Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Page 2 sur 40 Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Sushee le Jeu 17 Nov 2011 - 0:14

Sengabl,
Je ressens a 100% ton inquietude meme si je ne trouve pas les mots pour t'aider dans cette attente insoutenable. C'est toi la pro des lettres, moi je suis trop "brute" pour cela.
N'aies aucune inquietude cependant, ta zebritude est deja confirmee et il suffit de te rencontrer pour savoir que tu es une des notres.

Je suis contente de voir que tu tiens le coup sentimentalement! La-aussi, mon manque d'experience (et ma malchance) cote coeur me mets mal a l'aise pour donner des conseils dans ce domaine.

J'espere que nous te verrons bientot dans les rencontres zebres parisiennes car il n'y a pas mieux pour se changer les idees.

J'adore jouer au Tarot! Ca doit faire plus de 10 ans que je n'ai pas joue cependant.

J'ai du attendre deux semaines pour avoir mes resultats donc le delai m'a l'air tout a fait normal. Tu as tellement charmee ta psy qu'elle a cru posseder elle aussi des supers pouvoirs qui lui permettront de te donner les resultats en deux temps trois mouvements!
Donne lui un peu de temps, elle est juste "normale" tongue

Bises et a tres bientot a Bercy village!!
Je t'embrasse tres tres fort Long hug

P.S: Je vais arreter d'editer 40,000 fois mes messages alors pardonnes-moi le manque d'accents, de cedilles etc qui rend notre chere langue francaise si belle Embarassed
Et oui, j'suis moche What a Face





Sushee
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 181
Date d'inscription : 02/10/2011
Age : 45
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par lynka le Jeu 17 Nov 2011 - 9:07

Chouette tranche de vie Very Happy
Ca remonte ça remonte cheers

Courage et hauts les coeurs!

Bises Sengalb Bisous

lynka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6408
Date d'inscription : 05/03/2010
Age : 32
Localisation : lost in limbo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Nutty_Pr le Jeu 17 Nov 2011 - 10:27

Je n'arrive pas encore à parler vraiment de moi ou à passer le test mais j'ai plaisir à te lire !

Je te sens sensible, d'une sensibilité qui est capable de donner un bonheur intense et vrai, sans ombres ... le chagrin que tu as eu a été à la mesure de ce que tu as été capable de donner ...

maintenant après ces années tu es enfin prête à construire à nouveau, ne te met pas la pression ... envisages peut être quelques échecs ... pour mieux savourer tes victoires ... tes victoires sur toi même d'abord puis tes victoires tout court, partager des sentiments ...

continues ces posts, stp, je trouve qu'ils donnent de l'espoir, cet espoir qui fait tant de bien aux zèbres.

Nutty_Pr
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 241
Date d'inscription : 08/09/2011
Age : 47
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Mar 22 Nov 2011 - 10:10

La suite de la suite...

La psy du test, avec qui j'avais longuement discuté après "entre collègues", m'avait expliqué avoir des soucis de santé (probablement psychosomatiques d'ailleurs d'après elle).

Quoi qu'il en soit, pas de résultat la semaine dernière, elle était arrêtée. Ce matin elle me renvoie un message pour me prévenir que ça sera pour cette semaine le bilan.

Je réponds pas de soucis, prenez bien soin de vous (elle est super mimi hein) et là elle me balance un :

"Merci de votre sollicitude. A très bientôt pour votre bilan. Vos résultats sont très supérieurs".

Et quoi ? Et ben je flippe ma race. Déjà à la fin du test elle m'avait dit "à vue d'oeil vous avez une intelligence très homogène : ça veut dire pas de point faible (ça ça m'avait fait marrer Smile)"

Bon donc voilà... très supérieurs... *super* Sad
J'avais dit moi, un petit 135 ça m'allait nickel... "très supérieurs" ça fait chier. Je vais me retaper la crise "gachis gnagnagna"...

Bon. Bref. J'attends le bilan hein...

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Sushee le Mar 22 Nov 2011 - 11:25

Ta zebritude était déjà confirmée et tu as fait une reconversion professionnelle brillante Sengabl queen cheers
Peu importe le chiffre puisqu'elle t'a annoncée des résultats tres supérieurs. Tu n'as plus rien à prouver ma belle!
C'est meme plutot chouette comme nouvelle! Yippee!! cheers cheers

Sushee
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 181
Date d'inscription : 02/10/2011
Age : 45
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Mar 22 Nov 2011 - 12:01

Reconversion brillante, nan. Reconversion facile, contournements aisés. Non appartenance à la norme, surtout pas celles des psys... Surtout pas celle des psys français en fait, une forme d'auto-exclusion... encore. Hors-norme, encore.

Une jolie chose dite par mon chiatre la semaine dernière "la thérapie n'est pas un diplôme, c'est une approche". Ca c'est plus rassurant pour moi.

Non, vraiment, l'imposture est toujours là.

Prof ? Tu parles, je réapprends les maths en même temps que mes élèves de 3ème. Genre... Sinus, Cosinus, tout ça... aucune idée. Obligée de mater le cours pour aider les gosses... Smile Imposture possible grâce à la vitesse de compréhension, certes, mais imposture quand même dans le fond.

Je suis une arnaqueuse de première classe. Et finalement, ça fait chier que cette intelligence permette ça. Trop facile, pas de valeur. Je pense que tu saisis l'idée.
Alors il faudrait quoi ? Un véritable défi ? Mouais, mais non, pas le courage... Trop sensible pour prendre des risques... On sait jamais, je pourrais échouer, et cataboum, voilà que le joli échafaudage se casserait la gueule.

Bon mais c'est pas grave hein, en même temps que le gâchis, je ferai ma prétentieuse histoire d'équilibrer.

Bon, ceci dit, "très supérieurs" c'est ptet juste 140. Ce qui serait acceptable. Assez pour se vanter un peu, pas assez pour se sentir obligée de prendre des risques.

Nan parce que moi, le fait d'apprendre mon HQI après Mensa, ça n'a rien changé. Je n'ai rien fait de nouveau, de plus excitant... J'ai toujours pas fait le casse du siècle, toujours pas repassé de diplôme, toujours pas appris à jouer aux échecs tout ça tout ça...

'fin bon, allez, allez, je dis rien, j'attends.

(ok je m'auto-console, je m'auto-panse, je m'auto-rassure, apeurée de me vanter, de me dévaloriser, bref, de ne plus trouver l'équilibre dans tout ça... d'façon je dis ce que je veux, c'est mon fil de discu perso Smile)

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Inarius le Mar 22 Nov 2011 - 12:18

De toute façon il est très évident (enfin au moins de ce que j'ai vu de toi) que tu es extrêmement brillante et fine !

Bon courage pour ton attente !

Inarius
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 117
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Mar 22 Nov 2011 - 12:22

[apparté]

Oh, mais y'a une deuxième couche plus dure à l'intérieur !!!!

[fin de l'apparté]

Je me sens comme un kloug.

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Mar 22 Nov 2011 - 12:31

Aedh a écrit:De toute façon il est très évident que tu es extrêmement brillante et fine !

Euh... Nan, sérieusement, c'est quoi quelqu'un de brillant ? (c'est une question très sérieuse)
Je ne suis pas à la recherche de compliment hein, entendons nous bien (enfin si, mais pas sur mon cerveau Smile)

Mais "brillant" pour moi, c'est sûrement pas moi.
Brillant, c'est quelqu'un qui est bardé de diplômes, qui a tout lu, qui se rappelle de tout ce qu'il a lu, qui a tout écouté, qui est cultivé...

Moi je ne suis pas cultivée (tu me verrais jouer au trivial pursuit...), l'intellectualisation systématique me gonfle, tout ce qui touche de près ou de loin aux maths ou à toutes ces sciences reconnues comme "supérieures" me laisse muette d'ignorance...

On m'a classée dans les littéraires quand j'étais gamine (ouais, c'est sûr, je pouvais lire un oui-oui en 15mn) mais la philo me gave et la poésie encore plus... (d'ailleurs j'en lis pas hein, comme ça je suis sûre de n'avoir rien à aimer).
La simple idée de lire du Baudelaire me donne envie de me jeter par la fenêtre.
J'ai pas été foutue de lire "Mémoires d'Adrien", ça me faisait roupiller au bout de 15 lignes.
J'aime pas Flaubert et ses descriptions interminables (pourquoi décrire en 3 pages ce qu'on peut dire en 10 mots...).

Alors bon... c'est quoi "brillant" ?

Fine, à la limite, je veux bien. J'ai un côté fin (quand je veux, parce que je peux être extrêmement abrupte, crue et directe quand les choses me gonflent ou quand les gens ne comprennent pas...) parfois, avec les gens.
Avec les gens peut-être... Enfin ceux que je ressens comme fragiles et que je n'ai pas envie de casser en deux.

Mais brillante, là, va falloir te justifier Smile

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Mar 22 Nov 2011 - 12:51

Ah et pour revenir à un truc que disait la psy "intelligence homogène, ça veut dire que vous n'avez pas de point faible".

Ouais. C'est con. Ca veut aussi dire que tu n'as pas de point fort.

(oui je soliloque à mort Smile)

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Inarius le Mer 23 Nov 2011 - 9:06

Difficile de définir le brillant.

Ca relève plus d'une expérience de pensée.

Brillant pour moi n'est pas égal à "ultra cultivé qui s'en sort fort bien à l'oral" comme on peut l'entendre souvent. Brillant c'est (parfois) pouvoir ressortir du lot. Intelligence brute quoi. C'est un mélange de finesse/clairvoyance/incisivité dans la perception et l'analyse et de puissance intellectuelle qui donne la capacité à l'exprimer. Brillant n'est pas cultivé ou sachant ou intellectuelle. Brillant, c'est quelque chose comme une étoile dans la nuit, plutôt. Parfois au milieu de gens d'un coup j’entends quelque chose et je me dis "cette personne brille, elle a quelque chose".
Brillant c'est un mélange de forme et de fond !

Je ne sais pas si ça t'éclaire. C'est un ressenti très personnel, il est vrai.


PS : Bon courage pour ton résultat, de toute manière !

Inarius
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 117
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Invité le Mer 23 Nov 2011 - 9:55

Sengabl a écrit:Ah et pour revenir à un truc que disait la psy "intelligence homogène, ça veut dire que vous n'avez pas de point faible".

Ouais. C'est con. Ca veut aussi dire que tu n'as pas de point fort.

(oui je soliloque à mort Smile)
Pourquoi confondre équilibre et tiédeur ? Le déséquilibre n'a pour moi rien d'enviable...Est-ce qu'il te semble qu'on a une vie plus "extrême", plus profonde, lorsque le profil est constitué de points forts et faibles ? Est-ce une sombre envie de "génie" dans un domaine quitte à être spécialisée ? Razz

D'ailleurs, il me semble que le test de QI n'a pas grand chose à voir avec l'évaluation d'un génie ; c'est déjà reconnu comme lacunaire pour l'évaluation de cette chose complexe qu'est l'intelligence, alors le génie a fortiori...
Notre esprit, ce qu'on a construit et ce dont on est capable, repose sur bien d'autres choses qu'une simple rapidité de compréhension et capacité à faire des liens. Il en va aussi de la créativité car au fil de la vie on s'est construit soi-même, se nourrissant d'influences et créant des réflexions.
Non, décidément, le test de QI ne me semble pas pouvoir rendre compte de tout cela, d'ailleurs les plus gros QI recensés ne sont pas forcément les êtres les plus profonds et géniaux il me semble.

De mon côté j'ai longtemps fantasmé l'image de l'honnête homme et je crois pouvoir dire qu'il s'agit de mon idéal. Equilibré et intelligent, qui se cultive avec intérêt et sans ego boursouflé, qui vit dans la société et non en marge, droit dans ses bottes.
A ce titre j'avais même chéri un passage de Ainsi parlait Zarathoustra :

Je vois et j’ai vu de pires choses et il y en a de si épouvantables que je ne voudrais pas parler de chacune et pas même me taire sur plusieurs : j’ai vu des hommes qui manquent de tout, sauf qu’ils ont quelque chose de trop — des hommes qui ne sont rien d’autre qu’un grand œil ou une grande bouche ou un gros ventre, ou n’importe quoi de grand, — je les appelle des infirmes à rebours.

Et lorsqu’en venant de ma solitude je passais pour la première fois sur ce pont : je n’en crus pas mes yeux, je ne cessai de regarder et je finis par dire : « Ceci est une oreille. Une oreille aussi grande qu’un homme. » Je regardais de plus près et, en vérité, derrière l’oreille se mouvait encore quelque chose qui était petit à faire pitié, pauvre et débile. Et, en vérité, l’oreille énorme se trouvait sur une petite tige mince, — et cette tige était un homme ! En regardant à travers une lunette on pouvait même reconnaître une petite figure envieuse ; et aussi une petite âme boursouflée qui tremblait au bout de la tige. Le peuple cependant me dit que la grande oreille était non seulement un homme, mais un grand homme, un génie. Mais je n’ai jamais cru le peuple, lorsqu’il parlait de grands hommes — et j’ai gardé mon idée que c’était un infirme à rebours qui avait de tout trop peu et trop d’une chose.

Au fait, bienvenue, et j'aime beaucoup ta manière d'écrire au passage (moi matheuse, toujours en admiration devant ceux qui ont une fibre littéraire). Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Mer 23 Nov 2011 - 11:07

Aedh a écrit:Difficile de définir le brillant.

Brillant, c'est quelque chose comme une étoile dans la nuit, plutôt. [...]
Je ne sais pas si ça t'éclaire.

J'espère que tu te rends compte à quel point tu es drôle ? Smile

Bon, merci pour la définition, à défaut de m'éclairer, ça me permet de comprendre ton point de vue. D'ailleurs, j'ai plutôt le même type d'idée sur la brillance en fait.
Le brillant c'est celui qu'on voit, qu'on remarque, qui éblouit.
Bon, toujours pas possible de me l'appliquer à moi-même mais ça paraîtrait logique finalement, on ne peut percevoir sa propre lumière ?
Je veux bien croire qu'il m'arrive de dire des trucs pas cons et qu'on peut remarquer.
Mais non, "brillante", non, vraiment, j'y arrive pas.

En tous les cas merci pour la réponse, ça m'évite de continuer à parler toute seule Smile

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Inarius le Mer 23 Nov 2011 - 11:17

Ah ah Smile
j'ai même pas fait exprès en plus. Mais j'ai une tendance naturelle à écrire sur le mode métaphore filée, donc...
(et je sais, je sais, je suis drôle, faut bien que j'ai une qualité quand même)

Appelle ça comme tu veux, moi j'appelle ça brillance. Si ça t'aide de mettre un autre mot, vas y !

Inarius
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 117
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Mer 23 Nov 2011 - 11:24

Cherokee a écrit:
Sengabl a écrit: Est-ce une sombre envie de "génie" dans un domaine quitte à être spécialisée ?  Razz

Au fait, bienvenue, et j'aime beaucoup ta manière d'écrire au passage (moi matheuse, toujours en admiration devant ceux qui ont une fibre littéraire).  Wink

Oui, en fait, c'est probablement ça : une sombre envie (celle qui se trouve du côté sombre de la Force Smile) d'être un génie dans quelque chose. De briller quelque part... ? D'être vue ? Un petit kyste à l'ego qui est plus irrité dans les moments difficiles peut-être...

Ca me fatigue un peu ce petit côté "pas mauvaise en tout", pour moi, vraiment le verso de la médaille c'est "vraiment bonne à rien".
Donc oui, ces temps-ci j'ai des envies de spécialisation. D'ailleurs quand on a un problème qu'on arrive pas à résoudre, on ne fait pas appel au généraliste mais au spécialiste.
Un peu marre de pouvoir parler de tout mais de ne vraiment pouvoir passionner et être passionnée par rien.

Tu vois, tu parles de fibre littéraire, ouais, ok, je sais construire des phrases correctes et j'ai un assez bon sens de l'orthographe. Je peux écrire une lettre de dix pages sans souci, un mail très long, un compte rendu bien construit. Mais je n'écrirai jamais un bouquin par exemple. Parce que je suis une grosse flemmarde qui ne saurait pas faire... Donc voilà, c'est bien, j'ai la fibre littéraire... Et quoi ? ben et rien :)Ca apporte quoi ? Bah rien... Smile(ok ok, je suis un poil négative ces jours-ci)

En tous les cas merci pour le passage, très joli, très bien visé ; Zarathoustra parlait quand même vachement bien le bougre Smile
Mais bon, si je devenais géniale maintenant (on a le droit d'y croire hein Smile) je me sentirais protégée par le fait que je sais déjà de tout un peu...

Bises Smile


Dernière édition par Sengabl le Dim 1 Juin 2014 - 21:59, édité 2 fois

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Inarius le Mer 23 Nov 2011 - 12:11

J'ai fait, la spécialisation. Enfin je me suis spécialisé.
Mais l'un domaine après l'autre. Par passion. Je m'enfonce dans un truc jusqu'à l'os. Tu en ressors pas indemne. Et pour ton entourage non plus, c'est pas idéal. J'ai une très grande capacité à m’obnubiler sur un sujet, au point d'y penser toute la journée, dès que je cesse de faire autre chose. Ca donne parfois l'impression de ne pas se soucier des gens, même de ceux que tu aimes. Et surtout parfois, ON ressent vraiment cette impression de ne plus rien ressentir tellement la réflexion peut être intense.

Super, toi aussi tu vas te passionner dans un truc inutile, brillant certes, mais inutile, stérile et intellectuelle stimulant.
Et après ? Et après tu vas donner l'impression d'être encore plus distante, tu risques de perdre autour de toi des gens que tu aimes, car tu te seras perdue en route. Et à la fin, ton truc sera tellement complexe, poussé, que ça finira par te dégouter et tu abandonneras en cours de route pour passer à autre chose. Pour zapper.

Apprendre à se contrôler, c'est beaucoup plus difficile que d'apprendre à se passionner finalement. Car se passionner, c'est un processus "naturel". Même si parfois pénible. Alors que se contrôler, ça relève d'un apprentissage long et très douloureux. Si tu n'arrives pas à te passionner, alors fais avec (je sais c'est un peu brutal comme formulation).

Reste comme tu es si tu arrives à être heureuse ainsi. Et ne culpabilise pas ou n'envie pas ce que tu n'es pas. Car tu ne n'entrevois peut être que la partie claire et lumineuse de ce genre de personnalité.

Mieux vaut être pas mauvais en tout, et ne s'enfoncer dans rien.

Inarius
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 117
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Invité le Mer 23 Nov 2011 - 20:41

Sengabl a écrit:
Ca me fatigue un peu ce petit côté "pas mauvaise en tout", pour moi, vraiment le verso de la médaille c'est "vraiment bonne à rien".
Donc oui, ces temps-ci j'ai des envies de spécialisation. D'ailleurs quand on a un problème qu'on arrive pas à résoudre, on ne fait pas appel au généraliste mais au spécialiste.
Un peu marre de pouvoir parler de tout mais de ne vraiment pouvoir passionner et être passionnée par rien.

Tu vois, tu parles de fibre littéraire, ouais, ok, je sais construire des phrases correctes et j'ai un assez bon sens de l'orthographe. Je peux écrire une lettre de dix pages sans souci, un mail très long, un compte rendu bien construit. Mais je n'écrirai jamais un bouquin par exemple. Parce que je suis une grosse flemmarde qui ne saurait pas faire... Donc voilà, c'est bien, j'ai la fibre littéraire... Et quoi ? ben et rien Smile Ca apporte quoi ? Bah rien... Smile (ok ok, je suis un poil négative ces jours-ci)
Je comprends Sengabl, pour l'avoir moi-même expérimentée, l'angoisse qu'on éprouve devant sa vie qui est "normale" et qui semble nous échapper, coulant comme un long fleuve tranquille...Les pharaons ont voulu des projets pharaoniques, et je crois qu'il est assez commun de chercher à s'extraire d'un quotidien qui semble mener à la mort sans avoir eu le temps de dire ouf, et de vouloir mettre dans sa vie des choses extraordinaires sur lesquelles se nourrir et se retourner.

Mais voilà, je crois qu'il faut assumer ce qu'on est. Tu n'as pas la motivation pour écrire un livre actuellement, peut-être qu'à l'avenir ça changera mais pour le moment celle que tu es n'a pas véritablement envie de prendre cette direction. Ca n'a rien à voir avec l'intelligence, c'est simplement ce qui te correspond ou non, sans idée de "gâchis"...Tu es libre de faire ce que tu veux, tu fais ce que tu veux et il n'y a pas de honte à avoir. Maintenant si c'est parce que les projets te semblent impossibles, par auto-censure, c'est en effet un problème. Sinon c'est juste que tu fais ta vie et si elle est tranquille je crois qu'il faut néanmoins l'assumer car elle correspond à celle que tu es Wink

Ma vie est normale aussi, comme celle de bien des gens. Mais je sais que j'ai une foule de possibles devant moi, si j'ai envie de me lancer dedans. Et toi également Smile

Mais arrête de te fouetter en te disant "Je devrais...". L'action ne se force pas, du moins sauf à vouloir véritablement et à se mettre le coup de pied au cul du départ pour la mise en route...Mais il faut d'abord vouloir.

Peut-être est-ce l'occasion de t'interroger sur tes aspirations, tes projets ?

Allez, plein de bises aussi cheers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Ven 25 Nov 2011 - 2:15

Chère Cherokee,

Soyons claires, j'aime bien ma vie. J'aime bien la personne que je suis.
Tous ces derniers post sont pour me préparer à tout revoir à travers le nouveau filtre de possible THQI. J'ai déjà avec ma mensanisation y'a deux ans revu un certain nombre de choses à travers un premier filtre, si maintenant il faut que je tamise avec un grain encore plus fin, ça gave quoi...

Bon, ceci dit, rien n'est chiffré encore, c'est pourquoi je disais que je m'auto-panse (par avance). Une habitude de fonctionnement Smile

Mais concernant ce bouquin potentiel, bien sûr que c'est une frustration. D’où le "grosse flemmarde", parce que oui, ça me paraît impossible, tout simplement. Trop de boulot, trop long. Et moi avec une incapacité à tenir la route sur un projet, surtout si j'y suis seule.

Mais l'envie est là depuis que j'ai 10 ans.

Avec une sorte de besoin de perfectionnisme (une idée difficile à décrotter, même si j'y travaille beaucoup : "quand on fait, on fait bien ou on fait pas" - travail de contrebalancement : "le mieux est l'ennemi du bien" - parce que bien sûr, maintenant que je suis intelligente -enfin déjà avant en fait- je suis condamnée à faire "mieux" et beaucoup trop auto-critique) qui empêche d'aller vers l'envie. Donc forcément frustration et auto-censure.

Alors pour me consoler, à une époque j'avais trouvé une formule qui avait calmé mes frustrations : cette envie d'écrire est une graine qui n'est pas encore une plante arrivée à maturité. Ouais, sauf que si tu associes ça à une conscience aiguë du temps qui passe (et qui n'est pas forcément mon allié dans tous les cas) oui, il y a frustration. Attention, c'est pas tous les jours non plus, c'est juste quand les angoisses se font plus présentes.

Et oui j'ai une foule de possibles devant moi... mais quel chemin emprunter ?
De toute façon, j'ai toujours des difficultés quand j'ai la sensation d'arriver à des intersections (mon 40 tout rond aurait-il une incidence sur ça ?), le repositionnement est souvent complexe.

Par contre, une chose avec laquelle je ne suis pas d'accord, c'est quand tu dis qu'il est commun de vouloir s'extraire de son quotidien... Non, là, je n'adhère pas. Je pense au contraire que pour la majorité, le quotidien est un élément structurant et rassurant à outrance duquel on a pas du tout envie de bouger. A condition bien sûr que ce quotidien soit un cocon confortable et pas une grotte ou un puits angoissant/sans fond.

Et justement, c'est un peu ma problématique. J'ai 40 ans et j'aime bien ma vie, mais, mes enfants sont grands (18 et 20) ils volent de leur propres ailes, désormais mon rôle de maman est annexe (au moins en terme de temps dépensé) et j'arrive donc à cette intersection.

Impossible de rester dans un quotidien auquel il manquerait "une partie" (pas assez d'activité, de stimulation -> je m'emmerde pour être claire - ou au moins je suis en passe de m'emmerder très sérieusement).

Donc, intersection + éventuelle nouvelle information (ajouter un T au HQI) = situation anxiogène.
Hors, c'est précisément le fait que la situation soit anxiogène qui fait que j'ai l'impression d'avoir un boulet au pied qui m'empêchera justement de me lancer.

Mais je te rassure, je m'interroge, je m'interroge, je ne fais même que ça Smile

Bon, la bonne nouvelle, c'est que les interrogations mènent toujours à une réponse et que cette réponse est forcément "évolutive" pour moi (pas le choix, mode de fonctionnement = progresser ou mourir -intérieurement s'entend).

Voilà, mais en attendant, le "pas encore de réponse" fait que j'éprouve le besoin de me déverser (ici Smile), de larmoyer, de geindre, de me flageller Smile Ou au moins de m'interroger à "voix" haute.

Et puis je traverse quand même une phase dépressive (mouais, ça se voit pas là comme ça) qui fait que le boulet paraît encore un peu plus lourd. Ceci dit, je me soigne Smile

J'en ai vu d'autres et j'ai toujours rebondi... mais là mon côté kangourou faiblit au niveau des genoux, j'ai donc la sensation que je ne vais pas pouvoir rebondir dans tous les sens et qu'il faut faire *le* bon saut (parce que je n'aurai peut-être plus la force d'en faire encore un autre après celui-là).

Je ne sais pas si c'est clairement expliqué, mais en tous les cas c'est très clair dans ma tête.

En tous les cas, merci pour tes messages très agréables et qui, mine de rien, font forcément avancer le schmilblick Smile

Et je n'ai TOUJOURS pas ce p$#!! de fuc#&' bilan !

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Elléane le Ven 2 Déc 2011 - 9:19

Non, sans blagues, toujours rien ?

Elléane
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 357
Date d'inscription : 16/11/2011
Age : 54
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Ven 2 Déc 2011 - 10:05

Elle m'a promis hier : un chiffre aujourd'hui, le bilan samedi.

Bon mais elle est en arrêt depuis 3 semaines, on en avait bcp parlé quand on s'est vues...
Je peux comprendre. Ca me rend pas moins impatiente, mais ça m'évite de lui en vouloir.

_________________
C'est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. - Montesquieu
The greatest ennemy of knowledge is not ignorance, it is the illusion of knowledge - Stephen Hawking - Quid malinum fat in ravinum tombat - Groupe dissident "Ailleurs"

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Elléane le Ven 2 Déc 2011 - 10:21

Ce pourrait être un encouragement ou l'inverse, c'est idiot.
En tous cas, tu as du courage.

Elléane
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 357
Date d'inscription : 16/11/2011
Age : 54
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Bliss le Ven 2 Déc 2011 - 15:28

Bienvenuenretard SansBlague, euh Sengabl ! Very Happy

J'ai lu tout ton fil, que j'ai beaucoup aimé... je me retrouve aussi dans pas mal de trucs que tu décris, comme le côté à la fois hypersensible et fin qui contraste avec un aspect plus brute de décoffrage passant pas par 4 chemins Laughing

Le côté anti-conformiste aussi, qui a du mal à suivre les circuits tout tracés empruntés par tout le monde, notamment au niveau professionnel...

Et puis je me reconnais dans ton angoisse par rapport à ton attente pour les résultats du test, étant donné que je suis moi aussi en plein dedans depuis mardi Mad

Alors, bon courage et quelque soit le résultat, ce qui compte c'est que tu sois une belle personne et que tu parviennes à t'épanouir dans la vie ! (bein oui, ça peut paraître un peu gnan-gnan dit comme ça, mais c'est pourtant tellement vrai !... Tiens faudrait que je me dise ça à moi-même aussi... au lieu de me dire que mes résultats vont forcément être négatifs et que si c'est le cas, le monde va s'écrouler Laughing)




Bliss
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par jmd le Dim 4 Déc 2011 - 17:52

Sengabl a écrit:Elle m'a promis hier : un chiffre aujourd'hui, le bilan samedi.

Cela a donné quoi au final ?

jmd
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 800
Date d'inscription : 10/08/2011
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par 'Sengabl le Dim 4 Déc 2011 - 23:43

Ca a donné rien du tout quedalle, toujours pas de résultat. Bref, je re-attends... Bon mais j'ai des pics d'humeur de chacal et des moments où ça va... De toute façon, je vois pas ce que je pourrais faire pour changer ça, maintenant qu'elle a fait une promesse qu'elle n'a pas tenue hein...
Bref, rien, rien, rien.

'Sengabl
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 09/10/2011
Age : 45
Localisation : ça dépend !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Invité le Lun 5 Déc 2011 - 0:47

.


Dernière édition par Loic le Sam 8 Déc 2012 - 22:17, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Evidemment, j'ai fait trop long... Un salmigondis

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:15


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 40 Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum