Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Page 40 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40

Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Yul le Lun 18 Jan 2016 - 1:51

Joyeux anniversaire! Very Happy

35 ans! Quel talent! Continue comme ça, tu finiras par me rattraper! Wink

Bisous
avatar
Yul
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4066
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 33
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Vincenz' le Lun 18 Jan 2016 - 3:07

Joyeux anniversaire Senga ^^
avatar
Vincenz'
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5620
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 23
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Lun 18 Jan 2016 - 19:26

Merci les garçons Smile

(Yul, rhoooo chut, on ne parle pas de l'âge des dames m'enfin !!! Smile)

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"
avatar
'Sengabl
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2046
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 47
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Joyeux Yanniversaire !

Message par 'Sengabl le Dim 5 Juin 2016 - 14:41

[Un petit message pour l'au-delà]
Chaque cinq juin je me demande...
Comment aurais-tu été à 47 ans... 17167 jours !
Tu aurais peut-être viré vieux con. Tu te serais aigri...
Ou alors, tu serais devenu le motard le plus sexy du coin. Juste assez rock'n roll mais pas trop...
On serait où ? T'aurais sûrement aimé ça le mojito fraise.
Tchin' !
Well.
Happy birthday mon doudou, mon chéri, mon amour, mon amant, mon mari...
[EOT]

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"
avatar
'Sengabl
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2046
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 47
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Mar 7 Juin 2016 - 17:01

J'ai vu Ma Loute deux fois déjà. Mais merci de la recommandation !

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"
avatar
'Sengabl
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2046
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 47
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Et des fois, ça parlerait de paix, ça parlerait d'amour, et ça serait bien...

Message par 'Sengabl le Dim 9 Avr 2017 - 16:11

Le rêve de l'enfant, c'est la Paix,
Le rêve de la mère, c'est la Paix,
Des mots d'amour sous les arbres, c'est la Paix.
Le père qui rentre le soir un long sourire dans les yeux
Dans ses mains un panier rempli de fruits
Et sur son front des gouttes de sueur qui ressemblent
Aux gouttes d'eau gelées de la cruche posée sur la fenêtre...
C'est la Paix....
Quand se referment les cicatrices sur le visage blessé du monde
Et que dans les cratères creusés, on plante des arbres;
Quand, dans les coeurs carbonisés par la fournaise,
L'espoir fait ressurgir les premiers bourgeons
Et que les morts peuvent enfin se coucher sur le côté
Et dormir sans aucune plainte, assurés que leur sang
N'a pas coulé en vain...
La Paix, c'est la bonne odeur des repas,
Le soir quand l'arrêt d'une voiture sur la route
Ne provoque aucune peur,
Et que celui qui frappe à la porte, ne peut être qu'un ami
Et qu'à n'importe quelle heure, la fenêtre ne peut s'ouvrir
Que sur le ciel et laissant nos yeux refléter comme une fête
Des cloches lointaines de ses couleurs...
Quand les prisons deviennent des bibliothèques
Et que de porte en porte, une chanson s'en va dans la nuit...
Quand la lune du printemps sort des nuages semblables
A l'ouvrier qui le samedi soir sort fraîchement rasé
De chez le coiffeur du quartier, c'est la Paix.
La Paix, ce sont des meules rayonnantes dans les champs de l'été
C'est l'alphabet de la beauté sur les genoux de l'aube.
Quand tu dis, mon frère, demain, nous construirons,
Quand nous construisons et que nous chantons, c'est la Paix...
Quand la nuit ne prend que peu de place dans le cœur
Et que les cheminées nous montrent du doigt le chemin du bonheur,
Quand le poète et le prolétaire peuvent à égalité
Respirer le parfum du grand œillet du crépuscule, c'est la Paix.
Mes frères, c'est dans la Paix que nous respirons à pleins poumons
L'univers entier avec tous ses rêves...
Mes frères, mes sœurs, donnez-vous la main, c'est cela la Paix.

Yannis Ritsos

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"
avatar
'Sengabl
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2046
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 47
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Jeu 7 Déc 2017 - 23:09

Il y a quand même, toujours, par là, et beaucoup par ci, ces gens qui m'interpellent et que je trouve étranges.
Ceux qui pensent être, ceux qui s'imaginent qu'ils sont...
Ceux qui n'ont pour existence qu'un fragment de monde, cybernétique le plus souvent et qui n'arrivent à briller en nul autre lieu. Sans pour autant en avoir une réelle conscience.

Moi, ce qui me dérange, ce sont les chouigneuses qui s'imaginent être des stars que tout le monde devrait connaître. Qui s'auto-octroient des statuts que personne ne leur a vraiment donné. Qui, parce qu'elles pensent briller s'imaginent qu'elles peuvent faire disparaître les autres dans l'ombre. Ou ces pseudos indomptés qui s'imaginent que parce qu'on est fielleux, on est habile. Ces personnages tronqués, un peu brocardés, un poil endimanchés qui ne révèlent que la part d'eux qu'ils trouvent acceptable, brillante, grandiose, s'oubliant presque des défauts dans tout cela. Jouant, pour ces défauts qu'ils n'aiment pas (oh mon dieu, où est donc la perfection qui m'est due !!!) une carte de faux-self (ah que je ris que je ris -de me voir si belle en ce miroir dirait Bianca).
Moi ce qui me dérange, ce sont ces personnages, donc, qui ne peuvent supporter, non pas de ne pas connaître, mais surtout, surtout, ne de pas être connu. Quel drââââme Madââââme... Je suis une anonyme. Quel drame, je ne suis qu'une parmi d'autres... Quel drame, je suis si fade que je crains de disparaître... Connaissez-moi, connaissez-moi, sinon je meurs... !
Car alors, la pseudo célébrité leur pourrait bien donner des passe-droits, car ils toucheraient alors le Saint Graal : celui d'être entendu, vu, remarqué. Celui du petit fan club, de l'heure de gloire qu'on s'imagine durer toujours.
Moi ce qui me dérange, ce sont les bruyants qui se croient tout permis alors qu'en plus, ils ne sont que tièdes et fades, comme la mauvaise soupe servie dans le routier bondé.
Quand il ne savent même pas qu'ils ne sont que la réplique du précédent et qu'ils n'ont pas conscience qu'ils seront détrônés par le suivant qui ne leur devra cependant rien car ils n'auront rien laissé.
Ceux qui se croient uniques mais qui s'aiment classés dans 16 petites cases (mais attention, eux sont dans la plus rares !). Ceux qui crient, hurlent et portent aux nues leur unicité mais s'empressent pourtant de rejoindre une pseudo communauté, non pas pour l'enrichir, mais pour tenter de la changer en ce qu'ils voudraient qu'elle soit = le reflet ce qu'ils pensent être. Eux qui pourtant, ne se supportent pas dans la solitude.

Oui, il reste en ce bas -de plus en plus bas- monde cybernétique, après 20 ans à y avoir traîner mes guêtres, toujours des personnages qui me sidèrent un peu.
A la fois par leur prétention mais aussi par la bêtise qui y est intrinsèquement liée.
Ces êtres qui ignorent que l'essentiel est ailleurs et qui monopolisent, sans fin possible un espace qu'ils refusent de considérer comme leur étant momentanément vital. Enfin si.. Enfin non... Enfin j'm'en fous moi ! Crieront-ils... Smile
Et pourtant, que les fers et les boucliers se lèvent quand on les prive de leur audience ou de leur air. Qu'ils ont l'impression atroce qu'ils ne respireront plus, qu'ils crient à toutes les infamies... ! Injustice par ci, démocratie par là... Quels ne sont pas les arguments qu'ils ont opposé, en tous lieux, de tous temps...

J'aurais bien dit que c'était triste (mais alors résonne "que c'est triste Venise" et ça n'est pas le moment), mais enfin. Il en est ainsi de cette nature humaine qui se croit changée alors qu'elle ne fait que rejouer éternellement le même mélo-drame de série Z.
Ils ne sont donc pas tristes ni haïssables.
Il ne sont qu'humains, eux qui se croient sur-hommes.

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"
avatar
'Sengabl
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2046
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 47
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Ven 8 Déc 2017 - 10:28



Moi je voulais l'image d'un enfant qui, tout fâché, aurait fait son baluchon en criant bien fort "puisque c'est comme ça, je QUITTE LA MAISON !! JE FUGUE !!! VOUS NE ME RETROUVEREZ JAMAIS !!!"
Et ses parents, confiants et sereins, qui le regardent avec affection faire sa première crise d'autonomie, se rebeller contre les règles, contre l'autorité bienveillante qu'ils lui imposent.
Et revenir, en ayant un peu grandi, en ayant un peu compris qu'il y a des foyers où finalement, il fait bon vivre.

Ah, que c'est beau la vie... Smile

Popcorn

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"
avatar
'Sengabl
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2046
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 47
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Patate le Ven 8 Déc 2017 - 10:40

Si tu as des envies de maternage, je peux t'envoyer par la poste ma mémère de 2 ans et des brouillettes. Une toute chtite blonde trèèèès mignonne et qui régulièrement fait son baluchon pour partir «acraischss» ! Un caractère bien trempé, je précise à toutes fins utiles  Very Happy
avatar
Patate
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1889
Date d'inscription : 20/01/2017
Localisation : Gaïa

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Ven 8 Déc 2017 - 10:49

Ah oui non merci, ça va aller Smile

Je me suis débarrassée des miens y'a 3 ans, j'ai 0 intention de remettre ça Smile

Je me rapproche plus de la période "je fais des tartes et des confitures le mercredi après midi" que de "je change des couches et je donne le biberon" Smile

Non mais disons que les départs en trombe en mode diva, ça me fait toujours un peu penser à ça. Ce qui, on peut le noter, me permet de garder un regard bien affectueux sur la chose Smile

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"
avatar
'Sengabl
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2046
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 47
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Page 40 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum