Recherche idées pour un lieu de vie en commun

Aller en bas

Recherche idées pour un lieu de vie en commun Empty Recherche idées pour un lieu de vie en commun

Message par zebrisse le Mer 18 Sep 2019 - 22:19

Salut à tous,

J'éprouve actuellement un problème de solitude : je vis chez ma mère dans une maison isolée à la campagne et je n'ai que peu d'opportunités d'avoir des contacts humains épanouissants durant la journée.
Je suis allocataire de l'AAH donc actuellement toute la journée à la maison (en attente de démarrer du bénévolat)
Auparavant j'étais de tempérament solitaire, donc cette situation m'allait bien ; mais j'ai pas mal évolué ces 2 dernières années et je recherche maintenant beaucoup d'opportunités de discussion.
Et si possible, des discussions pas surperficielles.
Je recherche donc un nouveau cadre de vie qui me permette de m'épanouir, avec la possibilité d'avoir pas mal d'échanges humains.

Une réflexion rapide me donne l'idée d'essayer de monter une colocation dans une des villes principales du département ; sinon, peut être que les foyers des travailleurs ça le ferait ? (je ne connais pas du tout les conditions d'admission ni le contexte exact).
Y a t il d'autres lieux ou contextes qui pourraient m'intéresser ? Je suis preneur de toutes idées que vous pourriez avoir.
zebrisse
zebrisse

Messages : 63
Date d'inscription : 16/07/2015
Age : 40
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Recherche idées pour un lieu de vie en commun Empty Re: Recherche idées pour un lieu de vie en commun

Message par Charv le Sam 21 Sep 2019 - 10:30

Une colocation me semble une option très intéressante. Pas forcément à "monter", tu peux rejoindre de l'existant. Economiquement, c'est correct. Socialement, ça peut être compliqué en cas de mésentente, mais souvent les gens qui vivent en coloc (surtout si, comme toi, ils ont un peu plus de 22 ans et demi et ne passent pas leur vie à faire la fête étudier) ont un rapport assez intéressant au vivre-ensemble, en tout cas ils ont forcément eu une réflexion là-dessus. Je parierais volontiers d'ailleurs qu'on trouve nettement plus de zèbres dans la population des "coloueurs" que dans une population lambda.
Dans cette optique, il me semble préférable de s'orienter vers une coloc avec pas mal de colocataires (au moins 4, voire... beaucoup plus).
Edit : pour faire un sort au "faites ce que je dis, pas ce que je fais !" : si je n'avais pas d'enfants, c'est à coup sûr ce vers quoi je me (re)dirigerais là tout de suite. Avec enfants... ben je me demande si je le tenterais pas quand même !



Il me semble que les "foyers", en revanche, tirent nettement plus vers le bas, entre les règlements infantilisants et la "misère sociale" qu'on y trouve forcément un peu plus qu'ailleurs, de par leur vocation même. Souvent, je crois, leur but est de "réinsérer", pas de "socialiser". Rolling Eyes

Selon tes sensibilités, tu peux même t'orienter vers du squat ou des trucs militants (friches, lieux queer, féministes...), qui ne soient pas forcément des "lieux de vie" (=pour habiter) mais des "lieux de production" (studios, ateliers...). A mon sens nettement plus "intense" que la coloc, ce qui, selon ce que tu cherches, peut être un vrai avantage, ou un véritable emmerdement.


Ce qui n'enlève rien à l'option du bénévolat. Je me permets juste d'ajouter : les trucs militants, en lien ou non avec du social (pauvreté, sexualité, addictions, santé, syndicat, mouvement politique...), ça peut être cool aussi (personnellement, j'ai pas mal donné plus jeune, je n'y retournerais pas ou vraiment viteuf parce que j'ai évolué, mais je sais ce que j'y ai trouvé...)
Charv
Charv

Messages : 846
Date d'inscription : 15/04/2018
Age : 42
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Recherche idées pour un lieu de vie en commun Empty Re: Recherche idées pour un lieu de vie en commun

Message par Biper le Sam 21 Sep 2019 - 10:48

Coucou zebrisse,

très bonne idée la coloc ..perso je ne supporte pas assez les gens pour vivre en permanence avec mais je le regrette ...ou alors il faut vraiment des personnes qui respectent les limites de chacun ..bref bonne idée ...j'ai vécu en foyer de jeunes travailleurs (plusieurs) et je rejoins Charv ... il y a des horaires d'ouvertures et fermetures (enfin à mon époque , il y a plus de 20 ans) une quantité de repas à prendre obligatoirement au réfectoire... en revanche le pourcentage de "Kassos" (dont j'étais Charv Flebelebele ! ) n'est pas majoritaire ou ne l'était pas mais vu que c'était il y a 25 ans j'imagine que ça a pu changer... ça m'a permis de faire des rencontres diverses ... il y avait un groupe de jeunes profs "lutte ouvrière" par exemple qui étaient là par choix , des personnes non voyantes et mal voyantes , j'ai appris un peu le langage des signes avec une jeune femme sourde muette, il y avait des antillais, des brésiliens de passages (musiciens) ou des personnes de villes différentes qui venaient pour des formations etc ..... il me semble que c'était 2 ans maxi l'hébergement. Je déconseille cette option quand même sauf si tu pars dans le but de ne faire qu'y passer mais ça permet de rompre avec l'isolement ça c'est sur , après j'imagine que les places sont de plus en plus rares.

Aller les Lorrains ! Lancer vous Smile

j'espère que ton projet aboutira Zebrisse
Biper
Biper

Messages : 3854
Date d'inscription : 30/10/2015
Age : 45
Localisation : plus ici

Revenir en haut Aller en bas

Recherche idées pour un lieu de vie en commun Empty Re: Recherche idées pour un lieu de vie en commun

Message par zebrisse le Dim 22 Sep 2019 - 14:19

Merci pour vos réponses !

Charv:
Merci pour ton éclairage sur le contexte de la colocation. J'ignorais que les colocataires avaient développé en général une réflexion sur le vivre-ensemble (même si ça peut sembler évident), et qu'il pouvait y avoir un intéressant pourcentage de zèbres.
Concernant les lieux de production militants, ils sont très éloignés de ma localisation géographique actuelle, je n'en connais que 2 pour l'instant. Mais en effet ça peut compléter mon mode de vie occasionnellement. A creuser.

Biper:
Le genre de rencontres diverses que t'as pu faire, c'est le genre de choses que je recherche
En effet je pars dans le but de ne faire qu'y passer ... Y passer 1 an ou 2 ça m'ira bien, le temps d'évoluer et de murir pour l'étape d'après.
Après, une recherche rapide semble indiquer que le FJT du coin est réservé aux jeunes, stagiaires, apprentis, étudiants et travailleurs.
Or je ne rentre pas dans ces catégories là.

Enfin, concernant les "Kassos", j'essaye de m'ouvrir aux différences et aux difficultés de chacun, donc ça me dérangerait pas d'en fréquenter ; mais sur ce point j'ai particulièrement peur de développer de mauvaises habitudes si je venais à en fréquenter trop régulièrement.
zebrisse
zebrisse

Messages : 63
Date d'inscription : 16/07/2015
Age : 40
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum