Suis je trop exigeante ?

Aller en bas

Suis je trop exigeante ? Empty Suis je trop exigeante ?

Message par Jomango le Mar 30 Juil 2019 - 23:25

Bonjour à tous,

Besoin de réponses, de témoignages, d'être rassurée......

Mes plaintes, mon manque de motivation st-ils légitimes ?
Ce travail est bien mieux que le précédent et de loin: je passe d'une ambiance malsaine où la médisance est le maître mot à mon travail actuel, bienveillant. Je suis donc à la fois libérée et frustrée.

Je me suis reconvertie (avant le travail à ambiance malsaine) et désormais j'ai le rôle d'assistante de projets. Et j'ai l'impression d'avoir fait le tour en 3 semaines. Le milieu est passionnant (pas mon rôle) mais je me sens comme privée de qqch, comme si mes compétences n'étaient pas utilisées. A l'entretien, on m'a vendu du rêve par inadvertance (ils ne connaissent pas réellement mon rôle): l'anglais, je ne le pratique quasiment pas. Ma journée se résume à passer des commandes et relancer. L'organisation laisse à désirer. J'ai pris rendez vous avec mon manager, j'ai parlé de mes besoins, pris des pincettes et j'ai malgré tout été réprimandée. On aurait dit que chacune de mes phrases, même ne les concernant pas, était une attaque. Je le sentais mal avant de commencer. J'en ai pleuré par la suite.
Je me retrouve donc sans aucune visibilité sur mon avenir pro. Je pourrais prendre mon mal en patience, me faire aider par quelques collègues bienveillants mais l'accumulation de frustration est trop grande.

Mon chef fuyant (voire inexistant), c'est une chose. Et l'effet groupes des chefs de projet/commerciaux projet, ca en rajoute une couche : pas de rejet, juste un tas de comportements exclusifs : sujets de conversation tournant autour de leur rôle et des réunions dont les assistantes sont exclues, manger volontairement plus tard, sortie de soit disant dernière minute, groupe WhatsApp... Ça me fait penser que l'une d'elle, récemment arrivée, est forte pour la rétention d'information volontaire. C'est dommage, elle a l'air HP. Au final, je fais partie du service projet mais je m'en sens exclue malgré qqs personnes agréables.

J'ai l'impression de me plaindre pour rien, d'être une Cassandre, de voir clair dans le comportement de mes collègues mais de ne pouvoir en parler à personne. J'en reviens donc à mon questionnement de départ : mes plaintes, mon manque de motivation sont-ils légitimes ? Avez vous des conseils ?

Merci de m'avoir lu
Jomango
Jomango

Messages : 7
Date d'inscription : 07/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Suis je trop exigeante ? Empty Re: Suis je trop exigeante ?

Message par RonaldMcDonald le Mer 31 Juil 2019 - 8:53

Le boulot, c'est avant tout pour mettre des épinards dans la gamelle - si possible avec un peu de beurre. Après, on a parfois la chance d'avoir en plus des tâches intéressantes, mais ce n'est pas le plus fréquent.

J'ai passé 6 mois de ma vie professionnelle à copier coller - à la main - des contenus d'écrans vers un fichier EXCEL, "en attendant l'automatisation"(que j'aurais pu faire en 3-4 jours, hein...sauf qu'on ne m' jamais laissé ces 3-4 jours). Une fois que ça s'est terminé, je suis passé à des tâches plus rigolotes(enfin à mes yeux). Il n'y a pas de job sans partie désagréable. Si on est payé, c'est ultimement qu'il y a des choses pas rigolotes qu'il faut faire même si on a pas envie de les faire. Parfois, il faut juste manger du gravier, ça fait partie des tâches à accomplir.



L'aspect "relationnel et exclusion" me gêne beaucoup plus, dans ce que tu décris. Pour le coup, tu as parfaitement raison de sentir que tu mérites mieux. C'est simple, 100% des gens méritent mieux que ça. Donc toi aussi.

Le truc, c'est que c'est typique en France(ailleurs, je n'en sais rien), malheureusement, ce qui explique pourquoi la critique ne passe pas : tout le monde(ou presque) fait comme ça. Mais c'est une culture toxique, de défense de pré carré et d’intérêts personnels mesquins, qui au final fait du mal à tout le monde, y compris à ceux qui la mettent en place. Je n'ai pas vraiment de solution, mais je suis sur d'un truc : si tu vas porter le problème de front, en face-à-face, tu vas te faire démolir.

C'est le royaume de la politique et des petits pas. Pour entrer dans un groupe, il faut insidieusement se glisser, petit à petit, dans les petits papiers du/des leader(s) dudit groupe. C'est moche, les HP brillent rarement dans ce genre d'exercice(perso, je sais que j'en suis incapable, je n’essayerais même pas) mais il n'y a pas de méthode élégante. Si tu veux t'intégrer quand même, tu n'as pas le choix, tu dois grappiller des petits bouts à droite à gauche, et toujours être dans les petits papiers. Jamais, au grand jamais, amener le problème de front.



Le sujet n'est pas le même(il est beaucoup plus trivial), mais puisque tu pratiques l'anglais, cette vieille question de Stack Workplace amène un peu le même genre de réflexions, et de réponses : https://workplace.stackexchange.com/questions/59460/how-can-i-get-my-employer-to-stock-a-wider-variety-of-tea/59461
RonaldMcDonald
RonaldMcDonald

Messages : 870
Date d'inscription : 15/01/2019
Age : 43
Localisation : loin de chez moi, dans un petit coin de paradis

Revenir en haut Aller en bas

Suis je trop exigeante ? Empty Re: Suis je trop exigeante ?

Message par zebrepat le Jeu 1 Aoû 2019 - 16:04

ces petites mesquineries et comportement exclusifs sont courantes dans les entreprises

- presta et consultants exclus de la cantine officieusement '(par les employes en interne) ou officiellement, pour bien montrer que tu fais pas partie de la boite
- manager meme de base qui évitent de manger avec les employés ou les frequenter
- segregation selon la nationalité (j'ai vu ca aussi)

Je me souviens d'une boite ou les eployés de base m'avaient que leur collegue depuis qu'il a ete promu chef etait imbuvable et distant alors que comme collegue il etait tres sympa, probablment qu'il a ete promu pour ca

j'allais moi-même quand j'ai connu ca comme consultant manger au resto avec l'un ou l'autre consultant ou meme seul parfois. je crois pas avoir perdu grand chose...
ces salariés en cdi sont souvent des moutons leches-bottes , je crois que la salariat rend bete ou plutôt conduit a se fondre dans la masse et devenir con.


zebrepat

Messages : 253
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Suis je trop exigeante ? Empty Re: Suis je trop exigeante ?

Message par Jomango le Jeu 1 Aoû 2019 - 19:31

Merci pour vos réponses
@ronald
"Le boulot, c'est avant tout pour mettre des épinards dans la gamelle"
J'ai une plus haute opinion de ce qu'on peut faire au travail, je veux éviter de décrépire de l'intérieur. Il y a des personnes qui ne choisissent pas leur boulot ou pensent qu'elles n'ont pas le choix. Pour ma part, je sais ce que je souhaite et mon idéal, c'est une super relation avec mon supérieur hiérarchique et un accompagnement, du moins au début. Une entreprise, bien qu'imparfaite, qui sait tirer des leçons de ses erreurs et qui souhaite innover dans le relationnel.

"Parfois, il faut juste manger du gravier, ça fait partie des tâches à accomplir."
Par rapport à cette image, il m'en vient une similaire mais plus positive, la randonnée (si on aime cette activité !) : marcher, en baver, avoir un temps pourri, être lessivé.e. Mais le jeu en vaut la chandelle car le chemin est beau, on est bien accompagné, on sait plus ou moins vers où on va, en tout cas il y a des perspectives et ça nous apporte quelque chose.


Mais voilà, je n'irai pas vers le groupe qui m'exclut, je ne peux simplement pas laisser une partie de moi dans ce process. Et puis après discussion avec les personnes ayant été à mon poste, ct la même situation. Le turn over est d'ailleurs important sur ce poste. Et c'est d'autant plus frustrant que chacun, pris seul est sympathique au possible, d'où ma grosse déception. Il y a pire, franchement c'est une bonne boite, j'ai juste des besoins différents.

Merci @zebrapat pour ton témoignage, ça me rassure de voir que je ne suis pas seule à vivre des choses pareilles. Et en même temps c'est bien dommage que ça existe autant. Désolée que tu aies eu a subir cela. Est ce que tu as trouvé un job plus intéressant ?

Quand j'en parle autour de moi, il y a une forme de contre pied automatique. Sans que je sois réellement comprise, il y a qques exceptions : mon compagnon et un ami. Ca a été ironique de parler de ça à une personne qui partait de la compagnie car insatisfaite et me disait de me remettre en question à l'aide de son témoignage. Comme si je devais m'y faire et mettre en sourdine mes besoins. Au final, faire comme tout le monde et rester à ma place. Me remettre en question, je sais faire, même trop bien et j'apprends justement à m'écouter et éviter la culpabilité.

Dans tous les cas, j'ai décidé de chercher autre chose.
Jomango
Jomango

Messages : 7
Date d'inscription : 07/04/2019

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum