père hypersensible qui était assez nul en classe, une mère très bonne élève, un grand père non éduqué (il a dû arrêter l'école à 12 ans) mais ingénieux. Mon fils a été diagnostiqué HP avec 134 de QI, des troubles de déficit de l'attention, des difficultés de socialisation. J'ai fait tester ma fille, elle a 122 de QI, donc a priori pas HP, pourtant elle est hyper-sensible, elle a une originalité et une créativité hors norme. Elle est bonne élèves mais les profs ne comprennent pas sa façon d'apprendre. J'allais oublier mon ex-mari, le père de mes 2 zèbres. Il n'est pas diagnostique, mais je suis sûre qu'il est un zèbre lui aussi.

Donc, pour ma part, je pense sincèrement qu'il y a une composante génétique à l'hypersensibilité, au fonctionnement cérébral. Par ailleurs, il y a aussi une grande influence du niveau socio-économique et de fonctionnement familial sur le développement des enfants.
Donc pas étonnant de trouver plein de bébés zèbres chez des parents zèbres.

Barbawaw
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 16/02/2010
Age : 48
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par Phedre le Mer 17 Fév 2010 - 13:25

Voui pas que l'inné, pas que l'inné !! D'autant que d'une certaine façon...heu...la psychologie du développement nous éclaire sur les interactions mère-enfant, même "dans le ventre de la mère"...ainsi les "acquis", les "expériences", les interactions entre le foetus et "le dehors" commencent bien plus tôt qu'on ne pense !

Phedre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 39
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par Barbawaw le Mer 17 Fév 2010 - 13:31

Parfois je me demande si tout le monde n'est pas un peu zébré ? J'ai tellement l'impression de voir plein de zébrures partout autour de moi. Même les personnes bêtes et méchantes, ne sont-elles pas des zèbres avec des grosses carapaces qui masqueraient leur sensibilité sous des airs méchants et bêtes ?

C'est encore ma naïveté et mon optimisme qui fait que je crois que tout homme/femme a un bon fond ?

Barbawaw
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 16/02/2010
Age : 48
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par Phedre le Mer 17 Fév 2010 - 13:47

Lol, la naïveté est certainement zébrée Wink oui moi aussi ça m'a fait ça un temps...je crois en la perfectibilité de l'homme et à son évolution/développement etc.....

Mais....force est de constater (parfois je l'oublie !!) que eh ben si, certains stagnent, ne changent pas...ou sont vides et creux et ne se "rempliront jamais" (voir les pervers-manipulateurs)

Ceci dit, il ne faut pas renoncer, je crois, à aller à la rencontre de l'autre, avec confiance, comme tu le suggères, l'amour et la clémence font tomber beaucoup de carapaces, et tant mieux car c'est chouette la vérité nue Wink (je trouve) et tant pis si quelque fois, rien ne bouge.......

Ne perds pas cette "naïveté", c'est aussi une "arme" invisible puissante qui fait fondre même certains méchants, car elle "désarme"..................... Very Happy

(Oui ça sent le vécu Wink)

Phedre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2822
Date d'inscription : 01/10/2009
Age : 39
Localisation : bah ça dépend des fois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par Barbawaw le Mer 17 Fév 2010 - 14:03

de toute façon, je crois que même si je voulais mettre ma naïveté de côté, je n'y arriverais pas!
J'aime mon côté idéaliste. Je porte souvent un regard très critique sur moi et mon image de moi est assez médiocre alors les quelques qualités que je trouve vraiment super, je les garde précieusement.
Ma générosité, mon empathie (même si elle est envahissante), ma naïveté, oui, je revendique ces qualités.
Je préfère souffrir de solitude et d'incompréhension plutôt que de perdre mes idéaux d'amour universel!

Olé! J'ai des ailes cet après-midi! Peace and Love! afro

Barbawaw
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 16/02/2010
Age : 48
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par Super PY est rive le Mer 17 Fév 2010 - 22:23

A propos de l'inné et de l'acquis, je vois plus l'inné comme définissant une sorte d'espace dans lequel on peut évoluer en fonction de ce qui est acquis. L'inné comme définissant, une sorte de potentialité de ce qu'on peut faire, et l'acquis définissant ce que l'on est réellement à l'interieur de ces possibilités.

Super PY est rive
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4427
Date d'inscription : 09/10/2009
Age : 31
Localisation : environ par la

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par Barbawaw le Jeu 18 Fév 2010 - 7:18

Effectivement

D'où aussi l'importance de la reconnaissance précoce de la zébritude des enfants. Ils pourront mieux utiliser leur moteur de ferrari cérébral s'ils savent qu'ils en sont équipé et aussi si leurs parents, professeurs en sont conscients.

Barbawaw
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 42
Date d'inscription : 16/02/2010
Age : 48
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par unique le Dim 14 Mar 2010 - 13:07

Vendredi avec ma psy, nous avons parlé de ces fameuses "zebrures familliales". Elle me dit que ça y est, c'est prouvé que la génétique intervient comme pour la couleur des yeux ou autre sujet. Mais, que comme toute transmission génétique ce n'est pas du 100% puisque c'est un mélange de 2 êtres différents.

Donc , ça expliquerait pourquoi nous ne sommes que 2 zebres sur une fraterie de 3...
Quand à l'origine, je ne suis pas encore capable de dire si ça vient de mon père, de ma mère ou des 2.

unique
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 211
Date d'inscription : 09/08/2009
Age : 35
Localisation : cholet...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par Zacha le Lun 15 Mar 2010 - 17:20

Et comment on fait quand on sait pas ? on suppose ?

Zacha
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 562
Date d'inscription : 06/10/2009
Age : 30
Localisation : Derrière toi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par unique le Lun 15 Mar 2010 - 18:34

Zacha a écrit:Et comment on fait quand on sait pas ? on suppose ?

Bonne question, fais moi signe quand tu auras la réponse, ça m'interesse!

unique
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 211
Date d'inscription : 09/08/2009
Age : 35
Localisation : cholet...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par Chrodegang le Lun 15 Mar 2010 - 18:41

De mon côté, je ne suis pas issue d'une famille de zèbres. Ma mère ne l'est pas, j'en suis certaine (elle ne comprend rien à mes problèmes et a lu le bouquin de JSF, m'y a reconnue sans s'y reconnaître, et puis bon, je l'ai pas mal observée et testée), sa mère non plus, mon grand-père, de son vivant je l'avais beaucoup évité parce que je le trouvais trop borné. Mon père est quelqu'un de normal aussi, il est largué à côté de moi. Quant à mes grands-parents paternels, impossible de savoir. Je ne les ai pas connus. Il me serait très difficile d'apprendre que ma grand-mère le soit, j'ai déjà hérité de la même taille qu'elle au cm près et du même bloche sur le front, je lui ressemble beaucoup trop alors qu'elle s'est comportée comme un monstre avec ma famille. D'ailleurs, entre mes 3 ans et l'année dernière, je ne l'ai jamais vue, pendant des années je croyais qu'elle était décédée. Mais non, elle a juste désavoué son fils et sa famille lorsque ma mère a annoncé être enceinte de ma soeur.

Quant à ma soeur... on était aussi différentes que le jour et la nuit, et elle n'avait ni ma précocité, ni mon côté fulgurant. Elle a trouvé, sans aucun signe annonciateur, que la vie ne valait pas la peine d'être vécue. Du coup, maintenant, j'ai des doutes: était-elle une surdouée moins démonstrative que moi? Ceci dit, après enquête, il semble qu'elle avait développé une psychose, ce qui a complètement modelé le caractère qu'elle avait ces 10 dernières années. Elle avait mon côté créatif, mais sans éclat, et retiré du monde, mais heureuse de l'être. En tout cas, ça n'avait jamais effleuré qui que ce soit qu'elle puisse l'être, et j'ai beau fouiller dans mes souvenirs, dans nos jeux communs, dans ce que j'ai vu d'elle à son insu, je ne vois rien qui soit significatif. Evidemment, je ne suis pas infaillible, mais a priori elle ne l'était pas.

Tout ça pour dire que le côté héréditaire du zèbre, je m'assois dessus, je suis toute seule dans ma famille, c'est à la fois angoissant et rassurant (puisque je ne me sens en concurrence avec personne, et surtout qu'il n'y a personne pour me donner des complexes d'infériorité). Je suis quand même rassurée de voir que la douance peut aussi survenir au milieu de nulle part.

Chrodegang
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 116
Date d'inscription : 28/01/2010
Age : 32
Localisation : pour l'instant les Yvelines (Rambouillet)

http://chrodegang.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par unique le Lun 15 Mar 2010 - 19:02

Chrodegang a écrit:Tout ça pour dire que le côté héréditaire du zèbre, je m'assois dessus, je suis toute seule dans ma famille, c'est à la fois angoissant et rassurant (puisque je ne me sens en concurrence avec personne, et surtout qu'il n'y a personne pour me donner des complexes d'infériorité). Je suis quand même rassurée de voir que la douance peut aussi survenir au milieu de nulle part.

Le coté héréditaire est une des hypothèses avancée, mais pas la seule! Rassure toi...

unique
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 211
Date d'inscription : 09/08/2009
Age : 35
Localisation : cholet...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par LilyRose le Sam 21 Fév 2015 - 14:37

je ne sais pas si c'est héréditaire, mon beau père est le seul plus intelligent de ses frères et soeurs, tous ses enfants sont intelligents,  j'ai mon frère qui est  surdoué, ça se voit  à plein de choses.... ma demi soeur et moi n'avons pas le même père, elle est intelligente mais il s'avère que je suis également  au dessus de la norme d'après la psy que j'avais  vu. Je soupçonne ma mère d'être également  plus intelligente que la moyenne mais de là à être  zèbres, je l'ignore.

Dans la belle famille on a des cousins surdoués ou très intelligents. J'ignore si les grands parents ou ascendants étaient également surdoués, on n'avait pas les mêmes outils que maintenant mais pas mal étaient soit dépressifs, soit alcooliques. Souffrance? difficile à établir sans autre données plus explicites.

mon frère c'est sûr, il rend folle ma mère (c'est le fils de mon beau père), il est hyper intelligent pour tout ce qui est abstrait, sciences, mathématique.... mais reste étrangement  à la masse quand il s'agit de s'habiller, pull en été, t-shirt en hiver, il  a  du mal à lire l'heure. Hypersensible, analytique, il comprend  les  gens et  sait  comment les prendre (sûrement issu de l'instinct de survie  face à une mère portée sur la bouteille).

Mais étrangement, il pense que ma mère  l'aime moins que ses  filles qui sont de son sang, alors qu'on le connait depuis qu'il a deux ans et qu'on l'élève depuis ses cinq ans. Etrange  perception des choses, est-ce qu'un surdoué de haut  niveau interprète mal les relations humaines?

LilyRose
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 21/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par Invité le Sam 21 Fév 2015 - 14:53

Quelle question intéressante et les réponses encore plus.

Je n'aime pas trop les étiquettes et c'est ça qui me fait refuser d'accepter ce qui est tout en me disant que ça l'est. C'est ma façon à moi de m'autoriser à évoluer, me renforcer sur les points sensibles et ne pas refuser ou prendre de haut ceux qui ne le sont pas. Je sais bien évidemment que pour ceux qui l'assument, ce n'est en rien un sentiment de supériorité officielle ( on va dire la majorité hein, ne nous leurrons pas non plus).

Mon père est évidemment bien dans cette "catégorie" ( misère comme c'est difficile d'en parler en restant dans ses convictions persos...) ma soeur et mon frère aussi. On en parle pas, on le sait. Etrange aussi, je sais.
Ma mère aurait pu l'être si elle avait accepté de le voir sans jalouser ceux qui font avec...

Selon mon humble point de vue, le fait de refuser aussi la dénomination en dehors du côté " communautaire" du truc, voire supérieur ( alors que non, c'est juste une différence), c'est la peur. La peur de l'inconnu, la peur du changement, la peur du regard des autres, du rejet, la peur de se découvrir autre même si rien ne change et peut-être même la peur de soi.

Personnellement, je préfère me dire pour mon cas, j'ai une différence et plutôt que de m'en cacher, je l'accepte. Plus je l'accepte sans nécessairement en parler, plus on m'accepte et ceux pour qui ça pose un problème, ils partent naturellement.Mais sachant ça, on le vit mieux Wink



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zébrures familliales

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:37


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum