Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Page 2 sur 20 Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 20  Suivant

Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Elijah Kvar le Lun 5 Déc 2011 - 0:51

Arf... Tu l'as recontactée ?

Elijah Kvar

Messages : 581
Date d'inscription : 20/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Lun 5 Déc 2011 - 3:34

Loic a écrit:
Bref, rien, rien, rien.

Ah ! Ca, je comprends... pour une fois ! Razz


Pffff, genre tu me comprends pas ptet ? Smile
'Sengabl
'Sengabl

Messages : 2060
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 48
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Lun 5 Déc 2011 - 3:45

Eleu a écrit:Arf... Tu l'as recontactée ?

Bah non... Vendredi pas de chiffre, j'ai attendu samedi pour l'éventuel bilan (avec une sorte d'intuition qu'il ne viendrait pas non plus), puis dimanche quoi.

Bon, je vais pas non plus la harceler le dimanche. Non, là je vais re-attendre genre jusqu'à mercredi. Et sinon jeudi matin je vais aller faire un tour à son cabinet je pense. Très énervée comme je sais l'être. A deux doigts du meurtre. D'ailleurs d'ici là je vais peut-être poster un nouveau fil "Comment assassiner un psy et échapper à la prison" histoire de faire un brainstorming...

Bon bref, je vais noyer mon chagrin dans... euh... hmmm mouais, j'en sais rien... Tiens nan, je vais aller me noyer dans la Seine pour faire chier les péniches et nourrir les poissons chats.

Mais sinon j'ai de nouveaux éléments pour revenir sur notre discussion mp (au moins sur le début), la suite prochainement donc (non je n'ai pas oublié que c'est mon tour Smile
'Sengabl
'Sengabl

Messages : 2060
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 48
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Elijah Kvar le Lun 5 Déc 2011 - 11:32

Dis-toi que mardi, tu verras des gens cool Wink
(comment ça, ça ne t'avance pas vraiment ?)
Elijah Kvar
Elijah Kvar

Messages : 581
Date d'inscription : 20/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Pia le Mar 6 Déc 2011 - 1:27

"la belle Agnès"..?
Pia
Pia

Messages : 54
Date d'inscription : 23/05/2011
Age : 37
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Si on creuse vraiment... Des envies de fuite...

Message par 'Sengabl le Mer 7 Déc 2011 - 11:54

Et me revoilà dans une situation habituelle... Faut-il fuir ou lutter contre l'instinct de fuite ?

Faut-il écouter l'instinct qui fut si souvent salvateur (nan mais c'est con, en fait j'en sais rien, si tu fuis tu sais pas si t'aurais gagné ou perdu) ou lutter quitte à "perdre" ?

Je me retrouve ces jours-ci dans une drôle de situation... Je sors de ma caverne d'ours des montagnes et finalement, le dehors est toujours pareil. Rien n'a été révolutionné dehors, rien n'a changé dehors. Et rien n'a changé dans mon dedans non plus.

Des tas de choses que je voudrais dire mais que je ne peux pas dire en fait.

Bon, commençons par le "début".

Le résultat du test est tombé, mais d'autres choses sont tombées entre temps qui changent un peu la donne. Les impressions/pensées/idées/questions du moment en vrac (et oui, une liste !) :

- Je me connais vachement bien
- J'ai gagné au poids du jambon parce que je me connais vachement bien (je ne peux même plus me surprendre...)
- Je m'en foutrais un peu de donner *le* chiffre, mais apparemment, ça se fait pas, c'est pas propre.
- Le classement existe, quoi qu'en disent les uns ou les autres, même s'ils essayent de faire autrement
- De toute façon le chiffre ne sert à rien, les commentaires non plus, rien de nouveau, tout ce qui est écrit, je le savais déjà : l'extérieur donne une sensation/couleur, à l’intérieur c'est une autre paire de manches (indécelable par qui que ce soit jusqu'à maintenant) -> ça sert à rien, j'avais déjà compris tout ça toute seule (évidemment, 15 ans que je me regarde fonctionner...)
- Pas de T à rajouter devant le HQI : ouf, 2 sur 100 c'était déjà super chaud (menteuse)
- Pas de T à rajouter devant le HQI : pffff, je le savais que j'étais une conne (et oui et en plus maintenant c'est confirmé, alleluia, allez !)
- Dans ma tête c'est un tetris plus qu'un scrabble
- Je suis beaucoup trop carrée, il y a des gens pour qui c'est pas normal
- Je suis beaucoup trop spontanée pour que ça paraisse normal
- 19/19 à "compréhension" : qu'il est con ce test "brillante adaptation sociale" : mais oui bien sûr, considérant le fait que je sors de la maison entre 10 et 20 h maxi par semaine, tu parles Charles.
- Je suis un caméléon (si je m'appelais Léon au moins je pourrais me droguer), y'a longtemps que je le sais, rien de nouveau sous le soleil ; être un caméléon ça pue du bec
- Je n'aime pas les groupes, je ne sais pas faire
- J'aime les gens, les têtes à têtes, j'ai bien choisi mon taf
- Je suis une gaffeuse qui ne supporte pas l'idée de gaffer et de blesser les autres avec ses gaffes -> fuite
- Je ne sais fonctionner que dans le monde que je me suis construit, tout le reste a tendance à m'agresser
- Je suis moins ouverte que je ne le pense la plupart du temps, j'ai des préconçus qui puent du bec
- Je me sens en décalage quand même, serait-ce de la prétention et de la volonté d'être unique qui perdure ou est-ce une réalité due à mon histoire, mon âge, etc.
- Je suis parano -> j'aime pas les groupes
- J'ai envie de câlins, qu'on me dise qu'on m'aime, qu'on prenne soin de moi.
- J'en ai marre d'être un capitaine d'infanterie
- Suis-je, en réalité, plus psy que je ne le pense quand je suis avec des gens avec qui je ne suis pas censée l'être
- Suis-je capable de pardonner quelqu'un qui me griffe intentionnellement ? (-> ça se fait pas de faire du mal aux gens exprès)
- Suis-je capable de pardonner quelqu'un qui me griffe pas intentionnellement ? (-> quand on fait du mal aux gens en faisant pas exprès c'est qu'on est insensible)
- Suis-je capable de me pardonner quand je fais du mal pas intentionnellement ?
- L'âge est-il une raison majeure du sentiment de décalage ? (-> oui, parce qu'il y a quelqu'un dont je me sens vraiment proche, compréhension à demi-mot, allez "épouse-moi")
- Faut-il bien me connaître pour m'aimer ?
- Suis-je aussi lisible pour les autres que les autres le sont pour moi (-> fausse impression, les gens ne peuvent pas être aussi "faciles" à lire)
- Je vais m'éclater à faire du coaching, tous les bouquins que je lis, j'aurais pu les écrire tellement ça me paraît évident. C'est juste exactement pareil que la thérapie, ramenée à un monde professionnel.
- J'en ai marre des cours, j'en ai marre des efforts inconscients, j'en ai marre d'être fatiguée, j'en ai marre de devoir me justifier (oui cher psy, c'est l'effort qui est difficile et qui me ramène sans arrêt vers l'ex : après 6 mois de tentatives en tous genres, le monde extérieur me paraîtra toujours le même, mon décalage sera toujours là, l'incompréhension sera toujours omniprésente, et je retournerai dans ma caverne en l'emmenant avec moi pour me tenir chaud, pour me faire du mal parce qu'au moins comme ça je choisis mon bourreau puisque le monde est en fait rempli de bourreau, moi incluse)
- C'est super rassurant d'être carrée dans le dedans, je suis en fait totalement inadaptable, la pâte à modeler se durcit de plus en plus, c'est de plus en plus compliqué.
- De toute façon tout ça ne sert à rien, il s'agit juste d'attendre (merci jeune homme d'être d'accord avec moi sur ce point -> point de "nom", les intéressés se reconnaitront, ou pas)
- Je bosse dans 10 mn, je suis pas habillée, j'ai pas envie de monter, j'ai pas envie de mettre mon costume, je veux me cacher sous ma couette et pleurer.
- Une fois que je me serai habillée, que j'aurai mis mon costume, que je serai montée, quand je redescendrai tout paraitra plus cool, j'aurai eu mon shoot de "c'est bien ce que tu fais". Et ça sera reparti pour 2/3 heures de mieux.
- J'en ai rien à carrer de l'avis des autres (défense) ma construction est finalement assez solide pour résister mais pas à un tremblement de terre force 9.
- Putain, je relis la liste et je me dis que ça va pas fort quand même. Ca fait un peu flipper ce négativisme.

Voilà, c'est fait, le vomissement. Marrant, ça va pas mieux pour autant.






'Sengabl
'Sengabl

Messages : 2060
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 48
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Elijah Kvar le Mer 7 Déc 2011 - 13:10

Mmh.
La prochaine fois, ce sera calin. Le bon vrai gros calin qui veut tout dire.
Elijah Kvar
Elijah Kvar

Messages : 581
Date d'inscription : 20/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Elléane le Mer 7 Déc 2011 - 13:24

Je suis bouleversée par ton état.
Je ne peux rien ajouter, je n'ai pas les moyens de te réconforter, et pourtant je le voudrais vraiment.
Je vais essayer d'aller traîner dans Paris, pour échapper au forum. Tout ce que je lis me fait mal, me renvoie à mon mal-être et à mon incapacité à secourir ceux qui en ont besoin.
Je suis dégoûtée de tout, et surtout de moi. Pas de repli possible.
Surtout marre de me lamenter sur mon sort.
Il vaudrait mieux que j'arrête de poster, je ne suis que poison .
Je mérite ce que je vis, mais pas toi, surtout pas toi.
Elléane
Elléane

Messages : 358
Date d'inscription : 16/11/2011
Age : 57
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Invité le Mer 7 Déc 2011 - 13:30

.


Dernière édition par Loic le Sam 8 Déc 2012 - 22:17, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Elléane le Mer 7 Déc 2011 - 13:38

Merci Loîc, mais je ne veux pas polluer le post, du reste je n'ai rien à dire. Je ne veux plus penser. Mon ciel est bien bas et les nuages qui passent sur la vie des autres passent aussi par chez moi. Qu'il me tombe dessus et qu'on n'en parle plus.
Tu es vraiment gentil, mais ne perd pas ton temps. Je suis irrécupérable, épuisée et sans espoir.
Elléane
Elléane

Messages : 358
Date d'inscription : 16/11/2011
Age : 57
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Shaushka le Mer 7 Déc 2011 - 14:08

Elléane a écrit:Tout ce que je lis me fait mal, me renvoie à mon mal-être et à mon incapacité à secourir ceux qui en ont besoin. Je suis dégoûtée de tout, et surtout de moi.
Hey. Si tu es un poisson des profondeurs, comment peux-tu secourir le nageur qui se noie?
Prends le temps de repli, d'air, la bouffée d'extérieur dont tu as besoin pour t'aider à reprendre pied. Fais pause sur le déferlement d'émotions, fait pause sur tout, ferme les yeux et empêche l'extérieur de te dégouliner dedans. Imperméabilise temporairement, ferme toutes les vannes, le temps que ta tête arrête de tourner, et après tu pourras voir ce que tu fais pour t'aider toi, et encore ensuite, pour aider les autres. Mais avant ça, respiiiiiiire ! I love you
Shaushka
Shaushka

Messages : 413
Date d'inscription : 05/12/2011
Age : 30
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Mer 7 Déc 2011 - 14:29

Elléane a écrit:Je suis bouleversée par ton état.
Je ne peux rien ajouter, je n'ai pas les moyens de te réconforter, et pourtant je le voudrais vraiment.
Je vais essayer d'aller traîner dans Paris, pour échapper au forum. Tout ce que je lis me fait mal, me renvoie à mon mal-être et à mon incapacité à secourir ceux qui en ont besoin.
Je suis dégoûtée de tout, et surtout de moi. Pas de repli possible.
Surtout marre de me lamenter sur mon sort.
Il vaudrait mieux que j'arrête de poster, je ne suis que poison .
Je mérite ce que je vis, mais pas toi, surtout pas toi.

Douce Elléane, chez moi, la force finale réside dans le fait que je sais qu'il ne s'agit que d'une tempête passagère. J'ai tout vaincu, j'ai tout gagné. Mais quand tu es dans la tempête, que veux tu, tu as peur, tu as froid, tu as mal, tu veux qu'on t'aide, tu as le mal de mer, tu veux vomir. Mais ça n'est qu'une tempête.
Il m'est arrivé souvent de me croire poison, j'ai décidé un jour que c'était me donner beaucoup trop d'importance. Il n'est pas question que ma tempête te bouleverse, que ce soit clair, je te l'interdis. Et si j'ai le choix. Et toi aussi.
Et oui, file te promener dans Paris, regarde les gens, certains sont beaux. Si. Ouvre toi et viendront à toi les gens qui sont beaux, je te jure, c'est vrai, c'est arrivé pour moi, cent fois, mille fois. Nourris toi de l'autre, mais pas ici, c'est sûr qu'ici, la noirceur ressort (si on avait pas cette noirceur, on serait tous dehors à se promener dans Paris avec un(e) chéri(e), deux, trois, mille.)
Mais des fois le noir ici, c'est trop noir.
De toute façon, c'est l'époque de la déprime, t'as vu le temps de merde ?
Mais je te le redis, ne te sers pas de mon vomis pour aller plus mal, ça serait dégueulasse de me faire ça.
Je suis juste au croisement difficile d'une reconstruction nécessaire. Les capteurs sont démultipliés, les informations arrivent de toutes parts et l'interprétation n'est qu'émotionnelle. En fait, je devrais juste voir mon psy en 24/24, qu'il me foute une grosse claque dans la gueule et qu'il me dise "c'est bon maintenant, c'est fini les conneries ?" (que n'ai-je la chance d'avoir dans ma vie un mec comme ça, un père comme ça, un frère comme ça...)
Je t'interdis d'aller mal. Et c'est tout.


Dernière édition par Sengabl le Mer 7 Déc 2011 - 14:30, édité 1 fois

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"
Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Sign
'Sengabl
'Sengabl

Messages : 2060
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 48
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Inarius le Mer 7 Déc 2011 - 14:29

Senga,

je suis sûr que ce jambon là, tu aurais aimé le perdre, finalement.
Je suis désolé pour toi si tu n'as rien appris d'extraordinaire. Mais est-ce vraiment si étonnant ?

Inarius

Messages : 117
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Mer 7 Déc 2011 - 14:34

Inarius a écrit:Senga,

je suis sûr que ce jambon là, tu aurais aimé le perdre, finalement.
Je suis désolé pour toi si tu n'as rien appris d'extraordinaire. Mais est-ce vraiment si étonnant ?

J'aurais surtout aimé ne jamais avoir à deviner son poids. J'aurais aimé que le jambon n'existe pas.
Non, ça n'est pas étonnant (Cf. "je ne peux plus me surprendre"), c'est simplement décevant.

Je me sens déçue de me rendre compte que je savais déjà. Que ma construction illégitime est désormais légitimée.

Mais que personne ne s'inquiète, j'intègre mal les informations, mais une fois intégrées, j'ai tout l'humour nécessaire, tout le détachement (de cette vie), et tout le recul nickel pour en faire une force.

Une force pour faire quoi ? Exister ?
Ouais ! Super !
'Sengabl
'Sengabl

Messages : 2060
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 48
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Mer 7 Déc 2011 - 14:36

Elléane a écrit: Je suis irrécupérable, épuisée et sans espoir.

C'est le seul mot dont il faut tenir compte.
Le seul qui soit valable : je suis épuisée.
C'est pas grave d'être épuisée. Ca arrive. C'est arrivé. Ca arrivera encore.


Dernière édition par Sengabl le Dim 1 Juin 2014 - 23:03, édité 1 fois
'Sengabl
'Sengabl

Messages : 2060
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 48
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Inarius le Mer 7 Déc 2011 - 14:39

Tu ne peux pas souhaiter que le jambon n'existe pas. Etre normal, personne ne peut souhaiter ça, à moins de l'être.

Ca n'est pas de la magie, les tests, le psy et tout ça ! Je me tue à te dire depuis des semaines que ça ne sert à rien en plus Smile Super, maintenant tu sais que tu savais déjà. Mais là où je trouve ça illégitime, c'est que tu aies besoin que quelqu'un d'autre te le dise. Enfin bon, si ça peut contribuer à faire ton bonheur...

Inarius

Messages : 117
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Mer 7 Déc 2011 - 14:39

Eleu a écrit:Mmh.
La prochaine fois, ce sera calin. Le bon vrai gros calin qui veut tout dire.

Toi, tu es si... pfffiou quoi...
Genre "bonjour je dis rien, mais dès que j'ouvre la bouche paf paf paf paf paf" y'a que des trucs beaux qui sortent.
Tu sonnes juste. Tu m'impressionnes en fait.

Dis tu veux être ma keupine ? Smile

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"
Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Sign
'Sengabl
'Sengabl

Messages : 2060
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 48
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par volcan auvergnat le Mer 7 Déc 2011 - 14:43

Pourquoi cette agressivité latente envers les psys et les tests.
Je suis pas d'accord.

On a eu encore un exemple avec Lion, récemment. Un exemple de mec clairement "bon", mais qui a besoin de se survendre parce que son non test ne lui apporte pas le "repos de la certitude". Souvent, oui, on "sait", MAIS on est jamais sur. Toujours, quelque part, il faut prouver, et se prouver. Le test, ca permet de se reposer. De n'avoir plus a prouver, a se vendre, etc. Le test, en fait, ca permet de ne plus y penser. De ne plus chercher a se démarquer, le test, le faire, ca parmet de le relativiser, en fait.

Je ne comprends pas tes arguments, inarius, en fait.

volcan auvergnat

Messages : 256
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 43
Localisation : Au centre de notre beau pays.

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Shaushka le Mer 7 Déc 2011 - 14:45

Heu... je prends la défense du jambon, là, moi!
Ne supprimez pas le jambon, merci! J'aime le jambon, je veux du jambon, je refuse ma vie sans jambon!
Shaushka
Shaushka

Messages : 413
Date d'inscription : 05/12/2011
Age : 30
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Mer 7 Déc 2011 - 14:50

Inarius a écrit:Tu ne peux pas souhaiter que le jambon n'existe pas. Etre normal, personne ne peut souhaiter ça, à moins de l'être.

Et ben moi j'ai toujours voulu être normale avant qu'on me confirme que je ne l'étais pas.
Moi je voulais rentrer dans les cases, être comme tout le monde, pas me poser de questions.
"Bienheureux les simples d'esprit". Et ben ouais quoi. Moi je veux être comme ma mère, faire mon repassage le dimanche en regardant la télé et me dire que c'est bien, que je suis fière que mes enfants aient des tee-shirts bien repassés, bien rangés.


Inarius a écrit:Ca n'est pas de la magie, les tests, le psy et tout ça !

J'ai jamais dit que ça serait magique. Je me préparais au pire, au mieux, au délire, au vomis, au "trop d'info". Mais de toute façon, je suis une warrior. J'ai mal au bras, m'en fous, je coupe le bras. Trop long la guérison. Je tranche dans le vif. C'est comme ça, c'est tout.
De toute façon y'a la vie qui pousse derrière.


Inarius a écrit: Je me tue à te dire depuis des semaines que ça ne sert à rien en plus Smile Super, maintenant tu sais que tu savais déjà. Mais là où je trouve ça illégitime, c'est que tu aies besoin que quelqu'un d'autre te le dise. Enfin bon, si ça peut contribuer à faire ton bonheur...

Tu mélanges émotions et conclusions. Pour l'instant, je vis l'émotion. Je ne présuppose pas de la conclusion. Mais quoi qu'il arrive, la conclusion sera belle, c'est mon genre la transformation de pourri en moins pourri (obligée).
Oui j'ai besoin de l'avis des autres. Oui je les aime. Oui j'aime qu'ils me comprennent et m'aident. Oui je ne veux pas être seule dans mon raisonnement et m'enfermer dans la certitude que j'ai raison. Oui j'ai besoin de miroirs qu'ils soient ou non déformants. Oui j'ai besoin qu'on me trouve belle et brillante parce que je ne peux m'en convaincre seule. C'est mal ? Rien à foutre, c'est moi.

Quant à faire mon bonheur... Ca dépend ? Tu sais faire revivre les morts ?
Nan... ben voilà, alors le bonheur ultime, c'est foutu. Tout le reste ne sera que joie. A force d'accumuler les joies le bonheur montrera peut-être le bout de son nez.
Mais bon bonheur, ça va faire dix ans qu'il a disparu, paf, pouf, comme ça. C'est ça la vraie magie.
'Sengabl
'Sengabl

Messages : 2060
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 48
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Mer 7 Déc 2011 - 14:54

Putain.

J'ai encore perdu une occasion de fermer ma gueule en fait.

J'vais aller upper chez les coeurs.

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"
Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Sign
'Sengabl
'Sengabl

Messages : 2060
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 48
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par volcan auvergnat le Mer 7 Déc 2011 - 14:56

Je tiens juste a signaler qu'on peut etre zèbre, hyper humble et "normale", au sens "repassage le dimanche devant la télé en étant content que ses enfants aient des tshirts bien repassés".

Ma mère, elle a sauté 2 classes, elle est a coup sur zèbre, et sa vie, c'est de s'occuper de ses gosses, et de lire des romans sans prétention.

Elle s'en fout de tout, de la politique, des questions existentielles. elle nous aime, nous donne tout, et vivote.

Comme quoi, faut pas "généraliser", c'est avant tout des choix, des équilibres a trouver. Si ca se trouve, dans 2 ans, tu deviens une repasseuse professionelle. j'en sais rien, c'est peut etre pas souhaitable. Je n'envie PAS DU TOUT ma mère, mais ce que je veux dire, c'est que etre zèbre ne prédestine a rien. Bref.

volcan auvergnat

Messages : 256
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 43
Localisation : Au centre de notre beau pays.

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Mer 7 Déc 2011 - 15:06

♥ Aeiourst ♥ a écrit:
Comme quoi, faut pas "généraliser",

Je généralise pas. Je parle de MA mère, pas de toutes les nanas qui repassent le dimanche en regardant la télé. La tienne est zèbre, la mienne est bête, parfois méchante, parfois bourrée d'amour.
Je l'aime hein, n'en doutons pas. Ca fait trois ans que je lui parle plus, ça m'empêche pas de l'aimer et de l'envier.
La différence c'est que j'ai mal ma race et elle pas. Que je m'ouvre et elle pas.

Encore une fois, je ne fais pas de généralité. Je dis juste que je voudrais être bête et méchante, parce que ça paraît plus sympa qu'intelligent et une envie pathologique de faire disparaître l'espèce humaine.
'Sengabl
'Sengabl

Messages : 2060
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 48
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Inarius le Mer 7 Déc 2011 - 15:07

Aeiourst, tu sais je parlais à Senga...y'a une private joke vu que psy c'est son métier en fait...je suis désolé que tu ne l'aies pas saisie.

Toujours, quelque part, il faut prouver, et se prouver. Le test, ca permet de se reposer. De n'avoir plus a prouver, a se vendre, etc. Le test, en fait, ca permet de ne plus y penser. De ne plus chercher a se démarquer, le test, le faire, ca parmet de le relativiser, en fait.

Adrien, tu parles de toi là. Tu as besoin de prouver, tu penses que le test permet de se reposer, tu penses que le test permet de ne pas y penser. Peut être bien que c'est vrai pour toi. Quand si tu sais déjà ce que tu es, et que tu l'assumes, je ne vois pas l'utilité. Autant je comprend qu'on puisse en avoir besoin un moment dans sa vie (et en disant ça je faisais déjà référence à une autre conversation que j'ai eu avec Senga), autant non je ne suis pas d'accord avec toi tu ne peux pas catégoriser ainsi.
Mais Senga se connaissant plutôt bien, je voyais pas trop l'intérêt, non.

Inarius

Messages : 117
Date d'inscription : 09/07/2011
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Mer 7 Déc 2011 - 15:10

De toute façon, c'est mon fil, je suis irritable et je vais sauter toutes griffes dehors sur le premier qui dit un truc qui ne va pas dans mon sens.
Ou fermer ma gueule jusqu'à la fin des temps.

Hey, mister "marry-me", on peut discuter, que tu sois pas d'accord, que je te traite de tous les noms et que je te raccroche au nez tout ça en pleurant ?

Nan, en fait j'éditais pour rajouter des trucs, mais je vais pas rajouter.

Si, juste un truc.

Dites les garçons, vous allez pas sérieusement transposer votre engueulade sans fin dans mon fil juste pile poil au moment où j'ai envie de tuer des gens ?
On a compris, vous êtes pas d'accord.

Soyez meugnons et allez vous chkripigner ailleurs que dans ma déprime quoi merde. (maman carrée, on m'a dit ça hier, faut bien que je colle quand même.)


Dernière édition par Sengabl le Mer 7 Déc 2011 - 15:21, édité 2 fois
'Sengabl
'Sengabl

Messages : 2060
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 48
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par volcan auvergnat le Mer 7 Déc 2011 - 15:12

Non sérieux ces histoires de tests et de non test ne me concernent pas. j'ai été testé avant d'avoir l'age de donner mon avis la dessus, j'ai toujours su, pouf, c'est comme ca. Quand au "psy", c'est parce que j'avais mémoire de plusieurs discussions sur le chat ou tu les "critiquais" et ou tu clamais leur inutilité (je sais bien que la, quand tu parles a sengabl, y'a de la joke).

Non, je dis ce que je "pense", je pense vraiment déceler chez certains "non testés militants du non test", un besoin de prouver. voila. Je crois pas me tromper, évidemment, mais je sais bien que tu pourras pas etre d'accord avec ça.

Et puis désolé d'avoir parlé de ma mère, en gros je voulais juste dire que si tu ne te contentais pas de repasser devant la télé, ce n'était pas la faute uniquement de la zébritude. Je faisais pas de jugements de valeur

Mais bon bref allez je me tais, je pollue le fil a sengabl, et surtout on fait dévier le débat la

Bon courage sengabl pour passer cette période au mieux Smile

volcan auvergnat

Messages : 256
Date d'inscription : 24/05/2011
Age : 43
Localisation : Au centre de notre beau pays.

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Mer 7 Déc 2011 - 15:25

Nan merde nan, en fait, te tais pas.
Je suis juste en mode "m'en fous je veux pas réfléchir, vous me faites tous chier".
Mais bien sûr que je veux réfléchir et que vous me faites pas chier (enfin si là tout de suite oui, mais ça dure jamais).

Adrien, t'es un super kromignon aussi toi. Putain sérieux, 19 ans quoi...
Et oui Ina est un prosélyte du non test et c'est chiant des fois, mais c'est pas grave, parce qu'il est quand même super mimi et a été super encourageant et présent pendant mon attente. Et son ptit "chte l'avais dit" ne me fait pas oublier qu'il avait accepté l'importance que ça avait pour moi, c'est tout.

Bon, discutez quoi, mais vous bouffez pas le nez.

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"
Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Sign
'Sengabl
'Sengabl

Messages : 2060
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 48
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Clemelle le Mer 7 Déc 2011 - 15:47

t'as pas eu ton T, allez viens prendre un thé avec moi... on va causer jambon et tout, ce sera cool !
Clemelle
Clemelle

Messages : 986
Date d'inscription : 28/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Mer 7 Déc 2011 - 16:04

Clemelle a écrit:t'as pas eu ton T, allez viens prendre un thé avec moi... on va causer jambon et tout, ce sera cool !

En fait, le truc délirant, c'est pas tant de pas avoir eu le T (en surface on s'en Tape, au milieu on s'en Tape pas, dans le fond, on s'en Tape), c'est surtout d'avoir réussi à monter un échafaudage avec protections délirantes sur "oh putain et si j'avais un T"...
J'en avais pas avant, j'en ai pas après, voilà quoi, ça va pas changer la face du monde, même pas ma manière de vivre, c'est sûr que je vais ingurgiter le truc vite fait bien fait. Mais bon, la violence du truc entre deux quoi... Fait chier.
Et l'ultra conscience que "dans l'absolu" (c'est mon mot ça, je vous l'avais pas encore fait non ? j'ai des "dans l'absolu" pour tout) tout ça n'est qu'une micro seconde de vie en fait.

Putain, ouais un thé, chaud... en fait j'ai froid et je suis super nase depuis 10/15 jours.

Tu sais ce qui est beau ici ? C'est qu'en fait, même si t'as l'impression que les gens te comprennent pas, y'en a toujours qui trouvent les bons mots. Moi je savais même pas quels étaient les bons mots et les autres, hop, paf, ils les trouvent et ça colle. Et ça va déjà mieux.
Des sms, des mp, des réponses sur le fil. Et pouf. La bombe est quasi désamorcée.
C'est simplissime dans le fond : "Regardez, j'ai mal, aimez moi" -> "meuh oui on t'aime, allez, viens, c'est rien".
C'est comme le câlin d'une maman ce forum.
'Sengabl
'Sengabl

Messages : 2060
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 48
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Encore un nouveau sous-titre : Dormir ou pas dormir, telle est la question (dans les moments de sombres doutes, les livres seront mon ultime recours)

Message par 'Sengabl le Mer 7 Déc 2011 - 17:15

Et me voilà à ressortir un de mes cauchemar de lycéenne : Mémoires d'Hadrien. Vouloir faire lire ça à un lycéen, faut juste être un malade mental. D'ailleurs, du coup, je l'ai toujours pas lu. Mais il y a quelques années devant l'insistance d'un copain (un amant de douze ans mon aîné, délicieux, il me vouvoyait, il savait tout, il était beau, intelligent, violente rencontre), la description de l'ultime beauté de la chose, j'ai ressorti mon vieux livre et m'y suis recollée.
Et puis, j'ai lâché vers la page 30-35. Mais pas par ennui... Parce que les premières pages m'ont apportée une réponse ultime sur une vieille question... Quid du sommeil.

Extrait, spécialement dédicacé suite à une micro discussion d'hier soir :

"De tous les bonheurs qui lentement m'abandonnent, le sommeil est l'un des plus précieux, des plus communs aussi. [...] J'accorde que le sommeil le plus parfait reste presque nécessairement une annexe de l'amour : repos réfléchi, reflété dans deux corps. Mais ce qui m'intéresse ici, c'est le mystère spécifique du sommeil gouté pour lui-même, l'inévitable plongée hasardée chaque soir par l'homme nu, seul, et désarmé, dans un océan où tout change, les couleurs, les densités, le rythme même du souffle, et où nous rencontrons les morts. Ce qui nous rassure du sommeil, c'est qu'on en sort, et qu'on en sort inchangé, puisqu'une interdiction bizarre nous empêche de rapporter avec nous l'exact résidu de nos songes. Ce qui nous rassure aussi, c'est qu'il guérit de la fatigue, mais il nous en guérit, temporairement, par le plus radical des procédés, en s'arrangeant pour que nous ne soyons plus. Là, comme ailleurs, le plaisir et l'art consistent à s'abandonner consciemment à cette bienheureuse inconscience, à accepter d'être subtilement plus faible, plus lourd, plus léger, et plus confus que soi. [...] Je préfère parler de certaines expériences de sommeil pur, de pur réveil, qui confinent à la mort et à la résurrection. [...]
Mais si nous pensons si peu à un phénomène qui absorbe au moins un tiers de toute vie, c'est qu'une certaine modestie est nécessaire pour apprécier ses bontés. Endormis, Caïus Caligula et le juste Aristide se valent ; je dépose mes vains et importants privilèges ; je ne me distingue plus du noir janiteur qui dort en travers de mon seuil. Qu'est notre insomnie, sinon l'obstination maniaque de notre intelligence à manufacturer des pensées, des suites de raisonnements, des syllogismes et des définitions bien à elle, son refus d'abdiquer en faveur de la divine stupidité des yeux clos ou de la sage folie des songes ? L'homme qui ne dort pas, et je n'ai depuis quelques mois que trop d'occasions de le constater sur moi-même, se refuse plus ou moins consciemment à faire confiance au flot des choses. Frère de la Mort... Isocrate se trompait, et sa phrase n'est qu'une amplification de rhéteur. Je commence à connaître la mort ; elle a d'autres secrets, plus étrangers encore à notre présente conditions d'hommes. Et pourtant, si enchevêtrés, si profonds sont ces mystères d'absence et de partiel oubli, que nous sentons bien confluer quelque part la source blanche et la source sombre. Je n'ai jamais regardé volontiers dormir ceux que j'aimais ; il se reposaient de moi, je le sais ; ils m'échappaient aussi. Et chaque homme a honte de son visage entaché de sommeil. Que de fois, levé de très bonne heure pour étudier ou pour lire, j'ai moi-même rétabli ces oreillers fripés, ces couvertures en désordre, évidence presque obscènes de nos rencontres avec le néant, preuves que chaque nuit, nous ne sommes déjà plus...
"


Voilà, mon argument ultime pour la discussion d'hier. Dormir, c'est mourir un peu, certes, mais finalement pas que...
C'est beau non ? Je devrais le lire en fait ce bouquin.
'Sengabl
'Sengabl

Messages : 2060
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 48
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Mer 7 Déc 2011 - 20:53

Loic a écrit: ou à se coucher sur un cadavre pour essayer de le ressusciter.[/b]"
(moi, ça m'tape ! Smile )

P'tain... Si seulement j'avais pu m'allonger ne serait-ce que sur sa tombe... mais voilà, même la tombe n'existe pas... Mais combien de fois j'ai dormi avec ma petite boite posée sur l'autre oreiller... tournée vers elle, vers lui, papotant comme au bon vieux temps de l'amour... pleurant de la réduction de l'être, de l'autre.
Ouais, si seulement j'avais au moins eu la chance de m'allonger sur une tombe froide, pour me rappeler à quel point la chaleur courrait encore dans les veines. Peut-être qu'alors je n'aurais pas eu besoin de tous ces stratagèmes...

Je n'en guérirai donc jamais docteur.
'Sengabl
'Sengabl

Messages : 2060
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 48
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Waka le Mer 7 Déc 2011 - 21:14

Arf... j'arrive après la bataille... trop de boulot en ce moment, je fais cours toute la journée...
En plus je sais même pas quoi dire...
Waka
Waka

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 35
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Mer 7 Déc 2011 - 21:24

Lili Wata a écrit:Arf... j'arrive après la bataille... trop de boulot en ce moment, je fais cours toute la journée...
En plus je sais même pas quoi dire...

Douce Lili, mais ne dis rien !
Mes aigreurs sont aussi violentes que passagères, c'est déjà presque oublié.

Merci pour les câlins Smile
'Sengabl
'Sengabl

Messages : 2060
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 48
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Waka le Mer 7 Déc 2011 - 21:43

Smile
Waka
Waka

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 35
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Bric à brac

Message par 'Sengabl le Sam 10 Déc 2011 - 9:56

Une drôle de nuit.

Alors que j'ai réussi hier à dompter ma nouvelle freebox et à lui remplir le ventre de mes séries préférées, je me suis laissée attrapée par le sommeil, victime de l'association couette + canapé + télé. 21 h 30...

Un œil ouvert à 3h du matin, le deuxième à 3h05, constatant que l'esprit était déjà trop éveillé pour me laisser finir une nuit qui aurait probablement été trop longue à son goût...

J'ai vu le matin arriver. C'est beau la douceur du matin. Café, cigarette, jour qui se lève et quelques mots envoyés par ci par là.

Et les pensées qui défilent au gré de la musique qui s'agite dans le casque.
Envie de mélancolie ? allez, vivre ou survivre... vivre pour toujours sans discours... fleur fane et meurt...
Ouais, il faut vivre, ou survivre. Qu'importe après tout.

Je suis contente d'avoir commencé à monter enfin mon meuble de cuisine. Question, va-t-il rester au milieu du salon pendant 3 semaines ? Non, pas de boulot deux jours de suite, je devrais bien arriver à me bouger... Pourvu qu'il ne manque rien... Ce serait le prétexte parfait à la procrastination... Impossible de continuer à évoluer dans le bordel ambiant, ça commence à atteindre les cases bien carrées du cerveau.

C'est marrant de constater comme on change. J'étais une battante autrefois, la flemme gagne du terrain, de mois en mois, de jour en jour, presque d'heure en heure maintenant.
On me parlait l'autre fois d'instinct de vie... Peut-être que c'est ce qui devient le plus difficile, nourrir l'instinct de vie chaque jour ("soutiens moi, porte moi à bout de bras, faire l'amour ça sert à ça...").
Je ne me sens pas vraiment fatiguée, plus "lasse".
Lasse de construire un monde qui ne colle pas avec l'existant, qui ne satisfait que moi. Lasse des impressions qui se répètent, des jugements à l'emporte-pièce (les leurs, les miens).

Mais voir le jour se lever, c'est aussi penser qu'on peut faire ce qu'on veut d'une journée. La rendre belle, la rendre bleue, la rendre joyeuse, la frigorifier, la faire durer, la rendre malléable. Adapter l'humeur à la journée ou la journée à l'humeur... C'est un peu l'oeuf ou la poule... (Et Beaty Belle qui chante "when my anger starts to cry", une marrante elle - I don't know if i'm weak ou strong, and i start feeling sorry for myself)...

"Je ferai plus le con j'apprendrai ma leçon sur le bout de tes doigts..." si seulement...

Les hommes sont devenus compliqués ces dix dernières années. C'était si simple l'amour avant. Il faut dépasser le stade de l'effort me dit mon psy... Ouais... C'est sûr... Et on fait ça comment ? Ca me fait chier moi les efforts. La flemme j'vous dis.
Je l'aime bien ce psy. Un gentil. Un bisounours un peu.
"Ah, vous êtes déjà dans la déception avec cette nouvelle histoire ?"
Bah ouais tiens. Une nouvelle "histoire". C'est ça qu'il m'aurait fallu, mais bon, la première tentative est vaine.
Note pour plus tard : ne pas draguer un autre ours des cavernes, c'est un ours !

Quand j'ai quitté Xavier y'a quelques années il m'a dit "A force de rejeter les gens qui t'aiment, tu finiras par être toute seule". Bon, ok, il était en colère et saoul. Mais quoi... J'ai bien bouclé ma boucle finalement.
Personne avec qui danser sur "breaking up is hard to do"... ("remember when you held me tight..." "Think of all we've been through..." "I wish that we were making up again..." foutue idée tiens...)

Le fantôme de l'amour de l'ex rode, tôt le matin... Ou est-il, que fait-il... Est-ce que tu m'aimeras toujours comme tu l'as promis un jour... quelque soit la distance, quelque soit la situation...
Je refuse d'être triste à cause de cette histoire.
Tout le monde trouve ça bête d'être triste à cause d'une histoire qui a fait tant de dégâts. Tout le monde pense qu'il ne vaut pas que je pleure pour lui... qu'il faut fuir. C'est vrai. Ma tête est d'accord avec ça.
Alors quoi... pourquoi c'est impossible de faire disparaître la boule qui reste coincée là, quelque part ? Pourquoi est-ce que j'ai la sensation de l'avoir toujours dans la peau, sous la peau, dans le ventre, dans le cœur, dans les tripes... Pourquoi cette sensation qu'il fait partie de moi... 'cause breaking up is hard to do ?

Deux mois quand même... ça devrait être passé.
Putain, c'est con un mec.

Bon, Bob Marley, ça va être mieux... Looking in your big brown eyes. Joyeux. En boucle ça finit par donner envie de danser plutôt que de pleurer normalement.
C'est sûr, on peut orienter le cours de la pensée.

Je traîne à écrire le post, me disant que de déprime je vais finir par trouver un ton joyeux, à un moment, comme ça, un déclic.
Une pincée de bi-polarité dans tout ça. J'aime ça moi passer d'une humeur à l'autre. Faire la girouette. Pleurer et rire en même temps, c'est le seul moyen de faire naître un arc-en-ciel... De mettre des couleurs dans la vie.

On dirait pas, mais ça va vachement mieux que ces derniers jours.
J'ai coupé les bras qui faisaient mal. Une warrior quand même alors.

C'est super nombriliste et ça sert à rien ce post. Ouais, je sais. Et puis je m'en fous en fait. C'est un billet d'humeur. Bon ok, pour bien faire il faudrait finir par relier mon humeur à l'ambiance de crise du moment, mais bon, c'est pas "Le Monde" ici. De toute façon faut que j'attende dix heures pour commencer à clouer mon meuble... Sinon les voisins vont péter un câble.

Ca va être l'époque des bonnes résolutions de début d'année bientôt. Comme tout les ans ma bonne résolution sera "surtout pas de bonne résolution, vu que je ne les suivrai jamais".
Bon, toujours pas en train de danser sur Bob... C'est plus grave que je ne le pensais !
Dans 5 mn je mets la danse des canards !

J'aurais bien ressorti la guitare pour voir... Mais bon, manque une corde et l'auriculaire veut pas... Je vais finir par le couper aussi celui là.

Bon, allez... Tété, ça sera toi mon humeur de la journée. Errer entre un Fils de Cham, une Eleanor Rigby, ce sera Aisé !

Mode bricolage, rangement, ménage, nettoyage de maison et de tête ON ! 9.56, c'est l'heure !


'Sengabl
'Sengabl

Messages : 2060
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 48
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par lafeelicite le Sam 10 Déc 2011 - 10:14

Un petit coucou ici, parce que j'ai aime cette lecture matinale, son humour fin et la force de vie qui s'en degage, magre tout, malgre toi.

Je vais pas jouer les psys avec la psy Wink , mais je crois que refuser d'etre triste alors qu'on l'est, c'est pas le bon moyen pour que cette tristesse s'envole...

Bon bricolage, bon menage... savoir que tu dois t'y mettre m'aides a me bouger pour aller faire les courses Smile

Foutue flemme, il me faudrait un coach de vie 24h sur 24! Smile

Long hug (et merci aussi pour ces mots: "C'est comme le câlin d'une maman ce forum")
lafeelicite
lafeelicite

Messages : 328
Date d'inscription : 17/08/2011
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par jmd le Sam 10 Déc 2011 - 10:23

lafeelicite a écrit:Je vais pas jouer les psys avec la psy Wink , mais je crois que refuser d'etre triste alors qu'on l'est, c'est pas le bon moyen pour que cette tristesse s'envole...

"Et voilà pourquoi il est si important d’être solitaire et attentif quand on est triste :

car l’instant où en apparence rien ne se passe ni n’évolue est celui où notre avenir pénètre en nous, bien plus proche de la vie que cet autre moment bruyant et fortuit où il advient comme du dehors.

Plus dans nos tristesses nous sommes silencieux, patients et ouverts, plus ce qu’il y a de nouveau pénètre en nous profondément, infailliblement, mieux nous nous l’approprions, plus il sera “notre” destin ;

quand plus tard il “adviendra” (c’est-à-dire, nous quittera pour aller aux autres), nous nous sentirons au plus profond de nous apparentés étroitement à lui."

C'est dans "Lettres à un jeune poète" de Rilke. Smile
jmd
jmd

Messages : 830
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Fata Morgana le Sam 10 Déc 2011 - 10:33

Plains-toi. Ce matin j'ai écouté Zao, Eskaton, et Dun.
Que de la Zeuhl ! What a Face
En plus ça m'a même rien fait d'abord ! Shocked
C'est décidé, j'essaye Shub-Niggurath...
A cause que j'ai raté un cycle de sommeil. A quoi ça tient ! What a Face


Dernière édition par Fata Morgana le Sam 10 Déc 2011 - 10:37, édité 1 fois
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Elléane le Sam 10 Déc 2011 - 10:36

Sengabl, je veux pas te voir traîner sur le forum aujourd'hui, pas tant que la "caisse à outs" est déballée;
Et gare à toi s'il reste des vis dont tu ne sais que faire !
Bon, je me prépare, cet après-midi, je vois mes gappesmiens à moi.
Elléane
Elléane

Messages : 358
Date d'inscription : 16/11/2011
Age : 57
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Sam 10 Déc 2011 - 10:42

Smile et Smile et Smile et Smile

Et c'est tout !

(Le meuble est déjà debout, faut que j'attaque le grand maintenant ! Smile)
'Sengabl
'Sengabl

Messages : 2060
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 48
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Fata Morgana le Sam 10 Déc 2011 - 10:44

Ps. Finalement ce sera Narrow pass. Je me disais aussi...
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Elléane le Sam 10 Déc 2011 - 10:47

Trop forte, la grande rousse ! Smile
Alors à dans 5 minutes.
Elléane
Elléane

Messages : 358
Date d'inscription : 16/11/2011
Age : 57
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Sam 10 Déc 2011 - 12:03

lafeelicite a écrit:Foutue flemme, il me faudrait un coach de vie 24h sur 24! Smile

Ouais, comme à moi.

Un mec quoi Smile

Elléane a écrit:Trop forte, la grande rousse ! Smile

Euh... Chuis toute ptite ! Smile
'Sengabl
'Sengabl

Messages : 2060
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 48
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Constantia le Jeu 15 Déc 2011 - 13:19

Sengabl a écrit:
lafeelicite a écrit:Foutue flemme, il me faudrait un coach de vie 24h sur 24! Smile

Ouais, comme à moi.

Un mec quoi Smile

Elléane a écrit:Trop forte, la grande rousse ! Smile

Euh... Chuis toute ptite ! Smile

Ben alors quoi! Aucun "mec" ici n'a répondu à ton annonce? Pourtant il y a bien toute une boîte-à-outils! Des zèbres-marteau, des zèbres-pioche, des zèbres-rateau, qui peuvent même à la longue devenir de la glue! Razz
Constantia
Constantia

Messages : 1187
Date d'inscription : 17/12/2010
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par DoomGopher le Jeu 15 Déc 2011 - 13:24

lol en meme temps tous n'ont pas envie d etre le mec jetable qui sert de tremplin pour un meilleur rebond ^^
DoomGopher
DoomGopher

Messages : 4051
Date d'inscription : 17/01/2011
Age : 37
Localisation : Bordeaux

http://www.zebrascrossing.net/t2017-alashazam-vala-sproui

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Constantia le Jeu 15 Déc 2011 - 13:26

Il y a aussi des zèbres-kleenex!^^
Constantia
Constantia

Messages : 1187
Date d'inscription : 17/12/2010
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par DoomGopher le Jeu 15 Déc 2011 - 13:31

je trouve ca indecent ^^ c est pas nous les hommes qui tiendrions un discours pareil ! je suis consterné ^^
DoomGopher
DoomGopher

Messages : 4051
Date d'inscription : 17/01/2011
Age : 37
Localisation : Bordeaux

http://www.zebrascrossing.net/t2017-alashazam-vala-sproui

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Constantia le Jeu 15 Déc 2011 - 13:35

Razz

Tu n'es pas le seul, si ça peut te consoler!^^
Constantia
Constantia

Messages : 1187
Date d'inscription : 17/12/2010
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Jeu 15 Déc 2011 - 13:36

Constantia a écrit:Ben alors quoi! Aucun "mec" ici n'a répondu à ton annonce? Pourtant il y a bien toute une boîte-à-outils! Des zèbres-marteau, des zèbres-pioche, des zèbres-rateau, qui peuvent même à la longue devenir de la glue! Razz

Bah peut-être qu'ils ont compris que ça n'était pas une vraie annonce en fait Smile


Doom, ah mais personne n'a dit que je cherchais un mec jetable non plus hein... Ceci dit, je ne vais pas prétendre aujourd'hui être en état de vivre une grande d'histoire d'amour alors qu'apriori je ne le suis pas. Jouer la carte de l'honneteté en ne laissant pas l'autre se faire des idées fausses ça me paraît une démarche plus saine quand même.
Mais on ne sait jamais ce qui peut advenir en matière amoureuse, va savoir si mon futur ex ne deviendrait pas juste mon futur futur !
On est pas à l'abri Smile
Mais c'est juste pas le plan de départ pour l'instant quoi Smile


Dernière édition par Sengabl le Jeu 15 Déc 2011 - 13:44, édité 1 fois
'Sengabl
'Sengabl

Messages : 2060
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 48
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Constantia le Jeu 15 Déc 2011 - 13:44

Sengabl a écrit: Bah peut-être qu'ils sont compris que ça n'était pas une vraie annonce en fait Smile

Je pense qu'en matière de coach et de boîte-à-outils, une femme se suffit en réalité à elle seule!
Constantia
Constantia

Messages : 1187
Date d'inscription : 17/12/2010
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis - Page 2 Empty Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par DoomGopher le Jeu 15 Déc 2011 - 14:00

lol
surtout si elle ne manque pas de sexe à pile ^^

Non mais je trouve la demarche plus que tres saine , je venere la franchise , et je considere une telle honneteté comme l'apogée du respect .

Apres a chacun de prendre ses decisions en connaissance de cause .
Je concois egalement que s'envisager comme une passade n'est pas du gout de tous les hommes ( des femmes aussi d ailleurs )
Ca n'est en aucun cas un jugement , je ne me permettrais pas , c'etait juste histoire d'envisager ca d'une autre perspective ^^
Je sais de source sure que certains hommes se complaisent tres bien dans le role de Toy boy ^^
DoomGopher
DoomGopher

Messages : 4051
Date d'inscription : 17/01/2011
Age : 37
Localisation : Bordeaux

http://www.zebrascrossing.net/t2017-alashazam-vala-sproui

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 20 Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 20  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum