Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Irène A le Dim 3 Nov 2019 - 10:15

J'aime créer.

Par l'écriture, le dessin, la peinture, j'aime créer des objets en en détournant d'autres, et de nouvelles pensées (nouvelles pour moi en tout cas) en en manipulant d'autres.

Sauf que depuis quelques temps, ma mécanique créatrice s'est grippée. La moindre production est devenue un accouchement douloureux me privant du plaisir même de la création : je rejette ce que j'ai fais aussitôt terminé, par soulagement d'en avoir terminé, et regrette profondément la période passée où tout venait si facilement.

Toi qui crées, partage ton expérience du processus créateur avec moi, particulièrement si tu utilises des techniques pour te placer dans cet état d'être propice à la créativité...

Toi qui crées, raconte ce flow qui t'emporte...

Toi qui ne crées pas, tu as aussi le droit de t'exprimer, pour expliquer ton non-rapport harmonieux à la créativité...

Soyez créatifs dans vos partages, émerveillez-moi, inspirez-moi...
(et interdiction formelle de s’étriper ici, même de manière... créative)
Irène A
Irène A

Messages : 98
Date d'inscription : 07/09/2019

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Irène A le Dim 3 Nov 2019 - 17:55

Pas très branchés processus créatifs, les bestioles à rayures, à ce que je vois.
Tant pis !

Je ne m'attendais pas à des dizaines de messages, vu la tonalité générale du forum, mais zéro pour une trentaine de vues, tout de même, j'avoue être un peu déçue.
Z'êtes nettement plus réactifs sur les sujets polémiques Razz

Je m'en vais donc voir du côté des girafes, si mes propos trouvent plus d'écho... bonne fin de week-end à vous !
Irène A
Irène A

Messages : 98
Date d'inscription : 07/09/2019

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Thalestra le Dim 3 Nov 2019 - 19:09

Désolée Irène mais je partage un peu le même problème que toi.... alors pour les solutions !! 😅
Thalestra
Thalestra

Messages : 1032
Date d'inscription : 01/08/2019
Age : 44
Localisation : La tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par St le Dim 3 Nov 2019 - 19:18

le syndrome de la page blanche , il faut passer a autre chose le temps de se vider "la mémoire cache" du processus qui bloque la créativité.. c'est de cette manière que je perçois cela

se nourrir de la création des autres pour se mettre en appétit..peut parfois aider
St
St

Messages : 6878
Date d'inscription : 24/10/2018
Localisation : Belgium (Région Namuroise)

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par isadora le Dim 3 Nov 2019 - 20:07

et regrette profondément la période passée où tout venait si facilement.

Créer est un vrai travail.
Ben Vautier : "l art est un sale boulot mais il faut bien que quelqu un le fasse."
Comme tout travail, il demande de la régularité, du temps et de l énergie. Non, ce n est pas facile.

Dans ma famille, ce ne sont pas les idées qui manquent et la créativité est tout le temps présente. En revanche, tous se sont toujours plaints du manque de temps pour pouvoir les concrétiser.


Dernière édition par isadora le Dim 3 Nov 2019 - 20:09, édité 1 fois (Raison : Orthographe.)
isadora
isadora

Messages : 1615
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Chuna le Dim 3 Nov 2019 - 21:08

Pas de solution miracle, puisque je sèche depuis un moment pour la photo, et que j'ai passé 10 ans sans dessiner (je m'y remets un peu, mais avec un plaisir limité, notamment parce que j'ai beaucoup perdu).
Des fois, je me relance en partant dans des trucs simples et faciles...

Un ami m'a dit passer beaucoup de temps à réfléchir, et peu ensuite en action (en photo). Je crois que je tenterai.

Bonne chance à toi, je comprends ta frustration.

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Wich le Dim 3 Nov 2019 - 21:31

Créer est un vrai travail.

Wich
Wich

Messages : 3760
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par siamois93 le Dim 3 Nov 2019 - 21:37

P'tain ça a l'air chiant !
siamois93
siamois93

Messages : 6891
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Ana_Ts le Dim 3 Nov 2019 - 21:56

Moi aussi j'en suis là, on travaille dessus avec ma psy... Ce n'est pas de le syndrome de la page blanche : des idées, des envies, j'en ai plein... Mais je suis aussi très perfectionniste, alors je présume plus ou moins consciemment que ce que je vais produire ne sera pas à la hauteur de ce que je voudrais produire... Donc je ne fais rien (une forme de procrastination), donc forcément je ma confiance en mes capacité baisse de plus en plus, je me sens de moins en moins capable... Donc la solution pourrait être de s'en ficher et de passer à autre chose, mais comme dit précédemment, l'envie est là et ça génére plein de frustration et d'angoisses.
Voilà, je n'ai pas de solution mais je compatis !
Ana_Ts
Ana_Ts

Messages : 23
Date d'inscription : 04/10/2019

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par isadora le Dim 3 Nov 2019 - 21:58

Siamois : Personne n a jamais dit que c était rigolo d être artiste...

Très bonne vidéo, merci Wich.

Sinon, je crois aux rituels pour bien commencer.
En danse, échauffement obligatoire. En poterie, tout potier commence sa journée par "réveiller" la terre, puis par faire un petit bol.
Ces rituels donnent l impulsion nécessaire au démarrage.
isadora
isadora

Messages : 1615
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par siamois93 le Dim 3 Nov 2019 - 22:21

JE sais que pour créer j'ai besoin de calme et de paix. Après, être un professionnel de la création, je ne sais pas vraiment ce que cela signifie. C'est évident que ça ne va pas se créer tout seul, que si l'on n'y passe pas assez de temps rien ne se fera.
Il y a des créations collectives également. Dans le domaine de l'écriture par exemple, mais peut-être est-ce possible pour des peintures.
Il faut aussi savoir pourquoi on crée. Est-ce pour vendre ou simplement pour le plaisir de créer ? Quand c'est pour vendre il y a d'autres stratégies. A ce moment le «c'est pas assez bien» prend son sens.
Dans certains arts, il y a d'abord une phase d'apport de matière, puis une phase de mise en forme.


siamois93
siamois93

Messages : 6891
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Madame Picodon le Dim 3 Nov 2019 - 22:40

Irène, bsr
Des fois j'écris 15-20 p d'un coup puis plus rien pendant des semaines ou des mois..
Je ne me suis jamais prise la tête pour écrire.

 j'ai presque fini un roman, j'ai écrit une quinzaine de nouvelles, une centaine de poèmes.
Des fois c'est une réflexion de quelqu'un qui va déclencher le processus ou c'est de voir tomber la pluie va m'aider à écrire un joli poème....

Ça vient quand ça veut ! 
Et c'est pareil pour les loisirs créatifs. Quand je veux découvrir quelque chose des fois je ne sais pas comment faire quelle couleur mettre papier papier decopatch ou pas peinture... je les ai une nuit pendant un rêve je vois mon truc fini. 
Et là je me dis j'ai bien fait d'attendre parce que c'est ça que je veux ! 

C'est comme ça que j'ai inventé le Jacquard de mon dernier tricot je voulais des flamants roses mais je ne savais pas comment faire. Et c'est pendant un rêve que j'ai dessiné mon jacquard ! 
Courage


Dernière édition par Madame Picodon le Dim 3 Nov 2019 - 22:52, édité 1 fois
Madame Picodon
Madame Picodon

Messages : 1621
Date d'inscription : 28/03/2019
Age : 42
Localisation : Ici ou là où partout et nulle part

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Wich le Dim 3 Nov 2019 - 22:46

Il y a aussi l'apprentissage, puis la maitrise.
Ça demande du temps et de la persévérance.

Et puis il y a des moments où l'on a pas envie ni/ou besoin. En dehors de la pratique qui se satisfait souvent d'elle même, "l'étincelle" créative n'est pas là...
Chez moi, elle vient souvent face à une difficulté, ou un "pas de coté", la plupart du temps inconscient qui monte en surface.

Le perfectionnisme est clairement un frein à la créativité alors qu'il peut être un moteur de l'apprentissage.
La création à mon sens vient quand on lâche la parfaitude pour intégrer le "défaut" à l’œuvre.
Wich
Wich

Messages : 3760
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par isadora le Dim 3 Nov 2019 - 23:10

L équilibre entre l effort nécessaire pour la maîtrise de la technique et l acceptation de l improvisation dans la réalisation ?
isadora
isadora

Messages : 1615
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Lotophage le Lun 4 Nov 2019 - 1:00

La création me fascine. J'ai une admiration infinie pour les écrivains, les peintres, les sculpteurs, les couturiers, les photographes, les artisants...et plus largement tous ceux qui créent.
Enfant je bricolais avec un rien, un brin d'herbe, un papier déchiré, des perles glanées de ci de là...
J'ai moi aussi cette envie de créer, mais je n'ai aucun talent, rien, nada, que dale.

J'ai essayé en autodidacte le dessin aux pastels, le crayon carbone, la photo, la couture, l'écriture, la flute traversière... Mais je suis toujours rattrapée par mon absence de talent, mon manque de savoir faire, ma frustration de ne pas être à la hauteur de ce que je voudrais, la honte de mes productions ridicules. Et le manque de temps qui n'arrange rien...

Alors, je me nourris du talent des autres. Je regarde des documentaires sur les artistes, je lis leurs biographies, je vais dans les musées, aux expositions...et parfois je cache une larme d'émotion devant certaines oeuvres.

Mais quand la frustration est trop forte, quand je me sens si minable face à ceux qui créent, alors je fais l'autruche, je me resigne et n'ose plus rien. Et c'est douloureux. Mais se rendre à l'évidence est douloureux.

Alors je n'ai aucun conseil qui puisse t'aider à renouer avec ta créativité. Mais  j'espère que tu sauras trouver la voie que je n'ai pas su emprunter.

Bien à toi.
Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! 4%20(14)
Lotophage
Lotophage

Messages : 1389
Date d'inscription : 03/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Wich le Lun 4 Nov 2019 - 7:43

L'improvisation est à la fois didactique et transgressive, elle est nécessaire dans l'acte créatif dans le sens où elle peut rompre les codes, mais pas forcement suffisante.
L'acte créatif, c'est s'appuyer sur les limites (de la technique, du corps, de l'outil, du matériau,...) pour s'affranchir de la maitrise et de l’œuvre elle même, une sorte de lâcher prise, de distanciation et de présence extrême, d’état de grâce et de tension...

Bon, je parle de création en tant qu'artisan, oeuvrier... et non comme artiste Wink
Wich
Wich

Messages : 3760
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Ana_Ts le Lun 4 Nov 2019 - 9:21

J'ai posté mon précédent com sans avoir vu la vidéo de solange te parle, j'avais hésité à acheter le livre évoqué mais des critiques le décrivant comme trop mystique et trop "américain self-made men"  m'en avait dissuadé, et c'est tant  mieux. J'ai un ami bedeiste qui suit depuis longtemps ce condionnement à travailler comme un taff de bureau*, bah franchement quand je vois sa santé mentale et physique et son rapport à l'art toujours autant dans la douleur après tant d'années, ça fait pas rêver. j'attends toujours le miracle des anges de la création qui viennent lui rendre visite...
Et ça rejoint un peu le discours "t'as qu'à te bouger un peu", que certains sortent aux dépressifs, comme si ça marchait...
Bref, je suis un peu amère ce matin pardonnez-moi !


*(ps : en même temps le travail de bureau et ces rythmes absurdes m'ont rendu complètement depresssive alors forcément j'ai du mal à y voir une solution)


Dernière édition par Ana_Ts le Lun 4 Nov 2019 - 9:25, édité 1 fois (Raison : Ajout du PS)
Ana_Ts
Ana_Ts

Messages : 23
Date d'inscription : 04/10/2019

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Hirondelle78 le Lun 4 Nov 2019 - 11:30

Wich a écrit:
Créer est un vrai travail.


sympa cette vidéo

J'avais ouvert un fil au sujet de la guerre de l'art
http://www.zebrascrossing.net/t37745-la-guerre-de-l-art-et-la-resistance

Je ne suis pas une artiste (je suis même une sous douée dans la création d' objets d'arts).
mais en tant que créatrice (d'entreprises ou de "concepts"), je suis aussi sujette à ce syndrome de la page blanche, de la paralysie, de la résistance et je me retrouve bien dans cette vidéo.
c'est le fait que ce soit un travail qui m'oblige à la rigueur, à la persévérance et qui donne un but et un sens à cette création.

Comme lotophage, j'ai beaucoup d'admiration pour tous les artistes amateurs.
Hirondelle78
Hirondelle78

Messages : 3973
Date d'inscription : 04/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Thalestra le Lun 4 Nov 2019 - 13:28

Lotophage a écrit:J'ai essayé en autodidacte le dessin aux pastels, le crayon carbone, la photo, la couture, l'écriture, la flute traversière... Mais je suis toujours rattrapée par mon absence de talent, mon manque de savoir faire, ma frustration de ne pas être à la hauteur de ce que je voudrais, la honte de mes productions ridicules. Et le manque de temps qui n'arrange rien...

Je crois que tu touches plusieurs points:

- le jugement critique sur soi-même: j'ai dessiné pendant des heures et de heures plus jeune, jusqu'à ce que je fasse option arts plastiques au bac et que je me retrouve confrontée à des personnes vraiment talentueuses. Jusqu'à lors, je ne m'étais jamais posé la question de mon propre "talent" (j'avais un petit coup de crayon et ça me suffisait bien pour m'éclater). Alors m'est apparue ma médiocrité et quelque chose s'est cassé. Huh Depuis, tout ce que je fais me semble sans intérêt et tellement pas à la hauteur de tout ce que j'ai dans la tête. Petit à petit la machine s'est grippée. Finalement, j'ai reporté mon besoin de création sur le bricolage, qui demande plus de savoir faire que de talent. Je pense qu'il me faut apprendre à avoir un peu de bienveillance avec moi-même et accepter que prendre du plaisir à créer est plus important que le résultat, et que, comme pour tout dans la vie, on ne réussit pas du premier coup et sans s’entraîner.

- la technique: comme il a été dit plus haut, créer demande du travail. Or, on ne peut pas tous être des autodidactes de génie. Dent pétée Je me suis fait la réflexion depuis quelques semaines que, si je voulais vraiment m'y remettre, il faudrait que je prenne des cours pour apprendre à maîtriser les techniques et ainsi que ce que je veux réaliser ne soit pas limité par des contingences techniques. L'exemple du bricolage est pour moi éclairant: je m'y mets volontiers car je maîtrise beaucoup de techniques et j'apprends facilement celles que je ne connais pas, donc je ne me limite pas dans ma tête. Ce n'est pas demain que je ferai du SCHEURER si je ne maîtrise pas l'infographie!! Mort de rire
Thalestra
Thalestra

Messages : 1032
Date d'inscription : 01/08/2019
Age : 44
Localisation : La tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Lotophage le Lun 4 Nov 2019 - 14:36

Thalestra a écrit:
Lotophage a écrit:J'ai essayé en autodidacte le dessin aux pastels, le crayon carbone, la photo, la couture, l'écriture, la flute traversière... Mais je suis toujours rattrapée par mon absence de talent, mon manque de savoir faire, ma frustration de ne pas être à la hauteur de ce que je voudrais, la honte de mes productions ridicules. Et le manque de temps qui n'arrange rien...

Je crois que tu touches plusieurs points:

- le jugement critique sur soi-même: j'ai dessiné pendant des heures et de heures plus jeune, jusqu'à ce que je fasse option arts plastiques au bac et que je me retrouve confrontée à des personnes vraiment talentueuses. Jusqu'à lors, je ne m'étais jamais posé la question de mon propre "talent" (j'avais un petit coup de crayon et ça me suffisait bien pour m'éclater). Alors m'est apparue ma médiocrité et quelque chose s'est cassé. :
- la technique: comme il a été dit plus haut, créer demande du travail. Or, on ne peut pas tous être des autodidactes de génie. Dent pétée

En effet. Le jugement critique peut être un élément bloquant, en tout cas pour moi (et au vu de ton expérience relatée pour toi aussi Thalestra je crois). Mais comment s'en affranchir quand on est exigent, qu'on apprécie les belles choses bien faites, qu'on est touché par les créations talentueuses? Forcément, ça donne envie d'essayer et de se confronter, non pas dans une dynamique de comparaison ou d'évaluation, mais pour comprendre comment parvenir à faire quelquechose qui (et c'est trés relatif et personnel) nous semble beau. Et quand le contraste met en lumière nos limites c'est douloureux et parfois paralysant.

Ana_Ts a écrit:
Et ça rejoint un peu le discours "t'as qu'à te bouger un peu", que certains sortent aux dépressifs, comme si ça marchait...
Alors ça, je pense que ça ne fonctionne pas du tout! Ni pour un dépressif (si c'était aussi simple, personne n'aurait à supporter la souffrance qu'endure une personne dépressive!), ni pour un artiste car l'élan créateur n'est pas quelque chose qui se décrète par une quelconque incantation. L'auto "bottage de cul" est juste une énième façon inventée par nos sociétés déshumanisées pour nous faire culpabiliser encore et toujours sans remettre en question la doxa du modus vivendi imposé.

Wich a écrit:...s'affranchir de la maitrise et de l’œuvre elle même, une sorte de lâcher prise, de distanciation et de présence extrême, d’état de grâce et de tension...
En fait, tout est là...mais c'est tellement difficile à faire!
Lotophage
Lotophage

Messages : 1389
Date d'inscription : 03/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Loxosceles le Lun 4 Nov 2019 - 15:47

Avant de répondre, je voudrais donner quelques indications pour qu'on me situe dans le sujet. Moi et l'écriture, c'est une quantité un peu absurde quand j'y pense. Je dirais une dizaine de romans depuis l'adolescence (à peu près 1 tous les 3 ans), une centaine de nouvelles, plus quelque chose que j'estime entre 10 000 et 20 000 pages de textes que je n'écris que pour moi-même, et enfin quelque chose qui est de l'ordre de 8000 pages sur mon blog... que bien peu de monde lit, tout comme le reste de ma production, d'ailleurs. Je n'ai jamais été publié, à part une auto-publication et la seule fois qu'un éditeur a proposé de publier un recueil de mes nouvelles, je n'ai donné aucune suite... Quant à la qualité de ce que j'écris, c'est toujours difficile de se juger soi-même. Je dirais que dans l'ensemble ça va du relativement mauvais au relativement bon, avec une petite proportion qui doit mériter qu'on y jette un oeil. Rien de génial, mais probablement quelques bons passages et des bonnes idées plus ou moins mal exploitées. Globalement je suis mécontent de ce que j'écris, malgré mon sentiment d'avoir un potentiel, également mal exploité car je ne sais pas trop comment travailler, en fait... J'ai un rapport beaucoup trop viscéral et intuitif à l'écriture pour que la rigueur qui mène à la qualité publiable ou simplement présentable m'intéresse assez, malheureusement...

Bon, ça c'était pour situer et dire que je ne suis pas écrivain occasionnel, c'est une véritable pulsion chez moi et pendant longtemps j'écrivais presque tous les jours.

Depuis à peu près 5 ans ou un peu plus, je suis véritablement en difficulté. J'ai écrit un seul roman dans ce laps de temps (je voulais le publier mais je n'en ai rien fait, il ne me plait pas assez), et à part ça, des articles réguliers sur mon blog certes (mais il n'est quasiment pas littéraire) et mes textes "nombrilistes" habituels qui ne débouchent que sur une satisfaction personnelle que je qualifierais de libidinale. Or justement, mon rapport à l'écriture étant pulsionnel, je constate que mon écriture se tarit avec l'âge, et avec le sentiment qu'il n'y a plus rien de nouveau à écrire. Que tout a été déjà inventé, qu'on ne peut que remixer ce qui existe déjà, mais à cette idée, mon aquoibonisme enfle perpétuellement. Ma propre écriture, si quantitative, a elle-même une certaine tendance à tourner en boucle, malgré le fait que je ne manque jamais de nouvelles idées.

J'ai commencé un autre roman il y a un mois. J'ai écrit 4 pages en une fois et je m'en suis désintéressé. Objectivement, je trouve le concept intéressant, l'idée relativement nouvelle me ferait explorer un truc que je mûris depuis plusieurs années et qui me semble relativement original malgré ce que j'ai écrit plus haut. Je pensais avoir vraiment de la matière, autant pour le fond que pour la forme, de quoi amener mon histoire par un biais assez subtil. Pourtant, en définitive, ce que je fais me semble convenu et plat. C'est comme si je n'arrivais pas à faire sortir ce qu'il y a au plus profond de moi, de plus authentique, de plus juste, de plus percutant, de plus animé... Et j'en viens à m'ennuyer à écrire, ce qui avait été ma passion "toute ma vie". Je ne peux pas écrire sans passion ni joie. Si c'est un travail autant faire fonctionnaire. Ou pigiste. Quel intérêt ?

J'étais déjà passé par une phase similaire avant mon roman précédent, et j'étais passé outre. Cette fois, c'est plus ample et plus fort. C'est comme si un deuil était en train de se faire, une mutation de s'opérer. Peut-être faut-il simplement laisser faire, sortir de l'ancienne gangue pour entrer dans une nouvelle ère plus mature et plus profonde ? C'est un peu comme cela que je le ressens, et même si ça me déprime un peu, ça ne me plombe pas... Ça reste un genre de deuil dont je ne peux pas dire ce qu'il va en survenir, cependant. J'ai presque cessé d'écrire sur mon blog, et même pour moi j'écris nettement moins, même si j'ai repris une nouvelle histoire depuis quelques jours, qui me relance un peu. Ce ne sont jamais les idées qui manquent, mais plutôt le sentiment que, même nouvelles, elles n'apportent finalement pas grand chose. Je crois qu'il y a un conditionnement social qui joue. L'idée que l'art ne vaut que s'il est marchand... Et même si je n'ai jamais vraiment pensé ça ni oeuvré dans cette optique. Le besoin de reconnaissance. Ecrire pour soi paraît bêtement narcissique, à moi qui pensais naïvement écrire pour l'amour, pour autrui, pour la beauté. Mais il y a toujours une part de vanité qui s'insinue.

Aujourd'hui, je me pose la question : pourquoi est-ce que j'écris, en fait ? Est-ce que ça en vaut vraiment la peine ? Est-ce qu'il n'y a pas une autre démarche qui vaudrait autant ou mieux ?

Mais je me sens "fait pour ça", l'écriture est le truc dans lequel je m'exprime alors que je ne le fais pas par ailleurs. Et j'y suis plutôt bon, quoique mon ego perfectionniste en dise. Jamais assez bon, mais pas si mal... Alors je dois pouvoir accomplir quelque chose avec ça. Mon blog est très peu lu mais il semble apprécié par mon maigre nombre de lecteurs qui ont du y trouver un truc qui n'existe pas ailleurs (mais là aussi je suis en train de remettre beaucoup de choses en cause). J'ai écrit des textes pour des gens, des fois, ou pour des enterrements... Et il semble que cela a toujours apporté une lumière, du bien être, ou quelque chose de bon à ces moments là. Peut-être devrais-je prendre les choses comme elles viennent, plutôt que considérer l'écriture comme une tâche, voire presque une corvée, une ressource pour obtenir de l'estime en échange ?

Cette réflexion pourrait être continuée indéfiniment, je suppose... Je vais m'arrêter là sans trop savoir si cela apporte de l'eau au moulin de ce sujet ou à l'auteur de ce sujet, mais en tout cas je le souhaite, car il s'agit d'un partage sincère et non pas d'une manière de me mettre en avant. Etant moi-même en phase de blocage, j'entrevois peu de solutions ou d'idées positives à proposer sinon que ces blocages ont forcément une excellente raison d'être, pourvu qu'on sache la trouver et la saisir...
Loxosceles
Loxosceles

Messages : 243
Date d'inscription : 22/07/2016
Age : 46
Localisation : Saint-Etienne

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Wich le Lun 4 Nov 2019 - 16:08

Lotophage a écrit:
Ana_Ts a écrit:
Et ça rejoint un peu le discours "t'as qu'à te bouger un peu", que certains sortent aux dépressifs, comme si ça marchait...
Alors ça, je pense que ça ne fonctionne pas du tout! Ni pour un dépressif (si c'était aussi simple, personne n'aurait à supporter la souffrance qu'endure une personne dépressive!), ni pour un artiste car l'élan créateur n'est pas quelque chose qui se décrète par une quelconque incantation. L'auto "bottage de cul" est juste une énième façon inventée par nos sociétés déshumanisées pour nous faire culpabiliser encore et toujours sans remettre en question la doxa du modus vivendi imposé.

Je ne comprend pas pourquoi vous bloquez là dessus ?

Cette "injonction" à se bouger le cul, c'est pour la pratique, non la création.
Sans pratique pas de création.
Surtout quand on est perfectionniste, la pratique répétée, l'apprentissage, seul, permettent d'arriver à la maitrise qui ouvre les portes de la création.
C'est exigeant, mais ça ne viendrait à l'esprit de personne d’interpréter une composition style la 1ère sonate de Rachmaninov après avoir visionné trois vidéo de piano sur YT.
C'est pareil pour le reste.
Quand on est exigeant (surtout) il faut se bouger pour se perfectionner.

Mais avant tout il faut en avoir envie.
Wich
Wich

Messages : 3760
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par isadora le Lun 4 Nov 2019 - 16:13

Wich a écrit:...s'affranchir de la maitrise et de l’œuvre elle même, une sorte de lâcher prise, de distanciation et de présence extrême, d’état de grâce et de tension...

peut-être pas s'affranchir de la maîtrise, pour moi, mais en tout cas, l'avoir intégrée à tel point qu'elle est clairement à l'arrière plan et qu'émergent seules la grâce et la présence. mais je partage aussi ton avis : peut-être que créer "malgré" la technique en transgressant est encore plus intéressant.

quant à la régularité, elle convient ou pas, selon la personnalité. ce n'est pas devenir besogneux que de s'astreindre à la régularité. dans une interview, on parlait à Callas de son don et de la beauté de sa voix. elle répondait un peu fâchée : ce n'est pas un don, c'est d'abord du travail.

dans son livre "la pasionaria et moi", l'écrivain Giovannino Guareschi raconte avec humour le syndrome de la page blanche : il cherchait l'inspiration dans le café, mais l'inspiration ne se trouvait pas dans le premier café de la journée, ni le second, ni le troisième etc... à la fin de la matinée, il avait vidé la cafetière et toujours rien écrit. j'aime beaucoup cette vision de la création au fond de la tasse.

peut être que c'est dans la tasse, peut être dans l'air, dans la confrontation aux lecteurs, aux spectateurs, au public.

mais je crois que c'est d'abord pour soi, parce qu'on ne sait rien faire d'autre, parce qu'on ne peut pas ne pas créer, parce qu'il suffit de ne plus créer pour que l'on sente incomplet.


isadora
isadora

Messages : 1615
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par isadora le Lun 4 Nov 2019 - 16:19

PS :
https://www.franceinter.fr/emissions/boomerang/boomerang-04-novembre-2019

émission écoutée ce matin sur la route des Cévennes :
pour tous ceux qui écrivent, le témoignage d'une grande éditrice. le passage sur Cioran est intéressant, lui qui publiait à 700 exemplaires de son vivant... et aussi lorsqu'elle dit que la beauté d'un livre ne se mesure pas au nombre de ses ventes.

et au cours de l'émission une merveilleuse chanson que je ne connaissais pas.
isadora
isadora

Messages : 1615
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par oncho le Lun 4 Nov 2019 - 23:32

Pour moi, la création c'est comme un souffle. Si tu veux une inspiration, il faut au préalable une bonne expiration (c'est d'ailleurs ce qu'un peu tout le monde t'a dit, avec des métaphores différentes de la "vider la mémoire cache" à "esprit calme").
Il faut trouver un esprit complètement libre (ce qui ne veut pas dire pour moi vide, ou calme d'ailleurs... libre ne veut pas dire changement d'humeur).

De mon côté, je ne m'attelle guère qu'à de petits projets.

Pour faire cette expiration, j'ai mes routines comme regarder le feu qui danse dans le poêle à bois ou les nuages qui passent depuis la grande baie vitrée de mon salon, tout en écoutant une musique calme, mais pas trop, et surtout une musique simple.

Du genre Fratres d'Arvo Pärt (les cordes, c'est pour toi !) :


Dans ce genre de moment, j'ai vraiment les idées qui se libèrent et vont dans tous les sens. Et en général, il y a quelque chose qui en sort.

Maintenant, si tu souhaites travailler sur des projets de grande envergure (j'entends par là que tu ne pourrais réaliser qu'en plusieurs semaines voire mois), il me semble qu'installer de vraies routines est important.
Pas seulement pour s'obliger à écrire, dessiner, etc. et  garder un rythme de travail.
Mais aussi pour que l'esprit retrouve à chaque fois les mêmes meilleures conditions pour créer.

Oncho
oncho
oncho

Messages : 80
Date d'inscription : 12/05/2019
Age : 44
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par siamois93 le Mar 5 Nov 2019 - 0:12

Le message d'Oncho me fait penser qu'il y a peut-être quelque chose à chercher du côté des sons bineuraux, des ondes 732Hz ou d'autres dites thérapeutiques.
https://desmusiquespourguerir.com
siamois93
siamois93

Messages : 6891
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Loxosceles le Mar 5 Nov 2019 - 0:41

Au fait, la marche fonctionne très bien pour libérer la machine corporelle de ses tensions et de son immobilité... Mais bon, ça ne résout pas les difficultés "existentielles", par contre chez moi ça m'aide au moins à organiser mes idées quand j'ai des blocages petits et moyens.
Loxosceles
Loxosceles

Messages : 243
Date d'inscription : 22/07/2016
Age : 46
Localisation : Saint-Etienne

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par ποίησις le Mar 5 Nov 2019 - 1:27

St'ban a écrit:le syndrome de la page blanche , il faut passer a autre chose le temps de se vider "la mémoire cache" du processus qui bloque la créativité.. c'est de cette manière que je perçois cela

Pareil, si rien ne vient, ne pas insister et forcer, en profiter pour se nourrir.

Chuna a écrit:Un ami m'a dit passer beaucoup de temps à réfléchir, et peu ensuite en action (en photo).

Mûrir des idées, en découvrir, porter attention même sur les petites choses, du délassement aussi, découvrir, rêver, débusquer la beauté, savoir s’arrêter, entrer en soi.
S'évader et se retirer un petit peu au moins de la foule et des mouvements "idéologiques" pour approcher sa singularité.
De la patience.

ποίησις

Messages : 275
Date d'inscription : 14/10/2019

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par gratitude le Mar 5 Nov 2019 - 13:01

'miers soins  Science:
Tveux créer irène ?  lors     Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Mimabo10  joue !   cat

sinon lfred jarry ? zidore isou ? van chtcheglov ?
vec modération ? ^^  

et courage  Like a Star @ heaven :
Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Makito11

gratitude
gratitude

Messages : 36
Date d'inscription : 25/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Irène A le Ven 8 Nov 2019 - 14:19

Quelle richesse de points de vue dans vos réponses… merci à tous, et acceptez mes excuses pour mon impatience, c’est un point de ma personnalité sur lequel j’ai beau travailler, je n’ai définitivement pas prise.

Impulsive, impulsive, ma créativité est donc forcément pulsionnelle.

(j’ai puisé dans vos textes des passages qui m’interpelaient, certains seront peut-être interprétés sous un angle différent de votre intention initiale, mais comprenez que j’ai en quelque sorte intégré vos écrits dans mon cheminement interne, donc leur lecture s’est faite depuis ma position, ce qui implique une bonne part de subjectivité… vous avez le droit de bondir… et de rebondir sur mes propos, ce sera un enrichissement supplémentaire, mais je les reprendrai de toute façon à froid, pour mieux me saisir de vos réalités individuelles, une fois que j’aurai épuisé ce qu’elles ont réveillé de la mienne lors de cette première lecture égoïste…)

c'est une véritable pulsion chez moi et pendant longtemps j'écrivais presque tous les jours.
mes textes "nombrilistes" habituels qui ne débouchent que sur une satisfaction personnelle que je qualifierais de libidinale.
Hors lorsqu’on écrit sur commande, toute écriture n’est-elle pas une forme d’activité nombriliste ? Je n’aurais jamais qualifiée ma pulsion créative de libidinale, et pourtant, comme je me rends compte en lisant ces lignes à quel point elle l’est !!!  (libidinale au sens pulsion de vie en opposition à la pulsion de mort, évidemment) (en opposition… quoique. Je ne sais pas trop en fait. A revoir.)

Dans ce genre de moment, j'ai vraiment les idées qui se libèrent et vont dans tous les sens. Et en général, il y a quelque chose qui en sort.
Sur Arvo Pärt, en plus… merci…

Chez moi, pas du tout, et c’est ce qui m’a interpelée dans ta phrase. Je me perds quand mes pensées vont dans tous les sens. Comme si l’énergie nécessaire à la création se dispersait en feu d’artifice.

Ce qui se libère dans mon processus de création, c’est l’Idée, comme matière émotionnelle dont la forme sera suffisamment définie (préformée) pour que je puisse lui donner matérialité à travers des mots, des lignes, des mouvements…

Créer est un vrai travail.

c'est le fait que ce soit un travail qui m'oblige à la rigueur, à la persévérance et qui donne un but et un sens à cette création.

J'ai un ami bedeiste qui suit depuis longtemps ce condionnement à travailler comme un taff de bureau*
*(ps : en même temps le travail de bureau et ces rythmes absurdes m'ont rendu complètement depresssive alors forcément j'ai du mal à y voir une solution

Je ne peux pas écrire sans passion ni joie. Si c'est un travail autant faire fonctionnaire. Ou pigiste. Quel intérêt ?
Ma vision de la créativité est vraiment liée à l’idée de pulsion créatrice, je m’en rends compte en vous lisant. Si elle relève d’un travail, je ne la classe plus dans la créativité… et pourtant !

Une chose est certaine, c’est que pulsion et talent ne sont pas liés en ce qui me concerne. Et je pense qu’il est intéressant de distinguer les deux.
(le travail de bureau est le pire des tueurs de créativité que j’ai pu expérimenter)

Il y a aussi l'apprentissage, puis la maitrise.
Ça demande du temps et de la persévérance.

L'acte créatif, c'est s'appuyer sur les limites (de la technique, du corps, de l'outil, du matériau,...) pour s'affranchir de la maitrise et de l’œuvre elle même, une sorte de lâcher prise, de distanciation et de présence extrême, d’état de grâce et de tension...

J'ai un rapport beaucoup trop viscéral et intuitif à l'écriture pour que la rigueur qui mène à la qualité publiable ou simplement présentable m'intéresse assez, malheureusement...
la maîtrise permet de se libérer de la contrainte technique du support servant à exprimer la pulsion créative (je garde cette expression par souci de précision, par rapport à la créativité/travail notamment). De cette façon, l’accès au flow est facilité.

Bon, je parle de création en tant qu'artisan, oeuvrier... et non comme artiste
Est-ce si différent, dans le processus ?

peut-être pas s'affranchir de la maîtrise, pour moi, mais en tout cas, l'avoir intégrée à tel point qu'elle est clairement à l'arrière plan et qu'émergent seules la grâce et la présence. mais je partage aussi ton avis : peut-être que créer "malgré" la technique en transgressant est encore plus intéressant.
Je vois dans cette démarche l’émergence d’une forme de talent créatif (distinct du talent réalisatif - - hum !!)

quand on est perfectionniste, la pratique répétée, l'apprentissage, seul, permettent d'arriver à la maitrise qui ouvre les portes de la création.
C'est exigeant, mais ça ne viendrait à l'esprit de personne d’interpréter une composition style la 1ère sonate de Rachmaninov après avoir visionné trois vidéo de piano sur YT.
Tout de suite plus parlant en apportant un angle de vue avec l’exemple d’un autre domaine. Et à la relecture, je précise que ce n’est pas du tout du tout de l’ironie. Pulsion créative + talent => création, et talent = pratique + technique + maîtrise

Pour autant, on peut s’inscrire dans une démarche créative sans talent, pour le plaisir d’exprimer et d’expérimenter.

Jusqu'à lors, je ne m'étais jamais posé la question de mon propre "talent" (j'avais un petit coup de crayon et ça me suffisait bien pour m'éclater). Alors m'est apparue ma médiocrité et quelque chose s'est cassé.
Je pense qu'il me faut apprendre à avoir un peu de bienveillance avec moi-même et accepter que prendre du plaisir à créer est plus important que le résultat, et que, comme pour tout dans la vie, on ne réussit pas du premier coup et sans s’entraîner.

Mais je suis aussi très perfectionniste, alors je présume plus ou moins consciemment que ce que je vais produire ne sera pas à la hauteur de ce que je voudrais produire... Donc je ne fais rien

J'ai moi aussi cette envie de créer, mais je n'ai aucun talent, rien, nada, que dale.
quand la frustration est trop forte, quand je me sens si minable face à ceux qui créent, alors je fais l'autruche, je me resigne et n'ose plus rien. Et c'est douloureux. Mais se rendre à l'évidence est douloureux.
De l’intérêt de distinguer créativité et talent, et savoir pourquoi on cherche à créer…

Il faut aussi savoir pourquoi on crée. Est-ce pour vendre ou simplement pour le plaisir de créer ? Quand c'est pour vendre il y a d'autres stratégies. A ce moment le «c'est pas assez bien» prend son sens.
Van Gogh vs je sais pas, un auteur de romans actuel qui écrirait parce qu’il vend bien, qu’il fait son beurre de cette façon tout en sachant que ses écrits ne lui ouvriront jamais les portes de l’Académie, ni ne seront réédités pendant plusieurs siècles (quoique… je devrais rester prudente sur ce point), mais il fait plaisir à ses lecteurs, et il mange. Création-travail.

La création à mon sens vient quand on lâche la parfaitude pour intégrer le "défaut" à l’œuvre.
Pour le coup, j’aime vraiment. Voilà qui me rappelle certains courants artistiques japonais que j’aime particulièrement. Le beau, le chef-d’œuvre, n’a pas à être obligatoirement parfait pour moi. Juste à faire naître une émotion, par une harmonie qui n’a pas besoin d’être mathématique.

Le besoin de reconnaissance. Ecrire pour soi paraît bêtement narcissique, à moi qui pensais naïvement écrire pour l'amour, pour autrui, pour la beauté. Mais il y a toujours une part de vanité qui s'insinue.
… j’ai envie d’ajouter quelque chose, mais n’arrive pas à traduire ce que ces mots m’inspirent. Cela dit, ils pointent un truc en moi qu’il me faudra revoir.

je les ai une nuit pendant un rêve je vois mon truc fini.
Jamais en ce qui me concerne. Jamais de rapport avec mes rêves. En revanche les inspirations/intuitions/fulgurance du réveil, oui, souvent.

Sinon, je crois aux rituels pour bien commencer.

il me semble qu'installer de vraies routines est important.
Pas seulement pour s'obliger à écrire, dessiner, etc. et  garder un rythme de travail.
Mais aussi pour que l'esprit retrouve à chaque fois les mêmes meilleures conditions pour créer.

JE sais que pour créer j'ai besoin de calme et de paix
Une connaissance qui écrit et publie m’a raconté s’imposer une discipline de deux ou trois heures tous les matins, en s’isolant dans son bureau, quitte à ramer un moment avant de démarrer, mais manifestement, se mettre et se remettre dans les mêmes conditions est un facilitateur. Pour la créativité-travail tout au moins.

'il y a peut-être quelque chose à chercher du côté des sons bineuraux, des ondes 732Hz ou d'autres dites thérapeutiques.
J’aime bien cette idée, pour plusieurs raisons, et vais sans doute finir par me renseigner sérieusement  sur la question.

le syndrome de la page blanche , il faut passer a autre chose le temps de se vider "la mémoire cache" du processus qui bloque la créativité..
Quand on réussit à l’identifier. Mais oui, le break me parait effectivement fondamental. Tant qu’il ne signe pas l’abandon du projet… (l’avantage de la pulsion est que rien ne l’arrête… le tout étant de la faire naitre)

se nourrir de la création des autres pour se mettre en appétit..peut parfois aider
Très vrai dans mon cas : certaines lectures peuvent provoquer en moi de véritables élans créatifs, en faisant bouger des choses au plus profond de moi, en me montrant des façons de s’exprimer qui nourrissent la mienne.

Mûrir des idées, en découvrir, porter attention même sur les petites choses, du délassement aussi, découvrir, rêver, débusquer la beauté, savoir s’arrêter, entrer en soi.
S'évader et se retirer un petit peu au moins de la foule et des mouvements "idéologiques" pour approcher sa singularité.
De la patience.
La pulsion créative nait d’un déséquilibre en moi. J’ai besoin de ces déséquilibres, je crois. Ou tout au moins, je n’ai jamais expérimenté que ces déséquilibres pour créer.

Impatiente, impulsive.

pour s'affranchir de la maitrise et de l’œuvre elle même, une sorte de lâcher prise, de distanciation et de présence extrême, d’état de grâce et de tension...
Etat de grâce et de tension. Flow. Comment l’induire ? indépendamment de la question de la maîtrise, je veux dire, quand la maîtrise ne pose pas de problème particulier, comment induire cet état ?

Aime ! Joue !
Gratitude, tu as toute la mienne. L’extrait que tu as choisi l’était si justement que je me suis demandé si mon cerveau n’avait pas une fuite d’information télépathique (je n’avais jamais songé à lire ce livre, je peux bloquer pour des choses stupides, comme un titre qui ne m’inspira rien, par exemple, mais cet extrait me donne envie de le découvrir)

Je vais m'arrêter là sans trop savoir si cela apporte de l'eau au moulin de ce sujet ou à l'auteur de ce sujet, mais en tout cas je le souhaite, car il s'agit d'un partage sincère et non pas d'une manière de me mettre en avant.
mission remplie, merci… et non, je ne l’ai absolument pas vu comme une manière de se mettre en avant.

mais je crois que c'est d'abord pour soi, parce qu'on ne sait rien faire d'autre, parce qu'on ne peut pas ne pas créer, parce qu'il suffit de ne plus créer pour que l'on sente incomplet.
Réellement, je me sentirais incomplète sans créer. Pire, même, probablement.

Merci pour cette phrase qui fait une parfaite conclusion…

Et merci encore à tous pour vos participations… (j'ai un peu la flemme de relire, j'espère juste ne pas m'être trop plantée dans les "quote")
Irène A
Irène A

Messages : 98
Date d'inscription : 07/09/2019

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Loxosceles le Ven 8 Nov 2019 - 15:36

Hello, je reviens sur deux petites choses. D'abord une de mes propres citations que j'ai envie de tempérer en la relisant :

"J'ai un rapport beaucoup trop viscéral et intuitif à l'écriture pour que la rigueur qui mène à la qualité publiable ou simplement présentable m'intéresse assez, malheureusement..."

Ce n'est pas tout à fait vrai. Plusieurs de mes textes sont présentables et même publiables, on en trouve d'ailleurs sur le net, dans des fanzines, et dans le bouquin que j'avais auto-publié, et sans doute quelques autres qui ne figurent nulle part mais qui auraient pu, et un éditeur avaient voulu me publier comme je l'ai mentionné. Ça reste une minorité relative (je ne sais pas... 10, 20% de mes écrits ?). Ce que je voulais vraiment dire c'est que je manque de goût pour surmonter mon rapport premier à l'écriture. J'écris très facilement, de manière très fluide et j'ai tendance à me complaire là-dedans. Mais je vais devoir tempérer ça aussi avec la deuxième petite chose...

Une connaissance qui écrit et publie m’a raconté s’imposer une discipline de deux ou trois heures tous les matins, en s’isolant dans son bureau, quitte à ramer un moment avant de démarrer, mais manifestement, se mettre et se remettre dans les mêmes conditions est un facilitateur. Pour la créativité-travail tout au moins.

J'ai fait un peu ça, notamment quand j'ai travaillé sur quelques uns de mes romans (les deux tiers d'entre eux, je dirais). Je m'astreignais à me mettre sur mon clavier selon un certain rythme (ça peut être tous les jours, mais plutôt tous les deux ou trois jours, ou bien pendant quelques jours de suite, tous les jours) jusqu'à ce qu'au moins une idée ou un début de quelque chose me vienne. Généralement, c'est vrai, cette routine facilite l'avancée du travail par l'immersion que ça impose. Il faut aussi virer les sources de distraction. Alors je me satisfaisais d'écrire, que ce soit un paragraphe ou 10 pages (si je suis bien lancé je peux même aller jusqu'à 20 pages d'une traite mais ça ne m'est pas arrivé depuis longtemps). En général, je faisais ça par phase : un chapitre terminé et je m'autorisais quelques jours de pause, sauf s'il me semblait mieux d'enchaîner pour rester dans la dynamique et dans le lien entre deux chapitres très liés.

Maintenant j'ai beaucoup de mal à m'astreindre à ça, simplement pour deux raisons. Le manque de résultats satisfaisants, tout d'abord. Un certain manque d'intérêt que j'ai fini par construire pour les textes "formatés". Par format j'entends notamment le roman au sens où on l'entend. Mes meilleurs textes font de 30 à 100 pages environ, au-delà mon énergie, mon intérêt et mes histoires se diluent et meubler pour arriver à 200 pages m'ennuie mortellement. Je dois certainement me détacher de cette convention romanesque, car ça m'a encore bloqué sur mon dernier essai, il y a un mois. Je veux faire un roman, mais ce n'est pas là où je suis le meilleur... et ce n'est pas non plus là que je prends le plus de plaisir, et je dirais même que l'essentiel du plaisir que j'y prenais était de me prouver que j'étais capable de travailler et de me contraindre... or si c'est l'effort pour l'effort et que ça n'amène en seconde phase que déplaisir et insatisfaction, c'est que je suis sûrement sur la mauvaise voie et la mauvaise approche.

Une dernière remarque : bien que je sois du soir, c'est le matin que j'écris le mieux, au moins pour les textes construits, ce qui est paradoxal, car la raison pour laquelle je suis plus productif le matin est que je suis encore dans l'ambiance de mes rêves (j'ai une vie onirique très riche). Je dois donc travailler avant même d'avoir déjeuné, sinon ça me fait revenir sur Terre et je perds 50% de mon élan...

En espérant encore apporter des éléments...

Edit : correction d'une coquille.


Dernière édition par Loxosceles le Ven 8 Nov 2019 - 18:58, édité 1 fois
Loxosceles
Loxosceles

Messages : 243
Date d'inscription : 22/07/2016
Age : 46
Localisation : Saint-Etienne

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Irène A le Ven 8 Nov 2019 - 18:35

Loxosceles, la personne que j'ai évoqué écrit des essais, la part créative est quand même nettement moindre. Je sais qu'elle s'essaye depuis qqs temps au recueil de nouvelles, mais comme rien n'a été publié et qu'elle n'en parle plus...

Je serais incapable d'écrire un roman, du fait de mon fonctionnement "à la pulsion". Le travail de construction sur la durée d'un récit m'apparaît comme une tâche insurmontable.

Ce qui me pose problème avec cette histoire d'inspiration, c'est un petit projet que j'ai besoin de terminer, pour moi, mais sur lequel je reste bloquée... ce qui d'une certaine façon m'empêche d'avancer.
Après, le démon de la lucidité me souffle que le blocage viendrait peut-être de ce que je n'ai pas envie d'avancer sur ce point, peu importe après tout.

Dans l'idée, j'aimerais savoir provoquer de moi-même, sur commande, ces états de tensions internes qui m'aident à créer.

Merci pour tes précisions... Smile
Irène A
Irène A

Messages : 98
Date d'inscription : 07/09/2019

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Loxosceles le Ven 8 Nov 2019 - 19:10

Finalement je trouve que nos profils se ressemblent un peu quand tu dis que tu trouves difficile ("insurmontable") le travail de construction sur le long terme. C'est bien là que je pèche, justement.

Sinon, je réitère : lorsque l'inspiration me fait défaut sur un travail d'écriture déjà entamé ou déjà prêt à être attaqué, c'est souvent la marche qui me sauve. Marcher dans la nature de préférence, ou tout autre endroit inclinant à la contemplation. Marche lente et méditative, plutôt.


Sinon, je me disais aussi que la question du "pourquoi écrit-on ?" est sans doute capitale, mais pour moi, l'écriture étant une sorte de besoin, je tournerais plutôt la question ainsi : "dans quel but écrit-on ?" Pour moi ce but est clair quand j'écris pour moi (le but est mon plaisir personnel ainsi que la pratique de l'écriture en elle-même), mais un peu moins pour mon blog, mes romans, mes nouvelles. Pour mon blog, je crois que j'avais surtout besoin d'écrire sur le monde, en développer ma compréhension, proposer mes développements sur ce sujet à des lecteurs pour alimenter débats, réflexions, critiques, ou encore me prouver que j'avais raison ou tort sur ces sujets (apparemment ce serait très "aspie" comme approche). Pour mes romans et nouvelles, hum... à creuser, mais en première intention, je crois que tout jeune je cherchais tout simplement "la gloire" c'est à dire plus prosaïquement à compenser une mauvaise estime de moi. Mais aussi à jubiler de rendre "réel", tangible, mon univers intérieur, mon imaginaire, et le faire partager. Il y a sûrement à assainir, dans tout ça... Quoique la création est-elle oeuvre d'un esprit parfaitement sain, au fait ?
Loxosceles
Loxosceles

Messages : 243
Date d'inscription : 22/07/2016
Age : 46
Localisation : Saint-Etienne

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par lisaloup1 le Ven 8 Nov 2019 - 19:39

Je n’ai pas lu toutes les réactions d’avant, désolée donc si je répète quelque chose.

J’écris quand ne pas écrire devient impossible. En général c’est quand je traverse des périodes intenses, pas forcément difficiles (ça peut être le cas), mais intenses. Les deux fois où j’ai réussi à finir des écrits assez longs, c’était littéralement pour me « sauver » en quelque sorte : je m’immergeais complètement dans l’écriture et l’atmosphère que je faisais naître pour me sortir d’une très mauvaise passe.

Sinon, j’ai remarqué que j’avais une créativité très forte quand je vis une connexion intense avec une autre personne, elle-même très créative. Ça crée une sorte d’émulation incroyable. Malheureusement ça n’arrive pas souvent (ça m’est arrivé 2 fois), et ça ne fonctionne pas sur commande. Mais oui, finalement le plus efficace pour moi c’est de créer à deux (ou à encore plus, mais ça ne m’est jamais arrivé) un flot d’énergie créatrice. Quand ça arrive c’est incomparable, la facilité est vraiment déconcertante (pour moi en tout cas).

Pour la tension interne, m’immerger dans la vie et les écrits d’un.e artiste qui me happe complètement ça aide pas mal. Le seul inconvénient c’est de commencer à écrire avec le même style inconsciemment (;

Et puis sinon comme toi je suis découragée à l’avance si je pense à faire un projet vraiment long et très structuré, comme un roman en bonne et due forme. Je ne suis pas bonne dans ce genre là. Mais ça vient peut être de mon TDAH.

J'espère que tu trouveras des astuces qui te réussissent Smile

lisaloup1

Messages : 5
Date d'inscription : 22/10/2017
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par oncho le Ven 8 Nov 2019 - 19:47

Irène A a écrit: Je me perds quand mes pensées vont dans tous les sens. Comme si l’énergie nécessaire à la création se dispersait en feu d’artifice
Oui, moi aussi ça part dans tous les sens (et sans doute beaucoup de monde ici. Vive la pensée arborescente).
Tu as donc beaucoup d'idées (encore une fois, vive la pensée arborescente).

Peut-être que lorsque tu ne peux donner une direction à tout cela (avant, pendant, après le magma d'idées), c'est qu'il te manque une intention ?
oncho
oncho

Messages : 80
Date d'inscription : 12/05/2019
Age : 44
Localisation : IDF

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Irène A le Sam 9 Nov 2019 - 11:37

@ Loxosceles : je n’ai jamais pensé même à être publiée. En revanche je me suis frottée à un lectorat à travers une courte expérience de pige, mais les retours positifs que j’ai pu avoir n’ont pas vraiment joué sur mon estime de moi, ou alors que de manière très temporaire, qqs minutes après les compliments. Impression que ça ne se modifie pas comme ça, l’estime de soi.

Tu partages l’adresse de ton blog ? ou tu préfères cloisonner ta vie ? (le descriptif que tu en as fait m’a donné envie d’aller te lire)

@ lisaloup1 :
Je n’ai pas lu toutes les réactions d’avant, désolée donc si je répète quelque chose.
Vu que ce n’est pas un débat mais un échange de vues/expériences, c’est peut-être tout aussi bien, tu n’auras pas été influencée par les témoignages des autres participants Wink

Sinon, j’ai remarqué que j’avais une créativité très forte quand je vis une connexion intense avec une autre personne, elle-même très créative. Ça crée une sorte d’émulation incroyable. Malheureusement ça n’arrive pas souvent (ça m’est arrivé 2 fois), et ça ne fonctionne pas sur commande.
Oui, d’une certaine façon, j’ai connu ça. A des degrés divers, mais réellement, une fois. Le processus rejoint ce que tu dis ensuite sur les écrits qui nous happent.

J’aime beaucoup que tu soulèves la question de l’influence du style de l’autre. J’avais discuté avec une peintre, il y a quelques années, elle m’avait dit qu’il ne fallait pas hésiter à beaucoup copier, au départ, jusqu’à ce que le style propre émerge de la pratique.

Rétrospectivement, je trouve ça très intéressant (même si peut-être un peu plus difficile à mettre en place pour l’écriture que pour la peinture), ça rejoint les notions évoquées dans les messages plus haut de maîtrise, de technique, et de cette fluidité qui en naît.

Bon courage pour ton projet…

@ oncho :  
Peut-être que lorsque tu ne peux donner une direction à tout cela (avant, pendant, après le magma d'idées), c'est qu'il te manque une intention ?
Pas faux, dans de nombreux cas. Je précise tout de même que j’ai toujours vécu le processus créateur comme qq chose de spontané, sans intention autre que d’expulser une émotion grandissante qui demandait à être matérialisée (parfois juste pour m’en débarrasser l’esprit), donc, mais que lorsque j’ai une intention, je me heurte à ces aléas d’inspiration, et plus largement, à des fluctuations motivationnelles en rapport direct avec ma position du moment par rapport au sens de la/ma vie……….
Irène A
Irène A

Messages : 98
Date d'inscription : 07/09/2019

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Loxosceles le Sam 9 Nov 2019 - 15:53

Alchimie complexe que celui de la création, quand on lit ce sujet qui moi aussi m'apprend des choses...

Il est vrai que la pratique finit par nous faire sortir du moule de l'imitation, qui aide à l'apprentissage. Cependant, pour ma part, je sens que je peux écrire avec deux, trois, voire quatre styles plus ou moins directs, plus ou moins humoristiques, etc. Et j'ai l'impression que mon style général est trop contenu, un peu trop conventionnel et qu'il ne me permet pas d'exploiter assez mon talent... Peut-être du boulot en perspective (je cite beaucoup le concept de travail pour quelqu'un qui dit qu'il ne considère pas l'écriture comme un pur travail).


(Irène, je t'envoie un mp ; EDIT : ta fonction mp n'est pas disponible, peut-être est-ce volontaire, je ne connais pas toutes les subtilités du forum, en fait j'évite de partager publiquement mon blog en général, pour éviter de gonfler mon audience alors que je préfère rester en petit comité... j'estime mon blog autour de 50 à 200 lecteurs, au moins avec ça j'évite le trollisme et autres boulets)
Loxosceles
Loxosceles

Messages : 243
Date d'inscription : 22/07/2016
Age : 46
Localisation : Saint-Etienne

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Lorelei le Lun 11 Nov 2019 - 12:19

Créer? C'est un travail de Dieu ou d'alchimiste!
De voleurs de feu... Ou d'humains possédés...

   Une création qui ne soit pas une vague écume d'impressions reçues mal assemblées, d'émotions vagues, de souvenirs mal liés, d'idées abstraites désincarnées ; une création qui vienne de profondeurs inconnues et qui soit le résultat d'un enfantement véritable plus ou moins pénible, long et douloureux, et qui ait demandé une part de notre propre souffle de vie pour exister réellement en tant qu'oeuvre, création véritable, --un golem de chair et de souffle.
Lorelei
Lorelei

Messages : 1299
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 31
Localisation : Sion, 1950 CH

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Irène A le Lun 11 Nov 2019 - 12:29

Lorelei, si je ne suis pas très sensible à tes haikus (mais de manière générale, ce style ne me touche pas*), je m'incline devant des lignes telles que celles que tu viens de partager, parce qu'encore une fois elles me touchent en profondeur, et que, pour ne rien gâcher, elles décrivent parfaitement mon processus de création pulsionnel -- mais tellement mieux que j'aurais pu le faire...

* transposer un style littéraire d'une langue aussi différente que le japonais n'est à mes yeux qu'un exercice amusant : le français est truffé de connecteurs dont le japonais est par nature dispensé, se plier à suggérer la profondeur en 17 syllabes dans la langue de Molière, à mes yeux, ne peut se faire qu'au prix d'amputations. Je vois le français comme une langue de circonvolutions, mais... je m'égare et je manque de temps pour développer/préciser ma pensée...
Irène A
Irène A

Messages : 98
Date d'inscription : 07/09/2019

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Kinesis le Ven 22 Nov 2019 - 14:17

Une phrase qui me revient en tête à ce sujet (elle serait de Vincent Van Gogh) :
"Il faut commencer par éprouver ce que l'on veut exprimer."
Comme élaguer l'arbre de nos pensées pour provoquer une poussée de sève, faire la part belle aux émotions et sensations.

_________________
"Ils ne pouvaient donc imaginer à quel point la défense d'une marge humaine assez grande et généreuse pour contenir même les géants pachydermes pouvait être la seule cause digne d'une civilisation quels que fussent les systèmes, les doctrines ou les idéologies dont on se réclamait."   - Romain Gary -
Kinesis
Kinesis

Messages : 799
Date d'inscription : 12/05/2015
Age : 32
Localisation : en mouvement

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Super question!!

Message par ullie le Ven 22 Nov 2019 - 16:43

Je viens de m’inscrire particulièrement pour répondre à ta question hihi! Personnellement je fais beaucoup de musique, c’est récemment devenu mon métier donc ben pas le choix desfois de s’y mettre malgré soi. Quand on dit que l’appétit vient en mangeant j’essaye de penser à la même chose quand je suis devant mes machines de création! Même si ça prend des heures à sortir je vais chercher la petite note qui va me faire partir en un coup! Desfois je suis même dans un pseudo état de colère puisque je m’impatiente et que j’ai l’impression de chercher une aiguille dans une botte de foin. Bizarrement une fois que je reconnecte au monde extérieur je me rends compte que cette colère et cette recherche on finalement donné quelque chose sans que je m’en rende compte. Faut-il vraiment créer que pour le plaisir, ou le faire malgré son état d’esprit peut nous apprendre de nouvelles choses sur nous? Je pense que le propre de l’art c’est de se laisser porter, se vider la tête (au maximum ahah) et parfois juste constater le résultat. Le plus dur dans ces cas là pour ton cas je pense que c’est de prendre une feuille, un stylo et de s’y mettre, même sans conviction. Ça ne donnera pas forcément quelque chose qui te plaira mais qui sait.. Ps: arrêter avant de vraiment s’arracher les cheveux!!!

ullie

Messages : 7
Date d'inscription : 22/11/2019

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Irène A le Sam 23 Nov 2019 - 17:24

Très jolie phrase, merci Kinesis...

Ullie, je suis très flattée que mes interrogations t'aient donné envie de t'inscrire. Tu as raison, je vais essayer de forcer le processus... j'ai ce truc à finir et je ne serai pas tranquille tant que je ne l'aurai pas fait.
Irène A
Irène A

Messages : 98
Date d'inscription : 07/09/2019

Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Invité le Sam 23 Nov 2019 - 18:09

l'envie, sans envie rien ne peut se faire
le plaisir, sans plaisir rien ne peut se faire
émotion , sans émotion rien ne peut se faire

j'ai vu un bricolage de noël en papercraft avec des anges , coup de coeur, , plaisir

envie de le faire pour avoir cet objet chez moi

envie de voir si je peux le reproduire

émotion de le faire moi

pour le fun un biesse truc

http://shaireproductions.com/free-download-robot-santa-christmas-papercraft/

et pourquoi pas le faire soi, dessiner soi ? le réaliser en bois ? en cuivre ? en papier maché ? en toles soudées ? en verres de vitraux ?

laissez courir son imaginaire , lacher son âme d'enfant qui s'émerveille

tout le monde trouve cela laid ? moi je le trouve magnifique, il a du sens pour moi

j'y ai mis une part de moi même


Dernière édition par zebulon999 le Sam 23 Nov 2019 - 18:17, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée ! Empty Re: Toi qui arrives à créer, aide-moi !... ma Muse m'a plantée !

Message par Invité le Sam 23 Nov 2019 - 18:14

l'année passée j'avais fabriqué ceci

http://www.christmas-village-displays.com/christmas_printable_houses.html

http://www.papercraftsquare.com/tag/building-paper-model

pour le fun

https://www.deviantart.com/foolishpaper3347/art/ALLISON-ANGEL-PAPERCRAFT-PART-1-771058778

http://studiovansan.blogspot.com/2011/12/diy-angel.html

http://paperkraft.blogspot.com/2008/07/disneys-official-wall-e-papercraft.html

https://tamasoft.co.jp/pepakura/gallery/gallerydetails.php?id=495


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum