Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par Sinquécisse le Mer 23 Oct 2013 - 16:18

Je conduis.

J'adore conduire des véhicules.

Auto/Bécane/Camion/Vélo et autres.

Voir défiler un paysage m'apaise.

Sinquécisse
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 54
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 23
Localisation : Essonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par sollinette le Mer 23 Oct 2013 - 16:47

Je suis zèbre et boulimique.

Ce dont je suis fière? Avoir fait les premières démarches dans les 2 catégories pour m'en sortir Very Happy 

sollinette
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 41
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 25
Localisation : Brest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par Lucilou Sauvage le Mer 23 Oct 2013 - 19:22

sollinette a écrit:Je suis zèbre et boulimique.

Ce dont je suis fière? Avoir fait les premières démarches dans les 2 catégories pour m'en sortir Very Happy 
Bravo ! 
Et bienvenue sollinette!

Lucilou Sauvage
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 964
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par Invité le Mer 23 Oct 2013 - 19:31

Souvent, dix ans plus tard, ce dont on était fier devient objet de honte (au mieux d'indifférence). Avec le recul, on comprend la vanité absolue d'être fier de quoi que ce soit. Dans un univers où 99,9999% de notre existence consiste à subir et réagir vaille que vaille, la fierté d'avoir accompli quelque chose est vide de sens. Cela apparaît crûment, au cas par cas, dès que nous comprenons que les véritables ressorts de ce que nous appelions réussite sont hors de notre contrôle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par Uccen le Mer 23 Oct 2013 - 19:33

Est-ce que ce dont nous avions honte nous devient indifférent, à défaut de motif de fierté?

Uccen
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2369
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 99
Localisation : Awras

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par Invité le Mer 23 Oct 2013 - 19:59

Si c'est le cas, c'est beaucoup plus long.
C'est que la honte est un sentiment beaucoup plus pertinent et justifié que la fierté. On a honte d'avoir mal réagi. On est fier d'avoir agi. On comprend après coup qu'on n'a pas agi mais bénéficié d'un contexte favorable; mais on a toujours bel et bien mal réagi et le passé ne s'efface pas. Bref: avec le recul, on sait qu'on avait tort d'être fier, mais raison d'avoir honte.

Par exemple, un enfant qui sait lire tôt n'en tire plus de fierté quand il comprend qu'on lui a mis le pied à l'étrier et que là-dessus, ont fait le reste des capacités qui sont dues au hasard et à rien d'autre. Par contre, quand il est assez grand pour comprendre qu'un truc qu'il a sorti à un adulte à l'âge de trois ans était profondément con, il en a honte et il est normal qu'il continue à en avoir honte toute sa vie. Car son attitude, ce jour-là, a été conne, et peu importe qu'il ait eu 3 ans, rien ne l'excuse ni ne l'efface - même s'il est le seul à s'en souvenir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par Petitagore le Mer 23 Oct 2013 - 22:43

Fus... a écrit:On comprend après coup qu'on n'a pas agi mais bénéficié d'un contexte favorable; mais on a toujours bel et bien mal réagi et le passé ne s'efface pas. Bref: avec le recul, on sait qu'on avait tort d'être fier, mais raison d'avoir honte.
Ce que tu dis là est peut-être bon pour l'édification de ton âme (je n'en jurerais pas), mais ça ne me paraît pas juste. Il ne faut être ni exagérément fier ni exagérément honteux; à petites doses, ce sont des sentiments utiles pour stimuler la réflexion et l'activité, mais au-delà, c'est malsain dans les deux cas. Kipling recommandait de traiter "triumph and disaster" comme deux imposteurs... Faut toujours faire de son mieux, et quand, à l'occasion, ton mieux est plutôt pas mal, réjouis-t'en quand même un peu: cette satisfaction, tu ne l'as pas volée, et de surcroît personne ne t'en offrira jamais d'autre. Les bons pères disent que la vertu est sa propre récompense; eh bien, profites-en car ça n'est vraiment pas cher payé.

Petitagore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2708
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 56
Localisation : Ile-de-France

http://triancey.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par Uccen le Mer 23 Oct 2013 - 22:45

Fus... a écrit: quand il est assez grand pour comprendre qu'un truc qu'il a sorti à un adulte à l'âge de trois ans était profondément con, il en a honte et il est normal qu'il continue à en avoir honte toute sa vie.
Et bien non je ne suis pas d'accord s'il est assez grand il comprend que ce qu'il a sorti à un adulte à l'âge de trois ans importe peu.

Uccen
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2369
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 99
Localisation : Awras

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par Sélène-Nyx le Jeu 24 Oct 2013 - 2:29


D'accord avec Uccen! Et d'ailleurs, imaginez les "mots d'enfants" qui font rire les parents et l'entourage, et qu'on leur rappelle quand ils sont grands (à condition qu'on s'en souvienne également ...), eh bien, les miens, ils en rient encore ... et je compte bien en répéter à mes petits enfants! (faut bien leur apprendre le sens de la dérision, non? Mais je leur fait part aussi de mes propres "bêtises" qu'on m'a répétées maintes et maintes fois).
C'est vrai que chez moi, on riait pour un rien ...
Et franchement, les mots et les questions des petits enfants "précoces", si on les écoute attentivement, c'est parfois très drôle ..

Ainsi, ma petite fille, l'année dernière (elle n'avait que 3 ans) venait de voir un lapin dans le jardin. Elle est accourue pour me le dire, et ensuite m'a demandé: "Mamy, tu sais comment on dit "rabbit" en anglais?" Alors, malicieusement, j'lui ai répondu: "euh ... lapin", et là, elle a appelé sa mère en disant "Maman, j'crois qu'j'm'es trompée ...", et ensuite m'a demandé pourquoi j'avais dit "lapin" puisque c'était pas un mot anglais. Et j'ai dû expliquer que je l'avais fait exprès, pour l'embêter ... Elle ne m'en a pas voulu, me répondant que j'étais "coquine", car je riais quand elle se trompait ... Et c'est tout.

Revenons au sujet: de quoi, je suis la plus fière? Eh bien, d'avoir eu deux enfants, que j'estime avoir bien "éduqués", car, franchement, ils ont l'air plutôt heureux, tout en ayant un QI au dessus de la moyenne. (Ce qui ne les empêche pas d'être hypersensibles et de se poser toujours des tas de questions ... et d'être, aussi bien l'un que l'autre, et de façon différente, plutôt "doués" dans leur profession.)

Sélène-Nyx
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2074
Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par Invité le Jeu 24 Oct 2013 - 7:15

Ce que tu dis là est peut-être bon pour l'édification de ton âme
Même pas puisque c'est la foi l'essentiel de ce point de vue, et la foi est entièrement sous domination de la volonté, contrairement aux actes, qui dépendent d'un petit peu de volonté, d'un petit peu d'habileté, et pour tout le reste de l'environnement qui détermine les possibles.

Uccen a écrit:
Fus... a écrit: quand il est assez grand pour comprendre qu'un truc qu'il a sorti à un adulte à l'âge de trois ans était profondément con, il en a honte et il est normal qu'il continue à en avoir honte toute sa vie.
Et bien non je ne suis pas d'accord s'il est assez grand il comprend que ce qu'il a sorti à un adulte à l'âge de trois ans importe peu.
Déjà, si l'adulte a le sens de l'éducation, il a retourné une beigne à l'enfant sur place et ensuite il lui a expliqué pendant des heures que ça ne se faisait pas ou que c'était con, en montrant bien sa colère. Il n'est jamais trop tôt pour apprendre. Chez nous, en tout cas, c'était comme ça. Quand je me comportais d'une manière inadaptée, c'était une tarte et ensuite me faire honte d'une manière telle que je m'en rappelle toute ma vie; et ça marche. Pour tout dire, ce sont les souvenirs qui reviennent le plus facilement, le reste est très nébuleux.

J'entends qu'il n'est pas idiot d'être vaguement satisfait de ce qui a bien marché et à quoi l'on a pris part, mais un peu de satisfaction c'est une chose, aller jusqu'à la fierté, ça me gêne. C'est en faire trop, et c'est construire sur du sable. Demain, dans un éclair de lucidité, on peut découvrir que ce dont on était fier est vain, ou que cela a fini par s'écrouler, ou bien qu'on n'y était pour rien, et là, boum ! on tombe de haut, voire, on perd certains de ses piliers. Toute réussite peut être remise en question et anéantie d'une chiquenaude à chaque instant. L'échec, lui, est aussi définitif qu'une marque au fer rouge: un rendez-vous qui s'est bien passé peut mal tourner trente ans après, un rendez-vous manqué est manqué pour l'éternité. Et encore n'ai-je même pas abordé ce qui se passe quand on se risque à comparer ce que l'on a accompli - du moins pense-t-on - avec ce qu'on aurait pu, ce qu'on n'a pas réussi, ce pour quoi on ne s'est pas bougé le cul, ce pour quoi on n'a même pas eu les yeux assez en face des trous. Pris dans leur ensemble, ces rendez-vous manqués sont excusables parce qu'on ne peut pas être partout, mais pris un à un, ils sont impardonnables, et ça aussi c'est définitif.

Bref, je ne crois vraiment pas que la fierté soit un sentiment très pertinent, ni surtout très prudent. C'est danser la gigue sur une corde au-dessus du vide. Et pour ma part, à la question initiale, je réponds: rien du tout. Je me borne à voir dans ma vie des trucs que je conserverais si j'avais le choix de faire le ménage dans mon passé, des actes posés, des projets menés vaille que vaille et que je ne renie pas et c'est tout. Qu'un truc marche bien - par exemple un épisode qui donne lieu à une évaluation positive très explicite - et deux heures après j'ai oublié. Parce que c'est du passé, et qu'on est au présent, et la réalité du présent c'est que les dés vont rouler de nouveau. Et le passé, lui, n'a plus rien à y voir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par Uccen le Jeu 24 Oct 2013 - 8:10

Je suis d'accord avec toi dans l'ensemble, sur la pertinence relative de la fierté.

Sinon, chez moi aussi c'était comme chez toi, je me suis pris la même tarte, sans explications à rallonge tu me diras,
cela n'en devient pas pour autant un motif de honte éternel.

Uccen
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2369
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 99
Localisation : Awras

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par Invité le Jeu 24 Oct 2013 - 8:20

Fus... a écrit:
Déjà, si l'adulte a le sens de l'éducation, il a retourné une beigne à l'enfant sur place et ensuite il lui a expliqué pendant des heures que ça ne se faisait pas ou que c'était con, en montrant bien sa colère.
C'est du premier degré?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par Petitagore le Jeu 24 Oct 2013 - 8:46

Fus... a écrit:
Ce que tu dis là est peut-être bon pour l'édification de ton âme
Même pas puisque c'est la foi l'essentiel de ce point de vue, et la foi est entièrement sous domination de la volonté, contrairement aux actes, qui dépendent d'un petit peu de volonté, d'un petit peu d'habileté, et pour tout le reste de l'environnement qui détermine les possibles.
Ouh, ben alors là je suis vraiment aux antipodes de ton point de vue, que j'ai tendance à trouver un peu masochiste.

Dire que la foi est sous domination de la volonté, c'est dire que l'on décide de croire, et ça, c'est une attitude intellectuelle malhonnête. Malhonnête avec les meilleures intentions du monde, mais malhonnête quand même car potentiellement mensongère. "La foi viendra d'elle-même ou elle ne viendra pas", chantait Brassens... Et j'ai noté dans mes carnets une citation de Renan (dégotée par Pieyre) qui cette fois correspond totalement à mon point de vue:

Le premier devoir de l'homme sincère est de ne pas influer sur ses propres opinions, de laisser la réalité se refléter en lui comme en la chambre noire du photographe, et d'assister en spectateur aux batailles intérieures que se livrent les idées au fond de sa conscience. On ne doit pas intervenir dans ce travail spontané; devant les modifications internes de notre rétine intellectuelle, nous devons rester passifs. Non que le résultat de l'évolution inconsciente nous soit indifférent et qu'il ne doive entraîner de graves conséquences; mais nous n'avons pas le droit d'avoir un désir, quand la raison parle; nous devons écouter, rien de plus; prêts à nous laisser traîner pieds et poings liés où les meilleurs arguments nous entraînent. La production de la vérité est un phénomène objectif, étranger au moi, qui se passe en nous sans nous, une sorte de précipité chimique que nous devons nous contenter de regarder avec curiosité.
Quant à ce qu'on fait, bien évidemment que l'environnement et le contexte jouent un rôle important en nous donnant ou non l'occasion de faire quelque chose de bien. Mais il suffit de se demander si le premier venu aurait fait dans le même contexte la même chose que nous pour se rendre compte que nous avons quand même bien, individuellement, un rôle essentiel. Tu t'auto-flagelles trop, frère Fus...; faut apprendre à t'aimer davantage; je te rappelle qu'on est censé aimer son prochain comme soi-même: donc faut s'aimer soi-même... ou détester l'humanité en prétendant que c'est au nom d'idéaux très élevés, ce qui est au choix ou absurde, ou faux-cul.

Petitagore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2708
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 56
Localisation : Ile-de-France

http://triancey.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par Ainaelin le Jeu 24 Oct 2013 - 10:33

Une beigne pour une connerie... ou comment créer des traumatisés et répandre la violence, toujours plus de violence, la violence pour seule réponse à tout problème. Top.

Ainaelin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4245
Date d'inscription : 07/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par Invité le Mar 29 Oct 2013 - 1:06

je suis fière des gens qui sont mes ami(e)s. Fière des relations que nous avons nouées.

Fière aussi de certains projets entrepris (un orchestre à l'école notamment qui perdure depuis plusieurs années maintenant), de certaines réussites au cours de stage (transmettre et expliquer les droits d'auteur, le droit de la propriété intellectuelle à des personnes chouettes, leur apprendre comment répondre à des marchés publics).

Fière de pouvoir aider et soutenir ma famille (et mes amis j'espère aussi) comme: mon frère à passer son bac, mon autre frère à réfléchir d'une manière plus pragmatique et moins autodestructrice.

Fière de moi ?
Euh, non toujours pas Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par Bad Wolf le Mer 13 Nov 2013 - 18:44

Il y a beaucoup de choses dont je suis fière, notamment l'indépendance financière partielle dont je fais preuve grâce à mon job. Mais si je ne devais choisir qu'une chose, une seule, ce serait un choix. Un choix aussi simple que celui de monter un train, et pourtant ce fut le choix le plus difficile que j'ai eu à faire, et que je puisse jamais imaginer avoir à faire. Un de ces choix qui peuvent renverser votre vie, vous détruire ou vous rendre infiniment plus fort.

C'était il y a 18 mois, le lendemain de mes 18ans. J'étais en fin d'année d'hypokhâgne B/L, mes parents m'ayant forcée à aller en prépa, à plus de 300km de chez moi. Comble du malheur, ils m'ont suivie. Il était impensable que j'arrête la prépa pour rejoindre la fac. Trop intelligente, ils disaient. Ce serait gâcher mon potentiel, ils disaient. Et moi, j'avais mal, terriblement mal. Un tourbillon de douleur, de tristesse et de colère. Le maelstrom de pensées s'était assombri, et moi, je ne voyais plus que des ténèbres. Je souhaitais mourir, vraiment. Disparaître, ne plus ressentir. C'était surtout ça, en fait. Je ne voulais plus rien ressentir. Et avec cette douleur, je me suis oubliée. J'ai oublié. Oublié ma fierté, ma volonté, ma rage de combattre. Oublié le feu qui brûlait en moi, ce brasier dansant de colère. Et il y a eu cette phrase. Une toute petite phrase de rien du tout, tirée d'une série. Risking our hearts is why we are alive. The last thing you want is to look back on your life and wonder "If only". Des "si seulement", j'en ai déjà tellement. Des "si seulement" qui me bouffent, des "si seulement" qui me rongent, des "si seulement" qui me hantent. Et j'ai refusé. Refusé d'ajouter un autre "si seulement", refusé de céder, refusé d'abandonner.
Le lendemain des mes 18 ans, j'ai écrit une lettre. Où je disais tout ce que je ressentais, tout ce que je pensais de mes parents et de la façon dont ils m'avaient traitée. Parce que tout n'a pas toujours été rose. Loin de là. Du mal, ils m'en ont fait. Plus que je ne pourrai jamais l'exprimer. Suffisamment de mal pour me changer, et faire de moi quelqu'un que j'aurais souhaité ne pas devenir. Et j'ai tout dit. J'ai crié mes mots sur le papier, car je n'aurais jamais pu les crier en vrai. J'ai laissé la lettre en évidence, et je suis partie. J'ai pris le train, et je suis rentrée chez moi, mon vrai chez moi dans le Sud. Monter dans ce train a été la plus difficile décision de ma vie. J'avais peur. Peur de l'inconnu, peur du connu, peur d'échouer, et peur de réussir. Mais je l'ai fait. Malgré la peur, paralysante et glacée, malgré l'envie de vomir et de me laisser mourir. Je l'ai fait.
Le soir même, mes parents m'ont appelé. J'étais un monstre, horrible, terrible, mauvais. J'ai pleuré plus que je ne l'aurai cru possible. Mon coeur brisé au-delà des mots. Le brasier dans mon âme en train de mourir. Si mon meilleur ami (quand bien même je déteste ce terme) n'avait pas été là, à mes côtés, pendant la conversation, je me serais effondrée. J'aurais fait un truc con et regrettable. Mais je n'ai pas lâché le morceau. Je n'ai pas cédé. Non, je ne retournerai pas à la prépa. Oui, j'irai à la fac. J'ai manqué d'être mise à la porte, de voir tous mes ponts coupés. Seule la menace d'une action en justice ma part a calmé le jeu.
Et mes parents ont fini par accepter. Lentement. Sans jamais vraiment pardonner cependant.
Je suis allée à la fac, en double cursus. Et j'ai réussi.

Et aujourd'hui, je suis fière. Fière de m'être battue. Fière d'avoir affronté ma plus grande peur, à savoir mes parents. Fière d'avoir vaincu. Fière. Tellement fière d'être monté dans ce train.
Ce 5 juin 2012 a été le jour de ma renaissance.

Bad Wolf
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 2
Date d'inscription : 11/11/2013
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par dessein le Mer 13 Nov 2013 - 19:33

pas fastoche a faire. contente pour toi que ce soit derriere.

dans mon cas apres j ai mis beaucous trop de temps a realiser que je devais apprendre a vivre sans pression sans emmerdes et j'ai rempiler pour d'autres (vieilles habitudes).
j'aurai aimé savoir plus tot que j'avais aussi a guetter ca: je ne savais pas vivre cool.
une fois que je m'en suis rendue compte apres ca a été tres vite pour apprendre... un délice.
bon je te laisse j'ai sieste
il fait beau dans le sud ?

dessein
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par Patate le Mer 13 Nov 2013 - 21:09

mes cailles ! :
ok je ne suis fière de rien sauf de caractère ce qui n'est pas une fierté en soi... SINON je suis hyper fière de mes petites cailles farcies et mitonnées oignons, ail, champignons, court-bouillon, pommes de terre (!!), que j'ai cuisiné ce soir car j'ai eu droit au plus beau compliment de mon nain (attention amoureux de la gastronomie ça va vous pourfendre le cœur) "maman, pour moi c'est du Mac Do" !!!! Ce qui veut dire : "huuum c'est délicieux" en langage de mon mioche. Purée je suis fière (bis !!!) parce que ça doit bien faire 2 ans que j'avais pas eu de compliments alors que je cuisine toujours "aux petits oignons" pour mon mignon. Encore et surtout ultra fière car en les humant pendant la cuisson il m'a dit "beurk, ça sent la merde" !! châtié du langage le fiston. Aller mes cailles, la pause est finie !

Patate
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7624
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 43
Localisation : Paris

http://www.zebrascrossing.net/t12645-pourquoi-patate

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Mer 13 Nov 2013 - 22:01

De ne pas avoir mis fin à mes jours ou sombré dans la folie, je n'aurai pas connu mes enfants.
Sinon, ne rien faire me rend fier.

Suce ces p'tits Bleus !
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7811
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par Invité le Jeu 14 Nov 2013 - 2:09

@patate:

SINON je suis hyper fière de mes petites cailles farcies et mitonnées oignons, ail, champignons, court-bouillon, pommes de terre (!!)
J'en ai l'aqua à la bouche, tu m'invites :regard trop mignon du chat potté:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par ffff le Jeu 14 Nov 2013 - 2:53

Au tac au tac, sur le vif
je répond sans problème : le thon-mayonnaise de ce midi. Un régal.


ffff
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 51
Date d'inscription : 13/11/2013
Age : 29
Localisation : gironde

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par Mégalopin le Jeu 14 Nov 2013 - 3:10

SupaNem a écrit:
je répond sans problème : le thon-mayonnaise de ce midi. Un régal
Le plus dur a été d'attraper le thon


Mégalopin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4098
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par Invité le Jeu 14 Nov 2013 - 10:39

De m'être éloigné de tout le monde, pour ne plus nuire à qui que ce soit, de par ce que je suis. De m'être rendu compte que je suis réellement nocif.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par dessein le Jeu 14 Nov 2013 - 10:47

c'est pas "par ce que tu es" c'est des vieilles habitudes a remplacer par des nouvelles.
bonne suite

dessein
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par Invité le Jeu 14 Nov 2013 - 11:42

Ça n'est pas une question de forme, mais de fond. Fait un bail que je tente d'avoir une approche logique et objective (du moins, le moins subjectif possible (+ via d'autres personnes)) sur la chose. Quand c'est le naturel qui nuit, on a beau lutter.. Bref, en même temps, ce n'est pas le lieu pour écrire tout ça ! Sorry Razz 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Raconte-nous qu’as-tu fais dont tu es le ou la plus fier (e) ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:03


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum