Présentation et questions sur ma potentielle zébriété

Aller en bas

Présentation et questions sur ma potentielle zébriété Empty Présentation et questions sur ma potentielle zébriété

Message par CarefulArachnid le Jeu 23 Jan 2020 - 21:09

Hello,

Je suis un parisien de 32 ans et je ne travaille pas en ce moment suite à un licenciement économique et d'autres raisons.
Dans les autres raisons, il y a notamment ce que j'appellerai avec prudence un "épisode dépressif caractérisé" en novembre dernier.
Aujourd'hui je me sens mieux mais cette situation m'a amené à une position de réflexion envers moi même, une forme de quête de l'identité.

Je m'inscris sur ce forum pour poser essentiellement deux questions à une communauté de zèbres telle que ZC.
Je n'ai pas besoin de le faire mais je suis curieux et la voie médicale est lente :p

La première est la suivante : mon psy pense-t'il que je suis surdoué ?
Evidemment, je vais vous donner des billes, en commençant par une autre formulation de la même interrogation : à quoi sert la WAIS à un psy, au-delà de la détection QI > 130 ?

Toute la suite de ce post n'est que narration et préambule à ma seconde question.

J'ai consulté pour la première fois un psychiatre/psychothérapeute mi-décembre, suite à l'épisode de novembre.
Je lui narre donc les causes et conséquences de cet épisode, la session dure une heure.
Je ne souhaite pas faire de même ici mais je dirais seulement que mon discours révélait une part de remise en question sur la valeur de la confiance envers ma famille.
Aussi, des problèmes d'insomnie depuis une décennie, exclusivement sous la forme de difficulté d'endormissement.
Avant la fin de la première demi-heure, il me demande si j'ai passé le "test de WAIS". Je lui dit que non mais je prends mentalement note du nom pour regarder de quoi il s'agit en rentrant.
Plutôt un bon feeling avec le psy qui me dit en fin de scéance d'aller prendre rdv au CMP en vue de procéder à divers tests et faire un bilan.
Il évoque la détéction éventuelle d'une bipolarité, d'un trouble de l'humeur et de passer la WAIS.
Pas de soucis pour moi, je suis à la recherche de réponses, je n'ai pas peur de me poser des questions et j'apprécie la démarche d'investigation.

Je rentre et je découvre que la WAIS c'est le test de QI. C'est pour moi le début d'un "waouh effect". Néanmoins, je modère rapidement l'idée, vu qu'il en a parlé dans le contexte d'un bilan,
il y a vraisemblablement plus dans la WAIS que juste la production du "score" de QI. Mais en fait, ça, j'en sais rien. Je ne sais à ce moment ni ce qu'est le QI, ni la WAIS, ni un surdoué, ni une psychothérapie en pratique.

Je démarre donc autour du 15 décembre un exercice de documentation/réflexion pour répondre aux questions suivantes :

  • C'est quoi exactement le QI ?
  • C'est quoi exactement un zèbre/surdoué/HPI/HPE ?
  • C'est quoi exactement le test de QI ?
  • Quand quelqu'un découvre qu'il est > 130, qu'est-ce qu'il en fait ?


Mon ressenti s'est rapidement décomposé en trois versants qui se sont établis l'un après l'autre durant ma première semaine de documentation :

  • Est-ce que la douance me concerne ?
  • La déconstruction du sens du mot "surdoué" est un vraiment exercice passionant
  • Attention, le biais de confirmation c'est pas un concept débile et ton égo est tout à fait susceptible de vouloir te jouer des tours


Globalement, je trouve des réponses. La déconstruction du sens du mot "surdoué" est une révélation.
Pas du tout parce que je pense que je le suis, loin de là, mais parce que je prends conscience que le sens populaire est vraiment loin du compte et que le sujet est assez passionant en soi.
Courant janvier je découvre en discutant avec des amis qu'en fait, des HP j'en connais au moins deux qui ont bien été testés dans les règles de l'art.
Ça me conforte dans l'idée que vraiment, avant de creuser spécifiquement la question et/ou de connaître des gens zèbres, on ne peut pas comprendre ce que veut dire "surdoué" avec son sens populaire.

Pendant ce temps là, du coté du psy, ma deuxième scéance se passe suffisament mal pour que je n'en dorme pas.
Mais je refuse de lâcher l'affaire comme ça, je pressens que c'est une incompréhension qui a donné lieu à ma frustration donc j'y retourne la semaine suivante.
Je n'ai pas vraiment hésité mais il était clair pour moi que si toutes les séances se passaient comme ça, j'allais changer de psy assez vite.
Mais finalement ça se passe bien, le psy souligne mon intelligence pour être revenu pour qualifier la scéance précédente de "néfaste" et réitère la nécessité de passer la WAIS.
Sans en discuter plus que ça, sur mes quatre premières scéances il n'y a que celle qui s'est mal passée ou il n'évoque pas la nécessité de passer la WAIS.

Dans mes réflexions, les noms de Jeanne Siaud-Facchin, Monique de Kermadec et Nicolas Gauvrit ressortent régulèrement.
Après une approche un peu "en survol" des notions qui m'interrogeaient, je passe à une phase où je me concentre vraiment sur ce que ces trois là disent.
Pendant tout ce processus, je n'ai pas cru une seconde que j'étais possiblement surdoué. J'aime bien JSF et MdK mais JSF a un petit côté "tout feu tout flamme"
qui fait parti de sa façon d'être mais qui me dérange un peu pour les descriptions cliniques notamment sur la pensée en arborescence.
En tant que psychologues cliniciennes, leurs avis et leurs expériences sont très intéressantes mais nécessairement biaisées vu la population à laquelle elles ont accès.
En bon chomeur, je dois avoir passé une bonne trentaine d'heures si ce n'est plus à me documenter et réfléchir sur le sujet.

Et ce n'est que très récemment, il y a quelques jours, que j'ai eu un déclic en écoutant Nicolas Gauvrit qui déconstruisait avec habileté une partie de ce que les psychologues disaient.
Il a explicité le bias de population auquel j'avais précédemment pensé. Sur la pensée en arborescence, son discours expliquant l'existence de la pensée divergente en tant que mode
de pensée normale chez tout le monde mais dont on constaterait une prévalence chez les surdoués m'a vraiment paru le plus en phase avec ma compréhension du sujet.

J'ai atteint le stade où, maintenant, j'accepte de me poser la question, suis-je zèbre ou non ?
Maintenant je veux savoir parce que je crois qu'il y a de quoi se poser sérieusement la question, pas juste pour faire ce que me dit le psy ou pour booster mon égo.

Et immédiatement, deux conneries me sont venues Very Happy
le meme "mind blown", forcément youtu.be yoLLpIMRowndg
et
youtu.be xtHetIaWZNc

La seconde me semble plus intéressante Smile D'une part parce que The Wire est une série EXTRA-ordinaire, d'autre part parce que c'est une scène d'investigation réussie.
Mais aussi parce que j'avais lu qu'après détection, il est de bon goût de relire son passé à la lumière de cette découverte.
Je crois que d'une certaine façon, en acceptant de sérieusement considérer l'éventualité de la douance, j'ai commencé à le faire avec cette scène.
Si je suis dans cette scène, zèbre ou non, je suis le frigo. Au moins dans un sens d'intériorisation, plus que dans le sens d'isolation ou de renfermement sur soi.
On pourrait aussi souligner dans cette scène qu'il est fondu dans le décor et que le problème vient de l'extérieur mais ça je viens d'y penser, c'est moins spontané
et me concernant ça me semble moins pertinent.

Ce qui m'amène, après un post bien plus long que je ne pensais, à ma seconde question qui en appelle à votre intuition : est-ce que ce post sent le zèbre ?

CarefulArachnid

Messages : 1
Date d'inscription : 23/01/2020

Revenir en haut Aller en bas

Présentation et questions sur ma potentielle zébriété Empty Re: Présentation et questions sur ma potentielle zébriété

Message par teichezgégé le Jeu 23 Jan 2020 - 21:28

Je me disais aussi que ça sentait bizarre !

Very Happy Very Happy Very Happy
teichezgégé
teichezgégé

Messages : 31
Date d'inscription : 17/12/2019
Localisation : bassin d'Arcachon

http://www.synchronicites.fr

Revenir en haut Aller en bas

Présentation et questions sur ma potentielle zébriété Empty Re: Présentation et questions sur ma potentielle zébriété

Message par I am just Nath le Jeu 23 Jan 2020 - 21:33

Là c'est sûr à vous lire vous venez d'être pris en état de z'ébriété. Vous allez souffler dans le ballon de votre arborescence et on va vous emmener immédiatement faire de la lecture aux posts de ce forum.

Under arrest. Serge Gainsbourg. Musique*

Bienvenue d'ici.  drunken drunken drunken


Dernière édition par I am just Nath le Jeu 23 Jan 2020 - 21:35, édité 1 fois (Raison : * ajout d'un boute)
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 14107
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 49
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum