Je cherche un métier

Aller en bas

Je cherche un métier  Empty Je cherche un métier

Message par Sarah78 le Mar 19 Nov 2019 - 19:26

Salut tout le monde , heureuse de découvrir ce forum actif il me convient tellement c'est fou


Je cherche un métier , je vais avoir 19 ans , j'ai eu mon Bac S ( avec souffrance et phase de dépression ) , je suis partie en médecine car j'aime vraiment l'idée d'avoir un métier indispensable pour l'humanité , d'être utile , de rencontrer plusieurs personnes qui pourront me confier ce qu'elles ressentent .
J'aime entrer dans la vie des gens et voir leurs coté émotionnelle ...

Je n'ai pas supporter la compétition , l'éloignement de ma famille , colocation , je n'étais pas sur , je ne me sentais pas à ma place , du tout j'ai abandonnée à la fin du semestre , je suis ensuite partie en histoire , j'aime beaucoup cette matière mais je m'ennuyais vraiment .

J'ai du mal avec l'ordre a vrai dire , je suis en retard , désorganisée , je n'aime pas avoir des obligations , je suis dans mon petit monde dans ma chambre , avec ma connexion , ma musique , mes livres et j'écoute des conférences , des gens très intéressant je n'aime pas la foule , je suis dans mon monde ou je me sens en sécurité.

Cette année je ne fais rien , je suis paralysée par l'idée de choisir , j'essaye de me discipliner mais j'y arrive rarement , je suis inquiète et angoissée ...
Je suis vraiment une très grande flemmarde et je retombe souvent en dépression .

A vrai dire si le monde n'étais pas régis par l'argent j'aurais étudier : philosophie , psychologie , sociologie , histoire ... la nutrition également j'aurais lu , voyager , écrit ... Mais Je veux en réalité de la sécurité car niveau argent dans ma famille nous vivions dans l'insécurité , père chômeurs malgrès un doctorat en physique .
J'ai reçu une grosse pression sur ce que j'allais faire dans mon avenir , je suis l'ainée , j'ai peur de me tromper et regretter 2O ans après .


Si vous avez des pistes , des conseils , cela ne serais pas de refus

Sarah78

Messages : 8
Date d'inscription : 15/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Je cherche un métier  Empty Re: Je cherche un métier

Message par siamois93 le Mar 19 Nov 2019 - 19:33

Bonsoir.
C'est bien les regrets. Tu en auras forcément dans vingt ans ou quarante.
Le monde change et il ne sera plus comme aujourd'hui.
Je n'ai aucune piste, vraiment aucune, vu ce que tu aimes étudier.
Sauf ceci : Laisse sa vie à ton père, vis la tienne. Tu n'as pas à racheter ses erreurs.
siamois93
siamois93

Messages : 6760
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Je cherche un métier  Empty Re: Je cherche un métier

Message par Sarah78 le Mar 19 Nov 2019 - 19:52

siamois93 a écrit:Bonsoir.
C'est bien les regrets. Tu en auras forcément dans vingt ans ou quarante.
Le monde change et il ne sera plus comme aujourd'hui.
Je n'ai aucune piste, vraiment aucune, vu ce que tu aimes étudier.
Sauf ceci : Laisse sa vie à ton père, vis la tienne. Tu n'as pas à racheter ses erreurs.


Merci pour ta réponse Smile

Sarah78

Messages : 8
Date d'inscription : 15/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Je cherche un métier  Empty Re: Je cherche un métier

Message par Math le Mar 19 Nov 2019 - 21:26

Beaucoupde personnes changent de voix, ce n'est pas pour ça qu'ils se sont trompés, ils ont évolué.
Mon conseil: profite de la vie, voyage, va faire du bénévolat dans plusieurs branche différentes. Ne te mets pas la pression, tu ne peux pas savoir ce que tu feras dans 20 ans. Et moi j'ai 45 ans et je ne sais pas ce que je ferai dans 20 ans non plus.
Math
Math

Messages : 461
Date d'inscription : 21/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Je cherche un métier  Empty Re: Je cherche un métier

Message par Sarah78 le Mar 19 Nov 2019 - 21:50

Math a écrit:Beaucoupde personnes changent de voix, ce n'est pas pour ça qu'ils se sont trompés, ils ont évolué.
Mon conseil: profite de la vie, voyage, va faire du bénévolat dans plusieurs branche différentes. Ne te mets pas la pression, tu ne peux pas savoir ce que tu feras dans 20 ans. Et moi j'ai 45 ans et je ne sais pas ce que je ferai dans 20 ans non plus.

Malheureusement je ne peux pas voyager c'est mon rêve , je voulais après le bac voyager quelques années , travailler un peu partout ... mais ma famille ne me cautionne pas et préfère me voir dans ma chambre que à l'autre bout du monde
Du coup le seul moyen de partir est de les convaincre pour faire des études , loin d'ou j'habite , pour pourvoir voyager
Merci pour vos conseils

Sarah78

Messages : 8
Date d'inscription : 15/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Je cherche un métier  Empty Re: Je cherche un métier

Message par siamois93 le Mar 19 Nov 2019 - 21:56

Ça dépend ce qui t'intéresse dans un voyage.
Chez moi il y a un côté très aventurier. Dans un voyage je chercherais plutôt une aventure physico-sensorielle, mais peut-être également à créer mon propre chemin.
Parfois je suis stratège, mais c'est tellement plus marrant de réagir au presque dernier moment à ce qu'il se passe. Smile
Tu donne l'impression de vouloir planifier. Un plan c'est plat Very Happy
siamois93
siamois93

Messages : 6760
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Je cherche un métier  Empty Re: Je cherche un métier

Message par Math le Mer 20 Nov 2019 - 13:06

Sarah78 a écrit:
Math a écrit:Beaucoupde personnes changent de voix, ce n'est pas pour ça qu'ils se sont trompés, ils ont évolué.
Mon conseil: profite de la vie, voyage, va faire du bénévolat dans plusieurs branche différentes. Ne te mets pas la pression, tu ne peux pas savoir ce que tu feras dans 20 ans. Et moi j'ai 45 ans et je ne sais pas ce que je ferai dans 20 ans non plus.

Malheureusement je ne peux pas voyager c'est mon rêve , je voulais après le bac voyager quelques années , travailler un peu partout ... mais ma famille ne me cautionne pas et préfère me voir dans ma chambre que à l'autre bout du monde
Du coup le seul moyen de partir est de les convaincre pour faire des études , loin d'ou j'habite , pour pourvoir voyager
Merci pour vos conseils

A l'âge que tu as, tu fais bien ce que tu veux non? Je connais 2 asso qui prennent pas mal de bénévoles au Sénégal.
Dans une tu peux être logé et nourri, l'autre je ne sais plus. tu devras payer ton billet d'avion mais ce n'est pas trop cher. Je peux te donner plus d'infos si tu le souhaites. Il y a de super appli pour les personnes qui voyagent qui permettent de faire de petits boulots de quelques jours histoire de gagner de l'argent tout en voyageant.
Math
Math

Messages : 461
Date d'inscription : 21/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Je cherche un métier  Empty Re: Je cherche un métier

Message par Finch le Mer 20 Nov 2019 - 16:22

Un plan, c'est *pas* plat. C'est adapté à sa psychologie quand on a grandi dans un environnement insécure, quand on a besoin d'être cadré/contenu (par une personne, par un lieu, par un projet) — et bien d'autres configurations mentales. L'impro conviendra mieux à certains, oui, mais d'autres ont besoin de maîtriser, autant que possible, leur environnement et leur temps pour être à l'aise. En voyage comme dans le reste de l'existence. On n'est pas égaux devant la gestion de l'imprévu. Je comprends la posture de Sarah...

Finch

Messages : 106
Date d'inscription : 04/08/2018
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Je cherche un métier  Empty Re: Je cherche un métier

Message par Sarah78 le Mer 20 Nov 2019 - 16:43


A l'âge que tu as, tu fais bien ce que tu veux non? Je connais 2 asso qui prennent pas mal de bénévoles au Sénégal.
Dans une tu peux être logé et nourri, l'autre je ne sais plus. tu devras payer ton billet d'avion mais ce n'est pas trop cher. Je peux te donner plus d'infos si tu le souhaites. Il y a de super appli pour les personnes qui voyagent qui permettent de faire de petits boulots de quelques jours histoire de gagner de l'argent tout en voyageant.
[/quote]

Oui avec plaisir j'aimerais avoir plus d'infos , les applis ... je connais pas du tout
sa à l'air chouette comme plan

Sarah78

Messages : 8
Date d'inscription : 15/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Je cherche un métier  Empty Re: Je cherche un métier

Message par RonaldMcDonald le Mer 20 Nov 2019 - 16:43

siamois93 a écrit:(.../...)Un plan c'est plat Very Happy

Tu me rappelles l'époque ou j'étais prestataire programmeur. J'avais besoin de réussir cet entretien pour avoir une mission, ça devenait urgent. La dame explique le contexte, ils ont l'air d'être en panique de partout, et ils veulent un vétéran à qui la maintenance "à chaud" ne fait pas peur. Et le monsieur me demande si je préfère le projet ou la maintenance. En vrai, je n'ai pas de préférence. Mais je me suis rendu compte que c'était la question piège. La plupart des développeurs préfèrent le projet, et un simple "je n'ai rien contre la maintenance" ne ferait pas l'affaire. Et je me suis souvenu que mon commercial m'avait mis au défi de placer les mots "rock'n roll" dans l'entretien. L'occasion de faire d'une pierre deux coups.

"le projet, c'est bien gentil, mais on sait ou on va, le rythme est plat. Je préfère la maintenance, c'est bien plus rock'n roll. J'aime l'odeur de poudre".

Après l'entretien, le commercial m'a engueulé : "mais enfin, c'était une blague, il ne fallait pas sortir ça! j'avais juste dit ça pour te remonter le moral après ton échec au précédent entretien!!!". Mais j'ai eu la mission. La chef avait une confiance totale en moi après cette déclaration. J'ai passé 3 ans à régler des problèmes urgents dans des délais rock'n roll et à humer l'odeur de poudre fraîchement explosée. Ca a été dur, âpre, instructif. Un de mes meilleurs souvenirs.

Tout ça pour dire que planifier, c'est parfois bien, mais parfois il faut savoir aller au delà du plan. J'ai improvisé sur une intuition douteuse, en brodant sur un plan foireux de mon commercial, et j'ai construit un point fort de mon CV - et de mon expérience de vie, ça m'a rendu plus fort - sur trois phrases courtes, gonflées, improvisées. De toutes façons, rien de ma carrière n'a été planifié. J'avais soigneusement choisi une prépa techno pour être au plus proche des besoins de l'industrie, pour toucher du concret, du métal. En école d'ingé, j'avais choisi l'option matières plastiques qui me semblait d'avenir. Et je me suis retrouvé moitié programmeur, moitié testeur logiciel, complètement par hasard. Et ça me convient parfaitement. Probablement bien plus qu'à concevoir des moules d'injection chez Valéo ou Plastic Omnium.

Après, avoir un BAC+5, ça aide quand même carrément, dans notre pays qui a le culte du diplôme. Mais lequel? Honnêtement, on s'en fout. Le hasard joue un tel rôle que croire en une vie planifiée me parait hautement osé. En plus d'être plat.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 852
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 43
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Je cherche un métier  Empty Re: Je cherche un métier

Message par Sarah78 le Mer 20 Nov 2019 - 16:47

Finch a écrit:Un plan, c'est *pas* plat. C'est adapté à sa psychologie quand on a grandi dans un environnement insécure, quand on a besoin d'être cadré/contenu (par une personne, par un lieu, par un projet) — et bien d'autres configurations mentales. L'impro conviendra mieux à certains, oui, mais d'autres ont besoin de maîtriser, autant que possible, leur environnement et leur temps pour être à l'aise. En voyage comme dans le reste de l'existence. On n'est pas égaux devant la gestion de l'imprévu. Je comprends la posture de Sarah...

Merci c'est exactement ce que je ressens le besoin d'être dans un cadre , même minime mais qui me rassurera

Sarah78

Messages : 8
Date d'inscription : 15/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Je cherche un métier  Empty Re: Je cherche un métier

Message par Sarah78 le Mer 20 Nov 2019 - 16:52

RonaldMcDonald a écrit:
siamois93 a écrit:(.../...)Un plan c'est plat Very Happy

Tu me rappelles l'époque ou j'étais prestataire programmeur. J'avais besoin de réussir cet entretien pour avoir une mission, ça devenait urgent. La dame explique le contexte, ils ont l'air d'être en panique de partout, et ils veulent un vétéran à qui la maintenance "à chaud" ne fait pas peur. Et le monsieur me demande si je préfère le projet ou la maintenance. En vrai, je n'ai pas de préférence. Mais je me suis rendu compte que c'était la question piège. La plupart des développeurs préfèrent le projet, et un simple "je n'ai rien contre la maintenance" ne ferait pas l'affaire. Et je me suis souvenu que mon commercial m'avait mis au défi de placer les mots "rock'n roll" dans l'entretien. L'occasion de faire d'une pierre deux coups.

"le projet, c'est bien gentil, mais on sait ou on va, le rythme est plat. Je préfère la maintenance, c'est bien plus rock'n roll. J'aime l'odeur de poudre".

Après l'entretien, le commercial m'a engueulé : "mais enfin, c'était une blague, il ne fallait pas sortir ça! j'avais juste dit ça pour te remonter le moral après ton échec au précédent entretien!!!". Mais j'ai eu la mission. La chef avait une confiance totale en moi après cette déclaration. J'ai passé 3 ans à régler des problèmes urgents dans des délais rock'n roll et à humer l'odeur de poudre fraîchement explosée. Ca a été dur, âpre, instructif. Un de mes meilleurs souvenirs.

Tout ça pour dire que planifier, c'est parfois bien, mais parfois il faut savoir aller au delà du plan. J'ai improvisé sur une intuition douteuse, en brodant sur un plan foireux de mon commercial, et j'ai construit un point fort de mon CV - et de mon expérience de vie, ça m'a rendu plus fort - sur trois phrases courtes, gonflées, improvisées. De toutes façons, rien de ma carrière n'a été planifié. J'avais soigneusement choisi une prépa techno pour être au plus proche des besoins de l'industrie, pour toucher du concret, du métal. En école d'ingé, j'avais choisi l'option matières plastiques qui me semblait d'avenir. Et je me suis retrouvé moitié programmeur, moitié testeur logiciel, complètement par hasard. Et ça me convient parfaitement. Probablement bien plus qu'à concevoir des moules d'injection chez Valéo ou Plastic Omnium.

Après, avoir un BAC+5, ça aide quand même carrément, dans notre pays qui a le culte du diplôme. Mais lequel? Honnêtement, on s'en fout. Le hasard joue un tel rôle que croire en une vie planifiée me parait hautement osé. En plus d'être plat.



Je comprend tout à fait , merci pour ton partage d'expérience
Mais mais je ressens le besoin d'avoir une base un diplôme par exemple qui me donnera une certaine légitimité , parce que comme tu as si bien , ici c'est le culte du diplôme .
Avec mon manque de confiance , je ne suis pas vraiment prete à affronter le monde sans diplôme , en sachant que la deuxième question après comment tu t'appelles c'est qu'est ce que tu fais dans la vie .
Je dois enfaite jongler entre trouver des études qui me convienne et qui m'amène à un emploi épanouissant et expliquer aux autres que je suis l'étudiante paumée en recherche de ma voie , en affrontant leurs regard pleins de mépris et de pitié face à mon manque d'assurance et mon instabilité

Un peu délicate comme situation qui m'isole des autres

Sarah78

Messages : 8
Date d'inscription : 15/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Je cherche un métier  Empty Re: Je cherche un métier

Message par siamois93 le Mer 20 Nov 2019 - 17:10

Je ne suis pas sûr que tu connaisse bien quelles sont tes forces.
Qu'est-ce qu'une faiblesse et qu'est-ce qu'une force ?
En quoi une faiblesse est utile ?
siamois93
siamois93

Messages : 6760
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Je cherche un métier  Empty Re: Je cherche un métier

Message par Csilla le Jeu 28 Nov 2019 - 11:37

Salut Sarah,

Je ne suis pas sûre de pouvoir t'aider, mais je me retrouve un peu dans ton témoignage et j'aimerais apporter mon avis.

Tout d'abord, le message juste au-dessus me fait un peu tiquer, donc je vais partir de là. Evidemment qu'à 19 ans on ne connaît pas bien ses forces ni ses faiblesses. Je pense même qu'on ne les connait vraiment jamais. La vie sert à apprendre, sur les autres, sur le monde, mais aussi sur soi. Je pense que tout au long de ta vie tu te découvriras des forces et des faiblesses, et même qu'elles vont changer au gré de tes expériences. Personne ne peut se targuer de se connaître à 100%, ou alors il n'a plus rien à découvrir et c'est un peu triste. Enfin ce n'est que mon avis.

Je n'ai que 23 ans, mais un peu dans la même situation que toi, j'ai arrêté mes études à 19 ans parce que je ne m'y retrouvais pas, et depuis je navigue entre dépression et phases de mieux. Je ne sais pas quel métier faire, et la pression est difficile parce que dans cette société, la plupart des gens se définissent par leur métier (je suis docteur, je suis prof etc...). Cela fait donc 4 ans que je travaille là-dessus et que j'y réfléchis, et ma manière de voir les choses a évolué . Même si ça ne correspond pas à la majorité des gens autour de moi, j'ai le droit de ne pas vouloir me définir par un métier, et encore moins un métier que je n'aurai pas vraiment choisi. Peut-être qu'un jour je trouverai le métier de mes rêves, et alors je l'exercerai et ca sera bien, mais tant que je ne sais pas ce que je veux faire, je n'en vois pas l'intérêt, et c'est ok. Ca ne fait pas de moi une personne avec moins de valeur. Et de toi non plus.

Il y a plein de manières d'apprendre et de t'enrichir qui ne sont pas des études. Peut-être que tu as aussi besoin de te détacher un peu de tes parents et de ta famille un peu. Comme il a été dit au-dessus, "Laisse sa vie à ton père, vis la tienne. Tu n'as pas à racheter ses erreurs", je suis plutôt d'accord avec ça. Les parents ont parfois des attentes très fortes et très précises vis-à-vis de leurs enfants, et ça peut en devenir toxique. Je ne dis pas que ta famille est toxique, peut-être que tout va bien, je ne sais pas. Mais apprends à te détacher des autres et de ce qu'ils veulent pour toi, de ce qu'ils feraient à ta place, parce qu'ils ne sont pas à ta place. Tu es la seule à ta place, et c'est ta vie, il est important que tu la vives de manière qui te convienne. Avoir des enfants, c'est aussi accepter qu'ils ne soient pas une copie conforme de nous-mêmes, ou qu'ils ne fassent pas ce que l'on aurait aimé faire et que l'on a échoué, avoir des enfants, c'est continuer de grandir, et apprendre d'eux. Montre-leur que tu peux t'épanouir autrement qu'en faisant de longues études et en ayant un métier reconnu si cela ne te convient pas.

Tu as plein de possibilités si tu acceptes de t'y ouvrir. Tu dis vouloir voyager. Mon avis est un peu biaisé parce que je rentre de voyage, mais j'ai envie de te dire: fonce ! Je n'ai jamais autant appris en une année de voyage seule au bout du monde que durant les 22 années précédentes de ma vie. Tu t'intéresses à plein de choses, philosophie, psychologie, histoire... Rien ne t'empêche d'apprendre et d'étudier ces sujets hors des études, comme un loisir. Si tu as besoin d'argent, tu peux aussi trouver un petit boulot qui ne nécessite pas de diplôme comme serveuse, caissière, travail à l'usine, et utiliser ton temps libre pour apprendre ce qui te plaît. Le plus difficile étant de supporter le regard des autres qui te jugera comme ayant moins de valeur parce que tu exerces un travail dit "inférieur". Oui tu as les capacités de devenir médecin ou ingénieur, mais si tu n'en as pas envie tu en as le droit. "Il n'y a pas de sot métier". Et il n'y a pas que le travail dans la vie. Tu as le droit de faire un travail qui n'est pas ta passion, pour subvenir à tes besoins, et de t'épanouir à côté. Il y a plein d'idées à déconstruire à propos du travail et du métier, mais une fois que c'est fait, le regard des autres est plus facile à supporter. Et n'hésite pas à te débarrasser des gens qui t'influencent négativement aussi.

Enfin, je voudrais te dire de ne pas t'inquiéter. Tu ne sais pas quoi faire de ta vie, et ça fait peur parce qu'on a l'impression que tout le monde autour est plein de certitudes, mais c'est faux. Personne ne sait de quoi la vie est faite, et chaque jour, tu apprendras quelque chose de nouveau, tu auras une nouvelle réflexion, qui te fera potentiellement voir les choses d'une toute autre manière. Peut-être qu'un jour tu trouveras un métier qui soit 100% fait pour toi, et alors tu te jetteras à corps perdu dedans. Peut-être que le monde du travail ne t'intéressera jamais, mais que tu t'épanouiras dans tes loisirs. Peut-être que tu trouveras le moyen de faire de tes loisirs ton métier. On ne sait pas de quoi ton avenir sera fait, mais je te promets que ça ira mieux. Occupe-toi de toi, soigne ta dépression, fais des activités qui te font du bien. N'hésite pas à aller vers des associations, travaille bénévolement dans des domaines qui te plaisent. Tu peux aussi faire des stages pour découvrir des métiers qui t'intéressent. Je ne sais pas si tu as entendu parler de la Mission Locale, n'hésite pas à te rapprocher d'eux, ils peuvent t'aider à effectuer des petits stages de découverte. Parce que c'est un des gros problèmes de notre système scolaire: comment voulez-vous savoir quel métier vous voulez faire si vous n'avez jamais rien vu d'autre que l'école ? Sors de ton système, sors même de ta zone de confort si j'ose donner ce conseil, et si tu t'y sens prête. Je sais que lorsqu'on est en dépression, rien que sortir de chez soi peut constituer une sortie de sa zone de confort. Ne te juge pas, chaque pas, même petit, compte. Rencontre des gens, parle avec des personnes avec qui tu n'as à première vue, rien en commun. Prends chaque expérience que la vie te donne comme une possibilité d'apprendre et de grandir. Et en apprenant à te connaître, à t'écouter et à t'accepter telle que tu es, tu trouveras ce qui te convient, ce qui te fait du bien, et où tu te sens bien. Ça prend du temps, je dirais même que ça prend toute la vie, mais tu iras déjà bientôt mieux, ça, heureusement, ça ne prend pas toute la vie.

Csilla

Messages : 96
Date d'inscription : 20/02/2017
Age : 23
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Je cherche un métier  Empty Re: Je cherche un métier

Message par RonaldMcDonald le Jeu 28 Nov 2019 - 15:08

Plein de choses formidables là-dedans.

Csilla a écrit:(.../...) dans cette société, la plupart des gens se définissent par leur métier (je suis docteur, je suis prof etc...).

C'est une prison que l'on se construit soi-même. Et la société nous pousse très fortement à la construire, en effet. Pire, comme tout ce qui a des murs, ça peut avoir un effet structurant(d'ou l'attraction que ça exerce). Ca n'en reste pas moins une prison.

Attention, je ne dis pas que le métier qu'on exerce n'est pas important, hein. Une bonne partie de ma personnalité a été modifiée par mon taff. Tester du logiciel, ça donne certains reflexes(en particulier, ne jamais croire les gens - "si, si, je t'assure, cette fois-ci, il n'y a pas de bug, pas besoin de tester - rien à foutre, je teste quand même").

Mais Je refuse de limiter mon identité à ça. Si demain pour croûter je dois faire de l'actuariat, du développement web, du consulting en entreprise, ou encore du macramé industriel, je n'aurais aucun état d'âme. Mon métier me forge(au moins partiellement), mais il ne me maîtrise pas. Il ne me définit pas.

Csilla a écrit:Avoir des enfants, c'est aussi accepter qu'ils ne soient pas une copie conforme de nous-mêmes, ou qu'ils ne fassent pas ce que l'on aurait aimé faire et que l'on a échoué, avoir des enfants, c'est continuer de grandir, et apprendre d'eux. 

Ma fille a commencé à me donner des leçons à 17 mois. Elle m'a appris, en me montrant comment faire, qu'on pouvait ôter un cache-prises même sans avoir la clef adaptée. Une leçon que 11 ans plus tard, je n'ai pas fini de méditer. Elle me fout parfois les jetons tellement elle me ressemble - parfois, je me moque d'elle en disant qu'elle a tout les défauts de son père. Mais elle prendra son propre chemin de vie, et je ne le choisirait pas. Elle m'a montré, depuis toute petite, qu'elle n'avait pas forcément besoin de son vieux comme guide, et qu'elle savait se débrouiller par elle-même. Comme son père, paradoxalement.

Mon fils n'a rien à voir, et lui aussi m'apprend plein de trucs. Il a la chance d'avoir deux parents prêts à apprendre. Tous ne sont pas aussi compréhensifs. C'est un des problèmes de Sarah78, j'ai l'impression(elle me corrigera si je suis dans l'erreur). Quand on est dépendants de ses parents pour vivre, ceux-ci peuvent être très insistants sur certains aspects de ce genre. Et c'est une pression difficile à vivre. D'autant plus si le conseil qu'ils donnent n'est pas sans valeur - et qu'on ne s'en éloigne qu'à regret(pour des raisons très valables par ailleurs).

Csilla a écrit:on a l'impression que tout le monde autour est plein de certitudes, mais c'est faux.(..../...)

Je ne peux que souligner l'importance de cet extrait. La plupart des gens(y compris nombre de zèbres, mais c'est presque systématique chez les non-zèbres) ont pour peur primaire l'impression de passer pour des idiots. Donc, se donner une contenance est primordial. Un des moyens est de faire passer le message qu'on est sur de soi - même si c'est complètement faux et qu'on est rongé par le doute.

J'ai souvent été surpris de voir les gens surpris quand je répondais de bonne foi "je ne sais pas". Il m'a fallu pas loin de 35 ans pour comprendre pourquoi. Tu sembles avoir pigé ça bien plus tôt que moi, tant mieux pour toi. Aujourd'hui, ça m'amuse de voir leur réaction. Je sais que eux ne se le permettraient pas - et inventeraient un truc pour essayer de garder ce masque de certitudes.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 852
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 43
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Je cherche un métier  Empty Re: Je cherche un métier

Message par Sarah78 le Jeu 28 Nov 2019 - 23:55

Salut Csilla ,
je te remercie pour ta réponse et ton témoignage qui me donne de l'espoir en ces temps difficile que je vis
Tu as bien soulevée un problème : le faite de se definir par son métier , j'ai la profonde conviction que je ne suis rien si je n'ai pas une profession , j'ai l'impression que je ne peux pas paraitre au monde , me présenter , si je n'es pas cette chose qui complétera mon identité , je me trompe surement mais c'est une chose qui est profondément ancrée en moi .
Je suis comme enfermée dans mon monde , de ma ville , de mes proches alors qu'en réalité je rêverais de pouvoir prendre mon indépendance mais je ne sais pas pourquoi je n'y arrive comme si il y avais une glue qui me collais à cet environnement

Je fais des heures de conduites et c'est ce qui me fais me sentir vivante chaque matin , je trouve cela vraiment triste comme moyen de trouver la vie belle
J'ai l'impression qu'en conduisant je me libère d'une certaine prison , hâte d'avoir mon permis pour pouvoir me déplacer car j'ai horreur des transports en commun

En tout cas je te remercie sincèrement pour ton message remplie de bienveillance , j'espère que ma situation s'arrangera même si je n'y crois pas trop j'essayerais de faire un petit update si je trouve la motivation de le faire

Je te souhaite le meilleur et de trouver un métier qui te conviendras dans tous ses aspects


Sarah78

Messages : 8
Date d'inscription : 15/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum