pardonnez le pavé.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: pardonnez le pavé.

Message par "Boomfunk" le Mer 12 Oct 2011 - 17:17

Bon ben je n'aurai pas eu le temps de me dévoiler davantage et vous connaitre..je vous assure que j'avais pour intention de lever progressivement mes barrières.

pfff, je dois avoir battu le record de la plus breve apparition ici.
je suis désolé mais je ne peux pas là.

je ne voulais blesser personne.

http://www.zebrascrossing.net/t562p660-critique-de-la-moderation

ps: message pour kiss. Si j'avais compris ce que j'ai compris en discutant sur le chat avec toi hier soir, je n'aurais pas agi comme j'ai fait avec toi et ne me serais pas offusquer de ta reaction à mon égard.

bonne continuation à vous les zebres.

"Boomfunk"
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 82
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 42
Localisation : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: pardonnez le pavé.

Message par Invité le Mer 12 Oct 2011 - 21:53

Tu abandonnes trop vite.
En plus tu es allé direct sur le fil où tout le monde se frite, celui sur la modération. Ce n'était pas le choix le plus judicieux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: pardonnez le pavé.

Message par Pulsifer du Cheshire le Mer 12 Oct 2011 - 22:31

J'ai toujours pensé que le bon sens voulait qu'en arrivant dans un endroit nouveau on observe, on se fasse discret, on comprenne comment fonctionne le coin avant de s'intégrer... Je pensais innocemment que ce devait être une caractéristique, comme tant d'autres, commune à tous les zèbres.

Je suis content de t'avoir rencontré Bommfunk, tu m'as appris que cette caractéristique, comme tant d'autres, n'est pas commune à tous les zèbres.

Bonne route à toi.

Pulsifer du Cheshire
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 705
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 35
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: pardonnez le pavé.

Message par Clemelle le Jeu 13 Oct 2011 - 8:56

c'est con mais chuis déçue que tu partes !

j'espère que ta décision n'est pas définitive... (oué je m'attache vite ^^')

Clemelle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 986
Date d'inscription : 28/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: pardonnez le pavé.

Message par "Boomfunk" le Jeu 13 Oct 2011 - 14:33

Bonjour tout le monde.

A vrai dire, je ne sais pas ce que je veux.
Partir, rester.

Mais ayant continué à venir fouiner sur le forum, je ne vais pas me mentir…
j’ai apprécié que quelques personnes postent sur mon topic présentation. Il n’en est pas vraiment un, vous le concevrez.
Mais, je vous avoue nourrir une méfiance à l’égard de la socialisation virtuelle (comme pour la vraie vie).

je traine sur des forums divers toujours avec une certaine réserve.
C’est la première fois que je me rends sur un forum de zèbre. Car il y’a quelque temps, je ne connaissais pas l’existence du terme.

J’ai été diagnostiqué lorsque j’avais 16 ans, au détour d’une hospitalisation. J’étais alors un adolescent violent et associal…Mais ce Qi de 149 n’a eu pour effet que d’alimenter chez moi un sentiment de supériorité. Plutôt que de soulager mon mal etre, cela n’a fait qu’hermétiser davantage la vitre qui me séparait des autres.

J’ai tout de même, vécu à peu prés bien, sans tomber dans les travers de la vie. J’ai rencontré des amis super. Le courant passe bien avec mes collègues de travail.
Avec les années, je me suis bonifié et je crois que mon entourage me voit comme quelqu’un de sympathique, un peu rentre dedans parfois mais c’est ce qui fait mon charme.

Parfois, sans me rendre compte, je mets mal a l’aise les personnes que j’ai en face de moi. Sans doute est ce une réminiscence de ma mysanthropie hautaine de l’adolescence.
Il y’a quelques temps, je suis tombé sur une émission de radio sur France inter, qui parlait des zebres. Ce fut un moment mystique pour moi. Une révélation.
Ce qui cloche a un donc un sens. …ainsi le zebre est entré dans ma vie…c’était il y’a 5 mois.(depuis je bouquine énormément sur le sujet)
Au départ, J’ai parcouru ce forum en sous marin puis me suis décidé à m’inscrire.

Comme certains l’ont vu, mon arrivée fut remarquée.
Même si je conçois que la communication virtuelle est spécifique et teintée de biais, j’ai eu du mal à comprendre certaines réactions à mon égard. Sans doute manquai-je de sens commun et oubliai-je les rudiments de la courtoisie.
Toujours est il qu’hier j’étais très fâché. L’impression d’être tombé dans un village de timbrés. Déjà que je trouvais certains discours un peu trop dans le mielleux, ce n’a fait que rajouté à mes questionnements sur ce que je faisais là.
Puis deux éléments m’ont amené à revoir mon approche.
Le premier, un mp recu d’un des guides (passeur) . Je l’ai trouvé bienveillant et sincère avec moi, me donnant une occasion d’expression libre.
Le second, un message d’un autre guide (paela) sur le "topic miné". Même si sa réponse à ma proposition de modération tournante me convient partiellement, au moins j’ai pu voir qu’il la prenait au sérieux, impression que je n’ai pas eu sur une autre réaction.
C’est surtout cela qui m’a vexé. Qu’on ne comprenne pas mon comportement, je le conçois, ayant subi moult incompréhension dans l’enfance.
Mais qu’on généralise ma personne me touche beaucoup, surtout si je suis sérieux.
Ne voulant pas relancer de polémique sur le "topic de la mort". Laissez-moi expliquer ma démarche.
J’espère que cela éclairera la lanterne de chacun.

je me nomme Christophe, j’ai 37 ans, je vis à lorient (morbihan) .
Je suis cadre de la fonction publique territoriale depuis 9 ans et je suis passionné par la navigation. Je suis administrateur d’une association en lien avec cette passion.
J’ ai découvert les « forum de discussion » il y’a longtemps dans un forum spécialisé dans le monde marin. Mais également sur un forum de cinéphile, puisque je suis très attaché au cinéma des années 30, notamment l’actrice américaine ginger rogers..
Ces forums d’echanges ont tous des objets précis de discussion, des prétextes à la relation (le cinéma, le milieu de la mer).
Ici j’ai été étonné de l’absence d’objet. Enfin, si, l’objet est bien sur la zebritude mais il me semble qu’il n’en est pas un en tant que tel, puisqu’en parler amène inévitablement à la faire parler.
Je veux dire par là qu’elle s’exprime alors qu’on l’exprime. C’est assez étonnant. Je ne sais pas si vous comprenez. Lorsque je parle cinéma ou navigation, j’exprime un point de vue distancié, puisque l’objet ne fait pas vraiment corps avec moi. Je suis distinct de mes passions. Ici les échanges s’inscrivent dans un autre registre, plus affectivé, personnalisé et je considere que parler intelligence est impossible car on ne mesurera jamais que quelques une de ses expressions. D’ailleurs, à l’instant où je le dis, c’est elle qui parle. D’où ma curiosité pour ce forum.
Ce qui m’a attiré dans le "topic du pilori", c’est le souci évident de democratisation et de débats participatifs de l’equipe de direction du forum envers ses membres.
A vrai dire, je ne connaissais pas le concept. Dans les assos que j’administre ou les forums que je/j’ai fréquenté, il n’est pas question d’autant de souplesse et de soucis envers les membres. Il y’a une direction affichée, soit on la suit, soit on s’en va (c'est partiellement vrai dans l'associatif mais on en est proche ).
Un forum n’est pas un espace démocratique car entrant dans le cadre privé. Le choix de direction dépend de ceux qui le gèrent. Il n’y a théoriquement même pas lieu de chercher à contenter tout le monde. En ce sens, l’élan de l’équipe est à louer.

De fait, je me suis intéressé de pres à cette thématique de ce forum car je la vis tous les jours à titre professionnel ou dans le cadre des mes loisirs mais passons.

Ma proposition de moderation tournante s’inscrivait dans une reflexion globale et generaliste sur la question démocratique et il ne faut pas y voir quelque chose d’ancré dans un contexte, celui que je perçois ici, à la lecture entière du "topic électrifié".
Dans une démocratie, occasion est offerte à tous de prendre les reines du système. Il n y’a pas d’autorité légitime par droit du sang. Celui qui détient la place « la plus haute » est mandaté, pour un durée établie et peux être réelu. Le principe d’une moderation tournante me semblait donc la logique à prendre pour un forum se voulant ouvert et démocratique, dans les faits et les idées développées.

J’ai été accusé de harcèlement et d’humiliation envers un membre bénévole, comprendre donc un membre de la modération.

Je tiens à préciser que ma réflexion ne touchait pas une personne, mais bien une équipe, déconsidérée de tout contexte, mais ancrée dans un système observable.
J’ai (peut être à tort) sorti un commentaire de son contexte pour alimenter mon point de vue. Je précise que dans le dit commentaire, la personne faisait part de la question de burn out. Et si il n’a pas dit précisément qu’il en souffrait, il a appuyé son argumentaire par l’exemple d’autres personnes en ayant subi les ravages. Que devais-je comprendre si ce n’est que lui-même se sentait en risque ?
Je ne pouvais pas avoir l’esprit suffisamment tordu d’envisager cette réflexion comme du chantage affectif ? « soyez gentil, sinon, on s’en va et y’aura plus de forum !! ».
Honnetement, j’ai pris ca comme indicateur de souffrance plutôt que comme du chantage tout simplement parcequ’il est évident que c’est faux. Un système survit au-delà de ses composants. Et si des gens s’en vont, d’autres prennent le relai, comme partout. D’ailleurs, faire croire qu’on est essentiel est la meilleur façon d’empêcher tout le monde de s’exprimer et de faire de vraies propositions. C’est donc antidémocratique. Si on veut qu’un système marche, il faut se situer au service du groupe et non le contraire.

Donc je le redis, je n’insinuais pas cela, ne visait personne et observait juste un phénomène (jouant sur le pseudo à mettre en lien avec mon avatar). Et je comprends tout à fait le risque de burn out d’une équipe qui essaye de faire d’un espace de parole privé, une démocratie. C’est pour cela que la moderation tournante me semblait saine et logique. Et en plus, elle a le merite d’éviter aux gens de s’approprier de trop leur fonction.

En outre, je pense toutefois que cette fonction transcende tout le reste quoi qu’on veuille exprimer.
Si je prends un apéro avec mon patron (le maire), il reste le maire même avec 3 cacaouettes qui restent coincées entre ses dents. Et son point de vue sur tel ou tel sujet ne sera jamais conditionné par autre chose que la place à laquelle il se trouve.
Aussi, bien qu’intéressant, le fait de vouloir différencier mode guide/moderateur on/off me parait schyzophrene et inadéquat. Cela dit, la démarche est là sur la forme et elle est bienveillante avant tout. Même si dans les faits, malgré toute la volonté du monde, le distinguo me parait plus de l’ornement qu’autre chose.

Aparté : dans les forums que je connais, normalement l‘équipe se compose d’admin et de moderateurs. Je trouve qu’ici, le concept de guide brouille un peu les pistes dans le sens où j’ai l’impression que les guides sont en fait les modérateurs.

Alors, si ce que j’ai voulu dire, est interprété, je n’y peux rien si ce n’est constater que le travers de ce dessein démocratique a peut être pour conséquence de générer la montée en puissance ou le maintien d’un climat paranoïaque dont j’ai été malgré moi, acteur.

Pour en revenir à ma façon de faire, je tiens tout de même à préciser une chose : je suis allergique à toute forme de politesse . Je ne sais jamais trop comment me comporter en société (sans doute mon impolitesse ici en a t elle été une expression.
Sinon, la generalisation me fiche des boutons.
Donc si je reconnais sans problème être tombé ici sur des sujets absolument merdiques (ce n’est pas général) et des commentaires vide de sens. Je le vois et je le dis. Point.

Ce n’est pas pour autant que je m’adresse à leur auteur. Je ne connais pas les personnes. Je me fie juste à ce que je lis. Et il n’ya pas lieu de s’offusquer. Un sujet n’est pas une personne. On est pas défini par les mots qu’on écrit. Et prendre pour soi, revient peut être à s’identifier un peu trop. Ce que j’ai peut etre fait hier en me vexant pour du virtuel.

Voilà. J’avais besoin de dire ces choses.
Dans l’absolu, je ne pense pas me rependre trop sur ce forum, craignant de m’y socialiser. Mais je vais essayer d’intervenir de temps en temps sur des sujets parcequ’ j’en ai repéré quelques uns tout simplement passionnant.

A plus peut être.

Au fait : puisque l’occasion s’y prête cette fois -ci .

Spoiler:
Pardonnez le pavé. Wink

"Boomfunk"
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 82
Date d'inscription : 10/10/2011
Age : 42
Localisation : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: pardonnez le pavé.

Message par Bliss le Jeu 13 Oct 2011 - 16:08

Merci pour ce vrai pavé fort intéressant (et drôle), dans lequel tu livres enfin une part de toi ! Wink

Bliss
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: pardonnez le pavé.

Message par Persona le Jeu 13 Oct 2011 - 16:54

Bienvenue à toi !

Ici, c'est un forum d'entraide.
En ce qui me concerne, j'apprécie les caractères et les avis tranchés.
Donc je suis ravi de t'y trouver.

On confond parfois, pour celui qui donne, le lâcher prise avec la perte de contrôle... et pour celui qui reçoit, la maladresse avec la perversion.

Et comme dirait Catherine Ringer: "Pardon"

Persona
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 563
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 49
Localisation : La Rochelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: pardonnez le pavé.

Message par paela le Jeu 13 Oct 2011 - 19:22

Parfait pour ton honneteté, bienvenue "Doomfunk", ne prend pas tes premières journées pour des modèles de la suite, tu as juste posté au mauvais endroit au mauvais moment, de la mauvaise façon aussi (mais ton poster de Lucj'temetslanique était assez génial).

Et si t'as des précisions sur le truc de la modération tournante poste les ou envoie-moi un mp pour voir si c'est pas forcément une mauvaise idée Smile

paela
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2197
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: pardonnez le pavé.

Message par Clemelle le Jeu 13 Oct 2011 - 20:02

je savais que tu valais ton pesant de cacahuètes !
je suis contente de te voir rester parmi nous !

Clemelle
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 986
Date d'inscription : 28/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: pardonnez le pavé.

Message par Invité le Jeu 13 Oct 2011 - 20:17

Clemelle Je te surveille.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: pardonnez le pavé.

Message par Invité le Jeu 13 Oct 2011 - 20:42

"Boomfunk" a écrit:

"L'essentiel est que je ne pas comme Ulysse", j'ai retrouvé le chemin de chez moi ... d'accord, c'est pas dans le fil et sans doute pas très futfut mais j'avais juste envie de l'écrire ... ok, je sors ;-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: pardonnez le pavé.

Message par cavavite le Jeu 13 Oct 2011 - 20:57

y a quand meme des jours ou je me demande ce qu'on leur donne à manger aux bretons....

j'ai l'étrange sensation que nous avons des prairies particulierement vertes ici en bretagne, ce qui n'st pas pour me déplaire...

en même temps venant du loiret, pas tres loin de pithiviers , normal que je sois étonnée (rapport aux années 40 !!!!)

cavavite
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 114
Date d'inscription : 03/10/2011
Localisation : ici et là

Revenir en haut Aller en bas

Re: pardonnez le pavé.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:08


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum