Ne tirez pas sur le zèbre...

Aller en bas

Ne tirez pas sur le zèbre... Empty Ne tirez pas sur le zèbre...

Message par Fra1982 le Ven 14 Fév 2020 - 10:22

Chers tous,
je me lance sur un sujet qui me touche personnellement... le harcèlement en entreprise.
Pour faire simple, j'ai eu la mauvaise idée de travailler dans des multi-nationales de la pétro, pharma... et à chaque fois, les mêmes mécanismes se sont mis en place.
Un responsable qui me présente comme son "successeur", des collègues qui me prennent en grippe (ce que je comprends vu l'intro), le harcèlement proprement dit, mon stress qui a tendance à augmenter mes zébritudes, le rejet, l'ennui d'un job pas très intéressant, la déprime, la plainte au RH pour "harcèlement, le retour de bâton et pour finir la démission (explosive) / renvoi pour incompatibilité. Evil or Very Mad
Je suppose que cela n'a rien d’exceptionnel mais j'aurai voulu savoir si on était nombreux de ce cas... et comment vous gérer les responsables (pas très adroits) et les collègues normo-pensants prêt à vous dézinguer à la moindre occasion ? confused


Fra1982
Fra1982

Messages : 13
Date d'inscription : 09/02/2020
Localisation : imprécise

https://introverti.news.blog/

Revenir en haut Aller en bas

Ne tirez pas sur le zèbre... Empty Re: Ne tirez pas sur le zèbre...

Message par Zarbitude le Ven 14 Fév 2020 - 10:30

Je pense que le mieux ( que j'aie trouvé à ce jour ), c'est de faire "profil bas".
Et aussi de trouver le moyen de rendre le taf intéressant en proposant par exemple des réunions de discussions où chacun peut apporter des idées. Ca aide à la cohésion.
Je suis peut-être parano mais j'ai l'impression que les "responsables" entretiennent des situations conflictuelles tout en faisant comme s'ils essayaient d'arranger les choses.
Diviser pour mieux régner ça s'appelle je crois.
Ne pas tomber dans le panneau. Ca demande beaucoup de tact.
On est toujours pris entre le marteau et l'enclume !
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7826
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Ne tirez pas sur le zèbre... Empty Re: Ne tirez pas sur le zèbre...

Message par Proxima le Ven 14 Fév 2020 - 12:07

C'est une des raisons (avec le souvenir traumatisant du harcèlement scolaire) pour lesquelles je ne travaille pas : peur d'être incomprise, mal acceptée car incapable d'être "dans le moule"...
Proxima
Proxima

Messages : 22
Date d'inscription : 03/02/2020
Localisation : Vendée

Revenir en haut Aller en bas

Ne tirez pas sur le zèbre... Empty Re: Ne tirez pas sur le zèbre...

Message par zebrepat le Ven 14 Fév 2020 - 13:19

Zarbitude a écrit:Je pense que le mieux ( que j'aie trouvé à ce jour ), c'est de faire "profil bas".
Et aussi de trouver le moyen de rendre le taf intéressant en proposant par exemple des réunions de discussions où chacun peut apporter des idées. Ca aide à la cohésion.
Je suis peut-être parano mais j'ai l'impression que les "responsables" entretiennent des situations conflictuelles tout en faisant comme s'ils essayaient d'arranger les choses.
Diviser pour mieux régner ça s'appelle je crois.
Ne pas tomber dans le panneau. Ca demande beaucoup de tact.
On est toujours pris entre le marteau et l'enclume !

c'est pas juste une impression. je l'ai vu en multinationale (grande multinationale allemande). deux directeurs de departement qui passaient leur temps a guerroyer ouvertement, au vu et sur de tout le monde. bien sur l'employé de base a aucune prise là-dessus et a interet a rester en dehors...

dans une boite gerée un min correctement, le PDG aurait signé la fin de la recréation.
mais le PDG laisse faire, au nom du "divide et impera" citation latine, la politique et machiavel restent toujours d'actualité...

zebrepat

Messages : 278
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Ne tirez pas sur le zèbre... Empty Re: Ne tirez pas sur le zèbre...

Message par zebu40 le Ven 14 Fév 2020 - 21:20

Plus la boite est grande, plus les défauts de l'être humain sont nombreux ou exacerbés : compétition, diverger, diviser, jalouser, se démotiver, soudoyer, complimenter, poignarder dans le dos, se spécialiser et perdre la vue du tableau, s'élever et ne plus rien voir depuis les nuages.

Sinon, perso, Pétrole et pharma, j'essaierai bien :argent: mais difficile de rentrer à un âge équivalent au tien Sad

zebu40

Messages : 69
Date d'inscription : 16/12/2019

Revenir en haut Aller en bas

Ne tirez pas sur le zèbre... Empty Re: Ne tirez pas sur le zèbre...

Message par zebrepat le Sam 15 Fév 2020 - 13:23



quelques articles sur le monde de l'entreprise
et ca vient du Harvard business review , certainement pas un brulot gauchiste…

https://hbr.org/2004/10/executive-psychopaths
https://hbr.org/2015/11/why-bad-guys-win-at-work?referral=03759&cm_vc=rr_item_page.bottom
https://hbr.org/2012/11/the-dark-side-of-charisma?referral=03759&cm_vc=rr_item_page.bottom
https://hbr.org/2017/09/who-empathizes-with-machiavellian-or-narcissistic-leaders?referral=03759&cm_vc=rr_item_page.bottom

ce qui est amusant c'est que la presse americaine est parfois moins politiquement correcte alors que c'est le pays du capitalisme par definition.
mais une ptite explication a mon avis est que la presse francaise est entierement aux mains du grand patronat


zebrepat

Messages : 278
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Ne tirez pas sur le zèbre... Empty Re: Ne tirez pas sur le zèbre...

Message par Fra1982 le Dim 16 Fév 2020 - 14:13

Vision assez pessimiste mais réelle. A cela s’additionne, un travail qui a de moins en moins de sens. D'où burn out... Je finis par penser que le travail devient un artifice pour occuper les masses. "Du pains et des jeux" est devenu "un job et de la télé-réalité". Evil or Very Mad
On nous avait promis la fin du travail pour les années 2000 (automatisation, délocalisation en Asie...). Et pourtant, on travaille toujours autant... Nous avons même créé une foule de jobs artificiels (Bullshit jobs) pour justifier cela (administration, RH, Managers en pagaille...).
Fra1982
Fra1982

Messages : 13
Date d'inscription : 09/02/2020
Localisation : imprécise

https://introverti.news.blog/

Revenir en haut Aller en bas

Ne tirez pas sur le zèbre... Empty Re: Ne tirez pas sur le zèbre...

Message par zebrepat le Lun 17 Fév 2020 - 14:05

Fra1982 a écrit:Vision assez pessimiste mais réelle. A cela s’additionne, un travail qui a de moins en moins de sens. D'où burn out... Je finis par penser que le travail devient un artifice pour occuper les masses. "Du pains et des jeux" est devenu "un job et de la télé-réalité".  Evil or Very Mad
On nous avait promis la fin du travail pour les années 2000 (automatisation, délocalisation en Asie...). Et pourtant, on travaille toujours autant... Nous avons même créé une foule de jobs artificiels (Bullshit jobs) pour justifier cela (administration, RH, Managers en pagaille...).


tout a fait d'accord avec ca...
en ce moment vous n'imaginez pas le nombre de gars que je connais qui font des bullshit jobs et des vrais de vrais (style happyness manager ...)
la plupart des managers sont inutiles effectivement, apportent parfois une valeur negative a l'organisation
https://www.youtube.com/watch?v=Hf0W977ifqY

des potes qui font du recrutement me rappellent souvent en ce moment qu'on les oblige a engager des gens qui conviennent pas du tout y compris pour des postes relativement hauts et qui payent bien (cadre superieur, ex pour feminiser le departement)

zebrepat

Messages : 278
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Ne tirez pas sur le zèbre... Empty Re: Ne tirez pas sur le zèbre...

Message par Fra1982 le Lun 17 Fév 2020 - 14:21

Politiquement incorrect mais malheureusement exact.
Le choix des postes "élevés" est souvent purement politique, justement...
Mais je ne les envie pas car plus on monte, plus le boulot est vide de sens et plus on est vite viré au moindre coup de vent.
Autre sujet intéressant en entreprise, l'impact de l'apparence... C'est fou les RH qui sont plus sensibles à la "beauté" ou au fait d'être à l'aise à l'oral qu'à la compétence... même pour des jobs techniques.



Fra1982
Fra1982

Messages : 13
Date d'inscription : 09/02/2020
Localisation : imprécise

https://introverti.news.blog/

Revenir en haut Aller en bas

Ne tirez pas sur le zèbre... Empty Re: Ne tirez pas sur le zèbre...

Message par siamois93 le Lun 17 Fév 2020 - 16:09

S'aimer plus pour se comparer moins ?
siamois93
siamois93

Messages : 7691
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Ne tirez pas sur le zèbre... Empty Re: Ne tirez pas sur le zèbre...

Message par Lotophage le Lun 17 Fév 2020 - 16:27

siamois93 a écrit:S'aimer plus pour se comparer moins ?
Impec !

La solution est sans doute là...mais plus facile à énoncer qu'à mettre en œuvre.
Lotophage
Lotophage

Messages : 1567
Date d'inscription : 03/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Ne tirez pas sur le zèbre... Empty Re: Ne tirez pas sur le zèbre...

Message par RonaldMcDonald le Mar 18 Fév 2020 - 10:14

Pour ça, le statut de prestataire en SSII me convenait bien : on sait qu'au grand maximum, au bout de 3 as, on gicle. Pas besoin de faire de la politique. On bosse tant qu'on est payé, on est payé tant qu'on bosse. Du mercenariat pur, pas(beaucoup) de faux semblants.

Bon, j'ai du changer, ce qui a des avantages et des inconvénients. Mais la petite taille de la branche Française ou je bosse me protège partiellement de tout ça aussi.

Mais oui, les quelques amis "internes" que j'ai gardé me racontent tous la même histoire, d'un système qui récompense systématiquement les sociopathes au détriment des compétents. Je l'ai moi-même vu quelques fois. Pas d'aussi près qu'eux.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 962
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 44
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Ne tirez pas sur le zèbre... Empty Re: Ne tirez pas sur le zèbre...

Message par davidabricot le Mar 18 Fév 2020 - 10:46

J'ai vécu pareil, chez un géant de la pharma/cosméto, puis chez une géant de la mutuelle, puis chez une géant du petfood. Bon, le pire était dans la pharma quand même.

Compétition, jobs factices, collègues théatraux. 0 jugement sur la valeur du travail, mais que sur l'apparence. On m'a très bien accepté en CDD (histoire de dépoussiérer des dossiers), puis on a bien pris un jeune au quasi-smic pour faire rouler ce qui avait été mis en place.

Evidemment, on trouve du management par la terreur, des menaces, j'ai connu le plan social, la mutation en Pologne, la mort du fondateur qui donne lieu à des modifications totales de l'entreprise. J'ai connu le taylorisme où on a cru bon que chaque employé ne ferait qu'une seule tâche. On m'a fait faire, 2 ans après la formation du nouvel arrivant, 1 mois avant la fin de mon contrat... mais bref, le café était gratuit, et on faisait des team-building, de quoi le salarié se plaint-il?

J'ai eu l'idée de travailler en PME, et surprise, c'était pareil. Lêchage du patron, guerre de services, ragots, rivalité, compétition, jeu de qui a la plus grosse, gonflage des titres de job, etc... Excatement pareil.

La seule solution que j'ai trouvé, c'est de travailler dans un truc dont on partage vraiment les valeurs. Comme ça en cas de coup dur c'est plus facile de tenir. J'ai travaillé en hôpital, avec tout ce que ça comporte de malsain (harcèlement sexuel, etouffement d'erreurs médicales, politique), et pourtant c'était le plus simple car à chaque seconde je mesurais la portée de ce que je faisais.

Bon, après, je ne cherche plus l'argent (pour quoi faire, acheter un Iphone, un SUV?), ni la compétition, ni la comparaison, ni l'évolution, je suis totalement hors du jeu politique. Mais du coup, je suis l'homme à abattre, car je refuse le système, je suis suspect. Bref, c'est la mauvaise réputation de Brassens.

davidabricot

Messages : 162
Date d'inscription : 13/02/2020

Revenir en haut Aller en bas

Ne tirez pas sur le zèbre... Empty Re: Ne tirez pas sur le zèbre...

Message par zebrepat le Mar 18 Fév 2020 - 10:47

RonaldMcDonald a écrit:Pour ça, le statut de prestataire en SSII me convenait bien : on sait qu'au grand maximum, au bout de 3 as, on gicle. Pas besoin de faire de la politique. On bosse tant qu'on est payé, on est payé tant qu'on bosse. Du mercenariat pur, pas(beaucoup) de faux semblants.

Bon, j'ai du changer, ce qui a des avantages et des inconvénients. Mais la petite taille de la branche Française ou je bosse me protège partiellement de tout ça aussi.

Mais oui, les quelques amis "internes" que j'ai gardé me racontent tous la même histoire, d'un système qui récompense systématiquement les sociopathes au détriment des compétents. Je l'ai moi-même vu quelques fois. Pas d'aussi près qu'eux.

concernant les SSII ce qui me gene aussi c'est qu'une partie importante du salaire (de la marge) est captée par la SSII qui apporte rien en terme de valeur ajoutée et les conditions sont abusives, et que si la viande ne rapporté plus (intercontrat) tous les moyens sont bons pour s'en debarasser
j'ai entendu des gars viré de ssii car un peu trop souvent malades.

de plus tu peux te permettre d'avoir la bougeotte en ssii si grande ville et techno repandue, si l'un ou l'autre ne sont pas presents ca ne marche pas, on en revient au meme probleme que le salarié (avec en plus la precarité)

zebrepat

Messages : 278
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Ne tirez pas sur le zèbre... Empty Re: Ne tirez pas sur le zèbre...

Message par RonaldMcDonald le Mar 18 Fév 2020 - 12:01

zebrepat a écrit:(.../...)concernant les SSII ce qui me gene aussi c'est qu'une partie importante du salaire (de la marge) est captée par la SSII qui apporte rien en terme de valeur ajoutée et les conditions sont abusives, et que si la viande ne rapporté plus (intercontrat) tous les moyens sont bons pour s'en débarrasser
j'ai entendu des gars viré de ssii car un peu trop souvent malades.

Pas du tout mon expérience, mais bon, j'étais à Paris, à l'époque. On changeait de SSII quand on voulait(fallait pas espérer de revalorisation salariale, mais sinon, ça se faisait bien). Une collègue jeune diplômée est restée 11 mois en inter-contrat avant débuter sa première mission. Je subodore qu'en province, c'est un poil différent.

zebrepat a écrit:de plus tu peux te permettre d'avoir la bougeotte en ssii si grande ville et techno répandue, si l'un ou l'autre ne sont pas presents ca ne marche pas, on en revient au meme problème que le salarié (avec en plus la precarité)

Oui, enfin pouvoir dire merde est quand même un atout majeur. Pour le reste, oui, c'est un sous-statut, mais c'est justement l'avantage : on ne peut pas descendre plus bas. Alors pourquoi stresser???
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 962
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 44
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Ne tirez pas sur le zèbre... Empty Re: Ne tirez pas sur le zèbre...

Message par zebrepat le Mar 18 Fév 2020 - 13:11

RonaldMcDonald a écrit:
zebrepat a écrit:(.../...)concernant les SSII ce qui me gene aussi c'est qu'une partie importante du salaire (de la marge) est captée par la SSII qui apporte rien en terme de valeur ajoutée et les conditions sont abusives, et que si la viande ne rapporté plus (intercontrat) tous les moyens sont bons pour s'en débarrasser
j'ai entendu des gars viré de ssii car un peu trop souvent malades.

Pas du tout mon expérience, mais bon, j'étais à Paris, à l'époque. On changeait de SSII quand on voulait(fallait pas espérer de revalorisation salariale, mais sinon, ça se faisait bien). Une collègue jeune diplômée est restée 11 mois en inter-contrat avant débuter sa première mission. Je subodore qu'en province, c'est un poil différent.

zebrepat a écrit:de plus tu peux te permettre d'avoir la bougeotte en ssii si grande ville et techno répandue, si l'un ou l'autre ne sont pas presents ca ne marche pas, on en revient au meme problème que le salarié (avec en plus la precarité)

Oui, enfin pouvoir dire merde est quand même un atout majeur. Pour le reste, oui, c'est un sous-statut, mais c'est justement l'avantage : on ne peut pas descendre plus bas. Alors pourquoi stresser???

concernant la marge c'est quand meme assez indisuctable non. les SSII se gavent sur le dos des consultants
meme au sein des milieux patronaux les SSII sont mal vues et pour cause, ce sont des negriers (apportent aucune valeur ajoutée). certains patrons de ssii sont des voyous, rien ni moins.
d'ailleurs les SSII envoyent des juniors (incompetents) mais les facturent plein pot pour maximiser la marge, j'ai vu ca avec des prestas entre autre a Paris
comme tu l"as dit dans un autre post, les clients finaux (verifié par de multiples sources) sont pas prets a payer donc autant envoyer des juniors, pour maximiser la marge.

zebrepat

Messages : 278
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum