Les différentes comparaisons possibles pour les HPI

Aller en bas

Les différentes comparaisons possibles pour les HPI Empty Les différentes comparaisons possibles pour les HPI

Message par Saucureuil le Dim 22 Mar 2020 - 10:42

Bonjour à tous,

J'ai une question tout bête : a quoi comparer vous la précocité ? Personnellement, je la compare aux stars de cinéma,de la chanson...et ce pour une raison bien simple. Les stars (aussi bien les hommes que les femmes) font rêver, elles sont belles,intelligentes,brillantes dans leur domaine, cultivées , célèbres,parfois un peu arrogante mais au fond qu'est ce qu'on révérait d'être comme elles. Pourtant, la vie de star n'est pas toujours facile,il y a beaucoup de contraintes et parfois les stars aimeraient être des "Monsieur et Madame Tout Le Monde". Je trouve que c'est pareil pour les zèbres. Beaucoup de gens ont l'idée du HPI brillant qui réussit et comprend, qui est heureux et admiré de tous, et aimeraient être à la place de ceux qui ont tant de chance d'être "supérieurement intelligents". Pourtant, la vie de zèbre n'est pas toujours facile. Non seulement un zèbre n'est pas forcément un élevé brillant ( beaucoup sont en échec scolaire,d'autres réussissent sans briller) mais en plus sa particularité peut être un véritable handicap au quotidien.

Je vous laisse méditer sur la question
Saucureuil
Saucureuil

Messages : 19
Date d'inscription : 05/03/2020
Age : 17
Localisation : Quelque part dans l'univers

Revenir en haut Aller en bas

Les différentes comparaisons possibles pour les HPI Empty Re: Les différentes comparaisons possibles pour les HPI

Message par Asclépios le Dim 22 Mar 2020 - 15:10

Je vais commencer par une question: pourquoi comparer les HPI à autre chose? (quelle que soit la comparaison). A-t-on vraiment besoin d'être comparés?

Pour pouvoir comparer un ensemble de personnes à un autre, il faudrait un minimum d'homogénéité dans le groupe, ce qui n'est pas le cas dans aucun des groupes que tu compares (stars de cinéma vs HPI).

La comparaison est pertinente sur certains aspects, notamment le fait qu'on puisse être enviés.
Mais "qu'est-ce qu'on rêverait être comme elles", tu es sûr(e) ? Si c'était le cas, pourquoi affabuler les HPI de tant de malheurs dans la littérature grand public (JSF en 1er lieu)?
Il y a un peu du "oui ok il est HPI/une star/autre comparaison, MAIS regarde, il est en souffrance, donc finalement ça n'est pas enviable". Est-ce pour se persuader que ça n'est pas enviable? Peut-être.
Mais personnellement je ne ressens aucunement l'envie d'être une star de cinéma, et je ne suis sûrement pas la seule dans ce cas. Peut-être parce que je suis trop introvertie pour ça, je ne sais pas. Je connais pas mal de gens qui ne voudraient pas spécialement être HPI, voire quand je leur ai avoué ont réagi presque en mode "oh ma pauvre!". Non non ne t'inquiète pas je vais bien et j'ai plutôt bien réussi Wink Je ne nie pas les difficultés que ça peut entraîner, mais avouons-le, ça a aussi pas mal d'avantages.

Si beaucoup de gens ont l'image du HPI qui réussit tout, beaucoup ont l'image du HPI incapable de réussir, en profonde souffrance. La vérité semble être quelque part entre les 2, et les 2 positions me semblent aussi fausses l'une que l'autre. Les 2 présupposent de toute façon que le groupe "HPI" est un groupe homogène, ce qui est très loin d'être le cas.
Le fait d'envier (ou pas) les HPI vient sûrement de la représentation qu'on en a à la base (comme les stars de cinéma) Wink

C'est difficile de se mettre vraiment à la place de quelqu'un d'autre, donc je me demande toujours comment on peut envier l'autre: on n'a pas sa vie, ce qu'on en voit ne reste qu'une minuscule partie, donc comment peut-on décider que sa vie est meilleure que la nôtre et ainsi l'envier? On ne peut interpréter ses réussites, ses attitudes, qu'au travers de notre propre vision, et ainsi projeter nos fantasmes sur la personne en face de nous.

Néanmoins, il m'est arrivé souvent d'être enviée. Un ami m'avait dit qu'il aimerait bien "échanger" avec moi. Je lui avais répondu qu'au bout de 2 jours, on supplierait tous les 2 l'autre de rééchanger. En tout cas, personnellement je n'avais pas franchement envie d'échanger avec lui, même si j'en aurais retiré certains avantages: meilleure sociabilité, meilleures compétences en sport. Mais si c'était vraiment possible d'échanger et de rééchanger, alors on serait dans le jugement et la perception de l'autre, on ne pourrait donc se juger soi-même qu'au travers du prisme de l'autre. Finalement, peut-être qu'on serait incapables de rééchanger si la situation se produisait, ou peut-être qu'on finirait par s'envier soi-même.

L'herbe est toujours plus verte chez le voisin, et on retiendra bien mieux la chose où on a passé du temps, où on a galéré, que la chose où on a réussi sans difficultés.
Il m'est parfois arrivé de vouloir être "normale" malgré tout. Mais si j'avais été "normale" j'aurais sûrement envié les meilleurs de classe et ceux ayant des facilités.
Finalement, ne sommes-nous pas jamais contents de notre sort?

Alors est-ce que les HPI font rêver? Pas sûr. Le sujet du HPI semble par contre exercer une certaine fascination sur les gens. Qui pourrait à la limite s'apparenter à la fascination qu'exercent certaines stars (qui peuvent très bien être HPI au passage! un bon nombre d'entre elles le sont).
Asclépios
Asclépios

Messages : 255
Date d'inscription : 13/03/2019
Age : 20
Localisation : "Un peu plus à l'ouest"

Revenir en haut Aller en bas

Les différentes comparaisons possibles pour les HPI Empty Re: Les différentes comparaisons possibles pour les HPI

Message par I am just Nath le Dim 22 Mar 2020 - 15:13

De belle à cultivée à plante verte et à plante des pieds il n'y a qu'un pas. Sujet glissant  Very Happy
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 14879
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Les différentes comparaisons possibles pour les HPI Empty Re: Les différentes comparaisons possibles pour les HPI

Message par Saucureuil le Dim 22 Mar 2020 - 16:02

Asclépios a écrit:Je vais commencer par une question: pourquoi comparer les HPI à autre chose? (quelle que soit la comparaison). A-t-on vraiment besoin d'être comparés?

Pour pouvoir comparer un ensemble de personnes à un autre, il faudrait un minimum d'homogénéité dans le groupe, ce qui n'est pas le cas dans aucun des groupes que tu compares (stars de cinéma vs HPI).

La comparaison est pertinente sur certains aspects, notamment le fait qu'on puisse être enviés.
Mais "qu'est-ce qu'on rêverait être comme elles", tu es sûr(e) ? Si c'était le cas, pourquoi affabuler les HPI de tant de malheurs dans la littérature grand public (JSF en 1er lieu)?
Il y a un peu du "oui ok il est HPI/une star/autre comparaison, MAIS regarde, il est en souffrance, donc finalement ça n'est pas enviable". Est-ce pour se persuader que ça n'est pas enviable? Peut-être.
Mais personnellement je ne ressens aucunement l'envie d'être une star de cinéma, et je ne suis sûrement pas la seule dans ce cas. Peut-être parce que je suis trop introvertie pour ça, je ne sais pas. Je connais pas mal de gens qui ne voudraient pas spécialement être HPI, voire quand je leur ai avoué ont réagi presque en mode "oh ma pauvre!". Non non ne t'inquiète pas je vais bien et j'ai plutôt bien réussi Wink Je ne nie pas les difficultés que ça peut entraîner, mais avouons-le, ça a aussi pas mal d'avantages.

Si beaucoup de gens ont l'image du HPI qui réussit tout, beaucoup ont l'image du HPI incapable de réussir, en profonde souffrance. La vérité semble être quelque part entre les 2, et les 2 positions me semblent aussi fausses l'une que l'autre. Les 2 présupposent de toute façon que le groupe "HPI" est un groupe homogène, ce qui est très loin d'être le cas.
Le fait d'envier (ou pas) les HPI vient sûrement de la représentation qu'on en a à la base (comme les stars de cinéma) Wink

C'est difficile de se mettre vraiment à la place de quelqu'un d'autre, donc je me demande toujours comment on peut envier l'autre: on n'a pas sa vie, ce qu'on en voit ne reste qu'une minuscule partie, donc comment peut-on décider que sa vie est meilleure que la nôtre et ainsi l'envier? On ne peut interpréter ses réussites, ses attitudes, qu'au travers de notre propre vision, et ainsi projeter nos fantasmes sur la personne en face de nous.

Néanmoins, il m'est arrivé souvent d'être enviée. Un ami m'avait dit qu'il aimerait bien "échanger" avec moi. Je lui avais répondu qu'au bout de 2 jours, on supplierait tous les 2 l'autre de rééchanger. En tout cas, personnellement je n'avais pas franchement envie d'échanger avec lui, même si j'en aurais retiré certains avantages: meilleure sociabilité, meilleures compétences en sport. Mais si c'était vraiment possible d'échanger et de rééchanger, alors on serait dans le jugement et la perception de l'autre, on ne pourrait donc se juger soi-même qu'au travers du prisme de l'autre. Finalement, peut-être qu'on serait incapables de rééchanger si la situation se produisait, ou peut-être qu'on finirait par s'envier soi-même.

L'herbe est toujours plus verte chez le voisin, et on retiendra bien mieux la chose où on a passé du temps, où on a galéré, que la chose où on a réussi sans difficultés.
Il m'est parfois arrivé de vouloir être "normale" malgré tout. Mais si j'avais été "normale" j'aurais sûrement envié les meilleurs de classe et ceux ayant des facilités.
Finalement, ne sommes-nous pas jamais contents de notre sort?

Alors est-ce que les HPI font rêver? Pas sûr. Le sujet du HPI semble par contre exercer une certaine fascination sur les gens. Qui pourrait à la limite s'apparenter à la fascination qu'exercent certaines stars (qui peuvent très bien être HPI au passage! un bon nombre d'entre elles le sont).

Waouh,je n'aurais pas dit mieux. A la place de "comparaison" peut être serait il plus judicieux de parler de "métaphore" . Effectivement,je ne pense pas que l'on a réellement besoin d'être comparé. Mais cela peut être une manière d'expliquer ce qu'est le haut potentiel à certaines personnes ( car mine de rien,la douance est quelque chose de relativement complexe). Hélas comme tu le dis , la majorité des individus ne peuvent s'empêcher de croire que l'herbe est plus verte chez le voisin.
Saucureuil
Saucureuil

Messages : 19
Date d'inscription : 05/03/2020
Age : 17
Localisation : Quelque part dans l'univers

Revenir en haut Aller en bas

Les différentes comparaisons possibles pour les HPI Empty Re: Les différentes comparaisons possibles pour les HPI

Message par Asclépios le Dim 22 Mar 2020 - 16:27

Peut-être que "métaphore" passe mieux en effet Wink Mais je vais poser la question: pourquoi la métaphore? (je suis un peu... pénible dans les débats, désolée).

Je comprends néanmoins ta demande de vouloir expliquer la notion à certaines personnes à l'aide d'une... disons donc "métaphore", et c'est, hélas, une question très compliquée et très pertinente.
Même les spécialistes ne sont bien souvent pas d'accord sur ce qu'est l'intelligence, le QI ne résume pas l'intelligence mais certaines de ses manifestations, les livres de vulgarisation sont souvent très inexacts...
La notion même de douance peut être questionnée, puisqu'il n'existe pas de "rupture" à 130 de QI, c'est un continuum, donc la limite est là où on veut bien la fixer (c'est-à-dire, pour le 130, les 2 écarts-types à la moyenne, c'est une simple définition statistique).

Je n'ai pas de réelle réponse à t'apporter sur une éventuelle métaphore, peut-être que d'autres membres auront une réponse plus pertinente que la mienne sur la question.
Un des livres les plus justes que je conseillerais pour expliciter la notion serait celui de Nicolas Gauvrit qui montre bien le biais d'échantillonnage à l'origine de beaucoup de "légendes" de la douance, et fait état de connaissances scientifiques et non pas d'observations cliniques sur la base des seuls surdoués venant consulter (donc potentiellement à problèmes, on ne vient pas chez le psy quand on va bien généralement).
Reste que d'un point de vue scientifique, on ne sait pas grand chose (mais les neurosciences restent relativement jeunes, les connaissances évolueront sûrement assez rapidement).
Asclépios
Asclépios

Messages : 255
Date d'inscription : 13/03/2019
Age : 20
Localisation : "Un peu plus à l'ouest"

Revenir en haut Aller en bas

Les différentes comparaisons possibles pour les HPI Empty Re: Les différentes comparaisons possibles pour les HPI

Message par Saucureuil le Jeu 26 Mar 2020 - 18:31

Asclépios a écrit:Peut-être que "métaphore" passe mieux en effet Wink Mais je vais poser la question: pourquoi la métaphore? (je suis un peu... pénible dans les débats, désolée).

Je comprends néanmoins ta demande de vouloir expliquer la notion à certaines personnes à l'aide d'une... disons donc "métaphore", et c'est, hélas, une question très compliquée et très pertinente.
Même les spécialistes ne sont bien souvent pas d'accord sur ce qu'est l'intelligence, le QI ne résume pas l'intelligence mais certaines de ses manifestations, les livres de vulgarisation sont souvent très inexacts...
La notion même de douance peut être questionnée, puisqu'il n'existe pas de "rupture" à 130 de QI, c'est un continuum, donc la limite est là où on veut bien la fixer (c'est-à-dire, pour le 130, les 2 écarts-types à la moyenne, c'est une simple définition statistique).

Je n'ai pas de réelle réponse à t'apporter sur une éventuelle métaphore, peut-être que d'autres membres auront une réponse plus pertinente que la mienne sur la question.
Un des livres les plus justes que je conseillerais pour expliciter la notion serait celui de Nicolas Gauvrit qui montre bien le biais d'échantillonnage à l'origine de beaucoup de "légendes" de la douance, et fait état de connaissances scientifiques et non pas d'observations cliniques sur la base des seuls surdoués venant consulter (donc potentiellement à problèmes, on ne vient pas chez le psy quand on va bien généralement).
Reste que d'un point de vue scientifique, on ne sait pas grand chose (mais les neurosciences restent relativement jeunes, les connaissances évolueront sûrement assez rapidement).

Exactement , le QI ne résume pas l'intelligence,d'ailleurs il n'en mesure que deux types.
Saucureuil
Saucureuil

Messages : 19
Date d'inscription : 05/03/2020
Age : 17
Localisation : Quelque part dans l'univers

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum