Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par berimbau le Lun 21 Oct 2019 - 15:01

Bonjour,

Je trouve qu'on lit beaucoup de bêtises sur le HPI. C'est un sujet plutôt à la mode ces derniers temps (rien de péjoratif, c'est super qu'enfin on s'y intéresse!) mais le mauvais côté de cela c'est que beaucoup de personnes s'en emparent sans forcément en avoir les compétences. Pire : certains ont bien compris qu'il y avait une manne financière à exploiter (surtout sur le marché du développement personnel / coaching) et n'hésitent pas à raconter tout et n'importe quoi pour attirer les gens vers leurs services.

Bien sûr il y a aussi des gens sérieux mais malheureusement ceux-ci font un peu moins de bruit...

Quand j'ai découvert le Haut Potentiel, moi aussi j'ai lu/vu/écouté et cru plein de choses qui aujourd'hui me semblent totalement WTF.
Je trouve que certains discours peuvent être dangereux pour certaines personnes.

Exemple:

- La fille qui fait plusieurs séjours en HP par an, qu'on a diagnostiquée bipolaire mais qui refuse tout traitement car elle a lu que les changements d'humeurs sont liés au HPI.

- Celle qui oublie ses affaires, est souvent en retard et a une gestion de vie chaotique mais qui nie avoir un TDAH car "quand tu es HPI tu réfléchis trop donc c'est normal d'être comme ça"

- Celui qui a tout d'un borderline mais qui préfère se dire HPE et passe donc certainement à côté de vrais soins diagnostics

- Celui qui a des problèmes de relations sociales et supporte difficilement le bruit mais qui plutôt qu'à l'autisme va attribuer ses symptômes au HPI

- Celle qui a des comportements infects avec les autres mais qui sous couvert de HPI préfère dire que ce sont les autres qui ne la comprennent pas et que de toute façon en tant que HPI elle ne peut pas être malveillante

- Celui qui est en dépression mais ne vas pas chercher à se soigner car attribue sa souffrance au HPI

- Celle qui ne se remet jamais en cause car on lui a dit quelles HPI avaient une pensée intuitive et avaient toujours raison

- etc etc

Bref, ça me fait mal au cœur de voir ça.

Je ne sais pas quelles solutions on peut apporter aux gens. Dire "non mais je ne crois pas que ton problème vient du HPI mais plutôt de tel trouble/traumatisme/difficulté que tu as" est violent pour qui préfère se voiler la face et puis sans être psy, quelle légitimité ?

Pendant que les scientifiques prouvent que l'intelligence est corrélée à une meilleure qualité de vie et que si une personne souffre ça doit venir d'ailleurs, les charlatans en tout genre arrivent à construire de beaux discours pour faire croire à un peu tout le monde que leur problème vient de leur intelligence et qu'ils ont la solution miracle pour eux. Discours difficiles à déconstruire car basés sur aucune preuve. Discours dangereux car ils peuvent éloigner les gens des vraies solutions.

J'avais vu une vidéo de HP Paradoxae qui rejoignait pas mal ma réflexion https://www.youtube.com/watch?v=gqWGtNQUzIc

Mais à part ça,je me sens assez seule, et je constate que tout ce qui est scientifiquement intéressant autour du HPI est invisibilisé par tous ces discours fumeux.







berimbau
berimbau

Messages : 181
Date d'inscription : 24/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par RonaldMcDonald le Lun 21 Oct 2019 - 15:10

Le HPI est réel, et a des conséquences.....mais nous ne sommes pas des êtres monodimensionnels, il y a en effet bien d'autres dimensions à prendre en compte. Merci pour ce rappel toujours utile.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 825
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 43
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par berimbau le Lun 21 Oct 2019 - 15:40

Bien d'accord avec toi.

Le HPI est réel et malheureusement on raconte n'importe quoi dessus. Dommage car on a certainement encore plein de choses intéressantes à découvrir et penser!
berimbau
berimbau

Messages : 181
Date d'inscription : 24/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par espérance le Lun 21 Oct 2019 - 17:52

berimbau :


"Pendant que les scientifiques prouvent que l'intelligence est corrélée à une meilleure qualité de vie et que si une personne souffre ça doit venir d'ailleurs,"

Je ne suis pas spécialiste, mais, à mon avis, oui l'intelligence peut être corrélée à une meilleurs qualité de vie, mais, d'un autre côté, il est reconnu, et ça se comprend, que les gens très intelligents sont généralement très sensibles, et une grande sensibilité, alliée à beaucoup de réflexion, n'est pas toujours facile à vivre, mais d'un autre côté  amplifie également les joies. Je pense qu'il y a en cela comme en tout, une grande complexité. J'ajouterai que moi qui ne suis pas jeune, une chose que la vie m'aura apprise et qui m'aura énormément frappée est la grande complexité, je serais tentée de dire de tout, en tout cas de presque tout. Ce n'est pas très facile à vivre, mais quelle richesse !

espérance

Messages : 1067
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par Hormé le Lun 21 Oct 2019 - 21:33

Pfff voilà exactement le genre de conclusion "scientifique" qui m'agace. Une correlation ne doit pas être réduit à un lien de cause conséquence. Ce n'est pas parce que statistiquement on trouve une corrélation entre la taille des hommes et celle de leur femme, que l'on peut deduire :
1 que les hommes grands aiment leurs femmes parce qu'elles seraient grandent.
Et 2, qu'un géant (les 2% des hommes les plus grands) va donc épouser une femme dont la taille sera elle aussi hors normes.
Le QI est le facteur le plus pertinent pour prédire la réussite professionnelle mais jusqu'à un certain point, ensuite c'est plus flou et plus difficile à qualifier car les HQI sont par définition des raretés stastistiques.
Hormé
Hormé

Messages : 1029
Date d'inscription : 14/05/2017
Age : 36
Localisation : Entre Iliade et Odyssée

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par Wich le Lun 21 Oct 2019 - 21:38

??? On parle de Q ou de P là ???
Wich
Wich

Messages : 3546
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par berimbau le Mar 22 Oct 2019 - 9:23

espérance a écrit:berimbau :


"Pendant que les scientifiques prouvent que l'intelligence est corrélée à une meilleure qualité de vie et que si une personne souffre ça doit venir d'ailleurs,"

Je ne suis pas spécialiste, mais, à mon avis, oui l'intelligence peut être corrélée à une meilleurs qualité de vie, mais, d'un autre côté, il est reconnu, et ça se comprend, que les gens très intelligents sont généralement très sensibles, et une grande sensibilité, alliée à beaucoup de réflexion, n'est pas toujours facile à vivre, mais d'un autre côté  amplifie également les joies. Je pense qu'il y a en cela comme en tout, une grande complexité. J'ajouterai que moi qui ne suis pas jeune, une chose que la vie m'aura apprise et qui m'aura énormément frappée est la grande complexité, je serais tentée de dire de tout, en tout cas de presque tout. Ce n'est pas très facile à vivre, mais quelle richesse !

En fait c'est vraiment un point de détail ça.
Ce que je dis c'est juste que les discours qu'on lit sur le HPI sont parfois tellement pathologisants et fourre-tout qu'il n'est pas rare de voir des gens s'arrêter à "je souffre car je suis trop intelligent" et ne pas creuser les autres problèmes qu'ils pourraient avoir et pour lesquels, il y aurait vraiment des solutions.
Presque toutes les citations de mon premier message sont la retranscription de situations vraiment vécues et ça me fait vraiment mal au cœur de voir des gens souffrir mais ne pas avoir de solutions car elles ont lu que c'était lié au HPI et que ben.. il n'y avait pas grand chose à faire.




berimbau
berimbau

Messages : 181
Date d'inscription : 24/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par Alexandre le Mar 22 Oct 2019 - 10:01

"Pendant que les scientifiques prouvent que l'intelligence est corrélée à une meilleure qualité de vie et que si une personne souffre ça doit venir d'ailleurs,"

Je l'ai répété mille fois sur ce forum : "nous" (= les gens HP) rencontrons les problèmes de Monsieur et Madame Toutlemonde ! Le haut potentiel accentue certains phénomènes, mais n'est pas à l'origine de la plupart (si ce n'est d'aucun) des troubles, sentiments de mal-être, problèmes que nous connaissons. Les méthodes "spécial zèbre" ou "adaptées au HPI" des grands "gourous" du moment ne sont que des pis-allers permettant de masquer un temps les souffrances ou de les rendre acceptables pour vivre avec, un peu comme on met de la poudre sur des boutons pour les cacher...

Pour mémoire : ZC, 25000 membres enregistrés, donc au plus 15000 "vrais" HP (entre les clones, les curieux, les "je pense que je le suis mais je ne fais pas de test"... – au passage, quand j'ai interrogé la psy sur le nombre de tests positifs par rapport aux gens "qui pensaient que" et venaient pour avoir confirmation, c'était selon elle moins de 30%...), Mensa, quelques milliers de membres en France, alors qu'en France, plus de 50 millions d'adultes, soit statistiquement 1 millions de HP, ça laisse de la marge pour plein de HP qui n'ont pas besoin de consulter ou de venir raconter leurs malheurs sur un forum Wink...

Une idée comme une autre pour aller au-delà : déconstruction du mental Smile.
Alexandre
Alexandre

Messages : 838
Date d'inscription : 22/06/2017
Age : 46
Localisation : 75/78

https://spiritualite.art.blog/blog-feed/

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par berimbau le Mar 22 Oct 2019 - 16:23

Alexandre a écrit:

quand j'ai interrogé la psy sur le nombre de tests positifs par rapport aux gens "qui pensaient que" et venaient pour avoir confirmation, c'était selon elle moins de 30%...)

Je suis vraiment surprise par ce chiffre ! Est-ce qu'elle t'a donné des éléments sur les 70 % qui finalement ne le sont pas : comment explique-t-elle qu'autant de personnes se soient retrouvées dans la "description HPI" ? Ce sont des personnes qui ont quelque chose de particulier (type TDAH, Autisme) ou bien c'est à cause de traits de personnalité / histoire de vie ... ?
berimbau
berimbau

Messages : 181
Date d'inscription : 24/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par Alexandre le Mar 22 Oct 2019 - 16:38

Non, nous n'avons pas discuté en détail de la question. Mais il faut bien comprendre que les bouquins sur le sujet (Siaud-Fachin, Kermadec, etc.), décrivent non pas une personne HP, mais tout un tas de profils différents. Il n'est pas difficile de s'identifier à quelques points pris chez les uns ou les autres et en déduire qu'on est aussi HP. Le mental est très fort pour s'auto-duper, pour se raconter des histoires, pour peu qu'on lui fournisse quelques éléments pour créer un cadre. Quoi de mieux pour se berner sur l'origine de tous ses problèmes en se déclarant hors-norme et supérieurement intelligent ?...
Alexandre
Alexandre

Messages : 838
Date d'inscription : 22/06/2017
Age : 46
Localisation : 75/78

https://spiritualite.art.blog/blog-feed/

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par RonaldMcDonald le Mar 22 Oct 2019 - 16:52

Alexandre a écrit:Non, nous n'avons pas discuté en détail de la question. Mais il faut bien comprendre que les bouquins sur le sujet (Siaud-Fachin, Kermadec, etc.), décrivent non pas une personne HP, mais tout un tas de profils différents. Il n'est pas difficile de s'identifier à quelques points pris chez les uns ou les autres et en déduire qu'on est aussi HP. Le mental est très fort pour s'auto-duper, pour se raconter des histoires, pour peu qu'on lui fournisse quelques éléments pour créer un cadre. Quoi de mieux pour se berner sur l'origine de tous ses problèmes en se déclarant hors-norme et supérieurement intelligent ?...

ça.

Un des gros avantages que j'ai trouvé à rôder en ces lieux est que j'ai trouvé pas mal de points communs, mais surtout de différences avec les autres zèbres. et la plupart des points communs, finalement, ne sont pas forcément liés à la zébritude, on peut en retrouver chez des non-HPI. et même, je regarde ma fille, qui a plein de points communs avec moi(elle cartonne dans toutes les matières scolaires), mais finalement est presque intégrée à son collège, là ou moi j'étais un extra-terrestre. Et moi même, en tant qu'extra-terrestre, tout le monde savait pourquoi, alors que la plupart des gens ici(en tous cas ceux qui ont subi le même genre d'exclusion que moi) semblent n'avoir pas saisi, à l'époque, pourquoi ils étaient exclus.

Ca me permet de mieux me rendre compte qu'au final, moi aussi je suis un "gens", avec des spécificité qui ne concernent que moi. L'archétype du zèbre est intéressant, et j'y colle quand même pas mal, mais est aussi terriblement réducteur.

Ca m'a aussi appris à être encore plus prudent sur la notion d'intelligence. Je ne me considère plus comme plus intelligent que les autres. J'ai juste une tournure d'esprit différente, qui me rend plus performant en maths et en programmation. Au final, le QI ne mesure que cela : savoir si on a la tournure d'esprit pour résoudre rapidement certaines typologies de problèmes. Je l'ai, de toute évidence. Ca ne fait pas de moi quelqu'un de plus intelligent. Cette tournure d'esprit peut apporter, en collectivité, des surprises, donc il est bon de savoir qu'on en dispose. C'est tout.
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 825
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 43
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par Hirondelle78 le Mar 22 Oct 2019 - 17:40

Alexandre a écrit:. Le mental est très fort pour s'auto-duper, pour se raconter des histoires, pour peu qu'on lui fournisse quelques éléments pour créer un cadre. Quoi de mieux pour se berner sur l'origine de tous ses problèmes en se déclarant hors-norme et supérieurement intelligent ?...

Rien de mieux Courbette

Hirondelle78

Messages : 3800
Date d'inscription : 04/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par siamois93 le Mar 22 Oct 2019 - 18:15

Pas grand chose de pire non plus.
Attendre qu'un psy pose le BON diagnostique, et puis aller en voir un deuxième et un troisième au cas où il y aurait eu erreur de diagnostique, ce serait la bonne démarche ?
Il y a tellement d'erreurs psychiatriques, tellement d'histoires de personnes mal diagnostiquées, qu'il faut quand même bien écouter le patient (qui perd patience parfois).
Et avoir un certain QI n'est pas un trouble, par contre avoir eu toute sa vie ce mépris de soi ça mène à des vrais problèmes.
Un QI c'est un QI, que la personne soit borderline par exemple, cela n'a rien à voir.


@berimbau : Il y a quelque chose qui me gêne profondément dans ton premier post . Une espèce de mépris des gens sous couvert de les aider. Ça me fait penser à certaines limitations de vitesse sur la route. Tu ne conduis peut-être pas ?
C'est quoi d'ailleurs pour toi HPI, sauf dans son distingo avec HPE ?
Si c'est quelqu'un dont le QI est de 130 ou plus, alors what else ?


siamois93
siamois93

Messages : 6456
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par berimbau le Mer 23 Oct 2019 - 10:23

siamois93 a écrit:

@berimbau : Il y a quelque chose qui me gêne profondément dans ton premier post . Une espèce de mépris des gens sous couvert de les aider. Ça me fait penser à certaines limitations de vitesse sur la route. Tu ne conduis peut-être pas ?
C'est quoi d'ailleurs pour toi HPI, sauf dans son distingo avec HPE ?
Si c'est quelqu'un dont le QI est de 130 ou plus, alors what else ?



Je suis désolée si cela ressemble à du mépris, je ne pense pas éprouver cela pourtant. J'ai l'impression de ressentir surtout un énervement via à vis des personnes qui surfent sur la vague du HPI pour raconter n'importe quoi (consciemment ou non) et un sentiment de désespoir et d'impuissance quand je vois des gens qui souffrent enlisés dans leurs problèmes car convaincus que ça vient du HPI et qu'il n'y a pas de solution.

Je ne suis pas sûre de comprendre la comparaison avec les limitations sur la route.

C'est qui pour moi HPI ?
Je me réfère à ce qui me semble le plus cohérent et validé par la communauté scientifique : quelqu'un qui a un QI supérieur à 130 (ou un peu moins car abaissé par un autre facteur : trouble psy, dys, dépression, angoisse,...) Donc par conséquent quelqu’un qui a de plus grandes capacités de mémoire, de logique, de fluence verbale, de rapidité de traitement etc.. que la moyenne.

Sur ce qui est de la personnalité je suis assez dubitative. Les psys observent des traits communs mais il faut garder en tête qu'on connaît les HPI identifiés et qui consultent mais pas vraiment les autres.

Et le HPE... j'ai regardé les vidéos de R. Hazan et j'ai vraiment du mal à prendre cela au sérieux. Pour l'instant elle est seule à émettre cette hypothèse et le truc semble assez verrouillé. J'attends le jour où d'autres personnes (et en particulier des chercheurs) se pencheront dessus.

siamois93 a écrit: Si c'est quelqu'un dont le QI est de 130 ou plus, alors what else ?

Plein de choses positive, mais aussi quelques trucs qui peuvent poser problème comme :
On est en minorité à l'extrême de la courbe, ce qui peut déjà expliquer un sentiment de décalage et les conséquences que cela peut avoir sur la vie de la personne.
Ensuite, en sortant de la moyenne, on peut avoir des difficultés à trouver notre place dans la société.
Et on peut parler de gâchis quand on voit que le potentiel des enfants n'est pas toujours valorisé, et que certains voudraient et pourraient aller plus loin mais ne le peuvent pas.







berimbau
berimbau

Messages : 181
Date d'inscription : 24/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par Hirondelle78 le Mer 23 Oct 2019 - 14:01

Réfléchir plus vite ne veut pas dire réfléchir mieux ou avec plus de justesse qu'un autre.
C'est juste une question de rapidité de "processeur".
Avoir la faculté de foncer dans un mur plus vite qu'un autre n'est pas franchement ce qu'on peut appeler faire preuve d'intelligence.
ça signifie aussi qu'une personne qui souffre de troubles psychologiques menant à un comportement tout aussi auto-destructeur que destructeur sera excessivement plus dangereuse pour elle et les autres que ceux qui n'ont la capacité de le faire que de manière moins rapide et moins excessive.


Une personne "en perdition" arrimée à ses certitudes comme un naufragé à son radeau fonçant en direction du précipice est-elle dotée de bon sens ?

Alors, non, pour moi, le Qi n'est définitivement pas un signe d'intelligence et il est effectivement dommageable de commettre cette erreur d'interprétation.

Hirondelle78

Messages : 3800
Date d'inscription : 04/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par siamois93 le Mer 23 Oct 2019 - 15:20

Je me demande ce qu'aurait fait une personne avec un QI de 130 ou 150 il y a 2, 4 ou 10 siècles dans le passé.
Certains ont des parcours plus compliqués que d'autres, mais c'est aussi très formateur, et parfois cela leur permet de bien avancer une fois leurs problèmes réglés ou dépassés.
Vouloir éviter aux autres d'avoir des problèmes n'est pas toujours leur rendre service.
C'était un peu ça mon idée des limitations de vitesse sur la route.
siamois93
siamois93

Messages : 6456
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par Persane le Mer 23 Oct 2019 - 15:50

Berimbau, j'aurais pu écrire ton premier message mot pour mot il y a quelques mois. Moi aussi, je me suis sentie un peu seule à porter cette vision d'une douance qui a, souvent, bon dos. J'avais parfois cette envie furieuse de secouer des zèbres qui croisaient ma route... Les très rares fois où je l'ai fait, je l'ai regretté. Comme si j'avais, avec toute ma bonne intention (dont doit être surement pavée l'enfer), pourfendu une défense nécessaire.  
J'ai fini par réaliser que le déni avait son utilité pour la psyché. Il permet  aux individus de se protéger d'une réalité pour l'instant impossible pour eux à appréhender. Parler de la difficulté, c'est déjà un bon préalable pour être, un jour, capable se soigner. Ce n'est qu'une première étape qu'il faut savoir respecter, même si ceux qui les côtoient, ont parfois envie d’accélérer le processus. On ne fait jamais grandir une plante en tirant sur la pousse... Wink
Persane
Persane

Messages : 233
Date d'inscription : 16/04/2013
Age : 30
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par Ardel le Jeu 24 Oct 2019 - 0:41

Tout comme Persane. Mais je vais le redire quand même avec mes mots parce que j'aime bien le sujet ^^

Au début, ça m'énervait, j'avais envie de secouer les gens, et puis je me suis rendu compte (en regardant d'autres le faire) que c'était complètement improductif tant que ces gens-là étaient encore en découverte (émerveillée) de leur douance. Autant montrer une actualité triste sur ton smartphone à quelqu'un qui regarde un superbe coucher de soleil sur l'océan : ça ne va rien faire d'autre que l'énerver.

J'ai observé aussi (sur les nombreuses lectures et discussions sur j'ai eues ici,"ici" incluant les rencontres irl) que cette phase ne durait souvent qu'un temps, que la douance revenait ensuite à sa place d'élément de soi parmi bien d'autres, et que ce nouvel équilibre permettait de s'attaquer aux problèmes plus sereinement (quand il y en avait encore, parfois l'émerveillement initial règle des trucs aussi Smile ).

Enfin, après beaucoup d'échanges sur ce sujet et d'autres, ma vision a un peu évolué sur la séparation entre douance et tout le reste pour expliquer le mal-être. La douance n'est pas une pathologie, mais chez certaines personnes et dans certains cercles sociaux, elle peut véritablement être source d'une impression forte de décalage. Même Gauvrit (auteur des Surdoués ordinaires, référence sur l'état de la science sur le sujet, pour ceux qui ne connaîtraient pas encore, excuses aux autres Smile ) le dit :

Nicolas Gauvrit, interview au Point a écrit:
Le Point: En quelles circonstances, l’établissement du QI est-il utile chez l’adulte? En quoi un bilan d’intelligence peut-il aider?

NG: Cela peut permettre à certains adultes d'être rassurés sur leur capacités. Dans le cas des adultes ayant un QI élevé, notamment les adultes à haut potentiel intellectuel (QI de 130 ou plus), cela peut dans certains cas expliquer un sentiment de décalage qu'ils ont toujours ressenti sans le comprendre. Dans le cas de maladies neuro-dégénératives, cela donne aussi une mesure objective de l'évolution des troubles. Si l'on va un peu plus loin que le seul QI total (ce que permettent les tests), on peut également, pour les enfants comme les adultes, avoir une idée plus précise du fonctionnement mental, connaître les points forts et les points faibles et ainsi trouver des stratégies d'adaptation.

(réponses complètes, plus celles de Franck Ramus : http://www.scilogs.fr/ramus-meninges/la-course-au-qi-reponses-completes/ )

Il y a donc beaucoup de cas "entre-deux" qui souffrent de ce décalage et possiblement d'une pathologie ou d'un trouble (dépression, TDA ...), les deux étant très liés, et on ne peut leur reprocher de s'enthousiasmer quand ils mettent enfin la main sur une moitié du problème (et extrapolent à tout le problème --pour commencer, ils réviseront leur jugement plus tard --).

Et quand aux gens qui en font commerce, il y a sûrement dans le tas à la fois des arnaqueurs (Gauvrit en parle aussi dans l'interview ci-dessus) et des gens sincères qui ont notés des améliorations chez leurs patients "décalés" quand ils ont pu évoquer la douance ... je ne peux que conseiller de se méfier au cas par cas.
Ardel
Ardel

Messages : 4922
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 31
Localisation : Marseille

http://www.zebrascrossing.net/t10090-six-mois-apres-mon-inscript

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par ποίησις le Jeu 24 Oct 2019 - 1:28

- Celle qui ne se remet jamais en cause car on lui a dit quel les HPI avaient une pensée intuitive et avaient toujours raison

N'importe quoi.

ποίησις

Messages : 252
Date d'inscription : 14/10/2019

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par berimbau le Jeu 24 Oct 2019 - 10:29

Merci @Ardel et @Persane pour vos éclairages. J'ai l’impression qu'on est passés par les mêmes constats et que vous en êtes à la phase suivante. C'est rassurant. Wink



berimbau
berimbau

Messages : 181
Date d'inscription : 24/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par boule-d-ombre le Jeu 24 Oct 2019 - 11:19

en vous lisant je me demande une chose est ce que les gens ne se prétendent pas 'surdoués', hpi, hqi, etc. à cause d'un mal être vis à vis d'un système qui a tendance à favoriser les 'robots' humains, où l'ont voit des des situations aberrantes conséquences d'erreurs en cascade, où quand on les voit on ne peut que se dire :"quels abrutis ceux là". le hic c'est que même des 'endroits sérieux' ou censé l'être ne sont pas épargnés. je me demande si devant la répétition de tels spectacles les gens se disent: c'est pas possible je ne peux pas faire parti de ces abrutis, je suis plus intelligents qu'eux", d'où à force l'impression d'être différent voir même surdoué. de plus le mythe du surdoué est tellement idéalisé que ça doit tenter pas mal de monde de se revendiquer comme tel.
je me rappelle quand ayant dévoilé qui j'étais vraiment (presque preuve à l'appui avec les comptes rendu de mon test) les réponses de certains "si tu l'es alors je dois l'être ou d'autres le sont aussi!". (je vous dit pas la claque que vous prenez quand on vous répond ça) surtout les explications qui venaient avec me montrant qu'ils ne savaient rien de plus évidement que le mythe du surdoué
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1265
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par Yamael le Jeu 24 Oct 2019 - 12:01

Je rejoins boule d'ombre, sur un "fantasme" du HPI qui le rend enviable pour ceux qui connaissent/comprennent pas/mal.
C'est la raison pour laquelle, je ne suis toujours pas sûre, aujourd'hui, de me déclarer auprès de ma famille, par exemple.

Yamael

Messages : 3
Date d'inscription : 23/10/2019

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par plusdidee le Jeu 24 Oct 2019 - 13:34

Je rejoint Ardel ... Quand une amie a voulu me mettre l'aspect HPI sous le nez, elle m'a poussée une vidéo de Kermadec. Mon premier ressenti était : 'C'est beau comme un horoscope'.
Quelques part elle m'a permis d'aller un peu plus loin et de trouver aussi de bonne explication et en particulier la bonne compréhension de la différence entre 'Potentiel' et le 'Réalisé'. Grauvit en fait parti mais d'autres sont pas mal non plus Jacques Grégoire
plusdidee
plusdidee

Messages : 2616
Date d'inscription : 24/01/2018
Localisation : Sous le ciel bleu

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par boule-d-ombre le Mer 30 Oct 2019 - 2:00

la douance avec son sentiment de décalage n'est elle pas aussi un 'fourre-tout' ? en ce moment pas mal de gens ont du mal avec la société, il y a tellement d'éléments qui dysfonctionnent et on a tellement répété aux gens que la norme était la base du système, donc pour eux s'ils se sentent mal dans le système c'est qu'ils sont anormaux. l'intelligence étant un point d’orgueil de l'espèce humaine les gens préfèrent se sentir plus que moins (en même temps vu la médiocrité des buts actuels se sentir plus est facile).

quant aux tests de qi le problème c'est qu'apparemment ils ne détectent pas tout les créatifs et ceux qui sont plus verbaux ne sont pas toujours détectés. donc même sans test à l’appui combien se sentent sur alors qu'ils sont autres choses.

quand je lis ou j'entends ce qu'est censé être un 'surdoué' (ou tout autre nom qu'on lui attribut), c'est vrai que c'est souvent tout et n'importe quoi. c'est quoi un surdoué ? j'ai l'impression qu'il n'y a pas de définition claire et que chacun y prend ce qu'il arrange. quand j'ai réalisé que j'étais différent en lisant un article sur les surdoués la première question qui m'a frappé fut : "c'est quoi un surdoué ?". je n'ai jamais vraiment trouvé de définition claire avec des limites définies. combien de fois j'ai douté de moi en repensant aux 'capacités' qu'un surdoué devait avoir (bah vi le mythe aussi j'y ai cru). pour ma part je ne me sens pas surdoué (alors que j'ai un test prouvant le contraire) quand je lis mon test je vois une série de chiffres qui pour moi ne veulent pas dire grand chose dans ma vie de tous les jours. ils ne disent pas les comportements, les points de vue que j'ai juste des résultats de tests fait à un certain moment. alors dire que les 'surdoués' ne le sont que quand ils ont un test je trouve ça un peu réducteur: je ne suis pas une flopée de chiffres encore moins un simple chiffre.

pour moi surdoué est comme un nom 'générique' où dés que quelqu'un à des capacités doublé par une déviation vis à vis de la norme il est classé plus ou moins dans cette catégorie(suivant le niveau de connaissance et de la définition de ce terme pour la personne). c'est comme dire qu'une femme est jolie certains seront d'accord d'autres non. quand je vois les classements genre "les femmes les plus sexy du monde", la question "tiens ils connaissent toutes les femmes du monde ?" tombe automatiquement. le choix qu'une femme soit plus sexy qu'une autre pour moi tient avant tout des goûts du 'juge'.

je sais qu'on a trouvé des différences physiologiques chez nous mais pour l'instant je pense qu'avant de dire qu'une personne l'est ou ne l'est pas il faudrait avant tout savoir ce qu'est un surdoué précisément. qui défini ces limites ? sur quelle base ? personnellement je me défini comme différent, un terme suffisamment vague pour ne pas être contrarié  Razz (moi j'aime pas qu'on me contrarie (citation du schtroumpf grognon)).

en plus en quoi est-ce si important de se conformer à une étiquette ? est-ce pour se sentir intelligent ? par besoin de reconnaissance ? pour savoir qui l'on est ? ce genre de question est rarement posé par les gens qui veulent cette étiquette. et qu'est ce qui est le plus important l'étiquette ou ce qu'elle recouvre ?
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1265
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par Hirondelle78 le Mer 30 Oct 2019 - 10:33

boule-d-ombre a écrit: le choix qu'une femme soit plus sexy qu'une autre pour moi tient avant tout des goûts du 'juge'.


en plus en quoi est-ce si important de se conformer à une étiquette ? est-ce pour se sentir intelligent ? par besoin de reconnaissance ? pour savoir qui l'on est ? ce genre de question est rarement posé par les gens qui veulent cette étiquette. et qu'est ce qui est le plus important l'étiquette ou ce qu'elle recouvre ?

C'est la différence entre être et vouloir être.
Qu'est ce qui pousse les gens à vouloir être étiqueté d'un "label" invisible d'eux mêmes et des autres plutôt que de demeurer dans l'ignorance ?
ça change quoi quand on le sait alors qu'on ne le sent pas ?
Est ce que ça ne crée pas une dissonance cognitive plus importante encore ?

Si je fais le parallèle avec la maladie, suis je plus ou moins malade si je le sais ? moins car si je le sais, cela pourra me permettre de me soigner et donc avoir plus de chances d'en guérir, plus car si je le sais, je serai déjà malade de me savoir malade alors que ça ne se voit pas.
Est-on belle, sexy, intelligente si on ne se sent ni belle, ni sexy, ni intelligente et un test ou un compliment peut-il y changer quelque chose ?

Faut-il qu'on me dise qui je suis pour commencer à être ?

Est ce que j'accorde plus de valeur au jugement d'autrui plutôt qu'au mien ?

Ce ne sont que quelques réflexions que ton post m'a inspirée.

Hirondelle78

Messages : 3800
Date d'inscription : 04/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par siamois93 le Mer 30 Oct 2019 - 11:41

Hi rondelle Smile
Pour toi, il est préférable de se faire plaisir tout seul ?
Le mythe de Narcisse est assez intéressant. L'image que l'on a de soi et l'image que l'on présente aux autres sont toujours différentes, mais l'être que l'on espère réaliser n'est toujours que soi-même. Parfois d'autres nous aident, quand on ne passe pas son temps à les manipuler pour qu'ils nous flattent.
siamois93
siamois93

Messages : 6456
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par Alexandre le Mer 30 Oct 2019 - 12:17

"l'être que l'on espère réaliser n'est toujours que soi-même"

Mais quel "soi-même" ? Un autre "moi", un ego illusoire ? Ce que nous voulons réaliser est plus proche du "non-être" que de tout "être" quand on perçoit les "êtres" comme les individus que nous rencontrons tous les jours.
Un "meilleur moi", un "moi" débarrassé de toutes ses tares, si ça reste un "moi", alors le chemin n'est pas terminé. Cependant, comme je l'ai déjà dit, c'est certainement mieux d'être moins engoncé dans des problèmes et des névroses, alors si on a l'occasion, il ne faut pas trop hésiter non plus. Le tout est d'être conscient que ce n'est pas l'essentiel, même si l'essentiel échappera à plus de 99 % de la population...
Alexandre
Alexandre

Messages : 838
Date d'inscription : 22/06/2017
Age : 46
Localisation : 75/78

https://spiritualite.art.blog/blog-feed/

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par siamois93 le Mer 30 Oct 2019 - 12:22

Alexandre a écrit:même si l'essentiel échappera à plus de 99 % de la population...
Tu es bien négatif... Very Happy
siamois93
siamois93

Messages : 6456
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par Hirondelle78 le Mer 30 Oct 2019 - 12:35

Hi siamois  Smile

Pour toi, il est préférable de se faire plaisir tout seul ?
oui, dans le sens où je pense qu'il est préférable de surtout attendre de soi et peu des autres mais en même temps, j'ai besoin des autres, pour satisfaire mon besoin de partager avec eux mes envies car je ne suis pas une solitaire.
L'image que les autres ont de toi, non seulement tu ne peux pas la maîtriser (sauf à manipuler) mais tu ne peux pas non plus totalement l'ignorer. Il arrive donc souvent que tu la subisses.
Il arrive tout aussi souvent que cela crée en toi des dissonances cognitives quand tu ne te perçois pas comme les autres te perçoivent.
te faire confiance, savoir qui tu es et accepter cette dissonance t'évite justement d'avoir recours à la manipulation.

Hirondelle78

Messages : 3800
Date d'inscription : 04/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par Taem le Mer 30 Oct 2019 - 13:46

Alexandre a écrit:"l'être que l'on espère réaliser n'est toujours que soi-même"

Mais quel "soi-même" ? Un autre "moi", un ego illusoire ? Ce que nous voulons réaliser est plus proche du "non-être" que de tout "être" quand on perçoit les "êtres" comme les individus que nous rencontrons tous les jours.
Un "meilleur moi", un "moi" débarrassé de toutes ses tares, si ça reste un "moi", alors le chemin n'est pas terminé. Cependant, comme je l'ai déjà dit, c'est certainement mieux d'être moins engoncé dans des problèmes et des névroses, alors si on a l'occasion, il ne faut pas trop hésiter non plus. Le tout est d'être conscient que ce n'est pas l'essentiel, même si l'essentiel échappera à plus de 99 % de la population...


Bonjour,

J'ai lu ton topic l'autre jour sur les thèmes de la spiritualité.

Je voulais juste t'avertir, que le fait que tu es trouvé ton chemin dans cette thématique et que cela te fasse du bien, n'en fait pas pour autant une vérité universelle.

Je suis heureux pour toi si tu crois que l'égo est illusoire et qu'il faut passer derrière pour renaître à soi-même.

Je ne suis pas là pour parler de ta croyance ou des miennes, juste pour te rappeler que lorsque l'on découvre ce genre de thématique, on peut rapidement se montrer prosélyte sans s'en rendre compte, étant donné que nous-mêmes nous sommes "pavés de bonnes intentions" comme j'ai pu le lire plus haut Wink.

Non, tout le monde ne pense pas qu'il faille vivre sans égo et non, tout le monde qui n'a pas encore "aperçu" cette "vérité" n'est pas quelqu'un qui a loupé quelque chose.


J'espère que je ne me suis pas montré offensant, ce n'est en aucun cas le but, je voulais juste essayer de remettre les choses en contexte, car on peut vite se laisser déborder par soi-même des fois :p

Voilà, et je rajoute que je respecte ton mode de vie, mais j'espère juste pour toi que tu ne te feras pas le prosélyte de tes découvertes sans t'en rendre compte Wink

Taem

Messages : 33
Date d'inscription : 02/01/2019
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par Alexandre le Mer 30 Oct 2019 - 14:30

"J'ai lu ton topic l'autre jour sur les thèmes de la spiritualité."

J'espère qu'ils ont été appréciés à leur juste valeur Laughing !

"Je voulais juste t'avertir, que le fait que tu es trouvé ton chemin dans cette thématique et que cela te fasse du bien, n'en fait pas pour autant une vérité universelle."

Tout d'abord, merci infiniment de s'occuper d'Alexandre Laughing... Pour (re)préciser les choses, il faut dire que ce Alexandre ne s'occupe jamais d'untel ou d'unetelle sur ce forum, même quand il écrit un message en citant un autre message écrit par un autre membre. Il n'est pas là pour corriger ou enseigner. Il écrit juste ce qui lui semble approprié par rapport à ce qu'il a lu. Il ne fait que proposer, il n'impose rien (mais il a le droit de proposer autant qu'il le souhaite, c'est-à-dire tant qu'il n'en aura pas marre : ensuite, il fera naturellement autre chose Wink...).

Ceci étant dit, je n'ai pas trouvé "mon" chemin car il n'y a pas de "mon", ni de "ton", etc. Par contre, si, et je n'y peux rien si ça choque certains esprits, mais il s'agit bien de la "vérité universelle", et elle est universelle justement parce qu'elle n'est pas "mienne" ou celle de quelqu'un.

"Je suis heureux pour toi si tu crois que l'égo est illusoire et qu'il faut passer derrière pour renaître à soi-même."

Je ne le crois pas : c'est un fait incontestable, donc en fait, je le sais Wink.

"Je ne suis pas là pour parler de ta croyance ou des miennes..."

Si si ! Ce message est précisément en train de me parler d'une croyance : celle que l'on ne devrait pas venir sur un forum pour faire du "prosélytisme" Wink.

"Non, tout le monde ne pense pas qu'il faille vivre sans égo et non, tout le monde qui n'a pas encore "aperçu" cette "vérité" n'est pas quelqu'un qui a loupé quelque chose."

D'accord avec le début de la phrase : en effet, les individus, donc les egos, ne pensent certainement pas qu'ils ne devraient pas exister ! Par contre, c'est bien passer à côté de la Vie elle-même que passer la "sienne" entière à se confondre avec l'ego. Ça revient à rêver d'infini et de vivre dans une grotte avec quelques lucioles au plafond au lieu d'aller dehors regarder la magnificence de la nuit étoilée. Le truc, c'est que personne ne décide de rester dans la grotte ou de sortir dehors. Ça arrive, ou non. C'est ainsi...
Alexandre
Alexandre

Messages : 838
Date d'inscription : 22/06/2017
Age : 46
Localisation : 75/78

https://spiritualite.art.blog/blog-feed/

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par berimbau le Mer 30 Oct 2019 - 14:46

boule-d-ombre a écrit:la douance avec son sentiment de décalage n'est elle pas aussi un 'fourre-tout' ? en ce moment pas mal de gens ont du mal avec la société, il y a tellement d'éléments qui dysfonctionnent et on a tellement répété aux gens que la norme était la base du système, donc pour eux s'ils se sentent mal dans le système c'est qu'ils sont anormaux. l'intelligence étant un point d’orgueil de l'espèce humaine les gens préfèrent se sentir plus que moins (en même temps vu la médiocrité des buts actuels se sentir plus est facile).

Réflexion intéressante.

Je suis assez curieuse de savoir s'il existe des études sur comment les gens se sentent à telle ou telle époque (bien-être général, intégration dans la société etc) et si ces données peuvent être mises en parallèles avec l'intérêt qu'ont les gens pour la psychologie/développement personnel.
berimbau
berimbau

Messages : 181
Date d'inscription : 24/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par siamois93 le Mer 30 Oct 2019 - 15:58

Combien de surdoués chez les esclaves romains ou egyptiens, tu veux dire ?
siamois93
siamois93

Messages : 6456
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par Lotophage le Mer 30 Oct 2019 - 16:46

siamois93 a écrit:Combien de surdoués chez les esclaves romains ou egyptiens, tu veux dire ?

Surement autant que chez le patriciens, les pharaons et les autres. Mais ils n'avaient pas les même facilités pour exprimer leurs talents. Ceci dit, dans l'adversité, ceux qui s'en sortent le mieux ne sont pas les plus idiots! Il aurait même été démontré (je n'ai pas les references, désolée pour les puristes de la bibliographie) que les capacités de résilience (ou comment surmonter un traumatisme psychologique grave) seraient proportionnelles à l'intelligence. Donc quitte à être opprimé, vaut mieux être intelligent pour pourvoir s'en sortir...


Lotophage
Lotophage

Messages : 1223
Date d'inscription : 03/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par iledefate le Jeu 31 Oct 2019 - 1:57

Lotophage a écrit: Il aurait même été démontré [cut] que les capacités de résilience (ou comment surmonter un traumatisme psychologique grave) seraient proportionnelles à l'intelligence.
Ah oui ? Si par hasard tu retombes sur l'article / le texte qui y fait référence, ça m'intéresse !

iledefate

Messages : 46
Date d'inscription : 17/09/2019

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par Lotophage le Jeu 31 Oct 2019 - 23:24

iledefate a écrit:
Lotophage a écrit: Il aurait même été démontré [cut] que les capacités de résilience (ou comment surmonter un traumatisme psychologique grave) seraient proportionnelles à l'intelligence.
Ah oui ? Si par hasard tu retombes sur l'article / le texte qui y fait référence, ça m'intéresse !

Je l'ai lu dans un des trés nombreux ouvrages (sérieux, pas de la vulgarisation de tête de gondole) que j'ai pu lire sur la question de la résilience et des traumatismes. Malheureusement, mes lectures s'étalent sur des années et je ne pense pas être en mesure de retrouver les références exactes... d'où ma présision entre parenthèses et l'emploi du conditionnel.
Désolée de ne pas pouvoir être plus présice Iledefate Non désolé
Lotophage
Lotophage

Messages : 1223
Date d'inscription : 03/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par boule-d-ombre le Ven 1 Nov 2019 - 10:50

je doute que le 'bien être' personnel n'ai eut beaucoup d'intérêt à part peut être parmi ceux qui ont les moyens. il n'y a qu'a voir l'intérêt général combien de dirigeant s'intéresse à son peuple ? combien de fois celui-ci a dû se fâcher pour se faire entendre ? les gens prennent soin d'eux même mais c'est rare que d'autres prennent d'eux. en plus le développement personnel est une mode plutôt récente et les 'études d'opinion' faite de manière industrielle aussi (enfin à ma connaissance je peux me tromper)

pour la résilience j'avais lu la même chose (ça date un peu donc pas de lien désolé) le fait de pouvoir trouver ce qui cloche et donc pouvoir changer les choses nous aide pas mal (d'après ce que j'avais lu). peut être aussi dû à notre hypersensibilité le fait d'être souvent blessé nous apprend à force comment guérir ces blessures.
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1265
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par berimbau le Ven 8 Nov 2019 - 10:28

siamois93 a écrit:Combien de surdoués chez les esclaves romains ou egyptiens, tu veux dire ?


Non, car par définition c'est 2,3% d'une population et qu'à priori il n'y avait pas de test de QI à ces époques...
Je pensais plutôt à de l'histoire récente, afin que la comparaison avec notre époque soit plus facile, mais si tu connais bien ces époques, ton analyse m'intéresse !

Je faisais référence à :

boule-d-ombre a écrit: la douance avec son sentiment de décalage n'est elle pas aussi un 'fourre-tout' ? en ce moment pas mal de gens ont du mal avec la société, il y a tellement d'éléments qui dysfonctionnent et on a tellement répété aux gens que la norme était la base du système, donc pour eux s'ils se sentent mal dans le système c'est qu'ils sont anormaux. l'intelligence étant un point d’orgueil de l'espèce humaine les gens préfèrent se sentir plus que moins (en même temps vu la médiocrité des buts actuels se sentir plus est facile).

Donc ma question c'est :

Si on considère qu'aujourd'hui :
- beaucoup de gens se sentent mal dans la société
- qu'ils sentent une oppression de la norme
- que du coup ils se disent qu'ils sont différents de la norme
- donc se posent des questions et se tournent vers le développement personnel, la psychologie
- et parmi tout ça se disent qu'ils pourraient bien être HPI

Pourrait-on trouver qu'à d'autres époques:
- les gens se sentaient plutôt bien dans la société
- du coup ils ne se posaient pas de question particulières
- ce qui explique le manque d'engouement pour le HPI

?
berimbau
berimbau

Messages : 181
Date d'inscription : 24/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les bêtises qu'on lit sur le HPI  Empty Re: Les bêtises qu'on lit sur le HPI

Message par boule-d-ombre le Ven 8 Nov 2019 - 17:28

des gens mal dans la société ? déjà prend tous les gilets jaunes et leurs sympathisants. des gens qui sortent de chez eux en prenant le risque de se faire gazer et taper dessus le font pour dire que ça se passe mal. c'est qu'ils se sentent vraiment mal. combien de fois j'ai entendu des gens râler contres les services sociaux et leur inefficacité. quand tu vois certaines situations c'est vrai que de se dire "ils sont vraiment idiots", ça coule de source. je n'ai rien contre ceux qui y travaillent je les plains même souvent, mais bon les situations sont vraiment particulières.
je ne dis pas qu'aux autres époques tout allait bien mais depuis quelques temps combien de fois on a dit:" mon gosse n'arrive à rien à l'école donc il est surdoué", donc c'est tellement simple à prendre comme prétexte. oui j'ai fais une supposition mais elle est logique non ?
boule-d-ombre
boule-d-ombre

Messages : 1265
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum