Egoisme vs altruisme comment sortir de ce dilemne?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Egoisme vs altruisme comment sortir de ce dilemne?

Message par Wiwi le Ven 23 Sep 2011 - 3:06

Bonjour a tous,
Ayant pas mal parcourue le forum et ses nombreuses discussions liees notemment a l'empathie et a ses applications et ses mefaits, j'ai remarque que beaucoup d'entre nous sont tirailles entre l'altruisme, l'egosme et le fait de prendre soin de soit. J'ai commence un ouvrage qui s'intitule "An intelligent life" ecrit par Julian Short aux editions Random House Australia.
Dans cet ouvrage, l'auteur developpe l'idee de "intelligent self interest" (que je traduirais par "interet personnel intelligent") qu'il differencie de l'egoisme. Il decrit ce concept comme etant la base de sa vision d'un comportement serein et equilibre. Son premier point est qu'en agissant pour soit, on travaille a satisfaire son moi interieur, celui qui juge nos actions et qui nous permet de construire notre estime de soit. Cependant, ce n'est pas en devenant egoiste que cela fonctionne. L'egoisme est pour lui un desequilibre dans le psychisme de la personne (compose de l'individualite et de l'amour) ou l'indivdualite prend le pas sur l'echange d'amour avec les autres.
Son concept d'interet personnel intelligent me plait bien car il supprime cette antinomie entre altruisme et egoisme. Un geste altruiste est choisie et permet a la fois d'aider, de faire plaisir aux autres a partir et a soit. Dans sa vision, les gestes parlent pour nous. Quel mal y a t il a nourrir notre etre par des actions altruistes? Aucun car ces actions sont depourvues d’attentes et que nous les faisons pour nourrir les liens affectifs qui nous lient aux autres.
Certains y verront une perte de spontaneite. Ma reponse est probablement au debut, le temps de reflexion etant plus long car il faut s’habituerau processus mental. Choisir ses valeurs, et agir en fonction. Les actions restent motives par les sentiments, d’ou une certain spontaneite, mais le fait de reflechir a comment les mettre en pratique permet de se proteger et de ne pas tomber dans le trop bon trop con symptom (un petit engliscisme histoire de faire mon interessant Laughing ).
Je pense que ce systeme mental, couple a une pensee en arborescence peut nous permettre d apprehender des situations complexes tout en restant humaniste.
L’idee n’est pas de controller les emotions mais d’utiliser leur energie, combine a nos valeurs pour vivre pleinement et agir. Je reste persuade que nous sommes meilleur dans les situations de crises que dans la vie de tout les jours car nous rongeons notre frein. Utilisons cette energie en accord avec nos principes pour nourrir les liens affectifs qui nous lient aux gens. Apprendre a aimer et a etre aime pour ce que l’on est passe par nos actes, et beaucoup moins par nos paroles. Les paroles s’effacent alors qu’il reste toujours quelque chose de nos actions dans la memoire des gens. Alors agissons mais sans s’eparpiller et sans se faire pietiner. Respectons nous (moi interieur), respectons les autres et agissons!

Questions, reactions, a vous l'antenne! rendeer

P.S: je me suis un peu enflame sur la fin, ca fait du bien! drunken

Wiwi
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 57
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 34
Localisation : Brisbane Australie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egoisme vs altruisme comment sortir de ce dilemne?

Message par fleurdesel le Ven 23 Sep 2011 - 3:37

Ce qui me titille dans tout ca, vécu personnel oblige, c'est la notion de geste altruiste. Ce que toi tu perçois comme étant positif pour une personne peut être mal vécu par celle-ci.
Donc tout ceci implique de fortes connaissances humaines, une bonne appréhension de l'altérité : vérifier que ce que l'on perçoit de l'autre est bien réel, que notre action est effectivement pertinente pour lui et bien reçue etc.

fleurdesel
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 576
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 37
Localisation : Aquitaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egoisme vs altruisme comment sortir de ce dilemne?

Message par Wiwi le Ven 23 Sep 2011 - 4:34

fleurdesel a écrit:Ce qui me titille dans tout ca, vécu personnel oblige, c'est la notion de geste altruiste. Ce que toi tu perçois comme étant positif pour une personne peut être mal vécu par celle-ci.
Donc tout ceci implique de fortes connaissances humaines, une bonne appréhension de l'altérité : vérifier que ce que l'on perçoit de l'autre est bien réel, que notre action est effectivement pertinente pour lui et bien reçue etc.

C'est en ca que je parle de respect. Je ne prone certainement pas l intervensionisme forcene. Si nous avons une empathie plus sensible ou plus developpee, la "domptee" et la canaliser peut nous permettre de developper un formidable outil humaniste.

Par etendu du concepte, on peut l appliquer a toutes nos actions si tente que le systeme de valeurs est bien defini.

Les experiences auquelles tu fais reference permettent justement de paufiner notre savoir humain mais ne doit pas nous plonger dans une remise en compte profonde de notre identite, mais plutot sur la facon d aborder le probleme (et de ne surtout pas partir a l abordage justement pirat )

Wiwi
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 57
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 34
Localisation : Brisbane Australie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egoisme vs altruisme comment sortir de ce dilemne?

Message par Invité le Ven 23 Sep 2011 - 8:40

bonjour Wiwi,

Je ne sais quel développement donnera Julian Short a son concept, mais du peu que tu en décris, j'approuve le point de prendre soin de soi et récuse son analyse de l'égoïsme:
Spoiler:
Il decrit ce concept comme etant la base de sa vision d'un comportement
serein et equilibre. Son premier point est qu'en agissant pour soit, on
travaille a satisfaire son moi interieur, celui qui juge nos actions et
qui nous permet de construire notre estime de soit. Cependant, ce n'est
pas en devenant egoiste que cela fonctionne. L'egoisme est pour lui un
desequilibre dans le psychisme de la personne (compose de
l'individualite et de l'amour) ou l'indivdualite prend le pas sur
l'echange d'amour avec les autres.
.L'égoïsme forcené est a mon sens un manque affectif qui à trouvé une stratégie socialement inapproprié pour s"exprimer, à contrario, un altruisme forcené semble pouvoir trouvé ses fondement dans un déni de ses besoins personnels.

Aussi, la dichotomie altruiste-égoïsme n'existe tout simplement pas: une chimère culpabilisatrice (mauvaise pour l'estime de soi)
Bref, quand j'ai dit ça, je n'ai rien dit Very Happy

Une question semble pouvoir répondre a ton questionnement: Comment puis je être "bon" avec les autres, si je suis "mauvais" avec moi?
en ce sens "Soi" prime sur les autres. (sinon la mécanique sympathique est biaisé)

Quand vouloir se nourrir sciemment des geste d'amours que l'on donne, me semble relativement malsain (désaffectivant le geste), nos actions se doivent d'être naturel et non prémédité, après, si l'on n'est pas capable de donner sans rien attendre en retour, c'est peu être que le geste est inapproprié .
un geste altruiste peut être réfléchi, complexe, mais, par essence même de l'altruisme, pas sa "naissance", sinon, il n'est tout simplement pas altruiste

Amicalement,
Tramb

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Egoisme vs altruisme comment sortir de ce dilemne?

Message par Invité le Ven 23 Sep 2011 - 9:13

Comment en sortir ? Cesser de considérer que c'est un dilemme. Cesser d'opposer les 2, les faire coéxister harmonieusement. Ils ne sont rien l'un sans l'autre. Il faut rechercher l'équilibre des deux.
Une réflexion que je me suis faite a force de faire de multiples tâches ménagères sans forcément être remercié par une compagne plutôt flemmarde, qui sait que je finirais par m'y coller et qui a un emploi du temps professionnel fluctuant : plutôt que de ronger ton frein en te disant que tu lui donnes beaucoup et qu'il y a peu de retour, dis toi : je le fais non pas pour elle, mais pour moi, pour ma satisfaction, afin d'avoir une cuisine propre, la vaisselle faite, l'aspirateur passé et d'être content de voir la maison rangée. Donc j'agis pour MA satisfaction et non pas pour lui faire plaisir à ELLE. Donc moins de frustration, plus de satisfaction.
Quel mal y a t'il a faire le bien d'autrui tout en en tirant une satisfaction personnelle ? Tout le monde est gagnant !
Est-il égoïste d'être content de soi quand on agit pour les autres sans s'attendre à une récompense ? Non.
Si on éprouve un profond plaisir, une grand satisfaction a aider autrui sans attendre de retour, c'est le pied non ?
Se demander : qu'est ce que j'y gagne ? Qu'est ce que j'y perd ? Qu'est ce que je veux vraiment moi, profondément ? Est ce que je tire un bénéfice non pas d'autre matériel mais spirituel, psychologie a être altruiste ou pas ? qu'est ce que j'attends comme conséquence à mon geste ? Est ce que je l'obtient ?
A partir du moment ou l'on est en harmonie avec sa nature profonde tant que celle ci ne nuit pas ouvertement a autrui, alors on peut être altruiste si c'est dans notre nature. Il faut rechercher la sincérité dans l'acte.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Egoisme vs altruisme comment sortir de ce dilemne?

Message par Wiwi le Ven 30 Sep 2011 - 2:03

Merci pour vos commentaires.

@tramber: la definition que tu donnes de l'egoisme est celle qui est developpe dans l'ouvrage. Ma transcription n'est peut etre pas claire sur ce point. Il considere que chaque personne doit trouver un equilibre entre le partage d'amour a travers ses interactions sociales et un egoisme qu'il nomme interet personnel intelligent qui permet le developement personnel.

@tramber et HariSeldon: Effectivement, cet antagonisme n'a pas lieu d'etre. Apres avoir lu vos commentaires, je me suis rendu compte que je suis dependant affective, ce qui entrave gravement mes prises de descision puisque j'agis en esperant amour ou acceptation en retour. Forcement, le prcessus est biase. Chose interessant, je peux agir sans motivation avec des inconnus. Par contre, avec les personnes proches, il est beaucoup plus difficile de sortir de ce schema et d'oter la carapace.

Merci en tout cas pour vos reponses, elles m'aident a avancer.


Dernière édition par Wiwi le Ven 30 Sep 2011 - 4:11, édité 1 fois (Raison : orthographe)

Wiwi
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 57
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 34
Localisation : Brisbane Australie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Egoisme vs altruisme comment sortir de ce dilemne?

Message par Invité le Ven 30 Sep 2011 - 5:55

Apres avoir lu vos commentaires, je me suis rendu compte que je suis dependant affective, ce qui entrave gravement mes prises de descision puisque j'agis en esperant amour ou acceptation en retour. Forcement, le prcessus est biase. Chose interessant, je peux agir sans motivation avec des inconnus. Par contre, avec les personnes proches, il est beaucoup plus difficile de sortir de ce schema et d'oter la carapace.

Bienvenue au club ! Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Egoisme vs altruisme comment sortir de ce dilemne?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:32


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum