me voici

Aller en bas

me voici Empty me voici

Message par Raphaël77 le Mar 13 Aoû - 4:52

salut à tou.te.s et à chacun.e,

une amie m'a parlé de ce forum,
et j'ai senti que c'était le moment
de tenter quelque chose de nouveau
pour avancer dans le monde tel qu'il est.

avant de passer le cap de la présentation
(ce qui n'est pas du tout anodin pour moi :
ne pas trop se cacher sinon c'est pas cohérent,
ni trop se dévoiler parce que c'est impudique !),

j'ai déjà parcouru quelques sujets intéressants ;
il y a tellement à lire que je suis parfois dépassé,
mais je me fais confiance là-dessus, ça va aller,
et je sens que je suis au bon endroit ; c'est cool !

Spoiler:
voilà une petite bio vite fait,
pour vous peindre le tableau,
je crois que vous reconnaitrez
pas mal de rayures partagées ici...

enfance plutôt heureuse dans une famille bienveillante ;
bon niveau socio-culturel, accès aux arts et aux sports,
accompagnement dans la croissance et dans l'éveil,
mais sensation d'être toujours humilié et incompris...

(très) bon élève à l'école, jusqu'au passage à l'acte en 5ème,
où je décide de foirer volontairement un contrôle de latin,
pour ne plus être l'intello du collège, et mieux m'intégrer ;
s'en suit même une micro-bagarre, dans l'euphorie...

[mais je suis un non-violent pur et dur, animé par une angoisse
de la guerre, de la mort, et du conflit en règle générale,
que je traîne depuis ma plus tendre enfance ;
je dis bien angoisse, et pas anxiété]

après le latin, je foire d'autres contrôles, plus ou moins volontairement
(disons qu'à partir de là, je comprends que c'est plus intéressant pour moi
de ne pas être excellent en tout, de me moquer des profs avec les copains),
mais jamais assez pour redoubler, être exclu, ou en rupture avec le scolaire.

voyage en Roumanie entre la troisième et la seconde ; grosse claque.
c'était pas très longtemps (env. 2 ans) après la chute de Ceaușescu ;
pays en ruine, pauvreté, mendicité des enfants, orphelinats saturés ;
et un accueil chez l'habitant plus chaleureux que jamais vécu alors...

entrée au lycée très perturbée ; je rejette totalement le système,
et les ados français, gros bourgeois râleurs attachés à leurs Nike,
me dégoûtent, tout bonnement ; je me mets à fumer des joints,
et à écrire des poèmes pendant les cours qui me font suer...

[là, je me rends compte que j'avais dit "vite fait", la bio,
et "je ne veux pas trop me dévoiler, c'est impudique"...
que ceux qui s'ennuient ou ne me font plus confiance
sautent quelques strophes, et aillent direct à la fin...]

j'accélère ; je fume, et je bois, aussi. Et pourtant,
mes résultats sont plutôt corrects (disons excellent
dans les matières que j'aime bien, et très moyens
dans les matières que je n'ai pas envie de bosser).

un de mes meilleurs amis se suicide en début de term. ;
avec le recul, je crois bien qu'il était zèbre, ou okapi,
mais dans la mauvaise famille, et au mauvais moment.
on avait beaucoup échangé sur la mort et le suicide.

je décide de ne pas le suivre ; par lâcheté peut-être.
mais les pensées morbides, déjà très présentes,
se multiplient ; je m'habille tout en noir
et me pourris le corps plus encore.

j'obtiens le bac à 10.2, grâce à un 20/20 en musique
(à l'oral, l'examinateur est sans voix ; il m'invite même,
carton à l'appui, à venir à l'un de ses prochains concerts) ;
je ne sais pas quelles études faire ; je vais vers la musique.

ça me réussit plutôt bien ; je parviens à en vivre,
et à me sentir compétent, reconnu, épanoui.
je vous épargne les années d'études,
qui se passent sur le même mode.

difficultés à entretenir les amitiés ;
quelques grandes histoires d'amour,
qui, en général, comme dit la chanson,
finissent très mal et font très très mal.

vers la trentaine, grand désir de paternité,
même si je sais que le monde et la planète
sont pourris par l'Homme et ses perversités ;
je trouve la bonne personne (que je crois).

nous faisons deux beaux enfants,
que j'aime plus que tout au monde.
mais je m'ennuie dans mon couple ;
séparation sur fond d'adultère...

tentatives de reconstructions familiales
qui échouent au bout de quelques mois.
plus envie de faire d'effort de ce côté-là ;
la solitude me pèse, mais m'apaise aussi.

les produits sont toujours là ; beaucoup d'alcool (légal...) ;
mais ça ne me fait plus rien ; je bois beaucoup trop,
mais ne ressens plus l'euphorie ; juste l'anxiolyse ;
je décide alors de passer la porte d'un CSAPA.

je suis balloté entre les infirmières, l'addicto et la psychiatre.
cette dernière me traite de dépressif et comme un dépressif ;
je bouffe des quantités astronomiques de gélules (effexor) ;
ça me ralentit moi, me rend la vie fade, et je bois encore...

la psychiatre finit par me dire que je n'ai plus rien à faire là
si je n'ai pas vraiment décidé d'arrêter, et appuie bien fort
sur le bouton de ma culpabilité (y compris au plan familial) ;
elle m'invite aussi à aller voir un psychanalyste "en ville".

l'addicto est plus diplomate, et plus compréhensif ;
surtout, il m'explique tout ce que l'alcool me fait,
physiquement, et neurologiquement ; il détaille.
c'est de ça dont j'ai besoin, précisément.

et aussi d'entendre que je "m'auto-médique",
que j'ai trouvé le meilleur et le pire des remèdes,
et que si mes examens biologiques sont plutôt bon,
je m'abime indubitablement les fonctions cognitives...

ça me calme un petit peu, et je décide de reprendre contact
avec la neuropsy que j'ai consultée quelques années avant,
au moment de la rupture avec la maman de mes enfants.
elle connait déjà mon histoire ; ça me rassure beaucoup.

plusieurs mois de suivi ; je remonte la pente ;
et les consommations sont plus maîtrisées aussi,
avec l'aide du Baclofène que me prescrit l'addicto.
mais je m'ennuie, je pense trop, j'analyse sans cesse.

la neuropsy finit par me dire que j'ai les traits d'un HP ;
je n'y crois pas, et refuse le test pendant 6 mois environ.
mais je me renseigne (et je lis Siaud Facchin, évidemment) ;
j'accepte finalement, il y a un peu plus d'un an maintenant.

les résultats tombent ; ce n'est pas du très haut potentiel (132),
mais - selon elle - ça explique en grande partie mon décalage ;
ça me rassure et me soulage beaucoup, sur un certain plan :
je ne suis pas dépressif, juste un peu à côté de la plaque...

sur un autre plan, j'ai encore du mal à croire vraiment ces tests ;
et, surtout, maintenant que je les ai acceptés, entendus, constatés,
et que je sais que le HP existe, que j'ai à peu près compris ce qu'il en est,
qu'est-ce que je fais avec ça ?! j'ai compris, mais ça fait comme un vide en moi !

j'ai une vie sociale très réduite, et suis célibataire depuis 2 ans ;
je me consacre à mes enfants quand ils sont là, et à mon boulot.
j'ai bien quelques bons amis, mais je ne les vois que très rarement,
et les discussions vraiment intéressantes sont encore plus rares !

en m'inscrivant, j'espère pouvoir rencontrer des "haltères égaux"
(plus facile pour trouver l'équilibre...), découvrir cette savane
où paissent des herbivores atypiques de toutes les couleurs,
et partager, à l'écrit d'abord, mais peut-être in vivo un jour !

ma question (qui doit être pas mal traitée ici) :

qu'est-ce que je fais avec mon HP ?!

bien zèbrement à vous
Raphaël77
Raphaël77

Messages : 33
Date d'inscription : 12/08/2019
Age : 42
Localisation : Centre

Revenir en haut Aller en bas

me voici Empty Re: me voici

Message par I am just Nath le Mar 13 Aoû - 5:06

A mon avis ça va plutôt se décliner par qu'est ce que je ne fais pas de mon HP.
Limiter le champ des possibles. Permet de créer son propre impossible champ.

Bienvenue.
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 12947
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 48
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

me voici Empty Re: me voici

Message par siamois93 le Mar 13 Aoû - 5:51

Bienvenue !
Pas sûr qu'on soit égaux mais on va essayer de faire le poids.
Tu n'es pas retourné en Roumanie ?
Le contact avec la nature c'est important pour toi ?
Comme dit Iam, le problème c'est, en quelque sorte, l'absence de limite. Ou l'illusion de l'absence de limites quand on s'y trouve confronté.
siamois93
siamois93

Messages : 6319
Date d'inscription : 02/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

me voici Empty Re: me voici

Message par I am just Nath le Mar 13 Aoû - 6:03

C'est la faute a Gilbert c'Est quoi ce Bronx ?. J'ai du lire chiens perdus sans collier peut-être un jour si j'avais été jeune....

Cons effrontés. Front est con, t'es. L'objectif serait alors : trouver ses cimes à moi ?  Very Happy
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 12947
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 48
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

me voici Empty Re: me voici

Message par Raphaël77 le Mar 13 Aoû - 9:19

ou ...trouver ses cimes tiers ?...
merci pour votre accueil !

pas retourné en Roumanie, non
mon dernier voyage était en Inde.

oui, le contact avec la Nature
est très important pour moi.

pas compris Gilbert, ni le Bronx,
ni Hector et son libre canidé ))

j'aime pas bien me con-fronter,
ni ne rien paner non plus !

(parce que du coup, je cherche,
mais souvent je trouve autre chose ;

il paraît que c'est de la sérendipité,
et que je devrais laisser pisser...)

suis d'accord avec vous
sur ce que j'ai cru paner :

c'est pas ce qu'on en fait
mais ce qu'on n'en fait pas.

ni quelles sont les limites,
mais y a-t-il des limites ?

bien à vous


PS : j'ai besoin d'être rassuré ;
dois-je reformuler ma présentation ?
Raphaël77
Raphaël77

Messages : 33
Date d'inscription : 12/08/2019
Age : 42
Localisation : Centre

Revenir en haut Aller en bas

me voici Empty Re: me voici

Message par I am just Nath le Mar 13 Aoû - 10:06

Elle est bien ta prez.

Gilbert Cesbron. Chiens perdus sans collier. Livre.

Tiers-cimes. Very Happy

Sur ce sujet je pense qu'il faut vivre au fil de ses motivations et de ses envies et c'est souvent comme cela qu' arrivent les rencontres.

C'est curieux mais je trouve que lorsque les personnes ont envie de rencontrer d'autres personnes immédiatement elles se mettent à imaginer qui elles voudraient rencontrer et elle se ferment à qui ne correspondent pas à la liste de leurs critères  Arrow


Un tiers-cimes.

Very Happy
Un tiers terre à terre pour les racines.
Un tiers tronc. Pour la stabilité quotidienne

Belle image de recette d'arbre relationnel. Merci Impec !


Pour les limites je pense que c'est en te baladant dans le forum et en lisant voire en répondant (ou en créant) des fils kit interpellent que tu pourras voir  mon avis la carte de toi tes bornes tes limites tes capacités tes compétences et tes aspirations ainsi que dans les interactions qui le plus souvent sont le plus parlantes.
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 12947
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 48
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

me voici Empty Re: me voici

Message par Raphaël77 le Mar 13 Aoû - 10:19

Merci beaucoup Iam, c'est plus clair ))

J'étais persuadé que Chien perdu
était d'Hector Malot... raté !!

C'est pas sans collier,
c'est sans famille !

Faut que je revois le lien
entre famille et collier...

Merci aussi pour les cimes
qui se développent en racines.

J'aime ça ; beaucoup ))
D'où cette halte-terre et go

Bien à toi
Raphaël77
Raphaël77

Messages : 33
Date d'inscription : 12/08/2019
Age : 42
Localisation : Centre

Revenir en haut Aller en bas

me voici Empty Re: me voici

Message par I am just Nath le Mar 13 Aoû - 10:23

Alter ego. Jean Louis Aubert. Musique.

Drôle. Je l'ai au fond du jukebox cérébral depuis hier soir. Et le jeu de mots avec.  Very Happy
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 12947
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 48
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

me voici Empty Re: me voici

Message par Raphaël77 le Mar 13 Aoû - 10:32

j'ai trop peur d'aller l'écouter ;
j'ai un juke-box cérébral
vachement sensible...

une chanson peut parfois
tourner en boucle plusieurs jours ;
tu crois que je fais un post là-dessus ?!!

à voir ; là il faut que je décroche un peu du forum ;
suis à peine arrivé que j'y ai déjà passé des heures ;
c'est agréable, mais ça nourrit mon addictendance...
Raphaël77
Raphaël77

Messages : 33
Date d'inscription : 12/08/2019
Age : 42
Localisation : Centre

Revenir en haut Aller en bas

me voici Empty Re: me voici

Message par I am just Nath le Mar 13 Aoû - 10:38

Il y a un fil qui s'appelle ici poster les morceaux qui  qui squattent votre tête.

Effectivement envisager de sortir la minuterie pour les oeufs...ici au début surtout..'

Après on déteste plein de monde et on trouve beaucoup de gens nuls et ça va beaucoup mieux  Razz
I am just Nath
I am just Nath

Messages : 12947
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 48
Localisation : Dunkerque

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

me voici Empty Re: me voici

Message par Raphaël77 le Mar 13 Aoû - 10:39

Very Happy Very Happy Very Happy
Raphaël77
Raphaël77

Messages : 33
Date d'inscription : 12/08/2019
Age : 42
Localisation : Centre

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum