L empathie, le sentiment de différence, l' hypersensibilité et autre

Aller en bas

L empathie, le sentiment de différence, l' hypersensibilité et autre Empty L empathie, le sentiment de différence, l' hypersensibilité et autre

Message par Isa Tangerine le Lun 6 Jan 2020 - 17:01

Bonjour

J'ai 28 ans, je suis surdouée. Diagnostiquée à 13 ans et demi.

Depuis que je suis petite je suis hypersensible, je pleure facilement, je me laisse facilement envahir par mes émotions.
Cette hypersensibilité me permet aussi de m'émerveiller devant la beauté d'un paysage , d'un coucher de soleil.
Des petits moments de bonheur sur lesquels tout le monde ne s'attarde pas.
J'ai aussi une humeur qui change assez vite. Mais dans l'art, avec les textes que j'écris cette sensibilité si particulière peut être un atout.

Il y a aussi d'autres points, d'autres critères propre à la douance comme ce sentiment de ne pas être vraiment comme les autres , en décalage sur mes valeurs, ma manière de percevoir les choses.

L'empathie est aussi présente chez moi, mes émotions parfois m'emportent.

S'ajoute à tout cela une hypermnésie partielle, propre aux personnes ayant vécu des traumatismes. Une mémoire qui fonctionne trop axée sur de nombreux souvenirs d'enfance.

Ma question est vous en tant que surdoués comment faites vous avec ce don à double tranchant ? pour canaliser les émotions , pour vivre au mieux avec tout ça.

Merci de vos éventuels témoignages et bonne année 2020

Smile
Isa Tangerine
Isa Tangerine

Messages : 245
Date d'inscription : 03/02/2016
Age : 28
Localisation : angoulême

http://demainseraunautrejour.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

L empathie, le sentiment de différence, l' hypersensibilité et autre Empty Re: L empathie, le sentiment de différence, l' hypersensibilité et autre

Message par Zarbitude le Lun 6 Jan 2020 - 17:28

Bonjour,
Je me focalise de mieux en mieux sur ce qui fonctionne bien pour moi et je me réjouis aussi souvent que possible. C'est un état d'esprit avant tout et qui est vivifiant. Ca donne de la force pour ce qui ne va pas.
Pour ce qui est des émotions, elles sont de l'énergie en mouvement et certaines "remuent" plus que d'autres mais si on utilise bien ces énergies, on se rend compte qu'elles ont toutes une utilité spécifique.
De temps en temps, se mettre en colère peut même être bénéfique pour autant qu'on ne la laisse pas devenir pathologique.
L'idéal étant d'essayer de ressentir souvent de l'amour qui est la plus belle des émotions. Si on sait s'émerveiller devant un coucher de soleil ou toute autre chose qui embrase le coeur, alors tout ira bien Wink
Il émane de ton message que tu sais faire ça malgré les traumatismes que tu as vécus. C'est un grand atout.
Bonne année à toi aussi!

Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7934
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

L empathie, le sentiment de différence, l' hypersensibilité et autre Empty Re: L empathie, le sentiment de différence, l' hypersensibilité et autre

Message par Isa Tangerine le Lun 6 Jan 2020 - 18:03

Bonsoir

Merci pour ce message plein d'espoir.
Isa Tangerine
Isa Tangerine

Messages : 245
Date d'inscription : 03/02/2016
Age : 28
Localisation : angoulême

http://demainseraunautrejour.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

L empathie, le sentiment de différence, l' hypersensibilité et autre Empty Re: L empathie, le sentiment de différence, l' hypersensibilité et autre

Message par Zorglub_33 le Mar 7 Jan 2020 - 14:22

L'hypersensibilité est quelque chose que je ne vis pas bien, à la limite du handicap. Un jour un collègue qui arrivait au boulot juste derrière moi m'a dit "tu conduis comme si un chat allait te traverser devant", il n'imaginait pas à quel point il tombait juste, je conduis toujours en imaginant qu'un chat va traverser la route. C'est compliqué à vivre.
Côté émotions, les miennes sont toujours trop fortes, j'ai fini par faire mienne l'expression "la vie est un long fleuve tranquille", mais avec des rapides. J'aspire à la tranquillité, mais il faut bien accepter qu'on traverse parfois des périodes d'instabilité. Quand j'ai une réaction démesurée face à un évènement, j'ai appris que cette démesure est mienne, que les autres ne peuvent pas la comprendre. Je me demande pourquoi je réagis de façon démesurée, et ce que cette démesure m'apprend sur moi, sur mes angoisses profondes. Comprendre aide à aller mieux.
J'accepte un peu mieux cette hypersensibilité depuis que j'ai découvert que je suis HP, je la prends comme un effet secondaire avec lequel il faut faire, mais je serais soulagée si je pouvais l'être un peu moins. Le yoga, le sport, m'aident un peu à mieux canaliser mes pensées, et penser un peu moins, ou arriver à canaliser ses pensées, c'est un réel progrès.

L'empathie est quelque chose qui ne me pose pas de problème, par contre. Je peux éprouver de l'empathie, comme je peux ne pas en éprouver. Chez moi c'est moins exacerbé que l'hypersensibilité.

Concernant la mémoire développée, c'est mon cas aussi, j'ai été élevée "à la dure" par des parents peu enclins aux sentiments, ça laisse des traces. Pour autant, j'essaie de ne pas rester bloquée là-dessus. Il y a certes des traumatismes, toujours présents, mais quand je pense à mon enfance j'ai également beaucoup de très bons souvenirs, j'ai eu une enfance globalement heureuse. Il faut peut-être savoir faire la distinction entre deux choses, une éducation rigide à la limite de la violence, avec quelques évèvements traumatisants, et la période de l'enfance pleine de bons moments, aussi et heureusement. L'avantage, par rapport à toi, c'est qu'à mon âge je peux aussi regarder ce que j'ai fait de bien dans ma vie, en particulier avec mes enfants. Dis toi donc que ta vie est devant toi, une page blanche à écrire, à toi de savoir si tu veux utiliser de l'encre noire ou de l'encre rose Smile

Zorglub_33

Messages : 180
Date d'inscription : 30/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

L empathie, le sentiment de différence, l' hypersensibilité et autre Empty Re: L empathie, le sentiment de différence, l' hypersensibilité et autre

Message par Isa Tangerine le Mar 7 Jan 2020 - 15:00

Merci pour ce témoignage qui m'a touché.
Isa Tangerine
Isa Tangerine

Messages : 245
Date d'inscription : 03/02/2016
Age : 28
Localisation : angoulême

http://demainseraunautrejour.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

L empathie, le sentiment de différence, l' hypersensibilité et autre Empty Re: L empathie, le sentiment de différence, l' hypersensibilité et autre

Message par Invité le Mar 7 Jan 2020 - 15:41

je suis hypersensible aussi mais j'ai appris que l'exposer vous met en danger , parcours compliqué moi aussi

je suis empathique ou pas et j'exagère ou j'amplifie tout, un simple détail peut prendre des proportions dantesques , j'en accepte le fonctionnement, de toute façon c'est ingérable quand on est né ainsi

ce qu'on peut faire c'est réduire l'amplitude, ou en comprendre les excès apparents pour les autres en comprenant aussi que si le questionnement est plus brutal il est également probablement plus haut ou plus profond que chez une personne à sensibilité normale

l'anticipation et la réflexions sur détails "parlants" seront totalement absente chez la majorité qui du coup ne comprendra pas la réaction

de plus en plus j'en parle pas, et souvent quand je l'exprime c'est mal compris, prétention ou idiot tu es pour les autres

dire de manière calme et pollissée n'est pas une évidence quand l'émotion ou la sensibilité poussent derrière

alors parfois on se gomme, on se présente bien, propre sur soi, positif avec des idées lisses qui plaisent à tout le monde

et parfois l'empathie n'est plus, parce que on comprend qu'ils ne sont pas comme soi, au moins sous ces angles

personnellement ce sont les arts martiaux, la natation et l'art sous de multiples formes qui m'ont permis de dompter ces aspects et parfois je les laisse gambader en art, musique, imagination

pour moi ma sensibilité travaille la main dans la main avec mon intelligence, cela signifie que les moyens pour avancer chez moi peuvent paraitre absurdes ou inorthodoxes

en littérature du surdon cet aspect n'est jamais abordé en fait

mais le monde moderne préfère tant les gens brillants aux électrons libres chaotiques

lol


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L empathie, le sentiment de différence, l' hypersensibilité et autre Empty Re: L empathie, le sentiment de différence, l' hypersensibilité et autre

Message par Invité le Mar 7 Jan 2020 - 15:45



carlos tinoco est celui qui à mon sens approche le plus le surdon

ses livres sont un peu complexes mais posent un regard différent, ou plus précisément, sans s'en faire une montagne, il pose idées et hypothèses sans se prendre la tête et en poussant leurs chemins profonds

ce type est surdoué mais en doute comme chacun, puis n'en doute pas, et analyse comme pour lui même avec sa compagne ces chemins

j'aime bcp cette manière de procéder et ce ton particulier

il n'apporte pas de réponse définitive mais de pistes fugaces , le surdon n'existe pas , pourtant il existe quand même, c'est emmerdant , et c'est comme ça

je suppose parfois que il faut faire une sorte de deuil et accepter qu'on est ce qu'on est en dehors de tout cliché ou jugement

et surtout comprendre en quoi

et ensuite essayer de l'instrumentaliser dans les domaines que l'on aime

en quelque sorte là aussi le plus fort est celui qui s'en sort, qui utilisera l'outil ou instrumentalisera ce qu'il est de manière positive

l'empathie du coup est aussi envers soi même







Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L empathie, le sentiment de différence, l' hypersensibilité et autre Empty Re: L empathie, le sentiment de différence, l' hypersensibilité et autre

Message par Invité le Mar 7 Jan 2020 - 15:55






Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L empathie, le sentiment de différence, l' hypersensibilité et autre Empty Re: L empathie, le sentiment de différence, l' hypersensibilité et autre

Message par Invité le Mar 7 Jan 2020 - 16:12

pour le fun sans vérif

https://www.arealme.com/eq/fr/


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L empathie, le sentiment de différence, l' hypersensibilité et autre Empty Re: L empathie, le sentiment de différence, l' hypersensibilité et autre

Message par vbgass le Mar 7 Jan 2020 - 16:42

Salut,

Je ne pense pas pour ma part que l'hypersensibilité soit forcément une faiblesse ou un problème. C'est une difficulté, clairement, mais ça peut aussi être une force.

Le problème c'est que nous vivons dans une société qui stigmatise les gens comme nous et qui tend à faire passer la sensibilité pour une faiblesse ou quelque chose de ridicule. Du coup rien dans l'éducation que nous recevons ni dans la culture dans laquelle nous baignons ne nous donne jamais les clés pour utiliser convenablement ce potentiel. Parce que oui, pouvoir s'émerveiller plus facilement que les autres sur in paysage ou un coucher de soleil, c'est un don.

Mes expériences personnelles m'ont amené non seulement à accepter et à aimer mes émotions, mais également à les multiplier, à les ressentir encore plus fort qu'autrefois. J'ai traversé une longue période au cours de laquelle mes émotions étaient en veilleuse à cause d'une douleur permanente liée aux séquelles d'un accident. Je n'étais plus capable de ressentir mes émotions normalement car la douleur était toujours au centre de mon attention. J'en étais arrivé à un point où je voulais mourir pour que cela cesse, d'autant que je n'en voyais pas le bout. Le désespoir m'a conduit à faire des choses extrêmes et de ces décisions désespérées j'ai tiré beaucoup de prises de conscience qui m'ont permis non seulement de trouver enfin la force de redresser la barre malgré la douleur, mais également de retrouver mes émotions perdues, non pas cette fois pour les vivre comme un fardeau mais comme une délivrance.

Je ne suis plus capable de garder mes émotions pour moi. Il m'arrive presque tous les jours de fondre en larmes, parce que j'ai eu le malheur de regarder les infos ou parce que je me suis laissé porté un peu trop loin par la musique que j'écoute ou parce qu'une pensée m'amène à une prise de conscience vertigineuse sur un truc alors que je n'étais pas préparé... Je ne maîtrise pas et je n'essaye pas de maîtriser. En revanche ça me fait me sentir vivant et j'aime ça. Je me sens en phase avec l'univers lorsque mes émotions me submergent. C'est un peu comme si en voyant approcher un tsunami, au lieu de prendre la fuite je montais sur une planche de surf en me disant "et c'est parti!". Ce qui me rend vivant ce sont ces émotions et ce qui me rend heureux c'est d'arriver parfois à les transcender et de savoir qu'il existe des méthodes pour y parvenir.

L'hypersensibilité est un don fantastique, c'est comme si au lieu d'avoir la même antenne que tout le monde pour te connecter à l'univers tu disposais toi d'une grosse parabole surpuissante. C'est plus difficile à utiliser mais c'est beaucoup plus puissant.

La cosmologie occidentale est en déphasage total avec tellement d'aspects évidents de l'existence qu'on ne peut pas s'épanouir dans son carcan. Il faut s'en échapper et revenir à des choses plus fondamentales. S'interroger sur la nature réelle de l'être et du cosmos, en cherchant des débuts de réponse dans des spiritualités inhabituelles en occident (car les conséquences du rapport au monde de notre civilisation est manifestement désastreuse, anéantir cette manière de penser est une question de survie globale et ça commence en chacun de nous).

Je ne vois plus le monde et la vie comme ce fut le cas lorsque j'adhérais par défaut à une conception matérialiste de l'existence et ça m'a permis de comprendre la valeur réelle des émotions qui sont à mon avis la principale raison pour laquelle nous existons. Nous avons tendance à l'oublier au profit de valeurs plus "rationnelles" et prosaïques, mais clairement si n'importe qui apprenait qu'il ne lui restait que 24h à vivre il ferait absolument tout pour que ces 24h ne soient qu'un torrent d'émotions en continu. Notre rapport à la mort aussi nous aveugle et fausse notre manière de traiter certaines émotions. Depuis que j'ai réalisé que la mort était non pas la triste fin de l'existence mais le climax de cette dernière, que c'était quelque chose à célébrer au même titre que la vie, ça a complètement bouleversé mon rapport à mes émotions et ma manière d'appréhender ma vie.

Donc voilà, je pense que pour vivre pleinement la joie de ressentir ces émotions là il faut développer notre spiritualité. Cela ne veut pas dire trouver une religion hein, ce n'est pas ce que j'ai fait et je ne le ferais jamais. En revanche ça signifie adopter une position critique vis à vis du matérialisme et de la culture de domination qui est la notre, pour apprendre la juste valeur de nos émotions.

vbgass

Messages : 231
Date d'inscription : 26/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

L empathie, le sentiment de différence, l' hypersensibilité et autre Empty Re: L empathie, le sentiment de différence, l' hypersensibilité et autre

Message par zebu40 le Jeu 12 Mar 2020 - 10:55

Comment bloquer son empathie ? surtout lorsqu'elle est plus proches des moments négatifs que joyeux.
J'ai assez de sentiments négatifs comme ça, mais j'ai tendance à absorber ceux des autres, pour ensuite laisser exploser ceux "perçus" avec les miens Sad

zebu40

Messages : 109
Date d'inscription : 16/12/2019

Revenir en haut Aller en bas

L empathie, le sentiment de différence, l' hypersensibilité et autre Empty Re: L empathie, le sentiment de différence, l' hypersensibilité et autre

Message par finette76 le Mer 18 Mar 2020 - 11:39

Coucou,

Moi aussi je suis hypersensible comme toi, je pleure facilement, je crie des fois, je me ferme, je suis touchée (choquée) par le comportement des Hommes sur ce monde (maltraitance animale, déforestation, guerres, injustices,etc...), les gens sont parfois interloqués devant mes excès.

J'ai eu un père manipulateur dont les liens se sont rompus récemment (j'ai 45 ans quand même..lol), j'ai vécue 26 ans avec un PN (mon ex mari) et crois moi malgré tout cela qu'il faille continuer de croire en l'amour en la bienveillance des gens, c'est difficile mais c'est possible Smile

Je viens tout juste d’être étiquetée Zèbre donc pour moi le parcours sera long mais j'ai pris l'habitude grâce à la sophrologie d’accueillir mes émotions, c'est parfois difficile pour l'entourage mais si il y a de l'amour , ils ne comprendrons pas toujours mais ils accepterons et adapterons leur mots, attitude et démonstrations de sentiments.

Tu peux aussi tester l'EMDR pour tes souvenirs traumatisants, ça marche bien en plus de la sophrologie et de l'hypnose aussi si besoin, mais cette sensibilité doit rester présente, c'est une véritable force afin d'éviter de se comporter comme ces gens qui pensent que cette planète est la leur et que la toute puissance est une force.

Restes toi même et profites de cette chance Embarassed
finette76
finette76

Messages : 6
Date d'inscription : 17/03/2020
Age : 45
Localisation : Rouen

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum