Spirea, présentation et questionnement, attention pavé...

Aller en bas

Spirea, présentation et questionnement, attention pavé... Empty Spirea, présentation et questionnement, attention pavé...

Message par Spirea le Sam 20 Juil 2019 - 20:07

Bonjour,
je suis en pleine lecture de Trop intelligent pour être heureux qui traîne sur mon chevet depuis décembre dernier, ouais faut du temps des fois pour que j'arrive à prendre certaine chose en main, je me dis que c'est sûrement que j'y viens quand je suis plutôt prête à prendre la claque en pleine face, bref j'ai fondu en larme avant la 50ème page... j'ai pas fini le bouquin mais jusqu'ici dans les grandes lignes ça raconte l'histoire de ma vie... 
Alors je me pose tout plein de questions, dans tout les sens (comme mon petit cerveau sait faire d'aussi loin que je m'en souvienne), et j'arrive à rien parce que ça va justement dans tout les sens et je sais pas par quoi commencer, qu'est ce que je dois faire, est ce que je suis contente de comprendre enfin un peu ce qui a dans ma tête ou est ce que ça me déprime encore plus... en fait je crois que je suis les deux, un peu contente mais que ça me rappelle mes déprimes cyclique où j'arrive plus a rien faire, j'ai envie de rien et me gave de conneries (physique et intellectuel). Des fois je me dis que je me fait des films et qu'en fait je suis sûrement pas un zèbre et juste que j'ai envie de m'identifier à quelque chose et me dire que "wah putain je suis pas toute seule sur ma planète en fait"
Voilà, en fait je pense que je suis une fille paumé qui peut être fait partie de votre communauté si particulière, qui l'espère et à la fois n'espère pas parce qu'elle aimerai être "normale" tout en sachant qu'elle l'a jamais été. Avec ça je suis maman, je commence à soupçonner le p'tit chose d'être également surdoué (je vous dis pas l'ambiance à la maison, le loulou de 3ans qui vous pose 10 000 000 de question et veut votre attention H15, oui heureusement il dort, et toi qui est en plein en train de découvrir ce qu'il y a chez toi, les blessures, les parts enfouies, le gros ménage quoi...). Je suis séparée de son père depuis qu'il est bébé donc je l'ai élever seule et j'ai quelqu'un dans ma vie depuis 2ans qui heureusement à su s'accrocher pendant toute une première année où il s'est reçu la violence de ma tempête dans la face... faut aussi dire que je viens d'une famille monoparentale, que mon père est alcoolique, que même si maintenant j'ai de "bons rapports" avec ma mère je me sens pas proche d'elle et qu'en fait je me suis toujours sentie étrangère à cette famille composée de 3 autres enfants (pour faire court de ce côté là parce que l'histoire est longue et sinueuse).
Je crois que je devrai me faire un test pour moi même savoir et aussi pouvoir expliquer pourquoi je suis comme ça, surtout dans un milieu d'apprentissage (je commence un formation en cuisine en septembre et j'ai peur qu'on me dise, encore et toujours que je suis trop lente, c'est ce qu'on m'a toujours répété à l'école et même dans la vie alors que moi dans ma tête j'ai l'impression d'avoir des autoroutes de TGV supersoniques, et même quand moi j'avais l'impression de faire vite, en lisant je me suis dit que c'était peut être le temps que je mets pour capter un fil le suivre et le faire sortir de ma tête par ma bouche, mes mains, mon corps). Par contre je sais pas comment m'y prendre parce que j'ai regardé déjà les centre cogitoZ sont méga loin (j'habite à coté de Toulouse) et sa mère c'est méga cher Shocked  Je suis maman, je suis au RSA et c'est sûr j'ai pas les moyens pour ça (tout en comprenant que le travail c'est pas gratuit mais en pleine révolte que l'on nous aide pas à avoir de l'aide compétente dans cette société en matière de santé tant physique que psychologique). Alors il faudrait que j'aille chez un psy ? mais lequel ? j'appréhende un peu ce passage parce que j'ai jamais été à l'aise avec la relation aux psy voir presque au thérapeute quel qu'il soit, même si j'en ai pas vu des masses dans ma vie, ceux que j'ai vu m'ont laissé particulièrement septique. Si c'est ce que je dois faire, je ferai l'effort, est ce qu'il y a d'autres options ?

Je vais m'arrêter là dans la longue histoire de ma courte vie en fait (25ans) et vous remercie si vous me lisez jusque là et vous remercie doublement si vous m'apporter quelques réponses.
Vous souhaitant le meilleur,

Spirea

Spirea

Messages : 13
Date d'inscription : 20/07/2019
Age : 25
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Spirea, présentation et questionnement, attention pavé... Empty Re: Spirea, présentation et questionnement, attention pavé...

Message par Chuna le Sam 20 Juil 2019 - 20:14

Bonjour Spirea, et bienvenue Smile

J'espère que tu vas trouver ton bonheur ici. Il y a une communauté de Z aux alentours de Toulouse, ça serait ptèt sympa pour toi d'aller les rencontrer. Tu peux voir les sorties organisées ici.

Tu pourrais ptèt leur demander des adresses de psy, tu n'es nullement obligée de passer par cogitoz qui sont généralement très chers, à ce que j'ai lu.

Une fois que tu seras fixée (si ça t'importe seulement, passer le test n'est en aucun cas une obligation), ptèt que tu ressentiras le besoin d'une aide. Auquel cas, un psy peut en effet être une bonne solution.
Tu dis avoir un passif lourd, et si le HP peut expliquer des choses, faut pas oublier que ce passé en explique beaucoup.
Et rien n'est inéluctable, tu peux apprendre à passer outre, et t'équilibrer malgré des choses difficiles.

En tout cas c'est tout le mal que je te souhaite ^^

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Spirea, présentation et questionnement, attention pavé... Empty Re: Spirea, présentation et questionnement, attention pavé...

Message par Spirea le Sam 20 Juil 2019 - 20:40

haha merci, oui je sais bien que l'un n'est pas l'autre (passif et HP), je sais pas si je les mélanges à vrai dire.. de mon point de vue je dirai non, mais est ce très objectif ? Pour l'équilibre ça commence à venir, ça va faire un an que je suis dans le même appart wouhou l'exploit haha et je commence enfin a trouver mes marques dans une relation pour la première fois de ma vie, comme je disais plus haut heureusement mon amoureux s'est bien accroché, c'est d'ailleurs aussi grâce à lui que j'en suis là. Je pense que dans beaucoup d'aspect de ma vie j'ai eu de la chance, ce qui m'a permis de tenir debout jusqu'ici comme par exemple d'avoir fait mon lycée en classe d'arts appliquées où en fait être différent c'est très bien et on est pas obligé de te comprendre pour t'intégrer c'est ça l'art haha ! Il doit y avoir des parcours bien plus tortueux que le mien pour un Z, mais j'ai toujours pensé jusque là que j'avais un gros problème de sociabilité parce que je sais approcher le monde mais je n'ai jamais su leur montrer qui je suis et les fois où j'ai essayé était tellement maladroite que ça c'est pas très bien fini en général. Je suis en fait heureuse d'apprendre que je ne suis pas sociopathe ou une extraterrestre abandonnée sur une planète trop bizarre (jure, quand j'étais petite dans mon bain je scrutais la fenêtre en me disant qu'ils allaient venir me rechercher)

Spirea

Messages : 13
Date d'inscription : 20/07/2019
Age : 25
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum